Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Hors-sujet » » Pourquoi cette aversion pour la culture hip-hop ?
112 messages • page
123456
Auteur Pourquoi cette aversion pour la culture hip-hop ?
JETBLACK
Pixel visible mais rikiki



Inscrit : Dec 06, 2002
Messages : 58

Hors ligne
Posté le: 2003-06-23 22:55
alors la en french en ce moment un seul truc inévitable et un véritable chef d'oeuvre au niveau texte (les meilleurs textes jamais faits selon moi) : L'ombre sur la mesure du groupe La Rumeur.
En ricain ben moi je suis sur le dernier 50 cent (Get rich or die tryin') mais c'est hyper commercial (c'est un mec produit par dre et Eminem), en clair c'est super cool mais c'est du blockbuster donc ça te rabâche les thèmes habituels (fiesta, je suis le meilleur et companie ... )
Par contre niveau instrus on est au niveau du 2001 de dre : masterpiece donc.

CHAZumaru
Pixel monstrueux



Inscrit : Mar 17, 2003
Messages : 3098

Hors ligne
Posté le: 2003-06-23 23:06
Errr rap français... réécouter l'Ecole du Micro d'Argent o_oU ? Aujourd'hui question Rap je n'écoute plus grand chose qui sorte de New York, à part quelques DJs Canadiens ou Russes que certains identifieront aisément ; La Rumeur c'est pas mal, TTC c'est sympa, euh comme ça à froid je n'en ai pas beaucoup plus...
_________________

Image


Pierre
Pixel monstrueux


Inscrit : Apr 01, 2002
Messages : 2858
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2003-06-23 23:10
Ben tiens, tant qu'on y est les jeunes, quels albums de rap sont, selon vous, incontournables ? Et quelle influence la culture hip-hop a eu, selon vous, sur l'art et la culture de notre épôôôôque ?

  Voir le site web de Pierre
JETBLACK
Pixel visible mais rikiki



Inscrit : Dec 06, 2002
Messages : 58

Hors ligne
Posté le: 2003-06-23 23:39
les disques incontournables selon moi (très subjectif ) :
-L'ombre sur la mesure de La Rumeur
-Beats, Rhymes and Life de A tribe called quest
-2001 de dr dre
-Marshall mathers LP de Eminem (en fait tout ceux d'Eminem et ceux avec D12 aussi)
-NTM live du Suprême NTM
-le disque solo de Shurik'n (chanteur noir d'IAM)
-Opéra Puccino d'Oxmo Puccino (pour la chanson l'enfant seul un chef d'oeuvre)
-The score des Fugees

Je précise que j'ai une connaisance très incomplète.Il manque donc des disques de mix et des artristes comme Snoop dogg dont je ne connais qu'un cd ou du Cypress (pareil j'en connais peu) ou encore du Public Enemy , Beastie Boys , DMX , Nas , IAM etc...(je ne connais que quelques chansons qui sont superbes mais je ne connais pas assez)

EDIT: et encore je m'en veut d'oublier du Wu Tang, du Psy 4 de la rime , du Lunatic, du Assassins, du Pharcyde, du 2pac, du Ice Cube (excellent en tant qu'acteur dans Les Rois du désert) ou du FatJoe Etc...
Excusez pour la confusion passionée de ce post.

twipol
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001886 pts.

Joue à Duplo, petites voitures et livres musicaux...

Inscrit : Mar 15, 2003
Messages : 2702
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2003-06-23 23:49
Citation :

Le 2003-06-23 22:30, Gentil_graphiste a écrit:
Certes il existe autre chose, et je me passe en boucle Dj Cam , Krush , Jurassic 5, et quelques trop rare français.


Cam il est français par contre. Sinon pareil que toi pour les deux premiers (mais je connais pas le 3e). Je ne connais par contre pas toute leur discographie mais Ki Oku est une merveille que tout être humain doit écouter (c'est bien simple, ce disque séduit à peu près tous les gens à qui je le fais écouter). Pour ce qui est de Cam j'aime beaucoup Underground Vibes. Mais bon surtout sur Ki Oku on est loin de quoique ce soit qui puisse s'appeler "rap". En fait il reste que c'est du downtempo...

JetBlack c'est marrant mais si tu es fan de son hip-hop comme tu le laisses entendre, Cypress, Public Enemy ou les Beastie, il faut que tu te jettes dessus.

CHAZumaru
Pixel monstrueux



Inscrit : Mar 17, 2003
Messages : 3098

Hors ligne
Posté le: 2003-06-23 23:53
Bon Pierre pour la deuxième question je sors de Tekki, j'ai la flemme.

Je sais pas ce qu'il y a d'incountournable, mais en gros voici certains trucs qu'il faut avoir écouté :

- Tout ce qui sort de Def Jux, de Bill Laswell période Rap... etc. :
Kool Keith période "Black Elvis"
Kool Keith période duos avec Kutmastah Kurt
Dan "The Automator" Nakamura
RJD2
Company Flow et tous ses membres
Biz Markie
et surtout l'album "Material: Intonarumori - Rap is still an art form" de Bill Laswell

- Beastie Boys, mais là par contre ils ont un peu tout exploré donc il faut faire son choix, sauf pour l'extraordinaire "The Sounds Of Science - Anthology" qui regroupe tous leur parcours et les chansons qui ont déterminé leur carrière :attention ce n'est pas un best of. Certaines chansons seront anecdotiques pour le fan lambda, mais l'ensemble vaut le coup pour son éclectisme représentatif et surtout son livret contenant une justification de l'apparition de chaque morceau permettant de tisser un fil conducteur de leur prolixe carrière. Passionnant.
Sinon dans leur discographie je suis plutôt attaché à "Hello Nasty" (inspi funk/electro/Bossa Nova) et "Paul's Boutique" (funk), mais "Ill Communication" (inspi Hard Core et musique tibétaine) a forgé leur trademark.

- Tout The Roots, et surtout les écouter en concert.

- Gonzales, mais pour le coup uniquement en concert (terrible) et pas forcément en album (inégal).

- Quelques trucs de De la soul, mais perso je suis pas un gros fan.

- Saul Williams et les album d'Erika Baduh et Mos Def inspirés par Saul Williams. Toute la scène slam en général comme Black Star (Talib Kweli et Mos Def)...

- "The 36 chambers" du Wu Tang Clan

- "L'école du Micro d'Argent" d'IAM. Le seul véritable chef d'oeuvre du rap français (en tout cas à mes yeux).

- Beck période Funk/Rap chelou et donc principalement l'album Midnight Vultures(hot milk hmmm tweak my nipple champagne and ripple shamans go cripple my sales go triple...)

- Divers et variés : Aesop Rock, Necro, Jurassic 5, Antipop Consortium, Anticon, Flavor Flav, Beatnuts, DJ Krush (même s'il part plus vers l'électro et le trip hop...)

Doit y en avoir d'autres d'évidents mais j'y reviendrai plus tard.

Edit : "The Score" des Fugees, tiens, par exemple.

noah
Pixel monstrueux



Joue à SuperMarioWorld [PSP]

Inscrit : Aug 29, 2002
Messages : 2881

Hors ligne
Posté le: 2003-06-23 23:59
je me suis enflammé a la lecture des posts precedents, j'avais plein de trucs a dire, et finalement chaz, g_g et kadu (desolé d'ecorcher ton nom) ont tout dit

j'ai un cours a la fac, ou on apprend a detecter et contourner les idees reçues. A n'importe quel niveau du genre :
-les corses sont faineants
-les noirs sentent mauvais
-les fonctionnaires ne font rien

et c'est un peu ce que j'ai ressenti a la lecture des premiers messages. Mais tout a deja ete dit.

Si vous voulez ecouter du rap, n'allumer pas skyrock, surtout pas !!

mais plutot nova il y a qq années (maintenant je trouve ca nul, sauf l'emission nova fait son cinema) et surtout 88.2.

dose one, sans en etre sur, c'est le label anticon ? c'est une nouvelle "forme" de hip hop quio rejette tous les codes existants, suivis en cela pas unicon, label new yorkais.

dire que le rap c'est porteur de telle ou telle revendication c'est forcement reducteur, et pour repondre a P_G, le sampling me semble impregner tout une partie de l'art video (repetition de sequences, visionnage de sequences multiples etc...) mais c'est un avis personnel.

Sur un topic precedent, qui n'avait pas enflammé les foules, j'avais fait part de mon engouement pour le hip hop, qui me semblait autrement plus excitant que la plupart des scenes jazz et electro actuelles.

JETBLACK
Pixel visible mais rikiki



Inscrit : Dec 06, 2002
Messages : 58

Hors ligne
Posté le: 2003-06-24 00:00
Twipol
ben justement Cypress je découvre et c'est franchement génial (skull and bones avec la chanson So you wanna be a Rock superstar )
les Beastie je connais un peu par le biais de Trace by MCM sur Canalsat et j'ai bien accroché.
Par contre Public Enemy j'avais chopé un cd et j'avais pas trop accroché mais faudrait que je m'y replonge.

CHAZumaru
Pixel monstrueux



Inscrit : Mar 17, 2003
Messages : 3098

Hors ligne
Posté le: 2003-06-24 00:12
Hop quelques noms rajoutés après avoir farfouillé dans les dossiers meupeutrowa : Pharcyde, quelques Notorious BIG, A Tribe Called Quest, tout Guru (de GangStarr) et notamment Jazzmatazz, GrandMaster Flash bien sûr, Black Sheep, Poor Righteous Teachers, Rahzel, RZA...
_________________

Image


Odysseus
Pixel planétaire

Score au grosquiz
0004305 pts.

Joue à lâcher trois poissons-ballons sur la ligne de départ.

Inscrit : Sep 15, 2002
Messages : 10891
De : Αἰαία

Hors ligne
Posté le: 2003-06-24 00:36
bon.
je vais essayer d'étayer un peu la chose, conscient que j'ai pu heurter les sensibilités, mais je tiens à préciser de suite que je ne suis pas pret de changer d'opinion, je reste campé dessus et impossible de m'en faire bouger, grosse tête de mule que je suis.

donc, j'ai découvert le rap/hip-hop au début des années 80 comme beaucoup, via l'émission de sieur Sidney. la première chose qui m'a fait tilter, c'était le smurf: les figures, le rythme, tout ça réunit me faisait bien vibrer. je me souviens dailleurs de quelques épisodes d'improvisation effectués en "live" dans la rue, avec des gars de mon quartier de l'époque, assez mémorable.

très vite, j'ai commencé à m'interesser de plus près à tout ce qui pouvait graviter autourt de cet univers que je connaissait à peine. je découvrit le graff, les tags et surtout une musique qui me paraisait assez étrange mais tellement attirante.

là où j'habitais à l'époque, il y avait un disquaire juste en bas de chez moi. les cassettes étaient alors peu répandues, et c'était essentiellement les supports disques 33 et 45 tours qui faisaient que l'on pouvait accèder à cette musique. j'avais donc réussi, grace à des parents aux goùts variés en matière de musique, à "m'offrir" mes premiers albums rap, d'illsutres inconnus que j'achetais simplement en regardant la couverture de l'album. (ce qui m'a dailleurs valu de tomber sur des disques assez "olé-olé").

au fur et à mesure des années, et déménagement aidant, je suis rentré à fond là-dedans, sans pour autant oublier ce qui se faisait ou s'était fait à coté d'un point de vue musical.

avec la démocratisation du support cassette, j'ai pu enfin écouter des auteurs pour que dalle (vive les copies!) et surtout, entendre mes premiers artistes Français.

les mix tapes et compagnies circulant facilement, j'ai du, à peu de choses près, écouter tout les artistes des environs de la région Parisienne et même au-delà et ainsi, avoir différents points de vue et façon "d'encoder" la musique.

seulement, rapidement, tout cela a pris une tournure plus que négative (de mon point de vue, hein): les insultes racistes, homophobes, sexistes fusaient dans tout les sens... même l'arrivée du premier album d'ntm confirmait la règle...
je ne compte même plus le nombre de fois où les gars passaient en boucle les simulations orgasmiques de la face "B"...
pourtant, oui, il y avait des choses relativements interessantes qui en sortais, comme "paix" par exemple, mais voilà, il fallait toujours que ça finisse dans le mépris, la haine et la violence... et je n'avais pas besoin de ntm pour comprendre certaines choses que je vivais aux premières loges. alors, je me suis posé la question avec d'autres gars: mais à qui s'adresse cette musique? (je parle du rap en général) et la seule réponse que l'on a trouvé, c'était de conclure que, finalement, ils n'avaient pas grand chose à dire, puisqu'ils crachaient sur tout ce qui n'était pas, de près ou de loin, comme eux, et ressassaient un discours creu et inutile pour d'autres...

pourtant, malgrè tout, j'ai continué à suivre la mouvance, plus par mode qu'autre chose (période jeune ado rebel qui rêve de porter des reebok pump) mais là aussi, rapidement, ça m'a vite gavé.

j'ai donc, avec attention, écumé la discothèque de mes parents, passant d'Otis Redding à Duke Ellington, et de Tchèque au ski (arf) au chahabi.

dans mon dernier boulot, en travaillant avec un public de 15-25 ans, j'ai pu constater à quel point cette musique avait une influence profonde sur eux, peut-être trop, en voyant avec quelle force ils demeurent fermés à tout ce qui peut se faire à coté et chantent les louanges des discours provocateurs-haineux de certains "artistes".

toujours dans mon dernier boulot, il y avait un studio d'enregistrement, tenu par l'un de mes collègues. dans ce studio, on fait leurs premières dents little mc, 113 clan, 94 kommando, roff, toute la mafia k1-fry et j'en passe.

j'ai donc eu le loisir de les cottoyer au quotidien, et ainsi aborder des sujets très divers.

pour la plupart malheureusement, le pognon est la seule "valeur" qui mèritre qu'on y prète attention, la gente féminine est un "troupeau de sa..., et beaucoup d'autres choses encore dans ce style...

bien sûr, il y en a qui sortnt du lot, mais ceux-ci prennent le plus souvent une voie radicalement différente de celle du rap/hip-hop ou laisse tout tomber, tout simplement.

de même, en ce qui concerne le graff (que pour le coup, j'apprécie particulièrement), j'ai eu l'occasion de m'occuper d'un atelier spécialisé en la matière et qui s'est révélé être une véritable catastrophe...

malgrè le fait que j'ai fait jouer mes connaissances, en faisant participer gratos quelques graffeurs et non des moindres, à cet atelier, les jeunes leur ont limite craché à la gueule, parce-qu'ils ne faisaient pas assez de "vandal"... bref, pas assez rebel...

aujourd'hui, l'ensemble des jeunes qui ont fréquentés mon atelier, malgrè toutes mes recommandations et avertissements, ont tellement cumulés d'amendes et autres que certains se dirige directement vers la case prison, sans toucher dix mille francs...

bah oui, parce-que, lorsque je lis certains magazines spécialisés ou écoute les discours de certains graffeurs, qui font l'apologie du vandalisme, avec tout ce que cela comporte, il faut tôt ou tard s'ettendre à ce genre de choses...

aujourd'hui, le smurf-break-ce vous voudrez, est devenu un lieu de compétition, un lieu de flambe, un lieu où la danse à proprement parler, où l'expression corporelle n'a plus qu'une place mineure, pour ne pas dire quasi-inexistante... idem pour le graf, où marquer son "blaze" est devenu mille fois plus important que de savoir se servir d'une bombe... du moment que l'on voit qui l'a fait, on s'en fout de savoir s'il y a du boulot derrière...

bref, la culture hip-hop est, selon moi, définitivement morte depuis quelques années déjà, qui plus est via les différents responsablescités dans les posts au-dessus...

la haine, la violence, tout ça est aujourd'hui devenu l'élèement essentiel d'une culture quasiment mort-née, dans le sens où elle n'a pas eu le temps de s'épanouir. quant aux Etats-Unis, je ne préfère même pas en parler, c'est une vraie catastrophe...
_________________

"Il n'est pas de lutte plus violente et déterminée que celle d'un homme face à son envie d'aller aux toilettes" - Karate Boy


***
Pixel digne de ce nom



Inscrit : Apr 14, 2003
Messages : 195

Hors ligne
Posté le: 2003-06-24 01:07
Juste en passant, je me permets de conseiller un album :

THE PHILADELPHIA EXPERIMENT , album sortit en 2001 chez ropeAdope records.

Comme son nom l'indique (en partie), cette galette est le fruit d'une éxperience originale reunissant trois musiciens d'horizons musicaux differents.
Dans le désordre :

- le batteur Ahmir Thompson, venu du hip hop (c'est le percussionniste de The Roots).
- le bassiste Christian McBride, venu du jazz/funk.
- le pianiste Uri Caine, plutôt free-jazz.


PS : Ne ratez pas la ghost-track!^^

Manuel
Pixel monstrueux


Inscrit : Jan 02, 2003
Messages : 3906
De : Grenoble

Hors ligne
Posté le: 2003-06-24 01:52
Voyant le parcours de Nordine, j'ai l'impression d'entendre un peu la même chose que IAM sortait dans une émission il y peu sur france 2.

Akhenaton disait lui m^me (je me souviens plus trop des termes exacts) que le vrai rap était mort à l'heure actuelle, sortant de la bouche d'un des artistes les plus reconnus de cette scène, comment encore croire en cette musique ?

Bon , je note toujours quelques unes des références cités dans les messages.


  Voir le site web de Manuel
Esteban
Gros pixel



Joue à Dead Cells, EA Sports WRC, Trackmania Turbo

Inscrit : Jan 28, 2003
Messages : 1981
De : la planète Mars(eille)

Hors ligne
Posté le: 2003-06-24 09:39
Erreur funky man : IAM n'est plus du tout (ou presque plus) reconnu par la scène hip hop française !!

Aujourd'hui, justement, la vraie classe dans le rap c'est d'en renier les origines.
Faut donc pas s'étonner que sol invictus (le deuxième et très mauvais soit dit en passant album d'Akhenaton) n'ait été que disque d'or.

De plus, vis à vis du jeune public hip hop, IAM et Akh sont sauvés par le fait qu'ils produisent Psy 4 de la rime, étant donné qu'ils sont fachés avec la FF

 france 2 (traffic musique c'était l'émission) Akh a juste dit que le hip hop dans sa forme originelle était mort.
Il est vrai que par rapport à l'année d'apogée du Rap (de 95 à 97) où il y a eu en vrac : le 3è NTM (le meilleur album de rap parisien peut-être), Raggasonic, L'école du micro d'argent, tous les solos IAM, chroniques de mars, Sad hill, le premier FF, le premier doc gynéco, la haine;
et ben le rap est en décrépitude. Les chansons sont skyrockisées, et les rappeurs voulant éviter ce créneau se lancent dans le hardcore pur et simple, en reniant les valeurs des rappeurs plus grand public (voir Sheryo qui a basé son succès sur les j'emmerde Marseille, IAM c'est pourri, fuck Skyrock).


Pour ce qui est des femmes, on ne peut pas excuser le comportement de certains rappeurs, notamment ceux de expression direkt : "je sais que je vais choquer, mais une femme elle a rien à faire dans le rap"

Pour ce qui est du fait que les rappeurs soient attirés uniquement par l'argent, faut dire que l'on vit dans un monde où seul l'argent permet de tout s'offrir, et que l'on a oublié de préciser, en se focalisant sur les réussites individuelles hors du commun, qu'en règle générale, seul le travail permet d'en gagner, et qu'il ne faut pas compter sr le foot et le rap pour s'en sortir : les seuls rappeurs pouvant s'assumer grace au rap uniquement en france sont MC solaar, doc Gynéco, NTM, IAM. Les autres galèrent autant malgré les disques d'or.

noah
Pixel monstrueux



Joue à SuperMarioWorld [PSP]

Inscrit : Aug 29, 2002
Messages : 2881

Hors ligne
Posté le: 2003-06-24 19:46
en fait pour l'episode sheryo, il ont signé tous les 2 chez virgin, et le monsieur critiquait akh dans son album a sortir.

Je ne me rappelle plus avec precision les details de l'affaire, mais virgin a stoppé le lancement pour ne pas faire d'ombre a akh.
Il y a eu reponse de ce dernier a sheryo, assez virulente, et single de sheryo assez impreessionnant de violence et de haine. Ils l'ont passé quelques temps sur generation.

turk bainco
Pixel de bonne taille


Inscrit : Jun 19, 2003
Messages : 250

Hors ligne
Posté le: 2003-06-24 19:49
ouais ca ressemble plus a un gros coup de pub qu'a autre chose
_________________

http://www.kanpai-net.com


  Voir le site web de turk bainco
twipol
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001886 pts.

Joue à Duplo, petites voitures et livres musicaux...

Inscrit : Mar 15, 2003
Messages : 2702
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2003-06-24 21:47
Citation :

Le 2003-06-23 23:53, CHAZumaru a écrit:

- Beck période Funk/Rap chelou et donc principalement l'album Midnight Vultures(hot milk hmmm tweak my nipple champagne and ripple shamans go cripple my sales go triple...)



*mode gros fan de Beck on*

J'adore cet album (j'ai du mal à trouver un truc que je n'adore pas dans tout ce qu'a fait Beck) mais niveau influences hip-hop il n'y a que la chanson dont tu cites un passage (Hollywood Freaks) et, sur la version jap de l'album, le monstrueux Arabian Nights (pourquoi bigre des gens comme Björk ou Beck octroie souvent un morceau supplémentaire aux Japonais sur leurs albums !?).

Midnite Vultures, c'est son album funky, mais tout ce qui est hip hop chelou, c'est avant, notamment sur Mellow Gold et Odelay, et surtout quelques faces B de derrière les fagots comme Littel Drum Machine Boy, Corvette Bummer, Clock, ou la version Reject de Soul Sucking Jerk.

(ou encore un remix tonitruant de Where it's At par Mario C. et Mickey P.)

Gentil_graphiste
Pixel de bonne taille



Inscrit : Jul 21, 2002
Messages : 323

Hors ligne
Posté le: 2003-06-24 22:21
Merci pour les noms d'album .
Je me rend compte que finalement, j' ai pas raté grand chose, puisque je connais quasiment tout ce qui a été cité , sauf le cross over jazz ( sur lequel je vais me jetter ) .

Poor Righteous Teachers .... Oh my god, le choc. Faut que je remette la main sur mes CD époque ado, y avait du sacrément bon dedans !

Quoique "huit huit point deux, la radio qui te flingueuh ", je pourrais plus aujourd'hui ^^!

Jetblack, j' ai tenté La rumeur . Et bah ca m' inspire toujours pas. Autant j' ai un bon souvenir des featuring d' Ekoué avec Fabe notamment, autant ce CD sent ( à mon gout ) le même moisi que les Lunatic et consort : le complexe d'infériorité refoulé et l'auto victimisation qui justifie d' être un dangereux prédateur " ouais moi j'suis un ouf, j'peux te tuer pour une bataille de regards ". Quand à TTC , j' ai souvenir de leurs premiers morceaux, avec le Clown Tequila. J' imagine qu'ils ont changé de créneau depuis, l'humour ne faisant plus vendre niveau rap depuis qu'il se regarde le nombril

En tous cas, avec tout ça, Jurassic 5, Raekwon et les Beatnuts tournent en boucle depuis hier ^__^

  Voir le site web de Gentil_graphiste
Vovo
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1027565 pts.

Joue à ---===AIRMECH===--- Herzog Zwei is not dead !

Inscrit : Apr 18, 2002
Messages : 3029
De : chez moi.

Hors ligne
Posté le: 2003-06-24 22:52
moi quand je veux m' ecouté une musique qui à une forme d'expression revendicative et contestataire un bon coup de Trust et c' est repartit !!!

Ben quoi faut rester simple parfois .


euh sinon, une question à la con :

Si le Hip-hop est mort, ce topic n' as plus lieu d' etre alors ?

damdam
Gros pixel


Score au grosquiz
1047250 pts.

Inscrit : Jul 08, 2002
Messages : 1064

Hors ligne
Posté le: 2003-06-24 23:06
Citation :

Le 2003-06-23 23:59, noah a écrit:

j'ai un cours a la fac, ou on apprend a detecter et contourner les idees reçues. A n'importe quel niveau du genre :
-les corses sont faineants
-les noirs sentent mauvais
-les fonctionnaires ne font rien



C'est un cursus de quoi, sans dec' ?

Pour moi c'est pas des idées reçues : l'ultra majorité des gens que je vois dire aimer le rap m'est insupportable, et quand j'en entends, ça me fait chier, et quand je me penche sur les paroles, c'est encore pire, et quand je vois les clips, dans un premier élan, je suis gêné pour les gens qui s'y montrent...

C'est une idée vécue.
J'ai remarqué, quand une idée ne revient pas à des gens, c'est une idée reçue. Et qu'il faut "contourner et dépasser les idées reçues", et donc ne pas valider mes impressions, mes arguments, mes expériences, afin d'accepter ce que je n'ai pas envie d'accepter... En plus la méthode pour me "faire contourner mes idées reçues" est perdue d'avance. Vous me sortez vos exceptions alors que la question porte sur "l'aversion pour la """""culture"""""" hip hop". Vos exceptions, c'est pas le mouvement. Le mouvement, c'est celui que moi, Nordine et quelques autres avons défini. C'est pas trois groupes qui font des choses pas Skyrock, mais c'est l'ensemble """""culturel"""""" que forment les gens qui adhèrent au hiphop rap etc... que je vois par légions entières chaque jour. Et je ne suis pas sûr que vos exceptions rencontrent leur adhesion.

En plus, notez : on m'a demandé une réponse, je l'ai donnée, je ne comprends pas votre émoi général.
Je veux dire, j'ai la prétention de penser que je fais mieux de dédier le peu de minutes que je concède à la musique à Palestrina, Haendel, ou Corelli qu'à Masta Bomba Killa Priest feat. Joe Scarla et Queen Shajumbaqueela.

Alors effectivement, vous pourrez me dire que les mecs qui ont fait ce que j'écoute avaient des perruques à la con qu'après ça j'ai pas le droit de critiquer le streetwear, que c'est vieux, que c'est chiant, que ça manque de boite à rythme, que les samples sont ripous, que ça parle pas de la révolte des jeunes qui souffrent la zermi etc... Mais en gros, que vous aimiez ou pas, ça ne retire rien à mon plaisir. Je ne comprends pas que la réciproque ne soit pas valable.
Le hip hop/rap, comment dire : c'est tellement à l'opposé de mes gouts, ce truc (musicalement et "socialement"), que JAMAIS ça n'aura sa place chez moi. Je ne vois pas en quoi et POURQUOI j'aurais à y changer quelquechose (-> je me refère à l'ideologie de l'idéereçuisme, qui m'a l'air d'être la seule idée reçue ici présente).
Ecouter des choses, lire des choses, jouer à des choses, c'est une question de goûts, pas d'amour propre, ni d'obligations solidaritaristes.


La je relis mon post, et il a l'air assez sévère dans le ton, mais c'est pas le cas. Mais comme j'ai pas envie de le réécrire, prenez-le relax, vu que c'est dans cet état d'esprit que je le tape.

Gentil_graphiste
Pixel de bonne taille



Inscrit : Jul 21, 2002
Messages : 323

Hors ligne
Posté le: 2003-06-24 23:12
( EDIT : attention , il y a eu un post entre temps, je répond à Trust là )

Antisocial, ne perd pas ton sang froid malheureux !

Ce topic peut par exemple servir à réveiller les fameux morts, et dans la foulée, je me permets à mon tour quelques propositions :

> Herbalizer ( mélange hip hop feminin / masculin / gros travail musical / tracks parfois uniquement musical type 60's )
Label Ninja Tunes, pour les connaisseurs en electro.

> Twins . Les petits cousins de Warren G ont sortis à l'époque de Regulate un album G-funk très chaloupé, et terriblement estival / lounge. C' est du Westcoast, donc ca vole pas haut, mais le son est bon et pour une fois il ne pille pas George Clinton.

> Shyheim . Un certifié Wu Tang de la grande époque. Quand un gamin a Rza pour les instru, ca donne the Lost Generation.

> The Chronic, le vrai . Le premier, pas les daubes ( à mon gout ) que Dré pompe à droite et à gauche aujourd'hui . Jetblack, si tu veux entendre ce qui a fait décollé Dre et Snoop , c' est là que ça se passe.
Warning, comme d'hab, paroles à ras du sol.

> EPMD , TERROR SQUAD , DasFX . De grand classiques, si tu ne connais pas Jetblack, jette toi dessus.

> Fu-Schnickens . Super Oldschool , mais un phrasé parfait et super speed.

> Et en rap français, histoire de , Le " jusqu' à l'amour " en double Cd des Sage po', qui traverse les âges et rappelle que le dernier opus en date est vraiment une merde à coté ^__^ ( skyrock style ).


Pour conclure, je voudrais ajouter que l'on peut concillier un peu tout , en aimant de nombreux genre sincèrement.

Les albums ci dessus tournent à coté d' Aphex Twin et Square pusher ( techno ) , Tryo , Benabar , ou encore des Cd de Beethoven de ma petite amie. C' est pas forcemment inconciliable si on reste du coté de l'écoute musicale, mais effectivement, je comprends les réflections sur la pauvreté des textes , et l' attitude de ceux qui représente " aujourd'hui " la soit disant culture hip hop se résumant à de l'homophobie / misoginie , avec une grosse touche de c'est moi qui ai la plus grosse et le plus petit cerveau.

Allez, je retourne à mon Beastie Boys du soir , " It could be nice to be alive ! " ^^

  Voir le site web de Gentil_graphiste

Index du Forum » » Hors-sujet » » Pourquoi cette aversion pour la culture hip-hop ?

112 messages • page
123456




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)