les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Discussions & Débats » » Un mauvais jeu, c'est quoi en fait ?
68 messages • page
1234
Auteur Un mauvais jeu, c'est quoi en fait ?
Tama
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001716 pts.

Joue à XIII, Pokémon Insurgence

Inscrit : Nov 01, 2007
Messages : 2744
De : Pomeys (69)

Hors ligne
Posté le: 2020-04-12 12:44
Alors voilà, j'ai joué hier à Spiderman & X-Men : Arcade's revenge sur ma fidèle Megadrive et c'était très nul. En reposant le jeu sur mon étagère et en faisant un mémo mental pour ne pas oublier de le revendre ou le donner dès que l'occasion se présentera, je me suis dit que ça faisait tout de même très longtemps que je n'avais pas joué à un jeu aussi mauvais...et je me suis mis à réfléchir : pourquoi l'ai-je trouvé mauvais ?

Depuis très longtemps maintenant, j'ai ancré comme paradigme personnel que jouer à un jeu vidéo, comme bien d'autres choses, s'apparente à une relation. Une relation entre deux êtres humains, c'est compliqué parce qu'il y a beaucoup de paramètres qui rentrent en compte et que la plupart sont imperceptibles. Alors dès fois ça colle, et des fois pas du tout sans qu'on sache vraiment pourquoi. Mais ce qui est sur, c'est qu'on est au moins deux à partager les joies comme les torts, et quand ça foire, on partage les ratés.
En sortant donc de cette courte session de jeu avec l'Araignée, le Carcajou et ses copains, je me suis donc un peu remis en question : était-ce moi qui étais mal luné ? N'ai-je pas compris un truc essentiel ? Bon, de toute évidence non, mais ma cervelle s'est mise en marche et comme d'habitude, je me suis mis à ressasser toutes les expériences de jeu qui avaient pu me laisser perplexe...et il y en a eu un paquet. Mais de là à trouver ça "mauvais"...

Les grands optimistes n'ont de cesse de vanter les canons de la beauté féminine comme étant sans cesse changeants, et dépendants des cultures, civilisations et bien d'autres critères ; mais si l'on y regarde de plus près, on s'aperçoit qu'il y a tout de même des critères récurrents (au grand dam de ces dames, justement...). Le jeu vidéo, fait culturel et social, n'a aucune raison d'y échapper lui aussi. On peut souvent lire que le socle qualitatif technique global a été largement relevé, réduisant de manière drastique le nombre de jeux affreusement buggés et impossibles à finir. Peut-être...mais devant le torrent de sorties que doit encaisser Steam, est-ce que l'on peut vraiment l'affirmer sans trembler des genoux, quand personne ne peut jouer à la totalité de ces jeux (amusez-vous à calculer la moyenne du nombre de jeux par jour en 2018...) ? Cela implique qu'il doit bien avoir des critères pour qualifier les "mauvais" jeux.

D'où la problématique : c'est quoi, un mauvais jeu en 2020 ?
Ou même avant
Ou après ?

Histoire de donner matière à réflexion, et comme charité bien ordonnée commence par soi-même, je vous livre quelques unes de mes expériences marquantes, récentes ou pas.

Earthworm Jim : j'avais la version Saturn étant jeune et me rappelle avoir beaucoup rigolé. Je lance la version MD et il m'arrive quelque chose que je n'ai presque jamais ressenti, une vague de haine totale. Dès les dix premières secondes de ce jeu, j'ai tout détesté d'un dégoût qui a englouti tous les compartiments de l’œuvre de David Perry. J'y repense encore aujourd'hui avec effarement...je ne pensais pas avoir un anti-coup de foudre pour un jeu vidéo.

Tales of Eternia : je suis toujours sur le pont quand il s'agit d'éprouver mes souvenirs envers mes sentiments d'aujourd'hui, et considère l'aphorisme "certains souvenirs devraient toujours le rester" comme étant une fuite en avant. Eternia a été un des RPG préférés, j'ai eu envie de revivre l'expérience qu'il m'avait donnée il y a une dizaine d'années. Je n'ai pas pu aller au-delà d'une heure et demie. J'ai trouvé ça plan-plan et trop shonen. J'ai réalisé que tout comme mes goûts en matière de manga avaient largement évolué pour délaisser le shonen, j'ai laissé Eternia sur le bord de la route. Ce n'est plus pour moi, je ne suis pas la cible. J'ai donc dit au-revoir à une vieille relation que j'aimais bien, c'était doux-amer, mais Tales Of et moi c'est désormais un divorce.

Life Is Strange : j'ai rarement eu autant envie de filer des cargaisons de baffes à des protagonistes de jeu vidéo qu'à ceux de LiS. J'ai trouvé ça tarte, cliché, et mon expérience m'a fait alterner entre phases de moqueries ouvertes envers ce jeu qui ne respectait pas ses propres règles, et de consternation pure et simple où je me fustigeais de continuer à y jouer. Et malgré ça...je l'ai terminé. Et j'ai choisi la "mauvaise" fin de manière délibérée parce que ça faisait sens. Je considère cette bad ending comme étant canonique, et je n'en démords pas encore aujourd'hui.

Little King's Story : le jeu qui m'a fait avoir honte de moi-même. C'est certainement un très bon jeu, mais dès la première demi-heure j'ai senti qu'il y avait un truc qui cloche. J'ai finalement arrêté de jouer au bout de 4 heures et rangé le jeu. La raison ? Son ambiance sonore, je ne la supporte pas. Je n'arrive pas à aimer la musique classique en général (ça viendra peut-être ?), ces meuglements bovins et ses bribes de voix incessants me cassent les oreilles jusqu'au point de rupture. J'ai toujours eu un rapport assez unique avec le son, la musique, les voix ; je suis capable de passer de la musique H24 ou vivre dans le silence le plus total avec un pareil plaisir, mais faites-moi écouter quelqu'un qui chante faux et ça me donne envie de tuer des chatons. Il m'est même arrivé de détester quelqu'un pendant plus d'un an car cette personne avait une voix trop aigüe (ma kryptonite) - c'est désormais derrière nous fort heureusement ! Je ne pensais pas ressentir un truc pareil pour un jeu vidéo...j'ai reposé Little King's Story sur l'étagère, dépité et honteux. Car ce n'est pas le jeu qui a échoué, mais moi.

En lisant ces quelques exemples, le lecteur circonspect pourra se dire "mais il est pas un peu trop intense, ce mec ?". Et ils auront tout à fait raison

Pour ce qui est de juger un jeu, je reste sur une maxime de Franz Kafka, qui écrivait dans une correspondance qu'on ne devrait jamais sortir d'un livre dans le même état que quand on l'a commencé. Je trouve son expression "tel un coup de hache dans la mer gelée de la conscience"' d'une beauté rare.
Je suis un peu pareil pour un jeu vidéo : le mauvais jeu est celui qui ne me laisse rien. J'y ai joué, j'aurais pu ne pas y jouer, ça ne fait aucune différence. Et des jeux comme ça...en fait il n'y en a pas des masses, dans mon expérience de joueur ! Si on prend mes petites histoires plus haut, il faut bien reconnaître que si je les ai "détestés", ils ne peuvent pas être "mauvais" puisqu'ils m'ont marqué au point que je m'en souvienne encore, et que j'en parle ! Ce qui est fort, c'est le constat que ce que je trouve "mauvais" en 2020 n'est de toute évidence pas ce que je trouvais "mauvais" en 1994.

Du coup, ce pauvre Spiderman & X-Men : Arcade's Revenge, il ne peut pas être si mauvais...si ?

Et vous ? C'est quoi un mauvais jeu ?
_________________

"Moi je sais marcher sur les doigts...mais c'est pas sur les miens !"

Blague grospixellienne, travail collaboratif.


Kaede
Pixel monstrueux


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 4898

Hors ligne
Posté le: 2020-04-12 14:06   [ Edité le: 2020-04-12 20:20 ]
Je n'ai joué à aucun des jeux que tu cites (à part Earthworm Jim, à peine joué mais il m'a toujours paru plutôt fun, bizarre ta réaction allergique), Tama, mais c'est amusant comme tes critiques collent avec celles qu'on voit parfois adressées à certains de ces jeux, ou les impressions qu'on peut avoir de ces jeux (via les visuels, des avis ou retours picorés ci et là). Le côté "tête à claque" de Life is Strange, par exemple, bizarrement ça ne m'étonne pas du tout Il faut croire que ça passe chez certains personnes, et ça coince totalement chez d'autres.

Citation :
Le 2020-04-12 12:44, Tama a écrit :
Tales of Eternia : (...) J'ai réalisé que tout comme mes goûts en matière de manga avaient largement évolué pour délaisser le shonen, j'ai laissé Eternia sur le bord de la route. Ce n'est plus pour moi, je ne suis pas la cible. J'ai donc dit au-revoir à une vieille relation que j'aimais bien, c'était doux-amer, mais Tales Of et moi c'est désormais un divorce.

Bravo
Plus sérieusement, certains sites de reviews donnent l'illusion, volontairement ou non, que la critique pourrait être plus ou moins objective. Evidemment c'est faux. Il y a des critères purement techniques et mesurables (genre framerate, résolution, poly count) mais on ne fait pas une critique de jeu avec ça. Il serait plus honnête de pouvoir connaître facilement les goûts et les préférences du testeur (à défaut, la ligne éditoriale), et éventuellement, de savoir quelle est la cible du jeu (même si ça, c'est l'éditeur qui choisit, et cette information commerciale est rarement donnée telle quelle).

Citation :
Le 2020-04-12 12:44, Tama a écrit :
Pour ce qui est de juger un jeu, je reste sur une maxime de Franz Kafka, qui écrivait dans une correspondance qu'on ne devrait jamais sortir d'un livre dans le même état que quand on l'a commencé. Je trouve son expression "tel un coup de hache dans la mer gelée de la conscience"' d'une beauté rare.
Je suis un peu pareil pour un jeu vidéo : le mauvais jeu est celui qui ne me laisse rien. J'y ai joué, j'aurais pu ne pas y jouer, ça ne fait aucune différence.

Je suis plutôt de cet avis.
Un mauvais jeu video est un jeu video qui me fait sentir que je perds mon temps. Bien sûr, cela est subjectif. Pour moi, ça peut être parce qu'il est inintéressant (fonction de mes goûts et à quoi j'ai joué jusqu'à ce jour), mal conçu de bout en bout (exemple : contrôles ou camera à la limite de l'inutilisables, bugs, etc.) ou parce que son déroulement impose au joueur d'y consacrer un temps déraisonnable (parfois justifié, parfois non : sujectif), par exemple via du grinding.

Quelques autres défauts qui me feraient ranger des jeux dans la catégorie des "mauvais" : les jeux video qui ne respectent pas le joueur ou le prennent pour un imbécile, ou une vache à lait.
Je range là dedans tous les jeux qui sont dénués de toute approche artistique ou artisanale dans leur processus créatif, les clones faciles, les "cash grabs" (comme certains les appellent), les jeux qui veulent te faire lâcher de l'argent ... pour moins avoir à jouer pour débloquer instantanément des trucs. Une belle manière de marchandiser le temps de jeu. Si on arrive à motiver le joueur à payer pour moins jouer, c'est peut-être que le jeu est devenu chiant ? Il n'y aurait pas comme un léger problème, là ? J'appelle ça se tirer une balle dans le pied.
Egalement, les jeux qui abusent de procédés visant à rendre le jeu addictif (même si c'est à double tranchant : ç'a parfois du bon d'avoir, grâce à ces procédés, très envie de continuer à jouer !).
Les jeux qui te couvrent d'achievements, comme si tu venais d'effectuer quelque chose d'extraordinaire, alors que non, tu joues normalement. Ou encore, ceux avec un système de leveling très dispensable, alors que, hormis dans un vrai RPG (avec un vrai système de customization intéressant), c'est la progression de joueur lui-même qui devrait primer et éventuellement être mise en valeur (le contraire n'est qu'une grosse ficelle pour pousser le joueur à continuer).

Je n'ai pas donné d'exemple mais ce sont des tendances.

Quelques jeux auxquels j'ai joué dernièrement et qui étaient mauvais (je suis parti de mes reviews Steam) :

htoL#NiQ: The Firefly Diary. C'est vraiment dommage car le graphisme du jeu est adorable, et le concept plutôt original. Malheureusement, ça passait peut-être sur console portable (et tactile), mais au clavier/souris c'est atroce, on ressent la lenteur et la lourdeur des contrôles à tous les instants. Je me suis forcé un peu, des fois que, mais c'est intenable, j'ai arrêté après 4h.

Diablo III : j'y ai joué à sa sortie (PC). En gros, la sortie a été pas terrible sur le plan technique (gros problèmes serveur, ça coince vu que le jeu forçait le online 24/7 pour démarrer, et il lagguait quand on jouait en solo, une partie du jeu étant exécutée en remote), mais le pire était la gestion du loot.
Pour espérer avoir un stuff correct, il fallait farmer à mort, mais ça ne pouvais pas suffire. Il fallait échanger avec d'autres joueurs les objects farmés (via un plus grand pool d'objet, on trouve bien plus facilement des objets adaptés à tous), pour ça on passait par un hotel des ventes, totalement déconnecté du jeu en terme de design / histoire (intégration bof). Là où Activision Blizzard a enfoncé le clou, c'est qu'il y avait un hotel des ventes en or (monnaie du jeu), et un autre en argent réel.
Je crois que ça se passe de commentaire et que tout le monde aura compris qu'initialement, les devs ont bloqué le joueur qui espérait une progression fluide, et l'argent réel était la solution magique pour espérer avancer.
C'a tellement outré les joueurs que le jeu s'est fait descendre en flèche (regardez les notes sur Amazon et Metacritic). Par la suite, le jeu a été patché pour rééquilibrages (à mon avis beaucoup de nerfs de monstres), et l'hotel des ventes avec argent réel a finit par être retiré.
Le jeu s'est probablement bien vendu, mais même si j'ai dû m'amuser un peu dessus, il m'a en fin de compte bien frustré et fait rager inutilement. Aliéné, même, je dirais (le grinding). Je suis donc bien content que ces choix totalement irrespectueux des joueurs (DRM always online + l'incontournable monétisation des objets du jeu) leur aient pété à la figure, au moins en terme de réputation, en espérant que ça dissuadera d'autres éditeurs d'employer ce type de procédés.
A noter que j'achète hyper rarement les jeux à la sortie. Si j'avais attendu, je n'aurais pas eu ces problèmes, j'aurais été mieux informé, voire, j'aurais acheté le jeu après les premiers patches rendant le jeu jouable du début à la fin pour toutes les classes de personnages. Lesson learned, je suppose.

Flinthook : lui, il rentre pile dans le défaut "grinding inutile". Il m'a fallu 17h pour le boucler. Un peu avant 9h de jeu (j'ai posté ma review négative sur Steam à 9h de jeu ...) j'avais compris que j'allais commencer à m'ennuyer à cause de la répétitivité du jeu, qui aurait à mon avis dû s'étaler sur 8h, peut-être, mais pas plus. Comme j'espérais le boucler (ben oui, déjà 10h dessus, c'est un peu frustrant de lâcher l'affaire, quand même), je l'ai fini. Mais j'en garde un souvenir amer. Tribute Games créée des jeux très beaux, mais assez mal conçus, voire creux. Impression de gâchis.
Même constat pour Mercenary Kings, des mêmes devs, lâché l'affaire après 2h. Ce type de gameplay, ce n'est pas pour moi.

Outland : un jeu de plateforme somme toute quelconque. Il y a mieux dans le genre, donc on en revient à la perte de temps : autant jouer aux meilleurs jeux du genre. Le jeu ne mérite quand même pas d'être traîné dans la boue, ce n'est pas un mauvais jeu ! Juste moyen. Au moins il est très court (il m'a fallu 7h pour le terminer), donc pas de "regrets" à y avoir joué plutôt qu'à autre chose.

Hammerwatch : un clone de Gauntlet barbant. Pas grand-chose d'autre à ajouter. C'est mou, c'est ennuyeux. J'y ai même joué avec un ami à l'époque je crois, mais après 3h j'en avais déjà ma claque.

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Sybéria 3

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 27653
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2020-04-12 14:48
J'ai envie de dire que c'est comme le cinéma. T'as les bons, les cultes, les nanars et les navets. Et après tous pleins de vite mwai bof qui ne rentrent dans aucune catégorie.

POur moi un mauvais jeu c'est le genre de jeu où comme toi, tout le long du jeu tu te dis, mais pourquoi je m'inflige ça ? mais pourquoi c'est aussi nul etc.....

Nina Williams : Death By Degrees.
Le jeu est assez chiant à jouer parce qu'ils ont mis les coups sur les directions des sticks, il faut donc un gros investissement pour entrer dedans. Mais après tu t'eclates. Le jeu est bon, mais compliquéà jouer, donc beaucoup de gens (c'est pas mon cas) vont le trouver nul.

Spelunky: le jeu me paraissait très bien, techniquement y'a pas grand chose à dore. Mais le fait de choisir d'avoir un moteur qui génère aléatoirement les mondes c'est l'idée la plus débile qu'on puisse imaginer. Ca fait que c'est impossible de progresser. T'es tout le temps en train d'apprendre un nouveau monde avec de nouveaux pièges, des marchands pas aux memes endroits etc..... et la difficulté est trop élevées. Des gens adorent ce jeu, moi je trouve que c'est un gros ratage....

Remember Me : jeu francais mais qui rentre dans la catégorie perte de temps. On se fait chier, y'a aucun truc qui pourrait sauver le jeu : un gros scenar, une scene d'action inoubliable ... nan y'a rien. Aucun interet.


Parce que oui dans un film pour qu'il soit mauvais faut que y'ait rien a en retirer. Souvent dans les film de seagal, jvcd etc.... le scenar est naze mais tu as LA grosse baston, ou des repliques de dingues qui rendent le film drole, ou totalement barré.


Burnout paradise est bien pourrie aussi. Il se passe rien, la musique est naze, et je me suis fait chier pendant l'heuse ou j'ai joué.....


Nan pour moi un mauvais jeu c'est un truc où y'a rien à sauver. Et puis surtout de nos jours y'a tellement de jeux qui sortent qu'au final on a plus la patience. J'ai fini plein de jeux avec une difficulté de dingue, qui etaient moches ou mal fichu, mais bon à l'epoque j'avais que ca. Donc pour moi ils ne rentrent pas dans la catégorie mauvais. Mais pas sûr que de nos jours je m'y arrete dessus.


Je finirai avec 2 exemples de jeux mauvais/

Mario pinball et resident evil gameboy. Les jeux sont pas formi à la base, mais ces 2 connards ont explosés ma sauvegarde alors que j'etais à la fin du jeu... comme ça pouf ....


Shenmue 1 & 2. Jeux chiants, je pensai m'eclater avec des combats mais mêmes les combats sont chiants, ca parle tout le temps, les activités sont d'un lent...... je l'ai fini parce que c'etait un cadeau d'annif de ma femme. Mais franchement j'ai perdu 20h de ma vie sans rien en retirer ....
_________________

Image


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Sybéria 3

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 27653
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2020-04-12 14:50
Life is strange j'ai testé la démo, j'ai pas aimé. C'est nian nian, ca du vu et revu et ca m'attire pas du tout...

Eartworm je l'avais refait y'a pas super longtemps, c'est particulier mais c'est vraiment fun comme jeu. Dommage que tu ais pas reussi à rentrer dedans
_________________

Image


LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Aedemphia

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 7787
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2020-04-13 01:18
J'ai l'impression que vous melangez "mauvais jeu" avec "jeu que je n'aime pas", ce qui n'est pas vraiment la meme chose. Moi qui par exemple qui n'en a rien a foutre des FPS, il ne me viendrait pas a l'idee de dire que Doom est mauvais; j'aime pas, ca ne me parle pas, mais cela ne m'empeche pas de reconnaitre ses qualites.

Personnellement un mauvais jeu c'est quand la difficulte est tres mal dosee, le gameplay mal pense (genre devoir appuyer sur un bouton pour sauter dans un jeu de baston) ou que dans le cas d'un jeu scenarise, ce dernier est par trop bancal.
Ensuite il y a le probleme de l'ambiance sonore mais la, c'est deja nettement plus subjectif. Une bande-son que je deteste gachera mon plaisir de jeu, mais ca ne rend pas le jeu a proprement parler "mauvais" pour autant.

_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
Koren
Pixel imposant


Inscrit : Jan 14, 2019
Messages : 666

Hors ligne
Posté le: 2020-04-13 02:13
C’est bizarre mais j’ai pas mal d’exemples de jeux que j’ai détesté ou en tout cas très mal vécu auxquels je ne peux pas m’empêcher de jouer, parce qu’au fond, il y avait le petit truc qui m’a fait accrocher voire même finir ces jeux à 100%.

Infinite Undiscovery ? Je l’ai racheté sur Xbox One X.
Super Mario Sunshine ? Il serait inclus dans la compilation Super Mario 35th Anniversary. J’y rejouerai.
Universal Soldier ? Je l’ai fini encore une fois pour faire un article pour le site !
_________________

Turrican Maniac (©️ nicko).


Tama
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001716 pts.

Joue à XIII, Pokémon Insurgence

Inscrit : Nov 01, 2007
Messages : 2744
De : Pomeys (69)

Hors ligne
Posté le: 2020-04-13 08:48
@LVD : effectivement, la frontière entre "mauvais" et "jeu que je n'aime pas" est très ténue, et il est facile de la franchir sans s'en rendre compte, non pas par mauvaise foi mais par maladresse. Par ces témoignages, j'ai voulu adresser cette confusion, en réalisant que dans mon expérience de joueur, il y a très peu de jeux que je pourrais fièrement qualifier de "mauvais".
Je cherche à savoir si il y a quoi que ce soit d'objectif, de neutre, dans cet adjectif, ou si il n'est pas devenu par la force des choses une construction sociale admise comme seconde nature.

Citation :
Personnellement un mauvais jeu c'est quand la difficulte est tres mal dosee, le gameplay mal pense (genre devoir appuyer sur un bouton pour sauter dans un jeu de baston) ou que dans le cas d'un jeu scenarise, ce dernier est par trop bancal.


Beaucoup de choses très intéressantes contenues dans ce petit paragraphe, je trouve
"Personnellement un mauvais jeu" indique pourtant qu'un mauvais jeu se trouve pour toi dans la sphère subjective, et qu'il n'y aurait donc pas à priori de critères objectifs. Ceux que tu cites, par exemple, difficulte est tres mal dosee, ça reste très vague. J'ai souvent lu ça sur des jeux comme les Souls, Hollow Knight ou même Crash Bandicoot et Tomb Raider, alors que pour d'autres cette difficulté (terme qui n'existe que dans la presse et chez les joueurs, mais pas chez les développeurs - une preuve d'incompréhension mutuelle ?) est tout à fait dosée et abordable. Parler de dosage indiquerait par ailleurs qu'il y ait une donnée mathématique, précise, sur laquelle la difficulté devrait s'appuyer et respecter, comme une recette de cuisine où il faut mettre pile les bonnes doses de sucre et de farine...mais ça serait quoi, ce dosage ? Il y aurait un dosage universel de la difficulté perçue, ou alors chacun aurait sa recette idéale ?

J'ai eu un peu la même réflexion pour le gameplay mal pense (genre devoir appuyer sur un bouton pour sauter dans un jeu de baston). Après tout, Smash Bros fait sauter le personnage avec un bouton de façade, et ça n'en fait pas un gameplay mal pensé, je crois. Contre-intuitif, certainement, surtout pour ceux qui ont été biberonnés à Street Fighter, auquel cas c'est Smash Bros dans son entièreté qu'il faudrait qualifier de "contre-intuitif"...expression qui n'a de sens que chez qui le gameplay d'autres jeux est devenu une seconde nature. Ce n'est donc pas universel.
ou que dans le cas d'un jeu scenarise, ce dernier est par trop bancal m'a fait penser que je trouve le scénario de Life is Strange plus que bancal, justement : je trouve qu'il se casse la figure en continu, comme un clown qui enchaînerait les gamelles, ou comme le gag de Homer qui dégringole d'une falaise, et ce pendant plusieurs heures. Je sais ne pas être le seul, mais je sais aussi qu'il y a plein de gens qui ont été captivés par ce dit scénario. Ce que toi et moi trouvons "bancal" tient tout à fait debout pour d'autres.

@Kaede : je ne cantonnerais pas cette illusion à certains sites de reviews, mais à la presse JV en général. Elle ne l'a peut-être pas fait exprès, mais selon moi elle a participé à une des plus grandes arnaques jamais commises dans le milieu, celle d'avoir fait croire qu'il pouvait exister des jeux qui pouvaient plaire à tout le monde, sans distinction de public ni de cible.

Par contre, l'exemple que tu cites sur Diablo III et les cash grabs sont fascinants. Est-ce qu'un bon jeu infecté par des pratiques contestables peut en devenir mauvais ?
L'exemple qui me vient à l'esprit est celui de Street Fighter V. Je ne l'ai pas aimé car trop taillé pour l'e-sport (ça manque de folie selon moi...), mais Capcom s'est adressé à une cible précise - dont je ne fais pas partie - et il a fait ça bien. Mais avoir intégré deux monnaies, l'une en jeu mais atrocement lente à produire, et l'une en espèces sonnantes et trébuchantes pour y pallier, est clairement un cash-grab qui a été dénoncé par une partie des joueurs - souvent ceux qui n'étaient pas la cible du jeu.
Mais du coup, qui est responsable ? Qui doit-on blâmer, le créateur ou la création ? Qui passe à la torche, le Docteur Frankenstein ou son monstre ?

Tout comme la remarque sur le manque de respect du jeu envers son joueur, qui m'a fait réagir car je l'ai parfois ressentie. Mais quand j'en ai parlé autour de moi, la plupart du temps c'était l'incompréhension. J'ai eu l'impression que Heavy Rain, par moments, me prenait pour un con avec ses cuissons d’œufs et autres QTE stupides (si il n'y avait que ça...), mais ça n'a pas été le cas chez un ami qui a lui aussi fait le jeu et bien aimé. Là aussi, se sentir offensé est un sentiment qui reste très personnel ; j'ai bien vécu les petites provocations briseuses de 4e mur de Suda Goichi dans Killer 7 et No More Heroes, beaucoup moins les longues cinématiques de Metal Gear Solid 4 où Sunny cherche la meilleure recette pour faire cuire un œuf...

@Rainmaker : tu vois, on a une définition de "mauvais" qui diffère un peu. Je ne pense pas qu'il existe de jeu où il n'y ait rien à retirer...ou plutôt si, et ça m'embête de le reconnaître car il m'arrive d'y jouer, ce sont les entrées annuelles de jeux sportives. Electronics Arts est le Saint Patron des gangsters de ce domaine, mais Konami aussi avec ses PES, et toute licence annualisée n'apporte rien.
Du moins, elle n'apporte rien d'un point de vue strictement ludique, qui est celui qui m'intéresse. Pour ceux qui sont intéressés par la ressemblance avec le sport réel, ce renouvellement de surface est un argument en soi qui doit justifier à lui seul le passage à la caisse. Donc pour eux, il y a quelque chose à retirer, et ce chaque année

@ Koren : c'est peut-être parce que, parfois, malgré que l'on aime pas du tout certains jeux, on a réussi à en retirer quelque chose d'unique. Peut-être même que ce quelque chose d'unique est intimement lié au fait que l'on ne l'aime pas ? J'ai aussi quelques exemples de jeux comme ça, qui ne sont pas tout à fait des plaisirs coupables, ni même de Schadenfreude, mais autre chose. Comme quoi, l'appréciation qu'on a des jeux ne peut décemment pas se limiter à une note et quelques critères techniques...
_________________

"Moi je sais marcher sur les doigts...mais c'est pas sur les miens !"

Blague grospixellienne, travail collaboratif.


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Sybéria 3

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 27653
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2020-04-13 13:54
Citation :
Le 2020-04-13 01:18, LVD a écrit :
J'ai l'impression que vous melangez "mauvais jeu" avec "jeu que je n'aime pas", ce qui n'est pas vraiment la meme chose.

T'es obligé de faire avec ton avis persos. Vu que chacun à son avis.
Si on devait etre objectif sans mettre d'affect alors on aurai jamais de mauvais jeu.
Chaque jeu/film/homme/nana aura toujours des fans pour les aimer ...


@Tama, les jeux EA je sais pas si on peut les classer comme mauvais. Pris indépendamment ils tiennent la route. Le truc chiant c'est que d'une année à l'autre ils n'ont plus aucun interet vu qu'ils ne seront plus à jour.....
Mais bon ca c'est le souci des jeux qui suivent l'actu. A l'epoque on avait que des jeux sans licence, du coup on y faisait moins gafffe et on se focalisait que sur le jeu lui même.
Là les mecs ont l'air d'etre parti dans une espece de course au realisme avec des scores pour definir si tel joueur et meilleur qu'un autre....
Tu parlais d'e-sport pour sf5 et j'ai l'impression que dans les fifa tout ca c'est la meme chose.


D'ailleurs pour moi les SF4,5 etc... sont des mauvais jeux parce que tout simplement y'a plus LE petit truc en plus qui rendait les street totalement dement.
C'est devenu des jeux basiques, avec des persos interchangeables et surtout trop axés sur l'esport.
Ils ont virés tout ce qui etait interessant dans le jeu, un vrai mode story, des fins, une histoires travaillés, des caméo etc..... pour faire une espece de mugen 3d sans saveur....
Après ca n'en fait pas forcément des mauvais jeux, mais comme je le disai en intro à LVD, bon/mauvais c'est subjectif et ca depend vraiment de chacun


Après, vu que je suis en train de jouer à RE3 remake, je pourrai rajouter une catégorie: les remake.
Pris seul, le remake est un jeu sympa.
Comparé à l'original on peut limite le casser dans mauvais.

D'ailleurs je tease, mais, j'ai pondu un pavet sur re3 original. Le remake. Et faut que j'ecrive un comparatif entre les 2 ^^
Bientot je posterai tout ca
_________________

Image


Kollembole
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0000203 pts.

Joue à Mon Backlog Pc 2021 - Earthlock (Switch)

Inscrit : Feb 05, 2014
Messages : 3628
De : En Anjou

Hors ligne
Posté le: 2020-04-13 15:13
En tout cas, ce topic tombe à pic : J'hésitais justement à ouvrir un trivia au sujet des "mauvaises réputations" collés à certains jeux, ou séries de jeux -et justifiées ou non ?

( Oui... :s Par exemple : Pendant longtemps, dans mes références, Paper Boy se devait d'être une daube intemporelle, jusqu'à ce que je me rende compte que ce titre avait été surtout la tête de Turc de certains rédacteurs chez Joypad, dans les années '90. )

Citation :
Le 2020-04-13 01:18, LVD a écrit :

J'ai l'impression que vous melangez "mauvais jeu" avec "jeu que je n'aime pas", ce qui n'est pas vraiment la meme chose. Moi qui par exemple qui n'en a rien a foutre des FPS, il ne me viendrait pas a l'idee de dire que Doom est mauvais; j'aime pas, ca ne me parle pas, mais cela ne m'empeche pas de reconnaitre ses qualites.

Personnellement un mauvais jeu c'est quand la difficulte est tres mal dosee, le gameplay mal pense (genre devoir appuyer sur un bouton pour sauter dans un jeu de baston) ou que dans le cas d'un jeu scenarise, ce dernier est par trop bancal.
Ensuite il y a le probleme de l'ambiance sonore mais la, c'est deja nettement plus subjectif. Une bande-son que je deteste gachera mon plaisir de jeu, mais ca ne rend pas le jeu a proprement parler "mauvais" pour autant.



Voilà. Ce sera toujours plus difficile d'apprécier un style de jeu que l'on aime pas, mais ça peux aussi donner lieu à des exceptions inattendue.

( Exemple perso : J'ai une horreur limite phobique des match 3.
Exception faite pour le moment de Battle Chef Brigade, qui utilise cette mécanique, mais de façon assez légère. - Et les Puyo-Puyo-like, surement parce que l'interface est moins sujette aux impressions de claustrophobie. )


Côté Steam, c'est toujours leur système de notations binaire qui pose souci :
( en plus de l'impossibilité d'utiliser une note neutre)
Comment distinguer un "pouce rouge" pour un jeu que l'on à pas pu apprécier, et celui pour une bouse intégrale ?
( Donut County, par exemple, m'a frustrée car en parallèle d'une excellente idée, le jeu manquait sérieusement de consistance. Et à côté, ça n'est pas en soit un mauvais jeu. )



_________________

[...]


Rousquilles
Pixel imposant


Joue à Euro Truck Simulator 2. Et d'anciens jeux.

Inscrit : Jan 07, 2009
Messages : 504

Hors ligne
Posté le: 2020-04-15 00:10   [ Edité le: 2020-04-15 00:21 ]
Nous pourrions aussi faire un autre topic en posant la question à l'envers:
"Qu'est ce qu'un bon jeu?"

Tama
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001716 pts.

Joue à XIII, Pokémon Insurgence

Inscrit : Nov 01, 2007
Messages : 2744
De : Pomeys (69)

Hors ligne
Posté le: 2020-04-15 11:00
@Kollembole : qu'est-ce qu'un "match 3 ?"
Après, moi aussi j'ai des genres ou des mécaniques que je n'affectionne pas. Les jeux de combat en équipe, en "tag", je n'y suis jamais arrivé par exemple...

@Rousquilles : ah, si c'était si simple
Ça laisse à penser que si tu enlèves les "mauvais" jeux, tu te retrouverais mathématiquement avec les "bons". Sauf que...non. Pas dans ma vie de joueur en tous cas, car si je retire ceux que je considère comme "mauvais" (les jeux fades, qui ne me laissent aucune impression), eh bien il me reste...euh, plein de choses différentes, en fait. Dans le désordre :

- les jeux que l'on pourrait considérer assez objectivement comme "mauvais", avec une jouabilité assez mauvaise, des soucis d'angles de caméra évidents ou même des bugs critiques...ils pourraient même passer pour des jeux fades aux yeux de beaucoup, comme Sonic 3D Flickies' Island. Mais que moi, j'aime bien pour plein de raisons ;

- les jeux que j'ai détesté, mais qui ont d'une manière ou d'une autre marqué un tournant dans ma pensée de joueur. Baten Kaitos en fait partie, une expérience qui m'a donné un véritable vertige existentiel ;

- des jeux que je n'ai pas beaucoup aimé mais sur lesquels j'ai beaucoup débattu, et qui ont donc contribué (à leur corps défendant) à affûter ma pensée critique, comme Final Fantasy VII et The Swindle : je leur en suis reconnaissant, à eux et aux personnes avec qui j'ai discuté ;

- des jeux qui m'ont marqué en bien, mais qui ont perdu toute force en y rejouant aujourd'hui, et qui sont donc la marque du temps qui passe, la preuve que je ne suis pas le même joueur, ni la même personne qu'il y a 10 ans. Xenogears ferait partie de ceux-là ;

- les jeux avec lesquels je me suis réconcilié. Ceux-là, comme Zelda A Link to the Past et Final Fantasy XII, je les aime tout particulièrement ! Mais ils sont différents des autres "bons" jeux car les émotions qu'ils m'ont procuré ne sont pas tout à fait les mêmes ;

- les jeux que je découvre avec X décennies de retard, qui me mettent une GBDLG et qui me laissent sur le carreau avec une seule pensée : mais pourquoi je n'y ai pas joué avant, en fait !? Doom, Dungeon Master et Catacomb en ferait partie ;

Et j'en oublie probablement au passage !
L'expérience que j'ai du jeu vidéo jusqu'ici me pousse non pas au relativisme culturel, mais à la reconnaissance de la complexité de ces dites expériences, ce qui fait que je ne me reconnais plus quand on parle de "bon" ou "mauvais" jeu. Et de réaliser que les jeux qui rentreraient dans ma définition toute personnelle de "mauvais" (les fadasses, le MacDo du jeu vidéo), ont aussi leur place. Pas sur le podium, pas sous les projecteurs, mais...ailleurs.
_________________

"Moi je sais marcher sur les doigts...mais c'est pas sur les miens !"

Blague grospixellienne, travail collaboratif.


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Sybéria 3

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 27653
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2020-04-15 14:46
Citation :
Le 2020-04-15 00:10, Rousquilles a écrit :
Nous pourrions aussi faire un autre topic en posant la question à l'envers:
"Qu'est ce qu'un bon jeu?"


Facile, GODHAND
_________________

Image


JC
Camarade grospixelien


Joue à Alpha Protocol

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8237
De : là où y'a du débit qui déboite

Hors ligne
Posté le: 2020-04-15 15:28
Note pour plus tard : écrire un article expliquant pourquoi Life is Strange est l'un des meilleurs jeux de sa catégorie et que vous êtes rien que des méchants sans coeur non mais c'est vrai quoi d'abord

  Voir le site web de JC
Kollembole
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0000203 pts.

Joue à Mon Backlog Pc 2021 - Earthlock (Switch)

Inscrit : Feb 05, 2014
Messages : 3628
De : En Anjou

Hors ligne
Posté le: 2020-04-15 17:22   [ Edité le: 2020-04-15 17:35 ]
Citation :
Le 2020-04-15 11:00, Tama a écrit :

@Kollembole : qu'est-ce qu'un "match 3 ?"
Après, moi aussi j'ai des genres ou des mécaniques que je n'affectionne pas. Les jeux de combat en équipe, en "tag", je n'y suis jamais arrivé par exemple...


Typiquement, ce type de jeux :

Image

( Mécanique pourtant peu différente d'un Puyo-Puyo, mais j'avoue qu'à la différence de ce dernier, là j'ai vraiment du mal avec ce type de gestion. :s )


- Au sujet des "jeux fades" : Là, je me demande si l'indifférence est forcément un signe de ratages, surtout en cette époque de surenchère, où il faut bien faire des choix. ( Et il y a bien des "mauvais jeux" qui sont loin de laisser indifférents. )

- Ce qui est un peu bête, c'est que je me refuse à juger un jeu tant que je n'aurais pas pu voir au moins ce qu'il à "dire".
Du coup, voilà, des "Bourriques têtes à claques" comme "Indivisible" ou "The Aquatic Adventure of the Last Human", que j'ai dû laisser en plan par dépit ...Et bien, je souhaite bien pouvoir leur redonner leur chance un jour ou l'autre.


( Et c'est marrant, ironiquement au moins depuis le mois dernier, je me suis mise à redécouvrir des titres vraiment appréciables. )


_________________

[...]


Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7513
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2020-04-28 14:01
Faut quand même y aller pour faire un jeu complètement mauvais de nos jours.

Le développeur en manque d'idées et n'ayant aucune compétence en terme de game design pourra toujours se faire la main en recopiant un des nombreux concepts dont les codes sont maintenant bien dépoussiérés. Un match 3 sur smartphone, un plateformer à la Meat Boy sur Steam, un pseudo shooter en vue de dessus avec des éléments de RPG ...

Le développeur nul coté technique utilisera un moteur de jeu accessible et potassera les tutos en ligne.

Alors le jeu au final ne plaira pas à beaucoup de gens. Il ne sera pas original, sa difficulté sera mal dosée, il n'aura aucune qualité esthétique, il sera vendu trop cher pour ce qu'il est ... Mais sera-t-il pour autant "mauvais". Récemment sur Switch, j'ai essayé les shovelwares Croc's World (clone de Mario moche et sans idée) et Pacific Wings (clone de 1943 moche et sans idée), via les démos gratuites. Et j'ai trouvé ça vraiment abusé d'oser vendre ce genre de truc à plus de 50 centimes. Mon fils lui s'est bien éclaté. Je ne pourrais pas les qualifier de "mauvais". Médiocre oui (c'est pas pareil), mais pas mauvais.

  Voir le site web de Sebinjapan
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Sybéria 3

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 27653
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2020-04-28 20:01
J'ai démarré Daymare, pour le moment j'aime bien le jeu, mais je pense qu'on va pouvoir le caser dans cette catégorie.

Y'a pas mal de bugs. Tout à l'heure je suis mort et le jeu a planté sur le menu continue, les voix sont décalées (les pistes se lancent trop tard), des fois la visée est pas alignée, l'animation de certains persos est cheloue....

Mais bon ca sent le jeu fauché fait avec peu de moyens
_________________

Image


Niloc-Nomis
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0024194 pts.

Joue à Deltarune (Switch) / Ys Origin (Wii)

Inscrit : Aug 11, 2002
Messages : 8491
De : Ferté sous Jouarre

Hors ligne
Posté le: 2020-04-28 22:58
Ben voilà, là je suis entrain de jouer à Hebblade (via le game pass) et je m'emmerde comme un rat crevé.
C'est très écrit, c'est très mis en scène, mais vu qu'on m'a mis une manette entre les mains j'aurais autant aimé qu'elle me serve à quelque chose.
Il n'y a pas pire jeu que celui qui cherche à se légitimer. Car il le fait par tous les moyens, sauf celui qui en fait sa principale caracteristique: le gameplay, qui pour son malheur est ce qui est de plus excluant dans son processus de.légitimation.
On se.retrouve a suivre une histoire ''''profonde'''' en passant des portes.enflammées de plus en plus pénibles à ouvrir (niveau appli d'objets caches sur smartphone ) qui essayent de donner du corps au titre.

Le jeu vidéo doit faire venir à lui par sa singularité. Il.demande un effort, c'est ce qui fait.sa.force. S'en séparer, c'est se perdre.

(Désolé pour la ponctuation bizarre, j'ai écrit avec mon tel. Écrire ce message est bien plis amusant que jouer au jeu qui tourne sur la télé devant moi)
_________________

... mais j'ai rebranché la Master System sous la télé!


Kollembole
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0000203 pts.

Joue à Mon Backlog Pc 2021 - Earthlock (Switch)

Inscrit : Feb 05, 2014
Messages : 3628
De : En Anjou

Hors ligne
Posté le: 2020-04-28 23:41   [ Edité le: 2020-04-28 23:53 ]
@Sebinjapan : "Mediocre", voilà la nuance que je cherchais tantôt, merci.

Citation :
Le 2020-04-28 22:58, Niloc-Nomis a écrit :

Ben voilà, là je suis entrain de jouer à Hebblade (via le game pass) et je m'emmerde comme un rat crevé.
C'est très écrit, c'est très mis en scène, mais vu qu'on m'a mis une manette entre les mains j'aurais autant aimé qu'elle me serve à quelque chose.
Il n'y a pas pire jeu que celui qui cherche à se légitimer. Car il le fait par tous les moyens, sauf celui qui en fait sa principale caracteristique: le gameplay, qui pour son malheur est ce qui est de plus excluant dans son processus de.légitimation.
On se.retrouve a suivre une histoire ''''profonde'''' en passant des portes.enflammées de plus en plus pénibles à ouvrir (niveau appli d'objets caches sur smartphone ) qui essayent de donner du corps au titre.

Le jeu vidéo doit faire venir à lui par sa singularité. Il.demande un effort, c'est ce qui fait.sa.force. S'en séparer, c'est se perdre.

(Désolé pour la ponctuation bizarre, j'ai écrit avec mon tel. Écrire ce message est bien plis amusant que jouer au jeu qui tourne sur la télé devant moi)


C'est marrant, mais "Last Day of June" m'avais un peu laissé la même impression... :s :
Ce qui aurait pu être un court-métrage sympa, pas trop mal écrit*, se paye le luxe de se vouloir interactif.
( Mais bon, je pardonne, parce que le jeu en lui-même est court. )

[Semi-HS]*Sans non plus aller jusqu'au point des "romans" de chez Freebird Games. ^^' - Le prochain serait d'ailleurs annoncé pour cette fin d'année...[/Semi-HS]


_________________

[...]


LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Aedemphia

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 7787
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2020-04-29 01:21
Citation :
Le 2020-04-28 20:01, RainMakeR a écrit :
Y'a pas mal de bugs.


Un jeu truffe de bugs, voila encore un soft qu'on pourrait qualifier de mauvais. Le pire, c'est quand certains rendent le jeu carrement infinissable. Cela dit, dans ce cas-la, cela peut encore etre "repare" par un patch dans le cas d'un jeu moderne.
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
IsKor
Camarade grospixelien


Joue à Rimworld

Inscrit : Mar 28, 2002
Messages : 13332
De : Vallauris, 06.

Hors ligne
Posté le: 2020-04-29 07:29
Il doit effectivement y avoir des jeux "officiellement" reconnus comme mauvais (par exemple toutes les poubelles de Steam), mais ensuite je pense qu'il n'y a que des jeux qu'on a pas aimé, et donc ça implique une subjectivité totale. Ton exemple avec LiS, perso je me suis régalé dessus!
Il y a aussi par exemple le cas Undertale: tout le monde encense le jeu, c'est une chef d'oeuvre.. Et bien j'ai détesté, je suis complètement passé à côté, et mon expérience n'a été que frustration. Pourquoi? Je l'ignore


Index du Forum » » Discussions & Débats » » Un mauvais jeu, c'est quoi en fait ?

68 messages • page
1234




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)