les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher

Poster un message
Autorisation :Tous les membres Enregistrés peuvent poster de nouveaux sujets et des réponses sur ce forum
Nom d'Utilisateur :
Mot de Passe :
J'ai perdu mon mot de passe!
Corps du Message :

HTML est: Activé
BBcode est: Activé
[img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img]
Options : Désactiver HTML sur ce Message
Désactiver BBcode sur ce Message
Désactiver Smilies sur ce Message
Montrer la signature (Ceci peut être modifié ou ajouté à votre profil)
 -   - 

Rappel des 10 derniers messages du topic (les plus récents en haut)
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Citation :

Le 2008-10-27 14:15, Laurent a écrit:
C'est marrant, le seul jeu auquel j'ai beaucoup joué sur CPC était Ghost'n'Goblins. C'est vrai que techniquement je bisquais par rapport à ce que proposait mon MSX (allergique au scrollings, on ne le dira jamais assez), mais le jeu était en effet assez moche, surtout sur un écran monochrome. Avec en prime la musique jouée par le HP crapoteux du CPC, c'était un tableau assez rebutant.


Mais nan pas du tout. J'adore la ziq du g&g. Rhaaaaa et sinon je me joins aux autres, c'est ce qui se faisait de mieux à l'epoque.


L'article est super bien réalisé. Ca m'a toujours fasciné cette passion pour les développeurs. Perso, je regarde peu voire pas du tout qui est derrière un jeu. Je m'attache plus au résultat qu'au qui et comment.
Par contre ça me laisse pantois, d'arriver à collecter autant d'infos sur un si petit studio, et surtout qui a disparu depuis si longtemps... Je te tire mon chapeau, et aussi à tous les contributeurs qui ont écrits ce genre d'article


Citation :

" Ils ont commencé à envoyer ces mémos démoralisants, personne n'était autorisé à utiliser des écouteurs en travaillant (NdJC: quiconque n'a jamais programmé, dessiné, composé, ou même écrit un article sur ordinateur ne peut comprendre le drame d'une telle interdiction) et en visitant les locaux, ils pointaient du doigt le walkman sur le bureau de quelqu'un et disaient juste "NON".


Mais c'est immonde, dans une des boites pour lesquelles j'ai bossé j'ai eut une remarque un jour, le jour où je me suis barré mais aucun rapport, le patron m'a dit qu'on pouvait pas se concentrer avec de la musique.... Encore un qui a jamais du être programmeur, et surtout programmeur dans un open space. La ziq ça te permet de te détendre un peu et ça gène pas du tout la réflexion, surtout que la plupart du temps tu pisses des lignes de codes avec 0% de réflexion. Mais un casque ça permet aussi de ne pas entendre les collègues passer leur vie au téléphone, gueuler après telle ou telle appli qui plante, entendre un mec te raconter pour la 4e fois de la semaine son week end pourri etc....
Nan sérieux je soutiens à mort Zippo game sur ce coup là

D'ailleurs tu l'as pas dit, je crois, mais Zippo comme le briquet ?

[]

Jika
Pixel intergalactique
J'ai lu ce week end le dossier sur Zippo et c'est excellent. Mais bon, là, ca surprend personne, connaissant JC...

Meme si je suis un gros fan de Rare, je n'avais pas connaissance de cette société. Et pour cause, j'ai pas joué à leurs jeux. Tout simplement. Même si les Wizards and Warriors m'ont toujours attiré et si Solar Jetman merite surement d'etre joué, Jetpac oblige.

Marrant de voir que leur jeu le plus connu et le plus ambitieux est surement un jeu qu'ils ont fait après la mort de Zippo, à savoir Equinoxe...

En tout cas, merci pour l'article JC. []

Sodom
Gros pixel
Du Retro-gaming pointu que ce dossier sur Zippo Games ; la qualité et la convivialité de sa rédaction pallie heureusement au côté méconnu de la boîte et encourage le lecteur à se plonger plus en avant dans le monde merveilleux des ordinateurs Sinclair, ce qui n’est pas un mince exploit… Sans compter le fait que Grospixels devient de plus en plus une base de données incontournable pour tout ce qui concerne de près comme de loin le développeur Rare ^^

Thanatos
Pixel de bonne taille
Je trouve la difficulté de Solstice quand même très centré sur le château en lui même : si on fait le jeu en ne connaissant pas cet enfer, on perd notre chemin mais aussi la partie à terme. Alors que si on connait le château par coeur, avec un itinéraire rapide et adéquate qui englobe les morceaux du bâton et quelques vies au cas où, le jeu devient enfantin.

Enfin il est sûr que le fait de maîtriser un minimum Solstice m'aide pas mal sur Equinox, surtout en ce qui concerne les sauts d'une plateforme à l'autre dans une perspective parfois sadique.

C'est pour ça que ma progression dans Equinox est quand même assez linéaire. J'avance lentement car je reste des longues périodes sans y jouer.

Il faut quand même souligner qu'Equinox est quand même largement plus tordu que Solstice : au premier abord il peu sembler plus facile (des niveaux, des sauvegardes, et non un univers sans aucune indications) mais il n'en est rien.

D'abord parceque le jeu joue encore plus sur la 2D isométrique, qu'il faut arriver a appréhender les niveaux dans leur ensemble pour savoir où on a été et où on doit aller, il y a des monstres (ce qui ne simplifie pas la tâche). Je ne parle même pas de ces passages secrets parfois obligatoire à trouver mais que rien n'indique... du coup j'ai développé la méthode 'je me prend tous les murs quand j'arrive dans une nouvelle pièce'.

Ce que je trouve également handicapant c'est le fait de ne pas voir les pièces dans leur ensemble, contrairement à Solstice.

Je trouve d'ailleurs que ce dernier a une ambiance plus sombre, plus lugubre, alors qu'Equinox mise sur l'immersion dans un univers assez étrange mais attachant. Et très dangereux.
Les deux se valent.

Pour l'instant je n'ai pas trouvé les combats contre les monstres si dure que ça, avec un peu de persévérance et de concentration ça passe. Même si ce satané crabe en a dans la coquille... Ce sont quand même des moments très stressant, avec la musique qui en rajoute une couche.

D'ailleurs je trouve que les combats contre les boss sont aussi centré sur la réflexion, le sang froid, le calme et l'observation. En effet, de ce que j'ai pu en constater, ils évoluent selon un chemin prédéfinis. Il suffit de le connaître un peu, d'aller toujours au même endroits avec un bon timing et le tour est joué.

Bref j'y arriverais. Je vais mettre beaucoup de temps mais bon... c'est la rançon de la gloire C'est surtout ça Equinox : du temps, de la patience.

JC
Camarade grospixelien
Thanatos, si tu as fini Solstice en 15mn, donc avec une excellente maîtrise des lieux et de la façon d'y évoluer, alors tu devrais parvenir à la fin d'Equinox tôt ou tard ! Les deux jeux sont assez différents (le second est nettement plus tordu) mais la façon d'évoluer au sein des niveaux est finalement assez proche. C'est surtout une question de patience...

D'ailleurs le gros problème que j'avais quand je jouais au jeu sur la SNES, c'était le contraste entre la nécessité de rester calme et observateur durant la quête des 12 tokens de chaque niveau, et brutalement l'obligation de courir dans tous les sens et de faire preuve de réflexes lorsqu'on affrontait le boss de fin de niveau. Autant les niveaux ne me posaient pas vraiment de problème (je ne dirais pas non plus que c'était fastoche, hein ^^, mais la progression était constante et finalement assez rapide), autant les boss représentaient un véritable cauchemar. C'est clairement ce qui m'a découragé de le finir sur la machine d'origine alors que j'étais quasiment à la fin du jeu (le boss final est au-dessus de mes compétences). J'ai fini le jeu en ému par la suite (merci les save states salvatrices contre le boss), peut-être qu'un de ces quatre je reprendrais ma partie sur SNES histoire de le finir "pour de vrai", si la pile de sauvegarde n'a pas lâché et effacé ma sauvegarde depuis tout ce temps...

David
Glaçon du sentiment
Citation :

Le 2008-10-27 21:36, Rudolf-der-Erste a écrit:
Tout ce que je connais de (Tim) Follin, c'est la sublime bande-son d'Ecco the Dolphin: Defender of the Future, donc je devine facilement ce que le nom représente pour la musique de jeu vidéo.

J'avais écrit un petit topo sur la production Follin . Je ne sais plus bien ce que ça vaut (c'est vieux, et je ne l'ai jamais relu, à tort), mais ça te permettra sûrement d'en apprendre un peu plus. []

Sebinjapan
Camarade grospixelien
Citation :

Le 2008-10-27 18:36, David a écrit:
J'ai moi aussi voulu récemment me relancer dans ce joyau de la 3D isométrique sur ma Xbox pucée ; hélas, la version XBox de Snes9X fait systématiquement freezer le jeu lorsqu'on y ramasse un objet.


Oui, idem pour moi, et même sanction avec la version Xbox de Zsnes. Je vais essayer de DL les emus présents sur GP pour voir si ça fonctionne (sur PC donc), comme mentionné dans un post page précédente.

Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune
Tout ce que je connais de (Tim) Follin, c'est la sublime bande-son d'Ecco the Dolphin: Defender of the Future, donc je devine facilement ce que le nom représente pour la musique de jeu vidéo.

En tout cas, ça fait un moment que j'entends le plus grand bien d'Equinox : ça me donne vraiment envie d'y jouer un de ces jours.

Thanatos
Pixel de bonne taille
Je corrige : Equinox est faisable avec de l'acharnement, voir des drogues dures.

Non mais franchement on a pas idée d'être aussi sadique dans un jeu. Je crois que je n'ai jamais vu, et je ne reverrais jamais autant de volonté d'énerver le joueur et de lui proposer un challenge qui parait infaisable alors que la solution est la plupart du temps logique.

Ce jeu est une merveille. Et félicitation a toi David pour l'avoir terminé. Je pense que peu de gens peuvent s'en vanter.

Pour les frangins Follin, ce sont plus que des génies. Mon dieu les (deux) musiques de Solstice. Des pures merveilles.


Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune
Follin était (est) un génie. Les musiques de Ghosts'n Ghouls pour Amiga étaient 80% de la valeur du jeu.




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)