Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Pikmin 1 et 2.
32 messages • page
12
Auteur Pikmin 1 et 2.
tof-1984
Pixel imposant

Score au grosquiz
0001488 pts.

Joue à la Super Famicom !!!

Inscrit : Oct 04, 2007
Messages : 723
De : Nice

Hors ligne
Posté le: 2010-01-30 18:28
Citation :
Le 2010-01-29 11:13, Simbabbad a écrit :
ou affecter tout un groupe de Pikmins à une tâche sans les lancer individuellement.


Ca je n'ai toujours pas réussi.

Tiens sinon j'ai rejoué un tout petit peu au premier (quatre jours) et c'est clair qu'une fois qu'on a le jeu bien en main il est vraiment encore mieux, et qu'on arrive à faire mille fois plus de trucs en une journée. On peut assez facilement ramener deux pièces par jour, et je pense même qu'on peut arriver à trois dans certains cas en planifiant davantage.
J'ai aussi regardé un speed run, et c'est clair que le mec utilise plein de techniques. J'en avais trouvé certaines (se farcir les petits ennemis tout seul pendant que ses Pikmin ramènent une trouvaille) mais bon là c'est très, très rapide, et le type joue vraiment à l'économie. Je gère un peu mieux les combats, à la bombe notamment, et sinon c'est grisant de courir d'un point à un autre en laissant ses petits Pikmin abattre un mur ou construire un pont pendant qu'on va dézinguer de la coccinelle géante. Bon, dès le deuxième monde, j'en ai oublié un groupe à la fin de la journée à force de me disperser .

Bon vu que j'ai le jeu trop en tête pour le refaire à fond mais que finalement je n'ai pas eu ma dose de Pikmin j'ai commencé le second. J'y ai très peu joué (une grotte) mais je suis mitigé. C'est plus joli, mais un peu trop bavard pour l'instant (même si parfois rigolo). Et je n'aime pas trop l'accumulation de biens...
Surtout sans la contrainte de temps pour l'instant ça manque d'enjeu. La profondeur tactique du premier venait surtout de là à mes yeux, là au tout début on se contente d'avancer sans trop de pression, l'avancée du temps étant carrément désactivée dans la première grotte. Première grotte qui est un long couloir, soit dit en passant.
Par contre le fait d'avoir deux leaders, deux équipes peut donner des choses sympa (mais je ne peux m'empêcher de penser que ç'aurait été d'autant mieux avec la contrainte de temps...). Et puis j'ai déjà de nouveaux Pikmin, j'imagine qu'il va y en avoir d'autres espèces et que la tactique pourrait venir de ces deux éléments.
Bon c'est trop tôt pour se prononcer évidemment mais en sortant du premier, le début du second refroidit un peu mon enthousiasme.

  Voir le site web de tof-1984
Simbabbad
Pixel planétaire

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10808

Hors ligne
Posté le: 2010-01-30 20:15
Citation :
Le 2010-01-30 18:28, tof-1984 a écrit :

Citation :
Le 2010-01-29 11:13, Simbabbad a écrit :
ou affecter tout un groupe de Pikmins à une tâche sans les lancer individuellement.


Ca je n'ai toujours pas réussi.

Le truc c'est d'utiliser bas sur + pour diriger tes Pikmins en nuage, puis tu les diriges vers quelque chose à ramasser ou à attaquer ou une porte à abattre etc. et ils s'en chargent. C'est bien plus rapide et pratique dans certaines circonstances, surtout pour ramasser les objets.

Pour ce qui est de Pikmin 2, je vois qu'on est exactement sur la même longueur d'onde. Personnellement j'ai toujours préféré le premier d'une part, et ai d'autre part toujours été agacé quand on présentait le second comme objectivement meilleur, car le fond de l'affaire est que ce sont des jeux totalement différents. Je comprends qu'on préfère Pikmin 2, mais qu'on dise que Pikmin 2 est ce qu'aurait dû être Pikmin, ou Pikmin avec ses "erreurs" corrigées, est à mon avis à côté du sujet.

Pikmin est entièrement basé sur l'optimisation: de son temps, de la production de Pikmin, des déplacements et transports, etc. C'est un immense puzzle, comme résoudre un gros Rubik's Cube le plus vite possible. Il a du coup une grande profondeur de choix: éviter un ennemi ou l'abattre? Prendre du temps pour cultiver ou pour progresser? Quel type de Pikmin produire, emporter? Etc.

Pikmin 2 est totalement différent puisque la contrainte de temps saute. Du coup, on ne peut pas perdre, et optimiser ne sert à rien, le plus pertinent est toujours de résoudre chaque problème un par un méticuleusement. MAIS contrairement à mon impression du jeu Gamecube, Pikmin 2 comble ce manque/déséquilibre avec les grottes. Elles sont simples pour l'instant dans ta partie, mais elles sont la base de Pikmin 2. Là, on est limité par son groupe de départ, et tout le gameplay est donc orienté sur la maîtrise du maniement en général, et des combats en particulier. La perte de Pikmins a un sens différent, on ne la craint plus car elle nous grignote du temps général, mais parce qu'elle nous ferait échouer la grotte, et donc devoir la recommencer à zéro.

C'est pour ça que je te l'ai recommandé car tu semblais un peu frustré d'avoir commencé à maîtriser les mécaniques du jeu mais ne plus avoir d'occasion d'exercer cette maîtrise. Pikmin 2 est axé là dessus.

C'est flagrant quand on finit le jeu et qu'on débloque le mode arène, qui est exactement basé sur ces bases de maîtrise des mécaniques de combat, et qui a également un temps limité. Il est donc normal que tu sois un peu refroidi par le début car cela ressemble à Pikmin sans avoir ses forces, mais il faut faire la transition et voir qu'il s'agit plus d'un jeu de "combat".

  Voir le site web de Simbabbad
tof-1984
Pixel imposant

Score au grosquiz
0001488 pts.

Joue à la Super Famicom !!!

Inscrit : Oct 04, 2007
Messages : 723
De : Nice

Hors ligne
Posté le: 2010-02-02 01:20
Bon je suis un peu à contretemps vu que tout le monde s'éclate sur Tatsunoko VS Capcom mais j'ai continué Pikmin 2... J'ai remboursé plus de la moitié de la dette.
Je gère enfin totalement tous les aspects de la maniabilité depuis quelques heures (merci Simba). Je dois être une quiche, et j'ai la tête ailleurs en ce moment, mais j'ai mis vraiment du temps à jongler avec facilité entre toutes les possibilités. Du coup je me demande si ce jeu ne serait pas l'un des seuls Miyamoto qui soit vraiment délicat pour un gosse (j'y ai réfléchi parce qu'une copine m'a demandé si la série valait le coup pour deux frères de 10-12 ans, je lui ai répondu qu'il y avait mieux et plus accessible pour leur âge, genre Mario Bros.).

Bref sinon Pikmin 2... De ce que j'en ai vu, je ne peux qu'être d'accord avec toi, Simbabbad : c'est un jeu de combat.
Il y a toujours dans celui-là l'exploration de mondes bucoliques à la surface, qui ont un level-design assez travaillé et plusieurs chemins imbriqués les uns dans les autres, mais l'absence de la contrainte de temps rend l'exploration plaisante mais absolument pas tactique : si le jour s'achève, on reprend le lendemain et basta.
La nouveauté de cette suite, comme tu le disais, ce sont évidemment les grottes. J'en ai fait quelques-unes, et là je viens d'en finir une vraiment costaud (celle du tronc d'arbre dans le premier monde, sept ou huit niveaux de profondeur). Elles sont donc très axées sur le combat, puisque très linéaires (divisées par petits étages), on n'est vraiment pas dans l'exploration et le défrichage de chemins comme à la surface.
Effectivement la contrainte d'avoir à finir une grotte avec l'équipe de départ devient parfois assez tendue (j'ai fini vraiment in extremis la dernière que j'ai faite), donc il faut "bien" se battre en limitant les pertes au maximum, ce sur quoi le premier Pikmin était au contraire assez tolérant. Par ailleurs il faut bien composer son équipe et surveiller ses effectifs, afin d'avoir toujours en nombre suffisant les Pikmin de couleur adéquate (les familles nécessaires pour finir la grotte sont indiquées au début de celle-ci, mais évidemment pas leur nombre idéal).
Là où je suis un peu déçu, c'est par les ennemis. Cette suite est quand même un peu paresseuse ; la plupart des monstres et des boss sont repris tels quels du premier Pikmin. C'est dommage, parce que les quelques nouveaux ennemis que j'ai vus m'ont bien plu : notamment cette espèce d'écrevisse souterraine, invincible dans son trou ; ou ce tapir/aspire/souffle fourmi qui crache de l'eau au lieu du feu comme d'habitude : surprise garantie la première fois. Et pour une suite qui justement mise tout sur les combats, c'est quand même dommage de n'avoir pas creusé un peu plus la variété et les schémas d'attaque des ennemis. Bon, j'imagine que ce reproche-là ne s'applique pas si l'on ne joue qu'au 2.
Sinon, concernant les Pikmin eux-mêmes, il y a pour l'instant deux nouvelles espèces : les blancs et les violets. Les violets servent vraiment très peu, on est dans le pur gadget. Par contre les blancs sont très intéressants, entre leur faculté de détecter les trésors cachés, leur résistance au poison, leur attaque kamikaze ET leur nombre très limité. La particularité de ces nouveaux est qu'il n'ont pas d'oignon pour se multiplier, donc qu'ils sont en nombre très, très limité et qu'il faut bien les protéger.

Voilà donc quelques impressions mitigées à mi-parcours. Le jeu a toujours un côté hypnotique et addictif, il dégage un vrai truc et on prend plaisir à y jouer, mais il me semble pour l'instant que c'est une suite paresseuse, qui ne parvient pas à dépasser l'original. Je préfère les niveaux à la surface, plus travaillés, qui privilégient davantage l'exploration, la décomposition des tâches ; et puis pour atteindre les trésor il y a souvent une petite astuce... Cette partie du jeu étant plus développée et plus complète dans le premier volet, où il n'y a que ça, pour l'instant je le préfère, et de loin.
Après, vu que j'avais mis du temps à rentrer dans le premier, j'imagine qu'il peut m'arriver la même chose avec le deuxième. Quoi qu'il en soit je suis bien pris par le jeu, je m'amuse quand même et j'ai envie de le finir !
Mais j'ai l'impression que Simba, tu pourrais avoir raison contre la critique (qui a réitéré son erreur à la sortie sur Wii) de préférer le premier au second, ainsi que tu l'avais dit ailleurs me semble-t-il.

  Voir le site web de tof-1984
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22768
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2023-11-13 17:07
------------
Up
------------

Je sais que le premier Pikmin avait intéressé dans ce topic car il était emblématique d'un certain virage créatif pour Nintendo, mais depuis j'ai l'impression qu'à l'image du grand public, voire de Big N lui-même, on a pris l'habitude de voir défiler les suites sans s'y intéresser vraiment. Essayons de relancer un peu la buzz-machine grospixelienne :

Image

Le 21 juin 2023, en même temps que Pikmin 4, est sorti sur Switch une compilation regroupant Pikmin 1 et 2 (Game Cube / Wii). Comme Pikmin 3 (WiiU) a déjà été réédité sur Switch en 2020 (en version full DLC), ça rend toute la série praticable sur le même support et en version physique (note : si j'apprends en 2024 que la prochaine console Nintendo n'est pas rétro-compatible je fais une crise de nerf). Je n'avais jamais joué aux Pikmins, je savais juste à peu près ce que c'est pour avoir vu tourner le premier sur NGC peu après sa sortie, et l'autre jour dans une boutique j'ai acheté cette compile Pikmin 1+2, comme ça, sur une impulsion. A présent, une fois les deux épisodes terminés à 100% (hors mode challenge), je peux dire que je suis tombé amoureux du concept et je pense, pour Noël, m'offrir le 3 et le 4 pour un hiver tout entier passé à faire bosser des bulbes à ma place.

Pikmin 1 + 2 coûte 50€. On peut trouver que c'est beaucoup pour deux jeux ayant respectivement 22 et 19 ans dont l'un est très court, et sauf erreur de ma part il n'y a pas d'edition collector, aucun goodies dans la boîte, même pas un artbook de 5cm de large, ni un porte-clé Pikmin ou je ne sais quoi, ce qui aurait été la moindre des choses dans une démarche de conservation d'un jeu rétro (et que des éditeurs moins riches font couramment). En plus l'arrière de la boîte est rédigé tout en anglais, je m'en fiche mais ça fait vraiment rapiat. A ma connaissance les deux titres ne bénéficient pas d'améliorations graphiques, juste d'un passage aux résolutions HD en 16/9e. En revanche ils tournent tous deux à 60fps même en portable, je n'en demande pas plus ni moins à un jeu Switch. Je ne crois pas qu'il s'agisse d'une simple émulation des versions NGC car c'est ce qu'avait fait Nintendo pour Super Mario Sunshine et ça se voyait tout de suite. D'autre part les trésors à collecter dans Pikmin 2 ont été redessinés, paraît-il, pour des questions de licence (il y avait des canettes de Coca ou quelque chose dans le genre).

Les commandes de jeu incluent les originales au pad et celles avec captation de mouvement venues des "wii-makes", après ne me demandez pas si dans l'un cas ou l'autre ça marche mieux ou moins bien qu'à l'époque. La caméra d'origine avec trois niveaux de zoom et contrôle latéral n'a pas été remplacée par une caméra aux normes actuelles, en revanche.


- Pikmin

La première heure a été assez délicate. Je sentais que la limite globale de temps cesserait d'être un problème dès lors que j'accepterais d'abandonner le premier run (ou les deux premiers dans le pire des cas) pour tout reprendre du début en tenant un rythme d'une pièce collectée par jour. Mais une fois le jeu pris en main et m'être un peu amusé sur les deux premiers niveaux, j'ai un peu déchanté en découvrant le troisième qui se passe dans une zone volcanique sombre, angoissante et pleine de barrières qu'on doit détruire avec des bombes lancées par les pikmins jaunes, la manip la plus hasardeuse du jeu. Il n'a pas été facile de se répérer car la zone a une forme circulaire mais la caméra ne recule pas assez pour qu'on le remarque tout de suite. On tourne en rond sans comprendre pourquoi, on se paume, et le temps limité devient une vraie pression.

Heureusement on débloque vite la zone suivante, lumineuse et très étendue, facile à appréhender, pleine de pièces placées dans des endroits peu accessibles avec beaucoup d'ennemis sur le chemin, qui nécessitent une planification soigneuse. Là, et en retournant régulièrement dans la première zone pour farmer des pikmins, j'ai vraiment commencé à m'éclater sur ce jeu et il m'a inspiré tout un tas de pensées agréables et touchantes que je n'oublierai pas de sitôt. Puis j'ai tout relancé et bouclé l'aventure avec 3 ou 4 jours d'avance lors de l'arrivée au boss final, pour en finir après une dizaine d'heures que j'étais persuadé d'avoir passées sur un classique qu'il aurait été dommage de ne pas connaître. Heureusement, quand même, qu'il est possible de rejouer un jour autant de fois qu'on veut en rechargeant une sauvegarde antérieure, ça évite la frustration de répéter les mêmes actions, et ça rend le jeu assez court et simple pour qu'on n'ait pas le temps d'oublier ce qu'il essaie de nous dire.

Pikmin est un jeu qui réalise de grandes choses avec le minimum. La manière dont il introduit son concept avec une poignée d'explications, en poussant le joueur à tenter des choses par lui-même, est remarquable. On commence par manipuler quelques pikmins, on découvre très progressivement de quoi ils sont capables, et il n'y a que peu de blabla pour ne jamais qu'on oublie que ça se passe entre nous et ces petites créatures. On en arrive à les chérir, à se sentir très mal quand elles meurent. Les pikmins sont les stars du jeu. La modélisationn sommaire des ennemis, du décor et même du personnage principal les met en valeur, et il faut presque arriver au tiers du jeu avant de pouvoir les observer en grand nombre. C'est aussi pour ça, je pense, qu'il est si gratifiant de parvenir, en fin de progression, à constituer plusieurs groupes chacun affectés à une tâche, puis reculer la caméra pour observer toute l'entreprise.

J'ai bien aimé les observations du journal de bord, brêves mais intelligemment écrites, avant chaque journée. Outre les infos importantes qu'elles contiennent, je me sentais en phase avec ce monologue : les pikmins nous sont indispensables, on compte dessus, on leur fait prendre des risques mortels, on les fait attaquer d'autres bestioles avec lesquelles ils avaient l'air de vivre en paix avant qu'on soit là, et au final on fait quoi pour eux ? La cinématique de fin suggère, si j'ai bien compris, qu'en leur montrant ce qu'ils pouvaient réaliser en équipe, on en a fait l'espèce dominante sur leur planète. Mais en réalité on leur doit tout, et le moment de cette cinématique où ils viennent nous dire au revoir, avant que le vaisseau décolle, prend une note douce-amère. C'est ce que j'ai vu de plus émouvant dans un jeu Nintendo depuis de longues années, depuis d'autres jeux Game Cube en fait, Super Mario Sunshine, The Wind Waker, Luigi's Mansion...

Quelque soit l'intérêt qu'on aurait envers la série Pikmin, négliger ce premier opus serait passer à côté du sujet. Il n'a pas perdu une once de son charme.

Image
Image

--> Ces deux passages de la cinématique de fin de Pikmin me troublent : dans la première image on voit qu'à peine le héros parti, les pikmins s'attaquent à un bulborbe qui passait par là, sans raison. Sur la deuxième image, on dirait qu'ils utilisent leurs oignons pour sortir de l'atmosphère de leur planète. Est-ce qu'ils sont à présent capables de voyages spatiaux ? Ils auraient sacrément évolué à notre contact...


- Pikmin 2

C'est clairement l'épisode où la franchise entre dans le rang et satisfait aux exigences des tests notés. J'ai mis 46h pour tout boucler. Il y avait 30 objets à ramener au vaisseau dans le premier, cette fois il y en a 201. Alors que dans Pikmin on était cantonné à diriger quelques pikmins pendant un bon moment pour s'habituer aux commandes, ici on a un groupe de 75 individus au bout de 3mn. Ce serait devenu des fourmis que ça ne changerait pas grand chose... Les dialogues et cinématiques abondent en début de partie, et le scénario est devenu un simple prétexte à collecter des trucs avec un enjeu que l'humour de l'écriture tend à désamorcer, dans une ambiance nettement moins bucolique puisqu'à la place d'un écosystème préservé on arpente des zones parsemées de déchets d'origine humaine. Et avec l'arrivée des cavernes (14 comprenant de 3 à 15 étages), les deux tiers du jeu se passent dans des souterrains, quand ce ne sont pas des égoûts ou de vieux sanitaires crasseux.

Et pourtant quel excellent jeu, que ce fut passionnant. J'ai des critiques à formuler mais je ne vais pas bouder mon plaisir.

La poésie du premier n'est plus vraiment là, les pikmins sont devenus des consommables qu'on peut renouveler à l'infini au prix de séances de farming courtes mais sans résonance particulière, et les combats ont largement pris le pas sur la réflexion. Mais le game-design est remarquable : malgré un bestiaire assez limité le jeu se renouvelle constamment sans en avoir forcément l'air, avec des dispositions d'ennemis et des configurations de salle bien vicieuses qui obligent à préparer ses attaques et anticiper le comportement des différents pikmins. Cela passe par la manière de les lancer, les points d'"attache" ou de vulnérabilité de chaque ennemi, comment les pimkmins repartent au combat quand ils sont repoussés... autant de subtilités qui s'ajoutent aux capacités et résistances élémentaires propres à leur couleur.

Les améliorations du perso qu'on débloque peu à peu changent également la donne et rendent la seconde moitié du jeu jouissive, notamment quand on peut enfin buter quelques ennemis sans utiliser les pikmins (laborieux mais très utile dans les dernières cavernes). Les consommables qui renforcent les pikmins ou paralysent les ennemis sont bienvenus, ainsi que les petits bulborbes qu'on peut adopter comme des pikmins dans les dernières cavernes. Les boss sont très bons, durs juste comme il faut et assez spectaculaires. Bref il y a une foule de petits ajouts à la fois stratégiques et mécaniques, tous très classiques mais qui interviennent judicieusement dans le gameplay pour le rendre le jeu aussi intéressant que plaisant à observer. Et la difficulté, son dosage et sa progression, sont parfaitement calibrés. Au final, ce que ce Pikmin 2 perd en fraicheur par rapport au premier, il le compense par une grande efficacité, un savoir-faire dont on prend surtout conscience sur la durée, par petites touches.

Il y a aussi la possibilté de diriger deux équipes en passant d'un contremaître à l'autre, un ajout très important qui ne surprend pas venant de Nintendo mais reste en soi quelque chose de franchement remarquable. Au départ on se dit qu'on n'en profitera pas si on ne joue pas en coop, mais vers la fin du jeu je me suis très souvent appuyé dessus et ça n'a fait que rendre le jeu encore plus satisfaisant. Le refaire à deux doit être fantastique, vraiment, et voir deux de ses enfants jouer comme ça un très grand moment pour des parents ("les écrans" ça peut aussi être ça, si seulement plus de gens en avaient conscience...).

Autre chose : Pikmin était un jeu où, parfois, on avait l'impression de hacker le système, de réussir des actions qui n'étaient pas forcément prévues, comme lorsque le transport d'un trésor en poussait un autre, ou qu'on abandonnait un trésor à mi-parcours au coucher du soleil pour le retrouver au même endroit le jour suivant. Pikmin 2 en fait de même, de manière plus diffuse. Certains soucis de maniabilité contribuent à cette sensation de bricolage : il est toujours assez délicat, même si le jeu prétend fournir les commandes adaptées, de trier les pikmins. Il faut parfois s'y prendre à deux ou trois fois, ne pas le faire près d'un mur etc. Il m'est aussi arrivé de séparer les pikmins fleuris des non-fleuris en les faisant tous courir en même temps pour que les non-fleuris soient à la traîne, puis les stopper tous d'un coup et sélectionner uniquement les non-fleuris, les renvoyer à leur base, et recommencer jusqu'à être sûr d'avoir un groupe de 100 Pikmins fleuris. Est-ce que j'aurais préféré qu'une commande de sélection spécifique soit prévue pour tout ça plutôt que de trouver moi-même ce genre de solution tordue ? C'est une question qui se pose souvent dans ce jeu.

Toutefois on arrive aux limites du concept dans les cavernes, lorsque la notion de défaite intervient réellement. Les développeurs semblent avoir pensé qu'en cas d'échec dans une caverne (pikmins tous morts, perso mort ou abandon) on allait trouver cool de la rejouer entièrement, y compris les trésors déjà trouvés. Et ça c'est irrecevable, franchement, le gameplay comporte trop d'aléatoire. Même après des dizaines d'heures de pratique on perd encore des pikmins accidentellement, parfois sans avoir commis d'erreur. Certains ennemis semblent impossibles à tuer sans pertes, les cavernes sont farcies de pièges pouvant tuer 40 ou 50 pikmins d'un coup, des bestioles mangent les trésors si on ne les ramasse pas assez vite... Par moments ce jeu est capable de vous mettre une vraie rouste, ça peut faire un choc.

En résulte la principale action de hacking sur Pikmin 2 : parvenir à charger sa dernière sauvegarde pour ne pas se retaper toute la caverne mais seulement l'étage en cours. Croyez-le, ça se mérite : alors que le premier Pikmin était très souple là dessus (on pouvait recharger sa partie depuis n'importe quel jour de progression), ici l'option "charger" ne figure nulle part dans le menu de pause alors, pourtant, que la partie est dûment sauvegardée à chaque nouvel étage de la caverne en cours (c'est même annoncé par écrit). Le seul moyen de recharger cette sauvegarde est de quitter le jeu brutalement, en faisant "Home + X" sur Switch ou en pressant le bouton reset de la console sur Game Cube, puis relancer le jeu. Toutes les soluces commencent par un chapitre qui explique cette manip car sans elle, il faudrait non pas 30 ou 40h pour tout boucler mais au moins 60 et je vois mal qui tiendrait jusqu'au bout. On dirait, pourtant, que c'est ce qui était prévu... En admettant qu'en 2004 sur console on acceptait encore de telles contraites (j'en doute fortement, mais je peux me tromper), j'ai du mal à avaler que cette réédition sur Switch ait laissé les chose en l'état.

C'est mon seul vrai grief envers ce jeu et je ne doute pas que ce sera réglé dans l'épisode suivant, que Pikmin 3 aura su trouver une gestion de la progression à la fois moderne et ne trahissant pas trop ce qu'avait osé le premier. En dehors ce ça, difficile de ne pas admettre que j'ai pris un grand plaisir avec Pikmin 2 et que l'enchaînement des deux jeux a été une expérience géniale.

Je déballerai Pikmin 3 et 4 le soir de Noël et j'espère en reparler fin janvier, dans les topics de ces jeux.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Exoprimal, Ghostwire Tokyo

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32974
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2023-11-14 00:08
Je sais plus où j'en parle mais j'ai donné mon avis sur pikmin 3 & 4

Le 3 se joue avec plusieurs persos en même temps et le 4 ajoute un chien qui permet de le faire mais je l'ai jamais fait.

Il me semblait avoir choppé le 1 mais en fait j'ai commencé avec le 2. J'ai pas eu de souci particulier avec le 2. Je ne me rappelle pas avoir eu de difficultés particulières d'ailleurs.
Faut dire que j'ai toujours des groupes avec toutes les sortes.

Pour les fleuris au final je me prennais pas la tête, je balance tous mes pikmins dans le miel, ou alors je passe dessus et ceux qui ne sont pas fleuris boieront automatiquement. D'ailleurs je sais plus si c'est introduit dans le 2 ou le 3 mais y'a un bouton pour envoyer tous les pikmin en meme temps (ils courent) ca aussi c'est pratique pour les faire fleurir ^^

Après les fleuris j'ai pas vu que y'avait une si grosse différence de puissance avec les normaux. Pi bon quand tu balances en masse ca part assez vite.

D'ailleurs pour chopper des gros tresors, ca va plus vite de les envoyer en rush plutot que les lancer. idem pour les petits montres.


Pikmin 2 est pour moi le meilleur de la série, ca ne veut pas dire que le 3 et le 4 sont moins bons juste qu'ils ne font pas mieux que le 2 ^^
Mais bon pour moi Pikmin c'est un jeu doudou. Pas prise de tête, bon esprit, et c'est le genre de jeux que tu peux montrer à tes gamins, ou auquel tu joues quand tu veux faire une "pause".

Après ils sont de plus en plus longs


Sinon au niveau gameplay, ils ont ajouté des trucs sur switch ? ou alors c'est le même gameplay qu'à l'epoque ?
_________________

Image


JC
Camarade grospixelien


Joue à Hollow Knight

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8614
De : la contrée de la demi-fibre

Hors ligne
Posté le: 2023-11-14 01:09
Pikmin ! L'un des mes jeux GameCube préférés à l'époque (même si j'y ai finalement assez peu joué, n'ayant jamais possédé la console moi-même, parce que vous comprenez ma bonne dame on fait pas toujours ce qu'on veut...)

J'ai aussi gravé dans la tête le très joli thème musical "Ai No Uta", notamment utilisé dans les pubs de l'époque, et dont les paroles, écrites du point de vue des Pikmins s'adressant au personnage joueur, étaient très mélancoliques. Ci-dessous une vidéo avec une traduction en anglais :
https://www.youtube.com/watch?v=SL2ePovKMtg

  Voir le site web de JC
Laurent
Commissaire apolitique


Joue à Super Mario Bros. Wonder

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22768
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2023-11-14 17:06
Citation :
Le 2023-11-14 00:08, RainMakeR a écrit :
Je sais plus où j'en parle mais j'ai donné mon avis sur pikmin 3 & 4


C'était ici et tu as parlé de Pimin 4 mais j'ai créé un topic sur ce jeu et déplacé tes posts dedans :
https://www.grospixels.com/phpBB/viewtopic.php?topic=16627&forum=1

Citation :

Sinon au niveau gameplay, ils ont ajouté des trucs sur switch ? ou alors c'est le même gameplay qu'à l'epoque ?

A part les commandes motion-gaming qui ont été recalibrées (mais je ne les ai pas utilisées), aucun changement.

D'ailleurs je fais un petit correctif à mon post :

- Finalement les deux jeux sur Switch tournent à 30fps, comme sur Game Cube et Wii en fait. Mais ce n'est pas du tout gênant, j'ai cru tout le long que c'était du 60. La résolution est 1080p en docké et 720p en portable.

- Je me suis trompé c'est bien de l'émulation, avec le même émulateur que celui utilisé sur la compile Super Mario 3d All Star, développé en interne. Les cinématiques ont été passées en HD avec de l'IA.

Citation :
Le 2023-11-14 01:09, JC a écrit :
J'ai aussi gravé dans la tête le très joli thème musical "Ai No Uta", notamment utilisé dans les pubs de l'époque, et dont les paroles, écrites du point de vue des Pikmins s'adressant au personnage joueur, étaient très mélancoliques. Ci-dessous une vidéo avec une traduction en anglais :

Merci pour cette découverte ! Ces paroles confirment le feeling que j'ai eu en terminant le jeu.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Simbabbad
Pixel planétaire

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10808

Hors ligne
Posté le: 2023-11-14 21:46
C'est marrant comme Pikmin 2 a été vu à sa sortie comme "le concept de Pikmin exécuté correctement" par la presse (et beaucoup de joueurs), avec d'ailleurs la possibilité que Nintendo ait justement voulu leur faire plaisir, alors qu'avec le recul, les gens voient bien les différences de style, de ton, d'équilibre, etc. entre les deux jeux. Préférer Pikmin 2 est un point de vue tout à fait valable, mais ce n'est pas le premier jeu fait correctement, c'est complètement autre chose.

J'avais rejoué aux deux premiers jeux il n'y a pas si longtemps sur Dolphin (version Wii) avec la Wiimote, et après avoir joué pour chacun des jeux à leurs trois versions (GameCube, Wii et Dolphin), j'ai finalement décidé de ne pas garder Pikmin 2 dans ma collection. C'est un bon jeu, très bien fait, mais tout de même sacrément laborieux, et au-delà, le ton me gêne.

Il y a quelque chose de très émouvant dans le premier Pikmin, entre Olimar qui se retrouve seul, les écrits de ses pensées dans son journal, et les Pikmin qui sont tout en bas de l'échelle alimentaire et se font un peu manipuler, mais de façon plus ou moins consentante (j'ai toujours cru qu'il y avait quelque part une créature Pikmin qui ressemblait à Olimar et sa grosse antenne sur la tête façon bouton de fleur). La fin est en effet touchante: plutôt que devenir la vie dominante, on sent qu'ils ont décidé de se coordonner eux-mêmes et se défendre.

Au lieu de ça, Pikmin 2 est cynique de bout en bout: la planète d'Olimar est polluée, et cette fois il revient avec son patron pour asservir les Pikmin pour leur faire collecter des déchets (peut-être d'une humanité disparue suite à un cataclysme ou une épidémie) pour de l'ARGENT. Il faut ajouter à ça les référence à des objets réels (Duracel, Coca-Cola, produits Nintendo) et les commentaires qui sont très drôles, mais teintés d'ironie et d'humour noir, humour noir qu'on retrouve d'ailleurs chez les ennemis (les Bulborbes mutants dont on tue la mère et qu'on asservit aussitôt pour notre besogne, le boss de la Reine Bulblax que l'on amène à écraser ses propres enfants pondus avec un bruit de flatulence, etc.), et bien sûr Louie qui décrit comment cuisiner chaque ennemi du jeu!

Il y a du coup presque une méchanceté ou un mauvais esprit omniprésent qui tranche radicalement d'avec l'espèce d'innocence du premier Pikmin.

Pikmin 3, je n'en ai aucun souvenir ou presque. C'est bien fait, il n'a pas de défaut particulier, mais je n'ai rien ressenti de spécial et rien ne m'y a marqué.
_________________

Le Blog de Batbad - Simbabbad sur Steam - Compte Twitter


  Voir le site web de Simbabbad
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Exoprimal, Ghostwire Tokyo

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32974
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2023-11-15 00:01
Citation :
Le 2023-11-14 21:46, Simbabbad a écrit :
J'avais rejoué aux deux premiers jeux il n'y a pas si longtemps sur Dolphin (version Wii) avec la Wiimote, et après avoir joué pour chacun des jeux à leurs trois versions (GameCube, Wii et Dolphin)

On est d'accord que Dolphin est l'emu Wii ?

C'est quoi la différence entre la version normale et la version emulée ? un lissage des textures ?
_________________

Image


Simbabbad
Pixel planétaire

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10808

Hors ligne
Posté le: 2023-11-15 00:47
La résolution.

Des "texture packs" existent, mais je trouve qu'ils changent la nature de l'esthétique.

Façon de dire que j'ai dû démarrer avec une partie vierge trois fois.
_________________

Le Blog de Batbad - Simbabbad sur Steam - Compte Twitter


  Voir le site web de Simbabbad
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Exoprimal, Ghostwire Tokyo

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 32974
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2023-11-15 11:04
Ok juste la resolution, je pensai que y'avait d'autre "améliorations" du genre vitesse augmentée, save state etc....

Après je suis un puriste de la pire espèce, emulation oui, modification avec notamment des textures pour remplacer les existantes, je suis pas fan. Même si c'est moche je prefere jouer aux conditions d'epoque.


Du coup une question que je me pose, tu l'as refait 3 fois, aventures différentes ou c'etait exactement la même ?
Parce que Pikmin ca fait partie de ces jeux que j'adore, mais je suis pas convaincu de les refaire parce que j'aurai l'impression de refaire exactement la même chose
_________________

Image


David
Glaçon du sentiment


Joue à River City Girls

Inscrit : Mar 17, 2002
Messages : 10348
De : Lille, en l'an 3000.

Hors ligne
Posté le: 2023-11-15 12:07
J’entretiens avec la série Pikmin une relation d’affection très forte, car c’est avec elle que j’ai fait découvrir les jeux vidéo « modernes » à mon fiston qui, jusqu’alors, se contentait de jouer, à petites doses, à de vieux jeux d’arcade (Pac Man, Rally-X etc...) Dans Pikmin 2, il y avait un mode très contemplatif qui permettait d’envoyer des carottes aux créatures afin d’observer leur comportement. Hugo, qui était alors incapable de jouer au mode principal correctement, y a passé des heures. Depuis ce temps-là, Pikmin 2 reste un de ses jeux favoris. Il le connaît par coeur, l’a plié de toutes les façons possibles (par exemple, en terminant le jeu avec tous les objets sans perdre un seul Pikmin), a joué à ses hacks les plus hardcore, et s’est ruiné en peluches et autres figurines (hier est sortie une nouvelle collection, qu’il importe du Japon – au secours). C’est forcément que Pikmin 2 a beaucoup de qualités. Et je suis d’accord, préférant mille fois le gameplay varié et nerveux du 2 au 1, trop mou à mon goût (le 50Hz imposé sur la Gamecube d’origine n’a rien arrangé).

Contrairement à Laurent, j'ai toujours pensé que la possibilité de frapper les créatures au corps à corps grâce à Olimar & co était une erreur de conception. A l'époque, elle m'a en effet permis de franchir de nombreux obstacles sans faire prendre le moindre risque à mon armée de Pikmin.

Je n’ai pas joué au 3 ; Hugo, oui. Il le trouve sympa, sans plus. Quant au 4 (qui semble super), ce sera pour Noël !

PS : j’en ai déjà parlé, mais grâce au Game Pass, je suis tombé sur un clone vraiment sympa, The Wild at Heart. Le gameplay est très similaire, et la direction artistique, tant graphique que musicale, très affirmée et réussie. Je vous le recommande.

  Voir le site web de David
yedo
Pixel imposant


Score au grosquiz
1033525 pts.

Inscrit : Mar 25, 2007
Messages : 606

Hors ligne
Posté le: 2024-01-05 00:33   [ Edité le: 2024-01-05 00:41 ]
C'est marrant car j'ai également joué aux Pikmin pour la première fois cette année. Ma chérie est fan de la série depuis longtemps, je l'ai regardée jouer au 2 sur Wii, au 3 sur Wii U, et dernièrement au 4 sur Switch, mais je n'avais jamais osé lancer mes propres parties. J'ai toujours eu un a priori sur la série, à cause du style semi-stratégique et des contraintes (de temps, de gameplay "indirect" si j'ose dire) qui donnent l'impression d'un jeu nébuleux, vu de loin. J'avais le sentiment que c'était des jeux prise de tête.

Bref, j'ai enfin surmonté mes a priori et je me suis lancé dans le premier Pikmin sur Wii, durant le mois d'août, puis j'ai enchaîné tous les épisodes. Je n'ai joué qu'à ça pendant deux mois, d'août à octobre. Et si certains épisodes m'ont effectivement causé quelques prises de tête, je suis sorti convaincu, voire conquis, de cette expérience - en même temps, je n'aurais jamais enchaîné les quatre épisodes à la suite si je n'avais pas apprécié la série (le fait que les épisodes soient courts, mis à part le 4, aide aussi beaucoup à les faire à la suite).

Je rejoins globalement Laurent sur tout ce qu'il dit à propos des deux premiers épisodes. Le premier Pikmin reste vraiment unique avec sa contrainte de temps très forte qui structure toute la progression. Le jeu peut s'avérer stressant, et j'ai longtemps cru ne pas arriver à boucler l'aventure avant les 30 jours imposés, mais comme je n'avais pas envie de tout recommencer depuis le début, j'ai continué (en refaisant certains jours vers le milieu du jeu) et j'ai finalement réussi à récupérer toutes les pièces en 28 jours. C'était chaud, mais finalement plutôt bien dosé et je trouve que cette contrainte permet d'impliquer le joueur dans ce qu'il fait et dans la moindre de ses décisions - chaque perte de pikmin est ainsi vécue comme une tragédie puisque cela signifie devoir perdre un temps précieux à farmer de nouveaux pikmins. Chaque action doit être pesée pour optimiser son temps. C'est dommage que le gameplay ne soit pas assez carré, notamment à cause de l'IA aléatoire des pikmins qui se coincent dans les zones trop étroites ou vont carrément se noyer (franchir un pont est toujours une aventure). A cause de cela certains passages sont très frustrants - au point que le premier Pikmin est le genre de jeu que je suis content d'avoir fait mais auquel je n'ai pas forcément pris plaisir à jouer. Avec le recul j'en garde malgré tout un bon souvenir mais je ne suis pas sûr d'avoir envie d'y rejouer un jour.

Je trouve intéressant les différences apportées par Nintendo entre Pikmin 1 et 2 : on a une formule en apparence similaire mais très différente au niveau de l'esprit et de la progression. On dirait en effet que Pikmin 2 se veut plus accessible et ressemble à un Pikmin 1 abouti, dans le sens où les contraintes pèsent moins sur le gameplay (finie la limite des 30 jours). On apprécie le jeu pour ce qu'il est, en tout cas pour ce que j'entrevoyais dans le premier épisode, mais à trop rusher et avoir la tête dans le guidon, j'avais le sentiment de ne pas avoir le temps de profiter, d'apprécier l'exploration, d'admirer le level design. En retirant la contrainte des 30 jours, Pikmin 2 permet d'aborder les stages de manière relâchée, même si, revers de la médaille, on peut se sentir moins impliqué dans la gestion des pikmins et dans l'optimisation des tâches.

Pikmin 2 n'est pas facile pour autant mais tout le challenge est concentré dans l'exploration des grottes. Si l'idée de ces grottes est intéressant - c'est presque un jeu à part - et apporte une vision différente à la formule du premier Pikmin, avec l'accent mis sur les combats et un esprit survie, je trouve aussi que certains passages sont frustrants. Difficile de dire si c'est voulu - les Pikmin ont ce petit côté pervers qui aime bien tester la patience du joueur - ou si c'est juste mal pensé, mais j'ai encore du mal à digérer les grottes où l'on se retrouve à balancer des pikmins dans le vide en essayant de viser des ennemis volants, ou à voir son équipe décimées en quelques secondes, sans avoir la possibilité de recommencer l'étage en cours (pire décision du jeu, indéniablement). Du coup, je n'ai pas eu le courage de boucler les deux dernières grottes du jeu, les plus longues et épuisantes. Je tiens d'ailleurs à saluer le fils de David pour avoir terminé le jeu sans perdre un seul pikmin.

Pikmin 3 est peut-être l'épisode le moins marquant, car on y retrouve des partis-pris moins forts que dans les autres Pikmin. Ceci dit, j'ai beaucoup aimé cet épisode. Parmi les trois premiers Pikmin, c'est sans doute celui que j'ai trouvé le plus plaisant à parcourir, car tout est parfaitement calibré, à mi chemin entre la contrainte du 1 (avec l'obligation de récolter un certain nombre de fruits par jour) et le game design plus riche du 2. En fait, Pikmin 3 est l'épisode que je trouve le mieux équilibré, notamment grâce à un level design cohérent, plutôt étendu, qui se révèle progressivement, sans avoir les cassures causées par les grottes de Pikmin 2, puisque ces dernières ont été supprimées. Il n'y a rien de révolutionnaire dans Pikmin 3 mais des petits ajustements qui rendent la formule très agréable à jouer, l'ergonomie générale ayant été bien améliorée - il faut dire que 10 ans se sont presque écoulés entre les épisodes 2 et 3, et ça se sent en termes de confort de jeu.

Enfin Pikmin 4 m'a fait l'effet d'un menu mega best-of : c'est une compilation incroyable de tout ce qui constitue la série jusque-là, avec un supplément de contenu à la limite du bourratif. Mais le jeu est tellement propre, fignolé, et d'une générosité folle que c'est juste un bonheur à parcourir, l'esprit bucolique et apaisant étant toujours là pour rendre la balade plaisante quoi qu'il arrive. Je trouve admirable la manière dont Pikmin 4 capte tout ce qui fait l'essence de la série à travers ses précédents épisodes. Le jeu propose ainsi plusieurs modes de jeu qui viennent se greffer naturellement à la progression habituelle dans les environnements. On retrouve ainsi les grottes avec le même principe que dans le 2, mais également deux autres variantes qui mettent l'accent sur l'optimisation des tâches afin de récupérer des trésors dans le temps imparti ou plus rapidement que son adversaire. On peut également faire des missions de nuit qui ressemblent à un tower defense. Tous les aspects du game design ont été améliorés, et tous les petits défauts agaçants des précédents épisodes semblent avoir disparu : on peut disposer d'un lock semi automatique, le nouveau compagnon (Otchin, un chien) permet de progresser en ayant tous les pikmins sur son dos (adieu problèmes de pathfinding) et fait des attaques chargées qui lancent tous les pikmins d'un coup, les grottes peuvent être relancées depuis n'importe quel étage... Le souci du détail est impressionnant et la compréhension des précédents Pikmin totale.

L'univers s'est également enrichi, on a carrément doit à un hub qui permet de papoter avec les membres de l'équipage et les rescapés, afin de débloquer des quêtes annexes (plutôt des objectifs à remplir) mais aussi des améliorations pour notre personnage ou Otchin. Sans aller sur le terrain du RPG, on sent que Pikmin 4 a tenu à se mettre à jour en incorporant les systèmes progressifs que l'on trouve dans la plupart des jeux modernes. De même, je trouve que la richesse du jeu s'inscrit dans les titres actuels qui veulent en donner toujours plus au joueur, au-delà du générique final, avec quelques surprises qui ne sont pas fondamentales mais feront plaisir aux fans de la série. Le seul élément que je n'ai pas trop compris c'est la limite imposée pour le nombre de pikmins à emporter avec soi. Il faut désormais trouver des oignons spéciaux pour augmenter le quota de pikmins par tranche de 10, et on est quoi qu'il arrive limité à 3 types de pikmins en même temps sur le terrain. J'ai l'impression que ces contraintes permettent surtout d'étager la progression de manière plus sensible que dans les précédents épisodes (dès le premier niveau on voit un oignon bleu que l'on ne peut récupérer que bien plus tard dans l'aventure).

J'ai le sentiment que si Pikmin 3 peut être vu comme une tentative de remake accessible du 1, Pikmin 4 serait davantage un remake du 2, mais il est aussi bien plus que cela tellement le jeu est riche. Laurent, si tu as mis 30h à boucler Pikmin 2, je n'imagine pas le temps que tu vas passer sur Pikmin 4 ! Il me semble que j'ai dû passer max 15h sur Pikmin 2, alors que j'ai dû atteindre les 30 ou 35h sur Pikmin 4. Ceci dit, Pikmin 4 est bien plus facile, c'est d'ailleurs un reproche que certains pourront faire au jeu. La série tend de plus en plus vers une sorte de balade où l'on se contente de nettoyer les différentes map, avec un plaisir obsessionnel (ramasser tous les trésors est une source de satisfaction inexplicable, à mi-chemin entre le geste écologique de recyclage et l'amassage capitaliste) mais sans réelle menace ou danger. Il y a quelques défis sur la corde que l'on doit relancer plusieurs fois, mais rien de comparable et permanent avec ce que l'on croise dans Pikmin 1 qui est définitivement un jeu à part.

  Voir le site web de yedo

Index du Forum » » Jeux » » Pikmin 1 et 2.

32 messages • page
12




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)