Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Ys... Que de souvenirs!!!
91 messages • page
12345
Auteur Ys... Que de souvenirs!!!
Gillian_Seed
Tout petit pixel



Inscrit : Nov 10, 2003
Messages : 25

Hors ligne
Posté le: 2003-11-11 01:23
Voila un lien qui vous intéressera pour corriger un peu votre dossier sur Ys
http://homepage2.nifty.com/tkdate/ysmusic/screen/Shot.html

Bien à vous.
-GS-

Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22752
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2003-11-11 11:02
Hébé, mais ce tableau m'a l'air de correspondre à ce que je cherchais ! Un spécialiste pourrait-il confirmer qu'il est complet ?
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
David
Glaçon du sentiment


Joue à River City Girls

Inscrit : Mar 17, 2002
Messages : 10342
De : Lille, en l'an 3000.

Hors ligne
Posté le: 2003-11-11 13:30
1. Vu la tatouille de dates et de titres repris dans ce tableau; 2. Vu que les Japonais n'ont pas pour habitude de raconter beaucoup d'aneries sur des titres made in Japan aussi cultes que les Y's,
je pense que tu peux reprendre ces infos les yeux fermés, Laurent.

  Voir le site web de David
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22752
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2003-11-11 14:00
C'est parti.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
BlackLeoh
Tout petit pixel



Inscrit : Jul 30, 2002
Messages : 46

Hors ligne
Posté le: 2003-11-11 14:19
J'ai survolé rapidement le dossier (je prendrai bien le temps de lire). Il m'a l'air complet. Ceci dit, je n'ai pas vu parler de la Sound Team JDK pour les musiques de Ys. C'est dommage. A part ça, chapeau, je préfére de loin un article passionné.

Pour ce qui est de l'origine du RPG, je suis remonté jusqu'en 1922. Ce serait un dérivé du psychodrame inventé, par MORENO, un médecin psychiatre, philosophe et sociologue. Afin ne pas dérivé le mieux serait de créer un nouveaut topic pour en discuter et essayer de répondre à tes questions.

  Voir le site web de BlackLeoh
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22752
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2003-11-11 15:37
Ayé, le tableau est dans le dossier, à la fin.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Gillian_Seed
Tout petit pixel



Inscrit : Nov 10, 2003
Messages : 25

Hors ligne
Posté le: 2003-11-11 16:03
Petite erreur dans la première partie du tableau : c'est "Ys Eternal" bien sûr et pas "Ys Eternel" ^o^
Et du coup une petite erreur aussi dans le texte : il est dit que Ys 1 et Ys 2 sont resortis sur PC en 1998, alors qu'en fait il n'y a que le 1 qui est resorti en 1998, le deux étant sorti en 2000. On se demande aussi pourquoi on voit une image (la voit on vraiment ? elle est très floue) de Ys VI alors qu'on en parle même pas !
On peut trouver pas mal d'images ici :
http://www.kou-net.org/archive/gallery/albums.php
Ca serait bien je pense de prolonger ce dossier pour parler un petit peu de Ys 6, qui est quand même un évènement cette année.

Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22752
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2003-11-11 18:08
J'ai corrigé le tableau et les dates des versions PC de Ys 1 et 2.
Ta remarque sur Ys 6 est tout à fait légitime. Ca serait bien si quelqu'un m'envoyait quelques lignes sur le jeu, que j'inclurais à l'article, et j'en profiterai pour mettre des screens plus propre du jeu.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Gillian_Seed
Tout petit pixel



Inscrit : Nov 10, 2003
Messages : 25

Hors ligne
Posté le: 2003-11-11 19:41
Damned ! En plus il semblerait qu'une erreur en entraîne une autre : dans le texte tu as finalement écrit que Ys 2 eternal était sorti en 2001 (alors qu'il est écrit 2000 dans le tableau >o<)
Sur le coup j'avais pas fait gaffe pour Ys 4 sur megadrive, j'avais vu que la colonne de la date n'était pas remplie, mais j'avais pas fait bien attention qu'il n'y avait même pas de date précisée sur le site jap. D'ailleurs à propos du site jap, le lien que tu donnes ne fonctionne pas. Une petite erreur de rien du tout dans le code.
On va peut-être arriver à un topic sans erreur au niveau des infos. Evidemment le mieux serait de dire toutes les erreurs en une fois, mais bon j'ai trop la flemme (oooh, je viens juste de voir que tu as dis deux fois Ys IV juste avant de balancer le tableau. Mais bon l'erreur du IV au lieu du VI je te pardonne vu que même Gustav l'a faite sur son forum ^o^)

Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22752
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2003-11-11 20:01
Donc n'oubliez pas que quand un Japonais ne vous donne pas la date de sortie d'un jeu, ça veut dire qu'en fait ce jeu n'est jamais sorti.

Bon, tout est corrigé. Autre chose ?
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Gillian_Seed
Tout petit pixel



Inscrit : Nov 10, 2003
Messages : 25

Hors ligne
Posté le: 2003-11-11 20:10
Ah oui j'avais completement oublié une autre erreur que j'avais remarqué dès le début. Sur la fin on parle d'OAV de Ys. Pour être précis il y a l'oav de Ys 1 qui fait 7 épisodes (d'une vingtaine de minutes environ) et celle de Ys 2 qui en fait 4. Ces oav étaient sorties à l'époque en vhs mais ont été rééditées en DVD au japon (le DVD de Ys 2 donné avec Ys 2 Eternal et celui de Ys 1 donné avec Ys 1-2 Complete) et existent même en US (sous le nom Ys Book 1 et Ys Book 2) avec des bonus en plus. On peut les acheter sur Amazon. Il y a également un trailer d'une oav de Ys 4, mais elle n'est jamais sortie.

Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22752
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2003-11-11 20:25
Voilà, ces infos sont ajoutées.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
BlackLeoh
Tout petit pixel



Inscrit : Jul 30, 2002
Messages : 46

Hors ligne
Posté le: 2003-11-11 20:28
Pauvre Lolo.

  Voir le site web de BlackLeoh
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22752
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2003-11-11 20:30
Ca va, pas de problème tant qu'on ne m'insulte pas.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
twipol
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001886 pts.

Joue à Duplo, petites voitures et livres musicaux...

Inscrit : Mar 15, 2003
Messages : 2702
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2003-11-11 22:31
Ah ben comme quoi tout se passe bien quand on mord pas les gens.

Bienvenue Gillian ^^
_________________

"Et quand ils devenaient mécontents […] cela ne menait à rien, car sans idées générales, ils ne se focalisaient que sur des contrariétés insignifiantes. Les plus grands maux échappaient invariablement à leur attention." G. Orwell


Bruno
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Mar 09, 2002
Messages : 9454
De : ???

Hors ligne
Posté le: 2003-11-11 23:34
Tout à fait surtout que ce genre de comportement peut rebuter les joueurs envers les RPG et ça, ça me fait mal, très mal même...

LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Zelda TOTK

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 8716
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2003-11-12 01:37
bienvenue aussi!
on sent le sacre fan de Ys derriere!
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
Markadet
Pixel monstrueux



Inscrit : Mar 20, 2002
Messages : 2207
De : Tours

Hors ligne
Posté le: 2003-11-12 13:47
Ouahh c'est génial si cet article est enfin terminé (vive cette idée de tableau!)

Merci pour tes infos Gillian! et bienvenue dans le coin
_________________




  Voir le site web de Markadet
Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2012-03-04 21:32   [ Edité le: 2012-03-04 21:36 ]
Déterrage: neuf ans, ouahou!!!

J'ai eu du mal à trouver ce topic: en tapant "Ys" sur la barre de recherche du site, un tas de résultants hors sujet m'étaient renvoyés car ils comportaient ces deux lettres côte à côte, comme "System", "Playstation" ou "Odyssée" ou "Pays". Un truc de fou (du coup, ça m'a aussi compliqué mes recherches d'informations de la série sur Google).

Je me souviens avoir déjà lu ce topic il y a quelques années, où j'avais été étonné des réactions excessives que ça avait engendré (des deux côtés en fait, que ce soit le lecteur pinailleur au ton désagréable ou la modération). Du coup, j'en profite aussi pour commenter un peu ce dossier: moi non plus je ne vois pas trop de rapport avec Zelda, Final Fantasy ou Dragon Quest, mais ça ce n'est pas ce qui me dérange le plus dans ce dossier, c'est plus du pinaillage qu'autre chose. Moi ce qui m'a surtout dérangé dans ce dossier, c'est le gros manque d'informations sur le gameplay du jeu et des deux premiers Ys en particulier. C'est simple: en ne lisant que la partie consacrée à Ys 1 et 2, je n'arrive pas à savoir comment se jouent ces deux jeux, l'auteur ayant surtout privilégié l'univers du jeu et son ressenti de joueur (ce qu'il a très bien fait d'ailleurs, ça donnait envie). Le pire, c'est quand l'auteur disait vers le début de l'article qu'il n'y a "aucun bouton dédié au coup d'épée (déroutant)": oui, déroutant, c'est le mot, car à ce moment-là je me disais "Hein, quoi? Mais comment combat-on les ennemis dans ce cas? Je ne comprends pas". C'est seulement bien plus tard dans l'article, quand il parle des nouveautés de gameplay de Ys 5, qu'il dit que dans les premiers volets il fallait "passer sur les ennemis afin de les passer à tabac": même comme ça, ce n'était pas très clair. Aucune précision sur la façon de procéder (s'il fallait entrer en contact avec les ennemis de face, ou sur le côté, sur le dos, ou en biais). Tout de même, c'est une grosse particularités des combats de Ys que je ne vois dans aucun autre action-RPG (ou même action-aventure), ça aurait été bien de détailler un petit peu. De même que dans l'article, impossible de savoir s'il y a de la magie, comment se présentent les donjons, s'il y a des équipements à acheter ou trouver dans des coffres, s'il y a des objets de soin, ce genre de chose.

Bref: il a fallu que je me renseigne ailleurs sur Internet pour comprendre que dans les premiers Ys il fallait toucher un ennemi pour lui infliger des dégâts mais éviter de cogner un ennemi complètement de face pour ne pas subir de dégâts, que c'est aussi valable pour le héros qui ne doit pas exposer ses flancs, qu'il y a de la magie dans Ys 2 (possibilité de tirer des boules de feu en particulier), que les donjons sont très réputés pour leur côté bien labyrinthique avec l'importance de trouver tous les coffres pour trouver des objets très utiles pour mieux survivre par la suite. Du coup, je pense qu'il aurait été bien plus intéressant de parler de ça dans les réactions de l'article, plutôt que de pinailler sur la façon correcte de parler de la PC Engine Super CD Rom 2.

Toutefois, il est vrai que ne pas parler du tout de YS VI était une grosse lacune du dossier, alors que le jeu était sorti sur PC en 2003 (peut-être uniquement en japonais à ce moment-là, je peux le concevoir) et que c'était le premier vrai nouvel épisode huit ans après YS V, avant d'être porté deux ou trois ans ans plus tard sur PS2 et PSP.

Dommage que l'auteur de l'article ne fréquente visiblement plus le site depuis longtemps, il aurait pu éventuellement modifier un peu le dossier (et comme apparemment c'était son premier article, on fait forcément des erreurs).

Par contre, là ce n'est plus de la faute de l'auteur de l'article, mais depuis 2003, de l'eau a coulé sous les ponts: le dossier est devenu encore plus incomplet depuis la sortie d'autres épisodes. A commencer par Ys: the Oath in Felghana, remake de Ys III (l'épisode décrié en vue de profil à la Zelda 2), sorti sur PC en 2005. Puis il y a Ys Origin, sorti en 2006 sur PC, se passant 500 ans avant le premier Ys (et commençant dans le donjon final du premier volet apparemment). Ces deux nouvelles montures reprennent en fait le moteur de Ys VI. Enfin, en 2009, le "septième" volet est apparu sur PSP: Ys Seven, qui serait un des meilleurs volets de la série (voire le meilleur d'après certains fans). Et un nouveau YS est en préparation sur PSP Vita pour cette année, et s'appellerait Ys: Foliage Ocean in Celceta. Bref, va falloir mettre ce dossier à jour!

En fait, si ça vous intéresse, je vous invite à lire ce dossier sur lequel je suis tombé en faisant des recherches sur Internet:

http://forum.artcorekirbies.fr/t72-les-bonnes-series-de-tonton-haga-ys

C'est long, assez exhaustif, mais intéressant et ça donne très envie, ça a beaucoup éclairé ma lanterne sur cette série car je me sentais complètement perdu à cause de tous ces volets et surtout leurs remakes et portages qui apportaient beaucoup de confusion dans ma tête.


Bon, si j'ai remonté ce topic, à la base ce n'était pas pour commenter le dossier et faire une rétrospective de la série, mais tout simplement pour parler de... Ys: the Oath of Felghana que j'ai évoqué juste en haut dans mon paragraphe précédent. Oui, ça commence bien, j'ai déjà écrit un long post avant même de parler du jeu auquel je joue, je suis trop fort!



Ne connaissant pas du tout la série, c'est un bon ami à moi, fan de la série, qui m'a refilé le jeu sur PC avec un patch de traduction amatrice en anglais, me disant qu'on peut très bien commencer avec lui étant donné qu'il n'a pas de vrais liens scénaristiques avec les deux premiers. Alors que le jeu d'origine était un peu décrié comme dit dans le dossier de Grospixels, d'après les fans et les connaisseurs de la série ce remake transfigure complètement le jeu d'origine et en devient carrément l'un des meilleurs volets!
Etant donné que je n'ai pas (encore) testé le volet d'origine (donc Ys III: the Wanderers from Ys), je vais me contenter de paraphraser un peu l'article que je vous ai mis en lien pour dire ce qui différencie ce remake du jeu d'origine:

- nouveau moteur graphique (forcément), repris de YS VI, graphismes en 3D avec personnages 2D, des artworks de personnages qui s'affichent sur tout l'écran lors de dialogues importants (sinon, on garde de petits portraits sur les boîtes de dialogues en bas de l'écran), on vire le défaut d'origine du scrolling saccadé.

- le jeu adopte cette fois une vue de dessus, mais... les donjons sont tels qu'ils nous donnent l'illusion de jouer en 2D en vue de profil (et c'est vrai en plus pour voir ça par moi-même, c'est assez bien fichu), avec un côté plate-forme sympa (on peut toujours sauter dans ce remake comme dans le jeu d'origine et contrairement à Ys 1 et 2, on apprend même de nouvelles compétences comme le double saut ou bien une attaque aérienne magique qui sert aussi à prolonger les sauts). Et les donjons, bien que s'inspirant des donjons du jeu d'origine, ont entièrement été refait (on reconnaît juste vaguement certaines pièces des donjons).


Les donjons gardent un côté "vue de profil 2D" du jeu d'origine, alternant avec des phases plus en 3D vue de dessus, c'est bien fichu.

- cette fois on ne choisit plus directement le donjon depuis la carte, mais le remake une petite zone campagnarde qu'on parcourt à pied et qui relie le village à tous les autres donjons du jeu;

- il y a plus de personnages dans les villages (qui ont tous leur petit portrait dans les bulles de dialogue), un peu plus de dialogues et de développement narratif par rapport au jeu de base.

- le gameplay de combat est également différent du YS III d'origine, et reprend en grande partie celui de Ys VI. On peut toujours sauter et donner des coups d'épée, mais il y a maintenant un système de combo pour avoir des bonus d'expérience à chaque nouveau coup donné (ne pas traîner pour que le nombre de combo ne retombe pas à zéro). De plus, la seule façon de regagner de l'énergie, c'est de ramasser des herbes laissées par les ennemis tués ou les objets du décor détruits, et ces herbes sont aussitôt utilisées (on ne peut pas les stocker dans l'inventaire): c'est ça qui complique l'affrontement contre les boss où on ne peut pas disposer d'herbes de soin, donc il faut faire gaffe! Les ennemis laissent aussi d'autres herbes qui ont d'autres effets temporaires: des bonus en force, en défense ou qui augmentent la vitesse de remplissage de la jauge de mana. Car oui, autre nouveauté (même par rapport à Ys VI): il y a de la magie! il y en aura trois: une lançant des boules de feu, l'autre permettant de faire des attaques tournoyantes sur place ou en plein saut, et une autre de terre permettant de faire des charges (je n'en sais pas plus, je ne l'ai pas encore obtenue). Avec possibilité de trouver des pierres précieuses dans des coffres cachés pour augmenter la puissance des magies (et qui permettent aussi de faire une attaque magique chargée en maintenant appuyé un moment le bouton de magie avant de le relâcher). On a une jauge de magie différente pour chaque magie, qui remplit automatiquement une fois qu'on arrête d'utiliser de la magie. Enfin, plus on touche des ennemis, plus une jauge de férocité se remplit: une fois remplie, on peut l'enclencher pour passer en mode furie, où on est deux fois plus fort.


Première magie du jeu (il faut équiper le bracelet correspondant): les boules de feu.



Sinon, l'histoire est à peu près la même que dans le jeu de base: le héros Adol Christin est accompagné de son ami Dogi qui revient dans son village natal de Felghana après huit ans d'absence. Mais plus rien ne va là-bas: des monstres sont apparus dans les environs, la mine dont les ressources faisaient la richesse du (seul) village du jeu est fermée à cause des monstres, il y a un seigneur féodal qui impose plein de taxes aux villageois, il est question du frère d'une fille qu'on saute au début qui a disparu depuis six mois et qui a bien changé, il est aussi question de statues bizarres et légendaires qu'on retrouve peu à peu dans les donjons et qui ont une propriété magique suspecte. Bon, c'est classique, mais c'est sympa, l'histoire évolue, ainsi que le village. Comme le dit justement l'auteur de l'article que je vous ai mis en lien, à chaque fois qu'on finit un donjon, les villageois changent un peu de place et surtout de dialogues, ça donne un petit côté vivant et évolutif à l'ensemble, j'apprécie beaucoup. Le jeu tient bien la route graphiquement, c'est joli, le design des personnages est beau également (avec comme je l'ai dit des artworks classieux qui apparaissent sur tout l'écran lors de dialogues importants). Les musiques sont péchues, dynamiques, assez rock (un peu à la Valkyrie Profile je dirais).



A toutes ces qualités, s'en ajoute une grande et pas des moindres: le système de combat qui est excellent. C'est dynamique et péchu, on peut sauter pour donner des coups d'épée en haut ou bien en retombant au sol pour éventuellement étourdir temporairement des ennemis, les coups d'épée s'enchaînent à toute vitesse, donnant l'impression d'un jeu fun mais très bourrin. Seulement, au bout d'un moment, on se rend vite compte qu'il faut vraiment faire gaffe contre les ennemis, que la barre d'énergie diminue nettement plus vite sans qu'on s'en rende compte, que des ennemis peuvent nous faire la fête en moins de deux (genre, une nuée d'insectes rampants dans le cratère du volcan et certains ennemis volants là-bas, ils m'ont surpris!). Donc plus on avance et on découvre des donjons, moins on se met à bourriner comme un écervelé car ça marche de moins en moins. Et les points de sauvegarde (qui permettent aussi de se soigner complètement) ne sont pas si répandus que ça (heureusement qu'il y en a toujours un juste avant un boss quand même). L'équipement évolue: soit on l'achète, soit on le trouve dans des coffres cachés ou difficilement accessibles dans des donjons. On aura donc différentes épées, différents boucliers, différentes armures, et aussi des accessoires qui ont des effets (du genre, se protéger d'une chaleur extrême par exemple dans la zone du volcan). Mais en plus, si on trouve du minerai, on peut en ramener au forgeron du village pour qu'il améliore notre équipement (en général il y a deux niveaux d'amélioration pour tel nombre de minerais requis), donc il est important de bien explorer, voire réexplorer les lieux pour augmenter l'équipement (souvent en utilisant de nouvelles compétences comme le double saut ou de nouvelles magies pour accéder à des lieux ou des trésors qui nous étaient inaccessibles dans les anciens donjons par exemple), car la difficulté est somme toute présente. Surtout contre les boss!


Le village.


Alors là, je vais vous parler des boss qui constituent un sacré gros morceau. A chaque boss, je me suis pris des dérouillées mémorables, et ce dès le premier boss, c'est impressionnant! Les boss sont très durs dans l'ensemble, ils m'ont toujours fait perdre pas mal de vies (au maximum dix vies environ pour l'un d'eux), et la première fois qu'on les combat est très souvent une humiliation radicale où on se fait dérouiller en dix secondes! Le bourrinage, franchement, ça ne marche pas du tout pour battre un boss, on se fait punir mais d'une force. Et comme je l'ai dit plus haut, il n'y a aucun moyen de se soigner pendant qu'on combat un boss. La première fois qu'on combat un boss, ça semble impossible, mais au fil des essais, on commence vraiment à décrypter les attaques du boss, à savoir comment les esquiver, comment lui infliger le plus de dégâts possible de manière optimale, et enfin l'affrontement arrive à notre portée (donc jusqu'à maintenant, il n'a pas été question de faire du leveling bête et méchant, mais ne surtout pas négliger la recherche et l'amélioration de l'équipement quand même). Et là, je précise que je suis en mode normal (on peut aussi y jouer en easy): l'ami qui m'a passé le jeu m'a dit que le mode normal sur PC correspond au mode Hard de la version PSP, qu'il correspond vraiment à la condition de base pour jouer au jeu. En plus de ça, le choix du mode de difficulté n'implique pas seulement un boss plus résistant qui fait plus de dégâts, mais aussi des attaques plus rapides et même des attaques supplémentaires que dans un mode de difficulté inférieur. Par ailleurs, le comportement du boss change (et devient plus dangereux) lorsqu'il n'a plus beaucoup d'énergie.


Les combats sont frénétiques et rapides, mais il ne faut pas se laisser aveugler par le bourrinage facile pour ne pas en payer le prix fort.

Mais en plus, les boss que j'ai faits sont très variés pour l'instant. Un des premiers boss du jeu par exemple reste en arrière-plan tout le long et nous envoie des décharges d'énergie à esquiver: aucun moyen de l'attaquer avec l'épée, le seul moyen de le toucher est de lui envoyer des boules de feu grâce à la magie tout en évitant les attaques, ce qui donne à ce combat des allures de shoot. Un autre boss se passe plutôt en vue de dessus, il faut vraiment composer avec les mouvements du boss pour l'éviter alors qu'il slalome autour de nous (c'est un dragon qui m'a beaucoup fait penser à Volcania de Zelda Ocarina of Time avec les mêmes trous de lave d'où il apparaît, sauf qu'ici ce boss m'a rendu fou dans Ys!!!). Ou alors un autre se passe plutôt en vue de profil, avec altération du décor (du sol en particulier) à exploiter (sans se faire mal) pour arriver à la hauteur du boss et le frapper par exemple. Ou alors un autre boss inonde l'écran de tirs en forme de petites boules à éviter en sautant par dessus ou en slalomant entre elles: je me croyais carrément dans un Manic Shooter!

Bref, tous les boss que j'ai faits constituent de grands moments épiques, très stressants, bien corsés, mais finalement bien pensés, pas hasardeux, très techniques et exigeants, on finit sur les rotules avec un gros sentiment de fierté, de fatigue et de soulagement quand on les bat! Franchement les boss, 20/20 pour l'instant, c'est un énorme point fort du jeu!


En tout cas, mon entrée en matière dans la série Ys est très, très positive, j'adore. Il n'y a pas de raison que je ne termine pas ce jeu je pense (je dois en être à la moitié, les jeux de la série étant réputés pour être courts aux alentours de la petite dizaine d'heures), et ça me donne très envie de faire les autres volets de la série. Soit je me ferai le Ys III d'origine (sur PC Engine ou Megadrive, je ne sais pas trop), mais plutôt je pense Ys 1 et 2 (soit la version PC qui serait la meilleure, soit la version PC Engine CD qui a visiblement son propre cachet qui fait son charme). Je verrai.
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2012-03-06 21:37   [ Edité le: 2012-03-06 23:01 ]
Voilà, je viens de terminer le jeu, en 10h30 (mais à mon avis c'est sans compter mes multiples game over et tentatives contre les boss). Quelle claque, un des meilleurs action-RPG auxquels j'ai joué (ça tutoie la qualité d'un Terranigma)!

Il y a des boss qui m'ont rendu fou! Il y en a trois en particulier (Gildias l'espèce de dragon de glace, Death Faleon dans le château, et Zirduros avec ses missiles et son rayon laser dans le château toujours), j'ai dû m'y reprendre à trente fois au moins pour les battre (mais je pense que je m'y étais assez mal pris)!!! Par contre, les trois derniers boss qui précèdent le boss de fin m'ont paru plus faciles que les autres du boss du jeu (battus en deux ou trois essais), ce qui m'a surpris. Le boss de fin n'est pas le plus dur du jeu (il m'a fallu une dizaine d'essais), mais il constitue quand même un bon défi, avec plusieurs phases de combat bien différentes qu'il faut bien maîtriser, on sent bien la marge de progression au fil des essais, et on y arrive. Le truc aussi avec les boss, c'est que leurs enchaînements d'attaques sont toujours différents, il faut le savoir, donc il faut repérer et anticiper les différents types d'attaque qu'il sort. En plus, la plupart des boss aiment bien combiner leurs différents types d'attaque en même temps, donc il faut savoir éviter les deux en même temps et faire preuve d'observation: genre, un boss qui m'envoie des missiles tête chercheuse que je dois éviter en faisant le tour de l'arène et en même temps il m'envoie d'autres attaques à éviter, donc je dois à la fois faire gaffe aux missiles qui me poursuivent et sauter au bon moment par exemple pour éviter d'autres attaques, c'est un truc de malade!!!

Certains donjons offrent aussi des panoramas impressionnants. J'adore la façon dont le jeu mélange 3D et 2D: dans la très majorité des cas, les donjons se parcourent dans une sorte de vue de profil, et parfois on change de "plan" qu'on parcourt également en vue de profil, c'est bien fichu, ça permet de respecter le gameplay en 2D vue de profil du jeu d'origine. Et la plupart des donjons aiment bien faire des changements de caméra et de point de vue, ainsi que des effets de rotation, qui nous font apprécier leur architecture parfois dantesque! Le donjon qui m'a le plus impressionné, c'est le château (il est long en plus). Et l'aspect plate-forme est quand même présent malgré tout, il y a de vrais passages de plate-forme, dont carrément une tour d'horloge qui fait immanquablement penser à du Castlevania, avec un thème musical qui déchire!

Oui, parlons des musiques: la bande-son est excellente globalement, très rock, dynamique. Certaines musiques vont me marquer, comme le thème de la tour d'horloge:



ou bien celui de certains boss:




Sinon, plus on avance, et plus les donjons deviennent stressants, on stresse bien, on se demande quand on va afin atteindre ce fichu point de sauvegarde (qui est toujours synonyme de boss d'ailleurs). Le dernier donjon, c'est vraiment une boucherie: les ennemis sont dangereux, on meurt rapidement si on ne fait pas gaffe, et je pense que ce donjon a vraiment été conçu pour le faire par à coups, en utilisant l'objet permettant de se téléporter n'importe quand vers un point de sauvegarde pour se soigner et sauvegarder. D'ailleurs, c'est là qu'on y trouve les équipements ultimes, donc il ne faut pas hésiter à se téléporter pour sauvegarder, et en même temps ça fait du leveling pas chiant, donc plus on réessaie ce donjon, plus on se sent fort. D'ailleurs, je n'avais pas fait gaffe au début, mais les équipements qu'on utilise (armure, bouclier, épée) sont apparus sur le sprite du héros Adol (je ne sais pas si c'est pareil dans les autres Ys): un truc qui n'est pas du tout courant dans un RPG japonais (on le voit beaucoup plus dans les RPG occidentaux), et franchement les dernières armures ont la classe! Adol devient de plus en plus classe, et d'ailleurs la façon dont il est mis en scène dans le jeu et les cinématiques malgré son mutisme, on s'identifie vachement à lui, de plus en plus au fur et à mesure qu'on avance dans le jeu, cet aventurier qui débarque toujours dans de nouvelles contrées pour aider tout le monde puis il repart à la fin sans demander des comptes pour de nouvelles aventures.


J'adore le château, ici l'escalade d'une tour avec effet de rotation, et malgré tout on joue sur un seul plan comme si on jouait en 2D vue de profil.


Autrement, j'ai trouvé l'histoire très sympa, avec un bon rythme narratif. Comme je l'avais lu sur le net, effectivement les villageois changent à chaque fois d'emplacement et de ligne de dialogue au fur et à mesure qu'on termine des donjons. Alors qu'il n'y a qu'un seul village et que le monde est petit (et la quête courte), on s'attache vachement à ce microcosme: le fait qu'il évolue comme ça, les petits détails, ça le rend crédible et attachant. Le petit détail excellent en plus, c'est de pouvoir se balader dans le village et dire au revoir à tout le monde (si on veut) après avoir battu le boss de fin, ça achève de rendre attachant ce microcosme qu'on va quitter avec regret et nostalgie. Et bien que le jeu dure à peine dix heures, j'ai eu l'impression qu'il durait bien plus que ça tant l'action est frénétique et intensive sans temps mort: on finit souvent sur les rotules, on bataille du début à la fin, on lutte pour s'en sortir, on se sent fier quand on y parvient.

Bref, une impression de jouer à un long RPG en accéléré, où tout va tellement vide sans aucun vide et tout est tellement intense qu'on finit lessivé comme si ça avait duré longtemps, avec un scénario qui avance vite de façon fluide sans fioritures ni longueurs au point de m'y être intéressé. Bon, je ne suis pas sûr du tout d'être clair sur ce point, c'est dur à expliquer.


Des défauts? Vraiment, je n'en vois pas des masses. Allez, juste un: le bestiaire, je trouve qu'il n'est pas génial franchement, les ennemis de base ne ressemblent à rien et manquent de personnalité, un peu dommage, d'autant plus que les personnages et les boss ont un très bon design à côté. Je ne sais pas comment c'est dans les autres Ys.

Bref, ce jeu, c'est une vraie claque, un très grand action-RPG. Forcément, là j'ai très envie de jouer aux autres épisodes (j'ai l'impression en me renseignant sur le net qu'ils sont tous très bons, donc je ne suis pas dans la merde ^^). Pour respecter l'ordre scénaristique, je ferai d'abord les deux premiers Ys, mais je me tâte de faire la version PC (qui serait la plus aboutie) ou la version PC Engine (qui a son propre cachet, d'ailleurs je crois que Ys Book 1 et 2 est disponible sur la Console Virtuelle européenne de la Wii). Je serais curieux aussi de jouer au Ys 3 de base, mais j'ai plus envie de faire d'abord les deux premiers Ys (je vais voir un peu si je m'en sortirai avec leur système de combat très particulier où il faut y aller au contact).
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste

Index du Forum » » Jeux » » Ys... Que de souvenirs!!!

91 messages • page
12345




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)