les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Groblogs » » Groblog Shenron : exploration du romset Megadrive
2050 messages • page
1 ... 100101102103
Auteur Groblog Shenron : exploration du romset Megadrive
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Re5, RE R, Lucky Tales, Pocky & Rocky

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 30436
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2022-04-17 20:23
Si je dis pas de conneries, le Tiny Toon Adventures c'st un épisode différent de l'ep SNIN ?

Parce que je reconnais pas les décors mais en tout cas c'est beau pour de la md ^^
_________________

Image


petitevieille
Grossier personnage

Score au grosquiz
0008865 pts.

Joue à Crazy Taxi, Sega Rally

Inscrit : Mar 08, 2002
Messages : 9962
De : The cable car, puis Pizza Hut™.

Hors ligne
Posté le: 2022-04-17 21:38
C'est en effet une exclusivité Medagraille. Techniquement c'est très soigné, couleurs vives, bonne animation, et s'il est très classique il emprunte un peu à tous les jeux : vitesse de Sonic, niveaux cachés à la Mario, tout comme la carte des niveaux qui rappelle Mario 3 ou Mario World, ainsi que quelques mouvements spéciaux comme le rebond sur les murs.
En plus le personnage peut trébucher sur des obstacles plantés dans le sol, alors hein.

  Voir le site web de petitevieille
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Re5, RE R, Lucky Tales, Pocky & Rocky

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 30436
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2022-04-17 23:31
Dommage qu'on ait pas des compil avec les différentes versions des jeux sortis sur MD & Snin.

Et encore une fois rip Konami
_________________

Image


Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Lost Judgment

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9684
De : Massy

Hors ligne
Posté le: 2022-04-25 21:28   [ Edité le: 2022-04-25 21:28 ]
ToeJam & Earl
SEGA - 1991


Image Image

ToeJam & Earl sont deux extra-terrestres qui se sont écrasés sur Terre, et doivent donc retrouver les morceaux de leur vaisseau pour retourner sur Funkotron. On doit donc explorer différentes maps pour trouver les morceaux, en évitant les humains teubés qui nous agressent ou nous ralentissent, tout en utilisant des cadeaux tombés du ciel, dont on ne connaît pas l’usage avant de les ouvrir une première fois. Parfois on a des chaussures à ressort, parfois on peut juste courir, parfois il nous pleut dessus. On erre sur la map en tentant de trouver les morceaux, parfois en débloquant des tuiles supplémentaires à explorer. Si la map est vide, alors il faut prendre l’ascenseur pour aller vers la suivante.

On m’avait dit : ToeJam & Earl, il faut y jouer à deux, c’est donc ce que j’ai fait. Et c’est vrai que c’est très marrant comme ça. On s’organise un peu, on réagit à nos découvertes, on rigole ensemble aux situations débiles qu’on affronte.
“Ah, le téléphone sonne, vas-y moi je suis coincée par la vahiné et le hamster géant” est une phrase qu’on peut prononcer dans ce jeu. C’est vraiment rigolo. Tout seul ce serait sûrement un peu lassant, voire un poil pénible, mais avec un pote, c’est bien fendard et assez chill. Le jeu n’est pas très difficile, c’est surtout de la ballade, mais surtout c’est une expérience difficilement descriptible.

Les graphismes sont minimalistes, mais assez évocateurs. Les musiques sont cool. Ça se joue bien. C’est un jeu cool, et assez inclassable, voila.

BIEN

ToeJam & Earl in Panic on Funkotron
SEGA - 1993


Image Image

Alors les jeux inclassables c’est bien, mais ça se vend pas des masses, donc pour ce deuxième volet, on revient à du plus classique : de la plateforme vue de côté. Cette fois-ci ce sont les humains qui ont envahi Funkotron en s’accrochant au vaisseau de nos deux aliens, il faut donc les débusquer et les renvoyer chez eux, hop.

On fouille dans les buissons et on secoue des arbres pour les faire tomber, avant de les capturer et les mettre dans des bocaux comme de vulgaires pokémons, et zou, dans un sac poubelle.Les sprites sont énormes (trop), les stages très colorés (et c’est bien criard), mais le jeu est 10 fois moins intéressant et marrant que son prédécesseur. Le level design est aux abonnés absents, il n’y a ni dézoom ni écran splitté lorsqu’on s’éloigne de notre partenaire, et donc c’est le bordel, et on ne sait pas toujours ce qu’on fait et où on est. C’est le bordel, mais pas le joyeux bordel du premier jeu, non, le bordel agaçant d’un jeu qui ne sait pas où il va, et qui y va à contrecœur. Oubliez cette suite sans intérêt malgré quelques qualités techniques.

MAUVAIS

Toki
Santos/SEGA - 1992


Image Image

Alors que notre héros musclé chill avec sa go dans un pré, un château menaçant s’élève à l’horizon. La meuf se fait enlever, et lui transformer en singe, mais il en faut plus pour l’empêcher de la sauver !

On a ici une adaptation plus qu’une conversion, du classique de l’arcade. Le level design est différent, et les stages sont plus longs qu’en arcade. Toki tire des boulettes par la bouche, et peut ramasser des bonus pour le modifier, ou des baskets pour sauter plus haut. Un seul contact avec un ennemi (à moins de sauter dessus) ou un projectile suffit pour mourir, et repartir au début du stage.

La difficulté est moins importante que dans la version arcade (qui m’avait fait rager à l’époque), mais reste soutenue, bien qu’elle ne soit pas insurmontable. On peut en plus augmenter le nombre de vies en début de partie. La jouabilité ne souffre aucun reproche.

Graphiquement le jeu est ok, pas ouf pour l’époque mais pas honteux non plus, il est un poil terne surtout. La partie sonore est complètement anecdotique.

Toki est une bonne adaptation, qui est vraiment accrocheuse. Si vous ne l’avez jamais lancée à cause d’un trauma lié à la version arcade, je vous y invite fortement.

BIEN

Tom and Jerry: Frantic Antics!
Beam Software/Hi-Tech Expressions - 1993


Image Image

Vous vous souvenez d’un film d’animation Tom & Jerry sorti au début des années 90 ? Moi non plus, et ce n’est pas forcément bon signe. En même temps, quelle idée de vouloir étirer sur plus d’une heure un concept parfait pour un format court ?

Anyway, ce jeu est un tie in avec le film, dans lequel Tom & Jerry sont oubliés dans leur déménagement, et se retrouvent à la rue après la destruction de leur ancienne maison. Le début du jeu reprend ce scénario, avec d’abord un stage de plateforme classique, puis un deuxième niveau dans lequel on doit sortir de la maison en cours de démolition.

Bon, c’est pas très bien. Je n’ai pas réussi à identifier la jauge de vie de Tom, et donc je n’ai pas compris ce qui me retirait de la vie ou pas. Le level design est aux abonnés absents, et n’est qu’une succession de plateformes et d’objets qui se répètent sans réelle logique. Par exemple la maison en démolition est immense, et on retrouve inlassablement les mêmes fauteuils et télévisions. Il y a un petit effort pour faire des propositions de gameplay, avec la possibilité de prendre de la vitesse en descendant les rampes d’escalier par exemple, mais c’est dans un tel bordel ambiant qu’on n’a pas envie d’approfondir.

Graphiquement c’est bien mais pas ouf, un peu brouillon, et assez caractéristique des adaptations de dessins animé réalisés à la one again, ça bouge pas mal, mais ça manque de charme. On râle plus qu’on ne s’amuse dans ce jeu, et il doit y avoir 100 meilleurs jeux de plateforme sur la console.

MEDIOCRE

_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Lost Judgment

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9684
De : Massy

Hors ligne
Posté le: 2022-05-09 21:14   [ Edité le: 2022-05-09 21:15 ]
Tony La Russa Baseball
Stromfront Studios/EA - 1993
------------------------------------
Tony La Russa Baseball '95
Stromfront Studios/EA - 1994


Image Image


Je ne parlerai que du second jeu, car le premier plante inexplicablement au début des matchs.
On a ici un jeu de baseball QUI N’EST PAS APPROUVE PAR LA MLB, comme c’est écrit dès l’écran titre, et qui donc se contente d’afficher les noms de ville et pas les éventuelles licences des clubs.De façon classique on peut lancer un match simple ou une saison, avec dans chaque cas la possibilité de contrôler totalement les joueurs, de laisser le déplacement des joueurs de champ à l’IA, ou de laisser l’IA jouer de se contenter de jouer le coach.

Le déroulement des parties et les commandes sont assez classiques : que ce soit dans le rôle du pitcheur ou du batteur, on commence par choisir une action (tir fort ou normal/balle rapide ou courbe) avant d’agir, on peut lancer les joueurs qui sont sur des bases en anticipé, etc. La seule vraie originalité est l’angle de vue, qui est toujours situé derrière le lanceur, même lorsqu’on frappe. C’est déstabilisant au début, mais on finit par s’y faire. Les joueurs se placent plutôt bien en défense, ce qui fait que les parties sont plutôt agréables.

Techniquement c’est pas mal du tout, c’est du EA de qualité, sans fioriture mais réalisé avec goût et savoir-faire.

ASSEZ BIEN

Top Gear 2
Gremlin Graphics Software/VIC Tokai - 1994


Image Image

Le premier Top Gear était sorti uniquement sur SNIN, le deuxième volet a aussi été porté sur MD. Il s’agit de courses sur routes classiques, si ce n’est qu’on ne va pas pas d’un point A à un point B, mais qu’on fait plusieurs tours de “circuit”, et que les routes sont jonchées d’obstacles : barrières, trous, rampes, etc. Les courses de championnat s’enchaînent, et il faut arriver au moins 6è pour se qualifier pour la course suivante. Etre dans le haut du classement offre également plus d’argent pour s’offrir de plus gros moteurs.

Les 4 premiers circuits sont tous situés en Australie, mais les décors et les conditions de conduite sont variées, avec du soleil, de la pluie, et même une course de nuit à la faible lumière des candélabres (on voit rien).
La conduite est ultra basique, avec pour seule fantaisie l’usage de nitro. Le comportement de l’IA est assez bizarre, elle peut aussi bien vous barrer méchamment la route dans les premiers tours de circuit, quitte à ce que vous lui rentriez dedans, que se laisser dépasser comme un rien en fin de course. Trop d’accidents entament la jauge de vie de la voiture, mais je n’ai pas vraiment vu l’impact sur les performances : en revanche parfois on n’arrive pas à accélérer sans raison valable, c’est assez bizarre.

Le jeu est assez moche mais l’impression de vitesse est bonne, et les courses ne sont pas désagréables. C’est un peu l’encéphalogramme plat, mais il n’y a pas de quoi s’agacer non plus. Petit détail rigolo, lors de dépassements ou de certaines actions, une bulle sort de notre voiture pour faire un petit commentaire. Bref, c’est bof Top Gear 2, ni plus ni moins

MOYEN

Top Pro Golf - J
Soft Machine/Soft Vision - 1992


Image Image

Top Pro Golf 2 (Chi Chi’s Pro Challenge Golf)
Soft Machine/Soft Vision - 1993


Image Image

Je regroupe les deux titres, parce que ce sont quasiment les mêmes jeux.

Top Pro Golf est une exclusivité japonaise (alors que sa suite est sortie en occident sous le titre Chi Chi’s Pro Challenge Golf - aucun rapport avec la femme de Goku). C’est du classique, avec un parcours de 18 trous (2 dans la suite), et à chaque coup on choisit notre club, la direction du tir avec un curseur à déplacer directement sur la map, la position du coup sur la balle pour l’effet, et enfin la puissance. C’est plutôt limpide, mais il y a plusieurs soucis.

Le premier, c’est qu’on a aucun moyen de voir jusqu’où le tir va porter, puisqu’on n’a pas d’échelle sur la map (comme dans Neo Turf Masters, par exemple). Le deuxième, c’est que le réticule qui marque la visée est gros, et son déplacement est très peu précis : le moindre input sur la croix le bouge de 10 pixels, y compris sur le green. C’est dommage parce qu’en plus pour une fois la topographie du green est assez lisible. Enfin, dans le premier épisode, il faut maintenir la touche pour charger la jauge de puissance, ce qui n’est pas précis. Dans le deuxième, on choisit avec deux appuis successifs, mais le temps de réaction est tellement lent qu’il vaut mieux attendre que la jauge redescende pour être un peu précis.

Total : c’est la croix et la bannière pour approcher le trou, et pour peu qu’on tombe sur le rough ou dans un bunker, c’est la loterie complète. Sur le green on ne nous rappelle même pas la portée du putter. Ces deux jeux sont donc incroyablement pénibles, ne perdez pas votre temps avec ça.

MAUVAIS

Total Football
Domark - 1995


Image Image

Ce jeu sorti uniquement en Europe et en Australie sans aucune licence officielle ne permet de jouer que les équipes nationales, en match simple, championnat ou différentes coupes. On n’a même pas le plaisir d’avoir des noms de joueurs fantaisistes pour les joueurs, puisqu’on ne peut modifier que la tactique et pas la composition de l’équipe.
Le jeu est vu en 3D iso à la FIFA, et le gameplay est basique : un bouton pour tirer, un pour les passes hautes, un pour les passes au ras du sol. En défense, on peut seulement tacler au sol, il n’y a pas d’animation pour les tacles hauts. Il est difficile de contrôler la balle, on dirait qu’il y a une sorte de contrôle “à la Kick Off”, mais le jeu va trop vite pour qu’on s’en rende compte. On voit surtout que les passes longues sont imprécises, et qu’on n’a pas beaucoup d’options ni pour attaquer, ni pour défendre, ce qui rend les matchs longuets et agaçants.
C’est dommage, car le jeu est vraiment beau, avec des sprites tous identiques pour une même équipe mais fins, avec de petites animations sympa, et une super ambiance sonore. Mais voila, c’est chiant à jouer.

MAUVAIS
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
petitevieille
Grossier personnage

Score au grosquiz
0008865 pts.

Joue à Crazy Taxi, Sega Rally

Inscrit : Mar 08, 2002
Messages : 9962
De : The cable car, puis Pizza Hut™.

Hors ligne
Posté le: 2022-05-15 07:44   [ Edité le: 2022-05-15 07:50 ]
D'après la jaquette le but du jeu est d'envoyer le ballon en dehors du stade.

Image


J'ignorais totalement l'existence de ce jeu.

Manifestement le faire tourner en 60 Hz doit le rendre trop rapide :

Citation :
Those Americans who like soccer games on their Genesis should also be warned that the game isn’t optimized for the NTSC region. It isn’t region locked, but it runs at a much faster pace than the intended PAL speed, which is already pretty fast in itself. So to those wanting to try the game out on unmodded NTSC consoles, be warned: you’re in for an even more hectic affair than the game already is.


https://www.sega-16.com/2014/10/total-football/

  Voir le site web de petitevieille
François
Pixel monstrueux


Inscrit : Dec 25, 2007
Messages : 2166
De : Paris-sur-blues

Hors ligne
Posté le: 2022-05-15 11:58
Une belle daube, quoi. Dommage, les screenshots d'illustration faisaient plutôt envie.
_________________

Image


Bigby
Pixel imposant



Inscrit : Sep 08, 2017
Messages : 518

Hors ligne
Posté le: 2022-05-16 08:13
Citation :
Le 2022-03-27 17:51, Shenron a écrit :

Thunder Force II
Technosoft - 1989


Image Image

Sorti assez tôt dans la vie de la MD, Thunder Force II est un shoot vu de dessus au scrolling libre et multidirectionnel. Le but du jeu est de détruire tous les vaisseaux adverses qui vous harcèlent, et surtout les bases ennemies, ce qui permet d’ouvrir les barrières qui cloisonnent le niveau. Ou les niveaux ? J’ai joué un certain temps sans en voir le bout. L’armement est basique, même si on peut obtenir de temps en temps des bonus qui modifient notre tir, et la difficulté est un peu relevée, surtout parce qu’on doit tout le temps de déplacer pour viser (on ne peut pas reculer tout en tirant vers l’avant par exemple), et notre vaisseau avance tout le temps, ce qui nous oblige à tout le temps nous replacer pour viser une cible précise.

Graphiquement le jeu a de faux airs de Xevious, aussi bien par le design des vaisseaux que de la palette de couleurs employée. Comme d’habitude chez Technosoft, les musiques sont très cools, mais ils sont bien plus pêchus que l’action, qui sans être molle est trop répétitive. Un jeu OK, mais qui n’atteint évidemment pas le niveau de ses successeurs.


Pour compléter un peu la présentation : il s'agit en réalité d'un portage de la version X68000 (version originelle du jeu) de Sharp (la précédente machine X1 de Sharp avait aussi accueilli en premier le tout premier Thunder Force) sortie un an plus tôt. Quelques spécificités sur cette version X68000:

- elle comporte 2 niveaux supplémentaires (un en vue de dessus, l'autre en vue de côté) qui ont été supprimés sur Mega Drive ;

- des effets de parallaxe et de transparence en plus ;

- quelques voix supplémentaires et de meilleurs voix ;

- une scène d'introduction ;

- des armes un peu différentes entre les 2 versions ;

- des musiques meilleures sur X68000, mais d'autres sont meilleures sur Mega Drive ;

- jeu plus difficile (et plus long de surcroît avec ses 2 niveaux en plus) que sur Mega Drive.

FRANZ57
Pixel visible mais rikiki



Inscrit : Dec 26, 2017
Messages : 61

Hors ligne
Posté le: 2022-05-16 13:34   [ Edité le: 2022-05-16 14:24 ]
Citation :
Le 2022-05-09 21:14, Shenron a écrit :

Total Football
Domark - 1995


Image Image

Ce jeu sorti uniquement en Europe et en Australie sans aucune licence officielle ne permet de jouer que les équipes nationales, en match simple, championnat ou différentes coupes. On n’a même pas le plaisir d’avoir des noms de joueurs fantaisistes pour les joueurs, puisqu’on ne peut modifier que la tactique et pas la composition de l’équipe.
Le jeu est vu en 3D iso à la FIFA, et le gameplay est basique : un bouton pour tirer, un pour les passes hautes, un pour les passes au ras du sol. En défense, on peut seulement tacler au sol, il n’y a pas d’animation pour les tacles hauts. Il est difficile de contrôler la balle, on dirait qu’il y a une sorte de contrôle “à la Kick Off”, mais le jeu va trop vite pour qu’on s’en rende compte. On voit surtout que les passes longues sont imprécises, et qu’on n’a pas beaucoup d’options ni pour attaquer, ni pour défendre, ce qui rend les matchs longuets et agaçants.
C’est dommage, car le jeu est vraiment beau, avec des sprites tous identiques pour une même équipe mais fins, avec de petites animations sympa, et une super ambiance sonore. Mais voila, c’est chiant à jouer.

MAUVAIS


Mais non , il y a pas 2 mouvements et les passes longues sont precises , faut appuyer sur 2 bouttons et une direction

il y a :

prendre la balle dans les pieds en passant
tacle
talonnade
tete
tete sautée
reprise de volée
bicyclette
passe
passe haute sur co-op
pase longue
tir

c'est un bon jeu de football bien vif et complet


mettez 2 joueurs pour apprendre/maitriser les mouvements en 2minutes


FRANZ57
Pixel visible mais rikiki



Inscrit : Dec 26, 2017
Messages : 61

Hors ligne
Posté le: 2022-05-16 14:19   [ Edité le: 2022-05-16 14:26 ]
sauf erreur de ma part je crois que les 2 SUPER LEAGUE CD sont oubliés

le moteur du gameplay est refait , rien à voir avec les conneries complètement cheap et buggées des 2 super league precedent

Pour moi c'est les meilleurs jeux de baseball style classique sur MD




Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Lost Judgment

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9684
De : Massy

Hors ligne
Posté le: 2022-06-20 22:23   [ Edité le: 2022-06-20 22:28 ]
Merci pour vos précisions ! Effectivement j'ai peut-être oublié Tommy Lasorda Baseball aka Super League, j'ai du le confondre avec un autre jeu, je vais rattraper ça !
En revanche je maintiens pour Total Football, le feeling n'est pas bon, et il y un vrai problème de maniabilité : quelque soit la touche je n'ai jamais vu l'animation pour un tacle debout par exemple.

Rien à voir mais Total Football avait eu la note de 85% dans le Consoles + 49, qui a une couv' DBZ d'une beauté qu'on ne voit plus aujourd'hui.

Toxic Crusaders
Infogrames/SEGA - 1992


Image Image

Toxic Crusaders est tiré de la série animée du même nom, elle-même inspirée de la série de films Toxic Avenger. Il s’agit d’un beat’em up dans lequel on doit littéralement nettoyer les rues de monstres, puisque notre héros atypique se bat avec un balai à serpillère.
C’est moche, sans intérêt, les stages sont trop longs avec des boucles des mêmes ennemis qui reviennent sans cesse, et à peine jouable. J’ai pas très envie de m’étendre sur cette bouse en fait.

NUL

Toy Story
Traveller’s Tales/Disney Interactive - 1996


Image Image

Toy Story est un jeu de plateforme qui s’efforce de suivre fidèlement la trame du film d’animation de Pixar : on incarne Woody qui doit donc faire face à l’arrivée de Buzz Lightyear, dans des niveaux-concepts où on doit par exemple aider tous les jouets à se cacher avant l’arrivée d’Andy, ou encore faire la course avec Buzz qui veut nous en mettre plein la vue avec son réacteur. Le jeu est donc varié puisque certains stages sont classiques, d’autres en temps limité avec un petit aspect puzzle game, ou encore en scrolling forcé.

Le jeu emploie peu ou prou la même technique que Donkey Kong Country, avec des modèles 3D digitalisés, et si le résultats est assez déroutant, on finit par s’y faire, même si je dois avouer que l’indéniable performance technique pour une MD ne suffit pas à me faire oublier les tons plutôt maronnasses du jeu. En revanche les animations des jouets sont vraiment excellentes, et globalement le jeu rend bien. Après un petit temps d’adaptation Woody se contrôle comme un charme (c’est un grand dadais, ce qui est toujours délicat à contrôler dans un jeu), et le titre a un petit goût de reviens-y, juste pour découvrir ce que proposent les niveaux suivants.

BIEN

Toys: Let the Toy Wars Begin!
Imagineering/Absolute Entertainment - 1993


Image Image

Encore un jeu tiré d’un film, puisqu’il s’agit ici de Toys, avec Robin Williams. Le scénario n’est pas tout à fait celui du film, mais osef : on incarne Leslie (le personnage de Robin Williams) qui doit se démener dans l’usine infestée de jouets devenus fous pour … faire des trucs ? Le premier stage demande d’activer des interrupteurs au niveau de statues d’éléphants que je n’ai jamais trouvées, dans un stage aussi moche vide et au level design malgré tout déroutant, puisque je n’ai jamais trouvé les éléphants en question. En revanche j’ai bien trouvé les ennemis relou, les arme variées mais toutes aussi nulles les unes que les autres (des canards en plastique explosifs, des voitures téléguidées, etc.).
Pour parachever le tableau, la technique du jeu est indigente, et c’est la croix et la bannière pour atteindre les ennemis. Poubelle, à nouveau.

NUL

Trampoline Terror!
Masaya /Dreamworks Interactive - 1990


Image Image

Trampoline Terror est un petit jeu d’action/réflexion dans lequel on doit activer tous les interrupteurs d’un niveau, tout en évitant les monstres qui déambulent, ou en les faisant tomber. Le twist, c’est que la majorité des dalles sont remplacées par des trampolines, qui permettent de sauter très haut pour se déplacer et d’eviter les ennemis, mais dont la toile est plus ou moins solide selon leur couleur, et se déchire après une ou plusieurs utilisations. Il faut donc bien calculer son parcours pour ne pas se retrouver coincé.
Le jeu n’a pas proposé beaucoup plus de subtilités sur la petite dizaine de niveaux que j’ai parcourus, la difficulté venant essentiellement du nombre croissant et de la mobilité des ennemis. C’est mignon sans être impressionnant graphiquement, ça se joue bien, bref, de quoi s’occuper quelques temps.

ASSEZ BIEN

Traysia
Nihon Telenet/Riot - 1992


Image Image

Traysia est un RPG comme la MD en a connu un certain nombre : vue de ¾ dessus, avec des sprites en SD, des combats au tour par tour avec une équipe de combattants aux capacités complémentaires et aux classes super classiques, le tout avec des graphismes indignes de la console, sans finesse, et avec des couleurs tristounes. Il est de plus mal optimisé, puisque le scrolling toussote à chaque mouvement de notre héros…
Classique, le jeu l’est aussi dans son pitch, avec une bande de gamins à peine sortis de l’adolescence (dont un héros qu’on devine un chouia amnésique) qui s’en vont sauver le monde avec leur bite et leur couteau. Rien de spécial à retenir de ce titre donc, qui en plus est évidemment terriblement difficile dès le début, mais qui a le mérite de démarrer rapidement au cas où on serait Game Over au premier combat.

MEDIOCRE
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron

Index du Forum » » Groblogs » » Groblog Shenron : exploration du romset Megadrive

2050 messages • page
1 ... 100101102103




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)