les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher

Poster un message
Autorisation :Tous les membres Enregistrés peuvent poster de nouveaux sujets et des réponses sur ce forum
Nom d'Utilisateur :
Mot de Passe :
J'ai perdu mon mot de passe!
Corps du Message :

HTML est: Activé
BBcode est: Activé
[img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img]
Options : Désactiver HTML sur ce Message
Désactiver BBcode sur ce Message
Désactiver Smilies sur ce Message
Montrer la signature (Ceci peut être modifié ou ajouté à votre profil)
 -   - 

Rappel des 10 derniers messages du topic (les plus récents en haut)
MTF
Modérateur groovy
Ça donne vachement envie ! Il faudra que je suive ça de près

Erhynn Megid
Pixel intergalactique
Un documentaire sur le phénomène Earthbound aux US par l'auteur du site Starmen.net, avec un guest pas comme les autres :


LVD
Pixel visible depuis la Lune
C'est une serie qui me tente vraiment. Mais un jour, quand je trouverai le temps...

MTF
Modérateur groovy
Si c'est le cas, désolé de t'avoir "squizé", RG. Mais on doit se compter, comme disait l'autre, sur les "doigts du pouce".

Est-ce que ça vous tente de faire un article "chorale", un peu dans le genre de Black pour le site ?

RobertGlucose
Pixel monstrueux
Il me semble en avoir pas mal parlé aussi sur le forum au moment du patch anglais, vu que je considère Mother 3 comme le meilleur RPG jamais créé.

EDIT : on était quelques-uns.

MTF
Modérateur groovy
Je ne sais pas... C'est vrai que j'ai souvent été seul ici en parlant de Mother 3 (ou même auprès d'autres potes, d'ailleurs). Je précise cependant que dans tous les Mother ont a des problèmes de scénario de ce type (les séquences finales, surtout, sont des nids à question si on y songe).

Je me dirais bien même, quelque part, que c'est voulu par Itoi, comme s'il voulait qu'on délaisse ces questions de narration pour se concentrer sur autre chose, mais je lui prête peut-être des qualités qu'il n'a pas.

En tous cas, noah, si tu te sens d'attaque pour un article (qu'on pourrait cosigner ), fais-moi signe !

noah
Pixel monstrueux
Clair que c'est un jeu qui te déclenche tout un tas d'émotions. Et je partage ton analyse, l'histoire est plausible, le rythme est tel, et les émotions tellements fortes, que tu te laisses emmener. Et j'aime bien aussi les jeux permanents dans le jeu, cet espèce de recul ironique sur le joueur (mention spéciale pour les crédits de fin qui n'arrêtent pas de te remercier, toi le joueur qui a entré son nom au démarrage de la partie, en te disant que c'était fun, et que surtout tu n'hésites pas à revenir, que tout le monde va bien.

Dans le même temps, je me dis que c'est dommage qu'un relecteur ne soit pas intervenu, histoire d'élaguer et de renforcer la cohérence d'ensemble, m'est-avis que ça n'aurait rien amoindri des impacts existants, en rendant le jeu peut être encore meilleur.

Autant les effets du type du leder man (qui effectivement te dévoile toute l'histoire en une tirade) ne me dérangent pas et me font plutôt rire, c'est plutôt le manque d'écho de cette histoire pourtant travaillée dans le reste du jeu qui m'embête.

J'ai l'impression que nous ne sommes que 2 à avoir fait ce jeu, je me trompe ?

MTF
Modérateur groovy
Les points du scénario que tu soulèves sont légitimes, noah, et pertinents : effectivement, il y a des "trous" ou des "plotholes", comme on le dit encore. Mais, à mon sens, la force de Mother 3 est précisément de faire fi de ces questionnements. Je rapprocherai bien ça de l'approche des poètes dramatiques, qui privilégient le "vraisemblable" au "vrai", le "plausible" au "possible", quitte à prendre des raccourcis ou laisser des pistes de côté. Il me semble qu'Itoi a choisi, délibérément, de se focaliser sur quelques éléments forts et signifiants (la mère, comme toujours dans les Mother, la relation entre les frères, le thème nature/industrie...) quitte à paraître rapide ou même brouillon parfois (le sonneur de cloches qui te débite toute l'histoire du jeu en une très, très longue phase de dialogue dans le dernier chapitre).

Mais rien que pour le chapitre dans le champ de tournesols, qui représente à lui seul et en quelques instants seulement l'un de mes plus grands moments de joueur - j'étais en larmes, sincèrement -, je pardonne tout.

Pour moi, et je le dirai un jour dans un article sans doute, Mother 3 est plus qu'un grand jeu. C'est à mes yeux le plus grand des jeux et je ne peux rien faire de plus, quand je me refais un RPG, de le comparer à ce dernier.

noah
Pixel monstrueux
Après un peu plus de 27h de jeu, j'ai terminé Mother 3...

Alors il n'y a pas eu cette baisse de rythme dont j'avais souffert dans Earthbound, je dois dire que le fait d'y jouer sur PSP a aussi pas mal changé la donne (je jouais à Earthbound sur émulateur sur un smartphone android). Confort visuel et sonore, et le fait de pouvoir jouer par petites sessions ou par grandes sessions m'a permis de voir la fin.

Le bilan est extrèmement positif, une belle histoire, des personnages très attachants, beaucoup d'émotion, un système de combat que j'ai trouvé très intéressant (même si au final les possibilités Psy sont pléthoriques mais on ne se sert souvent que des mêmes coups).

En revanche, à l'instar d'un Urasawa dans ses mangas, je trouve que si les personnages sont bien amenés, le scénario a du mal à se conclure, et je trouve dans Mother 3 pas mal de points creux qui me laissent un sentiment mitigé. Attention, je recommande chaudement le jeu, j'ai vraiment apprécié l'expérience et le déroulé de l'aventure, mais pour un jeu si mature émotionnellement (la mère meurt au début du jeu, la quête du frêre jumeau qui meure dans les bras du joueur, la figure du père absente), je trouve qu'il y a pas mal de trous dans le scénar, c'est à dire qu'au cours du jeu on se laisse volontiers bercer, mais après 5 minutes viennent des questions auxquelles on n'a pas de réponse, en vrac :
- comment expliquer la trahison de Fassad ? Aucun maggypsie ne l'explique
- comment claus en est arrivé là ? Surtout que dès la rencontre avec le masked man, on percute bien qu'il s'agit du frangin disparu, mais rien sur le pourquoi de cette perte d'identité, alors qu'il y avait matière... sentiments refoulés etc...
- le coup de la recréation du monde avec l'amnésie volontaire, le dragon enfoui, les 7 sceaux (!), l'arrivée de Porky, ça fait beaucoup, il manque à mon sens un fil conducteur
- l'attaque initiale du dragon qui tue Hinawa, comment se rattache-t-elle à l'histoire générale ? Est-ce voulu, un simple accident ?
- les motivations de Porky, ok il dit qu'il veut jouer, est-ce que ça explique l'avilissement des villageois, l'exode vers la grande ville, l'armée des pigmasks, la tour éclair, les mines ?


Bref, sans doute des trucs à relire à tête reposée, mais le jeu est tellement bon que j'ai du mal avec ces petites frustrations.

noah
Pixel monstrueux
J'arrive vers la fin du chapitre 7, finalement tous les maggypsies sont des travelos barbus...

J'ai été surpris du combat contre New Fassad, annoncé comme l'un des plus durs du jeu, et que j'ai passé assez facilement.

Je suis toujours autant immergé dans ce jeu, et pour le moment il n'y a pas cette baisse de rythme que j'avais noté dans Earthbound.




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)