les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Dead Space I-II-III & Extraction... Dans l'espace, personne ne vous entendra découper.
482 messages • page
1 ... 17181920212223 ... 25
Auteur Dead Space I-II-III & Extraction... Dans l'espace, personne ne vous entendra découper.
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Breakdown, Dead Rising 1, megaman legacy 2

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 28070
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2012-09-25 12:19
Citation :
Le 2012-09-24 20:05, Simbabbad a écrit :
Je comprends pas... on parle du boss de fin de Dead Space 2, non? Il n'y en a qu'un, par définition...


Oui a la fin. Pour moi le boss de fin c'est LE gros steumon de la mort et apres paf generique ^^

D'ailleurs ce boss de fin, je me demande si on l'avait pas dans le 1 aussi. Enfin plus tot dans le jeu oui, mais là j'etais un peu decu de voir que c'etait que lui le final.

Remarque, je me rapelle aussi d'un autre boss bien relou qui fait apparaitre plein de necromorphe. Il est avant celui là nan ?
_________________

Image


Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0000456 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9976

Hors ligne
Posté le: 2012-09-25 13:42   [ Edité le: 2012-09-25 13:59 ]
Citation :
Le 2012-09-25 09:40, camite a écrit :
Mais pour en revenir au 2, franchement, ça t'a pas fait tripper le retour dans l'Ishimura ?

Ah, si, ça a très bien marché sur moi. Déjà pour l'admiration (et les traumatismes ) que j'ai pour le premier, et ensuite parce que c'est géré de façon très efficace.

C'est vraiment le mot-clef de Dead Space 2, d'ailleurs: "efficace". Après avoir gagné tous les succès (hors mode hardcore, qui est totalement ridicule vu le nombre de morts imprévisibles, immédiates et injustes qu'on se paye, et hors DLC), je l'ai désinstallé, et j'ai réinstallé le premier par curiosité et pour tenter de gagner les succès à 100% (il ne m'en manque plus que trois, le Z-ball et les astéroïdes, je la sens bien cette affaire).

Eh bien, à ma grande surprise, c'est encore moins le même jeu que je ne le croyais. Je pensais que Dead Space 2 était plus un ajout qu'une refonte, mais en fait rien à voir.

Déjà, le maniement est différent, Isaac est beaucoup plus lourd, avec un sentiment de lenteur, d'inertie et de maladresse qui colle parfaitement à son accoutrement. Et graphiquement, il y a un gap énorme en faveur de Dead Space 2: artistiquement, Dead Space est toujours fantastique, attention, et je le préfère toujours nettement, mais techniquement il n'y a pas photo, les éclairages, textures de décors, les animations quand Isaac écrase un cadavre ou recharge ses armes donnent presque le sentiment d'un gap de génération par moments, carrément, au début j'étais effaré.
Mais par contre, Dead Space est nettement plus détaillé pour les monstres par exemple: j'avais passé beaucoup de temps à les observer quand j'y avais joué, très peu dans la suite, et là je comprends pourquoi, ils ont plein d'éléments qui les rendent "réels" alors que ceux de la suite font "monstres de jeu vidéo"... les vêtements, le sexe, le statut, de petites différences comme dans Dead Rising, le fait que quand on les tue il coule quelque chose de leur gueule, que quand on coupe un membre il saigne et des espèces de petits tentacules noirâtres sortent du membre coupé, comme si le corps essayait de se recomposer... énormément de soin leur a été accordé, et ils ne disparaissent jamais (bon, sauf si on franchit plusieurs salles, évidemment).
Point de vue décors c'est un peu pareil, Dead Space est fait pour être observé alors que Dead Space 2 est fait pour être parcouru. J'avais oublié à quel point le scénario et les logs/dialogues étaient super bien foutus (meilleurs que bien des films, en fait) et bien amenés, et la qualité du doublage et de la traduction en Français me bluffent une nouvelle fois.

En fait, c'est un truc qui m'a surpris: alors que mes sauvegardes de Dead Space et Dead Space 2 étaient à un niveau d'armement et de quasi invincibilité égaux, j'ai initialement bien moins flippé/stressé en reprenant ma sauvegarde de Dead Space que dans mon dernier run de Dead Space 2, qui était assez éprouvant, en particulier le retour à l'Ishimura, justement (j'y reviens).
Il y a une forme de "platitude" dans Dead Space qui m'a déconcerté par rapport au souvenir que j'en avais... c'est plus éclairé, plus calme, et les monstres sont en fait moins agressifs et mis en scène, on a moins le sentiment d'être traqué constamment. Mais du coup, au fur et à mesure du jeu, il y a une sorte de malaise qui se crée parce que tout fait réel du fait de cette "platitude", justement: avoir une carte, faire des allez retour comme on l'entend, avoir le temps de tout regarder en détail et découvrir des indices comme un détective, voir des necromorphe se déplacer devant nous ou au loin sans forcément chercher à nous attaquer...
C'est sans doute pour ça que les avis sur Dead Space pouvaient être très divergents, c'est un jeu dont l'angoisse est participative, son expérience se construit en y mettant du sien, en prenant la démarche d'observer le jeu et de réfléchir et de se laisser immerger dedans. En fait, c'est beaucoup plus proche de Silent Hill que dans mon souvenir. Alors que Dead Space 2 est complètement détruit si on prend le temps d'observer et de réfléchir. Là dessus ils sont quasi antinomiques.

Parce que ce n'est même pas la peine de fouiller dans le scénario de fond pour voir que Dead Space 2 est ridicule scénaristiquement:

- Isaac a un jetpack sous les pieds et au bout des doigts et peut voler au point qu'il peut rattraper une rame de métro ou un astronef en marche, et il peut aller dans le vide, mais on doit galérer prudemment dans des kilomètres de couloirs pour aller d'un point à un autre, y compris pour descendre les étages d'une structure, alors qu'il peut survivre à une chute depuis une station en orbite.

- Notre but est de détruire le monolithe du centre gouvernemental. Bien. Sauf qu'à un moment, on dirige manuellement un laser solaire de la mort littéralement capable de couper toute la station en deux, et on ne s'en sert pas pour ça, non, on va au centre en question sur ses petites jambes avec son petit cutter à la main.
Ensuite, on arrive au pont de commandement de l'Ishimura, capable de créer une force gravitationnelle qui, rappelons-le, peut arracher tout un quartier de planète de son sol, et qui selon le propre gouverneur de la station peut la faire entièrement sauter. Est-ce qu'on s'en sert directement pour notre mission pour ensuite royalement quitter cet enfer soit directement à bord du vaisseau, soit à bord de sa capsule de secours? Non, on s'en sert pour souder les rails d'un tramway puis on prend la capsule pour rejoindre le centre à pieds. Non mais quoi.

- On passe régulièrement de zones sous vide à des zones avec air sans qu'il ait décompression alors que celles avec une vitre cassable (bonne idée) sont dramatiquement mises en scène.

- J'aimerais qu'on m'explique comment des bébés qui rampent sur quatre pattes sont arrivés à la station solaire, isolée d'absolument tout au point que ça a rendu son gardien fou. Cela vaut pour d'autres lieux, mais là c'est juste WTF, quoi. D'ailleurs, je soupçonne fortement la grosse coupe de dernière minute, puisque les logs du gardien et la bonne logique font très clairement penser qu'on sera attaqué par des oiseaux necromorphes, mais en fait, non.

- Des revêtements organiques et des tentacules géants se créent en deux minutes dans le centre gouvernemental, qui était avant notre intrusion protégé de l'invasion necromorphe, mais rien ne bouge une fois qu'on y est.
Et on infiltre le centre en laissant entrer les necromorphes, sauf que... on les laisse entrer pour tuer les gardes, parce qu'on ne peut pas affronter les gardes seul, sauf que les necromorphes sont bien plus dangereux que les gardes et on les affronte eux, donc pourquoi on ne combat pas les gardes directement? Ils ne sont même pas fichus de comprendre que si on s'est enfui en prenant une porte, on est sans doute derrière (non mais leurs conversations "mais où il est" par radio, c'est ridicule).

Et absolument tout est comme ça... on dirait un des pires épisodes de Doctor Who, ou rien n'est cohérent si on réfléchit au delà de dix secondes, où tout est écrit pour créer un hit émotionnel instantané sans aucune construction narrative, ou d'univers, ou de plausibilité.
Non mais le final... on sent le brainstorming foireux... qu'est-ce qui peut être plus effrayant que le monolithe de Dead Space? Ben un monolithe identique mais grand comme un immeuble. Non mais comment ils l'ont construit, le labo qu'on voit en fabrique de taille normale? Pourquoi cette taille? A quoi ça sert si le but est expérimental? Il n'y a que des inconvénients à cela.

Et alors, si comme tu le fais on réfléchit au scénario de fond, c'est le festival... ou nous informe que le gars qui pétait lentement un boulon et était traité comme un sous-fifre dans le premier jeu est en fait supérieurement intelligent, et que c'est pour ça qu'il ne devient pas fou mais stocke les données du monolithe. Sauf que les autres membres de l'équipe de Dead Space allaient très bien, merci pour eux. Et Isaac, supérieurement intelligent, se fait avoir une seconde fois par une apparition de Nicole qui est cette fois très clairement une hallucination du monolithe, et qui est particulièrement chiante et ruine les runs multiples. C'est grotesque.

Ceux qui trouvaient le premier Dead Space trop brutal ont intérêt à éviter la suite, c'est tout ce qu'il a pour lui, de l'adrénaline, de l'action, du gore et de la brutalité.

Du coup, tout cela me donne envie d'acheter Condemned sur le marché 360.

@Rain: je ne comprends rien à ce que tu me dis. Le necromorphe qui se régénère n'est pas un boss, on ne le tue même pas, il suffit de l'éviter et de le mettre sous stase régulièrement, le boss c'est le monolithe gros comme un immeuble, il est inratable.

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Breakdown, Dead Rising 1, megaman legacy 2

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 28070
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2012-09-25 16:50
Hmmm faut que je relance le jeu alors.

Dans mon souvenir la fin c'est quand on arrive enfin à tuer le monstre invincible

Mais en fait je suis en train de me demander si je confond pas avec le DLC. Je crois que si vu la fin ^^
Bon oublie tout ce que je t'ai dis si tu veux faire le DLC

_________________

Image


Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0000456 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9976

Hors ligne
Posté le: 2012-09-25 19:20
Je pense que tu confonds avec le DLC (que je ne compte pas prendre, j'ai effacé ma sauvegarde de Dead Space 2 de toute façon). Dans Dead Space 2, tu te fais courser par le monstre invulnérable pendant deux chapitres, puis tu arrives à Nicole face au monolithe, et là il y a un combat abstrait dans la tête de Isaac (!) qui si gagné fait griller le monolithe (!!) et ensuite il y a le mini passage pour rejoindre l'astronef de Ellie.

Sinon, j'ai gagné le succès des astéroïdes dans Dead Space, ce qui fait que je vais avoir le jeu à 100% puisque c'est le plus dur! Le truc, c'est de couper le son pour rester calme et mettre la luminosité au maximum pour bien voir arriver les astéroïdes, et ça se fait bien.

Dingue comme je prends mon pied à reparcourir ce jeux pour la cinquième fois.

Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0000456 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9976

Hors ligne
Posté le: 2012-09-28 02:41
@camite: j'ai bouclé mon cinquième run de Dead Space (j'ai tous les succès o/) et l'histoire m'intrigue toujours autant.

Alors, d'après ce que j'ai compris de ce que l'on nous dit ou de ce que l'on lit, y compris les données débloquées après avoir gagné le jeu (je me base juste sur le jeu):

- Le monolithe noir a été trouvé sur Terre il y a 200 ans, sa découverte a été gardée secrète par le gouvernement. S'il a toujours été là, on peut se demander pourquoi il était sur Terre, et il faut noter qu'il n'a pas causé de problème pendant tout ce temps - ou alors, il a été envoyé sur Terre par le biais d'un météorite ou autre, comme le Phazon dans Metroid Prime.
Altman a fait partie du centre gouvernemental qui étudiait ce monolithe et en a été viré, il dénonce publiquement son existence en affirmant que le monolithe est une porte donnée par Dieu/des extraterrestres bienveillants, qui mène à une sorte de paradis en apportant paix, harmonie et renaissance à l'humanité, l'unissant au-delà de la mort. Altman est assassiné par le gouvernement (pour raisons de "sécurité"), ce qui fait qu'il est vénéré en martyr, et ce qui fonde l'Unitologie.

- Le gouvernement étudie le monolithe sur Aegis VII parce que pas fou, ça peut être dangereux, à partir d'une copie (rouge, et foireuse d'après Kendra) à une date indéterminée. Cela génère une abomination necromorphe, qui fait que le gouvernement scelle la zone et à priori laisse tomber le projet.
Il faut noter que le désastre sur Aegis VII est causé par le fait que les scientifiques ont créé une "bactérie se comportant comme un virus" dont les données biologiques étaient encodées dans les informations contenues dans le monolithe. L'apparition des necromorphes est due à l'action conjointe de cette bactérie et du champ du monolithe (?), même si elles deviennent inertes à proximité directe de celui-ci (le monolithe crée un "dead space", d'où le titre de la série). Donc, le monolithe seul ne peut pas causer d'invasion necromorphe, voire en protège.

- L'Unitologie, pendant ce temps, est devenu une super Scientologie avec des millions de membres qu'elle gèle après leur mort, en attente de trouver le monolithe pour les ramener à la vie. Elle a infiltré beaucoup de leviers de pouvoir, grâce auxquels elle a eu vent du monolithe rouge sur Aegis VII. Croyant que c'est LE monolithe, elle manipule la compagnie CEC, avide de profits, pour y envoyer l'Ishimura malgré l'interdiction officielle, avec un personnel majoritairement unitologue.

- Ils trouvent le monolithe sur Aegis VII, comme on les avait tuyautés, ils l'amènent à la colonie et ouvrent la planète comme prévu. Une épidémie de dépressions, suicides, hallucinations (dont celles de proches disparus) et meurtres se répand alors sur la colonie, on a vent des premières transformations, les dirigeants de l'Ishimura, très excités, font remonter le monolithe et coupent les liens avec la colonie pour ne pas être infectés. La Reine Mère sort du trou créé dans la planète, l'air énervée.

- L'Ishimura est infecté, sous l'action conjointe du monolithe (?) et de la bactérie créée par les scientifiques du gouvernement, qui s'était répandue dans leur centre de recherche autrefois et a contaminé Aegis VII, et donc la colonie puis le vaisseau. Elle recycle la chair morte en la réanimant et en réarrangeant son ADN, façon "The Thing", mais dans des formes précises. Le monolithe (?) semble pousser les membres de l'équipage à se suicider ou s'entretuer et causant des hallucinations, puis la bactérie les convertit en plusieurs espèces de monstres organisées comme une ruche, selon Kyle dirigée télépathiquement par la Reine Mère. Une matière organique recouvre le vaisseau, créant plusieurs monstres lovecraftiens énormes ayant une grosse parenté avec la Reine Mère.

- Chez les Unitologues qui survivent assez longtemps pour réfléchir, il y a deux grands groupes: ceux qui sont horrifiés en se disant "mais c'est pas du tout comme ça qu'on l'imaginait, cette affaire" (alors qu'ironiquement tout correspond à ce que disait Altman), et les fanatiques comme Mercer, qui se disent qu'ils ont ce qu'ils voulaient et que tout va bien.

- Pendant ce temps, l'activité de l'Ishimura dans la zone interdite a été repérée par le gouvernement, qui a envoyé le Valor pour les intercepter, et avant cela a infiltré Kendra dans la mission de secours/routine du CEC dont on fait partie.


Jusque-là, tout se tient nickel chrome, et c'est passionnant et bien plus riche que beaucoup de films de science fiction. Ma déduction, c'est que le monolithe a été créé par une race extraterrestre, organisée comme une ruche, comme moyen de reproduction/sauvegarde de leur espèce intelligente en convertissant des écosystèmes entiers: d'abord, les monolithes amènent les êtres à s'entretuer, puis la chair morte est lentement reconvertie en leur propre forme et ADN par la bactérie. La copie foireuse sur Aegis VII génère des abominations difformes parce que la copie est mauvaise, mais le vrai monolithe, activé avec l'aide de la bonne bactérie, créerait des formes plus parfaites et cohérentes (c'est ce que je m'attendais à voir dans Dead Space 2, ou au moins des variantes s'il s'agissait d'une autre copie, mieux foutue ou avec d'autres défauts).

Mais du coup, il y a des choses que je ne comprends pas:

- Il n'est pas clair ou sûr que le monolithe ait vraiment une action négative en soi. En lisant les informations, on peut se demander si tout n'est pas dû à la bactérie, alors que le monolithe chercherait plutôt (par contact mental en créant les hallucinations des personnes aimées disparues) à endiguer l'épidémie - en tout cas, on est censé être protégé de la contamination si on reste proche du monolithe. Cela expliquerait pourquoi les necromorphes cherchent à nous empêcher de le remettre en place.

- Logiquement, la Reine Mère est l'aboutissement de l'expérience originale sur Aegis VII. Peut-être qu'après avoir tué et converti tout le monde, tous ou une partie des necromorphes se sont fusionnés ("nous ne sommes plus qu'un") pour la créer. Elle a alors vécu tranquille, telle une divinité lovecraftienne, sous la planète, jusqu'à ce que l'Ishimura casse la croûte qui la recouvre et lui pique son monolithe.
Il est suggéré (en tout cas c'est ce que j'ai cru au début) que c'est elle qui crée et téléguide les hallucinations de Isaac et Kyle avec leur femme/copine mortes en les incitant à lui rendre son monolithe et à refermer la planète, pour que la planète ne "fasse plus qu'un" et que le monolithe ne fasse qu'un avec sa base. Mais si elle dirigeait effectivement les necromorphes en plus des hallucinations, pourquoi ils chercheraient à nous empêcher de faire ce que nous dit Nicole? Nicole est quand même sacrément bien fichue comme hallucination, la Reine Mère serait donc au moins relativement intelligente et ne jouerait pas contre elle-même.
Cela accréditerait l'idée que ce serait plutôt le monolithe qui cause les hallucinations et jouerait contre la Reine Mère, comme un sceau pour la neutraliser. Mais pourquoi?

- Pourquoi Kendra récupère le monolithe? C'est une mauvaise copie et le gouvernement a l'original? On peut comprends pourquoi ils l'envoient pour infiltrer dans notre expédition (au passage, c'est peut-être une garce mais elle a des tripes en béton armé pour aller sur l'Ishimura en connaissance de cause), elle peut collecter des informations et servir de relai pour le Valor et saboter certaines de nos actions, mais pourquoi reprendre le monolithe? Et pourquoi le Valor ne va-t-il pas directement droit sur l'Ishimura puisqu'ils savent que le monolithe est sur Aegis VII dès le début? L'Ishimura est juste au-dessus d'un quartier de planète arraché, c'est dur à rater.


J'ai aussi redécouvert des informations sur Isaac dans les données bonus. Par exemple, on apprend que le père de Isaac, navigateur, a plus ou moins disparu avec un dossier gouvernemental mystérieusement classé, alors que la mère de Isaac l'a abandonné après avoir rejoint l'Unitologie, et que cet abandon a fait que Isaac n'a pas eu accès aux écoles qu'il aurait dû rejoindre à cause de problèmes financiers. Cela aurait pu/pourrait être intéressant pour le développement des suites.

En tout cas, refaire ce run sur Dead Space m'a fait apprécier Dead Space 2 différemment. Je préfère toujours nettement le jeu original, mais Dead Space 2 a beaucoup lissé la fluidité des animations, a fait de très gros progrès graphiques, a une bonne variété de rythmes et d'environnements, des combats plus riches (les armes, la décompression... même si les monstres sont plus robotiques cette fois-ci en nous fonçant systématiquement dessus), une mise en scène omniprésente hyper efficace, et nous en envoie encore plus dans la gueule que le jeu original en nous malmenant constamment. Quel dommage qu'il soit si stupide et linéaire. Au lieu d'approfondir l'histoire du jeu original, très riche, il a un scénario inepte qui crée de nouveaux problèmes (alors que ceux du premier pouvant s'éclaircir facilement avec un peu d'habileté, étant plus de l'ordre du mystère que de l'incohérence).

camite
Gros pixel

Score au grosquiz
0018186 pts.

Joue à voir des films

Inscrit : Mar 21, 2003
Messages : 1956
De : Twin Peaks

Hors ligne
Posté le: 2012-09-28 09:33
Excellent résumé ! Effectivement le premier Dead Space et certains de ses dérivés (BD, roman) mettaient en place un univers très riche et intéressant, que Dead Space 2 et son nouveau scénariste n'a pas vraiment su faire fructifier.

Je te rejoins sur tes hypothèses concernant le Monolithe, pour moi il n'est pas fondamentalement mauvais (cf. le "dead space" qu'il crée, ou les hallucinations qui pour moi agissent vraiment comme un avertissement ou une façon de guider ceux qui sont en mesure de le servir - donc pour moi c'est bien le Monolithe qui crée Nicole dans DS1). C'est l'incompréhension des hommes face à lui qui conduit à la catastrophe, et d'ailleurs ça rejoint bien ton idée que le Monolithe est une sorte de clé/moyen de reproduire une race extraterrestre disparue ou en voie d'extinction : si la race qui le découvre n'est pas assez évoluée, cela conduit au désastre pour prémunir d'un contact entre deux races trop éloignées sur le plan de l'évolution.

En l'occurrence je crois que tant que le Monolithe est en place sur Aegis VII, la Reine Mère est "neutralisée".

Pour ce qui est des agissements du gouvernement, je vais repartir du roman Dead Space Martyr (dispo uniquement en anglais, malheureusement) qui détaille la découverte du Monolithe Noir sur Terre. Comme tu le supposes, le Monolithe est bien arrivé par météorite puisqu'il est découvert au fond du cratère de Chixculub (info reprise - en exclu dans la VF ^^ - dans l'église de DS2) par Altman (qui à la base est un géologue sans grande envergure). En désaccord avec sa hiérarchie, il décide de diffuser une vidéo sur le YouTube du futur pour révéler son existence. Mis devant le fait accompli, le gouvernement (ou ses représentants) organise des recherches qui finiront par tourner au désastre. L'infection nécromorphe est contenue et cachée du grand public. Le responsable des recherches décide de se débarrasser d'Altman qui est devenu trop gênant, et en fait le martyre d'une nouvelle religion (à la base l'unitologie est un moyen de contrôler les croyances des gens sur le Monolithe).

En fait, je pense qu'entre ce premier incident, celui qui suit la construction du Monolithe rouge sur Aegis VII et celui qui survient sur Titan, il n'y a que peu (voire pas du tout) de gens au courant de tous les tenants et aboutissants. L'unitologie, bien que créée artificiellement par une huile du gouvernement, a pu être mise à l'écart des développements d'Aegis VII, avant de vouloir récupérer le Monolithe rouge.
On peut également penser que le Monolithe est un sujet de discorde au sein des EarthGov successifs : faut-il les laisser enterrés ou, au contraire, poursuivre les recherches ? Lorsque l'Unitologie déterre le Monolithe rouge, l'EarthGov a pu décider qu'à tout prendre, il valait mieux essayer de le récupérer.

J'en reviens du coup aux questions que je me posais plus haut : pourquoi l'EarthGov tente de construire un Monolithe sur Titan ? Et bien, à mon sens, le directeur de Titan n'est pas assez haut placé dans la hiérarchie spatiale et n'a donc pas accès à toutes les données. Ce n'est pas très clair dans DS2 mais le Sprawl est quand même présenté comme une entité "à part" et en déchéance économique. Donc la source d'énergie que représente le Monolithe est trop tentante pour lui.
Quant à savoir comment Isaac se retrouve avec les plans du Monolithe original via sa copie... et bien, je suppose tout simplement que le Monolithe Noir a influencé ceux qui ont créé la copie, de façon à ce qu'ils créent son "enfant", un Monolithe qui serait "lié" par une sorte de télépathie (après tout, c'est bien comme cela que fonctionnent les hallucinations créées, ou le comportement des nécromorphes par rapport à la Reine).

Le Monolithe n'est donc pas mauvais mais peut créer des choses horribles, sans que son but ne soit très clair. En fait c'est un aspect qui me plaît pas mal, ce côté insaisissable, incompréhensible, hors de portée des hommes, ça justifie la dimension "divine" que lui donnent les unitologues, avec comme tu le dis des différences d'interprétation.
D'ailleurs, autre détail que j'avais trouvé très bon dans le roman : le Monolithe est vu par certains comme la "queue du diable" (ça renvoie à l'Enfer de Dante, où Lucifer serait prisonnier des glaces au centre de la Terre) : quelque chose de menaçant, monstrueux... mais le diable n'était-il pas un ange, à la base ?

_________________

La tête dans les nuages, il pleut dans mon cœur.


Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0000456 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9976

Hors ligne
Posté le: 2012-09-28 15:26
Je crois que la stratégie de EA de saturer l'espace médiatique de contenu Dead Space (comics, spinoffs, films d'animation, etc.) pour créer très vite une "grosse" licence a nui à celle-ci, parce qu'on a vite eu droit à des couches d'informations contradictoires. Or, le scénario et l'univers sont très importants dans Dead Space (en tout cas pour moi), c'est ce qui me font nettement préférer l'original à la suite, et c'est le gros point fort de la série AMA. Il y a dans le matériau original énormément de potentiel pour toute une saga avec renouvellement d'ennemis, de contextes, des rebondissements, etc. mais encore faut-il gérer tout ça correctement.

Dans le log de Dead Space sur le monolithe rouge, il est dit par exemple que Altman faisait partie du projet d'étude original du gouvernement (ceux qui ont fait la copie et sont allés sur Aegis VII) et qu'il a été viré en hâte avant/après en avoir parlé publiquement, ce qui est contradictoire avec l'idée qu'il le découvre lui-même et le rend public tout de suite. Remarque, ça, ça peut encore passer en triturant un peu... Mais d'après ce log, la première contamination necromorphe et les découvertes originales ont lieu sur Aegis VII, ce qui est logique puisque finalement c'est la création artificielle de la bactérie codée dans le monolithe qui démarre tout. Donc, il n'aurait pas dû y avoir de contamination sur Terre, ou alors elle aurait été mentionnée et étudiée et la bactérie aurait été découverte lors de cet incident, pas reconstituée à partir du code contenu dans le monolithe.

Il y a d'ailleurs problème avec Dead Space 2 (mais il y en a tellement, même en interne) puisque le jeu nous dit:

- Que le monolithe seul cause l'épidémie, il n'y a plus mention de la bactérie. On peut penser que Isaac l'a amenée avec lui, ou que le labo l'a recréée, mais il n'y a aucune mention de cela, et si c'est le labo qui l'a créée pourquoi elle envahit l'hôpital où se trouve Isaac et les quartiers résidentiels alors que le labo n'est pas atteint avant qu'on y fasse entrer les necromorphes? Et si c'est Isaac, pourquoi il ne s'est rien passé pendant trois ans?

- Dans l'Ishimura de Dead Space 2, on trouve des études qui disent que l'on y a retrouvé une "soupe" biologique qui correspond à l'ADN de l'équipage, qui se recompose quand on la met en présence d'un marqueur. Or, dans Dead Space Kendra crée un poison qui vise l'ADN necromorphe, ce qui indique que les necromorphes ont un ADN spécifique (c'est même le rôle de la bactérie, recoder l'ADN et réanimer la matière morte), ce qui est bien plus plausible mais incohérent avec la suite. C'est même doublement incohérent puisqu'on nous dit dans Dead Space que non seulement le monolithe ne cause pas la transformation mais qu'elle l'empêche, neutralisant la bactérie (dans un rayon limité).

- Dans Dead Space 2, Nicole est clairement dans le "camps" des necromorphes, alors que dans le premier c'est moins évident, voire le contraire. Mais enfin, le passage dans la machine qui ne sert qu'à une phase choc pour impressionner avec des vidéos Youtube et la fin avec le combat intérieur qui fait sauter le monolithe sont tellement nawakesque qu'à ce niveau...

Pour ce que sait le gouvernement, on peut en effet penser qu'ils n'ont jamais vraiment eu les résultats des recherches sur Aegis VII. Le Valor, alors qu'il connaissait les risques de contamination, s'est fait laminer et convertir par un seul necromorphe (comment d'ailleurs vue la vitesse, à moins qu'un "infector" soit entré après le crash sur l'Ishimura), donc son équipage ne devait pas savoir qu'il fallait viser les membres, ni le fonctionnement de l'épidémie. Mais du coup, la fin de Dead Space 2 comme quoi le gouvernement aurait déjà douze autres sites est vraiment absurde, c'est de la bête écriture sensationnaliste. Si vraiment le monolithe hypnotisait les chercheurs pour en faire des copies, comment se fait-il qu'il n'y en ait pas partout alors que la découverte originale remonte à 200 ans? Sur Titan, rien qu'en trois ans ils ont monté une vraie usine à monolithes et en on construit un grand comme la Tour Eiffel sans qu'on sache trop ce qu'ils en attendaient (et de leur propre aveu, eux non plus). Je n'ai pas trouvé de log suggérant que les monolithes créent de l'énergie, juste que le gouverneur veut relancer l'activité de Titan par le biais de la recherche pour sauvegarder des emplois, mais sans vraiment savoir le but des recherches elles-mêmes.


C'est un peu frustrant, parce qu'avec mon dernier run de Dead Space je suis encore plus admiratif de son histoire, qui est globalement très cohérente et mêle plein de thèmes en gérant et renouvelant très bien ses emprunts (ALIEN, The Thing, 2001, des choses réelles comme la Scientologie, poser des questions sur la nature de la vie, la religion, la vie après la mort, l'organisation de la société, la gestion des ressources naturelles et l'écologie)... mais j'ai peu d'espoir de voir Dead Space 3 faire beaucoup mieux que Dead Space 2, quand je vois les dialogues, l'action, les QTE, le personnage qu'on dirait échappé de Gears of War avec sa cicatrice à l'œil...

camite
Gros pixel

Score au grosquiz
0018186 pts.

Joue à voir des films

Inscrit : Mar 21, 2003
Messages : 1956
De : Twin Peaks

Hors ligne
Posté le: 2012-09-28 16:00
Citation :
Le 2012-09-28 15:26, Simbabbad a écrit :
mais encore faut-il gérer tout ça correctement.


C'est tout le drame, en effet. Antony Johnston, le scénariste de la BD et du premier jeu, me disait qu'il avait aidé à assurer la cohérence entre le jeu et les différents produits dérivés... Mais à partir du moment où EA décide de se passer de ses services... ça devient un peu la fête du slip, avec comme tu le dis beaucoup de sensationnalisme malgré des idées pas si mal.
J'ai trouvé ça pas mal, le trip avec la machine, le combat intérieur... mais pour que ça fonctionne vraiment, il aurait fallu que le jeu gère mieux l'horreur psychologique et participative. Et la différence de traitement du perso de Nicole ne joue pas en la faveur de DS2.

Pour l'infection de Titan : ce n'est pas tout simplement l'Ishimura qui a apporté l'épidémie ? Cela dit, je sais que pas mal de logs ont été virés dans cette partie, parce que ça faisait écho à une BD sortie uniquement aux US
Il y a aussi le jeu sorti sur iPod/Phone/Pad qui en explique un peu plus sur la façon dont l'épidémie s'est déclenchée sur Titan. Je ne sais pas si tu as l'occasion de le faire, c'est pas mal du tout, donc je voudrais pas te spoiler. Sinon je te ferai un résumé.
D'ailleurs comme par hasard ce jeu iPhone et le jeu XBLA, écrits par le scénariste original, m'ont semblé meilleurs niveau histoire/univers que DS2 (ludiquement, c'est autre chose, mais bon).
_________________

La tête dans les nuages, il pleut dans mon cœur.


Erhynn Megid
Pixel intergalactique


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2012-09-28 16:27
Même si je n'ai pas fini DS 2, j'ai lu avec passion vos posts. Toutefois - et c'est juste une proposition - ça vous dirait d'ouvrir un topic type "Libres Spoils" comme celui de Mass Effect où l'on peut parler des passages spoils en toute liberté ?

Ca risque d'être tendu de parler du 3 sans évoquer les spoils précédents .
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0000456 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9976

Hors ligne
Posté le: 2012-09-28 16:49
@Camite: Ah, oui, l'Ishimura. Mais il a été nettoyé et littéralement observé au microscope pendant trois ans, non? Comment auraient-ils pu ne pas voir, en sachant ce qu'ils cherchaient, ce que l'équipe scientifique de l'Ishimura a trouvé et analysé en quelques jours?

Enfin de toute façon, on sait l'un comme l'autre que pour Dead Space 2 tout a été improvisé au pif, donc on ne va pas se tourmenter pour coller les bouts ...

Pour le combat intérieur, les personnages masculins hantés de façon disproportionnée par la perte de leur femme me semble être une ficelle usée jusqu'à la corde, si j'ose dire. J'ai l'impression que c'est Gladiator qui a relancé la tendance, mais lui au moins le faisait dignement, en silence, sans avoir son personnage principal passer son temps à se plaindre ou avoir des hallucinations culpabilisantes outrées et surjouées. C'est un truc qui m'a agacé dans Dead Space 2 et a pourri mes runs secondaires, d'avoir de nouveau droit aux cinématiques de Nicole. Sans compter que une mégalopole est en train de vivre une boucherie cauchemardesque en s'entredéchirant et en mutant en monstres abominables menaçant tout l'humanité dans Dead Space 2, et lui, il nous bassine parce qu'il a poussé sa femme à aller travailler dans l'Ishimura pour l'inciter à matérialiser ses rêves, alors oh mon Dieu sa mort est de sa faute . Je pense que dans des circonstances pareilles, on met ce genre d'état d'âme en veilleuse, comme il le fait dans le premier jeu... c'est d'un égocentrique...

Pour les jeux annexes, je n'ai pas d'iPhone, et je n'ai pas envie de marcher dans la stratégie de EA en achetant les jeux annexes (déjà que j'avais pris Extraction malgré mes doutes sur le gameplay). Ils auraient dû assurer que les jeux principaux étaient cohérents entre eux et surtout développent l'histoire de façon intéressante.

Enfin on verra de quel côté ira Dead Space 3...

@Erhynn: le truc c'est que là je pense avoir tout dit !

Erhynn Megid
Pixel intergalactique


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2012-09-28 16:55
@Simbabbad :
En effet, je crois que c'est complet de chez complet ^o^.

J'avais commencé à jouer a Dead Space sur iPad puis je me le suis pris sur Android, je vais essayer d'y rejouer mais la jouabilité et le level design m'horripilent...

Sinon, les bouquins sont bien ? Ca me manque de lire un peu (dit le mec qui se relit pour découper les fautes de Denaris I au cutter plasma).
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


camite
Gros pixel

Score au grosquiz
0018186 pts.

Joue à voir des films

Inscrit : Mar 21, 2003
Messages : 1956
De : Twin Peaks

Hors ligne
Posté le: 2012-10-02 10:06
Je crois que le Dead Space iOS/Android souffre de la grandeur de l'écran quand on y joue sur iPad, car les mouvements à faire sont plus amples et donc plus fatigants à la longue. Perso j'y ai joué sur iPod touch et ça allait nickel, j'avais même réussi à choper un timing pour tuer les "Brutes" à la scie plasma sans aucun problème ^^

Petit résumé de ce jeu pour ceux qui n'ont pas d'iTruc : en fait, on commence le jeu dans la peau d'un perso en combinaison typique de Dead Space, qui parle avec un brouilleur qui lui donne une voix robotique. Et à la toute fin, tadam, le perso tombe le masque et on se rend compte que c'est une femme Metroid style. On retrouve quelques uns de ses logs dans DS2. Tout le long on croit suivre des ordres pour réparer/rétablir la situation sur Titan et en fait on finit par comprendre qu'on s'est fait manipuler pour libérer une horde de nécromorphes (ne me demandez pas d'où ils sortent, je ne me rappelle plus bien )
D'ailleurs ça me rappelle que sur DS2, il y a plein de logs qui ont sauté "au montage", avec plusieurs intrigues qui expliquaient (ou disons qui tentaient d'expliquer) l'invasion de Titan.

Le level design de la version portable est effectivement très "serré" mais du coup, les dev se sont permis quelques coups de folie à la Eternal Darkness, ce qui me faisait dire que c'était le Dead Space le plus Nintendo, ironiquement.

Pour les romans, je n'ai lu que le premier "Dead Space Martyr". EA a eu la bonne idée de prendre un auteur de SF pas manchot, après l'histoire est assez classique, on n'échappe pas à l'invasion nécromorphe de rigueur, alors que ça aura pu être intéressant d'aller dans d'autres registres, plus psycho/socio (genre sur comment la population réagit à la découverte du Monolithe, etc.)
J'ai vu sur Amazon qu'il y en a un autre de prévu, mais aucune idée de ce qu'il raconte.
_________________

La tête dans les nuages, il pleut dans mon cœur.


Rugal-B
Gros pixel



Joue à Gradius FC, Mad City FC, Gun Sight FC, Macross FC

Inscrit : Apr 05, 2012
Messages : 1723
De : Saint Dizier

Hors ligne
Posté le: 2012-10-02 18:45
Purée, vous me donnez envie d'y jouer alors que j'ai laché le 1 au tout début. Vous êtes de trop bon raconteurs, mais je ne craquerai pas, je sais que je n'aime pas ces jeux!

Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0000456 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9976

Hors ligne
Posté le: 2012-10-02 20:49
Tu n'aimes pas parce que ça te stresse, ou que tu n'as vraiment pas aimé?

Ce sont des bons jeux, le second étant au final très différent, du coup tu aimerais peut-être.

Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2012-11-20 12:37
Voilà, j'ai enfin terminé Dead Space premier du nom.

Alors, concrètement, qu'en ai-je pensé ? En fait, je trouve qu'il s'agit d'un grand jeu, avec une ambiance exceptionnelle et un setting de génie (ce vaisseau est fantastique). De plus, le gameplay marche à merveille, avec cette mécanique de tir basée sur la stase et le démembrement qui fonctionne parfaitement.

Seulement voilà, à certains moments, je me suis dit que j'en avais assez de voir autant de monstres.... Dead Space met la pression sur le joueur en l'agressant sans cesse. Du coup, ca fonctionne, ouais, mais à un moment, j'avais envie de dire "stop". Je n'aurais pas été contre des phases plus contemplatives, des respirations. C'est ce que j'ai toujours aimé dans les Survival Horror plus atmosphériques (Resident Evil Rebirth !!!) et là, dans Dead Space, j'avais un peu l'impression de glisser du jeu d'horreur au TPS. Du coup, je trouve que le jeu a un petit problème de rythme.

Mais bon, il est évident que Dead Space est un jeu majeur du genre Survival Horror. En particulier grâce à cet univers original et ces confrontations nerveuses. La pression et la peur sont bien présentes, et c'est ce qu'on demande à un survival horror. Petit bémol sur le scénario, car s'il est très sympa (avec un joli twist à la fin), je le trouve très étiré et pas mal dilué (va chercher ci, va récupérer ca...).

En tout cas, ravi d'avoir joué à ce Dead Space. Il s'agit d'un titre majeur, marquant et avec un style qui lui est propre. Bravo à EA : lancer un jeu pareil était un joli pari.

Par contre, je crois que je vais faire l'impasse un petit moment sur le second épisode, car j'ai cru comprendre qu'il était encore plus action. Je me le ferai plus tard, quand j'aurais un peu oublié Dead Space 1 et que je voudrais gouter à nouveau à cette ambiance de malade.

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Breakdown, Dead Rising 1, megaman legacy 2

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 28070
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2012-11-20 13:08
Etrange cette différence de ressenti. Faudrait que je finisse tous les succes sur DS1 afin d'y rejouer, mais au contraire j'avais trouvé le 1 assez plat. Trop train fantome avec alternance de recherche - monstre - recherche - monstre - train / fin de zone .....
Et justement à part quelques rares moments y'a pas beaucoup de monde.

Donc oui si tu as trouvé le 1 déjà action, le 2 ca va te faire un choc ^^ Y'a toujours des phases de repos, mais beaucoup moins, et y'a beaucoup plus de stress du manque de balles parce que faut vraiment utiliser à fond le demembrement (et chopper les trucs qui trainent un peu partout)
_________________

Image


Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2012-11-21 11:44
En fait, j'ai fait mon premier run directement en Difficile. Du coup, la pénurie de munitions, je l'ai bien sentie.

Mais tant mieux. Ca rajoute énormément à la tension et je crois que la facilité détruit fortement les sensations qu'un survival horror est censé délivrer. Cependant, il est clair que j'ai beaucoup galéré dans certains passages (comme par exemple la morgue avec le premier cadavre possédé par les espèces de chauve-souris)... Ca a peut être contribué au fait que j'ai ressenti une sorte de redondance au niveau du rythme. De plus, la structure de chaque chapitre avec départ et arrivée au tram contribue à ce sentiment de redite.

Mais bon, Rain, rejoue aujourd'hui à Silent Hill, Resident Evil, Alone in the Dark ou Eternal Darkness et tu verras que la brique "Combat" est NETTEMENT moins mise en avant dans ces titres-là que dans Dead Space. Le survival horror avait des racines communes avec le jeu d'aventure et à présent (surtout dans les jeux post-RE 4), ces éléments-là ont été échangés avec des racines puisées dans le genre TPS. C'est une évolution du genre...

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Breakdown, Dead Rising 1, megaman legacy 2

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 28070
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2012-11-21 12:02
Silent hill j'ai du le finir une diizaine de fois et je m'en rapelle tres bien. Je me rapelle surtout mon 14er run ou je me suis retrouve à court de balles contre le papillon....

De toute facon dans le 1er SH vaut mieux tracer les ennemis de base sont super chiants. A part les infirmieres qui sont plus faisables.

RE y'a beaucoup de passage vide, surtout quand on a butté tout le monde, mais c'est assez peuplé quand même. Surtout quand tu retourne au manior avec les hunters ^^

Alone je l'ai pas fait.
Eternal oui je me rapelle assez depeuplé
_________________

Image


Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2012-11-21 12:08
Citation :
Le 2012-11-21 12:02, RainMakeR a écrit :

RE y'a beaucoup de passage vide, surtout quand on a butté tout le monde, mais c'est assez peuplé quand même. Surtout quand tu retourne au manior avec les hunters ^^



Pour avoir fait Resident Evil Rebirth il y a un mois ou deux, je peux te dire qu'il y a autant d'ennemis dans tout le jeu que dans un seul chapitre de Dead Space.

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Breakdown, Dead Rising 1, megaman legacy 2

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 28070
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2012-11-21 16:39
Hmmmm pourtant rebirth y'a un peu plus d'ennemis que le 1, et y'en a quand même quelques un. Je dirai en moyenne 2 par pièces (sans compter quand on y retourne).
Alors que dead space mis à part les scripts y'a beaucoup de salles vides. Ok quand y'a des ennemis ils sont nombreux, mais je me rapelle bien m''etre souvent baladé soit croisé personne. Ce qui était censé accroitre la tension, sauf qu'en fait non.
Je me balade jamais en suivant la voie logique, du coup les scripts se declenchaient pas dans le bon sens pour moi
_________________

Image



Index du Forum » » Jeux » » Dead Space I-II-III & Extraction... Dans l'espace, personne ne vous entendra découper.

482 messages • page
1 ... 17181920212223 ... 25




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)