les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher

Poster un message
Autorisation :Tous les membres Enregistrés peuvent poster de nouveaux sujets et des réponses sur ce forum
Nom d'Utilisateur :
Mot de Passe :
J'ai perdu mon mot de passe!
Corps du Message :

HTML est: Activé
BBcode est: Activé
[img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img]
Options : Désactiver HTML sur ce Message
Désactiver BBcode sur ce Message
Désactiver Smilies sur ce Message
Montrer la signature (Ceci peut être modifié ou ajouté à votre profil)
 -   - 

Rappel des 10 derniers messages du topic (les plus récents en haut)
Lordpaddle
Tout petit pixel
Perso, étant un vétéran des shmups, pour moi la Dreamcast c'est une console avec des shoot'em up de oufzor : je pense notamment au classique "Border Down" qui défonce, mais aussi à Sturmwind, sorti en 2013 et qui déchire également. Ensuite y a Bangai-O, Fast Striker, un portage des mythiques GigaWing de Capcom, Ikaruga et REZ, du Psikyo pure souche avec Zero Gunner 2 et probablement l'un des meilleurs shmups de la console : Under Defeat de G. Rev, Chaos Field, Radirgy (qui est moins réussi), Karous, sans oublier un autre titre majeur, Trigger Heart Exelica ! N'oublions pas non plus que la Dreamcast a vu défiler un sacré paquet de homebrew comme le duo des "Last Hope" qui sont de très bonne facture !

Vectrex
Pixel monstrueux
Allez me regarder ça! C'est juste... intime et diablement instructif




François
Pixel imposant
Je me rappelle précisément la fois où j’ai appris l’arrêt de la Dreamcast et, pour ainsi dire, le premier avis de décès de Sega : au détour des pages éco du Monde, voilà que je me prends un grand coup sur la carafe. Je n’ai jamais été Ségalopin, plutôt Nintendog (ouaf ! c’est qui le toutou à son maîmaître ?), mais voilà, Sega c’était l’adversaire qu’on adorait détester et le voir au trente-sixième dessous n’avait pour le coup plus rien d’amusant.

Et puis il y a le contexte dans lequel j’ai appris cette sinistre nouvelle et qui avait le don de tout empirer. Souvenir de sous-sols sombres et humides, malfamés… non ce n’étaient pas des caves à tournante, mais presque. Souterrains indicibles et cyclopéens où les adeptes du dieu Duconlajoie semblaient tous s’être réunis pour célébrer quelque messe noire, avec sacrifices de chatons à la clef. Argh… je n’ose dire le nom de ce lieu maudit, de peur qu’à l’instar d’un Voldemort il ne fasse office d’invocation et ne ramène à moi des éons de terreur…. (allez… je le dis quand même… ASSAS !!! Beuaarrrggggh… couic)

bazino
Pixel imposant

Putain 20 ans !

Kaede
Pixel monstrueux
Perso j'aurai surtout joué sur le tard aux shmups sur Dreamcast, Ikaruga et Border Down en tête.
La sortie VGA m'a bien dépanné, dans la mesure où j'avais rarement une TV sous la main et pas l'utilité d'en avoir une à moi.

petitevieille
Grossier personnage
J'aurais bien rendu un hommage à la Dreamcast si mon moniteur VGA n'était pas en panne. Sur ce gros tube de 34 pouces son image est incroyable, elle en remontrerait encore à ces petites jeunes en faux katka avec son 480pets impeccable.

Image

Mais non, il est en panne ce con.

N'empêche qu'elle était vachement en avance sur son temps. Y repenser ne fait que raviver une vieille colère froide.

Niloc-Nomis
Pixel visible depuis la Lune
Et bien nous allons pouvoir éditer le titre!

La DC va fêter ses 20 ans ces prochains jours. Si c'est loin d'être la console à laquelle je suis le plus attaché, c'est tout de même un gros morceau d'histoire, qui a accompagné mes premières années de fac avec les sacrés trips vidéoludiques que sont les deux Shenmue, Crazy Taxi, Rez et Virtua Tennis.
J'ai bien sûr joué à d'autres titres, mais ceux là m'ont vraiment marqué.

Comme j'ai emménagé dans ma nouvelle maison l'été dernier et que ma nouvelle chambre de 35m² a été inaugurée le week end dernier, aujourd'hui j'ai réinstallé ma grosse Trinitron (ignoblement lourde), réinstallé la DC... et cheché les jeux pendant une heure dans les tas de cartons qui me restent dans le fatras de ce qui deviendra un jour ma salle dédiée aux jeux (que l'on nommera pudiquement "chambre d'amis" ).

La console s'allume, je règle l'horloge. Non, malheureusement nous ne sommes plus le 27//11/1998!
Plein d'appréhension je place le disque de Space Channel 5, ferme le capot, lance le jeu et... ça marche!!! Par contre le jeu est aussi dur qu'à l'époque avec ses contretemps dès la première rencontre avec les extra terreux. J'ai flanché devant le boss du second niveau, dans la navette spatiale. Mes enfants se demandaient ce qui se passait à l'écran.

On a ensuite lancé sans problème non plus Crazy Taxi. Offsprig, Fila et Pizza Hut: back to 90's! J'avoue que je préfère désormais y jouer sur ma Xbox One (ce que je fais encore très régulièrement), la manette est quand même bien plus confortable.

Il faudrait que je retrouve ma seconde manette et le reste de mes jeux pour quelques soirées familiales endiablées. J'ai retrouvé ChuChuRocket, ça peut le faire.

Amindada
Pixel monstrueux
Citation :

Le 2008-11-29 19:35, Kimuji a écrit:
Et personne ne parle des exclusivités shmupesques de la Dream, où pouvait-on trouver Zero Gunner 2, Gigawing 2, Border Down, Under Defeat à part sur Dreamcast? Sega avait couronné sa démarche "arcade à la maison" initiée avec la MD et la Saturn (la MS c'était pas trop du hard comparable à l'arcade de l'époque) en sortant une console ressemblant comme deux gouttes d'eau à son système phare de l'époque, le Naomi.
La dreamcast est également la console disposant de la meilleure qualité/propreté d'image (je ne parle pas complexité plygone/textures/effets) de l'ère des 128 bits, l'affichage est plus net que sur Gamecube et enfonce littéralement le rendu cracra de la PS2. Les résultats avec un câble rgb sont déjà très bons, avec du VGA c'est le bonheur.

[ Ce Message a été édité par: Kimuji le 2008-11-29 19:38 ]



+ 10000000000000000000000000000


Mais dis tout simplement:
les jeu était plus beau sur dream que sur PS2

Simply Smackkk
Pixel monstrueux
Citation :

Le 2008-11-30 15:13, Niloc-Nomis a écrit:
J'ai profité d'avoir ma Dreamcast branchée sous ma télé pour lancer un jeu que je n'avais encore jamais lancé, acheté neuf contre deux cacahuètes sur Cdiscount il y a quelques années.
Il s'agit de Evil Twin: Cyprien's chronicles.


Ha je l'ai acheté récemment pour PC sur Acrodeal pour, pareil, quelques cacahuètes. Mais il paraît que cette version souffre de quelques problêmes de jouabilité :/

Niloc-Nomis
Pixel visible depuis la Lune
J'ai profité d'avoir ma Dreamcast branchée sous ma télé pour lancer un jeu que je n'avais encore jamais lancé, acheté neuf contre deux cacahuètes sur Cdiscount il y a quelques années.
Il s'agit de Evil Twin: Cyprien's chronicles.

Grand bien m'a pris. ce jeu français sorti en 2001 sur PC et PS2 puis en 2002 sur DC (et oui) est un jeu de platefomes dont les qualités reposent surtout sur son univers à cheval entre les romans de Dickens - Cyprien est un orphelin dont les parents sont morts le jour de son anniversaire et depuis vit dans un orphelinat on ne peut plus glauque, Alice au pays des merveilles puisque le jeu prend place dans l'imaginaire du héros, et enfin l'oeuvre de Lovecraft pour l'inspiration du bestiaire et le nom des lieux.

C'est un jeu de plateformes assez classique qui dans sa technique rappelle assez Rayman 2 sur la même machine, sauf que là ça rame pas mal par moments, surtout dans les plans larges. Mais il faut dire que le jeu est très beau, proposant un univers bariolé totalement décousu (pourtant le thème de la coûture ets très présent dans les décors) et a la force d'avoir une vraie signification graphique.

En effet nous évoluons dans l'imaginaire de Cyprien, dans lequel on fait la connaissance de Wilbur, une espèce d'éléphant monstrueux en peluche mais très gentil, qui accuille Cyprien et lui raconte qu'ici tout était verdoyant avec des montagnes et des vallées comme dans le vrai monde, et un jour tout fut balayé et une grande tour, Loren Darith, émergea, contrôlée par un sorcier. Vous aurez compris que le traumatisme de la mort des parents est le thème principal des décors, avec ce pays désolé autrefois verdoyant, ses paysages couturés dans tous les sens comme les témoins d'une difficile reconstruction, le peuple des demis, littéralement déchirés en deux.

Dans le vrai monde Cyprien ne voulait pas qu'on fête son anniversaire, qui correspond aussi à la mort de ses parents. Mais ses camarades d'infortune de l'orphelinat ont insisté, après que ça ait tourné au vinaigre Cyprien regagne sa chambre en colère, très en colère, tellement qu'une créature tentaculaire apparaît et enlève ses camarades (et son doudou) dans son propre esprit torturé.

Alors il doit bien évidemment aller les sauver.

Oui vous l'avez bien compris on est là dans une thématique totalement similaire à Psychonauts, 5 ans plus tôt, et c'est sur Dreamcast.

Voici les liens vers les tests de JV.com et gamekult:

http://www.jeuxvideo.com/articles/0000/00002057_test.htm
http://www.gamekult.com/tout/jeux/fiches/J000007759_test.html



[]




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)