Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » L'article sur Splinter Cell
14 messages • page
1
Auteur L'article sur Splinter Cell
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22752
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2003-05-18 15:25
J'ouvre le topic histoire de régler certains points de détail :

- On parlera de cet article en partie rétro, même si le jeu ne l'est pas, disons que ça facilitera la lecture des forums, car tous les articles du site sont commentés en partie rétro.
- On a d'autres articles sur des jeux très récents en réserve : PDO, Sega GT 2002, les deux tours, autant de jeux auxquels on joue et à propos desquels on a envie d'écrire, et qui permettent au site de parler de consoles qu'il ignorait jusqu'ici. On essaiera de les lâcher au compte goutte pour ne pas que les fans de rétro croient que le site a changé radicalement de tendance.

Sinon, un point important : Bruno a pris le risque dans cet article de donner son opinion sur le comparatif Splinter/MGS2. N'hésitez pas à donner votre vision des faits, on ajoutera ça à la fin de l'article. Ca fait partie des thèmes de réflexion qui font qu'on aborde ce genre de jeu malgré leur jeune âge et le manque de recul.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
CHAZumaru
Pixel monstrueux



Inscrit : Mar 17, 2003
Messages : 3098

Hors ligne
Posté le: 2003-05-18 16:04
C'est du rétrogaming d'avant-garde en fait ^^

Alors mes deux eurocentimes sur MGS2/Splinter Cell :

Bruno a tout à fait raison de placer les deux jeux sur deux tableaux différents ; MGS3 le confirme et je ne serais pas surpris que SC2 le fasse également.

La saga MG, si elle a popularisé l'idée de jeu d'infiltatrion (enfin, dans un environnement et avec un gameplay réaliste, me faîtes pas chier avec Bonanza Bros ^^), va un peu plus loin dans ses objectifs et ses ambitions, comme d'hab avec Kojima (du moins sur ses séries à caractère cinématographique comme Snatcher, Policenauts, ZOE...), avec comme "signature" certains enjeux moraux évidents.

SC reste un titre qui se cantonne au seul domaine du gameplay d'infiltration. Donc certes l'élève a surpassé le maître, mais l'élève a t-'il vraiment compris ce que le maître essayait de lui apprendre ? Je n'en suis pas sûr.

Je n'enlève rien aux qualités de SC, mais entre un jeu nettement plus ambitieux qui foire un peu son coup et un jeu qui se limite à une approche restreinte du champ d'expression offert mais qui réussit, j'accorde plus de crédit au premier.



CBL
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 02, 2002
Messages : 9108
De : Versailles

Hors ligne
Posté le: 2003-05-18 16:07
L'article de Bruno est très bien.
Je n'ai que peu joué à Splinter Cell et ce jeu ne m'attire pas du tout.
Je ne vais pas comparer les deux mais juste soulever quelques points.
Le scénario : on aura beau dire ce qu'on voudra sur MGS 2, le scénar est franchement génial et vous accroche de bout en bout. Je préfère cent fois des trips SF avec des robots de 50 mètres de haut et des mecs increvables qu'une n-ième guerre contre le terrorisme. Comme le remarque Bruno, le scénar de SC n'a franchement aucun intéret.
Niveau gameplay, chacun des deux jeux a fait ses choix. MGS 2 mise plus sur l'habilité des joueurs et leur capacité d'observation et d'adaptation au terrain. Essayez de jouer sans radar pour voir.
Je trouve le gameplay de MGS 2 sans faille, les bourrins comme les furtifs de l'extrème y trouveront leur compte.
Niveau cinématiques, elles ne sont pas si longues et elles sont très réussies. Le scénario étant assez complexe, il nécessite d'etre expliqué même si ca passe par pas mal de temps en nano com. Je trouve assez comique qu'un fan de FF se plaigne du nombre de cinématiques
Niveau durée de vie, on en prend pour 15-20 heures ce qui est largement honnète de nos jours.
Enfin, niveau intensité, je doute que Splinter Cell arrive autant à impressioner, émouvoir et prendre le joueur aux trips que MGS 2.

  Voir le site web de CBL
Bruno
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Mar 09, 2002
Messages : 9454
De : ???

Hors ligne
Posté le: 2003-05-18 16:13
Un FF dure bien plus longtemps que MGS2. Les cinématiques d'un FF sont diluées dans les nombreuses heures de jeu et le rythme n'est pas achuré comme dans MGS2.

"un jeu qui se limite à une approche restreinte du champ d'expression offert mais qui réussit" Justement, SC a tout misé sur les possibilités de son gameplay, en sacrifiant le coté cinématographique mais le jeu est tellement immersif qu'on s'en tape finalement. D'ailleurs je trouve MGS1 bien plus réussi que le 2.

CHAZumaru
Pixel monstrueux



Inscrit : Mar 17, 2003
Messages : 3098

Hors ligne
Posté le: 2003-05-18 16:33
T'as pas compris ce sur quoi je pointais le doigt, Bruno.
_________________

Image


Bruno
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Mar 09, 2002
Messages : 9454
De : ???

Hors ligne
Posté le: 2003-05-18 16:44
Tu parles du coté scénaristique, qui se veut ambitieux, de MGS2 ? Dis-moi passke là...

Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22752
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2003-05-18 18:25
Franchement, tout le monde attendait que Splinter Cell surpasse MGS2, et finalement le jeu est totalement différent.

Je n'y ai pas joué, pas plus qu'à MGS2, donc théoriquement je devrais m'abstenir de donner mon avis, mais j'aimerais dire quelque chose quand même : J'ai remarqué que Splinter Cell avait été testé dans des magazines non consacrés au jeu vidéo, notamment des magazines de ciné, qui théoriquement devraient s'en tenir aux jeux les plus novateurs puisqu'ils n'en traitent qu'un ou deux par mois. Pourquoi cela ? Tout simplement pour le comparer à MGS2 . J'ai l'impression que les développeurs de Splinter ont tout fait pour éviter la comparaison, mais rien à faire on leur a imposé ça quand même. En oeuvrant dans le genre infitration sur une console qui entend concurrencer la PS2, c'était peut-être inévitable.

Du coup, Splinter a été évalué selon des critères qui n'ont rien à voir avec le plaisir de jeu pur, le fun dont parle Bruno dans son article. On a dit que la narration était stupide, que la résolution des niveaux passait par l'exécution d'une liste immuable d'actions, que certaines situations étaient interdites sous prétexte que certaines autres n'avaient pas encore eu lieu, ce qui est contraire au réalisme le plus élémentaire, etc etc... Personne pour nous dire si au bout du compte on prend son pied ou pas dans ce jeu.

C'est d'ailleurs un peu le même problème pour beaucoup de jeux. Récemment, je me suis aperçu en lisant des tests de jeux dans la presse qu'après deux pages et une quinzaine de captures d'écran, je ne savais toujours pas ce qu'il faut faire au juste dans le jeu en question. Tout ça parce qu'on veut faire évoluer le jeu vidéo trop vite, on attend de lui ce qu'il ne nous offrait pas jusqu'ici avec tellement d'ardeur qu'on lui pardonnerait presque de ne pas nous donner l'essentiel.

Splinter Cell a été encensé par toute la presse spécialisée, habituellement critiquée pour son manque d'analyse. Peut-être que sur ce coup là, c'est elle qui était dans le vrai.


_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
CHAZumaru
Pixel monstrueux



Inscrit : Mar 17, 2003
Messages : 3098

Hors ligne
Posté le: 2003-05-18 20:01
Il est de coutume pour la presse "non-spécialisée" de résumer la critique des jeux à une introspection purement picturale, sensorielle et pseudo-philosophique, comme pour se justifer : "on parle de jeu vidéo, certes, mais comme un art en mouvement au même titre que le cinéma, et non un divertissment". Et donc on se retrouve avec une critiqyue essayant d'être aware, souffrant des mêmes travers que celle du cinéma sans ne serait-ce que l'intelligence de comprendre les enjeux et les principes fondamentaux d'un jeu : on y joue (sic).

Par exemple les tests de Séguret, aussi brillants soient-ils, ne s'attardent ne serait-ce qu'une seule seconde sur le gameplay du jeu en question ; Alors quand en plus l'auteur de l'article n'est pas Séguret et que ni la qualité de rédaction, ni le "feu intérieur" du joueur, ni la culture vidéoludique ne suivent, il ne faut pas s'attendre à quoi que ce soit d'informatif, constructif et (faisons un rêve) progressiste.
_________________

Image


Pierre
Pixel monstrueux


Inscrit : Apr 01, 2002
Messages : 2858
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2003-05-18 20:29
Pour Séguret, ce que tu dis est faux, Chaz (ou bien tu as glissé sur ton clavier, ce qui est aussi possible vu la syntaxe zarbi ). Il parle du gameplay, même si sommairement (cf Metroid ou Zelda). Et ses papiers ne sont pas des tests, avec tout ce que ce mot implique de clinique, mécanique et impersonnel. Joypad fait très bien des tests, pourquoi ferait-il la même chose ? Ce serait dommage.

EDIT : je crois que je t'ai mal compris gars, on dit la même chose en fait. Euh, je crois

  Voir le site web de Pierre
CHAZumaru
Pixel monstrueux



Inscrit : Mar 17, 2003
Messages : 3098

Hors ligne
Posté le: 2003-05-18 20:37
Séguret parle autant du gameplay dans ses critiques que moi de mes penchants pour le cannibalisme quand je drague une fille.

(donc ça arrive mais pas souvent)

(de parler de cannibalisme, je veux dire)

(enfin... de draguer une fille aussi, remarquez)
_________________

Image


Wild_Cat
Anarchy in the UK


Score au grosquiz
0031906 pts.

Joue à Kiesel A2, MusicMan Sterling 5

Inscrit : May 01, 2002
Messages : 11264
De : Laval, de l'autre côté du pont

Hors ligne
Posté le: 2003-05-18 21:24
Je n'ai pas eu le temps de finir Splinter Cell (j'en suis aux alentours de 30%), mais je suis d'accord avec CBL. J'aime beaucoup ce jeu et je le trouve fun, mais le scénar est chiant à mourir, conventionnel et américanisant à en vomir: le "Tom Clancy's" fait hélas plus penser au Tom Clancy de "The Bear and the Dragon" qu'à celui de "The Hunt for Red October".

Du coup, ça rend le jeu beaucoup, beaucoup moins immersif qu'un MGS (1 ou 2) dont le scénario flambant s'intègre à mon avis parfaitement avec le gameplay. Gameplay que je trouve par ailleurs un peu plus intuitif que celui de Splinter Cell (peut-être à cause de la gestion des caméras et de la présence dans SC de quelques mouvements très "accessoires" -- notamment le grand écart entre les murs).

Donc en résumé, Splinter Cell saibon mangézan, mais les Metal Gear m'ont plus marqué. Ceci dit tu as raison Bruno, ces jeux n'appartiennent pas vraiment au même genre. Disons que Splinter Cell est à MGS ce que les romans de John LeCarré sont à James Bond (enfin, avec un scénar moins passionnant).
_________________

https://twitter.com/MaxNoelBass
https://www.youtube.com/c/TheTiberianSons


Djib
Pixel de bonne taille



Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 401
De : Pariiiiiiiiiiiiis

Hors ligne
Posté le: 2003-05-24 11:18
Il faut rendre à César... :

Je trouve que Splinter Cell est bcp plus proche dans son gameplay d'un titre comme Thief : The Dark Project (malgré sa vue subjective) que MGS : même gestion de la lumière et de l'ombre, des surfaces (sols), des cadavres, de l'équipement...

Alors la paternité du genre c'est vraiment M. Kojima ... ??



  Voir le site web de Djib
Odysseus
Pixel planétaire

Score au grosquiz
0004305 pts.

Joue à lâcher trois poissons-ballons sur la ligne de départ.

Inscrit : Sep 15, 2002
Messages : 10891
De : Αἰαία

Hors ligne
Posté le: 2003-05-24 11:44
en fait, je crois que ça soulève un autre problème: très souvent, dès que deux jeux du même genre, généralement des hits en puissance, sont en vadrouille sur nos machines préférées, la presse ET les joueurs ont tendance à se lancer dans des comparaisons qui, à mon humble avis, non pas lieu d'être.

je le disais encore hier dans le topic de Bruno sur eternal darkness: certains jeux, bien qu'ils paraisent prochent, possèdent une "âme" (une identité si vous préférez), qui leur est propre.

par conséquent, dès que l'on se lance dans la comparaison, on se retrouve vite fait dans une situation de duelisme qui n'aboutira jamais.

pour vous donner une idée, c'est comme si l'on comparait, sous prétexte que ce sont des shott'hem up, r-type et rez, qui sont pourtant deux jeux radicalement différents.

de même, beaucoup on comparé max payne, teh gataway et dead to rigths. pourtant, ils présentent chacun des différences majeures:
la trame scénaristique de max payne est présentée sous la forme d'une bd réaliste, alors que celle de the gataway est présentée via des cinématiques en 3d.
à première vue, ça ne change pas grand-chose, juste peut-être d'un point de vue graphique mais l'immerssion en est radicalement changée: les images de max payne sont posées, prolongeant ainsi le joueur au coeur de la situation, alors que les cinématiques de the gataway sont beaucoup plus dynamique, et donne un ton plus "speed" à l'histoire qui ne l'est pas moins.

les phases "d'introspection psychologique" de max payne donne une dimension supplémetaire à ce jeu quant à l'exploration de la psychologie du personnage alors que les phases de conduite automobile de the gataway plongent le joueur dans un stress constant dû à la fuite du temps.

dans dead to rigths, durant la plupart des niveaux, le joueur est accompagné par son fidèle husky. de prime abord, on ne calcule pas vraiment ce que cela peut changer, mais là où max payne et the gataway insiste sur le fait que "vous êtes tout seul dans votre caca et vous devez vous débrouiller", dead to rigths vous offre une certaine sensation de sécurité via une aide précieuse.

par ailleurs, the gataway joue sur la carte de l'infiltration, chose quasi inutile dans les deux autres titres, et renforce ainsi le sentiment que vous êtes traqué, alors que dans max payne et dead to rigths, vous êtes le chasseur.

en fait, il y a de nombreux éléments de ce genre qui font que l'ont peut aisément constater que ces trois titres, tous excellents, ne sont pas comparables, que ce soit sur la forme ou le fond et c'est, toujours à mon humble avis de gamer, le cas pour de très nombreux titres.

en revanche, comparer des suites ( dailleurs, il y a plus de comparaison entre mgs2 et splinter cell que mgs2 et mgs1) me paraît beaucoup plus logique.

enfin, ce que j'en dis, hein...
_________________

"Il n'est pas de lutte plus violente et déterminée que celle d'un homme face à son envie d'aller aux toilettes" - Karate Boy


Odysseus
Pixel planétaire

Score au grosquiz
0004305 pts.

Joue à lâcher trois poissons-ballons sur la ligne de départ.

Inscrit : Sep 15, 2002
Messages : 10891
De : Αἰαία

Hors ligne
Posté le: 2005-01-26 17:52
Petite up, juste pour dire qu'il manque dans l'article de Bruno quelques petites précisions concernant les trois niveaux téléchargeables via le X-box Live, d'autant que ceux-ci se déroulent après les évènement relatés dans la version originelle.
_________________

"Il n'est pas de lutte plus violente et déterminée que celle d'un homme face à son envie d'aller aux toilettes" - Karate Boy



Index du Forum » » Jeux » » L'article sur Splinter Cell

14 messages • page
1




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)