les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Groblogs » » Groblog Shenron : exploration du romset Megadrive
1783 messages • page
1 ... 858687888990
Auteur Groblog Shenron : exploration du romset Megadrive
LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Aedemphia

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 7541
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2019-05-28 01:10
Citation :
Le 2019-05-27 22:55, Shenron a écrit :
(avant d’écrire cette entrée j’ignorais même qu’elle avait été diffusée chez nous)


Tu es bien jeune
Je me rappelle que je regardais 1 rue Sesame au debut des annees 80 (Wikipedia me dit que la diffusion francaise a eu lieu de 78 a 82).
Mais je pense que c'est surtout l'Ile aux Enfants qui lui a fait de l'ombre, Sesame Street est dans l'esprit bien plus proche de ce dernier que du Muppet Show (bien qu'il s'agise du meme auteur).
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
petitevieille
Grossier personnage

Score au grosquiz
0008865 pts.

Joue à Crazy Taxi, Sega Rally

Inscrit : Mar 08, 2002
Messages : 9376
De : mon rectum de vache

Hors ligne
Posté le: 2019-05-28 06:12   [ Edité le: 2019-05-28 06:33 ]
Oh, un grosblog.

Il faut montrer cette magnifique statue de la Liberté :

Image

(le rendu sur écran cathodique améliore peut-être la chose)


Même à faible débit, tes gouttes seront les bievenues madame.

  Voir le site web de petitevieille
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Monster Boy and tue Cursed Kingdom

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9470
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2019-06-02 20:38
@LVD : et oui je suis relativement jeune !
@lavieille : et non, ça ne rend pas mieux sur une cathodique ^^

Shadow of the Beast
Psygnosis/EA - 1991


Image Image Image

Coqueluche des possesseurs de micro-ordinateurs, Shadow of the Beast est un jeu mythique, notamment pour l’excellence de ses graphismes, et son usage immodéré des parallaxes. On y dirige un homme qui a été élevé par des mages satanistes et a subi toutes sortes d’expérimentations, qui l’ont transformé en bête à la force surhumaine, et qui veut se venger.

Le début du jeu est assez abrupt, puisqu’on est balancé dans la campagne sans autre forme de procès. On peut donner des coups de poing et des coups de pied sautés, monter à l’échelle, se baisser, et c’est tout. Donc on marche, on marche (vite), on tente de se débarrasser des ennemis qui foncent vers nous (tous, ils sont variés dans leur apparence, pas dans leur approche), on marche très longtemps, et on arrive dans un château (mais avant il faut prendre la torche), où on se fait défoncer par un gros monstre. Game Over.

Je recommence ma partie, et là je vais à droite, je trouve vite un arbre creux, je descends, je me retrouve coincée d’un côté par une statue qui crache du feu, de l’autre par un énorme monstre qui me tue en un coup. Game Over.

Après avoir lu une FAQ, je me rends compte qu’il faut accomplir certaines actions dans un certain ordre et d’une certaine façon (j’étais censé détruire la boule de la statue qui crache du feu en tapant plusieurs fois dedans) pour progresser. Fair enough. Le problème, c’est que je n’ai pas très envie de persévérer, car les contrôles sont vraiment peu réactifs. Le timing pour donner les coups de poing sans se faire toucher par les ennemis est très serré, à la limite de l’aléatoire, la faute à l’input lag et certainement aussi à des hitboxes chelou. Ils sont raides, en plus de ça, et notre perso a du mal à se retourner, ou à donner ses coups de pied sautés.

Alors oui, c’est très beau et les musiques (qui changent de façon random) sont belles aussi, mais si je dois me battre avec les commandes pour progresser, ça n’en vaut pas la peine.

MEDIOCRE

Shadow of the Beast II (+CD)
Psygnosis/EA - 1992


Image Image Image

Image Image Image

Les chouettes parallaxes et les jolies musiques ont suffi au succès de Shadow of the Beast, assez pour accoucher d’une suite. Notre héros a recouvert sa forme humaine, mais notre soeur a été enlevée, donc rebelote.

On dirige donc un mec en pagne (sur MD) ou en armure (sur Mega-CD), qui utilise une sorte de fléau élastique en guise d’arme. Si vous commencez le jeu en allant vers la gauche, vous vous faites assaillir par toutes sortes de bestioles, bien trop nombreuses pour pouvoir les gérer avec votre arme pas du tout réactive. Si vous allez à droite, vous allez devoir vous battre contre des hommes préhistoriques qui vous balancent des lances que vous ne pouvez pas vraiment esquiver. Dans les deux cas, vous allez crever comme une merde, et si vous survivez, vous avez de fortes chances de vous retrouver bloqué parce que vous aurez loupé un puzzle.

Techniquement le jeu passe un cap, dans le sens où il ne se contente plus de bien exploiter la console, mais lui en demande trop, et c’est comme ça qu’on se retrouve avec un dégradé du ciel dégueulasse, tout ça parce que la MD a moins de couleurs qu’un Amiga mais Psygnosis n’en avait rien à battre. Et on n’a même plus les chouettes parallaxes du premier jeu. Artistiquement ça sent le micro à des kilomètres, ce qui peut plaire, mais en ce qui me concerne je trouve le design daté. Le personnage principal est bien animé, c’est déjà ça.

Bref, je ne suis pas allée très loin dans Shadow of the Beast II, mais assez pour ne pas avoir envie d’en voir beaucoup plus.

La version Mega-CD est un peu différente : notre perso porte des vêtements, l’allonge de son arme n’est plus variable, et on a droit à de jolies musiques et à des dialogues doublés. En revanche côté gameplay c’est toujours autant la foire, avec des ennemis qui nous tombent dessus par paquets de douze, et une maniabilité aux fraises.

MAUVAIS

Shadowrun
BlueSky Software/SEGA - 1994


Image Image Image

Shadowrun est un jeu d’aventure cyberpunk mâtiné d’action tiré du jeu de rôle du même nom. On y incarne une sorte de chasseur de prime qui vient venger la mort de son frère. Il va donc enquêter sur les circonstances de son attaque, et aller traquer ses assassins.

Au début du jeu, on choisit son profil parmi trois : j’ai choisi le Samourai, qui est plus apte au combat rapproché. Selon la classe choisie, nos caractéristiques physiques, notre équipement et nos skills changent.

Le jeu est vue de dessus “à la Zelda” et on parcourt la ville en dialoguant avec ses habitants via des conversations à choix multiples (mais qu’on égrène tous au fil de la discussion), et de temps en temps on se frite avec d’autres shadowrunners.

On découvre un système d’inventaire et d’équipement pas très clair, et surtout un système de combat laborieux : on choisit dans le menu sa posture (de très défensive à très offensive), son arme, son armure, et c’est aussi là qu’on peut recharger et se soigner (les médikits étant très chiches en énergie). On ne peut pas équiper plusieurs armes en même temps. Une fois en combat, un réticule entoure un ennemi, et il suffit d’appuyer sur une touche pour changer d’ennemi visé, et d’appuyer sur A pour frapper ou tirer.
Problème : le temps de réaction est scandaleux, et les ennemis sont plus rapides que nous (en tous cas les tout premiers que j’ai rencontrés). Ils tapent également fort, et j’ai mis une tonne d’essais à abattre les deux premiers que j’ai croisés, et je n’ai jamais réussi à me défaire des deux suivants, tout ça parce que le jeu est putain d’injouable.

Donc désolée, mais malgré l’ambiance, les graphismes honnêtes, tout ça, c’est poubelle.

MAUVAIS
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
bronkeykong
Pixel digne de ce nom



Inscrit : Dec 08, 2013
Messages : 118

Hors ligne
Posté le: 2019-06-05 17:25
Moi j'aime beaucoup Shadow Dancer, c'est mon Shinobi préféré sur la machine. Il a un petit côté stratégique que les deux autres n'ont pas, on a une vue d'ensemble sur la situation et il faut bien calculer son approche et utiliser le chien sur les ennemis à projectiles. Après c'est vrai que techniquement il est derrière les deux autres, Shinobi 3 est peut être le plus beau jeu de la megadrive et la bande-son de Revenge of Shinobi est un chef d'œuvre de A à Z mais à jouer je préfère quand même ce Shadow Dancer.
Dans le même genre sur la machine il y a aussi le très bon Rolling Thunder 2. Il est plus difficile mais il a un système de mot de passe sympa niveau par niveau et puis il a sa petite ambiance anime des années 80 très chouette.

Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Monster Boy and tue Cursed Kingdom

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9470
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2019-06-21 20:38
Allez, petite sucrerie avant le week-end !

Shanghai II: Dragon's Eye
Silicon & Synapse/Activision - 1994


Image Image Image

Alors hum, c’est un jeu de Shanghai, donc on doit faire des paires de tuiles arborant le même motif. On a le choix entre une huitaine de thèmes différents, comme les drapeaux, les animaux, ou encore les tuiles traditionnelles, on peut revenir en arrière, demander un coup de main, et changer tout plein d’options. Quand on matche deux tuiles, on a droit à une petite animation toute moche.

Sinon bah c’est un Shangai donc c’est très bien pour passer le temps, et c’est tout.

MOYEN


Shaq Fu
Delphine Software/EA - 1994


Image Image Image

Ah ah, vous l’attendiez celui-là, hein ?

Développé par Delphine Software (à qui on doit Another World et Flashback), Shaq-Fu est un jeu de combat dans lequel Shaq, qui est en voyage au Japon, tombe sur un vieux maître qui lui apprend qu’il doit empêcher le retour d’une entité démoniaque de revenir à la vie, en gros. Et pour ça, il doit retrouver Nezu, l’enfant qui doit servir au rituel, dans un monde caché appelé le Second World, où les gens ne sont pas très coopératifs et doivent donc être tatanés.

Commençons par le point fort du jeu : sa technique. Shaq-Fu est vraiment beau, que ce soit au niveau de ses décors (avec parfois des variations jour/nuit), de ses sprites (même s’ils sont petits), et même des écrans d’avant-combat. Les animations sont vraiment chiadées, et les musiques sont chouettes. Le chara design est réussi, et chaque combattant a sa personnalité, qui colle bien avec à son niveau. A ce niveau-là, on ne s’est pas foutus de nous.

Qu’est-ce qui cloche alors ? Et bien à peu près tout le reste. Que le mode Histoire ne permette que d’incarner Shaq, c’est embêtant, surtout que ses coups sont tout nuls, mais le mode Duel permet de diriger n’importe quel perso, contre le CPU (choisi au pif) ou un humain.

Les sprites sont vraiment trop petits, et il est difficile de lire leur allonge (indice : elle est minuscule). Les sauts sont beaucoup trop amples : on traverse la moitié de l’écran en un bond, alors même que nos sprites sont minuscules. En plus, le timing pour déclencher un coup en plein saut est à la fois serré et complètement illogique. Total : on passe son temps à se louper, à taper dans le vide, ou à sauter par-dessus l’adversaire, mais juste un peu trop loin pour pouvoir le frapper tout de suite.

Ensuite, il y a un énoooorme temps de latence entre l’appui sur une touche et une action. Parfois c’est pour laisser le temps à une animation de se déclencher, mais le plus souvent il n’y a aucune raison valable. On met une seconde à se mettre en garde, à sauter, à taper, bref, c’est l’enfer. Les coups spéciaux ne sortent pas, et certains sont complètement pétés. Bref, c’est la galère, on ne s’amuse pas du tout. A croire que les devs n’ont jamais joué à Street Fighter de leur vie.

NUL
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
petitevieille
Grossier personnage

Score au grosquiz
0008865 pts.

Joue à Crazy Taxi, Sega Rally

Inscrit : Mar 08, 2002
Messages : 9376
De : mon rectum de vache

Hors ligne
Posté le: 2019-06-23 05:28
Ce jeu est un mystère. Il y avait de l'ambition, des frais importants en mercatique, et ils ont laissé des défauts aussi énormes qui sont pourtant assez faciles à.résoudre a priori (l'amplitude des sauts…). Pas de budget pour embaucher des testeurs ?

  Voir le site web de petitevieille
Kollembole
Pixel monstrueux


Joue à Mon Backlog, Et mon carré de Patates virtuelle et réel.

Inscrit : Feb 05, 2014
Messages : 3327
De : En Anjou

Hors ligne
Posté le: 2019-06-23 07:27   [ Edité le: 2019-06-23 07:30 ]
Citation :
Le 2019-06-23 05:28, petitevieille a écrit :

Ce jeu est un mystère. Il y avait de l'ambition, des frais importants en mercatique, et ils ont laissé des défauts aussi énormes qui sont pourtant assez faciles à.résoudre a priori (l'amplitude des sauts…). Pas de budget pour embaucher des testeurs ?


Il avait dû probablement partir avec le cachet des acteurs... ? ( Sans mauvaises pensées envers ce métier, bien entendu.
Par contre, je me souviens qu'il y avait tout un mini-reportage sur le traval d'acting de ce jeu, à l'époque, dans un Micro Kid's. Et... Oui, c'est c'est surement à peu près tout ce qui à été retenu de positif, comme cité plus haut. :/ )

@Shenron : Ah, Shanghai II... J'en garde tout de même de précieux souvenirs, mais sur la version DOS.








_________________

[...]


Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Monster Boy and tue Cursed Kingdom

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9470
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2019-06-23 11:11
Citation :
Le 2019-06-23 05:28, petitevieille a écrit :

Ce jeu est un mystère. Il y avait de l'ambition, des frais importants en mercatique, et ils ont laissé des défauts aussi énormes qui sont pourtant assez faciles à.résoudre a priori (l'amplitude des sauts…). Pas de budget pour embaucher des testeurs ?

Ils ont même eu des bonnes idées, comme la garde classique qui ne pare que les normaux, et une super garde qui ne garde que les spéciaux (même si en pratique c'est relou de jongler). On sent que les mecs ont voulu bien faire, mais qu'ils ont eu trop le melon pour étudier ce que faisait la concurrence.

La French Touch !
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Sekiro, Daymare, Mario Odissey

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 25729
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2019-06-23 13:48
La french tous existe toujours, les jeux paraissent jolis et/ou originaux et au final ce sont des daubes.

Tain je cauchemarde encore en repensant à Remember Me....
_________________

Image


nicko
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0004797 pts.

Joue à Virtua Racing (switch)

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 7337

Hors ligne
Posté le: 2019-06-28 13:05
Citation :
Le 2019-06-23 13:48, RainMakeR a écrit :

La french tous existe toujours, les jeux paraissent jolis et/ou originaux et au final ce sont des daubes.

Tain je cauchemarde encore en repensant à Remember Me....


La french touch, le truc qui a le don de me mettre en colère... et c'est encore pire pour la "musique" ...

François
Pixel imposant


Inscrit : Dec 25, 2007
Messages : 801

Hors ligne
Posté le: 2019-10-02 16:33
Essayé quelques jeux des dernières pages :

Sink or Swim
A première vue, aussi bon que sur SNES. A seconde vue, aussi difficile que sur SNES ^^ Voilà un jeu où je ne vais pas bien loin, étant particulièrement mauvais aux Lemmings-like.

Sagaia
Sans être un super fan de la série Darius je trouve qu’elle propose pas mal de trucs intéressants. Celui-là ne dépareille pas du lot avec des ennemis et niveaux réussis. Pour un jeu de première génération, je trouve qu’il se défend drôlement bien !

Saint Sword
Pas mal du tout ! La prise en main n’est pas immédiate (le temps de s'adapter aux différentes transformations) mais je trouve le jeu suffisamment agréable pour se donner la peine d’insister dans la progression. Son approche esthétique me rappelle Alisia Dragoon avec une difficulté moindre heureusement. Les équipes de développement ont beau être différentes, je me demande si les deux jeux n’auraient pas des designers communs…

P.S. Road Rash est une révélation : il méritait son Grospixels Seal of Quality plutôt qu’un simple « bien », non mais ! ^^

Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Monster Boy and tue Cursed Kingdom

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9470
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2019-11-06 20:49
Dites, j'ai un souci, je ne vois pas mes screenshots avec Firefox, ça vous le fait aussi ou pas ?
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
DSE76
Gros pixel


Score au grosquiz
0019652 pts.

Joue à Sauver Tamriel

Inscrit : Mar 29, 2014
Messages : 1718
De : Normandie

Hors ligne
Posté le: 2019-11-06 21:24
Citation :
Le 2019-11-06 20:49, Shenron a écrit :

Dites, j'ai un souci, je ne vois pas mes screenshots avec Firefox, ça vous le fait aussi ou pas ?

Je suis sur Firefox et je vois parfaitement tes screens. Un problème client ?
_________________

La maturité, c'est être capable de jouer à un jeu mettant en scène des lapins roses sans avoir l'impression de mettre en jeu son identité personnelle. (Petitevieille)


Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Monster Boy and tue Cursed Kingdom

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9470
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2019-11-06 22:16   [ Edité le: 2019-11-06 22:17 ]
Je ne vois que les jaquettes, pas les images hébergées sur le FTP.

Bon, pas grave, on reprend :

Shining in the Darkness
Climax Entertainment/SEGA - 1991


Image Image Image

Premier épisode de la série des Shining, Shining in the Darkness est un dungeon-RPG à la première personne, dans lequel notre protagoniste doit explorer une série de donjons en compagnie de deux compagnons pour retrouver la princesse Jessica, qui a été enlevée par l’infâme Darksol, qui veut l’échanger contre le royaume. Rien que ça. Et tant qu’on y est, si on pouvait retrouver notre père qui a disparu en même temps que Jessica, ce serait pas mal.

On alterne ballades dans le village, qui permet de faire le plein d’armes, armures, et items, mais aussi de sauvegarder ou de se reposer, et exploration des donjons. Les monstres apparaissent aléatoirement, parfois seuls, parfois plusieurs, et on choisit quel monstre, ou parfois quel groupe de monstres, attaquer. Les combats se déroulent au tour par tour.

On découvre dans SitD l’interface à base d’icônes qui fera la renommée du la série : une pour attaquer, une pour la magie, une pour les items, et une pour fuir. Les items et les armes seront également repris plus tard. Les achats ne sont pas des plus simples, car on ne connaît pas les effets d’un objet ou les caractéristiques d’une arme avant de les acheter : un archaïsme qu’on retrouvera dans Shining Force.

Autre archaïsme, mais qui a son charme : il est indispensable de dessiner la carte des donjons sur un cahier à petits carreaux au fil de la progression. Tous les couloirs se ressemblent, il y a des culs de sac, et aucune carte ingame, donc débrouillez-vous. Personnellement, je ne suis pas câblée pour ce genre de choses, et j’ai accueilli la carte automatique de Shining the Holy Ark avec des larmes dans les yeux. Mais si c’est votre trip, vous pouvez vous faire plaisir.

Non seulement la carte est indispensable pour s’y retrouver, mais elle sert aussi à marquer l’endroit à partir duquel les monstres montent de niveau : en effet, on peut se taper contre des slimes de base pendant un moment, avant, au détour d’un couloir, de se faire rosser. Le grind fait partie intégrante du gameplay, car il faut avoir un certain niveau d’xp et d’équipement avant de s’aventurer un peu plus loin dans le labyrinthe.

Graphiquement le jeu est un peu brouillon, mais a du charme grâce à son bon choix de couleurs et son excellent chara design. Les musiques ne m’ont pas marquée, mais j’étais un peu trop occupée à me perdre pour tendre l’oreille.

Shining in the Darkness n’est pas un jeu pour moi, mais si vous aimez dessiner des plans et grinder comme un porc, allez-y, faites vous plaisir.

ASSEZ BIEN

Shining Force
SEGA/Climax Entertainment - 1993


Image Image Image

Deuxième jeu situé dans l’univers de Shining in the Darkness, Shining Force n’est pas sa suite chronologique pour autant : au contraire, Shining in the Darkness se déroule bien après Shining Force.

Shining Force abandonne le genre du dungeon crawler pour le Tactical RPG. Les phases d’exploration sont réduites au strict minimum, et quand on ne se contente pas de lire les dialogues qui développent le scénario, on se contente de se promener dans les villages pour parler aux habitants et faire des emplettes. Une fois sorti des villes, on se retrouve immédiatement à combattre. Pendant ces phases, qui représentent 95% du jeu, on dirige jusqu’à 12 personnages (sur une trentaine au total) dans des combats au tour par tour. Lors de chaque tour, on peut se déplacer et effectuer une action, comme attaquer, se défendre, utiliser un item, ou lancer une magie. L’ordre dans lequel les personnages agissent dépend de leur vitesse, et leur rayon d’action de leur classe, et du type de terrain.

Les ennemis agissent de la même façon. A l’exception des magies, les coups n’ont pas 100% de chance de porter, mais parfois on porte un coup critique aux dégâts plus importants. Les ennemis ne sont pas particulièrement futés, mais arrivent quand même à encercler un combattant isolé : il faut donc être attentif, ne pas laisser un personnage avancer seul, et garder les plus faibles (mages, archers, etc) en retrait.

Le génie de Shining Force réside dans son accessibilité : tous les menus sont présentés sous forme d’icônes, y compris dans les villes, et il est simple de voir les avantages et les inconvénients de chaque arme ou armure achetée.

Par ailleurs, les persos gagnent de l’XP au fil des combats, ce qui permet de prendre des niveaux et de gonfler leurs stats. Mais l’évolution de ces caractéristiques est en partie aléatoire, et un perso fort au début du jeu peut être à la traîne par la suite. De plus, une fois au niveau 10, on peut promouvoir les persos : cela change leur apparence, ils retombent au niveau 1, et leurs stats baissent, mais par la suite elles montent bien plus vite qu’avant : il faut donc bien choisir le moment des promotions.

La map des combats est lisible, et c’est tout ce qu’on lui demande : on reconnaît parfaitement les différents combattants, et les types de terrain. Mais ce sont indéniablement les écrans d’attaque qui sont les plus chouettes graphiquement, avec notre peso au premier plan, de dos, et son ennemi à l’arrière plan. Le chara design est très bon, et ces illustrations sont très réussies.

Malgré quelques menus défauts, notamment des contrôles un peu rigides, Shining Force est toujours un excellent jeu que tout possesseur de MD se doit d’avoir dans sa collection.

TRES BIEN

Shining Force II
Sonic!Software Planning /SEGA - 1994


Image Image Image

Shining Force II (qui se déroule avant Shining Force I, vous voila bien feintés) reprend le même principe, en ajoutant un peu raffinement : on peut explorer la carte du monde (ce qui ne sert pas à grand chose à part se perdre), la maniabilité est plus souple, le jeu est plus long (les promotions ont lieu au niveau 20 désormais), mais surtout le scénario est plus développé, et il y a eu un gros travail au niveau des personnages. Ils sont bien plus variés, et possèdent même des promotions alternatives, à condition d’avoir trouvé le bon item. Bref, le gameplay est plus intéressant, et la rejouabilité n'en est que meilleure.

On note l’apparition de la forge et du mithril, ce métal qui permet d’obtenir des armes surpuissantes, et qu’on retrouvera dans les épisodes suivants. Le jeu est également plus beau, et a toujours des thèmes musicaux inoubliables.

Bref, je ne m’étale pas trop, mais Shining Force II, c’est Shining Force en mieux, c’est vous dire si c’est bien.

TRES BIEN


_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
petitevieille
Grossier personnage

Score au grosquiz
0008865 pts.

Joue à Crazy Taxi, Sega Rally

Inscrit : Mar 08, 2002
Messages : 9376
De : mon rectum de vache

Hors ligne
Posté le: 2019-11-06 22:23
Fichtre, c'est Noël.

  Voir le site web de petitevieille
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Monster Boy and tue Cursed Kingdom

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9470
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2019-11-06 22:29   [ Edité le: 2019-11-06 22:33 ]
J'ai joué à tout ça en août, c'est dire si je suis en avance ^^ Mais j'ai eu envie de poster ce soir.

Pb d'images résolu : c'est Ghostery qui mettait le bazar...

  Voir le site web de Shenron
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Sekiro, Daymare, Mario Odissey

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 25729
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2019-11-06 23:51
Citation :
Le 2019-11-06 20:49, Shenron a écrit :
Dites, j'ai un souci, je ne vois pas mes screenshots avec Firefox, ça vous le fait aussi ou pas ?


Non firefox c'est blindé de bugs et d'incompatibilités

Citation :
Le 2019-11-06 22:29, Shenron a écrit :
Pb d'images résolu : c'est Ghostery qui mettait le bazar...

C'est un bloqueur de pub ?
_________________

Image


Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Monster Boy and tue Cursed Kingdom

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9470
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2019-11-07 12:56
Oui, c'est un bloqueur de pubs.
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
DSE76
Gros pixel


Score au grosquiz
0019652 pts.

Joue à Sauver Tamriel

Inscrit : Mar 29, 2014
Messages : 1718
De : Normandie

Hors ligne
Posté le: 2019-11-07 19:08
Je me disais aussi que tu faisais de la pub pour la MD !
_________________

La maturité, c'est être capable de jouer à un jeu mettant en scène des lapins roses sans avoir l'impression de mettre en jeu son identité personnelle. (Petitevieille)


LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Aedemphia

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 7541
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2019-11-08 00:00
Citation :
Le 2019-11-06 22:16, Shenron a écrit :
Bref, je ne m’étale pas trop, mais Shining Force II, c’est Shining Force en mieux, c’est vous dire si c’est bien.


Pourtant tu leur donnes la meme note a tous les deux Perso, j'aurais limite dit EXCEPTIONNEL pour le 2. C'est evidemment toalement subjectif mais je le mets sans probleme dans mon top 5 Megadrive.
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD

Index du Forum » » Groblogs » » Groblog Shenron : exploration du romset Megadrive

1783 messages • page
1 ... 858687888990




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)