Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Super Mario Sunshine : le topic qui n'eut jamais lieu
285 messages • page
1 ... 1112131415
Auteur Super Mario Sunshine : le topic qui n'eut jamais lieu
Tama
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001716 pts.

Joue à Bomb Rush Cyberfunk

Inscrit : Nov 01, 2007
Messages : 2874
De : Pomeys (69)

Hors ligne
Posté le: 2014-03-07 10:30
Je viens d'expulser Bowser et son fils manu militari de leur bain (je ne veux même pas savoir la nature de ce liquide vert...), avec 77 Shines à mon actif. Je suis encore loin du 100% mais je progresse.

J'ai un rapport...particulier avec Sunshine. Pendant presque 10 ans, j'ai entendu un de mes amis rouspéter envers ce jeu, qu'il avait détesté - il l'a acheté à sa sortie, attendant l'héritier de Mario 64. Rien que vous n'ayez déjà entendu bien sur : maniabilité raide, décors trop peu variés, Yoshi est nul, Mario 64 est 100 fois mieux (et plus tard "tu le mets entre 64 et Galaxy, il fait trop pitié") je ne vous récite pas le couplet, vous le connaissez par cœur.
A les entendre, on jurerait qu'ils attendent le successeur du Roi Arthur lui même. C'est un peu flippant.
Seulement voilà, j'aime contrarier les gens. J'ai découvert Mario 64 sur le tard du fait que je n'ai eu la console elle aussi que sur le tard, donc je ne cultive aucune nostalgie envers lui. Pareil pour la Gamecube : je suis donc un joueur un peu particulier dans le sens où je n'ai pas du tout subi la hype, ou plutôt le bashing réglementaire autour de Sunshine.
Et comme j'aime faire chier, j'ai pris Sunshine pour le simple plaisir de trouver des arguments en sa faveur ! En plus, l'article en parle en bien, ce qui m'a permis de mettre en perspective les arguments des deux camps, et de me faire mon avis.

J'ai commencé le jeu en simple observateur, donc. Un observateur un poil cynique, qui n'utilise un jeu que pour le plaisir de contrarier autrui. Et puis très vite, je suis devenu un vrai joueur de Sunshine, assidu et motivé. Parfois très énervé, mais j'ai fini par beaucoup apprécier cet épisode. Et non, il ne fait pas pitié entre 64 et Galaxy, loin de là.
En fait, je suis parti avec pas mal d’à-priori malgré moi. J'ai entendu pis que pendre sur la maniabilité et la caméra de ce jeu, et je me préparais au pire dès les Collines Bianco...et je m'en suis très bien sorti; si ce n'est les phases de haute voltige sur les élastiques avec ces fichues tornades (je hais ces tornades) où il m'a fallu plusieurs essais. J'ai simplement réalisé qu'à peu de choses près, j'avais affaire au même Mario et à la même caméra que Mario 64, mais avec un level-design très différent, ce qui n'était pas sans poser quelques problèmes. Le coup des "ombres chinoises" pour indiquer où est Mario derrière un élément du décor est juste mauvais par exemple, car on n'a plus de sens de la perspective et on ne voit plus le sol. Mais cette caméra n'est pas mauvaise, elle ne m'a que rarement gênée, puisqu'on ne doit la recadrer que dans les moments de calme, jamais en cas d'urgence...et si c'est le cas, c'est de la faute du joueur qui a juste mal préparé son coup. C'est criant dans les niveaux secrets, où il faut apprendre à reconnaître les passages de vitesse et ceux où il faut regarder autour de soi pour prévoir son itinéraire. Quant au deuxième passage on a le FLUDD, ce qui change la donne pour les pièces rouges.

En général, j'ai trouvé les qualités et défauts de Sunshine plus accentués que la normale. Quand il réussit, il le fait avec un brio incomparable, comme l'Oiseau de Sable ou le Poisson Pièce-Rouge. Mais quand il se rate, il le fait dans les grandes largeurs ! Le niveau secret du Pachinko est atroce, c'est injouable et j'y suis arrivé pour moitié grâce à la chance...Les passages en barque ne sont pas terrible, aussi.
Mon ami m'avait prévenu qu'il avait détesté certains niveaux en particulier comme la Baie Noki ou la Plage Sirena, aussi je les redoutais, et en fait je les ai adorés ! Ils sont jolis et inventifs comme tout, pour moi ce sont les grandes réussites du jeu. Par contre j'ai détesté le Parc Pinna...je hais les parcs d'attraction en général (ça n'aide pas, c'est sur), mais j'ai trouvé le tout brouillon et pas agréable. Le simple passage à l'arrière de la grande roue, où il faut s'accrocher à des grilles pour monter avec une caméra aux fraises m'a rendu dingue. Dommage, car l'affrontement avec Mecha-Bowser est très réussi !

Quant à Yoshi...pourquoi ont-ils changé son cri ???
Plus sérieusement, le fait qu'il meure dans l'eau ne m'a pas gêné, mais le coup du nectar n'était peut-être pas indispensable. Ça le rend inutilement fragile, et je trouve le tout plus énervant qu'amusant, surtout que la répartition des fruits est assez mal pensée. Mais dans l'ensemble j'aime bien jouer avec lui, il va vite et répond bien, et quand on comprend qu'il a lui aussi trois sauts successifs on va bien plus vite !
Un dernier mot sur les bugs du jeu. J'en ai eu assez peu, mais j'en ai eu, et ils sont agaçants. Le fait de passer inexplicablement à travers une texture et mourir est très énervant, ça m'est arrivé dans les Collines Bianco notamment (quand on passe sous le moulin), mais il y a aussi les moments où Mario glisse tout seul et tombe comme un âne bâté, très agaçant quand on est à dos de Yoshi sur un bâteau et qu'on doit TOUT refaire ! Mais dans l'ensemble ils ne m'ont pas gênés non plus, même si j'aurais préféré un peu plus de travail là-dessus.
De manière générale, le jeu manque tout de même un peu de finition. Je pense surtout à la Turbo-Buse, trop peu utilisée alors que je m'éclate avec, alors que le Cata-Buse est clairement mieux intégrée. On sent que, comme dit dans l'article, le jeu a été un peu rushé sur la fin.

Bref, une très bonne expérience que ce Mario Sunshine. Si je l'avais acheté à l'époque avec Mario 64 en tête, je l'aurais sûrement détesté...mais ce n'est pas mon cas et je m'en félicite ! Je suis content, de manière générale, d'arriver après la bataille pour pouvoir apprécier un jeu en paix, avec le recul nécessaire. Par contre, est-ce que j'irais jusqu'aux 120 Shines, je ne suis pas sûr...j'aime beaucoup le jeu par petites sessions intenses, je crois que j'avancerai par à-coups, en récupérant deux ou trois Shines à chaque session.
Et puis la plage, l'eau, le soleil, j'adore cette ambiance de vacances, ça me rappelle mon chez-moi

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Exoprimal, The Chants, Princess Peach : Showtime

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32833
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2014-03-07 11:12
Cool qu'il t'ai plus.

Par contre galaxy j'en ai deja parlé en long en large et en travers, mais que les gens préférent 64 à sunshine ca me scie toujours.

C'est à cause des trucs à eaux que les gens chient sur sunshine ? parce que niveau caméra je trouve celle de mario 64 immonde et elle rend le jeu souvent quasi injouable.
Alors que sunshine on en fait ce qu'on veut. Ca m'arrive encore de jouer à des jeux recents et regretter le systeme de camera de sunshine.
Bon sang dans un jeu de plateforme c'est quand même le top de pouvoir reculer la camera a fond et la coller sur le coté comme si t'avais un jeu 2D
_________________

Image


Tama
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001716 pts.

Joue à Bomb Rush Cyberfunk

Inscrit : Nov 01, 2007
Messages : 2874
De : Pomeys (69)

Hors ligne
Posté le: 2014-03-07 13:40
Ben plus j'y joue, et moins de comprends la plupart des critiques. Autant je suis d'accord avec certaines d'entre elles (il y a des niveaux complètement ratés, le coup de l'ombre chinoise est mauvais...), autant la plupart d'entre elles ne se justifient pas dans les faits.
Par exemple, on a pas arrêté de me dire qu'il y avait que de la plage, aucune variété des décors. Non seulement c'est faux, mais je préfère qu'un jeu comporte une certaine unité dans les lieux explorés - avec des variantes - plutôt que de me retaper la sempiternelle série "plaine-désert-glace-feu-eau-jungle-etc".
Pour prendre un autre exemple, les régions que je préfère dans la saga Pokémon sont Hoenn (Rubis/Saphir) et Sinnoh (Diamant/Perle), qui se déroulent près de la mer et de la montagne respectivement. Kanto, Johto, Unys et Kalos me parlent moins.
En plus j'adore la mer - et la montagne, Sunshine avait tout pour me plaire avec son décorum vacancier !

Quant à la caméra, elle gêne de temps en temps, et de mémoire pas plus que dans Mario 64. Simplement Sunshine est plus gonflé dans son level-design, alors c'est parfois difficile de la cadrer comme on veut. En fait j'aurais préféré, à certains passages, qu'elle soit un peu automatisée pour que je puisse me concentrer pleinement sur les phases de plate-forme. Le fait qu'elle soit totalement manuelle oblige à savoir jouer assez vite. C'est d'ailleurs bizarre : d'habitude, les Mario ne deviennent difficiles que si on le veut vraiment. Sunshine, lui, devient exigeant assez vite et ce dès la quête principale. J'imagine que ça a dû déboussoler pas mal de joueurs...
_________________

"Si Kage t'y arrives pas, essaie les pruneaux d'Agen !"

Shenron, pendant une soirée Virtua Fighter 5 Ultimate Showdown.


Mario86
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001260 pts.

Joue à Super Mario Kart

Inscrit : Feb 07, 2012
Messages : 2207
De : Gare de l'Est

Hors ligne
Posté le: 2014-03-07 20:27
J'aime beaucoup ta vision de Mario Sunshine, bien que je trouve la démarche de base (prendre un jeu qu'un ami n'aime pas juste pour lui démontrer le contraire et le faire chier) complètement bizarre, pour ne pas dire idiote. Mais passons. Tu mets en avant des défauts qui sont loin d'être ceux mis en avant par les détracteurs du jeu, et inversement, et ça change pas mal! Personnellement, je suis assez d'accord notamment sur la sous-exploitation manifeste de la turbobuse et sur le fait que le jeu soit assez ardu d'emblée, avec une difficulté absolument pas progressive pour un sou. Ce qui est très peu courant dans un Mario, pour ne pas dire unique...

Sinon, vu le contexte de jeu me concernant, c'est assez marrant de retomber sur ça...

Citation :
Le 2013-06-14 20:19, Florent06 a écrit :

J'ai détesté OoT au début, mais petit à petit je suis tombé sous le charme, même si je ne le considère pas comme un chef d'oeuvre. Comme quoi, c'est peut-être une question d'ambiance.

_________________

Citation :
Le 2011-06-09 14:26, petitevieille a écrit :
Ah non, si je fais venir Mario86 ici vous allez souffrir les enfants. Il est encore plus aigri que moi !


  Voir le site web de Mario86
Tama
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001716 pts.

Joue à Bomb Rush Cyberfunk

Inscrit : Nov 01, 2007
Messages : 2874
De : Pomeys (69)

Hors ligne
Posté le: 2014-03-07 21:27
Mais tu as parfaitement raison : ma démarche de base est complètement conne ! Il m'arrive régulièrement de m'intéresser à certains jeux pour de mauvaises raisons - si je te racontais celle de Final Fantasy 12, je ferais grincer bien des dents ! C'est pas bien glorieux mais rassure-toi : le jeu reprend toujours ses droits et je finis par mettre mon orgueil minable de côté pour l'apprécier (ou non) à sa juste valeur.
L'intention est nulle mais le résultat est noble, dirons-nous.

Quant à Sunshine, j'ai trouvé que la plupart des défauts qu'on lui imputait se rangeaient dans deux catégories. La première est purement cosmétique et esthétique, avec les gens qui n'aimaient pas que tous les décors tournent autour du même thème, ou qu'il y avait trop d'eau, etc. Inutile de revenir là-dessus, les goûts et les couleurs...
La deuxième catégorie, elle, tient plus sur la jouabilité dans son ensemble et c'est là que je ne me reconnais pas. En lisant les brûlots sur les caméras et le Mario mou qui se dirige mal, j'ai l'impression de lire des gens qui n'y jouaient pas bien, qui n'ont pas appris à dresser le jeu car avec mes 82 Shines (les Collines Bianco et Port Ricco finis à 100%), je joue de mieux en mieux et je préfère cette maniabilité à celle de Mario 64. Je trouve le tout plus fluide et ça encourage sérieusement à faire des acrobaties, et même à speedrunner. A la limite j'aurais aimé que Mario nage un peu plus vite, mais comme on n'est jamais à court d'oxygène de toutes façons, inutile de se presser.
Mon expérience de jeu a été teintée à la fois de bonne surprise et d'incompréhension. A chaque fois que mon ami me disait que tel passage ou telle fonction était raté, je m'amusais comme un dingue (cf la Plage Sirena et la Baie Noki). Je n'ai pas non plus compris la "polémique" autour des pièces bleues, comme quoi certains les voyaient comme du remplissage...
_________________

"Si Kage t'y arrives pas, essaie les pruneaux d'Agen !"

Shenron, pendant une soirée Virtua Fighter 5 Ultimate Showdown.


BlackBelt35
Pixel imposant


Joue à Cloudbuilt

Inscrit : Jun 08, 2013
Messages : 570
De : Rennes

Hors ligne
Posté le: 2014-03-08 04:08   [ Edité le: 2014-03-08 04:17 ]
Je pense que le contexte de l'époque a beaucoup joué dans l'appréciation relativement mitigée du jeu. La génération précédente était celle de la démocratisation de la 3D, et la suivante est arrivée pour confirmer le tournant et utiliser une qualité graphique nettement supérieure. L'objectif étant de faire toujours plus fort, et d'aller toujours plus loin.

Dans ce contexte, tout le monde attendait un Mario 128 surpuissant avec des dizaines de mondes gigantesques, des centaines d'étoiles et une sublimation du game-design que peut proposer un jeu de plate-forme en 3D. En gros, un nouveau maître étalon du genre. C'était d'ailleurs la même chose pour Zelda, notamment après la démo technique du Spaceworld 2000.

Et là, Nintendo nous sort un épisode qui sort complètement des sentiers battus, avec son environnement tropical unifié, l'apparition de la buse et son aspect exploration plus poussé que jamais. Forcément, ça a dû en déconcerter pas mal. Et moi le premier à l'époque. Je trouvais ce virage assez étrange, d'autant plus que ça allait perturber les joueurs et les faire galérer encore plus face à la PS2 de Sony. (Ce qui n'a évidemment aucun rapport, mais le raccourci était vite fait dans ma tête d'adolescent de 13 ans. )

Cependant avec les années, je pense qu'un vrai Mario 128, avec des niveaux immenses, aurait causé pas mal de frustrations. Ils ont eu le nez fin en constatant que des niveaux trop grands rendraient l'exploration très pénible et frustrante. D'ailleurs, ils n'y sont jamais revenus par la suite. (Ce qui aboutira plus tard à Mario Galaxy et les Mario 3D World.) C'est une limite qui a commencé à apparaître quand Donkey Kong 64 et Banjo Tooie sont sortis. Des environnements beaucoup plus vastes, mais dans lesquels on passe son temps à essayer de se repérer. Avec le recul, c'est ce genre d'excès qui a poussé les développeurs à abandonner la plate-forme / exploration non-linéaire en 3D. Et je doute qu'on y revienne franchement un jour, sauf à repenser entièrement leur construction.

D'ailleurs, il y a quelques temps, j'étais le premier à souhaiter le retour d'un Mario orienté vers l'exploration avec les standards actuels. Et finalement, après quelques expérimentations, je me rends compte que ce n'est pas une très bonne idée. C'est facile d'apprécier l'exploration sur des niveaux compacts de 500 m², comme le proposaient Mario 64 ou Banjo Kazooïe. Mais c'est déjà autre chose quand les niveaux en question font une taille équivalente à Paris + l'intégralité de sa banlieue.

* J'ai essayé de me mettre à Jak & Daxter Trilogy il y a quelques mois. Ca me gonfle, les environnements sont trop grands.

* Je me suis procuré Sly Cooper 4 il y a environ 1 an. Pareil, les environnements sont immenses et on est constamment perdu. (Malgré la présence d'une carte et d'un radar.)

* Et je me rappelle que le gigantisme des niveaux de Banjo Kazooïe Nuts & Bolts m'avait également gonflé.

Je précise que ce cas de figure s'applique uniquement aux jeux de plate-forme orientés exploration. Sinon, ça ferait longtemps que j'aurais arrêté de jouer à Zelda ou GTA. (Qui ont une exploration nettement simplifiée grâce à l'absence de game-design tortueux ou de séquences de plate-forme.)

Pour en revenir à Mario Sunshine, il fallait donc qu'ils trouvent une alternative à cette obsession du gigantisme et de la performance qui sévissait au début des années 2000. Les niveaux sont à peine plus grands que ceux de Mario 64, mais ils proposent une construction à toute épreuve. Il ne restait plus qu'à donner une identité au jeu, en créant un environnement paradisiaque et l'apparition de la buse qui simplifie la gestion des sauts. (Remplacée ensuite dans Mario Galaxy par la fameuse "tornade" qu'on obtenait en secouant la wiimote.)

Après, il y a malgré tout quelques défauts assez gênants. Comme notamment certains mondes qui sont assez inutiles. (Gelato-les-Flots ne sert vraiment à rien par exemple.) Et la construction de certaines zones est souvent assez frustrante, en raison de la moindre erreur qui peut coûter très cher. (Je pense que le coup de Yoshi avec les bateaux en a traumatisé plus d'un.)

C'est également dommage que les passages aquatiques soient aussi rares et globalement ratés. Ca la fout mal pour un jeu qui devrait logiquement privilégier ce type d'environnement. La mer est là pour remplir le vide, mais elle ne sert quasiment à rien.

Et contrairement à mon voisin du dessus, je considère qu'il y a quand même beaucoup de remplissage avec cette histoire de pièces bleues. Elles sont souvent très bien cachées, mais il arrive également qu'elles soient situées dans des endroits complètement random. Il n'est pas très amusant d'arroser le moindre cm² de terrain, en essayant tomber par hasard sur une pièce dissimulée.

Ca reste cependant un très bon jeu, qui vaut largement Mario 64 et les épisodes qui ont suivi. D'ailleurs, l'aspect unifié des environnements ne m'a pas spécialement dérangé car les variations de thème sont tout de même assez présentes. (Port de pêche, village tropical, lagon mystique, foire, hôtel, etc...) Ca donne même une certaine unité au jeu, en compensant la présence de structures qui n'ont quasiment aucun rapport les unes envers les autres.

Quelque part, c'est un peu la logique inverse de celle qu'on a aujourd'hui. Les joueurs veulent de la nouveauté et du changement, alors que Nintendo nous ressort la même soupe agrémentée de quelques changements mineurs. J'aimerais vraiment qu'ils se décident à revenir à contre-courant dans l'un de leurs futurs projets.
_________________

Image


Mario86
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001260 pts.

Joue à Super Mario Kart

Inscrit : Feb 07, 2012
Messages : 2207
De : Gare de l'Est

Hors ligne
Posté le: 2014-03-08 09:47
C'est marrant que tu pointes du doigt Sly ou Jak & Daxter (et tu pourrais faire de même avec Ratchet & Clank, je pense) tant je trouve que Mario Sunshine s'en est rapproché, ce qui est d'ailleurs assez marrant que tu penses que les trois séries cartoon de Sony ont toutes débuté à cette même époque. À l'époque je ne m'y intéressais pas et ne les ai connues que ces deux dernières années, et n'avais jamais fait le rapprochement... mais maintenant que tu en parles, sans le faire forcément exprès, tu me fais réaliser que le comparatif est pertinent.
_________________

Citation :
Le 2011-06-09 14:26, petitevieille a écrit :
Ah non, si je fais venir Mario86 ici vous allez souffrir les enfants. Il est encore plus aigri que moi !


  Voir le site web de Mario86
Tama
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001716 pts.

Joue à Bomb Rush Cyberfunk

Inscrit : Nov 01, 2007
Messages : 2874
De : Pomeys (69)

Hors ligne
Posté le: 2014-03-08 10:32
Citation :
Dans ce contexte, tout le monde attendait un Mario 128 surpuissant avec des dizaines de mondes gigantesques, des centaines d'étoiles et une sublimation du game-design que peut proposer un jeu de plate-forme en 3D. En gros, un nouveau maître étalon du genre. C'était d'ailleurs la même chose pour Zelda, notamment après la démo technique du Spaceworld 2000.

J'ai l'impression qu'en effet les joueurs s'étaient déjà inventés "leur" Mario 128 parfait, donc de toutes façons Sunshine allait les décevoir. Tout ça me fait un peu penser à Zelda the Wind Waker et à son accueil.
Le truc, c'est que comme tu dis, le gigantisme pour un jeu de plate-formes/aventure, on avait déjà essayé avant et c'était pas si concluant que ça. Mais déjà à l'époque on ne jurait que par les jeux sandbox à la GTA...

Citation :
C'est également dommage que les passages aquatiques soient aussi rares et globalement ratés. Ca la fout mal pour un jeu qui devrait logiquement privilégier ce type d'environnement. La mer est là pour remplir le vide, mais elle ne sert quasiment à rien.

Et contrairement à mon voisin du dessus, je considère qu'il y a quand même beaucoup de remplissage avec cette histoire de pièces bleues. Elles sont souvent très bien cachées, mais il arrive également qu'elles soient situées dans des endroits complètement random. Il n'est pas très amusant d'arroser le moindre cm² de terrain, en essayant tomber par hasard sur une pièce dissimulée.


Par niveaux "aquatiques", tu entends "la mer en général" ou "les niveaux qui se passent sous l'eau en particulier" ? Dans le premier cas je te comprends, parce que la mer n'a somme toute qu'une fonction esthétique (très réussie en ce qui me concerne), mais dans le deuxième cas je ne trouve pas qu'ils soient ratés du tout. J'ai adoré plonger au fond de la mer dans la Baie Noki par exemple.
Pour les pièces bleues je comprends un peu quand même. Certaines sont très bien placées, d'autres par contre...ça fait un peu remplissage par moments. A la limite j'aurais préféré moins de pièces bleues en ne gardant que les meilleures, et mettre une étape supplémentaire (ou un niveau, carrément). Je viens de galérer pour trouver la toute dernière pièce bleue dans les Collines Bianco, qui était dans une foutue ruche où il fallait exterminer toutes les abeilles...pas folichon.

Pour ce qui est de Sly et Jak...Je n'ai fait que le premier Sly Raccoon qui reprend peu ou prou la structure en hub de 64/Sunshine, et qui n'était pas aussi grand. Le peu que j'ai fait du deuxième, cela m'a semblé très, presque trop grand, à tel point que j'ai eu un premier contact assez difficile...Les Jak, je n'ai jamais aimé donc je ne peux pas en parler. Mais oui, c'est une structure qui semble être revenue plusieurs fois à l'époque.

Quant à savoir ce que les joueurs veulent...si ils le savaient vraiment, ils ne seraient pas en train de jouer, mais de faire des jeux. Entre ce que les joueurs disent, pensent et font (achètent, en l'occurrence), il y a un ratio assez effarant.
_________________

"Si Kage t'y arrives pas, essaie les pruneaux d'Agen !"

Shenron, pendant une soirée Virtua Fighter 5 Ultimate Showdown.


Mario86
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001260 pts.

Joue à Super Mario Kart

Inscrit : Feb 07, 2012
Messages : 2207
De : Gare de l'Est

Hors ligne
Posté le: 2014-03-08 21:05
Citation :
Le 2014-03-08 10:32, Tama a écrit :

Quant à savoir ce que les joueurs veulent...si ils le savaient vraiment, ils ne seraient pas en train de jouer, mais de faire des jeux.

Ouais, enfin ils ne doivent pas être beaucoup à avoir les compétences / l'expérience pour ça
_________________

Citation :
Le 2011-06-09 14:26, petitevieille a écrit :
Ah non, si je fais venir Mario86 ici vous allez souffrir les enfants. Il est encore plus aigri que moi !


  Voir le site web de Mario86
Oliv-M
Pixel microscopique


Inscrit : Mar 11, 2014
Messages : 7

Hors ligne
Posté le: 2014-03-11 15:58
Je trouve ton message très intéressant BlackBelt35 et suis d'accord avec toi. Juste quelque chose sur lequel je voudrais réagir, c'est à propos de la taille des maps. Oui comme toi je pense qu'un mario 64 ou sunshinne avec une map gigantesque serait sans doute ennuyeux. Mais pourquoi faudrait-il que la map soit gigantesque ?

J'avoue avoir un peu de mal avec cette mode depuis GTA où il faut à chaque fois avoir plus d'espaces. Pour moi ce n'est pas ça qui fait un bon jeu. C'est ce qu'il y a dans la map et le level desing. L'interaction entre tous les éléments. Les deux premiers Mario 3D sont aussi géniaux à mon sens car à force de refaire les monde pour trouver des nouvelles étoiles ont commence à vraiment bien les maîtriser et on peut aller sauter partout, prendre des raccourcis improbables, s’émerveiller de trouver des endroits cachés alors qu'on pensait avoir fait 10 fois le tour de la carte.

C'est pour cela que j'ai laissé tombé les GTA après San Andreas. Avec le 3 et Vice City la carte était "a taille humaine" en dosant le jeux un ou deux dizaines d'heures. Après c'est devenu trop grand à moins d'y passer 100 heures. Alors certes pour les gros gros gamers c'est sans doute génial, mais pour moi (qui suis tout de même largement près à passer 50h sur un GTA) j'y ai perdu beaucoup de fun. Pourquoi ? Parce que, par exemple, maintenant lorsque je veux semer des flics je ne peux plus compter sur ma connaissance du level desing, juste compter sur la chance et mes skill de pilote. Ou encore lorsque je veux me rendre dans un endroit le plus rapidement possible je dois suivre le GPS et non plus comme avant trouver des raccourcis de malade à base de sauts "jouissiffement" dangereux !

Plus la cartes est petite plus on peut facilement avoir une maîtrise de cette dernière. Et pour moi c'est un des grand plaisir de jeu d'avoir l'impression de "maîtriser" son environnement, d'avoir le sentiment de l'avoir dompté.

(Attention je ne critique pas du tout les jeux open-word. C'est juste parfois un peu trop démesuré pour moi.)

Erhynn Megid
Pixel planétaire


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2014-03-12 16:48   [ Edité le: 2014-03-12 16:49 ]
J'en ai parlé en long et en large : Mario Sunshine est le Mario que j'aime le moins (et c'est toujours une torture de recommencer une partie en se coltinant cette insupportable cinématique interminable où Mario est en taule).

J'ai voulu relancer le jeu sur Dolphin : le jeu est toujours aussi beau et l'émulateur lui rend honneur, la maniabilité réagit au doigt et à l'oeil (malgré les facéties de la caméra dans diverses situations).

Je ne reviendrai donc que sur la question des pièces bleues : pour avoir fini Sunshine à 100%, je trouve personnellement que la quête des pièces bleues est un bel exemple foutraque de remplissage. Si au début on est très enthousiaste car on en trouve très facilement un peu partout et qu'on gagne des soleils facilement, au bout d'un moment on s'arrache les cheveux : contrairement à d'autres jeux Nintendo où il y a toujours un indice permettant de deviner la présence d'un secret, ici il n'y a rien. Rien d'autre que l'ombre de la pièce si elle n'est pas trop élevée ou cachée. Et le plus "comique", c'est que parfois, les pièces sont dans une mission spécifique d'un niveau, dans des endroits souvent aléatoires.

Genre dans l'hotel où il se situe derrière Mario juste après le point de départ (astuce pour ceux qui ne l'ont pas trouvée). C'était ma dernière pièce et après avoir refait CHAQUE mission de CHAQUE niveau, j'ai cru que j'allais devenir fou et je n'avais pas de soluce à cette époque (et si GameFaqs était bien rempli, il y a trop de pièces bleues à répertorier pour savoir lesquelles j'avais et lesquelles je n'avais pas).

Nintendo n'a d'ailleurs jamais réitéré ce genre de quête dans un Mario 3D, alors qu'il y aurait eu une méthode plus intelligente de le faire, genre les pièces rouges de Yoshi's Island. Ou même les pièces Yoshi de Super Mario World GBA.

Enfin ça n'engage que moi mais j'ai vraiment détesté cette quête, ça et l'affrontement final, plus frustrant par sa facilité qu'autre chose (et puis que fait Peach dans le bain en compagnie de Bowser et son fiston ?).

Et le passage WTF toute catégories confondues :

Bowser Jr : T'es ma maman !
Peach : Ah bon ? C'est vrai ? Oh...

Malheureusement (?), Bowser rétablira la vérité à la fin, ce qui fait qu'on ignore toujours qui est la mère de Bowser Jr. Daisy ?
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


Simbabbad
Pixel planétaire

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10796

Hors ligne
Posté le: 2014-03-12 17:13
Citation :
Le 2014-03-12 16:48, Erhynn Megid a écrit :
Je ne reviendrai donc que sur la question des pièces bleues : pour avoir fini Sunshine à 100%, je trouve personnellement que la quête des pièces bleues est un bel exemple foutraque de remplissage.

Revenons-y, puisque tu y reviens : je considère que ça, c'est le problème du joueur. Qu'est-ce qu'on peut en avoir à fiche, en soi, de finir Super Mario Sunshine à 100%? Cela ne débloque aucun contenu. Du coup, si les pièces bleues ne te plaisent pas, tu n'as qu'à les ignorer.

C'est un peu comme si dans le premier Super Mario Bros. un compteur comptabilisait le nombre de haricots magiques ou de blocs cachés en général que l'on a trouvés: un joueur pourrait argumenter qu'il est rébarbatif de sauter partout pour trouver tous les blocs, que c'est une corvée, etc. - sauf que personne ne l'y oblige. Ce genre de contenu caché, c'est comme un cadeau, un à-côté, on peut tout à fait finir le jeu sans, et c'est toujours agréable de tomber dessus quand on a eu une intuition du genre: "ce bloc est placé de façon louche" ou "et si j'arrosais telle zone du décor"?

Citation :
... contrairement à d'autres jeux Nintendo où il y a toujours un indice permettant de deviner la présence d'un secret...

Sauf que tu sais très bien que c'est faux. Il y a des quadritonnes de bloc cachés, extensions de missiles, melons, etc. qui ne sont pas indiqués dans divers jeux Nintendo sans que ça soit vu comme un scandale.

Après, c'est clair qu'ils auraient dû faire un menu indiquant au moins le niveau/chapitre où se trouve la pièce, mais ça n'a n'a pas de lien avec l'accusation principale de "remplissage" qu'on formule à l'encontre des pièces bleues.

Citation :
Le 2014-03-12 16:48, Erhynn Megid a écrit :
Et le passage WTF toute catégories confondues :

Bowser Jr : T'es ma maman !
Peach : Ah bon ? C'est vrai ? Oh...

Dans la mesure où il est un fait avéré et explicite qu'il s'agit d'un monde où les bébés sont livrés par des cigognes, je ne vois pas bien le soucis ou le "WTF", comme tu dis.
_________________

Le Blog de Batbad - Simbabbad sur Steam - Compte Twitter


  Voir le site web de Simbabbad
Erhynn Megid
Pixel planétaire


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2014-03-12 21:30
Je ne savais pas que Miyamoto ou Tezuka considéraient Yoshi's Island ou Sunshine comme euh... "épisode canonique" dans la euh... "chronologie" des Mario .

Le 100% n'apporte rien, j'en suis parfaitement conscient (en fait si : une image de fin).

Mais j'ai toujours aimé finir les jeux Nintendo à 100% (Mario 64, SMW, Yoshi's Island, tous les Metroid), il était donc naturel pour moi de finir Mario Sunshine à 100%, même si je ne l'aimais pas. Donc moi, j'en avais quelque chose à carrer. Je réponds juste à la question sur la quête des pièces bleues qui n'est pas si chiante. Au début oui. Mais si tu veux la faire jusqu'au bout, arrache-toi les cheveux.

Après oui pour les blocs cachés, qu'ils ne donnent qu'une pièce, un champignon ou une vie, évidemment l'intérêt est minime de dévoiler leur position. Je parle d'objets de "quête", qui comptent dans la complétion du jeu. Yoshi's Island, pour ne reprendre que lui, donne des indices (les pièces jaunes plus foncées que les autres sont des rouges par ex). Super Mario World GBA comptabilise les pièces Yoshi qui ne sont pas spécialement "cachées" (ça ne sert pas à grand chose mais c'est toujours sympathique).

Après je ne demandais pas la lune : un compteur qui affiche dans quels niveaux il t'en manque. C'tou.

Mais sinon oui, on peut parfaitement ignorer les 240 pièces bleues et laisser un compteur de 96 soleils / 120.
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


Mario86
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001260 pts.

Joue à Super Mario Kart

Inscrit : Feb 07, 2012
Messages : 2207
De : Gare de l'Est

Hors ligne
Posté le: 2014-03-12 21:53
Citation :
Le 2014-03-12 16:48, Erhynn Megid a écrit :

J'en ai parlé en long et en large : Mario Sunshine est le Mario que j'aime le moins (et c'est toujours une torture de recommencer une partie en se coltinant cette insupportable cinématique interminable où Mario est en taule).

Que n'aimes-tu pas dans cette cinématique? Ce qu'elle raconte, ou le fait que ce soit une cinématique, justement, et dans un Mario qui plus est?

Citation :
et puis que fait Peach dans le bain en compagnie de Bowser et son fiston ?)

Es-tu sûr de vouloir vraiment le savoir?

Citation :
Et le passage WTF toute catégories confondues :

Bowser Jr : T'es ma maman !
Peach : Ah bon ? C'est vrai ? Oh...

Malheureusement (?), Bowser rétablira la vérité à la fin, ce qui fait qu'on ignore toujours qui est la mère de Bowser Jr. Daisy ?

J'avoue que même quand j'ai fait le jeu à une époque où j'étais encore d'une candeur infinie, j'avais trouvé ça très con, et je n'ai jamais trouvé d'explication, même si j'ai de toute façon toujours refusé d'explorer la "mythologie" Mario trop en profondeur, persuadé que Nintendo n'a jamais véritablement cherché à la travailler.

Citation :
Le 2014-03-12 17:13, Simbabbad a écrit :

Qu'est-ce qu'on peut en avoir à fiche, en soi, de finir Super Mario Sunshine à 100%? Cela ne débloque aucun contenu.

Si si, l'écran de fin n'est pas le même si on a fini le jeu avec les 120 soleils, comme l'a stipulé Erhynn.

Citation :
Le 2014-03-12 21:30, Erhynn Megid a écrit :

Après je ne demandais pas la lune : un compteur qui affiche dans quels niveaux il t'en manque. C'tou.

Faudrait que je vérifie mais je suis persuadé qu'en faisant pause, on a accès à un listing de soleils ET de pièces bleues récoltées par niveau.
_________________

Citation :
Le 2011-06-09 14:26, petitevieille a écrit :
Ah non, si je fais venir Mario86 ici vous allez souffrir les enfants. Il est encore plus aigri que moi !


  Voir le site web de Mario86
Erhynn Megid
Pixel planétaire


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2014-03-12 23:08
Et je crois que tu as raison pour le compteur (mais alors pourquoi j'ai tant ramé à l'époque ?!).

Pour la cinématique, elle est longue, inzappable et personnellement je ne la trouvais pas intéressante. C'est bête mais une intro bête et méchante ou skipable m'aurait largement suffit. Je ne l'aimais pas dès ma première partie et depuis quand j'y rejoue, ben je suis content de pouvoir accélérer la vitesse du jeu sur Dolphin.

Au moins dans SM64, une petite intro en temps réel constituée d'un texte, d'une Peach transparente, Lakitu qui fait le tour du proprio, Mario qui arrive en gros plan et PAF, tu joues ! Là, c'est une présentation (rapide, certes) de Flud, puis après c'est l'arrivée à Delphino... longue, longue, longue ! Je veux jouer !
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Exoprimal, The Chants, Princess Peach : Showtime

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32833
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2014-03-13 14:03
Citation :
Le 2014-03-12 21:53, Mario86 a écrit :
Faudrait que je vérifie mais je suis persuadé qu'en faisant pause, on a accès à un listing de soleils ET de pièces bleues récoltées par niveau.


Serieux ? dans mon souvenir j'ai toujours galéré pour savoir quels soleils j'avais recupéré ou pas. Faudra que je le relance
_________________

Image


BlackBelt35
Pixel imposant


Joue à Cloudbuilt

Inscrit : Jun 08, 2013
Messages : 570
De : Rennes

Hors ligne
Posté le: 2014-03-13 19:35
Il me semble que c'est juste un compteur qui t'indique le nombre de pièces récupérées, sur un total de 30 par niveau. Donc ça ne donne aucun indice sur les chapitres contenant des pièces uniques. (Avec le recul, c'est vrai que c'était un peu chiant.)
_________________

Image


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Exoprimal, The Chants, Princess Peach : Showtime

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32833
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2014-03-13 19:48
Je crois que quand on lance le chapitre il doit te dire combien t'en a, mais faut que je le relance
_________________

Image


Tama
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001716 pts.

Joue à Bomb Rush Cyberfunk

Inscrit : Nov 01, 2007
Messages : 2874
De : Pomeys (69)

Hors ligne
Posté le: 2014-03-13 19:56
En appuyant sur Z et en mettant en surbrillance le niveau voulu, on a le nombre de pièces bleues récoltées, mais pas l'emplacement de celles déjà récoltées.
Perso j'ai abandonnée cette quête, ne préférant faire que les Shines des niveaux et des pièces rouges, ça me convient très bien, je n'ai pas envie de moins aimer le jeu juste à cause d'un de ses aspects complètement facultatifs.
_________________

"Si Kage t'y arrives pas, essaie les pruneaux d'Agen !"

Shenron, pendant une soirée Virtua Fighter 5 Ultimate Showdown.


Mario86
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001260 pts.

Joue à Super Mario Kart

Inscrit : Feb 07, 2012
Messages : 2207
De : Gare de l'Est

Hors ligne
Posté le: 2014-03-13 20:21
Alors, j'ai été vérifier ma propre source:

http://www.mario-museum.net/sms_manette.htm

Citation :
Bouton Z: il permet de faire apparaître la carte en cours de jeu. C'est en fait un simple plan touristique vous renseignant sur toutes les zones déjà visitées, mais aussi sur vos scores par niveau.

Je ne donnais pas de détail sur les pièces bleues mais je suis de plus en plus convaincu que l'on voyait le nombre de soleils sous forme de frise plus ou moins remplie, suivie (à droite) du record de pièces jaunes acquis par zone, et du nombre de pièces bleues collectées dedans.
_________________

Citation :
Le 2011-06-09 14:26, petitevieille a écrit :
Ah non, si je fais venir Mario86 ici vous allez souffrir les enfants. Il est encore plus aigri que moi !


  Voir le site web de Mario86

Index du Forum » » Jeux » » Super Mario Sunshine : le topic qui n'eut jamais lieu

285 messages • page
1 ... 1112131415




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)