les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » The Outer Worlds: Un jeu à l'ancienne, mais pas retro pour un sou
6 messages • page
1
Auteur The Outer Worlds: Un jeu à l'ancienne, mais pas retro pour un sou
FF_Clad
Pixel monstrueux



Inscrit : May 31, 2002
Messages : 2338

Hors ligne
Posté le: 2019-11-14 14:45   [ Edité le: 2019-11-14 14:56 ]
Je suis sous le charme d'un jeu comme ça ne m'était pas arrivé depuis très longtemps. Depuis Vampire: Bloodlines en fait.

Je n'en fait pas mystère, l'un des tous meilleurs jeux auxquels j'ai jamais joué, probablement même le meilleur, c'est Fallout (et Fallout 2). Je suis d'ailleurs triste de voir comme Bethesda l'a cochonné et l'a transformé en triple A moyen.

Pendant des années, l'un de mes fantasmes si je gagnais au loto ("It's not the smart choice, it's FDJ ! Rentrez dans le capital) était de réunir l'équipe de développement de Fallout et les laisser réaliser une suite sans contrainte marketing.

Jusque ici, je ne connais aucun jeu qui a vraiment réussi à refaire du Fallout. Soit les jeux se perdaient dans le modernisme pour se complaire dans le consensus mou des gros blockbusters (Bethesda...), soit ils se noyaient dans la nostalgie crasse et manquaient d'inventivité. C'est que nous ne sommes pas facile à satisfaire, nous les joueurs avec notre côté enfant gâté: quand les studios innovent, on se plaint que c'est plus comme avant, et quand ils font dans le classicisme, on râle sur l'absence de nouveauté.

Eh bien je trouve que Obsidian a réussi la quadrature du cercle avec The Outer Worlds. Ce jeu, c'est Fallout, et c'est pas Fallout. C'est un magnifique jeu tout ce qu'il y a de plus moderne, et c'est le retour du jeu de rôle à l'ancienne de la fin des années 90.

On abandonne l'univers Fallout, trop distendu, trop étiré et trop fade comme un vieux chewing gum trop mâché. On abandonne même le genre du post-apo, trop vu et revu depuis Fallout 1.

Mais on ne va pas trop loin quand même avec du... "pré-apo" ? Sans vouloir en dévoiler trop, ce serait dommage de divulgacher un tel chef d'oeuvre, nous sommes face à un monde sur le point de s'effondrer. Pas de grosse catastrophe en vu, juste un effondrement mou, lent, progressif, un monde sans aucune vigueur qui semble pouvoir encore tenir une génération ou deux. Une sorte de fin de cycle qui n'en fini plus de finir. C'est un univers assez unique, ni franchement cyberpunk, ni vraiment space opera, suffisament proche de notre monde pour que ce soit un peu dérangeant, suffisamment éloigné pour ne pas avoir un message politique trop évident... Peut être un peu "Total Recall"... ? "Delta City dans l'espace" ?

Alors que Fallout jouait sur nos peurs et fantasmes issus de la guerre froide, The Outer Worlds est beaucoup plus actuel et parle de nos angoisses beaucoup plus contemporaines. L'une des principales villes s'appelle d'ailleurs Byzantium, et on peut évidemment voir les parallèles entre le monde occidental actuel, les derniers siècles de lente agonie de l'empire Byzantin, et le monde de The Outer Worlds.

D'un point de vue technique, ce n'est ni un triple A ni un indé, mais l'une de ses productions devenus aujourd'hui si rare qu'on pourrait appeler des "double A". Les graphismes sont magnifique, c'est réussi aussi bien au niveau artistique qu'au niveau technologique. Ce n'est pas vraiment un monde ouvert, le jeu se divise plutôt en zones moyennes, comme celles des premiers Fallout. Pour vous donner une idée, imaginez une dizaines de zones de la taille de White Orchard dans Witcher 3.

J'aurais beaucoup à dire sur ce jeu fantastique, mais si il y a bien un côté qui m'a vraiment marqué, c'est l'absence de gras dans les mécanismes de jeu. Pas de fioriture, pas d'inutile, toutes les couches de gameplay servent. Peu de compétences, mais toutes utiles, un bullet time qui fonctionne bien et est utile à tous les types de personnage, un crafting basique et efficace (accessible à tous les personnages, il n'est pas lié à une compétence), pas d'encombrement d'inventaire avec tout un fatras inutile... On est loin de toutes les merdouilles à collectionner d'un jeu ubi soft, ou de l'agaçant entassement d'objets de craft des Fallout moderne ou des Elder's Scroll.

Il y a même des simplifications et des abstractions très bienvenues, et de bonnes idées qu'il ne me semble pas avoir vu ailleurs. Par exemple, nos compagnons n'ont pas d'inventaire propre, le poids maximum que peut porter notre personnage est simplement multiplié par le nombre de compagnons.

Essayez le. C'est chouette à jouer, c'est super drôle, c'est intelligent, l'univers est tout aussi sympa et fouillé que celui des vieux Fallout, et c'est pile à la bonne distance entre se vautrer dans la nostalgie retro et suivre aveuglément les tendances de l'industrie.

Le seul côté retro sans compromis du jeu est son mode de vente: zero DLC, zero micro transaction, zero bonus de précommande... On paye une fois et c'est marre, on a accès à tout. Et mine de rien, à part chez Nintendo (et encore...) c'est devenu rare.
_________________

Citation :
Le 2012-03-15 15:32, Warner a écrit :
SEGA fait bel et bien des jeux de merde.

Citation :
Le 2013-02-06 21:10, Shenron a écrit :
Sega assure niveau marketing.


Laurent
Commissaire politique


Joue à Celeste (PC)

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22135
De : Borgo, là ou l'ADSL n'évolue plus.

Hors ligne
Posté le: 2019-11-14 15:47
J'ai prévu d'y jouer sous peu, mais je me demande si je dois le prendre sur PC ou attendre la version Switch pour la portabilité, qui me permettra de ne pas mettre 6 mois pour le finir.

En tout cas tout le monde parle, question écriture et gameplay, du fils spirituel de Fallout New Vegas (en plus concis effectivement), et rien que pour ça il faut absolument s'y intéresser car NV, câlé juste entre les deux Fallout de Bethesda au point qu'on pourrait ne pas réaliser qu'il en diffère pas mal, était un des jeux les plus remarquables de la décennie 2000-2010 en termes d'écriture, de conception des quêtes, et même de gameplay une fois qu'on avait bien tout en main et que les bugs étaient corrigés.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
FF_Clad
Pixel monstrueux



Inscrit : May 31, 2002
Messages : 2338

Hors ligne
Posté le: 2019-11-14 16:25
J'ai aussi trouvé Fallout New Vegas plutôt bon, mais très loin de ce Outer Worlds. Les quêtes étaient bien ficelées, inspirées, mais le gameplay gâchait une partie du plaisir à cause de tout l'héritage Bethesda. Trop copieux, et trop mou.

The Outer Worlds est plus ramassé, sans gras, avec un moteur bien plus agréable.

yedo
Pixel de bonne taille


Score au grosquiz
1033525 pts.

Joue à Shenmue III, Luigi's Mansion 2

Inscrit : Mar 25, 2007
Messages : 489

Hors ligne
Posté le: 2019-11-15 09:43
J'avais envie de faire The Outer Worlds via le game pass, mais je n'y suis plus abonné car j'essaye de me désintoxiquer au game pass pour consacrer plus de temps à la montagne de jeux qui dorment sur mes étagères.

Donc ça attendra un peu (et je vais peut-être commencer par faire Fallout New Vegas qui attend justement sur mes étagères).

Mais oui, juste pour info The Outer Worlds est disponible via le game pass sur Xbox et PC (1€ pour le premier mois d'abonnement, puis 3.99€/mois sur PC et 9.99€/mois sur Xbox, sans oublier les promos qui tombent souvent - désolé j'ai l'impression de faire de la pub ).

  Voir le site web de yedo
Manuel
Pixel monstrueux


Inscrit : Jan 02, 2003
Messages : 3533
De : Grenoble

Hors ligne
Posté le: 2020-03-27 03:54   [ Edité le: 2020-03-27 04:06 ]
Ha voilà un jeu qui mérite d'être plus mis en lumière, c'est le 2e d'Obsidian que je fini après le déjà génial South Park le bâton de la vérité.

Je l'ai terminé en retournant à peu près toutes les quêtes possibles.
Le jeu est un peu court mais les différentes histoires sont bien menées, le tout forme un univers cohérent et intéressant dans le fond. Si l'humanité venait un jour à coloniser d'autres mondes elle ne manquerait pas d'emmener ses problèmes avec elle.

En résumé on incarne un personnage issu d'un vaisseau de colons terriens qui a été décongelé par un savant lunatique et on va devoir ramener l'espoir dans cette colonie d'un autre système solaire qui est partie en vrille.
L'histoire principale est résolument une critique du capitalisme et des grosses corporations qui ne manquent pas d'asseoir leur hégémonie sur la société (Tiens donc y aurait-il une résonance avec notre réalité ? A vous de voir!). On choisira donc la voie qui nous semblera la plus juste ou la plus déconnante, le jeu laisse une amplitude morale assez large au joueur, non sans humour.
Cette variété de cheminements permet une bonne rejouabilité si on veut explorer toutes les possiblités.

Avec plus de moyens et une technique plus poussée il y a de quoi réaliser une suite intéressante avec ce background. Coté gameplay il y a trop de loot mais j'ai pas grand chose à redire sur le reste, les armes ont un bon feeling, on sent bien la progression au fil des niveaux, les compétences sont variées, les ennemis aussi etc....
La 1ère qualité est assurément l'écriture des quêtes et des personnages, je me suis vraiment plongé dans l'histoire sans sentir de redondance ou de facilité, c'est du beau boulot à ce niveau là.
On sent le talent derrière.
Il paraît que Microsoft a racheté le studio, j'espère qu'ils ne gâcheront pas ce studio comme tant d'autres...
Vu la critique du capitalisme que comporte le jeu on peut parier que les gars d'Obsidian seront assez malins pour éviter les écueils et ne pas se transformer en coquille vide façon Lionhead Studios ou Rare.

Techniquement les temps de chargements sont assez lourds au bout d'un moment. A part ça le jeu tourne globalement bien sur PS4.
Aucun plantage ni de bug pendant ma partie! C'est propre dans l'ensemble. (heureusement avec 10 Go de patch à télécharger après installation du disque... Mais après on est peinard). Le level-design peut sembler vieillot mais ce n'est pas un aspect qui m'a dérangé, ce n'est pas clairement pas un jeu à gros budget (c'était même pensé comme un indé à la base).
Graphiquement j'ai aimé le style retro pulp, certains disent que c'est un Fallout spatial, il y a de ça.

Obsidian peut compter sur moi pour remonter un jour à bord de l'Imposteur.

  Voir le site web de Manuel
Manuel
Pixel monstrueux


Inscrit : Jan 02, 2003
Messages : 3533
De : Grenoble

Hors ligne
Posté le: 2020-05-11 01:26   [ Edité le: 2020-05-11 01:41 ]
J'ai relancé une partie avec un autre perso un mois après l'avoir terminé.
Le déroulement de la trame principale peut s'avérer différent selon les orientations prises, les quêtes secondaires également peuvent varier (ça dépend sur quel PNJ on tombe et de nos compétences). Les équipiers du vaisseau ont aussi droits chacun à leur petite histoire.
Le jeu est toujours plaisant (malgré les temps de chargements), relativement condensé dans ses péripéties et zones à visiter.
Ce n'est pas un gros RPG, la durée de vie avoisine la trentaine d'heures sans temps mort.

Voilà, c'était pour relancer le topic parce qu'il le mérite.

"Its not the best choice, it's spacer's choice."

  Voir le site web de Manuel

Index du Forum » » Jeux » » The Outer Worlds: Un jeu à l'ancienne, mais pas retro pour un sou

6 messages • page
1




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)