les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Ecco the dolphinphinphin (ok c'est pourri)
67 messages • page
1234
Auteur Ecco the dolphinphinphin (ok c'est pourri)
tienou
Pixel imposant



Inscrit : May 03, 2005
Messages : 665
De : nantes

Hors ligne
Posté le: 2006-10-16 17:03
Merci rudolph pour cet article ma foi fort bien écrit et que j'ai pris du plaisir à lire alors que je n'ai touché ce jeu qu'une fois sur pc et qu'en plus je peux plus blairer les dauphins (ou plutot l'image qu'on veut nous en donner)

  Voir le site web de tienou
dante2002
Déterreur de topics


Score au grosquiz
0002009 pts.

Joue à Le GamePass sur la Serie X

Inscrit : Feb 10, 2003
Messages : 5296
De : METZ

Hors ligne
Posté le: 2006-10-16 18:03
Félicitation Rudolph pour ce super article

J'avais beaucoup apprécié le premier opus sur MD et avait été très impressionné techiquement par l'opus Dreamcast (sans doute avec Xtrem Sport le plus beau jeu de la machine).
_________________

Image


  Voir le site web de dante2002
twipol
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001886 pts.

Joue à Duplo, petites voitures et livres musicaux...

Inscrit : Mar 15, 2003
Messages : 2702
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2006-10-16 18:18
Ouep, comme quoi on se rend compte qu'il y a toujours des jeux importants à traiter sur GP et Ecco faisait figure d'absent de marque tout de même. Ce qui est bien Rudolph c'est ce tu écris de façon simple et claire donc ça se lit tout seul même s'il y a quelques longueurs - je ne sais pas si ça valait le coup d'en dire autant sur le scénar qui à vue de nez semble presque aussi bidon que celui d'Ecco DotF (en fait dans DotF, il est complètement bidon en soi mais prétexte à la mise en place d'univers intéressants, sauf la toute fin façon Alien, et ça semble être un peu comme ça sur Ecco premier du nom). Ah et sinon je sais pas si on peut parler de modélisation pour des personnages en 2D à vérifier...

Que ce soit à l'époque ou plus tard en ému, je me suis toujours limité à un coup d'essai sur Ecco... 2 ou 3 niveaux franchis tout au plus. C'est vrai que c'est un peu intimidant au début, on a l'impression qu'on a un espace très vaste à explorer mais on a un peu peur d'y aller. En 3D, le fait d'avoir un angle de vue "réaliste" permet de toujours situer plus ou moins à quelle distance on est de la surface, de voir les autres créatures d'assez loin... alors qu'en 2D on est limité aux bords de l'écran et on peut se demander d'un coup si on ne s'est pas vraiment beaucoup éloigné de la surface, s'il n'y a pas un ennemi dangereux un écran plus loin... Clairement, ça ne vient pas à l'esprit au début (un jeu avec un dauphin, cool, c'est zen, tout ça) mais Ecco a un potentiel angoissant et inquiétant non négligeable. Tout simplement parce que nous sommes des créatures essentiellement terrestres et que ce n'est pas confortable pour nous d'évoluer dans des fonds sous-marins ! Je suis certain qu'un survival-horror doté de séquences sous-marines (en tenue de plongée ou mieux, en scaphandrier), pour peu que ça soit bien fait, aurait un potentiel de flippe monstrueux.

Ah et un des screenshots m'y fait penser, faut que je vous dise, j'adore les orques. C'est vraiment un animal magnifique et fascinant à bien des égards. Gamin j'ai même reçu une bise d'un orque dans un Marineland, bon ok avec le recul je ne tiens plus tellement en sympathie ce genre d'établissement, mais ça reste un drôle de souvenir. Un truc marrant dans Ecco, c'est qu'il fait figure d'allié alors que dans la réalité les orques bouffent absolument toutes les autres créatures marines.
Bon sang s'il y avait eu un orque dans la version 3D, ça aurait été magnifique. Un jeu où on pourrait en diriger un d'ailleurs, ça serait génial.
_________________

"Et quand ils devenaient mécontents […] cela ne menait à rien, car sans idées générales, ils ne se focalisaient que sur des contrariétés insignifiantes. Les plus grands maux échappaient invariablement à leur attention." G. Orwell


Laurent
Commissaire politique


Joue à Super Mario 3d All Stars

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22347
De : Borgo, là ou l'ADSL n'évolue plus.

Hors ligne
Posté le: 2006-10-16 18:44
Je n'avais été tenté de jouer à ce jeu pour une raison simple : je ne voyais pas ce qu'on pouvait tirer d'intéressant en matière de gameplay du fait de diriger un dauphin dans le cadre d'un jeu pronant manifestement la zénitude (guère de chance qu'on trouve un fusil à pompe dans les niveaux ultérieurs). L'article m'a donné envie d'essayer, car il met bien en valeur l'intelligence de conception du jeu. Et présenté comme ça je trouve le scénario plutôt réussi.

Je crois qu'Ecco avait fait forte impression à sa sortie et fait vendre pas mal de Megadrives.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
camite
Gros pixel

Score au grosquiz
0018186 pts.

Joue à voir des films

Inscrit : Mar 21, 2003
Messages : 1958
De : Twin Peaks

Hors ligne
Posté le: 2006-10-16 19:10
Purée quel article, je l'ai lu de bout en bout alors que j'avais rapidement abandonné... la version GameGear ^^

A la lecture on comprend parfaitement ce que ce jeu (en tout cas sur Megadrive) pouvait avoir de fascinant et de brillant, et maintenant je suis très curieux de lire la suite sur Les Marées du Temps et Defender of the future.
_________________

La tête dans les nuages, il pleut dans mon cœur.


Julenstein
Pixel digne de ce nom


Score au grosquiz
0000027 pts.

Inscrit : May 03, 2004
Messages : 173

Hors ligne
Posté le: 2006-10-16 20:42
Bonjour

Ma foi, cet article est fort bien écrit. Bien joué l'auteur. Ecco était déjà dans ma liste des classiques indispensables à faire. Je l'avais sur MD à l'époque mais quand j'étais petit, ça me faisait trop peur >_>.

Ce serait bien (même si ce n'est pas bien de réclamer ^_^) des articles sur les suites !

  Voir le site web de Julenstein
Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2006-10-16 21:58
Bon sang, ça me fait trop bizarre de voir mon premier article sur la page d'accueil d'un site, en particulier un article sur Ecco. C'est la première fois de ma vie que j'écris un article, donc forcément je suis un peu intimidé.

Tout d'abord merci à tous pour vos réactions, je suis très touché. Je tiens également à féliciter Laurent pour son encart sur la page d'accueil du site: il a su retranscrire à la perfection le ton général de mon article (j'adore le titre "Quand un odontocète à rostre long devient héros" ). C'est vrai, quoi, Ecco n'est pas un pleurnichard!

@Twipol: Oui, je sais que mon texte comporte encore quelques longueurs, mais dis-toi bien qu'avant c'était encore pire. Déjà j'ai mis pas mal de temps à écrire mon article car je ne savais pas comment m'y prendre (j'ai même dû le réécrire car le résultat ne me convenait pas). J'en ai également bavé pour envoyer mon article à Laurent car ma messagerie n'aime pas trop les messages volumineux. Il y a quelques semaines, j'ai envoyé un MP à Laurent car j'ai remarqué que mon texte comportait pas mal de lourdeurs. Il m'en a corrigé quelques unes, puis j'ai remanié mon article car j'avais remarqué que je n'avais pas assez insisté sur le fond (en particulier Atlantis, la préhistoire et la conclusion). Ca n'a pas été de tout repos (j'ai un peu harcelé Laurent avec mes MP ) ). Comme j'ai tout réécrit dans l'urgence (j'ai envoyé ma version définitive mercredi dernier), il reste forcément des détails que je n'ai pas eu le temps de régler. Cette série me fait suer même quand je n'y joue pas.

Concernant le scénario de Defender of the Future, je ne l'ai pas trouvé si bidon que ça (David Brin s'en est un peu occupé je crois). Bon, c'est vrai qu'au début il est un peu dur à avaler, c'est vrai qu'il est un peu toc-bombe. Et pourtant, je l'ai trouvé bien mené. Je trouve que le passage d'un futur à l'autre est habile (on croit qu'on a réglé un problème, mais on en a créé un nouveau) et met bien en lumière l'évolution du comportement des dauphins. Après, tu as tout à fait raison quand tu dis qu'il n'est qu'un prétexte pour créer des univers envoûtants
En ce qui concerne l'influence d'Aliens (c'est fou comme ce film a marqué les esprits), j'ai trouvé qu'elle tombait vraiment à plat à la fin du jeu. Juste après le magnifique niveau Hanging Waters (qui restera sans aucun doute un de mes plus grands souvenirs de ma vie de joueur), ça fait un choc. Dans Ecco the Dolphin (la version Megadrive donc), ce n'est peut-être pas assez développé, mais ça reste marquant malgré tout. Même si le niveau Welcome to the Machine est assez difficile, je ne l'ai jamais détesté contrairement aux derniers niveaux de l'épisode Dreamcast/PS2. Si un jour tu joues à Ecco: Les Marées du Temps, tu verras que le scénario est plus complexe et le monde alien bien plus développé. Bon, je n'en dis pas plus tant que le second article ne sera pas mis en ligne.
Au passage, je te trouve quand même sévère envers le niveau Hanging Waters de la version 3D. Bizarre que tu n'aimes pas ce niveau alors que tu as aimé tout ce qui lui a précédé. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que tu es passé à côté d'un truc. Je l'ai refait il y a quelques jours, et je l'ai trouvé beaucoup moins dur qu'avant (je l'ai fini en une heure au lieu de deux heures et demi la première fois, et c'était trop bon). Si tu ne l'as jamais refait, je t'invite vivement à le refaire.
Sinon, c'est tout à fait juste ce que tu dis au sujet de la gestion du déplacement.

@Julenstein: Ne t'en fais pas, le second épisode va bientôt arriver. En fait, à l'origine, mon article parlait des deux jeux, mais Laurent m'a incité (à juste titre) à le séparer en deux car c'était beaucoup trop long. Entre parenthèses, je vous invite à ne pas trop parler du deuxième épisode tant qu'il ne sera pas en ligne, ou sinon vous ne sauriez plus trop quoi dire le moment venu. Quand ce sera fait, vous aurez tout le loisir d'en parler, et même de le comparer avec le premier épisode. Pour l'instant, la vedette de la semaine, c'est le premier épisode.
Quant à l'épisode Dreamcast/PS2, je ne sais pas encore (j'ai fini le jeu il n'y a même pas une semaine). Je sais que Twipol voulait écrire un article là-dessus, et je ne sais pas encore s'il a toujours l'intention de le faire.

  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
JPB
Camarade grospixelien


Joue à FS2020, Control

Inscrit : Apr 25, 2002
Messages : 3094
De : Liverdun

Hors ligne
Posté le: 2006-10-16 22:42
A l'époque de la Mégadrive, la console ne m'intéressait absolument pas (j'étais à fond sur Amiga) sauf pour deux jeux que j'aurais bien voulu essayer : Sonic et Ecco.
Si depuis j'ai eu l'occasion de faire quelques parties au premier, je n'ai encore jamais joué au second.
Merci d'avoir raconté ton expérience de cette manière si agréable à lire, Rudolf-der-Erste. Ton article m'a décidé à franchir le pas : je vais me dégotter un émulateur Mégadive et l'essayer.
_________________

JPB,
tombé dans les jeux vidéo depuis TRON


twipol
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001886 pts.

Joue à Duplo, petites voitures et livres musicaux...

Inscrit : Mar 15, 2003
Messages : 2702
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2006-10-16 22:55
Pour DotF, j'ai juste dit que j'avais songé en faire un article, mais rien de concret encore, et comme je te disais l'autre fois je n'ai pas très envie de me faire les quelques niveaux qui me restent vu ce à quoi je peux m'attendre. De toutes façons si jamais je m'y mets quand même, ce ne sera pas avant quelque temps, donc si tu es inspiré surtout n'hésite pas à te lancer.
_________________

"Et quand ils devenaient mécontents […] cela ne menait à rien, car sans idées générales, ils ne se focalisaient que sur des contrariétés insignifiantes. Les plus grands maux échappaient invariablement à leur attention." G. Orwell


zulios
Pixel imposant


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 652
De : mon nuage

Hors ligne
Posté le: 2006-10-16 23:14
J'ai acheté Ecco pratiquement dès sa sortie, j'avais été fasciné par ce que j'en avais vu. La profusion de couleurs et de détails, l'originalité du titre, jouer un dauphin, tout ça...

Je me souviens aussi qu'à l'époque ils reversaient quelques francs (une somme assez symbolique en comparaison du prix du jeu) à une fondation pour chaque titre acheté, c'était assez rare à l'époque de voir cette forme de commerce citoyen, surtout avec des jeux vidéos. Aujourd'hui ça paraitrait presque banal en comparaison alors que ça devient de plus en plus fréquent, jusque dans la joaillerie (Cartier a sorti un bracelet sur ce principe dernièrement).

Ton article résume très bien le paradoxe du jeu : d'un côté on a une liberté de mouvement assez magique, on traverse de grands espaces, on fonce, on fait des sauts impressionnants, on joue à fond avec son environnement... fréquemment j'allumais la console pour jouer uniquement aux premiers niveaux et me balader tranquille ou faire des cabrioles en profitant de la musique qui m'envoûtait complètement.

De l'autre la peur de l'asphyxie est paralysante, surtout à l'approche de labyrinthes. L'environnement qui était jusque la un jeu se transforme en piège et chaque seconde peut compter pour arriver à son but. Avec les courants et les ennemis par dessus, mais surtout des détails à ne pas manquer sous peine de devoir recommencer tout un passage du niveau ça avait franchement de quoi en rebuter plus d'un. Combien de fois j'ai maudit ce jeu parce que j'avais mal placé mon coquillage dans le courant et manqué de toucher une ou quelques pierres pour libérer un passage et pouvoir passer, avant qu'il ne tombe définitivement et que je sois à nouveau emporté par le courant au début du passage... tout recommencer alors, les obstacles, les prédateurs, la manoeuvre, et toujours le risque d'asphyxie...

Malgré la richesse des environnements il faut s'accrocher terriblement pour supporter le jeu jusqu'au bout à cause de quelques passages hardcore dans ce goût la. Ecco n'en reste pas moins un jeu extraordinaire, mais beaucoup de gens ont dû se faire avoir par ce côté mignon et coloré en pensant que le challenge serait plus léger, plus du niveau d'un sonic. Ils pensaient sûrement comme moi pouvoir jouer de façon assez intuitive et se faire plaisir. Grave erreur, on ne peut pas jouer au hasard dans Ecco ou c'est la mort assurée.

A savoir qu'il existe un cheat qui permet d'accéder à un menu de débug où on peut entre autres téléporter Ecco (avec l'animation qui va bien et tout) en indiquant des coordonnées. ça m'avait terriblement éclaté à l'époque, même s'il était fréquent de se retrouver coincé dans un mur et d'être alors obligé de faire un reset.

IsKor
Camarade grospixelien


Joue à Rise of Industry

Inscrit : Mar 28, 2002
Messages : 13398
De : Vallauris, 06.

Hors ligne
Posté le: 2006-10-17 10:18
Oh eh l'ot eh!!! Il m'a piqué ma couverture de Ecco Euro!!
T'as pas le droit, je réclame des royalties: une pinte de Guiness par paragraphe!

Sans blague, bien joué pour ta 1ere contribution Rudolf. L'article est très bien mené, bien écrit, et se lit facilement
Personellement, j'ai commencé par Ecco2, en US... Il m'a tellement plu, que par la suite, je me suis procuré le 1er, également excellent.
Mais le 2 restera pour moi comme l'un des plus féériques titres de ma Sega préférée... Les musiques, l'ambiance, les graphs phénoménaux... rah

EDIT: je plussoie Zu et Twip: l'angoisse de la suffocation est affolante... c'est dingue, quand on y pense, mais ça marche d'enfer

goycoechea
Pixel imposant

Score au grosquiz
0016685 pts.

Inscrit : Jul 15, 2005
Messages : 998

Hors ligne
Posté le: 2006-10-17 10:58
Bravo pour cet article sur Ecco, Rudolf
Ce que je regrette un peu avec ce jeu, c'est que l'originalité soit surtout dans l'apparence générale; sur le fond, ça reste du jeu d'exploration classique.
D'ailleurs pour cette raison, j'ai l'impression d'avoir passé plus de temps à admirer mon dauphin bondir au dessus des rochers qu'à poursuivre l'aventure!

Sinon, tous ceux qui sont fans d'Ecco devraient essayer Kolibri sur 32x. Rien que la musique d'écran-titre met la puce à l'oreille: on dirait vraiment celle d'Ecco!
Pour le jeu en lui-même, c'est un mélange shoot'em up aventure où on est surpris de diriger un oiseau si petit et si mignon mais pourtant doté d'un arsenal à faire palir George Bush

IsKor
Camarade grospixelien


Joue à Rise of Industry

Inscrit : Mar 28, 2002
Messages : 13398
De : Vallauris, 06.

Hors ligne
Posté le: 2006-10-17 11:13
Je confirme, après avoir écumé les sites de vente, et en avoir chié des rondins pour me dégoter un Kolibri complet, c'est vraiment un jeu fabuleux, de la trempe d'Ecco

Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2006-10-17 13:51
Bravo pour l'article Rudolf. Ca fait toujours du bien de lire des papiers sur des jeux de la belle Megadrive.

Néanmoins, comme je t'avais dit par MP, je n'ai pas aimé Ecco. En effet, je l'avais acheté à l'époque de sa sortie, envouté par le graphisme et par l'idée de contrôler un dauphin. Mince, quelle idée brillante que d'entrer dans la peau d'un dauphin ! Et ce sentiment si agréable de nager avec élégance, cette grace inée qu'ont les dauphins est bien retranscrite dans le jeu.

Comme Zulios, j'ai passé beaucoup de temps à faire faire des sauts et des saltos à Ecco, et ce dans le premier niveau. Rien que ca, c'était super amusant. Et également dans le niveau des glaces, j'adorais le faire rebondir sur le ventre.... J'étais un enfant assez joueur... ^^ Mais bon, même maintenant, adulte, je trouve ca très sympa de faire faire des cabrioles à la bestiole.

Cependant, j'ai pas aimé Ecco pour une raison simple : trop dur. Beaucoup trop dur. Je me suis reconnu dans le post de Zulios. J'étais jeune, j'avais craqué sur ce dauphin avec des étoiles sur la tête (l'aviez-vous tous remarqué ? ) et je voulais faire mumuse avec lui. Cependant, j'imaginais pas du tout que le jeu était autant corsé. Les niveaux sont très longs, très labyrinthiques, leur architecture est complexe et moi trop jeune, du coup, j'ai eu beaucoup de mal. J'ai quand même persévéré jusqu'à la préhistoire, mais après j'ai craqué : le jeu me frustrait, m'énervait. Les timings sont trop serrés, les ennemis trop nombreux, les pièges trop fréquents. Et surtout cette peur de manquer d'air, surtout dans les endroits exigus... Je crois que Ecco a représenté les premières manifestations de ma légère tendance à céder à la claustrophobie... J'ai toujours eu peur dans ce jeu des fonds marins (très bien représentés dans le jeu de par le dégradé de luminosité quand on plonge au plus bas). Je crois que le terme qui représente le mieux Ecco pour moi est "suffocant".

Et voila pourquoi je n'ai pas aimé Ecco : le thème du jeu (l'écologie), le dauphin, les cabrioles, le premier niveau très buccolique... Tout ca laissait présager d'un jeu zen, calme, reposant. Et en fait, Ecco, c'est tout le contraire ! Angoissant et oppressant par cette peur de manquer d'air et des fonds marins, frustrant et énervant par l'extrême difficulté du jeu. J'ai ressenti comme un décallage entre le fond et la forme du jeu, un contraste entre l'ambiance zen du début et du postulat de base et la réalité de la trame scénaristique et des mécaniques de jeu....

M'enfin, je reconnais qu'Ecco est un grand jeu : peut etre n'étais-je pas pret à jouer à un jeu comme ca.

Bravo en tout cas pour l'article, je lirai les suivants avec plaisir...

Cadeau : la pub américaine d'époque.
http://www.dailymotion.com/visited/search/ecco%20megadrive/video/xdx9k_eccomegadrivepub

PS: Tienou, sauve moi et explique pourquoi ce nom de topic. Je cherche depuis tout à l'heure, je comprends pas...

tienou
Pixel imposant



Inscrit : May 03, 2005
Messages : 665
De : nantes

Hors ligne
Posté le: 2006-10-17 14:02
Citation :

Le 2006-10-17 13:51, Jika a écrit:

PS: Tienou, sauve moi et explique pourquoi ce nom de topic. Je cherche depuis tout à l'heure, je comprends pas...



Attention roulement de tambour: c'est l'echo du mot dauphin. Imagine toi dans une gorge criant le mot dauphin.
He oui j'avais prevenu qu'elle était vraiment pourrie mais j'ai pas pu m'en empêcher.
Désolé

  Voir le site web de tienou
Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2006-10-17 14:10


Ca ressemble à peu près au visage que j'ai eu lorsque j'ai lu ta réponse... ^^

Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2006-10-17 14:55
Citation :
Pour DotF, j'ai juste dit que j'avais songé en faire un article, mais rien de concret encore, et comme je te disais l'autre fois je n'ai pas très envie de me faire les quelques niveaux qui me restent vu ce à quoi je peux m'attendre. De toutes façons si jamais je m'y mets quand même, ce ne sera pas avant quelque temps, donc si tu es inspiré surtout n'hésite pas à te lancer.


Le problème, c'est que moi non plus je n'ai pas trop le temps d'écrire un autre article car j'ai pas mal de boulot en ce moment. En plus il faudrait que j'y rejoue afin d'avoir une meilleure vision de l'ensemble. J'aurai des vacances à Noël, mais même là je n'aurais pas trop le temps vu que je dois en plus réviser pour mes examens de fin de semestre en janvier. Il y a certes d'autres vacances avant le début de l'été, mais ma rédaction dépendrait vraiment du travail qu'on me donnera d'ici là. Sachant que j'ai passé beaucoup de temps à écrire mes articles en été (et même un peu ces dernières semaines), il faut vraiment que je sache d'avance ce que je veux écrire afin de bien profiter de mon temps libre où je n'aurais pas trop de travail. C'est délicat.
En plus ça me gênerait de me lancer là-dedans vu que tu as ce projet en tête depuis plus longtemps que moi et que tu connais mieux le jeu.

Citation :
Je me souviens aussi qu'à l'époque ils reversaient quelques francs (une somme assez symbolique en comparaison du prix du jeu) à une fondation pour chaque titre acheté, c'était assez rare à l'époque de voir cette forme de commerce citoyen, surtout avec des jeux vidéos. Aujourd'hui ça paraitrait presque banal en comparaison alors que ça devient de plus en plus fréquent, jusque dans la joaillerie (Cartier a sorti un bracelet sur ce principe dernièrement).


Oui, j'en avais entendu parler. D'ailleurs il y avait même une pastille où il était écrit quelque chose du genre: "En achetant quelque chose, vous donnez... dauphins" (chez moi la pastille est à moitié effacée).

Citation :
Oh eh l'ot eh!!! Il m'a piqué ma couverture de Ecco Euro!!
T'as pas le droit, je réclame des royalties: une pinte de Guiness par paragraphe!


Ah, je me disais quand est-ce que tu allais réagir.
En fait, c'est un pur hasard. Alors que je cherchais des images sur Google, je suis tombé sur un site qui m'en proposait une tout à fait convenable. Hein, quoi, iskor.free.fr? Serait-ce le même Iskor? Ah oui, c'est le même. Allez, je note cette anecdote car c'est assez rigolo.
N'empêche, elles sont chères tes royalties!

Citation :
Sinon, tous ceux qui sont fans d'Ecco devraient essayer Kolibri sur 32x. Rien que la musique d'écran-titre met la puce à l'oreille: on dirait vraiment celle d'Ecco!
Pour le jeu en lui-même, c'est un mélange shoot'em up aventure où on est surpris de diriger un oiseau si petit et si mignon mais pourtant doté d'un arsenal à faire palir George Bush


Aïe, sur 32X? Je comprends pourquoi je n'en ai pas entendu parler. Ca a l'air bien dit comme ça.

Citation :
Comme Zulios, j'ai passé beaucoup de temps à faire faire des sauts et des saltos à Ecco, et ce dans le premier niveau. Rien que ca, c'était super amusant. Et également dans le niveau des glaces, j'adorais le faire rebondir sur le ventre.... J'étais un enfant assez joueur... ^^ Mais bon, même maintenant, adulte, je trouve ca très sympa de faire faire des cabrioles à la bestiole.


He! he! Tu n'es pas le seul. Moi c'était pareil. Exactement comme dans Super Mario 64 et Super Mario Sunshine, le fait de diriger Ecco est un véritable plaisir. C'est également le cas avec l'épisode Dreamcast où je m'amusais assez souvent à "marcher sur l'eau" (ça ne sert absolument à rien mais c'est une brillante idée car c'est trop bon) et à faire nager Ecco à l'envers de sorte que la surface de l'eau soit en bas de l'écran (sensations garanties!). Vraiment peu de jeux m'ont proposé une maniabilité aussi agréable.

Citation :
Cependant, j'ai pas aimé Ecco pour une raison simple : trop dur. Beaucoup trop dur. Je me suis reconnu dans le post de Zulios. J'étais jeune, j'avais craqué sur ce dauphin avec des étoiles sur la tête (l'aviez-vous tous remarqué ? ) et je voulais faire mumuse avec lui. Cependant, j'imaginais pas du tout que le jeu était autant corsé. Les niveaux sont très longs, très labyrinthiques, leur architecture est complexe et moi trop jeune, du coup, j'ai eu beaucoup de mal. J'ai quand même persévéré jusqu'à la préhistoire, mais après j'ai craqué : le jeu me frustrait, m'énervait. Les timings sont trop serrés, les ennemis trop nombreux, les pièges trop fréquents. Et surtout cette peur de manquer d'air, surtout dans les endroits exigus... Je crois que Ecco a représenté les premières manifestations de ma légère tendance à céder à la claustrophobie... J'ai toujours eu peur dans ce jeu des fonds marins (très bien représentés dans le jeu de par le dégradé de luminosité quand on plonge au plus bas). Je crois que le terme qui représente le mieux Ecco pour moi est "suffocant".


Pour les étoiles, j'ai oublié de vous le dire. C'est en effet une des caractéristiques d'Ecco.
Sinon, moi aussi j'étais jeune à l'époque. J'ai dû y jouer vers 1994, donc je devais avoir, je crois, huit/neuf ans (c'est sûr que j'avais moins de dix ans vu qu'à cet âge-là ma Megadrive a été vendue au profit de la Nintendo 64 ). Qu'est-ce que j'en avais bavé à l'époque! Bien que j'aie joué à d'autres jeux avant, c'est vraiment sur celui-là que j'ai fait mes dents. J'ai dû mettre un an pour le finir car certains passages étaient vraiment corsés. L'endroit qui m'avait posé le plus de problèmes à l'époque était le dernier niveau de la préhistoire, en particulier à la fin où je ne savais absolument pas quoi faire pour le terminer. Combien de temps ai-je pu passer sur ce niveau! Welcome to the Machine n'était pas mal non plus dans le genre. Lui aussi m'avait bloqué quelques mois, mais tout de même un peu moins longtemps que le dernier niveau préhistorique. Quant au combat final, c'était franchement de la rigolade comparé au reste du jeu. Vraiment j'étais d'une patience extraordinaire à l'époque (je le suis toujours aujourd'hui mais peut-être un petit peu moins - quoique). En plus je ne comprenais absolument pas l'anglais, et encore moins le scénario. Mon père, bien qu'ayant un niveau d'anglais limité, a quand même réussi à me faire comprendre les dialogues (il m'a également épaulé pour comprendre le scénario de Flashback car j'étais également complètement perdu, ne sachant pas quoi faire dans certains niveaux, en particulier New Washington). Sans lui, je n'aurais pas compris le scénario. Il faut dire que c'était la première fois de ma vie que je jouais à un jeu proposant des voyages dans le temps, alors forcément ce scénario m'a marqué à vie.

Enfin, je vous rassure quand même: je n'ai pas fait que ça pendant un an. J'avais d'autres jeux à côté (pas beaucoup car on n'avait pas beaucoup de moyens à l'époque, sachant que les jeux étaient aussi chers qu'aujourd'hui ou presque) comme Sonic 1 et 2 (deux jeux d'une facilité déconcertante contrairement à Ecco - je les avais finis en moins de deux), Earthworm Jim 2, Flashback, ou encore... Ecco: Les Marées du Temps. J'ai terminé le deuxième avant même de terminer le premier (il faut dire que la difficulté a été sensiblement rabaissée). C'est seulement après que j'ai pu terminer le premier Ecco. Bien plus tard (c'est-à-dire il y a environ un an), j'ai fait mon premier pas dans le retrogaming en me rachetant Ecco. J'avais vraiment peur d'être nul car ça faisait environ douze ans que je n'avais plus joué à un jeu 2D. A ma plus grande surprise, j'ai très vite retrouvé mes marques et j'ai pu le reterminer sans trop de problèmes (mis à part certains niveaux). Il faut dire que je les ai tellement pratiqués ces jeux-là...

N'empêche, les deux Ecco et Flashback (que j'ai enfin racheté il y a peu de temps) sont vraiment les jeux qui ont le plus marqué mon enfance tellement ils étaient extraordinaires.

PS: Encore merci pour la pub!

PPS: Oui, moi aussi j'aimerais bien comprendre la signification de ce titre.

Edit: Bon, d'accord c'est absolument pourri. Comment n'y ai-je pas pensé plus tôt?

  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
IsKor
Camarade grospixelien


Joue à Rise of Industry

Inscrit : Mar 28, 2002
Messages : 13398
De : Vallauris, 06.

Hors ligne
Posté le: 2006-10-17 16:36
Mortelle ton image Jika!!

Lag
Gros pixel


Score au grosquiz
0012267 pts.

Joue à Ecco the Dolphin sur Mega Drive Mini

Inscrit : May 27, 2002
Messages : 1027

Hors ligne
Posté le: 2006-10-17 17:00
Citation :

Le 2006-10-17 14:55, Rudolf-der-Erste a écrit:
(il m'a également épaulé pour comprendre le scénario de Flashback car j'étais également complètement perdu, ne sachant pas quoi faire dans certains niveaux, en particulier New Washington)

Ben il était pas en français Flashback sur MD?

Sinon question: il y a un jeu (auquel je n'ai que très peu joué) appelé Ecco Jr. trouvable dans le GoodGen, il sort d'où, c'est quoi son histoire? (je ne parle pas du scénario mais de l'histoire de ce jeu)

Sinon, Ecco, j'avais réussi à arriver au niveau arctique tout seul sans tricher, peut-être que je l'avais même fini (le niveau, pas le jeu), mais je n'ai jamais réussi à finir un seul des niveaux de la préhistoire (mais avec les mots de passe, j'avais quand même réussi à finir les niveaux suivants, même Welcome to the Machine), il faut dire que je ne savais pas que les coquillages permettaient de faire le plein d'oxygène (c'était écrit dans la notice?)
_________________

Je suis un gros pixel!


twipol
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001886 pts.

Joue à Duplo, petites voitures et livres musicaux...

Inscrit : Mar 15, 2003
Messages : 2702
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2006-10-17 19:16
Citation :

Le 2006-10-17 14:02, tienou a écrit:
Citation :

Le 2006-10-17 13:51, Jika a écrit:

PS: Tienou, sauve moi et explique pourquoi ce nom de topic. Je cherche depuis tout à l'heure, je comprends pas...



Attention roulement de tambour: c'est l'echo du mot dauphin. Imagine toi dans une gorge criant le mot dauphin.
He oui j'avais prevenu qu'elle était vraiment pourrie mais j'ai pas pu m'en empêcher.
Désolé



_________________

"Et quand ils devenaient mécontents […] cela ne menait à rien, car sans idées générales, ils ne se focalisaient que sur des contrariétés insignifiantes. Les plus grands maux échappaient invariablement à leur attention." G. Orwell



Index du Forum » » Jeux » » Ecco the dolphinphinphin (ok c'est pourri)

67 messages • page
1234




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)