les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » The 7th Guest.
31 messages • page
12
Auteur The 7th Guest.
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7304
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2016-08-06 13:42
5 ans après m'être intéressé à la chose et 14 ans après l'article de JC (punaise ...), je commence enfin 7th Guest, racheté entre temps sur GOG.
D'abord, un grand bravo à JC pour son article très intéressant et qui ne spoile rien du jeu (j'ai hésité à le lire avant de jouer).

Je pensais que l'intérêt du jeu était surtout historique, mais en fait l'ambiance est toujours assez efficace et les énigmes plutôt intéressantes (pour l'instant en tout cas, j'ai du en faire 6 ou 7). Evidemment, il faut se replacer dans le contexte de l'époque pour apprécier la "claque technique" délivrée par la puissance du CD-ROM et du "multimédia" (#multimedia si twitter avait existé en 1993).
Contrairement à mes craintes, je trouve les énigmes bien implantée dans l'univers du jeu, je regrette juste que celles qui se trouvent dans les chambres des invités n'aient pas un plus grand rapport avec leur personnalité

Ou alors quelque chose m'a échappé car comme le dit MTF dans son post, le jeu a un gros défaut : la musique (certes excellente) est bien trop forte par rapport au volume des voix et souvent on ne comprends qu'un mot sur deux aux dialogues. Et comme en plus l'histoire est racontée de façon non linéaire, ça ne facilite pas la compréhension.
C'est à cause de problème que j'ai déjà commencé à zieuter un des bonus bien sympas offerts avec le jeu sur GOG : le script, qui de plus semble décrire pas mal de scènes coupées.
Autre bonus indispensable : la bande son en MP3 (et en fichiers midi) avec la formidable chanson "The Game" (non Rainmaker, pas Triple H) que j'écoute en boucle.

  Voir le site web de Sebinjapan
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Prey

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 26423
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2016-08-07 19:35
tiens d'ailleurs the eleventh hour, c'est la suite du jeu nan ?

Parce que y'a une chanson de metallica qui s'appelle comme ca, c'est pas une chanson tirée du jeu ?
_________________

Image


JC
Camarade grospixelien


Joue à Jade Empire

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8143
De : là où y'a du débit qui déboite

Hors ligne
Posté le: 2016-08-11 03:19
The 11th Hour est bien la suite de The 7th Guest, mais les musiques n'ont aucun rapport avec Metallica.
"La Onzième Heure" est avant tout une expression qui, en gros, désigne le dernier moment ou l'on peut agir avant qu'il ne soit trop tard. Ca a été utilisé dans plusieurs trucs, je crois même qu'une série TV s'appelle comme ça. A l'origine ça vient de la Bible.

Citation :
le jeu a un gros défaut : la musique (certes excellente) est bien trop forte par rapport au volume des voix et souvent on ne comprends qu'un mot sur deux aux dialogues

Ha ? J'ai refait le jeu l'année dernière (racheté lors d'une promo GOG), et je n'ai pas eu de problème pour comprendre les dialogues... Ou du moins, c'était semblable à mes souvenirs de l'époque... Peut-être aussi que le fait de jouer au casque est bénéfique...

De toute façon, les voix sont très compressées (c'est du WAV à 176kbit/s, 22Khz, donc très vilain) : Il fallait que le jeu soit streamé depuis le lecteur CD-ROM, et les modèles les plus répandus étaient des 1x ou 2x, qui plafonnaient respectivement à, si je ne dis pas de bêtise, 150 et 300ko/s... Sans les outils qui se répandront par la suite (notamment tout ce qui est compression audio et vidéo), il a fallu rogner partout pour respecter cette limite...

Citation :
14 ans après l'article de JC (punaise ...)

Ouaip... Et c'est rigolo que ce topic remonte maintenant car j'ai relu l'article il y peu de temps et je me suis dit qu'il faudrait vraiment que je le réécrive entièrement . C'était un de mes premiers articles (j'étais sur GP depuis environ un mois) et je ne le trouve pas terrible terrible. Maintenant que j'ai 14 ans de gain d'XP en écriture ^^, je devrais être capable de faire mieux... J'ai plein de choses à dire sur The 7th Guest, ses énigmes, son jeu d'acteur, ses développeurs...

  Voir le site web de JC
Tonton Ben
Pixel monstrueux


Joue à HearthStone, Overwatch, Diablo III ROS, Retropie

Inscrit : Dec 05, 2003
Messages : 4257
De : Lille (le pays de la bière)

Hors ligne
Posté le: 2016-08-12 16:46
Je confirme la claque multimédia reçue avec The 7th Guest à l'époque à sa sortie sur un mutsumi 4x (JC, tes références de vitesses de lecteurs CD sont corrects ).

Dé mémoire également, la version CD-I est très belle et a surtout la particularité d'avoir les pistes audio en français...

J'ai d'énormes souvenirs de The 7th Guest, beaucoup moins de sa suite plus anecdotique pour ma part. Mais qu'est-ce que les puzzles étaient difficiles !

The 7th Guest, c'est surtout de mémoire la première superproduction vidéoludique, annoncée plusieurs mois à l'avance dans les magazines, à grand renfort de moyens, ce qui allait préfigurer les années à venir.

Ce qui m'a toujours amusé, c'est que toute la presse de l'époque comparaient the 7th Guest et The Legacy, alors que les jeux n'avaient rien en commun (à part leur hall d'entrée).

Merci pour ce déterrage !

Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7304
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2016-08-12 22:36
Je me suis finalement un peu cassé les dents sur les puzzles de 7th Guest. Il faut dire que je n'y connais rien aux échecs et que plusieurs énigmes sont basées là dessus. Même avec un FAQ je n'ai pas été fichu d'en passer certaines. Ca promet pour quand je voudrai me frotter à la série des Myst

Alors j'ai regardé quelques vidéos et lu en détail le script du jeu.
Les différents personnages sont très intéressants et plus développés que je ne le pensais. L'histoire est bien malsaine même si c'est pas Silent Hill non plus !

Citation :
The 7th Guest, c'est surtout de mémoire la première superproduction vidéoludique, annoncée plusieurs mois à l'avance dans les magazines, à grand renfort de moyens, ce qui allait préfigurer les années à venir.

Je ne jouais pas sur PC à l'époque et je ne me souviens plus du tout de la campagne publicitaire autour de ce jeu. Je le pensais un peu sorti de nulle part, d'autant que Trilobyte n'avait jamais rien sorti avant.

  Voir le site web de Sebinjapan
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Prey

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 26423
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2017-11-08 12:30
Citation :
Le 2016-08-06 13:42, Sebinjapan a écrit :
avec la formidable chanson "The Game" (non Rainmaker, pas Triple H) que j'écoute en boucle.


Mais si obligé c'est la même ^^

D'ailleurs je m'autoquote,
Citation :
Le 2016-08-07 19:35, RainMakeR a écrit :
tiens d'ailleurs the eleventh hour, c'est la suite du jeu nan ?
Parce que y'a une chanson de metallica qui s'appelle comme ca, c'est pas une chanson tirée du jeu ?


la chanson à laquelle je pensai c'est Metallica - The Small Hours ^^

Bon par contre j'ai pas compris un truc. Seb parle de l'article en 2016, et je vois qu'il est sur la page d'accueil. Du coup il a été remis en avant ?

Bon en tout cas j'aurai du brevetter les "ah ..." en début d'article. Je vois que le petit JC en est adepte tout autant que moi ^^

D'ailleurs avant de parler du jeu, j'en reviens aux diskettes: c'est dingue quand même quand on y repense, arriver à faire tenir des jeux dans des tailles si petites.
Ils arrivaient même à faire tenir des compil de super jeux dire que maintenant faut limite acheter un nouveau hdd externe par jeu ....
Encore une preuve que c'etait mieux avant


C'est dingue quand même cette histoire de se faire virer pour faire le jeu. J'ai pas compris la justification mais bon ca devait se justifier à l'époque.


Sinon au fur et à mesure que je lis l'article je vois que ca parle pas du tout de myst (sauf à la toute fin pour les révolution).
Ce qui est normal vu qu'ils ont l'air d'etre sorti en même temps, mais est ce que y'a eu influence de l'un vers l'autre (ou l'inverse ) ?
Ok y'avait pas les moyens de communications de maintenant, mais avec les démos, les salons etc.... ils ont du se voir à un moment ou un autre.


Je continue ma lecture et j'invoque MTF ^^
Citation :
critiques des septiques

Sceptiques nan ? parce que pour moi sans c c'est la fosse, pas les gens qui doutent


Sinon petite remarque
Citation :
Cliquez ici pour faire apparaître le reste de l'histoire [NB: cet encart contient des spoilers]

Ca ne marche pas sous opera, j'ai direct le test déroulé sans avoir cliqué bon pas grave je voulais lire les spoils ^^ merci à JC de les avoir mis.

D'ailleurs j'ai pas compris
tu es l'esprit de Tad, mais il est mort le gamin du coup ? parce que la tournure de phrase m'induit en erreur. Si tu es l'esprit de TAd, tu es son ame, ou lui, donc autant dire tu es Tad


D'ailleurs j'ai plusieurs questions, le meutre de la nana quand Stauf était vagabond ça a une importance dans l'histoire ou c'est juste pour donner de l'epaissuer au gars.
Les invités sont choisis au pif ou y'a un mystèrerieux lien entre eux et/ou avec Stauf ?

En tout cas des dilaogues parlés c'est cool, mais si c'est pas sous titrés c'est chaud quand t'es gamin.


En tout cas j'aime bien ton dossier JC, y'a tout ce que j'aime, une petit intro HS, le test du jeu, des spoils ... et surtout les chiffres de vente, merci ^^


Bon pour les coquilles
Même en sachant dès le début que tout les invités => tous les
on peut désormais envisager de stoker => stocker
poser 7 araignées sur une étoile à huit branches après qu'elles ont effectué un déplacement => je suis de la vieille école et même si je crois c'est français, je préfère la vieille forme "aient effectuées"
_________________

Image


JC
Camarade grospixelien


Joue à Jade Empire

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8143
De : là où y'a du débit qui déboite

Hors ligne
Posté le: 2017-11-10 09:59
Citation :
Bon par contre j'ai pas compris un truc. Seb parle de l'article en 2016, et je vois qu'il est sur la page d'accueil. Du coup il a été remis en avant ?

A l'origine c'était un article de 2002, un des premiers que j'ai écrits ^^, et il était pas génial. Alors récemment, je me suis dit que je pourrais le refaire. Au final, cette nouvelle version est complètement neuve (il doit juste rester 2-3 phrases en commun + la partie sur les musiques qui provient du commentaire d'une vieille grozik).

Citation :
D'ailleurs j'ai pas compris
tu es l'esprit de Tad, mais il est mort le gamin du coup ? parce que la tournure de phrase m'induit en erreur. Si tu es l'esprit de TAd, tu es son ame, ou lui, donc autant dire tu es Tad

Oui, en gros c'est ça, mais c'est pas aussi simple : tu n'es pas le Tad gamin du passé, tu es l'esprit torturé de Tad qui revoit en spectateur tout ce qui s'est passé cette nuit-là. Et à la fin de chaque nuit, Tad gamin est capturé par Stauf, et ton âme revit de nouveau la même nuit encore et encore, en oubliant tout à chaque fois... C'est une sorte d'enfer, quoi. Sauf que cette fois, à la fin du jeu, comme tu as réussi à résoudre tous les puzzles, tu arrives à libérer "Tad gamin" avant que son âme soit capturée. Et donc tu sauves ta propre âme..

Mais faut pas trop chercher à analyser, parce que c'est pas super cohérent ^^. Déjà, au tout début du jeu, juste après la cinématique d'intro, tu dis une ou deux phrases en voix-off, et à cet instant on entend clairement que tu as une voix d'adulte, donc que tu as grandi. Et c'est pas cohérent avec la fin du jeu puisque tous les personnages sont morts cette nuit-là...
Perso, je pense que c'est lié aux modifications techniques. A mon avis, dans une précédente version du scénario, on était juste un invité comme les autres (le 7ème) et on était censé faire comme les autres : résoudre les puzzles proposés par Stauf pour nous manipuler psychologiquement, et attraper Tad pour que Stauf exauce nos souhaits. Sauf qu'à la fin, on aurait décidé de choisir le camp des gentils, on aurait refusé de coopérer, et on se serait enfuit.
Faut savoir qu'à l'origine, les personnages n'étaient pas censés être des fantômes. Toute l'histoire aurait dû se passer "en live" et on aurait dû être plus ou moins le seul survivant. Dans une précédente version du script, on est censés s'enfuit de la maison tandis qu'elle commence à prendre vie (avec des veines sur les murs et tout et tout) pour littéralement dévorer les âmes de ses occupants... L'idée a été abandonnée à cause du travail que ça aurait représenté. Ceci dit, en fouillant dans les fichiers du jeu avec un petit programme dédié, on trouve des animations non utilisées qui vont dans ce sens : on peut ouvrir la porte d'entrée et quitter le manoir (alors que dans la version finale du jeu c'est impossible).

Concernant le meurtre de la femme au début, c'est juste pour montrer que Stauf est un méchant. C'est à partir de là qu'il fait des rêves de puzzles. Autrement dit ce meurtre a attiré l'attention du "mal" sur lui. C'est un peu comme dans les Elder Scrolls, notamment Oblivion : la confrérie des assassins n'entre en contact avec nous que lorsqu'on a tué quelqu'un 'gratuitement'.
Le choix des invités, c'est la même idée : Stauf les a choisis parce qu'il pense pouvoir les corrompre... Mais en dehors de la ville où ils habitent (Harley-on-the-Hutson), il n'y a pas de lien particulier entre eux.

Citation :
Sinon au fur et à mesure que je lis l'article je vois que ca parle pas du tout de myst (sauf à la toute fin pour les révolution).
Ce qui est normal vu qu'ils ont l'air d'etre sorti en même temps, mais est ce que y'a eu influence de l'un vers l'autre (ou l'inverse ) ?
Ok y'avait pas les moyens de communications de maintenant, mais avec les démos, les salons etc.... ils ont du se voir à un moment ou un autre.

Difficile de dire si l'un des deux s'est inspiré de l'autre... Quand The 7th Guest a été présenté la première fois, au CES de 1992, Myst était surement déjà en cours de développement... De toute façon ça reste quand même deux jeux très différents. En dehors de la vue subjective et de l'absence d'inventaire, The 7th Guest ne fait pas vraiment partie de ce qu'on a appelé par la suite les "myst-like".

Ceci dit, il y a un truc qui m'a toujours fait tiquer, c'est le coup de la vidéo/cinématique incrustée dans la page d'un bouquin (7th Guest à gauche, Myst à droite) :

Image Image

Ce n'est peut-être qu'une coïncidence, mais difficile de voir l'un sans penser à l'autre...

  Voir le site web de JC
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Prey

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 26423
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2017-11-10 20:32
d'après la date annoncée sur ton article et sur wiki, myst est sorti après. Du coup vu que les temps de développements étaient plus court à l'époque, c'est possible que Myst ait démarré après.

J'ai bien aimé l'anecdote de l'incruste, je crois qu'ils en avaient parlé à microkids, ça confirme ce que j'ai toujours pensé : ce sont les limitations qui stimulent la créativité
_________________

Image


Niloc-Nomis
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0024194 pts.

Joue à Daemon X Machina (Switch) / Resident Evil (Wii)

Inscrit : Aug 11, 2002
Messages : 8386
De : Ferté sous Jouarre

Hors ligne
Posté le: 2017-12-03 10:25
Merci pour cette réactualisation passionnante, c'est très bien écrit, très instructif, et pointe bien le ressenti de ce qui reste de cette époque.
Je me souviens bien de ce qu'on pouvait voir de ce type de jeu dans des émissions comme Micro kid's. Ça faisait clairement rêver. Mais comme il est écrit, ceux qui s'y sont adonnés avaient l'impression de jouer avec le futur. Cependant si on parle de gameplay pur, notion peut-être secondaire au moment de la découverte de ce bond technique, il n'y a peut-être pas grand chose. Je veux dire des bouquins d'énigmes, il y en a plein dans la première Fnac venue.

C'est intéressant de parler de la vitesse des accès disques. Malgré le gain offert par le CD, le support ne permet pas de garder la même continuité dans l'action que bon nombre de jeux disquettes. C'est du coup intéressant de parler de Doom dans l'article. Tout le monde s'accorde à dire que c'est lui aussi un jeu inédit à l'époque. Pourtant le genre existe déjà, la technique n'est pas spécialement nouvelle, mais les concepteurs ont pensé à polein d'ajouts, repris par la suite par la concurrence et qui sont devenus la norme. Doom a lui aussi révolutionné le médium, mais en restant dans la continuité. Il me semble 7th Guest en a peut-re trop fait d'un coup, mais dans un seul sens seulement (la technique) tout en étant bien plus fermé que ce qu'il se faisait avant (la 3D précalculée cloisonnée).
Aujourd'hui on se souvient encore de Doom, quant à 7th guest il lui reste le reflet d'une époque.
_________________

... mais j'ai rebranché la Master System sous la télé!


François
Gros pixel


Inscrit : Dec 25, 2007
Messages : 1009

Hors ligne
Posté le: 2018-10-30 18:11
Voilà ce que j’appelle un dossier en or, enrichi d’une recontextualisation du double phénomène CD-ROM / FMV, la bio des personnalités concernées et un making of bourré d’anecdotes ! Le jeu en lui-même est fascinant, tant sur le plan esthétique que celui de son intrigue. Cependant, je ne suis pas sûr qu’il soit fait pour moi, tant je suis une buse à la résolution d’énigmes dès qu’elles sont plus compliquées que celles d’un Resident Evil (pas loin du niveau zéro donc) et qu’il m’est arrivé de rester bloqué à un bête jeu de taquin sur Parasite Eve 2.

Un grand merci à JC

JC
Camarade grospixelien


Joue à Jade Empire

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8143
De : là où y'a du débit qui déboite

Hors ligne
Posté le: 2018-11-05 20:24
Merci pour les compliments (ça me fait d'autant plus plaisir que j'avais passé beaucoup de temps sur l'écriture de cet article --et de ses deux suites)

  Voir le site web de JC
JC
Camarade grospixelien


Joue à Jade Empire

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8143
De : là où y'a du débit qui déboite

Hors ligne
Posté le: 2019-04-10 18:08
UP !

Récemment, The 7th Guest est sorti dans une version "25th Anniversary". Ayant déjà l'original, j'ai eu droit à une grosse ristourne, du coup je l'ai pris. Petite review de tout ce qui a changé dans cette réédition. Au programme, du bon et du moins bon :

- Déjà, cette réédition se base sur les versions Android/iOS de 2010. Il me semble que c'était déjà le cas de la version Steam (mais je n'en suis pas sûr car pour ma part je m'étais rabattu sur la version GOG, dont je savais qu'elle correspondait exactement au jeu de mes souvenirs ^^). Toujours est-il que, comme beaucoup de jeux qui ressortent sur PC après être passés par la case Android/iOS, on sent que les commandes ont été prévues pour écrans tactiles. Dans le cas de The 7th Guest, c'est pas top car on se retrouve avec des "points chauds" sur lesquels interagir ET un curseur de souris classique. Du coup quand on survole une zone avec laquelle on peut interagir, on a l'impression d'avoir 2 curseurs. C'est moche et perturbant. Heureusement, dans les options, vous pouvez opter pour des commandes "enhanced" ou "classique". Je vous conseille donc évidemment la classique. (à moins bien sûr de jouer sur écran tactile, auquel cas oubliez ce qui précède ^^).

- Dans les options, un filtre de graphismes améliorés (en fait un filtre type 2xSaI discret. Je ne sais pas trop quoi en penser, car je suis très habitué au rendu original...) Les musiques ont aussi droit a plusieurs options. Les originales correspondent aux MIDI de l'époque. Les versions enhanced sont identiques sauf pour une 10aine, qui ont des instruments MIDI plus poussés et/car viennent de the 11th Hour et des versions Roland MT-32 qu'on trouvait sur le CD "7/11". Dommage qu'il n'y ait pas de vraies réinterprétations... A noter aussi une option "adlib", très sympa pour les nostalgiques de cette sonorité particulière...

- Les animations de déplacement sont plus fluides que l'original. Ca c'est très cool. Avec le regard d'aujourd'hui, le jeu de l'époque avait l'air de saccader, non pas par manque de puissance, mais parce qu'il n'y avait pas assez d'images pour les animations. J'imagine que 2CD ne suffisaient pas pour embarquer des animations plus détaillées. Dans cette réédition, les animations sont exactement les mêmes, mais les images s'enchaînent plus vite (en accéléré, quoi). Le résultat est bien plus fluide et agréable, sans pour autant tomber dans le piège de la version éditée par Night Dive en 2010, qui était à l'inverse bien trop rapide (et qui accélérait toutes les animations, pas uniquement les déplacements. Ça bousillait certains effets comme le coup des mains qui sortent du tableau). Cette 25th anniversary edition, c'est le meilleur des deux mondes.



NB : Curieusement, deux ou trois déplacements dans le jeu ont gardé leur vitesse originale. Ca ressemble plus a un oubli qu'autre chose, et j'imagine qu'un patch corrigera ça. D'ailleurs, avant le patch sorti en début de semaine, le générique du début avait sauté, zappant les noms des développeurs originaux... C'est le genre de truc qui trahit quand même un manque de finition...

- Le jeu embarque différentes langues, dont la version française qui jusque là était restée exclusive à la version CD-i de 96 ! Et ça, c'est vraiment, vraiment cool. Bon, malgré la présence de comédiens tels que Benoît Allemane, Jean-Claude Donda ou Jane Val, le résultat n'est pas si extraordinaire que ça. Faut dire qu'ils ne sont pas forcément aidés par le fait d'être raccords avec les acteurs de la VO (cf. l'article de grospix). Mais ça fait plaisir de jouer en VF, surtout que la qualité sonore est au rendez-vous, ce qui était un défaut de l'original, très compressé. Petit défaut, la version CD-i ne contenait pas tous les passages de la version PC, qui n'avaient donc pas été doublés. De fait, certains dialogues restent en VO (le puzzle de la cuisine, absent sur CD-i), d'autres disparaissent (le gramophone reste silencieux si on clique dessus, ce qui n'a heureusement aucune importance pour l'intrigue ^^).

- Le jeu a aussi des sous-titres, mais ils sont dépendants de la langue. Autrement dit, si vous jouez en anglais, les sous-titres seront en anglais. Si vous jouez en français, les sous-titres seront français. Etc. En fait, ça ressemble plus a une option de sous-titrage pour sourds et malentendants, avec les noms des personnages qui parlent, et la description de certains événements hors-champ (ex: *rire au loin* ou *cris de terreur*)...
A noter la présence de fautes d'orthographes genre "il aurra" ou "il faut se méfié". Tout le monde fait des fautes, moi le premier, mais dans les sous-titres d'un jeu ou d'un film, ça fait tâche...

Bref, au final, cette réédition sent quand même un peu l'argent facile. La fluidité et surtout la VF sont des gros plus, mais il y a des petits défauts ici et là qui donnent l'impression d'un projet lancé à la va-vite pour capitaliser sur l'aura positive qui tourne autour de 7th Guest en ce moment (le très attendu fan-game "The 13th Doll" devrait paraître en juin). D'ailleurs, rien que le fait de sortir une réédition PC en se basant sur la réédition iOS/tactile d'un jeu développé sur PC DOS, perso ça me fait tiquer... On sent les mecs qui n'ont pas voulu trop s'embêter, se contentant de mixer les différentes sources déjà existantes (les versions PC, CD-i, iOS...), sans rien créer ou améliorer... Intrinsèquement, c'est donc peut-être la meilleure version existante du jeu, et pourtant on pouvait espérer mieux.

  Voir le site web de JC

Index du Forum » » Jeux » » The 7th Guest.

31 messages • page
12




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)