les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Hors-sujet » » Que lisez-vous en ce moment ?
276 messages • page
1234 ... 14
Auteur Que lisez-vous en ce moment ?
Markadet
Pixel monstrueux



Inscrit : Mar 20, 2002
Messages : 2207
De : Tours

Hors ligne
Posté le: 2007-03-20 17:02
Comme le forum de Planetjeux semble être vraiment mort, j'entreprend de faire ici la résurrection d'un des topics que je préférai là-bas.

Alors, que lisez-vous en ce moment ? (il serait bien de limiter ce topic aux romans et essais, et de parler ailleurs de BD, journaux ou notice de four à micro-onde)


Je suis dans une période très Paul Auster, auteur que j'avais découvert il y a quelques années, alors que j'avais acheté La nuit de l'oracle sur le conseil d'un ami. Sur le coup ça m'avait un peu ennuyé et j'avais laissé ça en plan. Et puis il y a peu, j'ai lu La musique du hasard qui m'a vachement plu, et je me suis remis sur La nuit de l'oracle que j'ai beaucoup aimé aussi. Cet auteur semble obsédé par l'idée de travail répétitif et absurde, que ses héros font sans trop savoir pourquoi, il écrit dans un style très accessible et agréable mais recherché (caractéristique des bons romanciers américains j'ai l'impression). J'ai acheté deux de ses livres à ma mère pour son anniv', et les jours suivants je me suis surpris à regretter de ne pas les avoir gardé pour moi , en plus je ne les trouve plus dans le magasin où je les lui avait ahceté. Alors je me suis rabattu sur Le diable par la queue, autobiographie où Paul Auster se raconte à travers l'argent. Ce bouquin semble donner leurs sources à beaucoup d'éléments vus dans les autres livres de cet auteur, ça a l'air passionnant.

  Voir le site web de Markadet
CBL
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 02, 2002
Messages : 9108
De : Versailles

Hors ligne
Posté le: 2007-03-20 17:58
En ce moment je suis dans une grosse période James Elroy.
J'avais dévoré il y a quelques temps American Tabloid et Amercian Death Trip. La trilogie américaine (le dernier tome est en cours d'écriture) raconte la face caché de l'Amérique des années 50-60 en mélangeant personnages réels (JFK, Jimmy Hoffa, Martin Luther king, Howard Huges, J. Edgar Hoover...) et personnages inventés avec qui on vit l'Histoire. Tout y passe : l'assassinat de JFK, le Vietnam, la Baie Des Cochons, la lutte pour les droits civiques...
C'est du James Elroy donc écrit entre deux rails de coke avec un style très sec et des phrase courtes et on se régale à plonger dans cette période salement décadente mais vraiment passionnante.

Et il y a une semaine, j'ai replongé avec Le Dahlia Noir (pas trop mal adapté au cinéma récemment par Brian De Palma). C'est le premier volet de la tétralogie Los Angeles avant Le Grand Nulle Part, LA Confidential (merveilleusement adapté au ciné) et White Jazz (prochainement adapté au ciné). Les 4 tomes se concentrent sur le LA et particulièrement le LAPD d'après guerre et se suivent plus ou moins : on retrouve les mêmes personnages, la même ambiance, le même style d'histoire... Les meurtres, la drogue et les stars se mèlent à la politique, à la lutte contre le communisme et aux flics violents. Les histoires se multiplient et se mélangent pour un cocktail détonnant. On sort du polar classique pour rentrer dans un roman d'ambiance écrit par un allumé né à cette époque.

Le bonhomme n'est en effet pas très sain. Le Dahlia Noir raconte toute l'enquète autour du meurtre d'Elisabeth Short, une actrice assassiné. La base de l'histoire est un fait divers réel et il y a vraiment eu une Elisabeth Short tuée. Mais le plus troublant est que la propre mère de l'auteur a été tuée. Il a un peu assimilé les deux et a même mené l'enquète pour retrouver l'assassin de sa mère. Il raconte cette expérience dans son autobiographie Ma Part d'Ombre et dans un documentaire qui est passé récemment sur Arte.
_________________

Le mauvais goût dans les jeux


  Voir le site web de CBL
Markadet
Pixel monstrueux



Inscrit : Mar 20, 2002
Messages : 2207
De : Tours

Hors ligne
Posté le: 2007-03-20 18:27
Le seul Ellroy que j'ai lu est Un tueur sur la route (en VO : Silent Terror), sur le conseil de James Gray, et j'ai trouvé ça superbe. Probablement la meilleure histoire de serial killer que j'ai lu. Le tout fait en mélangeant fiction avec un zeste de réalité (le passage avec Charles Manson par exemple), un style réaliste, c'est vraiment terrible.

Sinon j'étais vaguement au courant de l'histoire "Dahlia noir/vraie mère de Ellroy", mais justement je n'arrivais pas à faire la part des choses entre la réalité et le délire d'artiste fou. T'aurais pas le nom de la vidéo ? (Saint Youtube je t'invoque)

  Voir le site web de Markadet
WRC_Xelloss
Pixel digne de ce nom


Score au grosquiz
0001400 pts.

Inscrit : Dec 16, 2005
Messages : 171
De : Beuvrages (à côté de Valenciennes)

Hors ligne
Posté le: 2007-03-20 19:12
Comme je l'ai dit dans un autre topic, je suis actuellement dans Isaac Asimov. Je me suis tapé "Le robot qui rêvait", "Les robots de l'aube" et je termine en ce moment "Les robots et l'empire".

Sinon, régulièrement, je poursuis la série des annales du disque-monde de Terry Pratchett, série que je recommande chaudement aux amateurs d'héroic-fantasy, d'humour anglais et de gros délire bien écrit en général. Y'a quelques temps, j'ai fini le douzième je crois (en l'occurence "Le faucheur").

mickmils
Gros pixel


Score au grosquiz
0000200 pts.

Joue à Morrowind, Yakuza 3, Persona 3 Portable, et des horreurs casual

Inscrit : Aug 30, 2002
Messages : 1865
De : Paris malgré lui.

Hors ligne
Posté le: 2007-03-20 19:33
Il se trouve que j'ai lu le Dahlia Noir il y a peu, et que j'ai trouvé ca très surfait. De la vulgarité j'en rajoute pour créer une ambiance, de l'argot a tire-larigot (lol!) qui rend le langage paradoxalement difficile a suivre... Et l'ayant lu en français, je crois que j'ai meme soupçonné des traductions super approxamitives, ce qui n'arrange rien. Un scénario qui avance peu, jusque dans les derniers chapitres, que j'ai trouvés presque incompréhensible.

Sinon, je lis du Pratchett en ce moment. Night Watch, pas le meilleur non plus que j'ai lu, mais tout de même très honorable.

  Voir le site web de mickmils
CBL
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 02, 2002
Messages : 9108
De : Versailles

Hors ligne
Posté le: 2007-03-20 19:34
Le docu s'appelle American Dog.
Je viens de trouver un lien pour le regarder en stream :
http://culturalgangbang.blogspot.com/2007/03/american-dog.html
_________________

Le mauvais goût dans les jeux


  Voir le site web de CBL
Pipomantis
Pixel de bonne taille



Inscrit : Jun 09, 2005
Messages : 263

Hors ligne
Posté le: 2007-03-20 19:40
Je lis ce que je lis depuis environ 6 mois : Les miscellanées de Mr Schott.

A savoir un bouquin qui à lui tout seul défonce la Bible, la Torah et le Coran réunis :





Ce livre est en fait une compilation d'informations n'ayant aucun rapport entre elles.

Et, pour que ces informations valent le coup, bien évidemment, elles n'ont aucune utilité et s'averent donc indispensables.

Dans Les miscellanées de Mr. Scott on apprendra, pele-mele les apparitions de Hitchcock dans ses films, les secrétaires généraux de l'ONU de 1946 à nos jours, ou bien encore "Quelques danois célebres".

A ouvrir de temps en temps pour hurler de rire en se disant "j'encombre mon esprit de choses totalement inutiles.


Morceaux choisis :

"Les voyages de Gulliver"

"Ses voyages ont conduit Lemuel Gulliver à Lilliput, Brogdingnag, Laputa, Balnibarbi, Luggnagg, Glubbdubdrib, au Japon et chez les houyhnhnms".



"Les six femmes d'Henri VIII"

"Catherine d'Aragon, Anne Boleyn, Jane Seymour, Anne de Clèves, Catherine Howard, Catherine Parr
[répudiée, décapitée, décédée, répudiée, décapitée, veuve & rescapée]"



Mais il y a encore bien d'autres choses comme la composition du big Mac, l'histoire des Francs-tireurs de Baker Street ou bien les différentes classifications d'icebergs.

Un must-have pour briller en société, comme dirait l'autre.

Complétement abstrait, il va de soi.

Et si ça vous interesse je vous parlerai de la maison des feuilles, le Blair Witch de la littereature.
_________________

www.gamersyde.com
C'est vraiment très bien (et si vous n'y allez pas, vous mourrez dans une semaine).


  Voir le site web de Pipomantis
Sodom
Gros pixel



Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 1895

Hors ligne
Posté le: 2007-03-20 19:44
Citation :

Sinon, régulièrement, je poursuis la série des annales du disque-monde de Terry Pratchett, série que je recommande chaudement aux amateurs d'héroic-fantasy, d'humour anglais et de gros délire bien écrit en général. Y'a quelques temps, j'ai fini le douzième je crois (en l'occurence "Le faucheur").


Je n'ai malheureusement pas accroché aux romans, alors même que j'adore les deux premiers Discworld en jeu vidéo : une allergie au style d'écriture peut-être, ou la traduction pas au top...

Actuellement, je suis sur "L'escholier de Dieu" de Mika Waltari, récit des mésaventures d'un candide dans l'Europe du XVIème siècle : c'est assez facile à lire, le ton est essentiellement humoristique, voire caustique (le procès en sorcellerie vaut le détour).

A côté, je savoure lentement le troisième tome des Nouvelles de Richard Matheson : tout simplement culte pour les amateurs de fantastique/horreur. On retrouve nombre d'histoires scénarisées par l'auteur lui-même pour des séries comme "Twilight Zone" (dont "cauchemar à 6000 mètres", l'attaque - réelle ou fantasmée ? - d'un avion de ligne par une créature belliqueuse)

mickmils
Gros pixel


Score au grosquiz
0000200 pts.

Joue à Morrowind, Yakuza 3, Persona 3 Portable, et des horreurs casual

Inscrit : Aug 30, 2002
Messages : 1865
De : Paris malgré lui.

Hors ligne
Posté le: 2007-03-20 20:44
Citation :
Je n'ai malheureusement pas accroché aux romans, alors même que j'adore les deux premiers Discworld en jeu vidéo : une allergie au style d'écriture peut-être, ou la traduction pas au top...


Tu accrocheras peut etre a la version téléfilm du Hogfather , qui se trouve être bizarrement etre une excellente adaptation de l'oeuvre de Pratchett.

  Voir le site web de mickmils
Markadet
Pixel monstrueux



Inscrit : Mar 20, 2002
Messages : 2207
De : Tours

Hors ligne
Posté le: 2007-03-20 20:45
Citation :

Le 2007-03-20 19:34, CBL a écrit:
Le docu s'appelle American Dog.
Je viens de trouver un lien pour le regarder en stream :
http://culturalgangbang.blogspot.com/2007/03/american-dog.html


Merci !

Sinon pour Pratchett, je n'ai jamais pu, j'avais acheté un tome au moment de la sortie de Discworld 1 sur PC (ça date un peu), et je n'avais pas du tout aimé, et le jeu non plus finalement. Il me semble que j'avais acheté tout ça en suivant les conseils de Joystick, où un rédacteur semblait être un très gros fan.

Mais je ne leur en veut pas, par la suite ils ont parlé longuement de L'Art invisible, insurpassable bouquin de théorie de la BD (c'est une BD donc je ne suis pas sensé en parler sur ce topic, mais tant pis) et ça m'a amené à le lire, ainsi que d'autres théoriciens de la BD comme Will Eisner.

  Voir le site web de Markadet
Niloc-Nomis
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0024194 pts.

Joue à Deltarune (Switch) / Ys Origin (Wii)

Inscrit : Aug 11, 2002
Messages : 8453
De : Ferté sous Jouarre

Hors ligne
Posté le: 2007-03-20 21:04
En ce moment je suis vers a fin de A l'est d'Eden de Steinbeck.



Pour ceux qui n'ont jamais lu Steinbeck je ne peux que les encourager à coup de pieds au cul à lire les Raisins de la colère, bouquin qui m'a bouleversé à un point inimaginable.

A l'est d'Eden raconte toujours une histoire de Californiens au tournant du XIXème et du XXème siècles, avec une dimension mythologique assez impressionnante. Le bouquin date de la fin de la vie de son auteur (1950's) et il en fait un creuset de toute l'analyse des Etats-Unis qu'il a pu échaffauder au cours de sa carrière.

C'est passionnat, et les quelques pages sur la Ford T sont anthologiques.
_________________

... mais j'ai rebranché la Master System sous la télé!


Markadet
Pixel monstrueux



Inscrit : Mar 20, 2002
Messages : 2207
De : Tours

Hors ligne
Posté le: 2007-03-20 21:32
A l'Est d'Eden est un des romans américains qui m'a le plus marqué. Ce que tu appelles la "dimension mythologique" est vraiment excellent, avec cette dimension (les dynasties de personnages qui s'entrecroisent) pour moi c'est l'équivalent américain des Misérables.

D'ailleurs je me suis longtemps posé beaucoup de questions sur le mal, par rapport à ce qui est dit dans le roman (surtout avec l'histoire de la pute) où le mal est présenté comme un élément qui fait vraiment partie de l'essence des personnes, et non pas comme quelque chose de causé par un environnement ou des évènements. Là, le personnage semble vraiment "bouffé" par le mal (elle a plusieurs fois l'occasion de vivre une vie agréable, mais gâche tout par avidité ou à cause d'autres péchés), et il me semble que ça se transmet à un de ses enfants... C'est un point de vue original, à l'exact opposé des Misérables, ou de la plupart des romans que j'ai lu.

J'ai lu plus tard Les raisins de la colère, je l'ai aimé aussi mais il ne m'a pas touché comme Eden. En tout cas ça reste un excellent roman, je garde un vif souvenir des descriptions de la situation des paysans endettés qui supportent seuls la peur de voir leur famille crever de faim (et aussi d'une scène à hurler de rire où Steinbeck parle de la dévotion chrétienne de la grand mère... ça te dit quelque chose ? )

  Voir le site web de Markadet
Riki
Pixel imposant


Inscrit : Feb 23, 2003
Messages : 681
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2007-03-20 23:18
En ce moment, je suis sur Lestat le Vampire de Anne Rice, ce roman est le 2ème tome d'une série de 5 volumes dont le 1er est "Entretien avec un vampire" adapté au cinéma dans un film du même nom et que vous avez sûrement tous déjà vu.


J'ai lu il y a peu "Le jardin des lumières" de Amin Maalouf. Ce livre raconte l'histoire de Mani, peintre et philosophe (prophète ?) vivant au 2ème siècle après Jesus-Christ quelque part en Orient. Comme toujours avec Amin Maalouf, ce livre est un véritable voyage dans le temps et l'espace. On est littéralement transporté.


Les goûts étant à mon avis trop subjectifs, je ne me permettrai pas de conseiller quoique ce soit bien que j'adore les bouquins de Maalouf et que le bouquin d'Anne Rice n'est pas mal du tout pour l'instant


Niloc, de quoi parle "Les raisins de la colère" ? Et pourquoi t'a t-il bouleversé ?

Markadet
Pixel monstrueux



Inscrit : Mar 20, 2002
Messages : 2207
De : Tours

Hors ligne
Posté le: 2007-03-21 00:50
Citation :

Le 2007-03-20 23:18, Riki a écrit:
Niloc, de quoi parle "Les raisins de la colère" ?

Je meurs d'envie de répondre.... Mais il faut que j'arrête de prendre ce topic pour mon blog

Sinon j'ai été vachement déçu par le film A l'est d'Eden avec James Dean, parce qu'il ne reprend qu'une part très très faible du roman (syndrome Dune de David Lynch ?) et en plus ce n'est pas un des passages qui m'avait le plus marqué. La grande fresque américaine au cinéma reste à faire, mais j'ai peur que ça soit quasi-impossible (comme de faire une adaptation fidèle des Misérables, de Dune, etc.)

  Voir le site web de Markadet
Niloc-Nomis
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0024194 pts.

Joue à Deltarune (Switch) / Ys Origin (Wii)

Inscrit : Aug 11, 2002
Messages : 8453
De : Ferté sous Jouarre

Hors ligne
Posté le: 2007-03-21 08:52
Les Raisins de la colère raconte l'errance d'une famille de très pauvres agriculteurs de l'arrière pays de la côte ouest américaine qui, comme des milliers de familles comparables, s'est vue confisquer ses quelques terres par les banques afin de mettre en place d'immenses exploitations (la base de la puissance agricole américaine d'aujourd'hui), mettant sur les routes des milliers et des milliers de familles qui ont rejoint à pieds ou à 20 sur des antiques camionnettes les plantations et les usines de Californie.
Le problème c'est que tout cela se passe juste après le début de la dépression de 1929.

S'ensuit un portrait terrifiant de la déshumanisation d'une société, fait d'errances, de camps d'hébergement, d'espoirs, mais ces derniers sont de plus en plus ténus au fil des 650 pages. Pour se terminer par des ultimes pages qui m'ont réellement traumatisé. Dans la grange pendant l'orage pour ceux qui connaissent.

Malgré tout ce roman est d'une perfection narrative incroyable, et Markadet c'est le premier bouquin de Steinbeck que j'aie lu, peut-être est-ce pour ça qu'il m'a tant marqué. Eden datant des 50's (les 30's pour les Raisins, presque un reportage en fait) il a un peu un aspect "apartés du vieux con qui a vécu" qui me gonflait sur la première moitié du bouquin. Dans les Raisins de la colère le lecteur est entraîné à 100% dans cette odyssée tragique.


_________________

... mais j'ai rebranché la Master System sous la télé!


hardballer
Pixel de bonne taille

Score au grosquiz
0000315 pts.

Inscrit : Mar 07, 2002
Messages : 336
De : Grésivaudan !

Hors ligne
Posté le: 2007-03-21 11:03
Le cycle de l'assassin royal de Robin Hobb .... c'est une monument en 13 tomes (les editions Pygmalion l'on sorti en 4 tomes sous le nom "La citadelle des Ombres")

La deuxieme partie (les 7 derniers tomes) est peut etre d'un niveau inférieur à celui des 6 premiers ... mais la barre était tellement haute que ça en est preque compréhensible.

Je pense que la critique krinein parlera mieux que moi ... http://www.krinein.com/livres/Hobb-754.html
_________________

Snap back to reality, Oh there goes gravity


Laurent
Commissaire politique


Joue à Celeste (PC)

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22258
De : Borgo, là ou l'ADSL n'évolue plus.

Hors ligne
Posté le: 2007-03-21 11:27
J'ai lu Les raisins de la colète quand j'étais ado, sur ordre de ma prof de français. J'en garde un excellent souvenir, même si ce fut au départ un petit calvaire en raison de la longueur du bouquin. J'avais ensuite vu le film avec Henry Fonda.

Mes lectures récentes :

- God save la France, de Stephen Clarke : un livre qui a eu beaucoup de succès grace à un buzz parti du net. C'est écrit par un Anglais qui vit en France depuis 10 ans, et raconté à la première personne par un personnage fictif, un Anglais qui débarque à Paris pour participer au montage d'une chaîne de salons de thé, peu avant la 2e guerre du Golfe. C'est un bouquin très rigolo (un éclat de rire toutes les deux pages devant la manière dont sont décrits certains travers français), mais il y a un peu tromperie sur la marchandise : d'abord c'est un livre sur Paris et non sur la France, et d'autre part c'est un livre authentiquement francophobe. Chaque critique est exagérée et appuyée jusqu'à paraître absurde, mais en réalité c'est pour masquer le fait que le bouquin décrit les Français comme des sales cons xénophobes et inefficaces (ce qui est bien peu original comme portrait), et les Françaises comme des femmes merveilleuses parce qu'elles couchent dès le premier soir. On passe l'essentiel de la lecture à pressentir un regard attendri qui en définitive ne vient jamais (le livre se termine dans le cynisme le plus total). Seul le fait que l'auteur semble ne guère avoir plus de considération pour ses compatriotes fait un peu passer la pillule.

- Pour solde de tout compte, de François Santoni et Jean-Michel Rossi : c'est la première fois que je lis un ouvrage traitant du nationalisme corse, malgré mes 15 ans de vie dans l'île. Ce bouquin très engagé mais concis, passionnant et fort bien écrit permet de s'y repérer dans la manière dont les choses ont évolué depuis la fin des années 80, et d'associer certains noms à certains faits, sigles et mouvements politiques. Les deux auteurs ont été assassinés.

- Moby Dick, de Herman Melville : ma tentative de retour vers la vraie littérature, pas encore totalement réussie. Je n'arrive pas à terminer ce livre, qui me largue sans cesse avec ses références religieuses qui me dépassent, vu que je n'ai jamais étudié la question. Et puis quand on lit un bouquin de 800 pages sur une chasse à la baleine et qu'au bout de 250 pages le bâteau est toujours à quai, on se dit que les romans d'autrefois n'avaient pas grand chose à voir avec ceux d'aujourd'hui. Mais le simple fait de goûter à de l'écriture de grande qualité (la traduction est de Jean Giono) est un plaisir suffisant pour que je ne remise pas le bouquin.

- Hannibal Lecter, les origines du mal, de Thomas Harris : dernier tome en date de la série à succès. Sympa, vite lu, toujours très bien écrit et bourré de subtilités qui auront disparu de la version ciné, et quelques passages très éprouvants. Là encore il y a un regard extérieur sur la France, où se passe l'essentiel du bouquin, mais cette fois c'est plus consensuel.

- Ecriture, de Stephen King. Une première partie sur la jeunesse très difficile de l'auteur et ses débuts derrière la machine à écrire, et une autre contenant de nombreux conseils aux apprentis écrivains. Passionnant d'un bout à l'autre. King y fait beaucoup de confidences sur son passé alcolique et cocaïnomane (il aurait écrit la plupart de ses best-sellers en étant défoncé et bourré). Et à tous ceux qui se demandaient comment il avait le temps matériel d'écrire tous ses pavés, il explique en plus que chacun d'entre eux est rédigé deux fois, une première en ne sachant pas comment l'histoire va se terminer, et une deuxième où il englobe chaque détail dans la thématique qui s'est dégagée du récit une fois que les détails de celui-ci se sont imposés d'eux-mêmes. Hallucinant.

- La dernière victime, d'Emmanuel Ménard : encore une version de Jack l'Eventreur, ses crimes, l'enquête, bourrée d'humour, passionnante. Il s'agit d'une oeuvre de jeunesse dans laquelle l'auteur donne parfois dans la démo technique en utilisant du subjonctif imparfait toutes les deux phrases, mais à part ça c'est un régal.

Sinon quelques polars comme l'Ame du mal (une sorte de Se7en écrit par un français) ou les bouquins de JC Granger (qui sont de moins en moins bons à mesure qu'il en écrit), deux bouquins de la série Halo (très sympa si on est fan du jeu, sinon bof), une autobiographie de Michel Serrault...

De Paul Auster j'ai tenté la Trilogie New-Yorkaise, mais après le premier récit j'ai laissé tomber. J'ai l'impression qu'il adore mettre en place une vraie intrigue pour pouvoir la laisser en plan à mi-course, et c'est très frustrant. Par contre j'avais beaucoup aimé les deux films qu'il avait écrits, avec Harvey Keitel, Smoke et Brooklyn Boogie si je me souviens bien.

_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
dante2002
Déterreur de topics


Score au grosquiz
0002009 pts.

Joue à Devil May Cry

Inscrit : Feb 10, 2003
Messages : 5177
De : METZ

Hors ligne
Posté le: 2007-03-21 11:42
Je suis assez hétéroclit dans mes lectures, et voici ce que j'ai lu les 6 derniers mois (je suis un gros lecteur) :

-Le petit prince, parce que je le lis au moins une fois par an, c'est un peu mon bouquin préféré.

-tous les Bernard Werber, parce qu'en lecture "MC do" ça se laisse lire avec plaisir, et que les thanatonautes est un bon bouquin

-tous les jules vernes, parce que c'est sans doute mon auteur préféré.

-la dernière cochonnerie de François de Closet ("Toujours PLUS" je crois) pour me marrer un coup, en entendant taper sur du fonctionnaire et du chomeur avec véhémence...

  Voir le site web de dante2002
Markadet
Pixel monstrueux



Inscrit : Mar 20, 2002
Messages : 2207
De : Tours

Hors ligne
Posté le: 2007-03-21 12:00
Citation :

Le 2007-03-21 11:27, Laurent a écrit:

De Paul Auster j'ai tenté la Trilogie New-Yorkaise, mais après le premier récit j'ai laissé tomber. J'ai l'impression qu'il adore mettre en place une vraie intrigue pour pouvoir la laisser en plan à mi-course, et c'est très frustrant. Par contre j'avais beaucoup aimé les deux films qu'il avait écrits, avec Harvey Keitel, Smoke et Brooklyn Boogie si je me souviens bien.

Alors ne lis pas La nuit de l'oracle, c'est exactement ça ("il adore mettre en place une vraie intrigue pour pouvoir la laisser en plan à mi-course, et c'est très frustrant").

Pour le cinéma je n'étais pas au courant, en plus dans la Nuite de l'oracle le personnage principal (un écrivain) présente la perspective de travailler pour le cinéma comme vraiment minable, un truc purement alimentaire, alors je croyais que ça ne serait pas trop le genre de Auster de faire ça... Mais je viens tout juste de lire dans son autobio qu'il a été un très gros cinéphile lorsqu'il était en France (fin des 60's), jusqu'à envisager d'entrer à l'IDHEC.

Sa filmo complète ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Auster#Filmographie

Sinon le livre sur la Corse dont tu as parlé a l'air très intéressant, je pense que je vais essayer de le trouver, j'espère seulement que l'historique de tous les différents courants des machins nationalistes ne sera pas trop ennuyeux.

  Voir le site web de Markadet
Laurent
Commissaire politique


Joue à Celeste (PC)

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22258
De : Borgo, là ou l'ADSL n'évolue plus.

Hors ligne
Posté le: 2007-03-21 14:32
Citation :

Le 2007-03-21 12:00, Markadet a écrit:

Sinon le livre sur la Corse dont tu as parlé a l'air très intéressant, je pense que je vais essayer de le trouver, j'espère seulement que l'historique de tous les différents courants des machins nationalistes ne sera pas trop ennuyeux.


Non, ce n'est pas ennuyeux car ça prend parfois la tournure d'un roman policier, et il y a des passages complètement extravagants (fusillades en plein meeting, course-poursuites lors d'assassinats manqués, récit d'entrevues place Beauveau au contenu hallucinant, attentats d'initiative personnelle tournant à la bérézina...). Parfois ça rappelle un peu le récit que fait la voix off dans des films comme Les affranchis ou Casino. Il vaut mieux le prendre comme ça, surtout dans la mesure où on n'a qu'un seul point de vue sur des affaires très complexes.

_________________

Image


  Voir le site web de Laurent

Index du Forum » » Hors-sujet » » Que lisez-vous en ce moment ?

276 messages • page
1234 ... 14




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)