les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Discussions & Débats » » Le Bilan 2021
34 messages • page
12
Auteur Le Bilan 2021
Kollembole
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0000203 pts.

Joue à Streets of Rage 4

Inscrit : Feb 05, 2014
Messages : 4009
De : En Anjou

Hors ligne
Posté le: 2021-12-20 14:11   [ Edité le: 2021-12-30 10:06 ]
BILAN 2020
Lien des précédents:

2003 - 2004 - 2005 - 2006 - 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 -
2016 - 2017 - 2018 - 2019 - 2020

------------------------------

Bon, puisque cette année s'achève...


Une année 2021 qui aura fait Default, mais tout de même fort bien le Café :

Image

(Et ce n'est pas Gloria qui prétendra le contraire. ^^' ) Enfin, l'occasion de commencer, continuer (et finir ? ) quelques classiques de cette série.
A suivre sur le sujet dédié, bien entendu.

Dédicace, dans la même mesure de café à Solatorobo.


Bref--- Petit résumé du reste de 2021 en image : A deviner, mais j'éditerais des explications plus tard.
[Et oui, ce post est amené à être édité et complété plusieurs fois. Pas d'inquiétudes.]



"A part un peu-beaucoup de bruit pour rien."

Image

( Balan Wonderworld, lui ne doit pas bien savoir faire le café. Mais comme perso, j'ai crû que c'était de la tisane "Bonne Nuit", du coup ,bof, on va dire que ça va quand même.

Mon seul regret est de ne pas avoir eue l'occasion de discuter plus sérieusement des cas de sensibilité (ou non) aux motion-sickness sur différents jeux.
J'avais faillie créer un topic à ce sujet, à ce moment-là, mais l'ambiance avait l'air un peu trop stressée.

Peu importe, parce que ça aura aussi été l'occasion de revisiter son lointain cousin Nights.
Un remaster PS2 sympa, au passage, mais qui aurait déjà bien besoin d'un peu de dépoussiérage.
Pour tout dire, je suis passée assez vite sur le mode Saturn à la place. )

[Edit] Ah, aussi : Rien de tel qu'un petit dlc surprise chez Streets of Rage IV pour remettre l'ambiance et réconcilier un peu tout le monde.





"Mais ...Il y en a eu aussi quelques-un qui ont su retenir l'attention, et tenir leur promesses ?"



Image

Et... C'est un peu limitatif, mais je ne vais m'en tenir qu'a trois "petits" titres, sur la trentaine de jeux abordés. :/ On fera avec pour le moment :

* Webbed :

* Ynglet :

* Sable :


( Mais puisqu'en vrai "ils" sont quatre, autant ajouter : )

* Spiritfarer :


---

Sinon, dans la catégorie "en attendre de trop ?" : Quand même assez déçue par Below et Undermine.
Sans entrer dans le détail, l'un tient soit d'une idée de génie incomprise, soit c'était juste mal ficellé de but en blanc (Avec une fin qui paraît tomber à plat... Même si l'idée voulu n'était pas si bête.);
Et bref l'autre tout en restant impeccable n'arrive pas trop à se démarquer au milieu des trouze-milles Roguelike-Lite déjà existants. ( ...Ou alors "la faute à Hadès", on fini par devenir un peu trop exigeants ? )


Image

( Subnautica, Steredenn, The Count Lucanor, Yuppie Psycho... Et autres Impostor Factory. )

[A suivre...]



(Et me décider à entamer enfin un grosblog "Indé, si" pour l'année à venir, sauf s'il y a des risques de redondances, parce que là je n'en peu plus des pavés en guise de bilan... )


Image




M'enfin, bonne fin d'année à tous et à toutes.










_________________

[...]


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Hydrophobia, Re5, RE R, Horizon bouse

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 30223
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2021-12-20 19:16
Covid oblige, et chomage aussi, j'ai fini pas mal de jeu cette année et donc je vais parler d'un peu de tout sans classement ni rien Y'a de toutes les époques, et surtout vu les prix des jeux, je joue souvent en décalé.

J'ai déjà parlé de tous ces jeux quand je les ai fini normalement, mais bon au pire je vais redire un mot

- Cadence of Hyrule Crypt of the NecroDancer Featuring The Legend of Zelda (switch) : le nom est très long, le gameplay est très compliqué pour moi mais le jeu est vraiment pas mal.
Bon je l'ai déjà dit mais j'aime pas les roguelike. J'ai déjà des soucis de mémoire en temps normal, alors si tu me changes mes repères, je suis en PLS.
Je suis un fanboy de zelda, et les musiques des bandes annonces m'ont très vite accrochés. Du coup je l'ai pris sans regret.
Seulement outre la mémorisation, mon autre problème dans la vie (je vous rassure j'en ai d'autre), c'est que j'ai 0 sens du rythme.
Pour jouer à Guitar hero par exemple, je suis obligé de compter à voix haute les temps. Bah la pareil pour jouer.
Dans un GH ca va parce que y'a la musique, là vu que chaque temps est une action, avec l'urgence t'as envie de faire un truc vite et pas forcément dans le temps. Donc forcément j'ai galéré.
Du coup j'ai fini par virer le tempo et franchement ca allait mieux pour moi
Le jeu est vraiment bien fichu, dommage qu'il n'y ait pas plus de musiques remixées, et les donjons plutot bien fichus.
J'ai vraiment bien aimé.
Et oui jouer sans le tempo ca emascule le jeu mais j'ai un mot du medecin

- SAINTS ROW GAT OUT OF HELL (one)
Un espece d'add on, spin off de SR4. Cette serie est plutot sympa, dommage qu'elle n'ait pas plus de succès.
Cet episode est mineur, sympa mais pas grande chose à retenir

- Hyrule Warriors (switch): L'Ère du Fléau: un muzo. Meme avec la skin zelda j'ai fini par me lasser. Trop répétitif, pas très fun, trop long...
Moyen

- SNK 40th ANNIVERSARY COLLECTION (switch): une compil retro c'est toujours sympa. Y'a pas de gros gros jeux cultes dans la compil mais bon ca fait toujours plaisir

- Syberia 1, II, 3 (switch)
J'en ai déjà parlé, le 1 est sympa, les suites prennent pas forcément la même direction. Une serie sympa avec une bonne ambiance, mais au final le 1 est bon, les suites bof bof ...

- Captain Tsubasa : Rise of New Champions (switch). Comme dbz fighterZ c'est LE jeu que j'aurai aimé avoir etant jeune.
Y'a pas mal de bons trucs, mais c'est dommage de ne pas avoir un mode 100% arcade sans jauge de fatigue ni rien.
En tout cas il est bien défoulant mais j'ai pas envie, forcément, d'y revenir.
Bien.

- mk11 (ps4) C'est un MK, que dire de plus ? ah si je dois avoir un papier commencé quelque part, ou je l'ai déjà collé je sais plus. Un bon MK qui se rapproche des grands series : tekken etc....
Par contre le jeu devient trop serieux, il manque l'aspect fun des 1ers et surtout tout le lore qui va avec.

- Metal Slug 3 (one): très bon MS mais trop long, et dur

- the last of us 2 (ps4) : mwai bof. Le jeu qui sait pas quand il doit finir. J'en retiens pas grand chose, à part qu'à la fin j'avais vraimetn envie d'en finir ....

- extermination (ps2) : sympathique

- breakdown (xbox) . Je l'ai pas fini mais j'en ai eu marre de ce jeu. Trop chiant, trop lent, trop dure. Et on voit rien c'est trop sombre
Un echec

- Mega Man 7, 8, 9, 10 (one): des megaman donc forcément bien, chaque épisode part dans une direction différente c'est assez déstabilisant. Ils sont dans la moyenne mais pas forcément les meilleurs de la saga.
Ah oui j'oubliais. Cette compil one ne propose pas l'option rewind. Et franchement sans rewind tu sens bien passer la difficulté, même s'ils sont un peu moins dur que les 1ers.
Enfin bon j'ai plus autant de patience qu'avant ;(

- Resident evil 8 village(one) alors oui il est meilleur que le 7, mais la vue FPS je trouve pas ça adapté. Y'a de bons passages, mais je le placerai pas dans les meilleurs RE

- PROJECT WARLOCK (one)mon jeu de l'année. UN fast fps à l'ancienne avec une skin da-retro. Faut rentrer dans le mood du jeu, mais une fois dedans c'est un pur regal

- Hard Corps : Uprising (one): je suis trop vieux pour ces conneries ;( J'aime bien les run&gun mais celui là est trop dur pour moi. J'ai galéré pour le finir et j'ai plus du tout de patience ...

- Bad Dudes (switch) j'ai tellement joué à la version CPC que j'ai été étonné de jouer à la version originale Sympa

- Joe & Mac : Caveman Ninja (switch); j'ai enfin pu jouer à la version arcade après l'adaptation pas terrible sur SNIN. Il est dur mais vraiment bon

- Two Crude Dudes (switch): bof pas fan

- Sly Spy (switch) : bonne surprise

- Doom 1 & 2 (switch). Forcément des doom donc bien ^^

- Katana ZERO (switch) : un jeu avec des ninjas ca me vendait du rêve. Et la base du gameplay est plutot pas mal, mais le jeu est sympa sans plus. Je sais pas j'ai pas accroché plus qu eca

- ZERO TEAM (switch) un bta à l'ancienne comme je les aime donc forcément bien

- SABOTEN BOMBERS (switch) : un jeu de plateau (bubble bobble) comme je les aime, mais qui est plutot bof. Il est très long mais alors que le debut est pas mal, ca devient assez bof au bout du 20-30e niveau ...

- Pit Fighter (one) : surprise de l'année. Je pensai tomber sur une grosse daube et en fait je me suis pris un bon shoot années 80. Jeu sympa

- Dr. Robotnik's Mean Bean Machine (GC) : très dur

- Knuckles in Sonic 2, Sonic , Sonic 2, sonic 3d, ristar (GC): des jeux sonic. A l'epoque je squattais souvent les consoles en démo à Leclerc et j'aimai bien Sonic.
Seulement j'ai vraiment du mal à jouer à ce jeu. En fait je comprend tout à fait les gens qui aime Mario et pas Sonic ou l'inverse. C'est vraiment des approches totalement différentes et faut s'habituer à l'inertie de sonic.
C'est sympa mais pas aussi culte que je l'esperai pour moi

- in the hunt (switch): un bon vieux shmup sous marin. Le design est en bon vieux pixel art, c'est magnifique, et le jeu est bon

- Pikmin 3 (switch), mon 2e jeu de l'année. Du bon RTS user friendly avec quand meme pas mal de fond sur le gameplay. Un jeu à faire

- Hotshot Racing (one) : un clone un peu simplifié de Ridge racer mais sans le génie. C'est sympa mais sans plus. Par contre les jeux indé c'est dur quand même

- formula retro racing (one) : petite deception. Les graphismes sont bof, la jouabilité bof, et l'intret du jeu pareil

- Binary Domain (360): plutot pas mal, l'histoire est franchement sympa. Les combats manquent un peu de piquant mais le jeu est plutot bon.
Dans l'idée il m'a fait pensé à un croisement entre alpha protocol et gears of war.
Dommage que les combats aient tendance à se ressembler.

- THE KING OF FIGHTERS™ '98 ULTIMATE MATCH & THE KING OF FIGHTERS 2002 UNLIMITED MATCH (ps4), Du bon vieux kof en 2d. Ca me fait de la peine parce qu'avec l'age je perd vraiment du skill

- Metro : Last Light: mwai. La serie est sympatoche mais sans plus

- Wario Ware: Get It Together! : joué avec ma fille. Ca reste un wario donc forcément fun. Mais quelque idée à la c** d'avoir pondu des persos avec des gameplay chelous... Certains sont vraiment penibles quand tu tombes dessus.
Bon après ca fait partie des jeux que tu fais ue fois et que tu ranges ensuite

- Rocket Knight (xbox360): bof.

- Mario Party Superstars : un MP ca reste toujours sympa en famille. C'est une mega compil de mini games des précédents épisodes. Et c'est toujours aussi fun.
Par contre je suis decu qu'il n'y ait pas de mode solo

- ALAN WAKE REMASTERED : ca reste AW. j'ai pas vu de modification par rapport au jeu original. Le jeu reste toujours aussi fun mais ce n'est qu'un remake. L'original est culte, je sais pas si le remake serait aussi marquant pour quelqu'un qui n'a pas connu le jeu à l'epoque. En tout cas vivement le 2

- Full Throttle Remastered, Grim Fandango Remastered, Day of the Tentacle Remastered, Quake (one)
Et wai en cette fin d'année je me fais du retro sur machine récente. J'en ai parlé récemment, je comprend pourquoi les gens ont été marqués par ces jeux.
Mine de rien y jouer sur console avec une manette, ca passe très bien. Du coup ca serait dommage de passer à coté

- Resident Evil X : Code Veronica: deception


_________________

Image


french snake
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0012080 pts.

Joue à Lost Judgement

Inscrit : May 09, 2006
Messages : 2181
De : Aix en Provence

Hors ligne
Posté le: 2021-12-21 09:05
J'adore tes dessins Kollembole
_________________

Ce genre de feu, il est très difficile de l’éteindre. Les tendres rameaux de l’innocence brûlent les premiers. Puis le vent se lève, et toute bonté est alors en péril


Kaede
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 5108

Hors ligne
Posté le: 2021-12-21 21:32   [ Edité le: 2021-12-25 21:38 ]
Voyons voir ... dans le désordre

Dusk. Je l'ai fait 2 fois cette année, d'abord vers juin, difficulté "I Can Take It" (3/5), puis, il y a quelques semaines à peine, en "Ciero miedo" (4/5). J'en ai bavé un petit peu sur la fin. Au fond, j'aurais pu le faire dans ce mode la première fois, mais je pense que pas mal de séquences auraient été beaucoup plus frustrantes à cause de l'effet de surprise, l'inconnu, etc.
Un super doom-like avec une ambiance et une OST extra, des graphismes ultra old school, des environnements variés, et quelques idées originales qui le font sortir du lot (sans spoiler trop, ça joue principalement autour de la gravité).
Ca m'a donné beaucoup envie d'essayer un jour d'autres FPS neo-retro. Il y en a plein sur Steam !

Voidrun. J'y joue en ce moment.
Passé la découverte, très rude, je comprends que le jeu tourne plus de 2 fois trop vite parce que j'ai le malheur d'utiliser un moniteur 144Hz. Une fois passé en 60Hz c'est beaucoup mieux et je me sens moins nul
Un petit jeu d'action sympa sans grande prétention mais conçu intelligemment. Le principe est de contourner les ennemis et les enfermer dans des boucles fermées, ce qui en détruit le contenu. Pas innovant, mais sympathique !

Mighty Switch Force! Collection
J'avais déjà Hyper Drive Edition et j'avais fait le premier épisode (j'avais même fait quelques speedruns pour le plaisir).
J'ai profité de mon acquisition de la "Collection" pour faire l'épisode 2. C'est en gros la même chose, et comme le 1er n'est pas si long et que je n'avais pas fait d'indigestion à l'époque, j'ai passé un bon moment. Le jeu est toujours aussi débordant d'énergie, "bête" (la touche WayForward) et fun.
Je suis allé moins loin dans le côté "complétion" que pour le 1er. Les par times n'ont pas l'air faciles, je suspecte même qu'ils sont plus corsés que pour le 1, mais je peux me tromper.

Yuppie Psycho
Un jeu d'aventure vue de dessus, en pixel art. Beaucoup de dialogues, c'est très scénarisé, sans être un visual novel.
Ce jeu est un petit bijou d'écriture, et un énorme coup de coeur personnel pour cette raison. J'irais presque jusqu'à dire que c'est (si l'on met de côté la fin qui part un peu en vrille ?) probablement un des jeux les mieux écrits auxquels j'ai jamais joué.
Bonus : c'est pas très long.

The Curse of Monkey Island
Je l'avais déjà fait, j'avais envie de me refaire un run (en VO) pour le plaisir. J'ai re-bloqué à certains endroits quand même Déçu par les duels d'insultes mais je souvenais qu'ils n'étaient pas géniaux. Le jeu dans son ensemble est encore drôle aujourd'hui. Il était également assez beau (graphismes 2D SVGA), ce qui fait que ça n'a pas trop vieilli.

Muse Dash
Un jeu de rythme très classique à la Taiko (à défilement horizontal, avec 2 types de notes + quelques variantes). Ca se joue typiquement au clavier. La songlist est dans mes cordes, du coup j'ai plutôt accroché.
Pas hyper fan de l'esthétique. C'est très weeb, trop flashy et un peu "lewd".

Minoria
Par les devs de Momodora.
Un metroid-like qui ... ne m'a pas laissé de souvenir impérissable. L'exploration est assez pauvre, le gameplay (contrôles, combats) le sont aussi. La 3D, sans être catastrophique, n'est pas très réussie. Globalement une déception, mais pas un mauvais jeu, un jeu juste correct. L'OST est très soigné, elle est assez mélancolique comme le jeu dans son ensemble.

Subnautica
Je me suis refait un run, mais pas en mode survie, pour ne pas me prendre la tête. J'ai beaucoup joué en VR, ce que je n'avais pas fait sur mon premier run.
Au final j'ai passé plutôt un bon moment, mais bilan mitigé car une bonne partie du plaisir de jeu vient de la découverte de l'univers et de l'histoire et du fait de ne pas être guidé.
Tout cela n'est plus valable sur un 2eme run.
J'ai lâché le jeu sur la séquence de fin, qui est (selon les ressources dont on dispose) un petit peu lourdingue, mais l'a été d'autant plus pour moi que j'ai eu d'énormes difficultés à retrouver ma route, or, je savais déjà que le jeu n'avait plus grand-chose à m'offrir sinon la fin, que je connaissais déjà.
J'ai donc préféré arrêter net plutôt que de me frustrer avec ces difficultés et en garder un mauvais souvenir.
C'est assez chouette en VR malgré le confort qui est en-dessous de tout, que ce soit pour des raisons d'UI, ou pour des raisons de performances (VR = gourmand, or le jeu est, de base, mal optimisé, pour ne rien arranger j'ai un PC correct mais pas une bête de course).
J'espère qu'on aura un remake VR digne de ce nom un jour, ou à défaut une version mieux programmée (sans une limite aussi basse de la distance de vue par exemple, et avec moins de bugs, tant qu'à faire ).

Polyroll
Un clone de sonic bien sympathique, avec des airs (enrobage) de shareware PC.

The beginners' guide
Euh, étrange Peut-être plus encore que Stanley Parable. Mais c'était très intéressant !
Je n'en dis pas + pour garder tout le mystème

Rez Infinite
J'ai fait en VR, l'original (déjà fini sur Dreamcast), et le nouveau chapitre. Les originaux se prêtent assez bien à la VR malgré les limites techniques des jeux originaux (non reprogrammés). Le framerate, par exemple, est fixe, alors qu'en VR il faut que framerate du jeu = fréquence d'affichage du casque (généralement plus élevée que 60Hz) pour que ce soit propre.
Le nouveau chapitre, qui n'a pas ces problèmes, est beaucoup plus confortable en VR. C'était court mais très très chouette !

Mais le plus gros de mon temps de jeu, s'est réparti entre Beat Saber (un long break mais je m'y remets) et surtout Pump it Up XX et ITG sur StepMania. Pour les curieux, je streame assez régulièrement l'un et l'autre (cam' pour montrer le jeu, mais pas de micro).

EDIT : l'année n'est pas encore finie, alors je complète ci-dessous

Yupitergrad (VR)
Pris pendant les soldes Steam (il est encore à -50%, là).
Un jeu de grappin en VR. En l'achetant j'avais en tête, comme point de comparaison 2D, des jeux comme Speedrunners. Au final le mode histoire est relativement tranquille, avec un peu d'action, mais aussi un petit côté Portal. Ce n'est pas aussi bien que Portal, bien que ce soit tout à fait correct. Les contrôles tiennent la route, et c'est quasiment le plus important dans ce genre de jeu !
Là où ça devient encore un peu plus intéressant, c'est que les devs ont inclus des modes challenge et du time attack (d'autres niveaux), de quoi s'amuser pendant encore plusieurs heures.
Disclaimer : on joue à Tarzan en VR, donc si vous avez le motion sickness facile, prudence. Perso j'y suis allé progressivement et ... ça ne m'a pour ainsi dire rien fait, même en y allant comme un bourrin sur ma dernière session de jeu. Mais je commence à croire que je fais partie des chanceux assez peu sujet au motion sickness

The Adventures of Ten & Till
Pareil, pris pendant les soldes.
J'ai fait qu'une partie ... mais je peux le recommander. Un manic qui tient largement la route et coûte une bouchée de pain. Si vous n'êtes pas allergique au lowres et aux manics, vous ne prenez pas grand risque !

tl;dr (bonne idée ça, IsKor) :

Adoré :
Yuppie Psycho
Dusk

Bien aimé :
Yupitergrad
The Adventures of Ten & Till
Polyroll
The beginners' guide
Mighty Switch Force! Collection (spécifiquement, le second volet)
Rez Infinite (VR)

Pas mal :
Voidrun. Pas encore fini, il est diablement difficile !
The Curse of Monkey Island (second run = on perd en effet de surprise)
Muse Dash
Subnautica (1er run = gros coup de coeur, 2eme run = "juste" sympa, même remarque)

Mouais :
Minoria

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Hydrophobia, Re5, RE R, Horizon bouse

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 30223
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2021-12-21 23:54
Citation :
Le 2021-12-21 21:32, Kaede a écrit :
Ca m'a donné beaucoup envie d'essayer un jour d'autres FPS neo-retro. Il y en a plein sur Steam !


Envoie une liste, je suis prenneur ^^
Content de voir que Dusk est bon, je pense me le prendre à noel
_________________

Image


Simbabbad
Pixel intergalactique

Score au grosquiz
0000456 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10257

Hors ligne
Posté le: 2021-12-22 00:13
Citation :
Le 2021-12-21 21:32, Kaede a écrit :
Ca m'a donné beaucoup envie d'essayer un jour d'autres FPS neo-retro. Il y en a plein sur Steam !

Prodeus a l'air fantastique.
_________________

Le Blog de Batbad - Simbabbad sur Steam - Compte Twitter


  Voir le site web de Simbabbad
Kaede
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 5108

Hors ligne
Posté le: 2021-12-22 00:22   [ Edité le: 2021-12-22 00:26 ]
Citation :
Le 2021-12-21 23:54, RainMakeR a écrit :

Citation :
Le 2021-12-21 21:32, Kaede a écrit :
Ca m'a donné beaucoup envie d'essayer un jour d'autres FPS neo-retro. Il y en a plein sur Steam !


Envoie une liste, je suis prenneur ^^
Content de voir que Dusk est bon, je pense me le prendre à noel

En plus de Prodeus, mentionné par Simbabbad : Ultrakill, Amid Evil, Ion Fury, HROT, et pas mal d'autres encore.
Un autre, mais auquel j'ai déjà joué, c'est Lovely Planet (mais pour lui, laisser tomber le pad, ce sera impossible, c'est fait pour être joué à la souris).
Parmi tous ceux-là c'est Amid Evil et HROT qui je serais le plus curieux de tester.

Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7746
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2021-12-24 10:31
Allez, hop; mon pavé annuel, dans l'ordre à peu près chronologique :


Recalbox (Team Recalbox - Raspberry Pi - 2021)

J'ai passé un bonne partie de l'année à bidouiller différentes versions de Recalbox, principalement sur Raspberry Pi mais aussi un peu sur PC. Ca m'a permis de me replonger dans plein de jeux sur plein de machines, mais bien souvent pour des parties très courtes et superficielles, histoire "d'essayer pour voir si ça marche". C'est donc une expérience plus technophile et nostalgique que réellement ludique (j'ai du passer bien plus de temps à "scraper" des jeux et à admirer leurs jaquettes qu'à y jouer), mais je ne regrette rien
Appréciation : 5/5


Star Wars Battlefront II (DICE - PS4 - 2017)

Ah bin voilà, une campagne, merci les gars (je ne joue pas en multi). C'est très beau, bourré de fan service (on commence par revivre les événements du Retour du Jedi en étant du coté de l'Empire), mais coté gameplay, c'est assez mou et basique, avec une IA pourrie chez les ennemis. Les phases à pied m'ont un peu ennuyé mais celles en vaisseau ont un petit parfum de Wing Commander sympathique. C'était sympa, à condition d'être fan bien entendu. Attention si vous êtes possesseur de PSVR et pensez renvendre / jeter le 1er jeu parce que celui ci est "pareil en mieux", notez bien que cette suite ne donne hélas PAS accès à la mission en VR à télécharger.
Appréciation : 2.5/5


Animal Crossing New Horizon (Nintendo - Switch - 2020)

C'est mignon, tellement mignon. Et tellement addictif surtout. J'y ai joué quasi quotidiennement pendant 3 mois à peu près. 10-15mn par jour à faire mes objectifs quotidiens parfois un peu plus quand un événement se débloquait. Ouaip, il m'a bien fallu tout ce temps avant de réaliser qu'en fait je m'ennuyais profondément dans ce jeu et ne le pratiquais que de façon mécanique, enfermé dans sa répétition confortable et apaisante. La déco, le commerce, l'arrangement du village, tout ça ne m'intéresse pas du tout, et j'espérais un peu plus de narration, qu'il se passe un truc quoi, je sais pas, pas forcément Tom Nook assassiné par un anarchiste anti-capitaliste qu'on devrait démasquer, mais peut-être une grotte mystérieuse à explorer pour trouver des fossiles au lieu de les déterrer bêtement à des endroits clairement indiqués par exemple. Ou bien à un moment construire un bâteau et découvrir une île au hasard de la navigation plutôt que d'y arriver directement en avion. Ou bien avoir des épreuves de courses autour de l'île contre les autres animaux, ou des concours de cuisine à la Suikoden ou il faudrait via des dialogues connaitre les gouts des habitants et préparer des plats en fonction pour gagner. Ouais, en fait je connaissais pas trop la série, et vu son succès, j'imaginais quelque chose de beaucoup plus riche, plus interractif, et pas passer 90% du temps à ramasser des trucs pour les revendre et acheter ensuite pour sa maison des bornes d'arcade auxquelles on peut même pas jouer ... Si j'étais Nintendo, j'engagerais les gens qui ont réalisé "A Short Hike" et leur filerait la licence. Pas sur que ça leur rapporterait autant de thunes mais moi je serais client !
Appréciation : 2/5


Beat Saber (Beat Games - PSVR - 2019)

Cette année encore j'ai régulièrement pratiqué Beat Saber. J'ai même acheté des DLC, c'est dire si je suis fan ! Meilleur jeu de rythme du monde depuis DDR.
Appréciation : 5/5


Lyne (Thomas Bowker - Android - 2013?)

Le jeu que j'ai toujours dans ma poche. Le SEUL jeu que j'ai gardé installé sur mon (vieux) téléphone. La solution ultime au problème des files d'attente. Un petit casse tête intelligent (connecter des symboles entre eux en respectant quelques règles), ultra accrocheur, parfaitement adapté au tactile. J'ai essayé pas mal de jeux smartphones ces dernières années et je n'en ai trouvé aucun autre qui lui arrive à la cheville en terme de portabilité, d'ergonomie, d'intérêt sans cesse renouvelé ...
Appréciation : 4/5


Cecconoid (Triple Eh - Switch - 2020)

C'est un hommage à Cybernoid. C'est moins dur mais aussi moins intéressant. Les ennemis sont trop résistants et du coup la progression est un peu lente et laborieuse. C'est surtout vendu 10 fois trop cher sur Switch (le prix a peut-être baissé entre temps, mais au lancement c'était 24 euros).
Appréciation : 2/5


Gris (Nomada Studio - Switch - 2018)

Jeu de plate-formes / aventure facile et contemplatif, sorte de Journey en 2D. J'ai beaucoup accroché au style graphique aquarelles / impressioniste. Je trouve les décors magnifiques, les déplacements gracieux de l'héroine sont hypnotiques, la mise en scène est merveilleuse, avec des changements d'échelle saisissants. Les puzzles sont intéressants, c'est beau, c'est court, j'ai beaucoup aimé.
Appréciation : 3.5/5


Les "Fushigi no Dungeon" de Chunsoft (Chunsoft - Snes / PS1 / DS - à partir de 1993)

Je me suis lancé dans cette série de rogue-likes (au sens premier du terme, c-a-d calqué sur le Rogue original), découverte à l'époque du grosblog Snes. J'ai commencé par le début : Torneko no Daibouken sur Snes, puis enchainé sur le 1er Shiren (Snes toujours), son remake sur DS (Mystery Dungeon : Shiren the Wanderer), et enfin quelques mois plus tard j'ai fait le 1er Chocobo no Fushigi na Dungeon sur PS1 avec un patch de traduction (également un peu tâté de la version Wonderswan pour comparer, c'est la même chose). Le principe est chaque fois le même : en vue de dessus et au tour par tour, on se déplace dans des donjons générés aléatoirement et on essaie de progresser le plus loin possible. Ils sont tous bien (avec des options de confort et des assouplissements de la difficulté au fil des épisodes) mais ma préférence va clairement à Shiren avec ses environnements plus variés, et son coté narratif plus engageant (casting sympa, persos à rencontrer en route qui nous accompagnent ...). C'est très addictif, souvent bien vicieux, très dur forcément mais jamais décourageant (et la plupart des épisodes proposent une "fin" relativement facile à atteindre, c'est surtout le post-game qui est infernal). En 2022, je pense essayer les épisodes Pokémon et surtout les suites de Shiren.
Appréciation : 3.5/5 en moyenne


80s Overdrive (Insane Code - Switch - 2020)

Jeu de course rétro en 2D, façon Outrun, sorti je crois à l'origine sur l'e-shop 3DS. Bah, c'est pas mal, très années 80 en effet dans l'habillage (musiques synth-pop ...), il y a pas mal de contenu (courses à classement, courses à checkpoints, éditeur de courses simpliste), mais la conduite en elle même est moyenne. Pas assez précis, collisions un peu bizarres, impression de vitesse pas ouf ... Soldé à 1 ou 2 euros, pourquoi pas, mais sinon gardez vos sous pour Horizon Chase Turbo dans le genre.
Appréciation : 2/5 (+0.5 points si bradé à 1 euro !)


Skyrim VR (Bethesda - PSVR - 2017)

C'est quand même pas évident de supporter un casque VR pendant de longues séances, or contrairement à Beat Saber par exemple, on se voit mal jouer à Skyrim par petites sessions de 15-20 mn. Donc on en ressort un peu lessivé, mais l'expérience est quand même assez cool. J'aime contempler les lieux de Skyrim en VR, les rencontres sont bien plus immersives, et ça se joue plutôt bien. Enfin, je regrette quand même qu'on ne puisse pas utiliser la méthode de déplacement par téléportation (la méthode classique me file tout de suite la gerbe) avec des contrôles au pad, comme c'est le cas dans No Man Sky. Ici, il faut obligatoirement utiliser les Moves. Ce qui inmanquablement rappelle les heures les plus sombres de notre histoire, à savoir le motion gaming sur Wii, avec à peine plus de précision. C'est pas encore avec cette version là que j'irai au bout mais c'était une très bonne expérience.
Appréciation : 4/5


SmileBASIC 4 (SmileBoom - Switch - 2020)

Moi et la programmation c'est toujours pareil. Je me lance à fonds dans un langage, je fais tous les tutos, je trouve ça génial. Je crée des petits jeux pourris pour m'entrainer et quand vient le temps de passer à un vrai projet, c'est la panique. Le code se complexifie, devient dégueulasse, illisible, impossible à débugger, je finis par me décourager et par abandonner. Mais avant d'en arriver là, d'une part j'ai passé de super moments sur cette version de SmileBASIC, et d'autre part je continue à le lancer régulièrement pour télécharger les jeux créés par la communeauté (principalement nippone). On y trouve des shmups rétros compétents, des puzzle games malins, du jeu d'action single screen simple et efficace, du plagiat à gogo aussi bien sur, mais en tout cas il y a toujours des trucs sympas à découvrir. Un super programme, vraiment bien fichu, mais je regrette que le super tuto intégré s'arrête alors que ça commence à devenir vraiment intéressant et qu'il n'aborde pas des concepts plus complexes.
Appréciation : 4/5


Ken's Rage 2 (Koei - PS3 - 2013)

C'est un Musou (Dynasty Warrior) qui retrace toute l'histoire de Ken le Survivant. C'est ultra scénarisé donc (dans le mode principal en tout cas), avec moulte cinématiques quand même assez mal mises en scène, avec des angles de caméra mal exploités. C'est assez moche, avec des décors vides gris-marrons (OK, c'est le setting post-apo qui veut ça aussi). Par contre, malgré la grande répétitivité, c'est bien défoulant, assez jouable, et très respectueux de l'univers de Ken. Je ne suis pas allé au bout parce que le contenu est gargantuesque comme d'habitude avec les Musou, je voulais surtout jouer à cet épisode avant de voir comment Sega allait reprendre le concept à la sauce Yakuza dans FOTN : Paradise Lost, que je venais alors d'acheter mais auquel je n'ai finalement pas encore joué.
Appréciation : 2.5/5


Puzzle and Dragons Z + Puzzle and Dragons Super Mario (GungHo - 3DS - 2015)

Acheté en soldes, lancé sans trop y croire, et finalement c'est vachement bien ! Si comme moi vous êtes novices, commencez peut-être par l'épisode "Z". OK, c'est moins joli et le mode histoire façon Pokémon du pauvre est assez barbant, mais c'est plus facile et plus didactique. Car mine de rien, Puzzle and Dragons est un puzzle game exigeant, qui réclame pas mal de stratégie et surtout de grandes facultés d'observation et de réactivité pour déplacer ses orbes vite et bien. Je me doute qu'il existe des versions plus récentes, mais le maniement au stylet est tellement parfait que je me vois mal y jouer aux boutons ou avec mes gros doigts boudinés sur un écran tactile sur d'autres bécanes.
Appréciation : 3.5/5


Paper Beast (Pixel Reef - PSVR - 2020)

C'est beau, c'est zen, et les rencontres avec les premières créatures du jeu sont un grand moment d'émotion. On aime observer l'écosystème de ce monde onirique. Mais quand il s'agit d'y interragir, pfff. C'est pourtant bien fichu, malin, les actions attendues du joueur sont bien vues et variées, en théorie plaisantes à découvrir par l'expérimentation. Mais je me suis sans cesse bâtu avec un moteur physique intransigeant et des contrôles imprécis et énervantissimes (il y a du motion gaming ...). Manipuler du sable et de l'eau devient alors laborieux et quelques bugs m'obligeant à relancer le jeu au dernier checkpoint ont eu raison de ma patience.
Appréciation : 2/5


Yakuza 6 (Sega - PS4 - 2016)

Mon Yakuza annuel. Un épisode très solide, qui fait bien évoluer le moteur (il était temps) pour proposer des transitions plus fluides entre exploration et combats par exemple. On peut aussi se déplacer librement en vue subjective, et ça c'est génial pour faire du tourisme virtuel, ce qui est quand même ce que je préfère dans cette série. Surtout qu'ici on peut se balader dans le superbe petit village d'Onomichi, dans ses petites ruelles anciennes qui longent le cimetière, au bord de la jetée près du port, ou dans les temples ... Scénaristiquement, c'est comme d'hab assez foutraque mais toujours très bien mis en scène, avec de gros morceaux de bravoure (le bébé !), mais même Kitano n'arrive pas à dégager autant de charisme que Kuze dans Yakuza 0, qui reste donc mon épisode préféré. Mention spéciale au mini jeu de tower defense avec les gangs de rue, pas pour son gameplay (c'est un peu naze) mais pour son casting de rêve quand on est fan de catch ! En 2022 : Yakuza Kiwami 2 et FOTN Paradise Lost je pense, à moins que je cède à la hype et lance Like a Dragon avant.
Appréciation : 4/5


Captain Tsubasa : Rise of the New Champion (Bandai Namco - PS4 - 2020)

Au début je l'aimais bien : gameplay arcade à l'ancienne (à la Super Side Kicks), et mode histoire qui suit les débuts du manga. Mais comme dit Rainmaker, on aurait peut-être aimé un mode vraiment arcade, sans la barre d'endurance, ou alors une vraie simulation / jeu de plateau comme les épisodes Tecmo sur NES / SNES. Ici on a un peu le cul entre 2 chaises. Et comme souvent dans les jeux Bandai sous licence, ça manque de finition, c'est pas très joli, les cut-scenes sont super cheap. Et le gameplay est finalement un peu trop brouillon, pas assez précis, avec des co-équipiers mal placés ... C'est quand même globalement pas mal si on est fans d'Olive et Tom, mais j'en ressort déçu.
Appréciation : 2/5


It Takes Two (Hazelight - PS4 - 2021)

Ma meilleure expérience de jeu en co-op depuis Gauntlet sur CPC Pratiqué en écran splitté avec Lyle sur plusieurs sessions très espacées (d'ailleurs faut qu'on essaie de le finir dans les semaines à venir), It Takes Two est digne d'un plate-former 3D à la Nintendo, aussi varié et bien rythmé que Mario Galaxy, mais avec des mécaniques de gameplay basées sur l'entre-aide et la complémentarité des actions entre les 2 joueurs. Le game design est vraiment chiadé, c'est très joli, parfois très drôle, c'est un jeu "blue sky" qui file la banane de A à Z. Bon le bouquin qui parle pendant les cut-scènes saoule un peu, mais c'est pas parce que l'histoire est inintéressante, c'est surtout parce qu'on a hâte de voir ce que réserve la suite. Il y a quelques petits couacs ici et là qui empêchent à mon avis It Takes Two d'atteindre le status de jeu culte, mais c'est vraiment très bien.
Appréciation : 4/5


Professor Layton vs Phoenix Wright (Level 5 / Capcom - 3DS - 2012)

Mouais. Celui là je l'ai essayé parce que je suis fan d'Ace Attorney. Layton, c'est vraiment pas mon truc. Je n'accroche ni à l'esthétique ni à ce principe de faire surgir des enigmes n'importe ou pour n'importe quel prétexte, comme si on était revenu au temps des mauvais jeux d'aventure en FMV. Malheureusement dans ce titre, les phases avec Phoenix Wright et Maya (des phases de procès) ne sont pas particulièrement géniales non plus. Et surtout, le mariage des 2 univers est un clash sans nom à tous les niveaux. On passe de Layton à Neuneuland qui résoud une énigme avec des moutons, à une cinématique au style anime réaliste ou une jeune fille se fait bruler vive car accusée de sorcellerie. Une bonne réalisation et un doublage intégral en français ne sauvent pas ce titre que je trouve au mieux très moyen.
Appréciation : 2/5


Theatrythm Dragon Quest (Indies0 - 3DS - 2015)

Theatrythm Final Fantasy Curtain Call, c'était un jeu de rythme plutôt compétent avec 200 musiques issues des jeux Final Fantasy et c'était super. Theatrythm Dragon Quest c'est la même chose (le même gameplay en gros) mais avec une 60aine de musiques issues de jeux Dragon Quest ... alors forcément c'est vachement moins bien. Ah toutes ces mélodies inoubliables et entrainantes dans les Dragon Quest comme ... euh ... oui là, y'a la fanfare qu'on a dans tous les épisodes ... et pis ... euh ... Ouais, vous voyez le problème ? C'est un jeu sympa malgré tout, mais après avoir enchainé 10 remixes de la fameuse fanfare, on commence sérieusement à se lasser.
Appréciation : 2.5/5


Octopath Traveler (Square / Acquire - Switch - 2018)

J-RPG très rétro, avec du beau faux pixel-art, un système de combat profond et accrocheur, et un casting inégal mais au fonds assez attachant. Ca fait penser aux RPGs Squaresoft de la Snes, entre autre à Romancing Saga 3. C'est nostalgique et agréable à pratiquer. Rien de révolutionnaire et il manque des options de confort qu'on a vu dans des softs comme Bravely Default (réglage de la difficulté ...), mais j'ai bien aimé.
Appréciation : 3/5


Dungenoid (SuperPowerUpGames - Switch - 2020)

C'est un casse briques rétro avec un habillage médiéval fantastique. C'est pas terrible, le level design est d'emblée frustrant, avec des briques qui libèrent plein de malus. En soldes à 1 euro, pourquoi pas ? Mais c'est à des années lumières des très bons Wizorb et Strikey Sisters dans le genre.
Appréciation : 1.5/5


Legend of Zelda : Mystery of Solarus (Solarus Team - Raspberry Pi - 2011)

Un fan game inspiré principalement par A Link to the Past. C'est réalisé avec Solarus, un moteur créé pour faire des action-RPG, et qui tourne sur tout un tas de machines (le moteur est intégré à Recalbox et j'ai joué à ce jeu sur un Raspberry Pi). C'est franchement du bon boulot. La difficulté est un peu haute au départ par rapport à un Zelda classique (on commence direct avec une surface explorable assez étendue et des donjons relativement complexes), mais sinon c'est fidèle au game design de Nintendo. Les donjons sont intéressants, il y a pas mal de secrets, c'est bien jouable ... A essayer.
Appréciation : 3/5


1979 Revolution Black Friday (Ink Stories - Switch - 2018)

Jeu d'aventure à la Telltale (tout y est, même "machin se souviendra de ça" après un choix de dialogue), moche et mal animé / mal mis en scène. Ca donne pas très envie, je sais. Le contexte est cependant très intéressant puisqu'ici on suit le destin d'un journaliste plongé au coeur de la révolution islamique en Iran. Le jeu est très instructif, à l'image de "Soldats Inconnus" d'Ubi Soft, on y trouve des tas de documents (photos d'époque, enregistrements de discours) qu'on peut consulter pour sa culture personnelle et/ou pour comprendre le contexte et les enjeux de l'aventure. Au final, on reste sur sa faim. Le jeu est super cheap, souvent maladroit, avec un gameplay assez creux (QTEs sans intéret, exploration ultra limitée ...), seule la partie sonore s'en sort bien. A essayer éventuellement pour le coté historique / culturel, et le jeu est souvent bradé pour une misère.
Appréciation : 2/5


Transistor (Super Giant Games - Switch - 2018)

J'ai un peu de mal à accrocher aux jeux de ces développeurs, pourtant acclamés. Bastion (que j'avais terminé) m'avait plu mais sans plus. Transistor est visuellement magnifique, avec son esthétique inspirée de Klimt. L'univers fait assez cyberpunk et est bien intriguant. Le gameplay qui mélange de la baston temps réel à la Diablo avec de la stratégie au tour par tour a l'air solide. Mais je n'accroche pas. L'histoire est fumeuse, les combats sont un peu confus et tellement espacés qu'on met un temps fou à prendre le système en main. J'ai passé un bon moment quand même, puis j'ai laissé de coté en me disant que j'allais y revenir plus tard, mais rien n'est moins sur ...
Appréciation : 2.5/5


Metroid Samus Returns (Mercury Steam - 3DS - 2017)

Objectivement, c'est surement un très bon Metroid, et un bon remake de l'épisode Game Boy. Samus est super agréable à manier ici et le level design très soigné récompense bien l'exploration. Après, personellement, j'ai pas franchement adoré. Je trouve le jeu visuellement moche, c'est trop sombre (on voit que dalle sur l'écran de la console dès qu'il y a un rayon de soleil). Les combats de boss sont assez répétitifs (même si des variations sont peu à peu introduites). J'ai du abandonner à la moitié du jeu à peu près, lorsqu'une phase en scrolling forcé m'a pris la tête, car chaque échec était sanctionné par un mini chargement, certes très court, mais qui a fini par devenir insupportable. Une demi déception par rapport à mes attentes, mais un bon jeu quand même, bien sur.
Appréciation : 3/5


Les Arcade Racers des années 90/2000, avec un volant (Segaaaa - PC - au bon vieux temps)

C'est en tombant pendant l'été sur un volant Logitech Driving Force GT vendu une misère dans un Cash Converters que j'ai décidé de me lancer sérieusement dans l'émulation de bons jeux de bagnole de la grande époque. Après pas mal de prises de têtes pour trouver les bons émus, les bonnes versions des roms, les bons réglages pour le volant, j'ai pu m'éclater sur des titres qui décidément procurent toujours un fun immense, un fun décuplé par l'utilisation d'un volant à retour de force par rapport à un joypad classique. J'ai ainsi lancé des tonnes de jeux, parfois juste le temps d'une ou 2 parties, mais aussi pour une pratique plus assidue sur des titres comme Out Run (via Cannonball Engine), Virtua Racing (MAME), Daytona (Model 2 Emulator), Sega Rally (Model 2 Emulator), Daytona 2 (Supermodel), Scud Race (Supermodel), Sega Racing Classic (Technoparrot), Out Run 2 SDX (Technoparrot) ou encore Initial D Stage 4 (Technoparrot). Comme le volant est en fait à la base dédié à la PS3, j'ai aussi pratiqué en parallèle Daytona HD et Initial D Extreme Stage sur PS3 donc. C'est le pied. Un jeu comme Scud Race en met toujours plein la vue (mais qu'est-ce qu'il est dur !). Sur tous ces jeux (un peu moins sur le 1er Out Run, quand même) le fun est énorme, on ne subit pas l'habillage envahissant des jeux de course modernes, on va à l'essentiel : des circuits conçus avec amour pour offrir des marges de progression conséquentes, et des bagnoles qui se prennent tout de suite en main, freinent et tournent sans problème mais pourtant demandent du doigté pour réaliser les meilleures perfs. Que du bonheur.
Appréciation : 5/5


Fire Emblem Awakening (Intelligent Systems - 3DS - 2012)

Ca faisait bien depuis le 1er épisode GBA que je n'avais pas joué sérieusement à un épisode de la série. Celui ci est très bon, avec des batailles intéressantes, une difficulté customisable qui rend pour la 1ère fois (je crois) la série abordable à tout le monde. Les illustrations 2D des persos sont jolies, l'interface profitant du double écran est claire et agréable. L'histoire se laisse suivre, avec quelques persos bien charismatiques, mais ça n'a pas le souffle épique d'un Tactics Ogre. C'est pas trop long, il n'y a pas besoin de "grinder", bref, c'est du tout bon.
Appréciation : 4/5


Grid (Code Masters - PC - 2019)

Acheté une misère en soldes, histoire d'essayer un racer "semi arcade" récent avec mon volant. C'est beau. C'est bien jouable. C'est sympa en fait. Mais c'est tellement moins spectaculaire et moins fun que les vieux racers de Sega ... Mais au moins ici, par rapport à d'autres titres récents, on peut rapidement se lancer dans une course sans avoir à passer par des tas de menus ou de réglages, et il n'y a pas non plus de mode carrière pénible avec des dialogues ou des avatars customisables dont on a rien à battre, et ça c'est appréciable. Niveau conduire, c'est comparable à Forza Motorsport dans mes souvenirs (qui remontent au 4 sur 360), et moins chiant qu'un Gran Tourismo.
Appréciation : 3/5


Forza Horizon 4 (Playground Games - PC - 2018)

Je l'avais déjà sur One, je l'ai racheté sur PC (en promo) pour le pratiquer avec mon volant. Le résultat est en demi teinte. FH4 est clairement optimisé pour être pratiqué à la manette, ou alors j'ai jamais trouvé les bons réglages pour y jouer efficacement au volant. Attention, ça marche, et c'est fun. Mais difficile de gagner ses épreuves ainsi, on a l'impression de jouer avec un handicap. C'est particulièrement flagrant sur les courses en off-road, ou la bagnole a tendance a trop facilement devenir incontrôlable à la moindre bosse, alors qu'on rattrape bien plus facilement une erreur au joypad. Après, le jeu lui même reste toujours très sympa dans le genre "jeu de bagnole en monde ouvert", bourré de contenu (en plus, j'ai pris la version avec les DLC), offrant beaucoup de variété. Mais ça manque de vraies sensations arcade par rapport au jeu que je vais évoquer dans le paragraphe suivant ...
Appréciation : 4/5


Colin McRae Dirt 2 (Code Masters - PS3 - 2009)

Dans mes souvenirs, les Colins c'étaient ces simulations de rally un peu chiantes dont les utilisateurs de PS1 devaient se contenter, car n'ayant pas eu le bon gout d'acheter une Saturn pour jouer à Sega Rally Bref, la série ne me faisait pas très envie et je n'ai pas suivi ses évolutions. Et puis, ayant acheté un volant PS3, j'ai choppé avec quelques jeux de bagnoles compatibles avec l'accessoire désormais bradés au prix d'un sandwich chez Cash Converters et compagnie. Parmi eux, ce Dirt 2 qui semble avoir une excellente réputation. Et c'est mérité ! Quel pied ! Je redoutais un jeu trop "réaliste" mais en fait c'est du fun immédiat et on peut jouer comme un bourrin en prenant appui sur les concurrents dans les virages si on le souhaite ! Parce qu'il n'y a pas que des épreuves de rally, qui soit dit en passant sont aussi abordables et accrocheuses que Sega Rally justement. Les courses sont toutes géniales, avec des tracés variés. Il n'y a pas d'habillage envahissant, mais les autres pilotes se manifestent un peu, font des commentaires quand on les dépasse ou leur rentre dedans, deviennent nos potes et font équipe avec nous dans des épreuves spéciales, bref, ça rend le soft encore plus attachant sans pour autant alourdir l'expérience. La réalisation est top (bon, OK, je n'ai "que" une TV HD classique, mais je vois clairement pas beaucoup la différence avec des jeux sortis 10 ans plus tard) : c'est beau, c'est fluide, ça tourne super bien. Je voulais me l'acheter sur PC, car ma PS3 ne vivra pas éternellement, mais le jeu semble avoir été retiré, surement pour des histoires de licences. J'ai pris Dirt 4 en soldes sur Steam à la place, pas encore essayé, j'espère que c'est au moins moitié aussi bien !
Appréciation : 4.5/5


Horizon Zero Dawn (Guerrilla Games - PS4 - 2017)

Les gros jeux AAA en monde ouvert ou semi-ouvert, avec des icones partout sur la carte, du tir, du craft, de l'infiltration, des bases à attaquer ou à défendre ... après 2 Assassin's Creed et un Far Cry, je pensais en avoir fait le tour et être un peu blasé, mais celui là m'a bien accroché ! Bon déjà, c'est presque aussi beau qu'un Naughty Dog, le setting post-apo, qui a le bon gout de mettre plus de décors naturels verdoyants que d'immeubles gris délabrés, nous donne des paysages magnifiques ou gambadent des Zoids classieux, et invite au voyage. L'héroine est attachante, les pnjs rencontrés pendant les missions ont un background et motivent à faire toutes les side quest, l'histoire (pas trop longue) dans son ensemble est prenante et plutôt bien racontée même si je pense que beaucoup avaient vu venir de loin la plupart des "twists scénaristiques" (je pense que la séquence post-crédits était ultra prévisible). Coté mécaniques de jeu, je pense que tout a été vu ailleurs, mais c'est très bien implémenté ici. La finition est vraiment exemplaire. Après, je dis peut-être ça parce que je suis en train de jouer à Cyberpunk, mais Horizon est très propre, il y a pas un bug, ça tourne super bien sur ma PS4 "pas pro" alors que je l'aurais imaginé mettre la console à genoux. Bref, très bon jeu qui me laissera de bons souvenirs. A noter que la version "Game of the Year", qui contient tous les DLC et les MAJs sur le même disque sans rien avoir à télécharger, ce qui est désormais devenu rarissime, est désormais vendue une misère (je l'ai vue à 10 euros en supermarchés, c'est cadeau).
Appréciation : 4.5/5


Deltarune chapter 2 (Toby Fox - Switch - 2021)

Même s'il y a de la redite, j'ai trouvé ce chapitre encore meilleur que le premier. Les personnages sont toujours aussi craquants, les mécaniques de jeu restent simples et variées, ça met toujours autant de bonne humeur et je continue à penser que les gens qui ne sont pas touchés par Undertale ou Deltarune sont des monstres sans coeur (je rigole hein). C'est encore une fois gratos, mais il faudra payer pour la suite. Take my money, Fox ! Ah oui, les musiques sont formidables, EVIDEMMENT.
Appréciation : 4/5


Ben There Dan That (Zombie Cow - PC - 2009)

Un point and click rigolo gratos plein de références à des jeux Lucasarts. C'est potache et moche comme un jeu en flash moche, mais c'est aussi assez bien conçu niveau énigmes, et les dialogues (en anglais uniquement je crois) sont assez marrants. C'est court et on passe un bon moment. Les mêmes dèvs ont sortis plus récemment "Lair of the Clockwork God" que j'ai acheté et qui a l'air super, et donc je voulais faire leurs jeux précédents avant de m'y attaquer ... (pas encore fait "Time Gentlemen Please", ce sera pour 2022)
Appréciation : 2.5/5


Steamworld Dig 2 (Image and Form - Vita - 2017)

J'avais trouvé le 1er sympa mais sans plus. J'avais lu que le second était un très bon Metroidvania. Bin pas vraiment. La progression reste trop linéaire pour le classer dans cette catégorie de jeu. Et l'exploration pseudo libre inhérante au genre consiste ici simplement à creuser un peu en marge du chemin principal pour trouver de quoi améliorer son équipement de façon plutôt anecdotique en fait. Et surtout, je trouve le jeu beaucoup trop proche de son prédécesseur, avec le même gameplay sympa qui évoque Mr Driller, mais aussi les mêmes défauts, en premier lieu ce rythme de progression pourri qui oblige artificiellement à faire d'interminables aller-retours pour vider son inventaire ultra limité et surtout recharger la put*** de lampe sans laquelle on se retrouve dans le noir. Imaginez dans un Metroid devoir sans cesse retourner au vaisseau de Samus pour recharger une mytho barre d'énergie ne servant à rien ? Fun ? C'est quand même un jeu soigné avec des passages intéressants (les phases orientées plate-forme / réflexion dans les grottes)
Appréciation : 2.5/5


Fire Pro Wrestling World (Spike Chunsoft - PC - 2017)

Je l'avais déjà pris à sa sortie sur PS4. Je l'ai racheté sur PC, pensant pouvoir gérer plus facilement les créations de la communeauté via l'intégration Steam Workshop, par rapport à l'immonde interface web à utiliser sur PS4. Bin c'est pas encore ça, mais c'est mieux, oui, heureusement. Et comme entre temps le jeu a connu des MAJ permettant encore plus de customisation (on peut créer ses propres éléments graphiques, découper et coller des bouts d'animation pour crééer de nouvelles prises ...), on peut virtuellement créer n'importe quel catcheur de manière ultra fidèle. Oui, je pense que la série WWE 2K le permet aussi, mais ici c'est en 2D, donc c'est mieux Résultat, après 3 mois de jeu, j'ai téléchargé plus de 3500 éléments créés par la communeauté, et recréé une bonne cinquantaine de fédés de différentes époques. C'est cool.
Appréciation : 3.5/5


Sonic and Sega All Stars Racing (Sumo Digital - PC - 2010)

J'avais déjà le "Transformed" (que j'adore) mais je n'avais jamais essayé celui ci dont j'avais peu entendu parler et que j'imaginais pas très abouti. En fait c'est très bien. Le gameplay est plus proche de Mario Kart par rapport à Transformed (moins d'armes, pas de transfos), les circuits sont tous différents de la suite et sont intéressants. Ca se joue bien et même si ce n'est pas aussi bien fait que Transformed, la formule est quelque part plus "pure" (et franchement, j'ai beau adorer Transformed, les phases en avion sont pas terribles, donc c'est pas mal d'avoir un épisode ou on ne les retrouve pas). J'ai aussi joué à la (méconnue) version arcade du jeu (via Technoparrot), qui est en fait quasiment identique (moins les missions) et se joue donc au volant, ce qui est bien marrant.
Appréciation : 3/5


Celeste (Matt Makes Games - Switch - 2018)

J'avais essayé Celeste l'année dernière et l'avait trouvé pas mal ... En fait je n'étais pas allé très loin, bloquant sur un passage qui a fini par me décourager (sans trop spoiler : c'est quand on est poursuivi par plein de personnages). Et puis j'ai découvert la fonction d'assistance, qui permet (entre autre) de modifier la vitesse du jeu. J'ai ainsi relancé le jeu, passé la scène problématique en réglant la vitesse à 80%, et poursuivi l'aventure en ne recourant à cette option qu'à 2 ou 3 reprises. Et maintenant je suis fan. Celeste est un jeu de plate-forme faisant preuve d'un level design très malin et d'un renouvellement constant. Les variations de gameplay sont introduites avec finesse, à la Nintendo, et le rythme du jeu est parfait, sachant toujours jusqu'ou pousser un élément de gameplay avant de passer à autre chose. Les dialogues et les etats d'ame de l'héroine me laissent toujours un peu indifférent (mais rien de rébarbatif), mais l'habillage (patte graphique, ambiance sonore) est vraiment de bon gout. Sans problème l'un des tous meilleurs plateformers 2D de ces dernières années.
Appréciation : 4/5


Dragon's Lair (Digital Leisure / Cinematronics ? - PS4 - 2018)

C'est l'adaptation du jeu d'arcade de 1983, vendu dans une compilation avec sa suite et Space Ace, accompagné d'une interface très cheap et de quelques suppléments (interviews de l'équipe originale). L'occasion de me frotter enfin sérieusement à ce classique dont la version Amiga me faisait rêver dans les magazines à l'époque ou je jouais sur MO6. Cette conversion permet de jouer avec des aides visuelles indiquant quoi faire à quel moment (il faut quand même toujours réagir à la milliseconde), ce qui était déjà possible sur Amiga, mais seulement si on possédait la suite inédite "Escape from Singe's Castle" et qu'on installait les 2 jeux ensemble sur le disque dur (ce que donc quasiment personne ne pouvait faire en 1990 !). La version Mega-CD que j'avais vu passer à l'époque ne permettait pas ça, et franchement, ce jeu est une torture sadique sans ces aides. Et même avec, ça reste souvent bien énervant. Bon clairement, d'un point de vue ludique, c'est pas génial du tout, mais le jeu dégage malgré tout un charme fou, avec je me suis bien amusé.
Appréciation : 2.5/5


Monster World IV (Westone - Megadrive - 1994)

Dernier opus des Monster World avant que la série ne revienne en force des années plus tard avec le remake de Dragon's Trap et Monster Boy. J'avais beau l'avoir en original depuis des décennies et avoir acheté la version démat' sur PS3, je ne l'avais jamais pratiqué sérieusement avant maintenant. C'est super joli, très jouable, mais clairement moins marquant que les épisodes précédents. C'est beaucoup plus linéaire ici, il y a moins de secrets, pas d'armes secondaires ni de transformations, et le début est un peu laborieux. Mais ça reste de la plate-forme classique très solide, dans la veine de bons jeux comme Quackshot ou Castle of Illusion, avec plein de situations intéressantes. Les niveaux sont cependant un peu trop longs et les quelques énigmes présentes cassent un peu les c... (les statues à placer dans le bon ordre, les questions du Sphinx ...). Et puis la 2D est colorée et adorable : on perd hélas ce charme dans le récent remake que j'ai pu aussi essayer sur Switch. D'ailleurs, faites gaffe, si vous voulez acheter ce dernier uniquement pour avoir la version originale filée avec, notez qu'elle ne se trouve que sur la version physique.
Appréciation : 3/5


Frog Fractions : Game of the Decade Edition (Twinbeards - PC - 2020)

Un jeu culte d'après certains gamers. Et un titre dont on ne doit pas parler afin de laisser chacun vivre l'expérience de sa découverte. Je pense qu'il fallait le connaitre au moment de sa sortie initiale, dans le contexte des jeux en flash souvent très limités. Je l'ai fait jusqu'au bout, j'y ai trouvé quelques bonnes idées, et me suis bien marré à plusieurs reprises. D'un point de vue strictement vidéo-ludique, la proposition la plus intéressante est, je trouve, tout au début en fait, alors qu'on esquive des tonnes de projectiles en gobant des mouches. Enfin bref, c'est court, c'est gratos, et c'est rigolo, ça mérite le coup d'oeil (attention, il faut lire l'anglais pour bien l'apprécier, et pouvoir passer un certain chapitre du jeu ...)
Appréciation : 2.5/5


Star Wars Pinball / Star Wars Pinball VR (Zen Studios - Switch & PSVR - 2019 & 2021)

Tout plein de très bonnes tables de flipper (à quelques exceptions) réalisées par les gens derrière les Pinball FX. Ce sont toutes des tables fictives, plus ou moins "réalistes", vraiment amusantes, avec un habillage Star Wars dans l'ensemble très bien mis à contribution. C'est déjà bien marrant sur Switch en mode "tate" au flipgrip, enfin à condition de changer les touches parce que sinon cette salop**** de joycon drift de m**** nous fait tout le temps tilter (et c'est vraiment génial que les options nous permettent donc de déplacer l'option de bouger la table du stick analogique vers les touches fléchées), mais ça devient grandiose en VR ! La version PSVR a moins de tables (mais 2 d'entre elles sont inédites), mais elle compense avec une excellente immersion et des sensations géniales. C'est donc aussi bien que Pinball FX2 VR dont j'avais déjà parlé ici il me semble.
Appréciation : 3.5/5


Cyberpunk 2077 (CD Projekt - PC - 2020)

Il y a encore des bugs et des crash, mais c'est "jouable". Perso, je suis satisfait par ce jeu qui a déclenché pas mal de polémiques. Le gameplay est certes tout ce qu'il y a de plus classique, et pas toujours bien implémenté (partie FPS trop basique, conduite de véhicules ratée ...) et je peux comprendre que certains attendaient plus de ce qui était annoncé comme une révolution vidéo-ludique. Mais pour moi qui joue très peu à ce type de jeu, j'y trouve mon compte. Après, même si on est blasé par tous les jeux Ubisoft ou les GTA-likes, il y a de quoi s'émerveiller dans Cyberpunk. La ville est superbe, bourrée de détails, après 70 heures de jeu, je prend encore du plaisir rien qu'à y déambuler et à regader l'architecture autour de moi. J'aime l'histoire, les persos, je trouve qu'un grand soin a été apporté à la mise en scène et à la narration, à tous les niveaux (écriture des textes, doublages, animations naturelles des persos pendant les dialogues ...). Il reste hélas des soucis qui gâchent l'immersion, déjà cités sur ce forum (hyper énervant en effet d'avoir un fixer qui t'appelle pendant que tu es déjà engagé dans un dialogue, parce que tu te trouves tout près du déclencheur d'une quête annexe).
Appréciation : 3.5/5 (je rajouterai 0.5 points quand ça arrêtera définitevement de crasher aléatoirement, et que les gens dans la rue arrêteront de devenir parfois hystériques sans raison autour de moi ...)

  Voir le site web de Sebinjapan
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Hydrophobia, Re5, RE R, Horizon bouse

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 30223
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2021-12-24 14:44
Tain vous etes tous passé sur PC j'ai l'impression. Du coup je me sens un peu tout seul à parler de jeux console que y'a que moi qui pratique

Pour animal crossing ma fille s'y est remis pendant les vacances. Je sais pas ce qu'elle a fait parce que je la voyais galérer avec son inventaire.
Elle avait pas eu d'upgrade, ce qui est normal vu qu'elle avait pas fait les 1eres quetes de nook ....

J'ai l'impression qu'elle a passé son temps à faire comme tu dis, ramasser des trucs sans chercher à comprendre. POurtant elle a joué pas mal de temps dessus ...

Et là elle vient de découvrir qu'elle pouvait aller sur des iles aléatoires mais sans abonnement.
C'est bizarre je pensai que ca serait un jeu facile d'accès où on te guide à mort, et visiblement nan.

Elle avait pas compris qu'elle pouvait construire une boutique pour Nook en dur... et donc là elle enchaine, boutique, pont, echelle, nouveaux residents etc...

Dommage que le jeu soit en temps réels. C'est pénible de devoir attendre le lendemain à chaque fois.
_________________

Image


Simbabbad
Pixel intergalactique

Score au grosquiz
0000456 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10257

Hors ligne
Posté le: 2021-12-24 17:39   [ Edité le: 2021-12-24 17:39 ]
Citation :
Le 2021-12-24 10:31, Sebinjapan a écrit :
Si j'étais Nintendo, j'engagerais les gens qui ont réalisé "A Short Hike" et leur filerait la licence. Pas sur que ça leur rapporterait autant de thunes mais moi je serais client !

Quel jeu lumineux!
_________________

Le Blog de Batbad - Simbabbad sur Steam - Compte Twitter


  Voir le site web de Simbabbad
IsKor
Camarade grospixelien


Joue à Frostpunk / HROT

Inscrit : Mar 28, 2002
Messages : 13464
De : Alpes Maritimes

Hors ligne
Posté le: 2021-12-25 19:24
Ah oui, tiens, c'est l'époque des CR de l'année!
Alors voici le cru 2021, que je pense être une des toutes meilleures années depuis que je tiens un journal des jeux auxquels je joue (depuis 2015). Dans l'ordre chronologique, j'ai joué à:

World of Warships:
6 ans maintenant. Le truc c’est que Wargaming a poussé au forceps un remaniement des compétences de capitaine, ce qui a profondément modifié la méta du jeu, le rendant ENCORE plus passif… Et jouer croiseur a été rendu monstrueusement difficile. Et certains aspects du jeu ont été aussi modifiés. Moi qui avais acheté un navire Premium spécialisé secondaires qui est devenu complètement castré par ces changements. Du coup j’ai décidé de ne plus mettre un centime dans le jeu ET j’ai pris mes distances, même après la suppression des nouvelles compétences de capitaine qui avaient causé tant de tort au jeu. Après 6 mois de break, j'ai repris un peu, TRES doucement.
Heureusement les compétences ont été remaniées, les builds secondaires sont redevenus à nouveau viables. Et à petites doses, je m'amuse encore

Elite Dangerous :
Le postulat de départ est vraiment excellent: vous avez votre licence de pilote en poche, et à partir de là, vous faites ce que vous voulez. Mineur, commerçant, chasseur de primes.. Malheureusement le jeu demande trop d’investissement, du coup j’ai laissé tomber vu que je ne voulais pas mettre des millions d’heures dans ce jeu . Dommage, parce qu’à mon avis si on a du temps à y mettre, ça a l’air d’être un foutu bon jeu ! Les environnements sont magnifiques, si on aime l’espace, c’est à se damner. Et ça reste très jouable au clavier/souris, même si les atterrissages sans aide sont VRAIMENT sportifs, mais tellement gratifiants. Reste que j’y ai quand même passé 40h et que je me suis amusé, ce qui est bien le principal!

Rise of the Tomb Raider :
Après 30h, j’ai terminé l’histoire en poussant un peu pour trouver toutes les reliques, tous les documents, et faire toutes les tombes.
Puis j’ai embrayé sur le DLC dans le manoir Croft, dans une mini-aventure très intimiste où Lara en apprend plus sur ses parents, et qui en dit plus sur la lubie du père de Lara.
Une magnifique aventure au total, des environnements magnifiques (les cavernes glacées notamment, wow), des challenges un peu plus corsés dans les niveaux, des tombes bien plus compliquées… Mais le jeu souffre du syndrôme du "trop". Trop de trucs à crafter, ramasser, upgrader…. Du coup là où j’avais fait le jeu à 100 % sur le premier épisode, je me suis concentré sur les trucs les plus marquants sur celui là, je n’ai pas voulu aller chercher TOUTES les caches de pièces, TOUS les sacs d’aventuriers, TOUS les challenges…

Alien Isolation :
Encore un jeu gratos sur l’EGS. Et encore une superbe expérience. Faut savoir que je n’aime pas du tout les jeux horrifiques, je n’arrive pas à gérer le stress. Mais j’adore l’univers Alien, ce qui m’a fait essayer le jeu. Et grand bien m’en a pris, puisque j’ai ADORE le jeu. L’ambiance est dingue, on n'est absolument pas taillé pour le combat, ce qui rend les rencontres avec le xénomorphe encore plus stressantes. Et c’est absolument génial. Mais attention, on a quand même tout un tas de gadgets pour s’aider : mines EMP, molotovs, leurres sonores...
L’aventure est longue puisqu’on doit ramper les 3/4 du temps, il y a de multiples menaces : l’alien, les humains, l’environnement, les synthétiques…
C’est vraiment un très grand jeu, et vu qu’il est relativement "ancien", le faire tourner tout au max est un régal pour les yeux. Côté oreilles, si on joue avec un casque doté de spatialisation, c’est fantastique, surtout que c’est un élément essentiel : en plus du radar de mouvement, on doit énormément écouter l’environnement, vu que l’Alien peut débouler de partout, mais il est lourd, donc on l’entend arriver.
La dernière partie est très éprouvante, et d’une intensité folle.
Une grosse baffe sur lequel j’ai passé environ 25h.

Rimworld :
Ca faisait un paquet de temps que je voulais me le prendre celui là. Au tout début de l’année, j’ai sauté le pas, et comme je m’y attendais, j’ai trouvé un jeu vraiment excellent, qui mêle Dwarf fortress et jeu de survie, le tout pouvant être lourdement moddé. Ma première partie (non terminée) a duré plus de 60h, mais j’ai pris mon temps.
Le DLC sorti en Juillet a permis de rajouter quelques aspects qui manquaient un peu, comme la gestion des animaux. Un très très bon jeu, la multitude de curseurs à bouger partout garantit des heures et des heures de jeu!

RAGE 2 :
Lui aussi offert sur l’EGS. Je l’ai lancé sans trop de conviction, et je me suis retrouvé avec un jeu à l’univers graphique très TRES marqué, chamarré et haut en couleurs, avec une partie shoot viscérale et vraiment réussie, avec un bon feeling, malheureusement le jeu ralentit trop durant les phases de conduite.
Le jeu souffre aussi du syndrôme du "trop" : la carte se peuple rapidement de dizaines de points d’intérêt, les compétences à débloquer sont PLETHORIQUES (genre j’ai vu après une bonne dizaine d’heures de jeu que je pouvais débloquer des perks supplémentaires tellement ya des trucs partout).. On s’y perd vraiment.
J’’ai tout de même passé un excellent moment avec le jeu, une belle découverte !

Rollercoaster Tycoon 3 :
Offert sur EGS. Etant un gros fan des 2 premiers, je me suis amusé un petit moment avec. Reste que j’ai un rapport assez étrange avec la franchise: j’adore la gestion, mais je n’aime pas les scénarios. Et c’est presque uniquement ce que propose la série... Le 3 propose du bac à sable, mais je n’ai pas trouvé le petit quelque chose qui m’avait amusé dans les 2 premiers. Du coup, après 20h, je suis passé à autre chose!

Subnautica (second run) :
On ne présente plus Subnautica. J’ai eu envie de me faire un second run du jeu avec mon écran ultra wide, et je n’ai pas été déçu, l’ambiance est encore plus incroyable, et je me suis régalé de bout en bout, encore.

Moonlighter:
Offert par EGS. Je l’ai installé sans trop de conviction, et malgré le pixel art de très bonne facture et la proposition alléchante, je n’ai pas accroché. J’ai pressenti une grosse redondance dans la succession des phases: donjon pour loot > revente pour le magasin > investissement > donjon. Et puis je n’arroche pas aux roguelikes, donc j’ai vite laissé tomber. Peut être que je m’y remettrai en période de disette (ce qui n’est pas arrivé depuis de LONGUES années).

Rise of Industry :
Un jeu de gestion, qui m’a été gentiment offert. Je lorgnais dans sa direction depuis un bon moment, étant grand fan du genre.. Et j’ai été enchanté. Le jeu propose de mettre sur pied des chaînes de production de la ressource brute à des produits avancés, tout en répondant à la demande des magasins dans les villes, ou des contrats sporadiques. Ca requiert une faculté à calculer précisément le nombre d’usine de tel ou tel type qu’il faudra, tout arranger au poil, prévenir les embouteillages.. Bref, du bon jeu pour autiste comme j’adore, et j’ai mis presque 60h dedans en 2 parties. Les graphismes sont low poly très mignons, les camions s’activent, les saisons passent.. C’est vraiment chouette.
J’en ai un peu fait le tour, mais j’ai vraiment lorgné du côté du DLC qui se situe en 2130 (sans craquer pour le moment) ! Une très belle découverte.

Doom Eternal:
Forcément, vu l’énorme qualité du reboot, je ne pouvais pas passer à côté de sa suite. A vrai dire, j’ai voulu commencer en Ultra Violence, mais je me suis vite fait bolosser, parce qu’en fait, le gameplay a quand même bien changé. Les munitions sont très rares et le stock du joueur pas folichon (au début), le seul moyen de recharger est d’aller tronçonner du monstre pour dropper un max de munitions. Ajoutez à ça des monstres ayant chacun leur point faible (fusil à pompe pour le cacodémon ou les Arachnotrons, fusil à Plasma pour les Carcass/Doom Hunter) et des arènes fermées avec des vagues d’ennemis, il faudra faire une gymnastique de changement d’armes pour efficacement défoncer chaque monstre, sauter/dasher partout, cramer les monstres pour chopper de l’armure, tronçonner les tout petits pour renflouer les munitions... bref, à la fin c’est carrément de la stratégie pour savoir comment aborder chaque combat, doublé d’une chorégraphie. Déroutant au début, mais quand on modifie les affectations des touches du clavier, ça devient BIEN plus fluide, et on s’éclate. Un très très bon jeu, bien différent du premier, mais toujours aussi beau, et aussi bien optimisé.

Hitman2 :
Après avoir pas mal parcouru le premier (le reboot hein, pas le tout premier), j’ai craqué pour le second pendant les soldes. Et on est en terrain connu: des objectifs multiples (dès la troisième mission on a 3 cibles), des dizaines de façons de tuer chaque cible, des environnements absolument magnifiques, un gameplay toujours aussi précis et efficace, des graphismes fantastiques.... Bref, le jeu est dans la droite lignée du premier, et ce fut encore une fois un plaisir de diriger l’agent 47.

Jurassic World Evolution:
Un autre titre gratos sur l’EGS. En grand fan de la franchise (le premier est pour moi un des meilleurs films de tous les temps), il fallait que j’y joue un jour ou l’autre.
Le jeu est quand même assez complet, propose de gérer des parcs sur “las Cinca Muertes”, l’archipel où se situent les films.
Pas mal de constructions, de mutations, de boutiques... Peuvent être débloquées via des missions dans chaque île. On doit gérer le parc lui-même (mais l’aspect gestion est hyper simple, on croûle rapidement sous les billets), mais aussi les expéditions pour trouver de nouveaux dinos, le rechargement des mangeoires, soigner les dinos malades, ouvrir les abris en cas de soucis, endormir les dinos ou enlever les morts... Bref, il y a toujours un truc à faire, et c’est typiquement le genre de jeu qu’on quitte à 2h du mat pensant qu’il est 23h. Et puis voir ses petits dinos sortir des enclos, quel bonheur!

Dishonored 2 :
J’avais adoré le premier, donc forcément, quand la suite est passée à très vil prix, je me le suis acheté. Dans la droite lignée du premier, avec plus de pouvoirs, des environnements magnifiques, une histoire prenante… J’ai fait le jeu en ombre/mains propres et en hard, et j’ai adoré chaque heure de jeu que j’ai passé. Des fois j’ai pesté contre l’environnement ou des comportements étranges de robots (notamment quand on leur détruit la tête, ils ont tendance à tuer aléatoirement, et ça compte comme un kill), qui m’ont fait recommencer 2 niveaux à zéro.
Encore un excellent jeu !

Just Cause 4 :
Je l’ai installé sans à priori, mais force est de constater que j’ai absolument pas accroché. Le syndrôme du "trop" est ici flagrant : la carte est couverte de merdouilles, on a whamille missions et autres, l’équipement est pléthorique, il faut gérer tout ça… Rajoutez à ça un gameplay que j’ai trouvé hyper rigide qui ne m’a pas plu, en 3h, zou, désinstallé.

A Plague Tale :
Innocence : Encore un jeu offert par Epic. Et frachement, une excellente expérience. L’ambiance est fantastique, le gameplay est juste ce qu’il me faut, avec pas mal d’infiltration, et un rythme lent. Les "niveaux" sontr bien foutus et incitent à tirer le maximum de l’arsenal d’Amicia Hugo et leurs copains. Bien entendu, les collectibles sont de la partie, je ne m’en suis pas occupé, j’ai juste été fouiller un minimum pour chopper quelques trucs.
Le boulot fait par Asobo sur les rats est admirable, il y en a des tas à l’écran bougeant comme une seule entité grouillante et vivante.
Excellent jeu !

The Lion’s Song :
Petit jeu indé (offert par l'EGS) qui a une patte graphique très marquée, tout en beige, brique et noir/gris, avec des graphs 2D en pixel art vraiment réussis. Le jeu se compose de 4 épisodes entremêlés (dont on comprend certains morceaux après coup). On suit tour à tour une jeune musicienne, un peintre, une mathématicienne et un lieutenant, dans une Autriche d’avant la première guerre mondiale, en particulier la ville de Vienne.
Tous les protagonistes (hormis le dernier) ont le don de voir des manifestations de leur art. Vraiment très bien emmené, l’histoire est prenante, et il faut correctement écouter les dialogues, car le jeu risque de demander quelque chose en référence à tout moment !
Un très beau jeu, du style point n’ click narratif. Je recommande pour les amateurs du genre !

Aven Colony:
Offert par l’EGS, je me suis laissé tenter, en fan de jeux de gestion. Clairement ce n’est pas un truc révolutionnaire, mais il y a des aspects de la gestion de colonie sur une planète extra terrestre qui sont plutôt inédits pour moi, comme la qualité de l’air. Le reste est très banal, le jeu est très facile, mais c’est très mignon et ça se laisse jouer sans aucun souci. Encore un jeu auquel je n’aurais pas joué si il n’avait pas été gratos. Pas inoubliable, mais j’ai passé un agréable moment! Pas fini, parce que c’est toujours la même chose, il y a peu de variété.

Star Wars Battlefront 2:
Encore un jeu offert par ces margoulins d’Epic! Passé la difficulté de lancer Epic pour lancer Origin, ce qui ne marche pas tout le temps... On retrouve une campagne solo super bien ficelée, avec plein plein d’action, des persos marquants, des graphismes époustouflants (super pour tester la 3080Ti toute neuve) et une ambiance sonore vraiment très agréable!
Après le solo – BEAUCOUP trop court à mon sens, même pas 10h - j’ai tâté un peu du multi, mais je me suis fait bolosser en boucle par des mecs hyper stuffés. Reste que a structure des missions en domination est vraiment super rafraichissante, avec “paliers” d’objectifs, qui font poursuivre l’action dans un autre lieu (par exemple des bâtiments à la surface de Kamino, puis dans un vaisseau séparatiste..).
Je n'ai pas continué le multi vu que je n’ai pas d’affect pour les fast FPS multi, mais je me suis vraiment régalé.

Control:
Est-ce que je dois encore dire qu’il est offert par EGS? Et parfait pour mettre un pied dans le RTX. Je l’avais gardé sous le coude en attendant d’ENFIN chopper une Geforce RTX, et je l’ai installé aussitôt la carte dans ma tour.
J’ai mis un paquet de temps à me mettre dans l’histoire, vu qu’on est largués au milieu d’un bâtiment au milieu d’événements qu’on ne comprend absolument pas.
Mais c’est foutrement beau avec le RTX, l’ambiance est folle, donc on continue. Et on se retrouve avec un jeu vraiment jouissif où l’environnement destructible porte les cicatrices de nos combats. L’histoire se dévoile peu à peu, l’univers prend forme et j’ai été happé par l’ambiance dingue.
J'y au joué dans les meilleures conditions possibles, avec un écran UWQHD et une 3080Ti qui m'a permis de jouer tout à donf avec aucun ralentissement, jamais.
Une grosse claque, et une belle découverte! Epic, salauds!




Vu que c'est un peu long, TLDR:

J'ai adoré:
- Rise of the Tomb Raider
- Alien Isolation
- Rimworld
- Subnautica
- Rise of Industry
- Doom Eternal
- Hitman 2
- Dishonored 2
- A Plague Tale
- Control

J'ai aimé:
- RAGE2
- Rollercoaster Tycoon 3
- Jurassic World Evolution
- The Lion's Song
- Aven Colony
- Star Wars Battefront 2

J'ai pas aimé:
- Moonlighter
- Just Cause 4

Laurent
Commissaire politique


Joue à Baba Is You

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22507
De : Borgo, là où y a la fibre.

Hors ligne
Posté le: 2021-12-29 10:26
Cette année encore j'ai joué exclusivement sur Switch, toujours pour réduire le temps passé devant mon PC et jouer sans m'isoler. D'ailleurs je réfléchis assez sérieusement à l'achat d'un Steam Deck en 2022 si cette machine tient ses promesses (et s'il n'y a pas besoin de la payer en liquide 150% du prix à un de ces trouducs qui spéculent sur tout).

- Janvier – Février : The Outer Worlds. (60h).



Je n'ai pas été déçu par ce retour d'Obsidian au FP-RPG même s'il s'agit surtout d'une mise en bouche avant leur prochain projet, Avowed (dont j'espère qu'il sortira sur PC et pas juste sur Xbox Series). The Outer Worlds a quelques lacunes côté gameplay (l'offre en armes est un peu légère, certains extérieurs ne sont pas passionnants à explorer) et son character-design est assez pataud dans ce qu'il essaie d'exprimer, mais ça reste une belle aventure, bourrée de dialogues excellents, et les systèmes de jeu en équipe qu'il propose, ainsi que l'IA dans une certaine mesure, sont très prometteurs pour les futurs jeux du studio.

Pas fait les DLC, par contre.

Avis détaillé dans le topic du jeu :
https://www.grospixels.com/phpBB/viewtopic.php?topic=16051&forum=1


- Mars : Dead Cells (130h)



J'ai fait une grave rechute qui m'a permis de profiter de tous les DLC, ainsi que des multiples rééquilibrages qui ont mené le jeu à sa version définitive. J'ai enfin pu le terminer en difficulté "Boss Cell 1", étape indispensable à ce que les adeptes acceptent vaguement de vous adresser la parole. Ça reste un jeu 2d fantastique qui offre des sensations ludiques de dingue, même si cette fois je doute d'y revenir un jour.

Et accessoirement, je maintiens que le boss final est totalement foiré, défaut assez grave quand même sur le marché actuel du rogue-lite, et que les mises à jour n'ont fait qu'aggraver (alors qu'elles ont beaucoup amélioré tout le reste).

Avis détaillé dans le topic du jeu :
https://www.grospixels.com/phpBB/viewtopic.php?topic=15912&forum=1


- Avril : Axiom Verge (25h)



Je regrette d'arriver si tard sur ce jeu que j'ai beaucoup aimé et dont je n'ai pas pu avoir une version physique alors qu'à l'époque de sa sortie j'avais eu plusieurs occasions de l'acheter. Mais Axiom Verge 2 fera partie de ma liste de 2022, c'est une certitude, je lui donnerai même la priorité sur le nouveau Metroid.

Avis détaillé dans le topic du jeu :
https://www.grospixels.com/phpBB/viewtopic.php?topic=15241&forum=1


- Mai : Hades (142h)



Mon expérience la plus intense de l'année. J'ai mis longtemps avant de me convaincre d'y jouer car je n'aimais pas, et je continue à ne pas aimer, son esthétique générale (même la jaquette est naze, je trouve), et je n'ai pas été client des précédentes productions Supergiant.

Mais il faut savoir passer outre cela quand on sent qu'on va s'éclater avec un jeu, et c'est ce qui s'est passé pour moi. Hades est une réserve de fun inépuisable et dans ce qu'il fait, il atteint un degré de finition et de maîtrise que bien peu de ses concurrents peuvent prétendre égaler ou même approcher. Si j'avais découvert un tel jeu il y a 25 ans, aujourd'hui j'en parlerais dans les mêmes termes que le premier Diablo.

Avis détaillé dans le topic du jeu :
https://www.grospixels.com/phpBB/viewtopic.php?topic=16320


- Juin : Fire & Ice a.k.a Solomon's Key 2 (émulation NES, 52h)



Nintendo propose un service de jeux SNES et NES sur Switch où des mises à jour et nouveautés apparaissent aussi souvent que l'augmentation du SMIC dans les recommandations du MEDEF. Malgré tout, c'est sur l'un d'eux que j'ai passé un temps fou en début d'été, et un jeu NES s'il vous plait.

J'avais bien aimé Adventures of Lolo sur le même support, mais Fire & Ice est d'une toute autre trempe avec sa centaine de niveaux et son challenge plus relevé. Je me suis tellement plongé dedans que j'ai même terminé les niveaux hard qui se débloquent après la fin. C'était passionnant de bout en bout, et je n'ai regardé une soluce que pour un seul niveau, réputé bien trop complexe au stade de progression où il apparaît (mais à part ça la courbe de difficulté est impec).


- Juillet : Chasm (14h)



Je voulais faire un autre Metroid-like et j'ai aperçu celui-ci dans une vidéo de recommandations sur Youtube. J'ai été accroché par ces graphismes typés 16-bits assez chatoyants, qui m'ont un peu rappelé Usas sur MSX avec cette ambiance plus ou moins Inca.

Chasm a été développé par deux personnes, je crois, et il est sorti en même temps que Hollow Knight, avec lequel il a forcément été comparé. Or il est très difficile voire fatal d'être comparé à Hollow Knight dont l'Internet tout entier est un fan inconditionnel. Chasm n'a donc pas vraiment eu sa chance alors que c'est un chouette jeu, très complet, assez long, bien équilibré, et vraiment joli. Mais il n'est pas néo-rétro, il reste assez rigide, avec notamment de nombreuses animations impossibles à annuler dans les mouvements du perso, qui nécessitent d'être très rigoureux dans tout ce qu'on fait. Mais comme ce manque relatif de souplesse cadre bien avec le style graphique, que c'est clairement un choix des développeurs, et que l'action ne devient jamais frénétique, ça ne m'a pas gêné. Enfin, le temps pour le finir à presque 100% correspond à ce que j'attends du genre. Chasm a toute ma sympathie, donc.


- Août : Blasphemous (40h)



Encore un Metroid-like, et Dark-Soulisé avec ça. J'en suis venu à bout et ça m'a plutôt captivé, mais plus que de sa difficulté, c'est de son ambiance systématiquement morbide et (surtout) de sa narration 100% imbitable que j'ai un peu saturé sur la fin, et je n'en sors pas aussi enthousiaste que je l'étais pendant les 20 premières heures. Mais j'espère ne décourager personne à y jouer, car c'est vraiment pas mal. Il aurait sans doute gagné à être moins long, et les possibilités très limitées de téléportation sur l'immense map le desservent fortement.


- Septembre : Ghoul Boy (5h)



Petit jeu très sympa que j'ai payé moins d'un euro sur le Eshop. Développé par un seul mec, sans doute avec un logiciel de création de jeux vidéo, Ghoul Boy est un jeu de plate-forme action en 2d, dans une ambiance médiévale, avec des graphismes façon Amiga et un gameplay comparable à ce qui se passait sur cette machine, mais débarrassé de certaines imprécisions.

Ça se termine en quelques heures et la difficulté est modérée. Le but est simplement de traverser les niveaux, mais il y a beaucoup de zones cachées qui s'atteignent en plantant des lances dans le décor et en les utilisant comme plate-formes, où on trouve des objets qui rendent plus fort pour les derniers niveaux et les boss. A part ça on utilise une arme de CaC et des objets de lancer en quantité limitée, qu'il faut savoir réserver à certains ennemis.

Ghoul Boy a fait polémique lors de sa sortie sur Steam car l'auteur a désactivé des centaines de clés du jeu dont certaines étaient déjà vendues, soi-disant en faisant une fausse manip. Il a alors été soupçonné d'avoir voulu annihiler la version PC pour booster les ventes de la version Switch. Si vous en avez entendu parler (sur Youtube principalement), il y a des chances que ce soit surtout pour ça, mais ça reste un jeu sympathique et soigné.


- Novembre : Astérix et Obélix Baffez-les tous ! (10h)



Pas encore d'opinion définitive, ne l'ayant pas fini.

Voir le topic dédié :
https://www.grospixels.com/phpBB/viewtopic.php?topic=16376


- Décembre : Ghost'n Goblins Resurrection (20h)



J'ai arrêté d'y jouer il y a un jour ou deux, après avoir terminé tous les niveaux en mode lumineux et sombre en difficulté Ecuyer, et débloqué une grande partie de l'arbre de compétences. J'ai la flemme de regarder des soluces pour collecter les dernières fées, ce qui me semble pourtant indispensable (il est dommage que les fées déjà prises apparaissent encore, on prend des risques inutiles pour aller les chercher). J'en ai un peu marre de rejouer les niveaux encore et encore, la frustration prend de plus en plus souvent le dessus. Mais j'ai bien aimé et je ne regrette pas de finir l'année sur ce jeu.

J'essaierai de taper un post de conclusion plus détaillé dans le topic dédié :
https://www.grospixels.com/phpBB/viewtopic.php?topic=16377

Sinon, il y a deux jeux auxquels j'ai joué sans aller très loin, mais j'y reviendrai peut-être plus tard :

- Control : une dizaine d'heures dessus, mais avec une config PC bas de gamme comme la mienne, il n'a pas les atouts visuels suffisants pour être la claque décrite par mes estimés camarades grospixeliens. Du coup je n'ai pas pu faire abstraction de ce que l'action met un temps fou à démarrer et que le scénario, en laissant le joueur dans une totale incompréhension pendant des plombes tout en l'abreuvant de cinématiques et de lecture, risque de le perdre.

- Sekiro : je n'ai fait que le tout début, puis j'ai été pris ailleurs. Je ne sais pas encore sur quel pied danser. Dans ses moments d'infiltration à la Tenchu j'ai l'impression que le jeu va vraiment me plaire, mais les duels avec les enchaînements de boutons à exécuter au dixième de seconde près, je ne suis pas sûr d'avoir beaucoup envie de m'y investir. J'ai peur d'avoir la tête complètement ailleurs quand Elden Ring sortira.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Hydrophobia, Re5, RE R, Horizon bouse

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 30223
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2021-12-29 13:43
    Citation :
    Le 2021-12-29 10:26, Laurent a écrit :
    et jouer sans m'isoler.

    Comment ca s'isoler ?

    Pour Sekiro j'ai envie de te dire de perseverer. J'ai reussi à le finir donc tu peux y arriver aussi Tu peux jouer infiltration ou bourrin contre les peons de base, c'est juste contre le boss ou tu va galerer mais y'a pas tant de touche que ca à connaitre.

    Je sais que t'as joué a des jeux From Software donc sekiro c'est dans tes cordes
    _________________

    Image


    Laurent
    Commissaire politique


    Joue à Baba Is You

    Inscrit : Mar 06, 2002
    Messages : 22507
    De : Borgo, là où y a la fibre.

    Hors ligne
    Posté le: 2021-12-30 12:24
    Citation :
    Le 2021-12-29 13:43, RainMakeR a écrit :
    Comment ca s'isoler ?

    Pas être enfermé dans mon bureau.
    _________________

    Image


      Voir le site web de Laurent
    Simbabbad
    Pixel intergalactique

    Score au grosquiz
    0000456 pts.

    Inscrit : Feb 28, 2006
    Messages : 10257

    Hors ligne
    Posté le: 2021-12-30 14:17
    Citation :
    Le 2021-12-29 10:26, Laurent a écrit :
    - Juin : Fire & Ice a.k.a Solomon's Key 2 (émulation NES, 52h)



    Nintendo propose un service de jeux SNES et NES sur Switch où des mises à jour et nouveautés apparaissent aussi souvent que l'augmentation du SMIC dans les recommandations du MEDEF. Malgré tout, c'est sur l'un d'eux que j'ai passé un temps fou en début d'été, et un jeu NES s'il vous plait.

    J'avais bien aimé Adventures of Lolo sur le même support, mais Fire & Ice est d'une toute autre trempe avec sa centaine de niveaux et son challenge plus relevé. Je me suis tellement plongé dedans que j'ai même terminé les niveaux hard qui se débloquent après la fin. C'était passionnant de bout en bout, et je n'ai regardé une soluce que pour un seul niveau, réputé bien trop complexe au stade de progression où il apparaît (mais à part ça la courbe de difficulté est impec).

    Ça me fait toujours très plaisir quand je vois quelqu'un profiter de cet immense chef-d'œuvre. Fire & Ice est le meilleur jeu de puzzle de la période 8-bit/16-bit à ma connaissance, il n'a absolument pas vieilli.

    Citation :
    Le 2021-12-29 10:26, Laurent a écrit :
    - Décembre : Ghost'n Goblins Resurrection (20h)



    J'ai arrêté d'y jouer il y a un jour ou deux, après avoir terminé tous les niveaux en mode lumineux et sombre en difficulté Ecuyer, et débloqué une grande partie de l'arbre de compétences. J'ai la flemme de regarder des soluces pour collecter les dernières fées, ce qui me semble pourtant indispensable (il est dommage que les fées déjà prises apparaissent encore, on prend des risques inutiles pour aller les chercher). J'en ai un peu marre de rejouer les niveaux encore et encore, la frustration prend de plus en plus souvent le dessus. Mais j'ai bien aimé et je ne regrette pas de finir l'année sur ce jeu.

    J'essaierai de taper un post de conclusion plus détaillé dans le topic dédié :
    https://www.grospixels.com/phpBB/viewtopic.php?topic=16377

    Tu as oublié le &forum=1 dans le lien !

    https://www.grospixels.com/phpBB/viewtopic.php?topic=16377&forum=1

    Pour les fées, les fées déjà prises ne sont pas les mêmes, elles sont jaunes et pas bleutées, et elle on un petit '$' dessus pour qu'on puisse les différencier.
    _________________

    Le Blog de Batbad - Simbabbad sur Steam - Compte Twitter


      Voir le site web de Simbabbad
    RainMakeR
    Chef de Rubrique Nécrologique
    Score au grosquiz
    1035015 pts.

    Joue à Hydrophobia, Re5, RE R, Horizon bouse

    Inscrit : Apr 01, 2003
    Messages : 30223
    De : Toulouse

    Hors ligne
    Posté le: 2021-12-30 17:22
    Citation :
    Le 2021-12-30 12:24, Laurent a écrit :

    Citation :
    Le 2021-12-29 13:43, RainMakeR a écrit :
    Comment ca s'isoler ?

    Pas être enfermé dans mon bureau.


    Je joue dans le salon sur la tv, je pense que ma famille aimerait bien que je sois enfermé ailleurs
    _________________

    Image


    DSE76
    Gros pixel


    Score au grosquiz
    0019652 pts.

    Joue à Sauver Sinnoh

    Inscrit : Mar 29, 2014
    Messages : 1908
    De : Normandie

    Hors ligne
    Posté le: 2021-12-31 23:14
    Ouf, purée, il a été dur à faire, malgré qu'il n'y a pas grand chose.

    Cette année, pas beaucoup de nouveau jeux car je me suis concentré sur les anciens. Mais il y a des nouveaux trucs ... comme une toute nouvelle série dont je me suis mis cette année.

    Retro :

    House Flipper :

    Voilà un jeu auquel je voulais jouer depuis que j'ai vu Bohica Ice y faire quelques Stream dessus, probablement en 2018-2019. Finalement, il m'a fallu attendre 2020 pour l'acheter et 2021 avant d'y jouer, ouf !

    Bon, House Flipper est un jeu dans lequel vous êtes à la fois un homme à tout faire et un agent immobilier. Le but est de répondre à des mails pour faire des chantiers visant à faire des travaux dans la maison d'un particulier.

    Pour cela, il vous faudra accomplir des objectifs dans une maison que vous visitez : nettoyage, peinture, réparations, aménagement de pièce, montage ... ça reste varié. Au fil des missions, les outils pour aménager votre maison sera débloqué et vous pourrez passer aux choses sérieuses : refaire une maison pour la revendre à un sacré prix ... ou la réaménager pour y faire son chez soi.

    House Flipper est vraiment sympa et très bon jeu de gestion d'intérieur de maison.

    Poké World :

    Pokémon Épée :

    Eh oui, je me suis mis à Pokémon. À vrai dire, je n'avais jamais eu d'atomes crochu avec la série, ni aucune de Nintendo ... à part Fire Emblem mais c'est à cause des gars de mon BTS. Bref, malgré que soit dans le coeur de cible à l'époque, je n'ai jamais pu jouer à Rouge et Bleu ... tout simplement parce que je n'avais pas de Game boy. Et je n'ai eu aucune console portable Nintendo ... jusqu'en 2013 avec la 3DS et la GBA. Toutefois, ça ne sera pas avant ... cette année, à l'aide d'une autre influenceuse du nom de Calie Mac N, après avoir acheté une Switch avec Pokémon Let's GO. Mais en fait, je commencerai avec Épée que j'ai acheté un peu après.

    Pokémon Épée correspond à la 8ème gen, à savoir introduisant un nouveau moteur de jeu ... mais surtout une nouvelle fournée de Pokémon. Le but est classique dans la série : un garçon ou fille, un prof qui vous donne votre starter (là, c'est le champion qui le donne), huit badges à collecter en ratatinant les champions d'arène avant de s'attaquer au champion.

    Évidemment, y a la capture de Pokémon pour agrandir l'équipe mais aussi compléter le Pokédex. Le gros truc du jeu sont les terres sauvages, une étendue légèrement open world dans lequel on peut trouver tout un tas de pokémons dont la composition change selon la météo locale. Cet élément permet d'avoir une vaste majorité de pokémon ... mais le tout est flingué non seulement par le fait que vous ne pourrez capturer des pokémons qu'après avoir obtenu un certain nombre de badges mais aussi, la météo est totalement random et journalière. Du coup, la sélection de Pokémon aussi et ça limite le choix, surtout que certains Pokémons ne sont disponibles qu'à certaines météos, parfois rares.

    En plus de cela, le jeu est franchement techniquement à la ramasse : c'est franchement laid, pour de la Switch et en plus, c'est juste le bordel niveau animations de Pokémons. Des fois, c'est très élaboré et fichu, d'autres, c'est tellement basique que ça vire limite au vrai manque de moyen. Autre problème, le level design est ultra basique et il n'y a quasiment pas de "donjons" dans le jeu. Pour l'exploration, on repassera !

    Un autre ajout est le Dynamax qui permet de faire grandir un Pokémon et utiliser des capacités surpuissantes. Il n'est disponible que dans des lieux dédiés (arènes par exemple). Ce n'est pas très convainquant, du fait que les dynamax en solo sont très prévisibles, vu qu'il s'agit du dernier pokémon qu'utilise le champion d'arène. Il y a aussi les raids qui permettent d'obtenir des pokémons assez difficile à obtenir, mais eux aussi sont aléatoire.

    Mais malgré tout ces points négatifs, le gameplay central est toujours intact et efficace. C'est tout tout ce qui est tissé autour qui ne va pas vraiment. En tout cas, cette Gen 8 ne part pas d'un bon pied et je n'ai vraiment pas envie d'assister à un Pokémon 2026 (si vous voyez ce que je veux dire) si Game Freak et Nintendo continue sur cette voie.

    Pokémon GO :


    Vers Octobre, je me suis mis sérieusement à Pokémon et à force d'attrapper plein sur Épée, y en a un que je veux avoir : Mew. Problème : le seul moyen pour l'obtenir est d'acheter la Pokéball Ball, un machin qui 59 balles ... qu'il faut acheter neuf ... et quasiment toutes les Pokéball plus neuves sont reconditionnés et sans Mew. Du coup, j'ai pu trouver une solution : pouvoir en obtenir un par le biais d'une quête d'un jeu mobile nommé Pokémon GO. Du coup, je l'ai installé et je m'y suis mis.

    Pokémon GO est un jeu original : c'est un jeu utilisant le GPS qui affiche une carte du monde ... dans le lequel spawne tout un tas de Pokémon. Le but est classique dans la série : attrapez les tous ! En particulier ceux qui apparaisse à l'écran. Toutefois, le jeu vous remet un starter de Kanto ... même si l'intérêt de la chose est limité, on va le voir.

    Le jeu dispose d'un système de capture original : au lieu de se battre avec un de vos Pokémons, le jeu vous offre de capturer direct le Pokémon. Pour cela, il faut tout simplement la Pokéball sur le Pokémon à l'aide de l'écran tactile. Évidemment, c'est beaucoup plus subtile que ça : le Pokémon est entouré de deux cercles, dont un de couleur (qui indique les chances de capture) qui se rétrécit. Le truc est qu'envoyer la Pokéball dans ce cercle (surtout s'il est à la taille minimum) augmente grandement les chances de capture. Il y a aussi les lancers à effet qui augmente aussi les chances de capture mais oblige à calculer la trajectoire pour envoyer la Ball là ou on veut. En outre, chaque espèce de Pokémon a son taux de capture et son niveau, ce qui le rend plus ou moins facile à capturer. Bref, le système de capture est assez génial et bien trouvé.

    Et les combats alors ? Bah, ils sont assez limités au premier abord : le jeu consiste à choisir trois pokémons. Chaque Pokémon aura une attaque rapide et une chargé (voire une seconde si vous investissez un peu). Le but est de spammer l'écran tactile pour charger la jauge des attaques chargés. Une fois pleine, on peut la lancer et une sorte de QTE qui demande des manipulations sur l'écran tactile. Plus le QTE est réussi, plus il est puissant. Bourrin et peu subtile, non ? Bah, pas vraiment parce que chaque attaque rapide a ses dégâts, vitesse d'animation et rapidité de charge tandis que les attaques chargés ont leur puissance et certain nombre d'énergie nécessaire pour charger l'attaque. Plus les attaques sont puissantes, plus il faudra de l’énergie pour la lancer. Oh, la quantité d'énergie que vous pouvez accumuler est limité et les attaques les moins puissantes peuvent être lancé plusieurs fois de suite avec le max d'énergie. Ajoutez aussi deux boucliers qui permettent de se protéger de n'importe quelle attaque chargée et vous avez la recette pour un mind game où il faut choisir quelle attaque chargée ennemi à se protéger et utiliser certaines capacités pour leurrer l'adversaire.

    Pokémon GO est clairement un jeu à aller dehors puisque tous les pokémons seront sur la map. Le but est de promener et sélectionner les Pokémons pour essayer de les capturer. Le truc est qu'à chaque fois que vous capturez un Pokémon, vous obtenez des obtenez des bonbons de son espèce. Le but est d'accumuler suffisamment pour le faire évoluer. Le truc est que chaque Pokémon n'a pas besoin de la même quantité de bonbons : un Rattata en Rattatac, c'est 25. Un Magicarpe en Léviator ... 400 ! Ouais, il va en falloir des Magicarpe, surtout avec 3 bonbons par Pokémon capturé. Aussi, il y a des Pokéstops qui permettent de faire le plein d'objets ... et se battre contre la Team Rocket GO et des arènes, qui permet de faire des combats avec les Pokémons qui les gardent mais surtout des raids contre des pokémons puissants, en particulier les Légendaires, où c'est le seul endroit où les obtenir.

    Pokémon GO est littéralement le jeu qui m'a fait mettre à la marche. Pour vous dire à quel point c'est exploit, je ne sors quasiment jamais et mes 140 kg font que je n'aime jamais marcher longtemps. Mais Pokémon GO est certainement le jeu qui m'a fait le plus grand bien sur ma santé et ça, je le remercie.

    Pokémon Let's Go Pikachu :

    Let's GO devait être le premier que je devais jouer sur Switch, du fait que c'est le premier jeu Switch que j'ai acheté. Toutefois, j'ai mis bien du temps avant d'y jouer ... principalement parce qu'un des jeux qui est sorti cette année (Pokémobn Diamant Étincelant pour ne pas le citer) a un bonus s'il y a une sauvegarde de Let's GO sur la console.

    Pokémon Let's GO est un remake de la Gen 1 ... ou plutôt de Pokémon Jaune. De ce fait, Chase et Elaine (les deux protagonistes de ce jeu) auront soit un Pikachu ou un Évoli comme starter (selon la version du jeu) ... Pikachu et Évoli surboostés, avec de meilleures stats de base, max IV et en plus pouvant apprendre des capacités spéciales qui les rendent surpuissants. Oh, Évoli a désormais non seulement sa propre voix comme Pikachu (je ne sais plus le nom de la doubleuse) mais aussi une version femelle qui sera repris dans Épée et Bouclier.

    Le jeu est basé sur le système de Pokémon GO, à savoir pas de combat mais deux cercles dont un de couleur qui se rétrécit et que, plus il est petit, plus les chances de capture sont grandes. Le truc est que Pokémon Go utilisait l'écran tactile pour le lancer de Ball. Ici, c'est soit le Joycon (vu que Nintendo ne l'a pas amélioré depuis la Wiimote, c'est un peu de la merde), soit le gyroscope du gamepad qui est plus précis ... mais permet pas de capturer l'écran de jeu car non docké et enfin, la Pokéball Plus ... que je n'ai pas testé car coutant 59 balles !

    Sinon, tout le reste reste Pokémon. Pokémon Let's GO permet toutefois d'être le premier jeu de la série à avoir des rencontres affichés sur la map. Et autant vous dire, c'est probablement le meilleur ajout de la série. Fini les combats tous les deux pas, désormais, vous pourrez choisir où, quand et qui combattre. Mieux, en enchainant les captures vous pourrez tomber sur des Pokémons rares comme des Leveinards ... ou des Bulbizarres, Salamèches ou Carapuces.

    Y a toujours les dresseurs à affronter et bon dieu, Game Freak a totalement charcuté la composition des équipes des adversaires et sont terriblement facile à battre. Pour vous dire à quel point c'est grave, sachez que les NPC avec au moins deux Pokémons ne deviennent commun qu'à la Route 9. Oui, après trois Badges !

    En plus de celà, le jeu permet de récolter des bonbons qui permettent de gonfler les stats en transférant des pokémons au professeur Chen. Résultat, j'avais une équipe surboosté qui roulait quasiment tout le monde. Seul un top Dresseur de l'arène de Parmanie qui spammait Liliput et Toxic et Aldo, qui avait balancé cette saloperie de Piège de Roc (dont on ne peut pas s'en débarrasser dans le jeu), ce qui m'empêchait d'envoyer Dracaufeu pour éliminer tout le reste de son équipe, posait problème mais sans plus.

    Malgré cela, j'ai vraiment adoré Let's GO. Malgré que les animations de combat des Pokémons ne soit pas ça, celles de la map sont vraiment top puisqu'il peuvent sortir de la Pokéball (façon HGSS) et si certains vous suivent, d'autres peuvent être monté dessus. Ainsi, il est possible de chevaucher un Persian, un Arcanin, un Galopa, d'être sur la tête d'un Spectrum (qui est énorme dans le jeu) ou de s'accrocher sur le ventre d'un Ronflex façon Totoro. Aussi de naviguer sur dos d'un Lokhlass voire de carrément voler avec un Dracaufeu ou un Dracolosse.

    Probablement le jeu où je me suis amusé ... et le seul que j'ai fini d'ailleurs.

    Pokémon Diamant Etincelant :

    Annoncé le 26 février, en même temps qu'un autre jeu qui sortira dans à peine un mois, Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante est le remake que tout le monde attendait, à savoir celui de la Gen 4. Problème, je n'ai jamais joué ni à Diamant, ni à Perle, ni à Platine. Du coup, le jeu sera tout nouveau pour moi.

    DEPS (pour abréger) permet d'incarner soit Aurore, soit Loukas (euh, c'est pour garder la prononciation japonaise de Lucas ?) dans la région de Sinnoh. Vu que j'ai vu pas mal extrait de l'animé en recommandé, je vous laisse deviner celui que j'ai choisi. Ça reste sinon classique : starter, pokéballs, routes, badges, sbires, team maléfique, légendaire, championne ... la routine quoi.

    Contrairement au deux jeu précédents, DEPS a été réalisé par ILCA, une boite qui n'a pas beaucoup de jeux à son actif et a surtout programmé Pokémon HOME, le logiciel de stockage de la génération 8. Game Freak travaille, lui, sur Legends Arceus, qui sortira le 28 Janvier. Et vous allez voir que ça a son importance.

    J'ai un problème avec ce jeu : comme je l'ai dit, je n'ai jamais joué à DPP mais le jeu joue énormément la carte de la fidélité au jeu de base, quitte à revenir sur des acquis obtenus au fil des épisodes : les rencontres sont désormais aléatoires, contrairement à Let's GO et Épée/Bouclier, et très, très, TRÈS fréquents (genre parfois tous les pas), les CT sont désormais à usage unique, ce qui était plus la norme depuis Noir/Blanc, on se retappe les CS ... heureusement, un Keunotor/Castorno/Etouraptor sauvage fait office d'esclave à CS pour éviter à bouffer le tiers du groupe en boulets qui ne servent qu'à se déplacer, ce qui une grande amélioration par rapport à l'original.

    En plus, le jeu apporte des bugs supplémentaires : les déplacements à la croix sont pas pratiques sauf que le jeu n'est clairement pas conçu pour les déplacement au stick. Les collisions sont imbitables en vélo, vu qu'on se mange à peu près tous les murs possibles et imaginables. Le jeu dispose des 151 pokémons de Diamant et Perle ... sauf qu'il est possible d'obtenir d'autres. Le grand souterrain de sinnoh dispose de biomes qui permet d'avoir accès à Tarsal (donc Gallame), Rhinocorne (donc Rhinastoc) et Démolosse comme troisième type feu. En revanche, Scorvol reste post game et ils ont gardé Évoli en échange post game ... malgré qu'il soit devenu la seconde mascotte de la série et qu'il y ait DEUX Évolitions introduites dans cet épisode (et qu'ils ont copieusement utilisé en pub). En plus, tous ces Pokémons n'ont pas de numéro, ni d'entrée dans le Pokédex, alors qu'on peut les capturer avant la fin du jeu ... c'est juste le bordel ! En plus, le jeu semble bugué à mort : je n'ai pas rencontré de bugs moi même mais Youtube est plein à craquer de vidéos avec des trucs chelous du jeu.

    Fort heureusement, le jeu de base est bien : il y a de vrais donjons et de l'exploration, contrairement à Épée/Bouclier et ILCA n'a pas charcuté les équipes des NPC, contrairement dans Let's GO. Bref, c'est vraiment charmant. Aussi, ils ont rajouté un truc à Floraville : deux NPC qui offre des trucs avec une sauvegarde de Let's GO et Épée/Bouclier ... un Mew et un Jirachi. Vu que ça été data miné un mois avant la sortie du jeu, vous comprenez vite pourquoi j'ai vite joué à Let's GO.

    Bref, Diamant Etincelant n'est pas mal mais on sent vraiment que ça a été fait, non pas pour brosser les fans de la gen 4 dans le sens du poil, mais clairement dans le seul but d'accompagner le prochain titre : Pokémon Legends Arceus. J'espère que PLA vaut le coup parce que ça veut dire que le remake de la gen 4 aura été sacrifié pour rien.

    Beta Testing :

    Sprocket :

    Alors que les jeux de Chars poussent comme des champignons (merci à World of Tanks et War Thunder ... et aussi la chaine Youtube du Chieftain), Sprocket propose un gameplay particulier : c'est certes un jeu de char ... sauf que vous aurez à créer celui-ci de A à Z.

    En effet, Sprocket propose de créer votre char complet en modifiant nombre de paramètres et aussi en plaçant nombre d'éléments qui permettent à votre char de fonctionner et d'avoir des avantages au combat. Il est possible de modifier l'apparence du char en utilisant la souris pour obtenir la forme désirée.

    Le jeu dispose de 6 époques : Grande Guerre, Entre deux Guerre, Seconde Guerre Mondiale précoce, milieu et tardif et enfin Guerre Froide. Au fil des époques, la technologie pour le blindage, des moteurs et des canons s'améliorent et permettent de rendre viable certains modèles.

    Le gros point fort de ce jeu est de permettre de créer tous les chars possibles et imaginables : récréation de chars existants, modèles fictifs de nations fictives, mélange de chars ... ou alors des chars maudits par design, pour faire une traduction littérale d'une chaine Youtube, ce qui généralement l'option choisie par la quasi totalité des joueurs.

    Bref, Sprocket offre une sacré liberté de création de son char et c'est assez fun, d'autant plus qu'il y a aussi bien un endroit de test pour expérimenter son char comme des missions pour mettre son modèle à l'épreuve. Une bonne surprise en somme.

    The Troop :

    Alors, celui-là, c'est la recommandation Youtube qui me l'a montré, totalement au hasard. J'ai pu télécharger la démo au début décembre ... avant que le jeu soit disponible juste avant noël.

    The Troop est un jeu de stratégie tour par tour sur la seconde guerre mondiale (déjà, pas très original, direz vous), sur la période bataille de Normandie. Toutefois, ça ne sera pas État-Unis vs Allemagne mais Royaume-Uni vs Allemagne. Pas folichon comme changement mais ça reste un plus.

    Bref, The Troop reste un Wargame des plus classiques : déplacer vos unités pour prendre vos objectifs ou détruire l'adversaire. En fait, chaque camp a une barre de morale qui baisse à chaque fois qu'une unité est éliminé (les chars valent toutefois beaucoup plus). Dès qu'elle atteint 0, le camp se repli automatiquement et la bataille est gagné.

    Chaque unité a une barre de déplacement qui dépend du type d'unité. L'infanterie n'en a que 4 mais, petite subtilité : si vous en dépensez 2 ou moins, celle-ci restera à plat ventre et sera plus difficile à toucher. Lorsque vous dépensez tous vos points de mouvement de l'unité, celle-ci ne pourra plus être utilisé jusqu'au tour suivant.

    En plus, les char ont aussi des points de tourelle : pour viser une cible dans The Troop, il faudra pointer la tourelle dans la case souhaité et ça coute des points de tourelle. Le truc est que les tirs peuvent endommager aussi bien les points de mouvement que de tourelle. Un conseil : évacuez le char si celui-ci est mal en point. Vous pourrez le réparer lorsque la situation sera plus calme (si l'ennemi ne l'a pas détruit avant).

    Il y a d'autres mécanismes comme la suppression qui permet de réduire la précision d'une unité visée voire l'empêcher d'agir. Bref, The Troop est un Wargame classique mais diablement efficace, qui a aussi le mérite d'utiliser les anglais au lieu des américains. Sympa !
    _________________

    La maturité, c'est être capable de jouer à un jeu mettant en scène des lapins roses sans avoir l'impression de mettre en jeu son identité personnelle. (Petitevieille)


    RainMakeR
    Chef de Rubrique Nécrologique
    Score au grosquiz
    1035015 pts.

    Joue à Hydrophobia, Re5, RE R, Horizon bouse

    Inscrit : Apr 01, 2003
    Messages : 30223
    De : Toulouse

    Hors ligne
    Posté le: 2022-01-01 00:19
    Fait peter ton code pokemon go

    Par contre j'ai pas compris Mew tu veux le recuperer dans quel jeu ?
    Parce que pour avoir Mew dans go, il faut le recuperer dans la pokeball de let's go
    _________________

    Image


    DSE76
    Gros pixel


    Score au grosquiz
    0019652 pts.

    Joue à Sauver Sinnoh

    Inscrit : Mar 29, 2014
    Messages : 1908
    De : Normandie

    Hors ligne
    Posté le: 2022-01-01 15:34
    Citation :
    Le 2022-01-01 00:19, RainMakeR a écrit :

    Par contre j'ai pas compris Mew tu veux le recuperer dans quel jeu ?
    Parce que pour avoir Mew dans go, il faut le recuperer dans la pokeball de let's go

    Tu peux transférer pratiquement tous les Pokémons de GO sur HOME en associant ton compte GO à celui de HOME.
    Mew est obtenable dans une quête dans GO. Je l'ai d'ailleurs.
    _________________

    La maturité, c'est être capable de jouer à un jeu mettant en scène des lapins roses sans avoir l'impression de mettre en jeu son identité personnelle. (Petitevieille)


    RainMakeR
    Chef de Rubrique Nécrologique
    Score au grosquiz
    1035015 pts.

    Joue à Hydrophobia, Re5, RE R, Horizon bouse

    Inscrit : Apr 01, 2003
    Messages : 30223
    De : Toulouse

    Hors ligne
    Posté le: 2022-01-01 19:34
    moi aussi

    Par contre home je l'ai installé mais vu qu'il faut payer pour pouvoir l'utiliser je l'ai vite viré. Dommage parce que je voulais chopper un meltan shiny.
    J'en ai attrapé des milliers (litteralement) mais jamais un shiny ;(
    _________________

    Image



    Index du Forum » » Discussions & Débats » » Le Bilan 2021

    34 messages • page
    12




    Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)