les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Elden Ring - le topic qui passe à l'open-world
90 messages • page
12345
Auteur Elden Ring - le topic qui passe à l'open-world
Koren
Pixel imposant


Inscrit : Jan 14, 2019
Messages : 985

Hors ligne
Posté le: 2022-03-23 09:40
@JPB :
En ce qui concerne les lieux inachevés qu’on ne peut pas voir si on les a terminés ou non, deux conseils :

1: En te téléportant dans une grotte / temple souterrain, si tu ne peux pas te téléporter librement, c’est que tu n’a pas fini ce lieu.

2: Dans ce cas, ce que je fais c’est que j’ouvre la carte et je poste un symbole « tête de mort » dessus (car il y a forcément un boss de toute façon), et voilà. Une fois le boss tué, je retire la pastille .
_________________

Turrican Maniac (©️ nicko).


Vakoran
Pixel imposant

Score au grosquiz
0004428 pts.

Joue à Earthbound, Chivalry 2

Inscrit : Apr 23, 2008
Messages : 901
De : Pertuis

Hors ligne
Posté le: 2022-03-23 13:43
D'accord avec toi au sujet de cette saleté d'ennemi, Laurent. Non seulement difficile à négocier, mais carrément flippant avec ses actions brusques, accompagnées d'épouvantables hurlements !

Ah, sinon et tout de même, je peste parfois contre le ciblage. Je ne sais pas si ça vous arrive aussi, mais mourir parce que je me suis mis à viser une chèvre au loin, et non pas le gros monstre tout proche, c'est assez frustrant.

  Voir le site web de Vakoran
Koren
Pixel imposant


Inscrit : Jan 14, 2019
Messages : 985

Hors ligne
Posté le: 2022-03-23 14:15
Les petites bestioles ne devraient pas être ciblées, en effet. La caméra peut aussi être source d’ennuis particuliers quand on se bat contre des géants ou le moindre ennemi qui ne tient pas sur l’écran. Dès qu’on lock l’une des jambes, on ne voit plus le sol et si le boss nous coince dans un mur, on ne voit plus rien du tout mais le boss s’en donne à coeur joie. Le genre de caméra made in 1994 mais pas foutue d’évoluer 28 ans après.

Visiblement, éloigner la caméra comme le faisait Zelda Wind Waker en fonction de la taille des ennemis (en 2002), ce n’était pas au menu chez From Software.

Perso je crois que ce qui me fatigue le plus dans les Elden Souls, c’est que certains ennemis de base puissent enchaîner une dizaine de coups sans s’arrêter et ainsi stunlock le joueur gratuitement et pis « Oh ben t’es mort et y’a pas de statue de Marika à proximité ni de site de grâce donc refait tout à pinces, ça c’est du game design de 2022 ma bonne dame ! ».

Ça me gênerai moins si je pouvais passer mes journées à jouer mais c’est plus le cas depuis longtemps.


Bref je suis très négatif mais j’ai déjà 38 heures au compteur et beaucoup de plaisir mais tant de frustrations…
_________________

Turrican Maniac (©️ nicko).


DSE76
Gros pixel


Score au grosquiz
0019652 pts.

Joue à Sauver Sinnoh

Inscrit : Mar 29, 2014
Messages : 1915
De : Normandie

Hors ligne
Posté le: 2022-03-23 16:08
Citation :
Le 2022-03-23 14:15, Koren a écrit :
Perso je crois que ce qui me fatigue le plus dans les Elden Souls, c’est que certains ennemis de base puissent enchaîner une dizaine de coups sans s’arrêter et ainsi stunlock le joueur gratuitement

Ce qui marrant, c'est que ce n'était pas tellement le cas dans Dark Souls 1 mais dans le 2, ils ont nerfé la poise ... enfin, pour être juste, ils ont buffé les dégâts de poise de toutes les armes (ce qui revient au même) et c'est le genre de truc que Dark Souls 3 a repris ... en plus d'avoir nerfé les armures en général.
_________________

La maturité, c'est être capable de jouer à un jeu mettant en scène des lapins roses sans avoir l'impression de mettre en jeu son identité personnelle. (Petitevieille)


Koren
Pixel imposant


Inscrit : Jan 14, 2019
Messages : 985

Hors ligne
Posté le: 2022-03-25 09:15   [ Edité le: 2022-03-25 09:24 ]
Puisqu’on avait déjà un topic pour l’entraide sur Dark Souls 3 je me demandais si vous parvenez à trouver le temps (et la patience) de jouer mourir et recommencer encore et encore sur Elden Ring avant de passer à un autre jeu.

Perso quand je sors du taf si je meurs deux ou trois fois je passe à un autre jeu moins « pénible » (ce qui risque même de me relancer sur TES Online). Je sais que le jeu a fait pas mal d’efforts avec de nombreux sites de grâce et les statues de Marika avant la plupart des boss mais c’est vraiment le pic de difficulté particulièrement dingue qui intervient parfois dans la même zone.

Dans les jeux Xenoblade du 1 au 2 en passant par X il y a des ennemis level 82 dans la zone de départ que l’on voit loin à l’avance et dont on se doute immédiatement qu’il faut contourner pour éviter un game over. Dans Elden Ring on progresse bien dans une zone (les hauteurs de la Siofra par exemple) et puis il y a un énorme renard bien vénère. Voyant qu’il me tue en deux coups, je l’évite et explore sereinement, récupère des objets ici et là, active des braséros spéciaux. Puis je trouve une zone moins sauvage et je tombe sur un chevalier en armure qui me stunlock et me tue en trois coups sans que je puisse faire quoique ce soit (qu’est ce qu’on s’marre). D’ailleurs à trois reprises (et donc trois morts) l’attaque critique par derrière ne s’est pas déclenchée. J’ai donc décidé de l’éviter et posté une pastille « tête de mort » sur la carte à sa position.

Je continue et voit un garde de dos au bord du vide. Les messages des joueurs précisent qu’il faut faire attention à une embuscade et ça ne rate pas ; malgré ma discrétion (accroupi) deux espèces de zombies aux poings brillants surgissent et me butent en deux coups. Deux. F*cking coups (un projectile et un coup au cac).

Limite l’impression que les boss sont une sombre blague comparés aux ennemis qui se promènent ici et là. Je sais depuis Demon’s Souls que les ennemis les plus faibles sont aussi super dangereux de par leur capacité à justement attaquer à répétition et sérieusement entamer la barre de vie du joueur donc je suis toujours prudent sur ce point. Mais dans Elden Ring je commence déjà à saturer, comme la fatigue m’a déjà éloigné d’un paquet de roguelikes alors que c’est un genre que j’ai particulièrement dévoré sur Switch.

Un peu comme une sorte de crépuscule du gamer mais dédié à une catégorie de jeu.

(EDIT : le clavier de mon iPad déconne à plein tubes donc désolé pour le manque de ponctuation).
_________________

Turrican Maniac (©️ nicko).


Laurent
Commissaire politique


Joue à Baba Is You

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22550
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2022-03-25 12:20
Perso c'est sur les principaux boss que je ne m'autorise plus à bloquer pendant plusieurs heures. Crever trente fois pour essayer de comprendre leurs patterns bordéliques avec de l'AoE partout, c'est lourd. Heureusement il y a les invocations pour régler ce problème, même hors ligne on a à disposition ce qu'il faut pour attirer l'aggro du boss et le frapper impunément dans le dos. J'ai battu Godrick et Morgoth en cinq ou six essais, et je n'ai aucun regret car j'ai nettement préféré toute l'exploration les précédait.

Finalement je prends plus de plaisir avec les boss mini et intermédiaire, qui sont de vrais duels et que j'essaie de jouer correctement. Le recyclage intensif de certains d'entre eux ne me gêne pas, du coup (au bout du 12e chevalier du creuset, je commence à pas trop mal le gérer).

Quand à la Siofra, mon premier passage là-bas a aussi été très douloureux. C'est un pic de difficulté dont tout le monde parle sur les forums (merci les archers vikings fantômes qui te snipent à 600m...). Quand on revient là beaucoup plus tard pour explorer les zones adjacentes (pour autant qu'on ait suivi la soluce de la quête de Ranni...), c'est l'heure de la vengeance car on trouve les mêmes ennemis alors qu'on a pris 40 niveaux entre temps.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Koren
Pixel imposant


Inscrit : Jan 14, 2019
Messages : 985

Hors ligne
Posté le: 2022-03-25 17:33
Ben même quand on suit la quête de Ranni & Blaidd, quand tu penses que la troisième étape c’est d’aller buter l’un des primordiaux tellement fort qu’il faut (enfin on est pas obligé mais ça aide violemment) spammer l’invocation d’alliés pendant le combat même après leur mort pour espérer survivre, à ses attaques qui te snipent et ont une AOE complètement pétée.

Une bonne nouvelle que voir un PNJ invoqué mourir en combat ne signifie pas qu’il est mort tout court mais juste pour la bataille (coucou Solaire).

En parlant des invocations de cendres, j’ai vu plusieurs sites dirent que « oh là là quand même c’est trop facile avec ça, c’est limite de la triche, vous devriez vous battre sans, c’est pas top sinon ». Je hais tellement ces articles élitistes gatekeeping à souhait qui tentent de forcer les gens à jouer selon une façon qui leur convient (surtout quand ça concerne le jeu d’un studio réputé pour faire des jeux très difficiles et punitifs au possible, comme ça on fait de a polémique à deux balles et les gens qui ne veulent pas qu’un mode « Facile » ou des réglages d’accessibilités soient présents dans ces jeux sinon ça ruine « leur » ressenti, et ça fait du clic).

Enfin bon, ce ne sont pas les 12 millions de ventes en moins de trois semaines qui vont me donner raison j’imagine…


En parlant des vikings à tête de Minotaure qui te snipent à 600m, c’est toujours génial parce que contrairement à la quasi totalité des ennemis, ce sont les seuls ennemis dont la distance fait qu’il est impossible de profiter du sound design pour savoir qu’ils ont repéré le joueur (vous savez comme dans un bon jeu, genre DooM, Demon’s Souls, King’s Field, Dark Souls, Bloodborne, Sekiro…).

Certes, le but d’un arc c’est d’être discret mais au moins dans les Souls on entend la flèche qui jaillit, on entend le bruit cristallin d’une flèche magique. Là c’est pan t’as perdu 65% de ta vie et le temps que tu te mettes à couvert et que tu trouves d’où cette saleté attaque… Omae wa mou… Shindeiru. NANI ?!, tu es déjà mort parce que non seulement le monstre a déjà rechargé sa flèche magique mais en plus y’en a un autre qui t’a eu dans sa ligne de mire pendant que tu te mettais à couvert du premier (lol, quel coquin ce Miyazaki).

Nan parce qu’en plus ces saletés sont invisibles tant qu’on est pas à dix mètres d’eux mais ils peuvent viser le joueur à plus de cent mètres dès qu’on les a aggro (et leur variante non invisible a vraisemblablement une capacité de détection du joueur proprement scandaleuse).

Qu’est ce qu’on s’meurt. Ça me rappelle quand on a la possibilité d’activer un téléporteur aux Beffrois qui permet de retourner à la toute première zone du jeu pour réaffronter le premier boss (nécessaire pour la quête du Manoir du Volcan). Si on se retourne, on peut voir des papillons, que l’on peut prendre pour le craft. Ce n’est pas un item rare ni quoique ce soit, c’est même plutôt banal. Mais si on approche pour les ramasser, le sol s’écroule et on meurt bêtement. A deux pas du point de téléportation. Pour de foutus papillons. Et il n’y a pas de site de grâce dans cette zone, c’est le vide du fun (si vous arrivez à vaincre le boss lors de la première rencontre, félicitations vous avez gagné ses items et c’est tout, vous pouvez mourir y’a rien d’autre à faire)

Pourquoi ? A quoi ça sert de planter ça ici vu qu’il est déjà peu crédible que les joueurs qui commencent une partie pour la première fois arrivent à vaincre le premier boss et donc se retrouvent ici pour mourir bêtement alors qu’il y a déjà plein d’occasion de tomber dans le vide avant ? J’ai du mal avec le jeu parfois…
_________________

Turrican Maniac (©️ nicko).


Vakoran
Pixel imposant

Score au grosquiz
0004428 pts.

Joue à Earthbound, Chivalry 2

Inscrit : Apr 23, 2008
Messages : 901
De : Pertuis

Hors ligne
Posté le: 2022-03-26 10:35
Je te trouve dur, Koren, mais c'est parce que je suis très bon public aussi.
De mon côté, je crois que j'éprouve un contentement un peu pervers à affronter la même situation plusieurs dizaines de fois, du moment que je sens que ça pourrait passer. Il m'est arrivé de laisser un point difficile pour plus tard, mais en général, j'aime bien m'acharner, et je suis particulièrement sensible au plaisir de réussir enfin. J'ai quelques cas mémorables de mort alors que le boss ne devait plus avoir qu'une dizaine de PV, et je n'en veux pas au jeu : à chaque fois, c'est parce que je croyais que c'était gagné et que je me suis laissé aller à bourriner. Le sang froid, ne pas être trop gourmand... Comme les autres jeux From Software, on se bat surtout contre soi-même.

Tiens, pour le boss à invocations multiples dont tu parles, certes il a des attaques qui snipent, mais une fois l'approche bien comprise, on ne risque plus grand-chose. C'est d'ailleurs ainsi que j'ai appris à esquiver les attaques en sautant de cheval au bon moment. Mais je dois dire aussi qu'il m'a fallu sans doute une bonne vingtaine d'essais avant de le vaincre enfin. Et une fois l'ennemi vaincu, on se surprend à souffler un grand coup, comme si l'on se débarrassait du poids de son équipement salvateur, comme un contrecoup.

Idem pour les minotaures aux flèches mortelles. Une fois le danger identifié, je me suis retrouvé à avancer discrètement, gardant toujours un couvert à portée. J'ai compris que parvenir à les toucher à distance les poussait à quitter leur "mode tourelle" et à utiliser une arme moins létale. Et je n'oublierai pas cette zone, qui m'a pourtant causé bien des tracas, car une fois encore, y arriver est délectable.

Mais je comprends vraiment qu'on puisse trouver ça lourd. C'est aussi une question de type de jeu, peut-être. Dans mon cas, je ne pourrais plus m'investir dans un jeu comme Diablo 2 par exemple. Trop l'impression de perdre mon temps, alors que je n'en manque pas (chômage, tout ça).

Après, les réactions des "Git Gud", je ne les connais pas. Sur ce jeu, je m'autorise seulement la consultation du Wiki pour certaines quêtes obscures, ou pour savoir vite fait si ça vaut le coup d'investir dans un upgrade quelconque. Et comme je joue également hors ligne, je ne suis ni distrait, ni aidé, ni piégé, par d'autres. Et je me retrouve à parler tout seul en explorant une zone hostile et mystérieuse, avec le sentiment de vivre une vraie, grande, belle et épique aventure.

  Voir le site web de Vakoran
Niloc-Nomis
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0024194 pts.

Joue à Elden Ring / Sinking City

Inscrit : Aug 11, 2002
Messages : 8642
De : Ferté sous Jouarre

Hors ligne
Posté le: 2022-03-26 10:53
Je vais d'enchantement en enchantement avec ce jeu... quand j'explore. Mais je n'ai pour l'instant passé aucun boss ni geôle. Niveau 35, je m'accroche, je m'entraîne, un jour peut-être. Comme pour les autres Souls je sais que je ne finirai pas ce jeu, mais je vais avancer encore et encore car c'est tellement bien. Mais je comprends Koren, après la journée de boulot j'ai moi aussi fait des sessions de 2 heures sans avoir progressé, si ce n'est dans le trépas.

J'ai par contre un doute quant aux "ennemis". Le jeu va(t-il me faire comprendre un jour que je suis un connard d'occire ceux que ne sont pas agressifs, ou les deux géants prisonniers qui tirent une immense roulotte funéraire, sur la route du sud?
_________________

... mais j'ai rebranché la Master System sous la télé!


Koren
Pixel imposant


Inscrit : Jan 14, 2019
Messages : 985

Hors ligne
Posté le: 2022-03-26 15:39
@nlioc :
Techniquement, l’univers est dans une situation de mort perpétuelle. Seuls les ennemis majeurs, mini boss et les PNJ sont concernés par une mort définitive de par leur situation. C’est comme ça dans tous les Souls & Bloodborne ; le joueur vient bousculer cette situation, soit pour briser le cycle, soit pour le perpétuer et prendre le relais du Seigneur actuellement en place.

Là où ça change par rapport au reste c’est que personnages que tu rejoins et l’accomplissement (ou non) de leur quête détermine la fin que tu auras, pas un choix A ou B à deux centimètres du corps encore chaud du boss final.

Attention si tu tues d’autres marchands, il y a une quête très secrète liée à leur clan et non seulement tu risques de crever mais en plus tu te prives d’accès à leur magasin et tu risques aussi de tous te les mettre à dos. Et ils ont des objets utiles genre des manuscrits pour le craft, des pierres de forge, des baies contre le poison ou la putréfaction (oh, la putréfaction… l’horreur… l’horreur… maintenant je sais) ou encore des flèches.

Et même sans parler des marchands, la plupart des PNJ sont tout sauf faibles et te tueront en un clin d’oeil (généralement voire des tâches de sang d’autres joueurs à côté d’un PNJ indique que d’autres ont essayé et qu’ils ont eu des problèmes) ^^.
_________________

Turrican Maniac (©️ nicko).


Tama
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001716 pts.

Joue à Remember Me, Knightmare

Inscrit : Nov 01, 2007
Messages : 2837
De : Pomeys (69)

Hors ligne
Posté le: 2022-03-27 09:54   [ Edité le: 2022-03-27 09:56 ]
J'ai dépassé la cinquantaine d'heures sur Elden Ring, acheté quelques temps plus tôt, et atteint tranquillement le niveau 70. Aucun obstacle majeur jusque là, rien ne m'a bloqué pour plus de 5 essais (et ça c'était au début), le jeu est pile à la bonne difficulté, mais comme toujours je m'estime être mauvais juge sur ce genre de critère ; et puis le gameplay des Souls-like s'est tellement intégré en moi que je le trouve naturel désormais, au point de n'avoir que des souvenirs flous de mon moi d'avant 2012 où Dark Souls m'avait ensorcelé pour la première fois. L'expression « il y aura un avant et un après » revêt chez moi un sens charnel, intime presque.

J'ai débuté comme Vakoran, avec le Misérable, au niveau 1 avec 10 points d’attributs de partout. Nulle volonté de flex ici, c'est juste que quand je débute sur un jeu je ne sais jamais à l'avance comment je vais jouer. J'aime me laisser surprendre par ce je vais trouver, d'autant plus vrai avec le Misérable qui comme avec une seule arme en tout et pour tout. Le jeu en sort grandi je trouve et garde – ou amplifie – sa capacité à étonner sans cesse. La surprise fût bien sûr visuelle, car non content d'être « beau », il est magnifique d'un point de vue esthétique. Le sous-genre de l'open world appelle à une certaine contemplation, mais aussi à prendre beaucoup de photos et à les partager, et ça, FromSoft l'a bien compris...sauf qu'au lieu de bêtement suivre le troupeau, ils se sont dit que plutôt que de faire ressembler l'Entre-Terre à n'importe quel paysage générique, ils allaient en faire une peinture géante. Il suffit de s'arrêter 3 secondes pour se rendre compte que n'importe quelle situation de jeu pourrait être mise en cadre et affichée au salon, au-dessus de la télé, pour un effet chic garanti. Le jeu acte cet état de fait au point de l'intégrer en abîme au cœur du jeu même, puisque comme le dit Laurent on peut trouver des peintures dans le jeu. Le but étant de retrouver l'endroit où le peintre à pu créer son œuvre, afin d'obtenir quelque récompense de la part de son fantôme.

Sur bien des points, on reste en terrain connu cela dit. Un monde en déliquescence, des Champions appelés pour redresser la situation qui ne se montrent pas à la hauteur de la tâche, quand ils ne se laissent pas dévorer par leur hubris ; et un peuple de réprouvés anonymes (nous) appelés à prendre la relève. Si George R.R Martin a participé à l'élaboration des histoires, on reste définitivement dans des thématiques chères à FromSoft. Le cœur du jeu reste le même, comme sa rythmique.
Même les joueurs sont fidèles au poste : on a une majorité de gens bien intentionnés qui viennent aider leur prochain par des messages d'aide bien placés ou leurs signes d'invocation, des petits malins qui laissent des messages disant de sauter (dans un précipice) ou notant la présence d'un passage secret (inexistant), et une toute petite minorité qui continue, et ce depuis 2009, à laisser le message « doigt mais trou » (« finger but hole » en anglais), parfois avec sa variante « langue mais trou ». L'art du comique de répétition n'étant pas inné, ce qui n'était pas drôle les 1322 premières fois ne l'est toujours pas ici, désolé pour les aspirants de stand-up. J'aurais tout de même un petit commentaire personnel pour les raclures qui laissent des messages pile sur les Sites de Grâce afin qu'on ne puisse pas s'y reposer : je vous hais, le monde vous hait, votre place en tant qu'être vivant est au cœur d'une fosse sceptique, et à votre mort vous aurez un Cercle en Enfer spécialement pour vous, au côté de ceux qui jettent leurs emballages par terre à 2m de la poubelle et de ceux qui parlent pendant les séances au cinéma.

Le monde ouvert de l'Entre-Terre est fascinant non pas parce qu'il est « ouvert », mais parce qu'il est un « monde ». Avant Elden Ring j'ai terminé Pokémon Legends Arceus, j'ai donc vu ce que ça donne quand on ne sait pas créer un monde qui « vît » : tout à l'air faux, comme un mauvais théâtre de marionnettes où les fils sont si apparents qu'on a l’irrépressible envie de les couper « juste pour voir ». Ce n'est pas le cas ici grâce à son esthétique, mais aussi grâce à ses parti-pris et à son histoire générale : c'est un monde en souffrance où la majorité des êtres humains ont perdu la raison parce que leurs instances dirigeantes ont été trop arrogantes pour accepter que la vie est un cycle et qu'à la fin, il faut savoir laisser sa place. La vie animale, nombreuse, n'a pas l'air d'avoir beaucoup d'activités mais c'est justifié par le fait que notre avatar est effrayant pour eux, et qu'ils cherchent à décamper à notre approche – et je les comprends, j'ai une nette tendance à jouer de la lame pour recueillir leurs os ! Le terrain est terriblement accidenté, rocailleux, ce qui sert l'exploration dans la mesure où les reliefs font office de voiles, poussant le joueur à passer derrière pour découvrir ce qu'il s'y passe. Le jeu n'est pas balisé en termes de « difficulté de progression », on ne voit pas les niveaux des ennemis, on ne peut que les deviner avec l'expérience, ce qui donne des moments où l'on se rend compte qu'on n'est pas à notre place (mes premiers pas en Caelid au niveau 25 ont été très douloureux, la putréfaction écarlate m'a vite montré la puissance des états anormaux...) ; mais aussi des merveilleux instants « Servietski », du personnage de South Park, où à force d'errance je me retrouve dans des endroits où ma réaction hilare est de me dire « Oh merde, j'ai aucune idée de ce que je fous là ! », et de continuer quand même. Le dernier en date est assez récent : je cherchais le Manoir de Caria pour y rencontrer Ranni, et j'ai entendu dire qu'il était quelque part au Nord-Ouest, après l'Académie de Raya Lucaria. Je ne connais pas du tout la région, j'avance à tâtons, puis arrive au Village du Ravin, que je traverse en piétinant ces petits miliciens et leurs pathétiques booby traps, puis bats le Dragon Makar du premier coup – à mon grand étonnement -, prend l’ascenseur et me retrouve sur les Plaines d'Atlus. Ce n'est pas du tout le Manoir de Caria...mais c'est là que je dois aller pour progresser dans l'histoire principale ! J'ai tout de même réussi à trouver ce Manoir un peu plus tard, j'étais juste trop à l'Est.

Pour la progression de mon personnage à proprement parler, je dirais que j'ai eu trois étapes distinctes.

Image

À part monter la Vigueur et l'Endurance (ce qui n'est jamais une erreur), la première au tout début fût de renforcer mon Gourdin de départ puisque tout le monde et leurs mères portent une armure ou sont constituées de pierre, les armes contondantes faisant des ravages sur tout ce qui est minéral, une arme de départ très fiable donc. Près des Portes où l'on rencontre Mélina, j'ai pu obtenir une Épée Droite Seigneuriale sur un des soldats du contingent militaire, une variante de l'épée longue classique, mais elle aussi très fiable, et qui m'a permis de prendre en main la « nouvelle » mécanique de contre-attaque après un blocage au bouclier. Avec le Talisman permettant de rendre un peu de vie après un coup critique, ça me garantissait un taux de survie très élevé et une approche très sûre et prudente. Cette étape a duré jusqu'au château de Voilorage.

Image

Ensuite, au cours d'une session avec mon frère bien plus avancé que moi, j'ai rencontré Blaidd l'homme-loup, que j'ai pu aider lors de son combat contre Darrivik. Encore une fois, ce quest-design japonais en diable hérité de l'époque Tower of Druaga n'a pas fini de diviser, mais je ne pense pas qu'il faille attendre de FromSoft le moindre compromis. J'ai donc obtenu le fameux Croc du Limier, une excellente épée courbe dotée d'une Cendre de Guerre, « Finesse du Chevalier », à la limite de l'abusif puisqu'elle fait de très lourds dégâts tout en nous mettant à l'abri. Je l'ai gardée pendant un très long moment tant ses dégâts et sa capacité à interrompre les coups adverses m'a servi, notamment à Voilorage et Liurnia. Le défaut étant que son poids me barre l'usage d'un bouclier, et que sa contre-attaque est trop lente de toutes façons...Godrick et Rennala sont tombés du premier coup – mais l'Oscar du MVP revient à la Méduse Spirituelle qui a achevé Godrick grâce à son poison ! Je changerai un peu plus tard pour les Pantins Squelettes, de redoutables archers mais tout de même pas bien intelligents quand il s'agit de se contenter de me suivre.
Un mot sur le Château de Voilorage : les américains ont coutume d'appeler ce genre de zone une « master class ». N'étant pas coutumier de ce genre de politesse, j'appellerai ça « une balle dans la nuque », à Zelda et à tous les jeux qui essaient désespérément de faire des donjons intéressants en 2022. Tout comme la Forteresse de Sen avant lui, le Château est une merveille de level-design, j'avais peur que les prochaines zones après lui soient décevantes mais l'Académie et le Manoir de Caria se sont révélés très jouissifs aussi.

Image

Puisqu'on parle du Manoir, c'est là que je suis passé à la troisième étape, en trouvant l'Épée de la Nuit Ardente dans un coffre bien caché. C'est pour elle que j'ai usé pour la première fois de la Renaissance de Rennala pour ré-attribuer mes points puisque les pré-requis pour l'Épée sont pour le moins uniques : 12 en Force, 12 en Dextérité, 24 en Intelligence et 24 en Foi. Elle est tout à fait capable en tant qu'épée droite et me permet de reprendre un bouclier en appui, mais ce n'est pas pour ça qu'on la choisit – et qu'elle s'est pris un coup de « batte à nerf » bien mérité. Sa Cendre, la « Posture Noctuflamme », donne accès à deux sorts intégrés à l'arme, un rayon de magie et une vague de flammes, aux dégâts et à la portée délirants.

Image Image
L'épée passée à +4 et la Foi à 30, les dégâts ont presque doublé depuis !

J'ai rasé Ainsel et la Siofra (oui, y compris ces minotaures archers sur lesquels vous psychotez ! ), et j'ai pu retourner en Caelid pour mettre du 1300 de dégâts aux énormes corbeaux, chiens et hordes de zombies qui peuvent s'étouffer avec leur putréfaction écarlate.
D'ailleurs, Blaidd m'attend pour fêter le festival de Radahn un peu plus loin, et le Manoir du Volcan s'attend à ce que j'envahisse à tour de bras !
_________________

"Si Kage t'y arrives pas, essaie les pruneaux d'Agen !"

Shenron, pendant une soirée Virtua Fighter 5 Ultimate Showdown.


JPB
Camarade grospixelien


Joue à FS2020 & Days Gone

Inscrit : Apr 25, 2002
Messages : 3176
De : Liverdun

Hors ligne
Posté le: 2022-03-27 10:18
J'ai dépassé les 120 heures de jeu, je dois être niveau 110, build force/dex avec de l'esprit pour pouvoir utiliser les performances du croc du limier, qui m'ont sauvé la vie plusieurs fois. Je suis en train de chercher la dernière borne "kilométrique" qui me permettra d'avoir l'intégralité de la carte... Je furète, je traverse les ruines sans m'arrêter, quelques fois je tape et d'autre je m'enfuis, pour le moment je privilégie à nouveau l'exploration et j'essaie de comprendre comment le monde est structuré. On l'a tous dit et on le redira tous, visuellement c'est toujours magnifique, enchanteur, sauf les égouts de Leyndell qui sont un lointain rappel du hameau du crépuscule. En avançant dans l'histoire, quand je prends du recul et que je regarde où je suis déjà passé, je me rends compte que je pensais avoir complètement visité certaines zones, alors qu'il doit me rester parfois une petite parcelle (un truc qui brille toujours et que je n'ai pas trouvé) ou carrément un quartier entier que j'ai zappé sans faire exprès, ou par exemple tout une zone que j'aperçois en contrebas dans l'Ainsel, avec des gaz roses, et des ruines, mais je n'ai pas trouvé comment y aller... Je le note et je compte bien y retourner plus tard.

Pour l'instant j'ai dû trouver 5 tableaux de peintre, le dernier je ne l'ai pas encore recherché. Je me garde ça aussi pour plus tard.

Concernant l'histoire, j'ai fait des choix, je n'ai pas tout compris, on vient de me donner des instructions qui sont bizarrement en contradiction avec ce que je pensais depuis le début... Les gens que je rencontre ont tous leurs motivations qui sont, comme d'habitude dans les Souls, nébuleuses et moins désintéressées qu'elles ne paraissent au début. J'ai certainement foiré pas mal de quêtes, comme j'en ai réussi au pif, et quand on voit tout l'arc incroyable et les conséquences visuelles ahurissantes de la quête de Ranni, qui est plus ou moins optionnelle si j'ai bien compris (en tout cas on peut passer à côté d'énormément de choses), on se rend vraiment compte de la folie des développeurs et de leur attachement à l'univers du jeu.

Je regarde le guide d'Exserv, que j'ai largement dépassé, ça m'aide à voir si j'ai raté un endroit important ou pour comprendre certains fonctionnements d'objets ou de quêtes, mais jusqu'ici je n'ai pas constaté beaucoup d'oublis de ma part, ça me fait plaisir. Après tout je prends mon temps, alors en théorie je devrais arriver à faire l'essentiel du monde.

Bon j'y retourne, je vais chercher mon dernier fragment de carte...
_________________

JPB,
tombé dans les jeux vidéo depuis TRON


Laurent
Commissaire politique


Joue à Baba Is You

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22550
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2022-03-27 15:45
Merci pour ces récits !

Pour ma part j'en suis à 80h de jeu, niveau 115 (build FOR-DEX-Croc du Limier, 50 en VIG et c'est pas de trop par moments) et je viens d'arriver à la Cime des Géants. C'est une zone où il y a une brutale augmentation de la puissance des ennemis et je ne sais pas encore si je suis assez costaud, alors je suis parti et j'écume un peu la carte à la recherche d'endroits pas encore visités.

J'ai fait le Manoir Volcano (y compris Rykard qui est visuellement incroyable), les différents forts autour du Mont Gelmir (trouver le chemin pour les atteindre peut être une belle énigme), en plus d'une exploration que je pense complète de Leyndell et ses égoûts, de l'Académie et du Manoir de Caria (avec à chaque fois un boss vraiment sublime pour conclure), ainsi que de toutes les zones souterraines.

Je n'hésite pas à leveler gaiment, n'ayant pas envie de piétiner, même si de temps en temps je me lance un petit défi comme de buter en 1vs1 la célèbre gargouille en armure des escaliers qui mènent au Sanctuaire Bestial (à l'extrême Nord de Caelid). Vu l'ampleur démesurée du jeu, il est évident que je ne ferai qu'un seul run alors je veux manquer le moins de choses possible. Dans ce but je regarde pas mal les wikis à propos des quêtes de NPC. Il n'y a que l'apparence des futurs boss que je m'efforce de ne pas me spoiler.

Il n'y a qu'au niveau des catacombes que je suis un peu à la bourre, je n'en trouve pas si souvent.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Koren
Pixel imposant


Inscrit : Jan 14, 2019
Messages : 985

Hors ligne
Posté le: 2022-03-28 22:50
Le jeu a réussi à lire mon mécontentement et a décidé de me rendre joyeux pendant une bonne douzaine d'heures durant lesquelles j'ai purgé avec joie Nécrolimbe, L'Académie, bien entamé la quête de Renna et Blaidd. Même réussi à monter une Cendre d'Invocation spéciale level 10, retourné la Siofra et toute la partie principale de l'Ainsel.

Et puis j'ai attient le boss en duo de la Siofra que les habitués des Souls connaissent par cœur : les Gargouilles dont une se pointe pendant le combat pour aider sa frangine. Etant en difficulté avec leur nuage de poison qui non seulement inflige du poison à haute vitesse mais en plus, si bien placé, peut infliger cinq à sept coups d'affilé sans pouvoir faire quoique ce soit (et vous savez à quel point j'aime ça).

Curieusement, il m'a été impossible d'invoquer qui que ce soit même mon frangin alors que lui pouvait m'invoquer. On a chacun rebooté le jeu ET notre console (Series X pour moi, Series S pour mon frère) mais rien n'y fait. Du coup j'y suis allé seul avec ma Larme Imitatrice (level 10) et on leur a refait le portrait façon dessinateur de Dingo Pictures.

Bon par contre cette histoire de "Impossible d'invoquer cet allié" à sens unique ça m'agace un peu. On a tout essayé, rien à faire, impossible de l'invoquer.

Sinon, j'ai été refaire mon personnage à l'Académie et me concentre sur du FOR DEX avec un peu d'INT pour ma Lame Météorique (+8) et assez d'endurance pour porter un gros bouclier bien amélioré lui aussi.
_________________

Turrican Maniac (©️ nicko).


Vakoran
Pixel imposant

Score au grosquiz
0004428 pts.

Joue à Earthbound, Chivalry 2

Inscrit : Apr 23, 2008
Messages : 901
De : Pertuis

Hors ligne
Posté le: 2022-04-01 08:24
Après pas mal d'infructueux essais, pas mal d'innovantes mais vaines approches, et pas mal de tentation à céder aux sirènes de la connexion en ligne pour me faire aider, j'ai vaincu tout seul ce qui semble décrit comme le boss (optionnel) le plus difficile du jeu : Malenia.

Le bouclier, pour une raison qui ne devrait pas échapper à qui connaît le fonctionnement de ce boss, n'était plus une solution. Autant pour mon build basé sur des contre-attaques puissantes après blocage, pour déséquilibrer l'adversaire et lui mettre un critique. Surtout que la compétence "Rempart inébranlable" a dû être nerfée récemment, car j'ai l'impression que le boost du bouclier est beaucoup plus court qu'avant. Ce qui, honnêtement, c'est pas un mal, car ça rendait pas mal d'affrontements assez triviaux. J'y suis donc allé en tenant une arme colossale dans chaque main (Ruins Greatsword en main droite et sa très violente attaque spéciale + Grafted Blade Greatsword pour démarrer le combat du bon pied), et en profitant de ma grande Endurance pour maintenir un bon niveau d'armure tout en restant en charge moyenne, indispensable pour survivre à son attaque la plus dangereuse, que je n'ai jamais su éviter que partiellement. Enchaîner mon ennemi avec des frappes puissantes, exploitant chaque seconde de vulnérabilité pour distribuer de bonnes tartes aux quetsches, voire parvenir à le déséquilibrer pour lui infliger un critique, fut très satisfaisant. Surtout avec 80 en Force.

Bref, ce combat a été symptomatique de ce que j'éprouve devant ce jeu : paradoxalement, le plaisir immense que j'éprouve à le parcourir s'accompagne d'une sorte de détachement, voire d'absence de sentiment, dans ces séquences extrêmes. Et ça me va très bien, en vérité : j'ai l'impression d'avoir appris à contrôler mes émotions et à conserver mon sang-froid, faisant taire ma frustration après une nouvelle défaite, quitte à y avoir laissé des dizaines de milliers de runes. De même en cas de victoire rudement arrachée, où j'éprouve une sorte de soulagement vide, ce qu'amplifie le lore dédié aux antagonistes majeurs du jeu.

Et ainsi, après cet exploit, je n'ai plus été bon à rien : j'ai commencé l'exploration d'une grotte pas bien méchante, pour m'y faire rosser comme pas permis. Comme si mes réserves de talent s'étaient épuisées, comme si mon personnage, habité par la culpabilité d'avoir fait tomber une entité si puissante, ne se sentait plus légitime à affronter pleinement d'autres dangers plus mineurs.

Ce jeu est fou.
_________________

Lisez mes élucubrations courtes et variées sur : https://vaineshistoires.wordpress.com/


  Voir le site web de Vakoran
JPB
Camarade grospixelien


Joue à FS2020 & Days Gone

Inscrit : Apr 25, 2002
Messages : 3176
De : Liverdun

Hors ligne
Posté le: 2022-04-01 09:01
J'ai un gros souci : comme ma fille Léa adore les dragons, elle m'a demandé d'arrêter de tuer des bêtes si majestueuses et imposantes, et a ajouté que si un jour elle joue à Elden Ring elle n'en éliminera aucun.
Du coup même si j'en ai tué deux au début du jeu, ça fait je ne sais pas combien de fois que je passe près d'Ekzykes (et aussi de l'immense dragon abattu) et que je n'arrive pas à me décider à les occire... Et puis je vois qu'il y en a plusieurs qui m'attendent tout là-haut (après être descendu tout en bas) et du coup je retarde mon avancement dans cette quête... Ah, les gosses !

Bon, après se promener en boucle dans des régions déjà faites a du bon : je tombe encore sur des catacombes cachées que je n'avais pas vues. Je me demande si le jeu ne les planque pas, juste pour me surprendre par la suite.
Je sais que j'ai encore certaines zones que je n'ai pas explorées à fond (le manoir entre autres), et d'autres que je n'ai que survolées le temps de trouver les sites de grâce... Et je sais aussi que je n'ai pas encore tout vu.
Un vrai bonheur ce jeu.
_________________

JPB,
tombé dans les jeux vidéo depuis TRON


Laurent
Commissaire politique


Joue à Baba Is You

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22550
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2022-04-01 10:26
Citation :
Le 2022-04-01 08:24, Vakoran a écrit :
Après pas mal d'infructueux essais, pas mal d'innovantes mais vaines approches, et pas mal de tentation à céder aux sirènes de la connexion en ligne pour me faire aider, j'ai vaincu tout seul ce qui semble décrit comme le boss (optionnel) le plus difficile du jeu : Malenia.

Bravo !

Je l'ai faite hier, niveau 130, 60 en VIG, 40 en END, mais seulement 40 et 40 en FOR/DEX. Toujours le croc du limier +10 et un bouclier de type "pavois" qui permet de bloquer toute la séquence d'attaque sponsorisée par Eurocopter (sachant qu'en cas de roulade loupée, même avec 60 en VIG et le talisman qui augmente "prodigieusement" la résistance, cette attaque me tuait).

Après quelques essais seul, je n'arrivais au mieux qu'au début de la phase 2, pour crever très vite car je ne comprenais plus rien aux attaques du boss (une fois qu'elle s'envolait, j'étais incapable de prédire ce qu'elle allait faire). Alors j'ai commencé à invoquer mon Mimic +10, et si contre les autres boss ça offre une victoire au premier essai, contre celui-là j'ai trouvé que ça donne un combat épique et très équilibré, que j'ai gagné après 30 ou 40mn d'essais, ni plus ni moins que ce que j'espérais. Le Mimic est très résistant et peut survivre tout le combat mais il n'esquive rien, alors le boss récupère sans cesse de la vie en le frappant. Pour moi ça compense largement l'avantage de ne pas tout le temps avoir l'aggro sur soi.

C'est un boss pensé pour mettre en difficulté la totalité des joueurs, même les plus pointus, et les forcer à repenser leur équipement, faire du coop, ou essayer les invocations, bref à exploiter la richesse du jeu plutôt que passer 50h à apprendre à esquiver une attaque qu'on ne rencontre jamais ailleurs dans le jeu.

Sinon, ce combat est sublime à voir, comme d'hab.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Koren
Pixel imposant


Inscrit : Jan 14, 2019
Messages : 985

Hors ligne
Posté le: 2022-04-01 14:03   [ Edité le: 2022-04-01 14:06 ]
Citation :
Le 2022-04-01 09:01, JPB a écrit :

J'ai un gros souci : comme ma fille Léa adore les dragons, elle m'a demandé d'arrêter de tuer des bêtes si majestueuses et imposantes, et a ajouté que si un jour elle joue à Elden Ring elle n'en éliminera aucun.
Du coup même si j'en ai tué deux au début du jeu, ça fait je ne sais pas combien de fois que je passe près d'Ekzykes (et aussi de l'immense dragon abattu) et que je n'arrive pas à me décider à les occire... Et puis je vois qu'il y en a plusieurs qui m'attendent tout là-haut (après être descendu tout en bas) et du coup je retarde mon avancement dans cette quête... Ah, les gosses !

Bon, après se promener en boucle dans des régions déjà faites a du bon : je tombe encore sur des catacombes cachées que je n'avais pas vues. Je me demande si le jeu ne les planque pas, juste pour me surprendre par la suite.
Je sais que j'ai encore certaines zones que je n'ai pas explorées à fond (le manoir entre autres), et d'autres que je n'ai que survolées le temps de trouver les sites de grâce... Et je sais aussi que je n'ai pas encore tout vu.
Un vrai bonheur ce jeu.


Ah, ça me rappelle moi qui était triste de devoir tuer les dragons dans Secret of Mana. C'était aussi ma période "j'adore les dragons" et c'est ce qui m'a fait découvrir les Breath of Fire ^^.


@Vakoran & Laurent :
Mon frangin a réussi à battre ce boss avant hier mais il m'a annoncé que depuis le dernier patch, le boss (était à ce moment en NG+2) se régénère énormément de vie au moindre coup, rendant l'affrontement particulièrement difficile. Pour ce que j'ai vu de ses tentatives, effectivement le combat est sublime.
_________________

Turrican Maniac (©️ nicko).


Laurent
Commissaire politique


Joue à Baba Is You

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22550
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2022-04-01 17:16
Citation :
Le 2022-04-01 14:03, Koren a écrit :
@Vakoran & Laurent :
Mon frangin a réussi à battre ce boss avant hier mais il m'a annoncé que depuis le dernier patch, le boss (était à ce moment en NG+2) se régénère énormément de vie au moindre coup, rendant l'affrontement particulièrement difficile. Pour ce que j'ai vu de ses tentatives, effectivement le combat est sublime.

Effectivement, même le wiki du jeu mentionne la difficulté qu'on rencontre avec ce boss, depuis le patch, si on utilise le Mimic Tear (Larme Imitatrice - pour info c'est une invocation qui crée un clone de son perso, c'est ultra-efficace, c'est la star du jeu sur Internet) :

https://eldenring.wiki.fextralife.com/Malenia+Blade+of+Miquella

Black Knife Tiche is an effective summon. She frequently knocks Malenia down and her special attack deals 2000+ damage. Plus her tendency to dodge reduces Maliena's tendency to devour summons for heals (cough, nerfed tear, cough).

En gros, il vaut mieux invoquer la (le ?) Tiche des Couteaux Noirs car il fait des roulades contrairement au Mimic Tear. Le problème est que le Mimic est la seule invocation qui consomme des PV et non des points de compétence. Si on a un perso CaC sans avoir monté l'Intelligence (donc très peu de PC), aucune invocation +10 ne devient possible. Dans mon cas, c'est donc Mimic ou un autre joueur, ou alors je me débrouille tout seul, mais sur les derniers boss du jeu, je ne suis pas trop motivé. Il y en a un paquet en enfilade, je suis déjà à plus de 100h de jeu et je préfère consacrer mon temps à explorer des zones que j'avais loupées, quitte à consulter le wiki pour ça vu que je suis à la rue sur les trouze-mille quêtes de NPC (et ne parlons pas du lore ou du scénar...).

C'est comme ça que j'ai pu explorer, et je conseille de ne surtout pas terminer le jeu sans les avoir fait :

- La seconde zone de haute montagne (Champs Enneigés Consacrés / Consecrated Snowfields) accessible avec un médaillon secret par l'ascenseur qui grimpe à la Cime des Géants. Si on n'y va pas on loupe 15% du jeu, à l'aise.
- Nokron (indispensable si on veut avoir le Mimic et ne pas trop se prendre la tête avec les boss de fin de jeu). Pareil, au moins 15 ou 20% du contenu nécessite d'y aller.
- Toute la partie Siofra, toute la partie Ainsel (sud puis nord) et les zones souterraines qu'on ne peut atteindre qu'avec des manips plus tordues les unes que les autres (Fonderacine, Nokstella, Lac Putréfié, Grand Cloître).
- Les parties les plus cachées des égoûts de Leyndell, jusqu'à un boss nommé Mohg après lequel il y a une zone très bien cachée, à l'ambiance unique (mais qui inclut un passage de plate-forme super gonflant).
- Une ville bizarre nommée Ordina (dont il faut résoudre l'énigme pour avoir accès à deux zones *fabuleuses* et le boss dont il est question dans les précédénts posts).
- Il faut encore que je fasse un certain Château de Mohgwyn dont je viens à peine d'apprendre l'existence.
- Dans le Manoir Volcano, si on ne connaît pas l'emplacement d'un mur illusoire, on rate tout un donjon et un des boss les plus spectaculaires du jeu.

Je ne spoile rien en citant tous ces noms, ce ne sont que des noms. C'est juste que si on veut faire un run assez complet et voir tout ce que le jeu à de vraiment beau à offrir, il faut les avoir dans un coin de la tête et ne surtout pas lancer le NG+ avant de les avoir visités.

Mais sans wiki, les trouver relève de l'impossible. Le jeu n'arrête pas de briser les règles qu'il a mises en place pour générer des énigmes. Il faut savoir par exemple qu'on ne pourra pas finir la quête principale si on n'a pas remarqué, en se reposant à un certain point de sauvegarde, que le menu qui apparaît comporte une ligne de plus que d'habitude... Et des trucs de ce genre il y en a des tonnes.

Citation :
Le 2022-04-01 09:01, JPB a écrit :
J'ai un gros souci : comme ma fille Léa adore les dragons, elle m'a demandé d'arrêter de tuer des bêtes si majestueuses et imposantes, et a ajouté que si un jour elle joue à Elden Ring elle n'en éliminera aucun.
Du coup même si j'en ai tué deux au début du jeu, ça fait je ne sais pas combien de fois que je passe près d'Ekzykes (et aussi de l'immense dragon abattu) et que je n'arrive pas à me décider à les occire... Et puis je vois qu'il y en a plusieurs qui m'attendent tout là-haut (après être descendu tout en bas) et du coup je retarde mon avancement dans cette quête... Ah, les gosses !

J'ai eu jusqu'ici la même réaction, ne pas attaquer les dragons, d'autant plus que les combats contre eux ne me passionnent pas. Mais vers la fin du jeu, tu vas en croiser un ou deux qui vont directement t'agresser et tu devras te défendre.

Le gros dragon bloqué au sol, en Caelid, c'est juste un petit cheat pour se faire 65.000 runes (soit 15 ou 20 augmentation de niveau) sans effort en début de partie. Il ne riposte pas si on l'attaque. Mais il faut une arme de saignement, sinon ça prend bien 15mn de le tuer
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Koren
Pixel imposant


Inscrit : Jan 14, 2019
Messages : 985

Hors ligne
Posté le: 2022-04-01 17:53
J’ai fini la quête de Ranni et donc celle de Blaidd & Iji, ce qui débloque une option de plus pour la fin, deux nouvelles armes dont une bien connue des jeux From Software (présente depuis King’s Field 1) et un Espadon Royal qui à l’air bien sympa mais dont les pré-requis vont devoir attendre.

Mon frère avait besoin de terminer cette quête aussi donc je l’ai rejoint dans son New Game+2 (gloups) et je suis mort juste avant que mon frangin ne porte le dernier coup mais j’ai bien tenu face au boss ^^.

Bref, un peu triste la fin de quête. Non seulement Blaidd cède à la malédiction et devient fou, attaquant le joueur à vue mais en plus si on parle de sa mort à Iji, ce dernier devient rongé par le remord et quand on retourne le voir plus tard, il s’est immolé et sa perle cinéraire se trouve sur son enclume.

C’est la fête. Pour la peine j’ai commencé à explorer Leyndell mais une fois le site de grâce atteint au milieu, j’ai trouvé que la difficulté de la ville explose d’un coup avec les soldats en armure qui invoquent la foudre qui me touche quoique ce je fasse. Je sens que je vais adorer…
_________________

Turrican Maniac (©️ nicko).



Index du Forum » » Jeux » » Elden Ring - le topic qui passe à l'open-world

90 messages • page
12345




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)