Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher

Poster un message
Autorisation :Tous les membres Enregistrés peuvent poster de nouveaux sujets et des réponses sur ce forum
Nom d'Utilisateur :
Mot de Passe :
J'ai perdu mon mot de passe!
Corps du Message :

HTML est: Activé
BBcode est: Activé
[img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img]
Options : Désactiver HTML sur ce Message
Désactiver BBcode sur ce Message
Désactiver Smilies sur ce Message
Montrer la signature (Ceci peut être modifié ou ajouté à votre profil)
 -   - 

Rappel des 10 derniers messages du topic (les plus récents en haut)
Volkor
Pixel imposant
Quand je vois l'affaire Fillon en ce moment, je ne peux pas m'empêcher de penser à jeu d'influences.

Je pense aux fameuses "unités de bruit médiatique" et je me dis que quand même, on doit être assez haut en ce moment. Je pense également aux spin doctors de Fillon qui doivent s'arracher les cheveux actuellement pour tenter de trouver une défense adaptée avant l'envoyé spécial de ce soir (alors que leur client fait tout simplement n'importe quoi et s'enfonce dès qu'il fait une déclaration).

Les défenseurs de Cahuzac avaient tenté de circonscrire l'incendie en isolant Mediapart, en faisant tout pour que l'info ne sorte pas de Mediapart, voire en tentant de les décrédibiliser personnellement. Là, l'affaire a tellement débordé de partout que ce n'est plus possible.

Il ne reste plus que la théorie du complot à agiter. Ca semble très compliqué pour Fillon. Tout ça est vraiment passionnant à suivre une fois qu'on a été sensibilisé à ces formes de communication grâce à ce super jeu.

Merci Tama de me l'avoir fait découvrir !

moiouunautre
Pixel digne de ce nom
Jeu d'influences...
J'aurais adoré pouvoir aimer ce jeu si ma connexion ne m'avait pas lâché, supprimant d'abord les images puis les mp3...

Sérieusement... POURQUOI ne pas avoir prévu un mode spécial "j'ai une connexion de merde; file moi le script des mp3"? Sans compter que de manière générale, je lis plus vite que les gens ne parle, du coup je préfère la lecture a l'audio.

@RainMaker: Si tu n'es ni un PDG ni un conseiller d'orientation, c'est parce que dans la vie tu n'es ni l'un ni l'autre, donc tu ne peux pas totalement te mettre a leur place, voila tout. (Source: les liens de Tama, très intéressants soit dit en passant).

Pour le coté "le jeu nous vole le droit a l'information", j'ai envie de dire que l'information on l'a quand même un peu, si on connait le principe: on sait que si on se comporte comme un enfoiré, les informations qu'on obtiendras ultérieurement refléteront cette attitude, et vice-versa. Pour ma part, le peu que j'ai joué (ma connexion a commencé a sérieusement me lâcher durant l'interview avec médiapart, m'ayant fait sauter le flashback avant et rendant cette interview injouable), ne pas avoir toutes les informations ne m'a pas posé un énorme problème.

Allez, j'ai assez critiqué le jeu au début de mon post, donc je tiens a préciser un truc: je n'ai pas trouvé le temps de regarder le reportage lié au jeu (par contre j'ai essayé de regarder les mini-vidéos autant que j'ai pu), mais je tiens a préciser qu'en le prenant simplement comme un visual novel s'inscrivant dans un contexte réaliste, Jeu d'influences est assez réussi. Les mini-vidéos s'incrustent très bien dans le jeu car elles servent a présenter des données dont le joueur devra tenir compte; des points de gameplay en quelque sorte.

Tama
Pixel monstrueux
Alors :

Citation :
Par contre j'ai du mal à cerner le jeu. ON joue PDG ok, mais pourquoi on ne joue pas un spin doctor. ou pourquoi y'en a pas un dans le jeu ?
Je veux bien que ce jeu "justifie" leur utilité mais bon au final ca prouve juste qu'on peut faire sans


On joue un PDG pour ressentir ce que ça fait quand on est jeté dans la tourmente médiatique du jour au lendemain ! D'où l'importance d'un conseiller en communication (dans le jeu, c'est Patrick Luaud), qui agit comme un guide pour se sortir de la mouise. Dans l'absolu, Louis Esmond pourrait s'en sortir seul...mais il finirait quasiment broyé vivant par toute la machinerie médiatique. Le spin doctor, même si il est moralement douteux, agit comme son dernier défenseur.

Citation :
Sinon concernant le jeu j'ai du mal a comprendre, on joue vraiment au final ou pas ? j'ai l'impression que tu sous entend que on influe assez peu sur l'histoire. C'est à dire qu'on fait des choix esthetiques mais que l'histoire se deroule suivant l'ordre etablit quoi qu'il arrive
Me trompe je ?


Non, tu ne te trompes pas vraiment, en fait. On joue bel et bien, on fait des choix importants qui ont des conséquences toutes aussi importantes. Là où Jeu d'Influences est cruel, c'est que tu ne fais pas tes choix en toute connaissance de cause car tu agis dans l'urgence, l'esprit brouillé par la fatigue et le choc émotionnel, sans compter que tu ne possèdes pas toutes les informations. Du coup, tu es obligé de faire tes choix un peu à l'aveugle...et ça aura des conséquences, mais certainement pas celles que tu espérais !

Pour Mass Effect, je vais mettre de grosses balises spoiler, je ne tiens pas à me faire écharper par les fans de la série du forum !

Dans l'histoire de Mass Effect, il y a une race extra-terrestre appelée les Krogans. C'est une race extrêmement belliqueuse qui provoque conflit sur conflit, à un point qu'ils en arrivent à s'entre-tuer ! Une autre race, les Galariens, a donc mis un point une sorte de virus appelé le "Génophage", et l'a largué sur la planète mère des Krogans. Ce virus a eu pour effet de détruire leur capacité de reproduction...et donc, à terme, de tous les condamner.
Dans le premier épisode on recrute, un Krogan ultra charismatique, Wrex, qui à un moment pète un peu les plombs, et on a le choix entre tenter de le raisonner, ou l'exécuter.
De plus, on finit par tomber sur des informations importantes concernant le Génophage : en fait, on trouve carrément le moyen de l'annihiler, et donc libérer les Krogans de ce virus. Et il se trouve que dans l'équipe du 2, on a un Krogan (Grunt, même si on revoit Wrex, à condition de l'avoir épargné) ET un Galarien (Mordin Solus de son petit nom) ! Le truc, c'est que si on détruit le Génophage, les Krogans pulluleront à nouveau et menaceront l'équilibre de l'univers avec leur caractère meurtrier ; mais si on ne fait rien, c'est toute une race qui va s'éteindre.


J'ai cité l'exemple de Mass Effect pour faire comprendre l'importance d'en savoir le plus possible avant de faire des choix importants. Or, Jeu d'Influences nous vole le droit à l'information ! On a donc une relation au choix totalement différente, où le joueur n'est plus le dépositaire d'un choix éclairé et optimal (car il sait, et le savoir c'est le pouvoir), mais un pauvre type qui a une bombe dans les mains, qui va péter dans 10 secondes, et qui doit choisir sur qui la lancer.

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Bon j'ai pas tout compris au principe du jeu du coup je vais poser mes questions.
Ca commence de facon un peu abrupte dis donc, quand tu commences à raconter l'histoire du PDG, j'ai cru que c'etait une histoire vraie raconté dans le docu

Par contre j'ai du mal à cerner le jeu. ON joue PDG ok, mais pourquoi on ne joue pas un spin doctor. ou pourquoi y'en a pas un dans le jeu ?
Je veux bien que ce jeu "justifie" leur utilité mais bon au final ca prouve juste qu'on peut faire sans

Citation :
la question du Génophage anti-Krogan dans la série Mass Effect prend une toute autre tournure si j'ai choisi de garder Wrex dans mon équipe au lieu de l'abattre dans le premier épisode...
ca me parle pas moi
C'est quoi le trip ?


Sinon concernant le jeu j'ai du mal a comprendre, on joue vraiment au final ou pas ? j'ai l'impression que tu sous entend que on influe assez peu sur l'histoire. C'est à dire qu'on fait des choix esthetiques mais que l'histoire se deroule suivant l'ordre etablit quoi qu'il arrive
Me trompe je ?

Tama
Pixel monstrueux
Malheureusement, Élise Lucet était aux abonnées absentes sur ma dernière partie, Firefox n'arrivait pas à lancer l'image, seulement le son. Du coup l'interview du chapitre 6 a pris une tournure bizarre, on aurait dit un interrogatoire dans un goulag avec une cagoule sur la tête
Merci à vous d'intervenir, c'est rare d'avoir des réactions des auteurs de jeu et ça fait très plaisir !

Je me suis tout de même demandé si les évènements globaux du jeu - l'histoire d'une entreprise française prometteuse dans la tourmente suite à un drame personnel - avait pris son inspiration d'un quelconque fait divers.
Après, il faut dire que j'ai beaucoup épluché les papiers sortis autour du jeu (curieusement, très peu de sites de JV en ont parlé...), ce qui m'a permis d'avoir beaucoup d'éléments sur lesquels travailler pour mon article. Seulement j'ai trouvé dommage que votre interview sur Ragemag - je crois - ne soit plus accessible, la page plante...

jgoetz
Pixel microscopique
Hello à vous,

Comme l'a écrit Florent, c'est vraiment un grand plaisir de lire cet article plus d'un an après la sortie de Jeu d'influences, merci Florent de l'avoir fait suivre. Et je suis toujours fasciné par de telles analyses du jeu qui font remonter à la surface des choses bien plus inconscientes au moment de l'écriture. C'est vraiment passionnant. Merci d'avoir pris le temps d'explorer le jeu à ce point et surtout de l'avoir raconté de cette façon.

Et si vous avez des questions, bien sûr, n'hésitez pas !

Julien Goetz


ThePixelHunt
Pixel microscopique
Merci beaucoup pour cet énorme article, Tama. Ça fait plaisir de voir que plus d'un an après, il a toujours des gens qui jouent à Jeu d'Influences. Et surtout, que c'est un objet suffisamment intriguant pour inspirer une telle analyse. C'est sans doute le pouvoir d'Elise Lucet
Je n'ai pas grand chose à ajouter à ton article. Il y a des points d'analyse sur lesquels je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi, mais ce sont des broutilles. Si jamais vous avez des questions, je me ferai un plaisir d'y répondre. Peut-être même que Julien Goetz, l'auteur du jeu (moi j'ai juste fait le GD), à qui j'ai filé le lien de l'article, répondra aussi si besoin.
En tout cas, merci encore !
Florent de The Pixel Hunt

Tama
Pixel monstrueux
Oui moi aussi j'ai des problèmes avec Firefox pour lancer les vidéos - problème que je n'avais pas avant. Bizarre.

Je n'ai effectivement pas abordé la question du "genre" parce que ça ne m'est pas du tout venu à l'esprit Jeu d'influences est trois choses à la fois, livre, série documentaire et jeu vidéo et ce dernier point justifiait à mes yeux sa présence sur le site, même s'il n'en constitue qu'une des trois portes d'entrée. Le terme de serious game ne m'a jamais vraiment convaincu à vrai dire, ne serait-ce que par sa contradiction, et aussi bizarre que cela puisse paraitre je n'ai jamais perçu l'incursion de "marques" dans le jeu (France Inter et sa matinale, Mediapart, France 3...) comme une tentative de pub mais bien comme un gage d'une réalité quotidienne très proche. Il faut dire que Cool Spot, Global Gladiators et Zool étaient bien plus francs dans le genre !
Après, ce qui a été le plus fascinant à mes yeux est sa manière de délivrer une vision. Dans un jeu comme dans toute oeuvre culturelle, il transparait toujours une vision (même involontairement) du thème abordé, que ce soit un concept vague comme l'amour ou la vengeance ; une pratique concrète comme l'écriture, la politique ou le sport ; ou encore l'humanité en général. Le jeu vidéo, malgré sa posture actuelle d'adolescent qui boit, tue, fume et baise pour passer pour un adulte, n'en délivre pas moins une vision romancée de l'être humain, et ne se contente que d'une ou deux facettes précises et vendeuses. Peu de jeux s'écartent de ce schéma (comme la série des Blackwell !).
Jeu d'influences, lui, prend le schéma du jeu d'aventure à la TellTale, mais en fait une utilisation telle qu'il arrive au résultat exactement inverse ! On arrive en fin de partie à un constat glacial, aucunement glorifiant mais pas non plus totalement accablant. Il est clair que je n'aimerai en aucun cas faire partie de ce monde de communicants, comme toi Chatpopeye il ne correspond pas à la manière dont je perçois le monde ni à la manière dont on m'a éduqué, mais je trouve utile de se prendre une piqure de rappel de "réalité" de temps en temps, même dans un jeu vidéo Mais je n'en ferais pas une habitude, c'est sur !

Mais c'est vrai que le papier est quelque peu pesant, tout de même. Ça non plus je n'en ferai pas une habitude...merci pour vos réactions en tous cas !

Simply Smackkk
Pixel monstrueux
Quel article. Il évite la question du genre (est-ce un jeu ? un serious game ? un jeu publicitaire pour le documentaire ?) que d'autres auraient utilisé pour le dévaloriser, pour ne se concentrer que sur ses grandes lignes directrices. Il y a même un peu de philosophie dedans, c'est cadeau.

L'intelligence de son propos aura peut-être découragé les réactions, mais en tout cas, je vais tâcher de dégager un peu de temps pour m'y plonger, d'un seul tenant. Si j'en crois chatpopeye, il vaut mieux utiliser Chrome, je retiens.

Applaudissements pour l'article, son auteur, et même pour le jeu.

chatpopeye
Camarade grospixelien
Tout d'abord, bravo et merci à Tama pour son article sur ce jeu dont j'avais vaguement entendu parler lors de sa sortie. Je comptais m'y essayer mais craignant que cela rame trop sur mon portable, j'avais mis l'idée de côté.
J'ai donc bouclé le truc la semaine dernière. Il faut reconnaître que l'histoire est bien prenante, même si dans mon cas, l'identification au personnage de Louis a été bien moindre que ce qu'elle avait été pour les personnages des jeux Telltale. On sent très vite que les choix que l'on doit opérer sont tous moralement discutables : soit on ment, soit on va essayer de s'en sortir en faisant porter le chapeau à d'autres personnes. Et comme le dit Tama, les choix découlent de décisions qui avaient été prises bien avant que l'on ne commence l'aventure, et que l'on ne découvre qu'après coup.
C'est assez déprimant comme expérience, quoique très intéressant, et cela nous permet d'en apprendre un peu plus sur la gestion d'affaires délicates par les "communiquants". Bon, comme cela va à l'encontre de ma manière d'être, et de la manière dont je pense avoir été éduqué, j'ai toujours un peu de mal à admettre que l'on puisse se comporter ainsi tout en étant capable de se regarder dans une glace par la suite.
Tant que j'y suis, j'ai rencontré des soucis pour lire les vidéos sous Firefox. J'ai essayé après sous Chrome, sans problème.




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)