Mastodon
Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Fatal Racing
Anne : 1995
Systme : Windows
Dveloppeur : Gremlin Interactive
diteur : Gremlin Interactive
Genre : Jeu de Course
[voir dtails]
Par Barbo (27 novembre 2002)

Il est des jeux qui marquent la vie dun joueur, mais qui par la faute dun flop injuste donnent limpression que le joueur en question est le seul connatre leur existence.

Fatal Racing est un jeu qui na pas connu le succs quil mritait, probablement parce quil tait sorti un peu tt. La presse de lpoque a en effet mis des critiques sur la gourmandise de son moteur graphique, le jeu ncessitant un Pentium 150 (un monstre pour lpoque) pour quil donne vraiment toute sa mesure, cest--dire en SVGA avec les dtails fond.
Depuis, Gremlin Interactive (qui apparemment nexiste plus et semble avoir t rachet par Infogrames) na jamais donn de suite Fatal Racing, et au final le jeu est pass ct de lhistoire des jeux vidos, dautant plus que je nai pas vu darticles sur le Net qui lui soient consacrs, seuls les sites dabandonware se chargeant de le sauver des oubliettes (notamment lexcellent Home Of The Underdogs [NB : Attention, on ne peut plus tlcharger le jeu sur ce site, seule une review est disponible, ainsi qu'un lien vers un site de vente]). En tant que grand amateur de jeux de course (Dieu sait si jen ai fait), je trouve cela franchement injuste : Fatal Racing reste pour moi lun des meilleurs (si ce nest le meilleur) jeux de course arcade ce jour, et sa sortie me parat rellement une date importante dans lhistoire du genre. Aussi vais-je expliciter les caractristiques du jeu et le pourquoi de mes penses.

Fatal Racing est donc un jeu de course totalement orient arcade, misant presque tout sur le fun et les cascades. Le scnario, on ne peut plus classique, vous place dans un championnat auquel participent les huit plus grands constructeurs automobiles au monde (tous fictifs dans le jeu). Tout comme dans un championnat de Formule 1, chaque constructeur peut faire participer en course deux voitures strictement identiques ; ce sont donc seize vhicules qui peuvent prendre part une course. Seize circuits sont disponibles, rpartis sur deux championnats. Vous devez remporter le premier championnat pour avoir accs au deuxime (un troisime championnat avec huit nouvelles courses est aussi disponible, mais uniquement par lintermdiaire dun cheat code, ce qui est un peu dommage). Lattribution des points est trs prcise, allant de 25 points pour le vainqueur jusqu 1 point pour le 15me (zro pour le seizime et dernier pilote). Chaque pilote a droit 1 point supplmentaire par destruction de vhicule adverse. De plus, un autre point supplmentaire est attribu au pilote ayant effectu le tour de piste le plus rapide. Enfin, il y a un classement des constructeurs de la mme faon quen Formule 1 (addition des points des pilotes de chaque curie).

Fatal Racing se distingue par le design tortueux de ses circuits : beaucoup de dnivels, loopings, tremplins, virages relevs et autres asprits qui font que les courses sont tout sauf monotones. Ne vous fiez pas au simplisme de certains tracs, ils ne nuisent en rien lintensit de laction. Les graphismes, mme sils sont dats et ne bnficient daucune acclration 3D ( l'poque de la sortie du jeu, mais par la suite un patch 3dFX est sorti, disponible ici), sont nanmoins agrables lil (surtout en SVGA). Les environnements sont trs sympas et participent au fun gnral, et les voitures sont galement bien dessines. Le choix des textures est gnralement judicieux, et lanimation, bien quelle ne soit pas toujours trs fluide, procure de bonnes sensations.

Le virage faon molcule dADN et le saut dun tremplin en diagonale : deux exemples du caractre djant de Fatal Racing.

Lambiance survolte du jeu est servie par dexcellents commentaires (en franais sil vous plat, pour peu quon ait la version franaise videmment) intervenant de nombreuses reprises (nombre de tours restants, passage dans un looping, 1 tour de retard de pris ou rattrap, destruction du vhicule, collision avec un autre vhicule, record du tour...), un peu rptitifs mais jamais lassants car sintgrant parfaitement laction, ce sont les meilleures voix off que jai entendu jusqu prsent dans un jeu de course et lun des plus gros points forts de Fatal Racing (vous avez galement droit des commentaires dans les menus de choix des circuits et des voitures). Toujours du ct sonore, les musiques sont au format MIDI, ce qui ne les empche pas dtre trs sympas mme si elles tournent assez rapidement en boucle. Les bruitages, sans atteindre des sommets sont trs convaincants et participent galement lambiance.

Une autre particularit du jeu concerne les informations affiches lcran . Celles-ci foisonnent (nombre de tours et position, mais aussi nom du prdcesseur et du poursuivant, meilleur tour, nombre de voitures restantes, trac du circuit...) et sont parfois surprenantes, notamment lcart au centime de seconde prs entre vous et votre prdcesseur, et entre vous et votre poursuivant, le tout raffrachi en permanence. Je crois bien que cest le seul jeu de course ayant cette caractristique. En plus de cela, de nombreux messages saffichent plus ou moins rgulirement en cours de course, le tout ponctu des commentaires dont je vous ai parl plus haut.

Malgr certains bugs du moteur graphique ( mon avis parfois volontairement laisss car ils vous facilitent un peu la vie lors de certaines situations dlicates), la gestion des collisions est excellente, et celle des dommages est aussi trs convaincante. Le vhicule ne se dforme pas lors des chocs, par contre de la fume sort de son capot au fur et mesure que vous accumulez les collisions (vous aurez mme droit des flammes si votre indicateur est dans le rouge) et votre vitesse maximale se rduit. Il est donc indispensable de passer aux stands pour rparer (ce que ne manque pas de vous rappeler le commentateur au moment venu) sous peine dassister la destruction de votre vhicule et de repartir des stands avec un tour de retard. Vous disposez de trois voitures pour finir une course. Les destructions sont assez rares pour nous, par contre elles sont lgion entre les vhicules dirigs par lordinateur, surtout dans les niveaux de difficult levs. Quoi quil en soit, il faut quand mme faire attention, car les courses sont longues (15 20 tours en moyenne, beaucoup plus dans le championnat cach, o les destructions sont frquentes).

A gauche, un arrt aux stands. A droite, le destin qui vous attend si vous ny allez pas ...

La jouabilit nest pas en reste, puisque les huit vhicules proposs disposent de sept caractristiques diffrentes (vitesse maximale, acclration, braquage, adhrence, freins, rsistance aux chocs et poids), ce qui permet de varier les sensations de conduite et la maniabilit, proposant ainsi diffrents dfis. Ajoutez tout cela six niveaux de difficult (de Girlie pour les conducteurs du dimanche et possesseurs de Lada jusqu Impossible pour les spcialistes ou bta-testeurs chez Gremlin , dixit la notice du jeu), le fameux championnat cach (compltement tar, il faut absolument lessayer !), soit un total de 24 circuits, ainsi quun mode rseau jusqu seize joueurs et une option de sauvegarde et lecture de replays des plus compltes, et vous obtenez une dure de vie tout fait honorable.

Un extrait du championnat cach : vous avez dit extrme ?

Quelques dfauts sont signaler, tout de mme : les graphismes manquent un peu de varit, bien quils ne lassent pas. Le look des voitures nest lui non plus pas trs vari, avec toujours la mme forme de carrosserie. Dautre part, les critiques de lpoque faites au moteur graphique du jeu sont belle et bien justifies : sur mon K6-2-350 (sorti trois ans aprs le jeu, quand mme...), des saccades sont signaler certains endroits prcis de certains circuits [NB : Par contre sur un Duron 900 c'est trs fluide, surtout avec le patch 3dFX, mais a ne tourne pas sous XP sans bidouilles] ; bien que cela ne soit pas gnant, cest la preuve des difficults doptimisation rencontres par les dveloppeurs de Gremlin. Enfin, il faut reconnatre que loriginalit nest vraiment pas de mise ct modes de jeu : championnat, course simple, contre-la-montre, bref que du classique.
Tout cela est cependant loin de ternir le tableau, tant lomniprsence du fun fait oublier sans difficult ces bmols.
On terminera par une particularit sympathique bien quun peu gadget mon avis : la possibilit de donner des ordres votre coquipier via les touches F5 F8 (provoquer des carambolages, bloquer les poursuivants, etc...). Mais en gnral, votre coquipier prend lui-mme ces initiatives et vous en informe par message radio, refusant souvent vos ordres car ils ne sont pas en adquation avec les dcisions quil prend. Par contre, cette caractristique peut voir son intrt dcupl lors dune partie en rseau si les joueurs saffrontent par quipes de deux.

Conclusion

Fatal Racing est un jeu de course dlirant, dune ambiance intense, que tout amateur de jeux de course se doit dessayer. En ce qui me concerne, JADORE. Nanmoins, il reste un point claircir : lexcellence dun jeu ne suffit pas faire de la sortie de ce jeu une date charnire dans lhistoire des jeux vidos. Alors, pourquoi Fatal Racing mriterait-il une place particulire dans la chronologie des jeux de course ?

Tout simplement (il faut le constater quand mme :) ) parce que le jeu donne limpression que les gens de Gremlin ont procd de la mme manire quUbi Soft pour le jeu Pod, savoir quils semblent avoir essay de nombreux jeux de course pendant plusieurs heures avant de mettre sur pied le design du jeu. Mais il y a une nuance de taille : avec Pod, Ubi Soft tait finalement parti dans une direction bien prcise, le jeu pouvant dans son ensemble sapparenter une sorte de version futuriste de Virtua Racing (les circuits dlirants et la 3DFX en plus, bien sr). Gremlin a au contraire digr et assum toutes les influences que nombre de jeux semblent avoir eu sur eux : des graphismes rappelant Daytona USA (paysages montagneux) mais aussi Ridge Racer (immeubles), des voitures similaires certains vhicules de Ridge Racer, des circuits inspirs de 4D Sports Driving (les tremplins) et Megarace (virages relevs, bosses et loopings), une gestion des dommages qui peut faire penser Stunt Car Racer, des commentaires analogues ceux de Screamer (plus labors toutefois), des arrts aux stands de rparation comme dans Hi-Octane, un classement des pilotes et des constructeurs caractristique de tout bon jeu de F1 (on citera F1GP pour lpoque) : Fatal Racing est une vritable compilation de presque tout ce que le jeu de course en 3D a propos de mieux jusquau milieu des annes 90, un melting-pot parfaitement homogne qui, agrment de multiples dtails que vous dcouvrirez vous-mme en vous le procurant, en fait pour moi le jeu de course le plus abouti en son temps, avant que les cartes 3DFX et larrive de Gran Turismo ne viennent bousculer la donne durant la seconde moiti des annes 90. Voil pourquoi Fatal Racing fait pour moi figure de symbole et mrite une place bien plus importante dans lhistoire des jeux vidos que son simple statut dabandonware.

Fatal Racing est une bombe ludique, qui na selon moi quun seul vrai dfaut : celui de navoir jamais fait lobjet dune suite. Le reste est quasiment parfait. Messieurs de Gremlin Interactive, chapeau bas. Trs bas, mme :).

Barbo
(27 novembre 2002)