les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Musique » » Une Grozik (qui est morte) au design vomitif (et qui n'apporte rien)
95 messages • page
12345
Auteur Une Grozik (qui est morte) au design vomitif (et qui n'apporte rien)
Laurent
Commissaire politique


Joue à Super Mario 3d All Stars

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22305
De : Borgo, là ou l'ADSL n'évolue plus.

Hors ligne
Posté le: 2006-10-29 11:57
Je pense que la Grozik de JC consacrée à Kameo, de même que les quelques précédentes qui rendaient souvent visite à Rare, pourrait donner l'occasion de défricher un peu le terrain en ce qui concerne les musiciens travaillant pour ce studio.

Parce que oui, Rare est en général constant dans les musiques de ses jeux, mais entre Grant Kirkhope, Robin Beanland, David Clynick et Steve Burke je ne m'y retrouve plus. Y en a-t-il un qui se détache du lot en tant que musicien historique de Rare ? Ces gens ont-ils fait des musiques pour d'autres développeurs ?

Ca serait bien qu'un connaisseur nous fasse un petit topo à l'occasion à ce sujet.

_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Sodom
Gros pixel



Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 1895

Hors ligne
Posté le: 2006-10-29 19:40
Je ne connais pas trop les musiciens de chez Rare. Quant à la Grozik Kameo, je l'ai écoutée en entier sans me faire d'avis tranché dessus. C'est un très bon travail de commande mais il lui manque un peu de personnalité : Un coup on sent l'influence de Danny Elfman, un autre celle d'Howard Shore... Et les idées du compositeur, que deviennent-elles là-dedans ?

JC
Camarade grospixelien


Joue à Cyberpunk 2077

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8224
De : là où y'a du débit qui déboite

Hors ligne
Posté le: 2006-10-30 15:53
(pardon pour le HS, mais j'en profite)

Alors ça c'est marrant que tu dises ça Sodom parce que le commentaire que j'avais initialement écrit pour Kameo (avant de décider de le raccourcir pour éventuellement le réutiliser dans un quelconque dossier rare/musique/kameo/autre qui, contrairement à la grozik, aurait j'espère été lu par plus de deux personnes) parlait justement des influences qu'ont pu avoir Elfman ou le Seigneur des Anneaux sur Steve Burke pour la composition de Kameo ! Car bien que les points communs soient troublant de prime abord, je pense pour ma part que l'inspiration se fait à un degré supérieur (cad l'un n'inspire pas l'autre, mais les deux s'inspirent de la même chose). C'est un peu bancal et pas très convaincant, n'ayant pas osé trop prendre parti de peur de paraitre prétentieux et aussi de dire des bêtises, mais c'est l'occasion ou jamais de poster ça alors bon... :

------------
Il est fréquent, dans le domaine de la musique de jeu vidéo, de parler d'une bande son en comparant les morceaux ou/et leur auteur à de grands noms de la scène cinématographique. En soit ce n'est pas un problème (et je suis le premier à le faire dès que ça me semble évident) mais c'est parfois une façon un peu précipitée de juger une oeuvre, et surtout ça ne rend pas toujours service au jeu vidéo de façon générale... Par exemple pendant une période il suffisait que quelqu'un utilise des cuivres sur un rythme un peu marqué militairement pour être aussitôt comparé à John Williams. Et quand bien même cela serait parti d'une bonne intention, et même si c'est parfois totalement exact et voulu de la part des développeurs, cela revient finalement à cantonner la musique de jeu à de la copie d'une personne là où il faudrait parfois y voir l'inspiration de tout un courant musical. Car John Williams n'est finalement qu'un représentant très populaire d'une école de composition symphonique américaine et bien plus vieille que lui. En d'autres termes, écrire une musique qui fait penser à John Williams, ce n'est pas forcément "s'inspirer de Williams", mais c'est aussi revendiquer son intérêt pour un style plus que centenaire (d'ailleurs, si John Williams est un peu passé de mode, le style correspondant est quant à lui toujours largement usité).

Dans le cas de la grozik qui nous intéresse aujourd'hui, le principe reste le même. En écoutant Kameo, et pour peu que vous soyez allé au cinéma ces 15 dernières années, il est plus que probable que des noms comme Danny Elfman (musicien attitré des films de Tim Burton) vous viennent en tête. Le compositeur de Kameo, Steve Burke, reprend à plusieurs reprises des notes typiques de Elfman. Mais s'inspire-t-il ouvertement de Elfman pour autant ? De même, la résonnance entre l'aspect symphonique des passages plus héroïques de cette bande-son avec une certaine trilogie récente (Le Seigneur des Anneaux, composé par Howard Shore) ne reflète-t-il pas une nécessité scénaristique plutôt qu'une faute d'inspiration ?... Elfman ou Shore sont de "jeunes" compositeurs, qui ont aussi leurs propres influences, et c'est de ce côté qu'il faut chercher les points communs avec Kameo. En outre, leur popularité auprès du public actuel ne va pas forcément de paire avec la reconnaissance de leurs ainés (ainsi cela fait seulement deux ou trois ans que l'on commence à pardonner à Danny Elfman ses origines Rock, et être comparé à lui, dans certains milieux vieux jeu, ne sera jamais un compliment). Tout ça pour dire que l'influence se fait ici à un autre niveau puisque l'on a, une fois encore, à faire à des gens bien plus jeunes que le genre musical qu'ils investissent.

Howard Shore a à son actif des bandes sonores bien plus minimalistes que celle des "anneaux". Se7en, The Game, the Score... Avec les anneaux, il a vu l'opportunité d'écrire une pièce musicale symphonique complète, proche de ce que serait un opéra au cinéma. Par ailleurs le film propose un univers fantastique médiéval, tout comme.. Kameo. Or il n'existe pas cinquante façons différentes de composer pour ce genre d'ambiance. Bien entendu on peut privilégier les guitares électriques, la samba, ou tout ce qu'on veut, mais quand on a la chance de participer à un film épique de 12h, ou quand on a la chance d'écrire pour un orchestre symphonique alors qu'on est un compositeur de musique de jeu (métier encore plus mal vu que des origines Rock ), on ne se risque pas à de nouvelles expérimentations et on se contente de faire ce qu'il est coutumier de composer dans ce genre de situation : de la musique symphonique dont l'influence, par opposition au style américain que l'on qualifierait de "nouveau-monde", dérivera de "l'ancienne école" (est-)européenne. Comparer Shore et Burke revient du même coup à comparer deux dissertations d'un même sujet : la ressemblance découle avant tout du sujet de départ, plus que de l'influence de l'un sur l'autre.

Même chose pour "l'autre" aspect de l'OST de Kameo, très Elfmanien. Danny Elfman partage avec Steve Burke une grande admiration pour le travail fourni par le compositeur Bernard Herrmann (Psychose, Citizen Kane, the Day the Earth Stood Still...) et les points communs entre les travaux de Elfman et de Burke en deviennent inévitable, alors que c'est avec Herrmann qu'il faudrait pousser la comparaison (mais les similitudes deviennent subitement moins évidentes, Herrmann étant de la génération précédente). Dans le cas de Kameo où Steve Burke, désireux de suivre le modèle d'Europe de l'Est tout en restant plus intimiste qu'un Seigneur des Anneaux ou qu'un Conan le Barbare, va une fois encore chercher refuge du côté d'autres noms qui ont inspiré Elfman en son temps (Prokofiev, Stravinsky, je ne vous ferai pas l'affront de citer Tchaikovsky tant c'est une évidence, et un certain gout pour les chorales d'influence germanique).

En revanche ce qu'on ne peut retirer à Kameo, c'est le fait de ne pas avoir cherché a réinventer ces influences pour le domaine du jeu vidéo. Autrement dit, même si Steve Burke "ne fait pas du Elfman", il travaille d'une façon trop similaire (étant de toute évidence très fan de musiques de film), oubliant comme le jeu vidéo et le cinéma peuvent (doivent) être différents. Il faut aussi garder en mémoire plusieurs choses à propos de Kameo : lorsque Steve Burke a rejoint le projet, Kameo était à ce stade encore un jeu destiné à un public plus jeune. La musique y aurait été très différente. Or il n'y a rien de plus difficile pour un compositeur (surtout s'il manque encore d'expérience comme ici) que de chercher à développer son style sur une bande sonore dont la ligne éditoriale change constamment. En plus, on l'oublie souvent mais un jeu vidéo, c'est beaucoup plus de musiques qu'un film (et ne parlons même pas du travail supplémentaire d'incorporation de dialogues, de créations de bruitages, etc. habituellement gérés par d'autres personnes dans le cas d'un film). Kameo doit, au bas mot, totaliser dans les 3 ou 4 heures de musiques originales. Certaines de ces morceaux doivent être faits pour être écoutés en boucle pendant le jeu. Le compositeur se retrouve donc dans une impasse, celle de faire ce que l'on appelle de façon ô combien péjorative du papier-peint sonore (par définition peu propice à la personnalisation des thèmes musicaux mis en place). Dans le cadre d'un jeu vidéo c'est souvent amplement suffisant voire nécessaire, mais toute comparaison avec un auteur de musique de film ne fera bien souvent que mettre en évidence des défauts qui en soit n'existent pas réellement puisqu'on compare deux mondes différents, qui ne devraient être comparés (du moins pas de façon ouverte, car le jeu vidéo sera forcément perdant).

[suivait un paragraphe sur le style propre à Steve Burke, que j'ai "oublié" de sauvegarder du fait qu'il n'avait aucun intérêt (je ne connais que Kameo de Steve Burke, difficile de détailler le travail personnel de l'auteur dans ce cas), puis un paragraphe qui paraphrase plus ou moins le commentaire actuel]
------------

Bref, ce qu'il faut en retenir, c'est que la bande son de Kameo a ceci d'intéressant qu'elle représente, comme tu le soulignes Sodom, un très bon travail auquel il manque peut-être une touche personnelle. Mais à mon avis ce n'est pas un manque d'inspiration et une influence de personnes particulières, cela vient plutôt du fait que tout ce petit monde s'inspire des même choses et que de par sa nature même de jeu vidéo, Kameo ne peut se permettre les même ambitions qu'un film et n'a donc pas toujours les moyens de développer une identité musicale forte (tous les jeux ne s'y prêtent pas, du moins). Le fait que Steve Burke ait eu la possibilité de travailler avec l'orchestre symphonique et les choeurs de Prague l'ont aussi certainement influencé vers ce qu'il n'aurait peut-être plus l'occasion de refaire de sitôt, à savoir écrire pour un orchestre (bien qu'une part non négligeable des compositions de Kameo soit bien évidemment jouée en MIDI), ce qui est en soi dans le monde du jeu vidéo un cadeau souvent empoisonné.

  Voir le site web de JC
Sodom
Gros pixel



Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 1895

Hors ligne
Posté le: 2006-10-30 18:51
Belle argumentation en tous cas j'espère que l'on aura l'occasion de retrouver ce texte dans un éventuel dossier consacré à Rare et aux musiciens maison.

Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2006-10-31 00:32
Quel pied de lire des posts comme ca... Rhalala, j'aurai du écouter mes courts de musique plutot que de lire Player One au collège.

Blague à part, je suis complétement d'accord avec JC. La BO de Kameo ressemble à celle du Seigneur des Anneaux ou de Conan le Barbare, mais Burke ne pouvait pas faire autrement. Cette musique grandiloquente et héroique etait quasiment obligatoire. Je ne me lasse pas en tout cas d'écouter cette BO au travail.

Plus d'infos sur Burke ici :

http://www.mobygames.com/developer/sheet/view/developerId,117320/



Il a rejoint Rare très récemment et à taffé sur Conker Live and Reloaded et Perfect Dark Zero, même si Kameo demeure le jeu sur lequel il semble s'être le plus investi.

Sinon, JC, pour le papier sur Rare, c'est quand tu veux. Au pire, je peux le lire plusieurs fois pour que tu sois sur d'avoir plusieurs lecteurs...

JC
Camarade grospixelien


Joue à Cyberpunk 2077

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8224
De : là où y'a du débit qui déboite

Hors ligne
Posté le: 2006-10-31 04:10
Merci les gars ^^

Sinon, pour répondre au post initial du topic, voici une petite compilation de quelques notes qui trainent sur mon PC (brouillon, article, tout ça ): déjà je pense que si compositeur historique il y a, alors c'est David Wise puisqu'il est là depuis au moins le tout premier jeu de Rare sur NES.
C'est assez difficile de trouver les noms des musiciens de Rare avant la création du "nom de scène" Rareware (qui date si je ne m'abuse de Donkey Kong Country, dont Wise est justement l'auteur), et les différents départs ou autres reventes ne facilitent pas la recherche de renseignements précis sur qui a fait quoi, mais je me souviens être tombé sur une photo de toute l'équipe de Rare Ltd datant de peu après sa création (sans doute en 86-87) et, bien que n'étant pas légendée, on y reconnait bien David Wise, à quelques cheveux près... Maintenant, était-il déjà là pour certains softs d'AC&G / Ultimate ? aucune idée (il a été embauché en 85, donc au moment où les frères Stamper commençaient peut-être déjà à préparer la revente d'Ultimate).
Ceci dit, les jeux d'Ultimate ne sont pas forcément très intéressants d'un point de vue musical. Pas mal de jeux Spectrum sont muets, et les autres n'ont qu'une musique très courte à l'écran-titre, comme ce fut la tradition pendant des années sur micro. D'ailleurs, assez souvent sur ordinateur on "s'inspirait" plus ou moins fortement de classiques connus (sur Sabre Wulf , bien que les notes soient légèrement différentes, on reconnait sans peine un prélude de Bach dont le nom m'échappe (Erster Teil?)). La voix unique du Spectrum n'arrange rien.

A mon avis, les premières musiques de Rare doivent être cherchées du côté du C64 et de la série des quatre épisodes d'Arthur Pendragon (par ordre de pagaille: DragonSkulle, Blackwyche, Staff of Karnath, Entombed... Aaaah Entombed, j'adore cette musique). Ce n'est pas l'originalité qui les étouffe, mais l'évolution entre le Spectrum (qui aurait pu être écrite/programmée par n'importe qui), et le C64 (où la polyphonie des morceaux sous-entend que le mec derrière tout ça sait ce qu'il fait) est telle que ça fait du bien aux oreilles ^^. J'aime aussi beaucoup celle de Imhotep, sans doute l'une des plus "complexes" de la période Ultimate. Du fait que le style de cette dernière est proche d'autres morceaux de certains jeux Rare sur Nes, j'aime à croire qu'elle est l'oeuvre de David Wise, mais en réalité c'est peu probable. Par contre si l'on en croit Google, Wise a été le seul musicien de Rare jusqu'à leur migration sur Snes (donc 94). Etonnant quand on voit le nombre de jeux ou portages Nes donc il aurait eu à s'occuper tout seul pendant des années, mais après tout pourquoi pas...

Sinon du côté des autres zicos, outre Robin Beanland (Conker), et Grant Kirkhope qui est sans doute le plus connu de la bande (Banjo, DK64, Grabbed, GoldenEye, Perfect Dark), on a David Clinick, dont Perfect Dark Zero est la 1ère OST "officielle" mais qui participait déjà à Perfect Dark 64 (pas mal de musiques sont de lui. Je ne sais pas lesquelles mais pour certaines on peut le deviner : si vous avez la bande son, écoutez les morceaux nommés "Maian Tears" et surtout "Alien Conflict" qui sera reprise dans une version courte pour le menu multi-joueurs de PDZ).

Il y a aussi Eveline Novakovic, dont on parle peu car je crois qu'elle s'occupe surtout des effets sonores des jeux, mais qu'on retrouve pourtant un peu partout. Car une particularité de Rare, c'est que s'il y a un compositeur attitré, tout le monde vient quand même toucher à tout. Ainsi on peut entendre la voix de la dame dans certains morceaux de Kameo. C'est aussi elle qui chante "Dis-moi donc que tu es à moi" (en français) dans Conker. Elle est là depuis au moins Donkey Kong Country auquel elle a d'ailleurs participé, mais je ne crois pas qu'elle ait de bande son officielle à son actif hormis un jeu de sport sur Snes nommé Ken Griffey Winning Run (un nom comme ça)...

Il y a aussi Graeme Norgate, qui a quitté Rare pour Free Radical Design (et donc pour écrire TimeSplitters entre autres) après PD64 en 1999. Comme apparemment beaucoup de ses ex-collègues, il est arrivé en 1994, et s'est mis entre autres au service de Donkey Kong Land, Killer Instinct, Blast Corp ou encore GoldenEye. Pour l'anecdote, il est fan de Rob Hubbard et il a d'ailleurs écrit quelques grom remixes de morceaux issus du C64 !

Les autres je ne connais à deux-trois anecdotes près que leur nom : Jamie Hughes (musicien GBA (et GB?) auteur de Grunty's Revenge, porteur de musiques de DKC pour la portable de Nintendo, et musicien occasionnel sur plusieurs OST comme Star Fox Adventure ou Conker). Martin Penny (effets spéciaux). On a dû faire à peu près le tour...

  Voir le site web de JC
Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2006-10-31 08:24
Il est clair que Grant KirkHope semble être le plus connu du lot. Rha, les musiques de Grabbed sont vraiment fabuleuses...

Néanmoins, je pense que l'influence de David Clinick sur Perfect Dark premier du nom est plus importante que ce que l'on croit, tant les musiques de PDZ semblent issues du premier PD : rejouer à l'opus 64 après la version 360 est très amusant, parce qu'on a l'impression d'avoir déjà entendu toutes ces chansons, mais avec une meilleure qualité. Je pense donc que Clinick a eu une importance plus marquée sur les musiques de PD... Ou alors son travail sur PDZ consistait uniquement à reprendre les travaux de Kirkhope, mais je ne pense pas.

Pour ceux qui veulent approfondir le sujet, voici un papier que j'avais lu voila un moment sur le site de Rare : http://rareware.com/extras/tepidseat/music/index.html


La team Music de Rare...

Laurent
Commissaire politique


Joue à Super Mario 3d All Stars

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22305
De : Borgo, là ou l'ADSL n'évolue plus.

Hors ligne
Posté le: 2006-10-31 09:31
Si je puis apporter ma petite pierre à cet édifice de savoir (je vous signale qu'à tous les deux vous pourriez faire un dossier sur Rare hallucinant) : en lisant le livret de Conker j'ai remarqué que Dweezil Zappa est crédité parmi les musiciens live de l'OST : je suppose que c'est lui qui joue les parties de guitare entendues pendant la descente en surf sur lave, ou alors chez Rare ils ont de sacrés gratteux (le jeu de Clinick sur l'OST de PDZ est très bon, mais là on est un cran au dessus quand même).

(et je le signale juste au cas où : Dweezil Zappa est un des fils de Frank Zappa et il fait partie de la vague californienne post-Van Halen)
(et le morceau de Conker dont je parle était dans une précédente Grozik)
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2006-10-31 10:19
J'ignorais ce point Laurent. Si tu dis que ce Zappa est encore meilleur que Clinick, je vais devoir me pencher sur sa musique : la BO de PDZ est vraiment parmi les meilleurs OST que j'ai pu entendre !

Sinon, pour ce fameux dossier sur Rare dont on parle depuis longtemps, je suis de mon côté en train de rédiger un article que j'espère conséquent sur Knight Lore. Je serai ravi de voir ce papier (ainsi que ceux sur Grabbed by the Ghoulies et PSSST de ma part) intégrer un dossier plus large.

Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2006-10-31 12:48
Hop, c'est dans le theme, voici une interview de Grant Kirkhope qui s'est occupé de la musique de Viva Pinata !

http://www.rare-extreme.com/?section=editorials&page=vpinatainterview.html

Au fait, Laurent, j'ai pas compris le nom du topic. Explications ? ^^

JC
Camarade grospixelien


Joue à Cyberpunk 2077

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8224
De : là où y'a du débit qui déboite

Hors ligne
Posté le: 2006-11-01 07:16
(le titre (qui m'a bien fait rire) est un clin d'oeil à certaines discussions actu )

Bon sinon concernant Surf Punks : en fait Laurent, la grozik à laquelle tu fais allusion est interprêtée à la guitare par... David Clinick. En revanche l'OST officielle contient bien une version jouée par Dweezil Zappa, ainsi que Nile Rodgers (souvenez-vous, "never surrender, never surrender babyyy" ^^), Clinick n'y jouant que la basse.
Par contre, impossible de me souvenir laquelle des deux versions sert dans le jeu. La logique voulait que ce soit celle faite par le musicien de Rare (d'où le choix pour la grozik, et puis j'ai eu la flemme de refaire le jeu pour vérifier), mais si Dweezil Zappa est crédité dans le livret du jeu, y'a de quoi avoir un doute...

  Voir le site web de JC
Wild_Cat
Anarchy in the UK


Score au grosquiz
0031906 pts.

Joue à MusicMan Sterling 5

Inscrit : May 01, 2002
Messages : 10924
De : Montréal, parce que je le vaux bien

Hors ligne
Posté le: 2006-11-04 02:51
Petit up rapide au risque de passer pour un con avec mon Mac -- j'ai du mal à décompresser la nouvelle Grozik (Spectrum powa) avec Stuffit Expander... Quelqu'un sous Windows/Linux/whatever peut vérifier que le fichier est bon?
_________________

Take my love, take my land, take me where I cannot stand...
I don't care, I'm still free, you can't take the sky from me...


JC
Camarade grospixelien


Joue à Cyberpunk 2077

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8224
De : là où y'a du débit qui déboite

Hors ligne
Posté le: 2006-11-05 07:55
Bizarre... Sous XP, avec WinRar, ça fonctionne impec.
EDIT: j'ai recompressé / réuploadé le fichier au cas où.

  Voir le site web de JC
Wild_Cat
Anarchy in the UK


Score au grosquiz
0031906 pts.

Joue à MusicMan Sterling 5

Inscrit : May 01, 2002
Messages : 10924
De : Montréal, parce que je le vaux bien

Hors ligne
Posté le: 2006-11-05 12:48
C'est bon, j'ai trouvé où était le problème, ma version de Stuffit (que je n'ai pas mis à jour depuis un moment, va falloir que j'y remédie) n'aimait pas les parenthèses dans le nom de fichier. Va comprendre...
_________________

Take my love, take my land, take me where I cannot stand...
I don't care, I'm still free, you can't take the sky from me...


Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2006-11-16 10:25
Nouvelle grozik très spéciale mais vraiment amusante. Rha, y a pas à dire, mais j'adore cette rubrique du site...

De plus, je trouve l'idée des vidéos Youtube vraiment excellente ! Et en généralisant un peu, on peut même penser à un encart sur la page du site appelé "Grovidéo" ou un truc comme ca, qui donnerait un lien vers une vidéo Youtube (avec un petit texte explicatif, comme c'est le cas pour les groziks), ca serait plutôt amusant. Qu'en pensez-vous ?

Quant au monsieur Segata Sanshiro, c'est toujours aussi culte.... Et sa coupe de cheveux à la Fred Raynal, j'adore ! ^^

Sodom
Gros pixel



Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 1895

Hors ligne
Posté le: 2006-11-16 14:22
Je crois que l'on peut dire un grand Merci à HIGNORANTE pour avoir mis en ligne ces publicités toutes plus fendantes les unes que les autres

Ma préférée (elle se passe au Stade De De France) :




Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2007-06-22 00:31
Une chtite grozik qui va bien. Ou plutot devrai-je dire une grosse grozik tant celle-ci comprend de la quantité et de la qualité.

Y a pas à dire, le Blue Bomber a un univers sonore vraiment caractéristique. Au bout de quelques secondes d'une mélodie NES d'un Megaman, on sait tout de suite de quoi il s'agit. Et en particulier le petit thème d'avant-niveau, que j'adore complétement.

Merci pour cette grozik en tout cas : Megaman, je ne m'en lasserai jamais.

l'unique
Pixel de bonne taille


Score au grosquiz
0001462 pts.

Inscrit : Sep 25, 2002
Messages : 462
De : Grenoble

Hors ligne
Posté le: 2007-06-27 21:57
Tout pareil, merci mille fois !!
De toutes façons pour me faire plaisir c'est pas compliqué, du megaman toutes les semaines et mon bonheur est total.
Merci mille fois encore !!

Odysseus
Pixel intergalactique

Score au grosquiz
0004305 pts.

Joue à lâcher trois poissons-ballons sur la ligne de départ.

Inscrit : Sep 15, 2002
Messages : 10892
De : Αἰαία

Hors ligne
Posté le: 2007-06-28 13:07
Je veux pas dire mais le texte qui accompagne l'actuelle Grozik est franchement pro-PS2 et occulte tout ce qui n'est pas exclusif à cette plate-forme dans le domaine du beat'hem all.
Quid des Ninja Gaiden, quid des Dynasty Warriors, quid de Breakdown, quid des Seigneur des Anneaux, quid de Spikeout, quid de Mortal Kombat: shaolin monks, quid de State of Emergency, etc. ?

Evidemment, on ne peut pas citer tout le monde, évidemment, les influences sont diverses et variables selon les titres, mais attribuer à Devil May Cry et God of War l'exclusivité du renouveau et de la renaissance du beat'hem all, dans le genre super orienté, ça se place là quand même.

Et je ne parle même pas du comparatif inutile et toujours aussi orienté avec Gears of War dont je me demande bien ce qu'il fait là.
_________________

"Il n'est pas de lutte plus violente et déterminée que celle d'un homme face à son envie d'aller aux toilettes" - Karate Boy


Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2007-06-28 13:24
Bah moi je suis complétement d'accord avec JC. God of War et Devil May Cry sont pour moi les deux séries qui ont relancés vraiment le beat them all.

Sinon, pour revenir au sujet, j'adore complétement cette musique. Mince, quand j'ai parcouru le jeu, j'avais pas vraiment tilté à quel point cette zik est puissante. C'est incroyable, elle est habitée par toute la force, la violence et la brutalité de Kratos, le héros.

Pour info, dans l'avant dernier Joypad, un papier sur les compositeurs de zik de jeu, et parmi eux, le coimpositeur de ces musiques.


Index du Forum » » Musique » » Une Grozik (qui est morte) au design vomitif (et qui n'apporte rien)

95 messages • page
12345




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)