Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Groblogs » » Groblog participatif : Les Jeux de la Bandai WonderSwan
118 messages • page
1234 ... 6
Auteur Groblog participatif : Les Jeux de la Bandai WonderSwan
ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-05-23 13:23
Cover

Nom: Chou-Denki Card Battle: Youfu Makai - Kikuchi Shuugyou
Genre : Jeu de Cartes
Plateforme: WonderSwan
Développeur: Kappa Games

1 2

3 4

Date de sortie originelle: 16 décembre 1999
Éditeur (Région): Kappa Games (JP)
Autres plateformes : Aucune



 
----------------------------------


 
Chou Denki Card Battle a été développé par Kobunsha, dont c'est le seul et unique jeu. Deux célébrités ont travaillé pour le jeu : L'illustration de boite ainsi que les graphismes du jeu sont d'Ayami Kojima (illustratrice connue notamment pour son travail réalisé sur la série Castlevania de Konami), et le scénario est d'Hideyuki Kikuchi (Auteur connu pour ses romans d'horreur et fantastique dont Vampire Hunter D, Darkside Blues et Wicked City).

Dans l'univers de l'anime Demon City Shinjuku, le combat entre le héros Genichiro et le diabolique Rebi Ra a résulté dans la destruction de Shinjuku, l'un des quartiers de Tokyo, transformé en repaire à démons par la même occasion. Dans cet ambiance apocalyptique, vous incarnez Yojimbo devant secourir un jeune garçon enlevé par les sbires de Rebi Ra.

Au fur et à mesure que le scénario se déroule, vous affronterez de nombreux adversaires dans des parties de cartes acharnées. Une fois un ennemi vaincu, il vous rapportera 10 cartes aléatoires et vous pourrez l'affronter dans le mode exhibition.

L'aire de combat est composée d'un emplacement de carte à chaque coin de l'écran, ainsi qu'une indication de type d'environnement autour de laquelle tourne la flèche de sens d'attaque. Pour gagner le combat, il vous suffit de remplir ces 4 emplacements avec vos propres cartes tout en ayant consciencieusement anéanti celles de votre adversaire.

Chaque carte de personnage dispose d'une indication d'élément mais surtout d'un chiffre représentant à la fois puissance d'attaque et défense de celle-ci. Ainsi, si vous faites des dégâts à une carte de votre adversaire, celle-ci verra à la fois sa défense et son attaque diminuer. Il vous suffit alors de placer ou remplacer vos cartes en tenant compte de l'environnement de jeu, de l'élément des cartes présentes, ainsi que du sens de jeu, tout en sachant que les 3 peuvent varier en cours de partie par l'utilisation d'une carte de support.

A noter que le déroulement de l'histoire change en fonction des cartes possédées, et que vous incarnerez 3 héros différents au fur et à mesure de l'avancée dans le jeu. Chou-Denki Card Battle dispose également d'un mode 2 joueurs via câble link.

Avis du déchu : une curiosité à tester, de mon côté je trouve le jeu très prenant.
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7781
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2015-05-23 14:40
Formidable ce Groblog, bravo à toi ADL.
J'adore parce qu'on y découvre des jeux vraiment pas courants, souvent exclusifs à cette bécane.
Le format du blog est très bon avec ces fiches qui donnent toutes les infos nécessaires, et l'avis ensuite qui va bien.
Perso, je possède une Wonderswan noir et blanc avec ... un seul jeu (dont je parle ici). Parce que je ne sais absolument pas quoi acheter sur cette machine. Quasiment aucun test n'existe à ma connaissance en anglais ou en français et je n'ai pas envie de me retrouver avec des titres blindés de textes en japonais et incompréhensibles. Donc ce blog tombe à point (enfin, pas vraiment vu qu'il a débuté une semaine après mon retour du Japon ).

Quelques remarques / questions :
- tu devrais faire une rapide présentation de la machine et de ses particularités, histoire que tout le monde comprenne de quoi tu parles quand tu évoques les controlles particuliers (X4, Y4 ...)
- tu as essayé Beatmania sur GBC ? La version WS est mieux ? La musique rend pas vraiment bien sur GBC.
- sais tu s'il existe un émulateur WS qui marche bien sur PSP ? J'en avais essayé à un moment mais ça ramait pas mal et/ou il n'y avait pas de son.

  Voir le site web de Sebinjapan
ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-05-23 18:17
J'ai créé le guide de la WonderSwan à cause d'un simple constat : Partout où je regarde sur le net, il y a de nombreuses personnes affirmant que la console ne possède pas de jeux intéressants/jouables, et d'autres qui ont acheté le pack collector FFI "et puis c'est tout, il est joli dans la vitrine". Comme la console envoie vraiment du lourd, je me suis senti obligé d'écrire dessus. ^^

Sinon yup, je vais ajouter un mini-explicatif sur la console quand je commencerais à atteindre une dizaine de jeux. ^^

nope, jamais essayé la version GBC. Pour la version WS, mets un casque et lance la vidéo, c'est exactement ce son que tu auras.

Et aucune idée pour un bon émulateur WS pour la PSP, déjà que ceux sur pc ont certaines difficultés pour quelques jeux...


_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Zelda TOTK

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 8775
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2015-05-24 02:32
PSP je sais pas mais pour PC j'utilise Wscamp, qui jusqu'a maintenant ne m'a pose de probleme sur aucun jeu.
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-05-24 12:31
Cover

Nom: Crazy Climber
Genre : Jeu d'Arcade
Plateforme: WonderSwan
Développeur: Nichibutsu

1 2 3 4



Date de sortie originelle: 29 juillet 1999
Éditeur (Région): Nichibutsu (JP)
Autres plateformes : Multi



 
----------------------------------


 
Crazy Climber a été développé par Nichibutsu, responsable entre autres de Terra Cresta, ainsi que de nombreux jeux de Mahjong et de courses hippiques.

Vous incarnez un casse-cou s'étant mis au défi d'atteindre le sommet d'une série d'immeubles, sommet où l'attendront à chaque fois un hélicoptère afin de passer au bâtiment suivant. Vous pourrez ainsi escalader vers le haut ou sur les côtés, mais pas vers le bas. De nombreuses fenêtres seront présentes : si l'un d'entre elles se ferme sur l'une de vos mains, vous ne perdrez qu'une prise, mais si vos 2 mains se font pincer, vous tomberez et perdrez une vie. Vous avez 3 vies, et en obtiendrez une tous les 30 000 points, alors faites attention !

Au-delà des fenêtres, de nombreux dangers vous attendront : Résidents chauves (qui vous enverront pots de fleur, seaux d'eau et fruits), condor géant (qui vous jettera œufs et excréments), King Kong (se déplace horizontalement et cherche à vous éclater sur les vitres du building), chutes de poutres d'acier et pancartes, ainsi que panneaux publicitaires (aux fils électriques sous tension arrachés et ballants). A noter que la plupart des dangers sont annoncés par des thèmes musicaux reconnaissables.

Mais le jeu n'est pas doté que de dangers, et vous aurez également la possibilité de vous faire aider par le ballon de la chance : une fois attrapé, il vous fera tranquillement grimper de 10 étages et, comble de bonheur, augmentera votre score.

Côté score, à noter que vous récolterez énormément de points bonus si vous réussissez à attraper l'hélicoptère, celui-ci vous attendant une trentaine de secondes dès apparition à l'écran. Mais s'il vous arrivait de le manquer, autant vous dire que ce bonus se réduira comme peau de chagrin...

Enfin, côté commandes, vous remarquerez que chaque groupe de boutons de la WonderSwan est assigné à une main : Y1 à Y4 pour la main gauche, X1 à X4 pour la main droite. De plus, la maniabilité particulière vous demandera un peu d'habitude, haut servant à lâcher prise et lever la main, tandis que bas vous permettra de prendre la prise. Alternez ainsi main gauche et main droite, et vous vous surprendrez à monter comme un cabri !

Avis du déchu : Tout simplement un vieux jeu d'Arcade, on adore ou on déteste.
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-05-25 12:22
cover

Nom: Dicing Knight
Genre : A-RPG
Plateforme: WonderSwan Color
Développeur: Platine Dispositif

1 2

3 4



Date de sortie originelle: 31 mai 2004
Éditeur (Région): Qute (JP)
Autres plateformes : Aucune



 
----------------------------------


 
Dicing Knight a été développé par Platine dispositif, créateur de doujins tels que Royal Edoma Engine ou Gundemonium. C'est à l'origine un jeu créé via WonderWitch, le kit de développement amateur de la WonderSwan, qui a gagné un concours de développement WonderWitch, et qui a connu une sortie physique tardive (c'est le dernier jeu officiel de la plateforme).

Le jeu suit les péripéties d'un chevalier sans nom évoluant au sein de 5 donjons dont les pièces sont générées aléatoirement : Lindwurm, Shootingstar, Jabberwock, Quetzalcoatl et Jörmungandr. Le but du jeu est simple : trouver des clés pour passer à l'étage suivant, et anéantir le boss pour débloquer le donjon suivant.

Côté maniabilité, A pour donner un coup d'épée, B pour se protéger avec le bouclier, A+B pour le coup spécial et les 4 touches Y servant d'accès direct à votre inventaire.

Côté gameplay, abattre des ennemis et défendre avec votre bouclier augmentera votre jauge de spécial qui, une fois remplie, vous permettra de déclencher un coup dévastateur à l'inspiration Danmaku. Défaire vos ennemis vous permettra également d'obtenir des objets (tels que de nombreuses potions améliorant vos caractéristiques ou votre santé, ainsi que les précieuses clés). Également, une fois le boss de fin de donjon occis, vous obtiendrez un ticket de loterie : ceux-ci vous permettront de gagner des orbes pour augmenter de manière permanente vos caractéristiques. Enfin, à noter qu'une jauge de faim est présente à l'écran : Elle se videra petit à petit le temps passant, en parant des coups ou en utilisant le spécial. Une fois vide, ce sera votre santé qui sera entamée jusqu'au Game Over.

Petite particularité de jeu présente dans le titre : les dés. en effet, lorsque vous frappez un ennemi ou que ceux-ci vous touchent, un lancer de dé est visuellement effectué pour déterminer à chaque fois les dégâts subis.

Une fois le jeu terminé en mode Knight, vous débloquez le mode Fortuner : votre épée devient un double pistolet, votre bouclier des grenades, un nouveau donjon est ajouté (Ouroboros), le jeu se transformant en un hybride Shmup / Run & Gun.

Avis du déchu : L'une des pépites de la WonderSwan, malheureusement inaccessible pour la plupart d'entre nous du fait de son faible tirage (on parle de 500 à 700 pièces éditées) et de son prix astronomique associé.
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-05-26 12:59
cover1 cover2 cover3

Nom: Battle Spirit : Digimon Tamer / Digimon Tamer Ver. 1.5 / Digimon Frontier
Genre : Jeu de Baston
Plateforme: WonderSwan Color
Développeur: Dimps

1 2 3

4 5 6

Date de sortie originelle: 6 octobre 2001 / 27 avril 2002 / 7 décembre 2002
Éditeur (Région): Bandai (JP)
Autres plateformes : GBA / Aucune / GBA







 
----------------------------------


 
Cette trilogie Digimon Battle Spirit a été développé par Dimps, responsable entre autres d'une partie des Sonic Advance, ainsi que d'une grande partie des jeux de baston à thème Dragon Ball Z.

Le monde Digital, un sous-espace existant entre toutes les formes d'appareils numériques, et résidence des créatures nommées Digimon, est attaqué par une force maléfique connue sous le nom de Millenniummon qui cherche à corrompre toutes les données. En réponse, les Digimon et leurs compagnons humains cherchent à arrêter Millenniummon et ses sbires avant tout dommage irréparable.

Battle Spirit : Digimon Tamer est un jeu de baston non-conventionnel : Au sein de stages organisés autour de plateformes, vous gagnerez vos matchs non pas en vidant la barre de vie de vos adversaires (qui n'en n'ont d'ailleurs pas), mais en étant celui qui aura récolté le plus de D-Spirit. Ce D-Spirit est représenté sous la forme de sphères bleues lâchées quand un Digimon subit des coups, à vous de les rattraper pour en accumuler un maximum ! De plus, un certain Digimon volant, nommé Calumon, apparaitra parfois sur l'aire de combat : Si un des 2 Digimon combattant l'attrape, il pourra évoluer de manière temporaire en une forme plus puissante causant littéralement une hémorragie de D-Spirit chez l'adversaire.

De temps à autres, le Digimon Impmon interrompra le combat actuel : quelle que soit l'issue du combat, cela n'aura aucune incidence sur le déroulement du jeu, ce combat n'attribuant que des points supplémentaires. A la fin du jeu, vous devrez combattre Millenniummon lui-même.

Battle Spirit : Digimon Tamer Ver 1.5 est une expansion de l'épisode précédent, avec de nouveaux personnages, un scénario étendu, et de nombreux autres bonus comme l'ajout de 3 nouveaux stages (dont un tout spécialement pour Impmon), ainsi qu'un nouveau boss final, ZeedMillenniummon.

Battle Spirit : Digimon Frontier change le scénario du jeu : Se déroulant dans l'univers Digimon Frontier, plusieurs enfants recoivent un message sur leur téléphone portable leur demandant s'ils veulent voir leur vie changer. Pour ceux ayant répondu par l'affirmative, ils se retrouvent téléportés dans le DigiWorld, recoivent l'abilité de se transformer en Digimon, et combattent pour mettre fin au règne de terreur de Kerpymon.

Côté Gameplay toutefois, rien ne sera vraiment différent : C'est exactement le même système de jeu, au détail près que le D-Spirit vous servira à évoluer en plein combat, et une fois 5 diamants jaunes récoltés (récupérables en réalisant des attaques puissantes), vous pourrez vous transformer en Digimon Ancient pour réaliser une attaque ultime.

Le jeu dispose également d'un mini-jeu nommé Digimon Shoot, simulant un jeu de billes.

Avis du déchu : Le pendant Pokémon made in Bandai, le tout en version Smash Bros. C'est pas mal.
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
Florent06
Gros pixel

Score au grosquiz
0001710 pts.

Joue à Demon's Souls, Doom PS3, Hotline Miami, Toy Story 3, Picross 2

Inscrit : Jun 06, 2013
Messages : 1916

Hors ligne
Posté le: 2015-05-26 18:48
Très bonne idée ce Groblog. Je ne connaissais absolument rien de cette portable, ça va permettre de m'instruire.

Dicing Knight me tente bien, je vais essayer d'y jouer en émulation quand je le pourrais, je te dirais ce que j'en pense.
_________________

Donner, c'est donner. Et repeindre ses volets.


ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-05-27 12:06
cool, un testeur ^^

Allez, on passe au jeu suivant de ma liste (qui n'est pas pour l'instant, je le rappelle, une revue du romset complet, "juste" mes presque 60 préférés).

Cover

Nom: Dragon Ball
Genre : Board Game / RPG
Plateforme: WonderSwan Color
Développeur: Tose Software

1 2

3 4

Date de sortie originelle: 20 novembre 2003
Éditeur (Région): Bandai (JP)
Autres plateformes : Nes



 
----------------------------------


 
Dragon Ball a été développé par Tose Software, responsable entre autres des séries Legend of Stafy et Dragon Quest Monsters. C'est le remake fortement amélioré de Dragon Ball 3 sorti sur Famicom.

Le jeu suit fidèlement les aventures de Sangoku dans sa quête des boules de cristal qui, selon la légende, sont capables de réaliser n'importe quel vœu. L'histoire débute lors de la première rencontre avec Bulma et se termine après le combat contre Satan petit cœur lors du 23ème championnat d'arts martiaux, représentant ainsi les 17 premiers volumes du manga.

Ce RPG un peu particulier se joue tout d'abord comme un jeu de plateau : tel un jeu de l'oie, vous avancerez d'un certain nombre de cases déterminé par le nombre d'étoiles présent sur vos cartes. Suivant les cases sur lesquelles vous tomberez, vous pourrez continuer à avancer, avoir un combat scénarisé, un combat aléatoire, obtenir une carte, un objet ou bien participer à un mini-jeu. Vous aurez même le droit de revenir en arrière, possibilité qui n'existait pas dans l'opus originel !

Durant les combats, vous devrez présenter 5 cartes qui seront comparées aux 5 cartes (retournées) de l’adversaire : si vos cartes sont les plus fortes, vous frappez, dans le cas inverse, vous subissez, et en cas d'égalité, rien ne se passe.

Côté maniabilité, A sert à valider, B à annuler, Y2 fait disparaitre le statut et les cartes, tandis que Y4 (tout comme start) fait apparaitre le menu de jeu : vous pourrez ainsi consulter la carte, vos objets, votre statut, le mot de passe (reliquat de la version Famicom), mais également sauvegarder pour continuer plus tard (la sauvegarde reste active tant que vous ne la remplacez pas).

Enfin, les améliorations par rapport à l'opus famicom sont nombreuses : en plus de graphismes et d'un son amélioré, ainsi que de la possibilité de revenir en arrière sur le plateau de jeu, les combats aléatoires se révèlent moins fréquents, les Game Over instantanés ont disparus, les combats sont devenus beaucoup plus rapides, et diverses animations et boss ont été rajoutés, bref, tout pour rendre le jeu plus dynamique et plaisant à jouer.

Avis du déchu : Un véritable régal pour les fans de Dragon Ball, mais seulement une curiosité sympathique pour les autres.
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Zelda TOTK

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 8775
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2015-05-28 01:05
Ce principe de "combats a cartes" est present dans d'autres episodes, comme le 1er RPG sur SFC. Etrangement, on se laisse prendre au jeu.
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 6175

Hors ligne
Posté le: 2015-05-28 10:41
je rajouterais bien mon article sur le jeu St Seiya que j'avais fait lorsque j'ai traité la saga.
_________________

Image


ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-05-28 12:56
Tu peux sans problème. ^^
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-05-28 13:06
cover

Nom: Engacho !
Genre : Action/Réflexion
Plateforme: WonderSwan
Développeur: NAC Geographic Products Inc.

1 2b

3 4

Date de sortie originelle: 28 octobre 1999
Éditeur (Région): NAC Geographic Products Inc. (JP)
Autres plateformes : Playstation



 
----------------------------------


 
Engacho ! a été développé par NAC Geographic Products Inc., dont c'est le seul et unique jeu. Le jeu est basé sur un jeu d'enfant (du même nom) populaire au Japon.

Un enfant nommé Suzuki veut prouver à son père qu'il n'est pas un lâche et peut affronter les terribles monstres du groupe Oops Five. Ces 5 monstres sont extrêmement hideux et peuvent contaminer Suzuki avec une terrible maladie s'ils le touchent. Le jeune garçon doit leur échapper avant le contact fatidique.

Le jeu dispose de 3 modes de jeu : Training, Puzzle, et Battle. Dans Training, vous n'affrontez qu'un seul monstre de votre choix afin de mémoriser son pattern spécifique. Dans Puzzle, l'équivalent d'un mode histoire, vous parcourerez 5 mondes de 20 niveaux chacun, chaque dernier niveau de chaque monde étant sanctionné par un combat contre votre père, où le gagnant sera celui qui enverra un monstre sur son adversaire en premier. Enfin, dans Battle, vous devrez résoudre près de 300 niveau à la taille conséquente (mais toujours en one screen) où les 5 membres du Oops Five errent. Vous pourrez également faire des Battle contre un adversaire humain via cable link.

Le but du jeu est très simple : rejoindre la sortie sans se faire toucher par un monstre ni en dépassant le nombre de déplacements autorisés. De plus, chaque monstre aura un type de déplacement précis : la langue baveuse se déplacera exactement comme vous, la paire de fesses volante fera l'exact contraire, le nez morveux se déplacera toujours à 90° à droite de votre dernier mouvement, le monstre aux aisselles poilues se déplacera toujours à 90° à gauche de votre dernier mouvement, et le sac ne bougera tout simplement jamais. Tous ces mouvements se feront au pas : à chaque pas que vous ferez, les monstres se déplaceront également d'un pas. A vous de ne pas être coincé et de planifier l'accès à la sortie.

A noter également que les chocs entre monstres auront des effets différents selon le type de monstre et le côté d'impact : ainsi, ils pourront se pousser, se faire tomber, voire même fusionner en d'autres monstres. Apparaitront également parfois des cases noires : si un monstre se retrouve dessus, il s'endormira.

Avis du déchu : Un concept franchement chelou mais accrocheur, et doté d'une durée de vie imbattable (400 niveau solo partagés entre Puzzle et Battle !).
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
Erhynn Megid
Pixel planétaire


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2015-05-28 13:55
Très chouette ce Groblog, comme beaucoup la Wonderswan est une console dont je ne sais pas grand chose, tout juste une vidéo de Benzaie.

Par contre, merci pour mes futurs cauchemars avec la couverture d'Engacho! ^o^
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-05-28 15:01   [ Edité le: 2015-05-28 15:13 ]
ha ça, le engacho est un jeu à l'habillage particulier, mais pourtant super addictif. ^^

Et concernant la vidéo de Benzaie, c'est justement le parfait résumé actuel de la majorité des vidéotesteurs : sous couvert de l'ignorance complète de l'objet testé, ça se permet de sabrer. Dire que ça rassemble des centaines de milliers de vues, cette starification de l'ignorance et du sujet traité par dessus la jambe est pitoyable.
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
Dhura
Pixel de bonne taille



Inscrit : May 18, 2013
Messages : 271

Hors ligne
Posté le: 2015-05-28 16:40   [ Edité le: 2015-05-28 16:41 ]
Cela fait un peut penser à l'esthétique (si je puis dire) des Crados, peut-être que certains s'en souviennent.

Erhynn Megid
Pixel planétaire


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2015-05-28 16:58
Dans mes souvenirs il n'en disait pas vraiment du mal, surtout les modèles sortis plus tard mais il est clair que je préfère lire un avis sur les jeux plutôt que la console en elle même (dans son cas c'est plutôt son histoire qui m'intéresse).

Un GroBlog de plus à suivre en tout cas !
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-05-28 17:55
Hop là, j'ai rajouté un petit explicatif sur les 3 déclinaisons de WonderSwan en fin de premier post. ^^
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-05-29 12:25
cov

Nom: Final Lap 2000
Genre : Course
Plateforme: WonderSwan
Développeur: Soft Machine

1 2

3 4

Date de sortie originelle: 23 mars 2000
Éditeur (Région): Bandai (JP)
Autres plateformes : Aucune



 
----------------------------------


 
Final Lap 2000 a été développé par Soft Machine pour le compte de Namco, responsable entre autres des adaptations de Pocket Fighter WonderSwan, Grand Master Famicom et Boogie Woogie Megadrive. C'est l'une des 2 seules déclinaison du hit de Namco sur console portable, aux côtés de Final Lap Spécial... également sur WonderSwan !

Le jeu se découpe en 3 modes : Arcade, World Tour et Time Trial. en Arcade, vous affronterez simplement 1 seul concurrent sur la piste de votre choix. En World Tour, vous affrontez 5 concurrents dans un championnat complet. En Time Trial, il n'y aura que vous et le chronomètre, sur la piste de votre choix comme en Arcade.

Final Lap 2000 vous donne accès à 15 pistes de Formule 1 d'époque (je vous rappelle que le jeu date de début 2000), telles que Imola pour l'Italie, A1-Ring pour l'Autriche, ou bien Magny-Cours pour la France. De plus, vous avez la possibilité de créer vous-même 4 pistes au tracé de votre choix. Les options seront toutefois limitées au début, débloquer tous les types de tracé vous demandant de briller d'abord dans le mode World Tour.

A noter quelques petites particularités : Vous n'avez accès qu'à une seule voiture dans tout le jeu, vous devrez obligatoirement faire 4 tours quelle que soit la piste ou le mode de jeu, et, petit vice, il vous sera impossible de faire pause quand vous êtes en pleine course !

Enfin, le jeu dispose d'un mode 2 joueurs par cable link vous permettant d'affronter un ami. Vous pourrez même partager les pistes créées !

Avis du déchu : Techniquement et visuellement irréprochable, et doté d'une maniabilité super précise. Dommage qu'il y ait un tel gouffre de difficulté entre le mode Arcade (tranquille) et le mode World Tour (super dur), il faut suer sang et eau pour débloquer les types de tracés du mode créatif...
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 6175

Hors ligne
Posté le: 2015-05-29 19:34   [ Edité le: 2015-06-08 09:46 ]
Image

Nom: Saint Seiya : Ougon Densetsuhen Perfect Edition
Genre : RPG ?
Plateforme: WonderSwan Color
Développeur: Bandai

Image Image
Image

Date de sortie originelle: 31 juillet 2003
Éditeur (Région): Bandai (JP)
Autres plateformes : NES (version originale)





------------------------------------------------------------------

Saint Seiya sur Wonderswan Color est un cas particulier. En effet il ne s’agit pas d’un jeu original mais d’un remake, en l’occurrence le premier jeu de la saga sortie sur NES.

Le jeu NES à laisser de très mauvais souvenir à ceux qui s’y était essayé pour de nombreuse raison : dur, moche, mal designé, lourd dans son gameplay… Bref mal conçu et mal foutu, le jeu original n’avait pas grand-chose pour lui.
Bref un remake de cet épisode est assez surprenant, mais pourquoi pas après tout si c’est l’occasion de corriger les défauts. Et c’est en partie le cas, mais malheureusement le résultat n’est pas concluant pour autant.

A l’instar du jeu NES il s’agit d’un mélange de RPG et de jeu d’action, vous vous déplacez dans des décors ou vous tapez des ennemis lambda avant d’affronter un ennemi important via un écran de sélection d’action.

Le jeu est beau et encore aujourd’hui n’agresse pas la rétine. Les phases d’exploration on été simplifié, élevant entre autre toute verticalité. si D’un coté on se réjouit car ces phase était affreuse sur NES le jeu se relève au final qu’une exploration de passage verticaux sans passion ou suspens (et des problème de hitbox).

Les combats façon RPG sont toujours aussi mal foutu, il suffira de se contenter de balancer une attaque avec le maximum de cosmos pour gagner avec cependant un coté aléatoire dans les dégâts.

Le jeu se montre moins difficile que la version originale. En fait dès que l’on aura tilté l’idée de rester a un endroit où spam les ennemis lambda pour les enchainer, il sera simple de gagner assez de niveau d’expérience pour faire le jeu très facilement (comptez 2 heures environ).

Le jeu est trop narratif, on enchaine plus de dialogue que de combats, certain étant très scripté d’ailleurs vous obligeant à suivre le déroulement du combat de la série quand il n’en zappe pas purement et simplement. Car le jeu passe rapidement certain passage de la série qui aurait pourtant ralongé la durée de vie (ainsi hormis Misty, tout les chevaliers d’argents sont mis juste en cinématique).

Avis : Remake d’un mauvais jeu, Saint Seiya : Ougon Densetsuhen Perfect Edition, malgré ses intentions et ses correctifs, reste un jeu sans saveur avec une histoire charcuté, de trop nombreux dialogue par rapport aux phases de gameplay et au final se montre plus ennuyeux qu’autre chose.

_________________

Image



Index du Forum » » Groblogs » » Groblog participatif : Les Jeux de la Bandai WonderSwan

118 messages • page
1234 ... 6




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)