Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher

Poster un message
Autorisation :Tous les membres Enregistrés peuvent poster de nouveaux sujets et des réponses sur ce forum
Nom d'Utilisateur :
Mot de Passe :
J'ai perdu mon mot de passe!
Corps du Message :

HTML est: Activé
BBcode est: Activé
[img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img]
Options : Désactiver HTML sur ce Message
Désactiver BBcode sur ce Message
Désactiver Smilies sur ce Message
Montrer la signature (Ceci peut être modifié ou ajouté à votre profil)
 -   - 

Rappel des 10 derniers messages du topic (les plus récents en haut)
twipol
Pixel monstrueux
C'est marrant qu'un tel jeu n'ait qu'une page de topic (et quelques posts construits en fin du topic actu) suite, pourtant, à un article pertinent et assez étoffé.

Tant pis, voilà un pavé où je parle pas mal de certains points de gameplay, ça va être chiant pour plein de monde mais ça motivera peut-être quelques personnes qui n'ont pas passé le fameux cap du début du jeu. Ou d'autres amateurs du jeu à raconter de quelle façon et avec quels personnages ils ont traversé le jeu.

J'ai fini le jeu une première fois et enchaîné sur une deuxième partie en "Mortel", dans laquelle je viens de finir la mission au Texas.

Si le gameplay est très simple dans ses grandes lignes, à peu près tous les mécanismes qu'il met en jeu s'apprennent complètement sur le tas. Les indications d'Izawaru sont excellentes à lire, et en contrepartie assez sibyllines. Le jeu n'est pas franchement didactique pour tout ce qui concerne l'action (alors que les indices relatifs aux "énigmes" sont très appuyés). Même la notice papier du jeu est plutôt succinte.

Perso, je n'avais pas compris ce qu'on upgradait réellement avec "onde de choc" - bug de localisation, manifestement, même si j'ai fini par deviner : c'est le "flottement" du curseur de visée, et améliorer (atténuer donc) ce paramètre m'a paru prioritaire, vu la précision demandée au joueur.

L'expérience du premier run m'a donné certaines idées sur la façon d'aborder le second. Déjà, je privilégie trois personnages :

- "Pieds nus" Kaede ! Conquis par le personnage dès le début, et toujours amateur de snipe, j'avais néanmoins un peu renoncé, à contre-cœur, à l'utiliser. Car justement, à part le snipe, elle ne semble avoir que des défauts.
La fin de ma première partie m'a fait revenir sur ce jugement. Kaede devient très forte au fil des upgrades.
Dès le début de mon deuxième run j'ai mis le paquet sur ses upgrades, prioritairement "onde de choc" et dans une moindre mesure "rapidité". Très tôt dans le jeu, on la dote ainsi d'un viseur assez stable. Dès lors, le snipe a beau être son seul atout... quel atout !
Peu avant la mission du Texas, j'avais une Kaede au niveau 4 partout. Elle obtient alors le verrouillage critique automatique. Là, ça devient presque trop, surtout aussi tôt dans le jeu. On peut faire d'interminables chaînes de "critical" sans effort, ce qui se traduit par un levelling de brute. Heureusement, le verrouillage critique est parfaitement inutile dans pas mal de situations.
Pour finir, l'anneau "endurance" (qui augmente la résistance aux coups - ce n'est expliqué à aucun moment, et j'ai cru au début que c'était encore un anneau servant à débloquer certains puzzles), l'acquisition du tir doublé, et les dix balles de son chargeur compensent un peu ses défauts en tant que "fighteuse" pure et dure. Malgré tout, si on se retrouve à mitrailler la gâchette avec Kaede, c'est plutôt mauvais signe : mieux vaut avoir le réflexe de changer de personnage avant d'en arriver là, quitte à fuir dans un premier temps.

- "Binoclard" Kevin. Je l'avais pas mal utilisé sur mon premier run, je l'ai conservé. Il ne recharge jamais, et c'est très appréciable dans les situations chaudes. Il est très bon, par exemple, contre les Backside qui s'approcheraient un peu trop et à plusieurs. Son curseur de visée est immobile dès le début du jeu : pas de capacité "onde de choc" à upgrader. Priorité sur "rapidité" donc, pour compenser le lag initial à chaque fois qu'il tire.
J'ai déjà acquis "ralentissement ennemi", fort utile contre un groupe d'ennemis. Combiné aux attaques spéciales de Kevin, ça pourra bien me servir pour la suite, je pense.

- "Le Trublion" Dan. Dans un style similaire, je lui avais préféré Coyote quand j'ai débuté le jeu. C'est normal, à niveau 0, Coyote est sans doute meilleur. Un bon "all-rounder" qui recharge très vite, plus vite que Dan. Mais Dan obtiendra plus tard le headlock automatique et ça sera bien trop utile pour s'en passer. A regrets, j'ai donc complètement ignoré les upgrades de Coyote pour cette deuxième partie, au profit de Dan - qui a la classe tout de même, faut pas déconner . Un Dan bien customisé, avec un viseur bien stable et une bonne vitesse d'exécution, est appréciable contre les Duplicateurs, surtout les plus gratinés (avec plein de cibles à détruire).

Je laisse donc délibérément de côté Coyote, Con et Mask pour upgrader le plus possible les trois autres. Je n'aime pas le style des deux derniers. C'est purement subjectif, car objectivement on peut recommander Con pour son efficacité. Il faut juste aimer le style "mitraillage", c'est par excellence l'anti-Kaede. Perso, j'ai choisi l'autre école
Ce qui m'embête, c'est que je serai obligé d'utiliser Mask plus tard contre les les gros balèzes en armure. A moins qu'il y ait une autre possibilité que j'ignore.

-----

J'aime beaucoup Killer7, car en dehors de son design et de sa bande-son extraordinaires, le gameplay offre une certaine richesse et me captive pas mal (ce post en témoigne, d'ailleurs).

Les reproches qu'on fait au gameplay de Killer7 portent en général directement sur ses parti-pris, sur les grandes lignes. Pour moi c'est tout le contraire, les quelques reproches que j'ai à lui faire sont liés à des réglages, des défauts de pure conception : ennemis qui ne meurent pas alors qu'on pense avoir visé pile au bon endroit, respawns franchement malvenus à certains passages, combats de boss très inégaux (du bidon au pas mal du tout), certains ennemis pénibles comme les Giant ou ceux qui volent en zig-zags...
D'une façon générale, j'aurais aimé un jeu moins saucissonné, avec moins de temps morts. Des séquences d'action plus longues, plus rythmées. Et même si encore une fois j'adore l'ensemble des personnages, leurs monologues et leur mise en scène, on les voit peut-être un peu trop souvent. Et généralement pour délayer une intrigue qui m'a paru plus confuse que véritablement riche (je pense surtout à Travis et ses interventions géopolitiques récurrentes).

Et sinon pour ce qui est du folklore, gros bémol tout de même sur les séquences "japanim", complètement hors-sujet et même pas très belles dans l'absolu. Argh, quand on voit la tronche de Dan dans ces séquences animées, c'est un mythe qui s'effondre... Pourquoi ne pas avoir conservé le rendu du in-game partout, tellement classe ?


En résumé, je me retrouve un peu dans certaines choses dites dans l'article et dans ce topic : un jeu qui souffle le chaud et le froid, rapport d'amour/haine avec le jeu... Mais pour moi ça penche quand même nettement du côté positif.
[]

twipol
Pixel monstrueux
Hop, je continue l'assaut de ma (petite) pile de jeux "achetés pour y jouer plus tard" avec Killer 7 sur NGC.

Merci et bravo pour l'article Barbo, car il a entre autres la qualité de démystifier avantageusement le sujet. Je rejoins les autres posts de ce topic, ton article souligne singularité de ce jeu sans verser dans l'ésotérique.

Si le test de Rez sur jv.com reste pour moi complètement inoubliable, j'ignorais totalement l'anecdote de leur test de Killer 7. Par curiosité j'ai essayé de le lire. D'emblée on tombe à la renverse avec deux premières phrases d'une ineptie prodigieuse (tant pis si on me trouve hautain). Ensuite Killer 7 est présenté comme une œuvre "surréaliste" pour être comparé quelques lignes plus bas à de l'art abstrait, ce qui fait que j'ai eu en deux paragraphes ma dose de jv.com pour l'année 2010.

Bref ! J'ai commencé le jeu et je suis quelque part dans la première mission (je viens de crocheter un cadenas en incarnant le Coyote pour la première fois). C'est vrai que le jeu, malgré un bref didacticiel et les interventions d'Izawaru, livre un peu le joueur à lui-même. Pourtant, alors que j'ai tendance à être un peu monomaniaque quand j'avance dans un jeu (regarder partout avant d'avancer de deux mètres), j'ai vite pris le parti de me jeter à l'eau. Sans doute parce que l'on comprend vite... qu'on ne comprendra pas tout dès le début, donc autant y aller.
J'accroche complètement à l'ambiance et à la réalisation du jeu, des graphismes à l'ambiance sonore en passant par les textes, les personnages ou encore l'interface (rien que l'écran de choix du niveau de difficulté est excellent !).
Niveau gameplay pur et dur, pour l'instant ça me paraît très prometteur. J'adhère sans problème au parti-pris concernant les contrôles. J'ai été étonné de voir qu'on demande très tôt au joueur un certain niveau de précision à la visée (je pense à la cible jaune sur le Duplicateur qu'il faut détruire dans le parking). J'attends d'en avoir vu plus au niveau de l'action.

Pour finir je suis moi aussi déjà conquis par Kaede Smith "I changed my make-up... did you notice ? Men. They never notice these kinds of things." []

Barbo
Gros pixel
Citation :

Le 2009-05-06 11:55, Nordine a écrit:
Citation :
Par contre, pour en revenir au jeu, il à l'air super chiant à jouer. Je veux dire qu'il demande beaucoup de temps d'adaptation, et du temps j'en ai pas trop en ce moment.


Non, il est extrêmement simple à jouer. A moins d'avoir deux mains gauche, la prise en main est immédiate et intuitive.
Toi qui a beaucoup joué à Lost Planet, ce dernier est en comparaison bien plus complexe.


Hum je ne serais pas aussi définitif. Les phases de tir sont effectivement très aisées à prendre en main, mais les concepts relatifs au sang accumulé via les meurtres des Heaven Smiles sont moins évidents à saisir. Il ne faut pas hésiter aussi à expérimenter dès le début du jeu avec les différents personnages (ce que je n'ai pas fait, j'avais du coup progressé par grosses saccades) afin de trouver un avec lequel on se sent à l'aise (certains persos ne sont cependant bloqués en début de chaque niveau, il faut enchaîner quelques tueries pour pouvoir ensuite les réveiller dans les chambres d'Harman). C'est pour ça que personnellement je recommande Con Smith pour sa cadence de tir.

Il faut également garder à l'esprit que l'on peut ensuite débloquer certaines caractéristiques spéciales (notamment le lock automatique sur certaines parties anatomiques des Heaven Smiles) qu'il convient de privilégier lors de certaines situations (notamment, pas mal de Heaven Smiles ont des point faibles fixes, contrairement aux ennemis de base où celui-ci est variable). []

Simbabbad
Pixel intergalactique
Ils ont fait un test de Rez totalement ridicule en ignorant tout ce qui concernait le gameplay et sa profondeur/rythme/fun en jugeant uniquement sur les graphismes en fil de fer (donc pauvres, ben oui), le nombre de boutons, les cinématique... ce test est une référence, un mètre étalon. PetiteVieille en avait fait une parodie où l'article quasi tel quel parlait de Tetris, c'était vraiment bien vu.

Sinon, pour killer7, on n'est pas sûr qu'il change vraiment d'apparence, justement, puisqu'on voit tout par ses yeux. Le type est bardé d'hallucination, à moins que le monde soit réellement devenu cauchemardesque. Tout le jeu est le bad trip d'un type malade incapable de discerner la réalité, et c'est principalement ça qui le rend intéressant.

Ce n'est pas un rail shooter, tu as des embranchements et il y a pas mal "d'énigmes", c'est comme un jeu classique, ton personnage avance ou non selon ce que tu veux, peut faire demi-tour, prendre des embranchements. Tu ne peux pas tirer en marchant par contre, c'est à toi d'activer le mode tir et là ça passe à la première personne en fixe. Il n'y a pas de temps d'adaptation, c'est tout bête.

C'est très différent de No More Heroes, qui est un beat. []

Odysseus
Pixel intergalactique
Citation :
J'espère que y'aura bientôt un test sur grospix que je vois si je peux changer d'avis ^^


Mais il y a un article sur Grospixels, tu viens de le lire...

Citation :
Bon par contre je comprends pas tout. Harman a un trouble de la personnalité ? il est 7 personnes différentes ? comment ils expliquent qu'il change d'apparence par exemple ?


L'idée de Barbo, c'est de donner l'eau à la bouche, pas de tout prémâcher et balancer des révélations en pagaille. Expliquer le pourquoi du comment - si tant est que l'on puisse le faire sur certains élément scénaristiques - c'est flinguer le plaisir de la découverte et de la surprise.

Citation :
Par contre j'ai toujours pas compris comment se joue le jeu. D'après ce que tu décris, c'est un rail shooter où on décide soit même de quand avancer. Mais les combats se déroulent comment alors ? y'a moyen de straffer , ou alors on peut que esquiver en avant ou arrière ?


Par définition, un jeu de tir sur rail, c'est un jeu de tir sur rail, pas un FPS. ^^
Tu peux effectivement avancer ou reculer par toi-même ainsi que les embranchements que tu souhaites prendre, mais ça s'arrête là.
Si tu préfères, c'est comme si tu pouvais aller et venir dans Virtua Cop 2.

Citation :
Par contre, pour en revenir au jeu, il à l'air super chiant à jouer. Je veux dire qu'il demande beaucoup de temps d'adaptation, et du temps j'en ai pas trop en ce moment.


Non, il est extrêmement simple à jouer. A moins d'avoir deux mains gauche, la prise en main est immédiate et intuitive.
Toi qui a beaucoup joué à Lost Planet, ce dernier est en comparaison bien plus complexe.

A te lire Rain, j'ai l'impression que tu cumules les hésitations et cherche une raison pour ne pas y jouer. Peut-être que je me plante, mais c'est ce qui en ressort.
Pourtant, c'est un jeu à la fois extrêmement riche, sur tous les plans, que tout joueur digne de ce nom se doit d'avoir fait. Du très grand Capcom.

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Bon je viens de finir de lire l'article ^^

Citation :

"peut-être moins pour saluer ses qualités que pour éviter le plus possible des réminiscences de l’épisode Rez, ce que le test de JeuxVideo.com (site qui fut au centre de cette controverse) avoua de façon on ne peut plus explicite dès son introduction."


C'est quoi cette histoire ?


Bon par contre je comprends pas tout. Harman a un trouble de la personnalité ? il est 7 personnes différentes ? comment ils expliquent qu'il change d'apparence par exemple ?

Par contre j'ai toujours pas compris comment se joue le jeu. D'après ce que tu décris, c'est un rail shooter où on décide soit même de quand avancer. Mais les combats se déroulent comment alors ? y'a moyen de straffer , ou alors on peut que esquiver en avant ou arrière ?

Sinon pour le reste, ton test est vraiment très complet, j'ai encore du mal à intégrer quelques détails sur le jeu, mais tu as bien résumé comment il se joue. J'avais entendu un peu de tout, et ne m'intéressant pas plus que ça au jeu, je savais pas trop bien ce que pouvait être ce jeu. Par contre, pour en revenir au jeu, il à l'air super chiant à jouer. Je veux dire qu'il demande beaucoup de temps d'adaptation, et du temps j'en ai pas trop en ce moment. En plus il a pas l'air si fun qu'un godhand (je sais rien à voir). Wai, je pense que je vais faire l'impasse sur ce jeu. D'ailleurs no more heroes à l'air dans le même trip, et ne m'attire pas vraiment plus que ça.
J'espère que y'aura bientôt un test sur grospix que je vois si je peux changer d'avis ^^
[]

Simbabbad
Pixel intergalactique
C'est clair que Suda, ça réveille. Quand on joue à autre chose on trouve tout bien plus attendu et plan-plan. C'est sa principale qualité d'ailleurs.

L'article conclut en disant que tu n'as pas eu le sentiment de perdre ton temps sur Killer7. J'aimerais pouvoir en dire autant. J'ai eu une relation amour/haine avec ce jeu, attiré par bien des aspects (la musique, les personnages, l'ambiance, l'originalité) mais rebuté par le reste (ben, presque tout le gameplay).

No More Heroes n'a pas le même mystère mais est bien plus équilibré en tant que jeu.

Bravo en tout cas, c'est typiquement le genre de jeu qu'il faut chroniquer. C'est clairement une référence.

Barbo
Gros pixel
Merci infiniment pour vos commentaires.

J'avais demandé à ce que le commentaire entre parenthèses au sujet de Kaede soit retiré vu qu'on ne peut pas faire de zoom sur es images, mais ce n'est pas le cas. Voici donc l'image en taille réelle :



J'ai beau savoir que c'est une tueuse en série, elle m'excite. []

edo-sct1
Pixel de bonne taille
Jeu acheté sur PS sur les bons conseils de certains grospixelliens ... pas cher heureusement.
et revendu la semaine d'après.

Pas pour moi.

Mais c'est surement un bon jeu vu l'article ...

Tama
Pixel monstrueux
Ce qui est bien avec cet article, c'est qu'il arrive à être concis sans être superficiel, et cerne bien ce qui fait la force (toute puissante) du jeu sans verser dans l'intello-Telerama. Rien que pour ça, chapeau !

Killer 7 fait partie de mes rares expériences vidéoludiques, où j'ai eu l'impression que ma vision du JV ne serait plus jamais la même. J'ai très bien conscience que ludiquement, il peut en décevoir plus d'un (sérieusement, j'ai fini le jeu en n'utilisant que Kevin et Mask De après sa transformation, les autres uniquement quand ils étaient indispensables), mais je suis resté scotché dessus comme une guêpe sur du melon : l'affrontement contre Andreï Ulmeyda, l'hôtel, le bâtiment où l'on affronte le duo de politiciens, Kaedeeeeeeeee (ravi de voir que je ne suis pas son seul fan !), les rires des Heaven Smiles, la surpuissance de Mask De, les musiques, l'autre folle à la tête coupée...Il y a trop d'évènements qui me sont restés en mémoire. Le jeu ne dure "que" 15h, mais ça a été une des meilleures quinzaines d'heures que j'ai jamais joué.

Après, je me refuse catégoriquement a dire si il est supérieur ou non à No More Heroes, j'aime trop ces deux jeux pour ça, je trouve qu'ils excellent dans des points finalement assez différents, et que ça les rend complémentaires. []




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)