les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Groblogs » » Groblog Shenron : exploration du romset Megadrive
1934 messages • page
1 ... 3456789 ... 97
Auteur Groblog Shenron : exploration du romset Megadrive
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Persona 5 Strikers

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9638
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2011-08-23 21:37   [ Edité le: 2011-11-22 11:51 ]
Me revoilou !

Courrier des lecteurs : il paraîtrait que j'ai jugé un peu hâtivement Aero Blasters, qui, d'après certains, vaudrait bien mieux que ses deux premiers stages. J'approfondirai la question ultérieurement.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
ALIEN SOLDIER
(Treasure - Sega) - 1995




VISUAL SHOCK ! SPEEDSHOCK ! SOUNDSHOCK !
NOW IS TIME TO THE 68000 HEART ON FIRE !
For Megadrivers Custom

Tel est le message qui accueille le joueur à l’écran titre d’Alien Soldier. D’ailleurs qu’est ce qu’un Megadriver ? Et bien tout simplement, les possesseurs de MD étaient assez rares au Japon, envahi par les consoles de Nintendo. Ils constituaient donc une caste à part, et on les appelait les Megadrivers.

Le jeu annonce donc la couleur : ta console va en baver, et toi aussi. Et il ne ment pas.

Alien Soldier est un run’ gun dans lequel on incarne un poulet de l’espace (il y a une justification scénaristique, je vous rassure), Epsilon Eagle, et on doit tout simplement dézinguer tout ce qui se présente à portée. Enfin, simplement... Au début de la partie, on choisit 4 armes parmi 6 : un tir en rafale classique, un 3-Way, un Homing, un lance-flammes, etc. En cours du jeu, on ouvre le menu des armes (sans pause) avec A, on tire avec B, et on saute avec C. Il est également possible de fixer en plein saut, de marcher au plafond, de faire un dash, un contre, et surtout d’alterner entre deux modes de tir différents : un dans lequel on peut courir en tirant, et l’autre non.

Le jeu impressionne par le détail de ses graphismes et de son animation, tout à fait dans le style que Treasure a expérimenté avec Gunstar Heroes. Le design général du jeu est très particulier, et les monstres n’ont rien à envier à ceux d’Alien Storm. Mais c’est dans sa structure que le jeu est le plus original, car il s’agit en fait d’un enchaînement de boss, entrecoupés par de très courtes phases de tir classiques qui servent surtout à récupérer de l’énergie, car le jeu ne compte aucun temps mort.

Dire qu’Alien Soldier est difficile est un euphémisme. On se fait punir dès le début du jeu, puis, une fois qu’on a à peu près compris comment ça marche (le jeu ne gère pas le pad 6 boutons, qui n’aurait pas été du luxe), puis par le premier boss. On recommence, et si on gère à peu près contre le boss, on se fait avoir par le timer, très serré. On recommence, on passe au stage suivant, et ainsi de suite. Le jeu ne laisse aucun répit, et ne fait pas de cadeau.

Le souci, c’est que la jouabilité n’est pas franchement ni instinctive, ni souple. Le changement d’arme par un menu est pénible, le changement de mode de tir également, et la difficulté très élevée par ailleurs réserve le jeu à une élite dont je ne fais pas partie (et pourtant je ne me considère pas comme la moitié d’une crotte). S’il est très intéressant, Alien Soldier est à mon avis trop exclusif pour être un véritable chef d’oeuvre.

BIEN
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
ALTERED BEAST (Jūōki)
(Sega) - 1988
- Jeu terminé



J’ai cru comprendre que certains redoutassent (?) que je ne crache sur Altered Beast. Il est vrai que ce beat’em all, honnête adaptation de la borne d’arcade du même nom, n’est pas folichon. On incarne un centurion mort au combat, resuscité par Zeus pour sauver Athéna, enlevée par le vil Hadès. Pour nous aider, Zeus nous envoie des loups qui renferment des orbes qui font d’abord gonfler la musculature, nous rendant plus puissant, puis, au bout de 3, nous transforme en une créature mystique : loup, dragon, ours ou tigre-garou, qui possède des pouvoirs spécifiques.

Altered Beast faisait partie du line up de la Megadrive, et il est donc très juste techniquement, quoique très propore, et comporte quelques bugs d’affichage inhabituels sur la 16 Bits de Sega. Il est aussi un peu pataud, et scandaleusement court.

Mais je ne le descendrai pas en flammes : d’abord pour son principe original qui n’a plus vraiment été exploité dans le genre par la suite, pour son ambiance particulière et un peu glauque, qui me faisait flipper à l’époque, et aussi parce que ce fut mon premier jeu MD, que j’y ai passé des heures avec ma soeur, et que ce côté Madeleine de Proust m’empêche d’en dire trop de mal, même avec la meilleure volonté du monde.

MOYEN



  Voir le site web de Shenron
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7709
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2011-08-25 21:41
En effet, il est impitoyable le Alien Soldier, même en mode de difficulté "super easy" ! C'est vrai qu'il a une démarche qu'on peut qualifier d'exclusive. Etre balancé ainsi avec un personnage qui a tant que possibilités et qui doit se taper un premier niveau ou il faudra être parfait du début à la fin, ça peut décourager rapidement les joueurs "modestes".
Un jeu moderne te ferait commencer avec une seule arme et juste la possibilité de locker ton tir et de sauter. Les autres mouvements viendraient au fur et à mesure avec une difficulté qui augmente en même temps que tu maitrises ton perso. Là tu as tout, tout de suite, et tu ne sais pas quoi faire, pris de panique devant une telle adversité.

Mais bon, Rudolf va peut-être l'essayer et nous dire à quel point il est super facile une fois qu'on a compris 2 ou 3 choses !! (référence à son "torchage" de Ghouls n Ghost tout récent)

En tout cas, techniquement ça assure !

  Voir le site web de Sebinjapan
Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2011-08-26 00:17
(bonjour la réputation que je me taille, on me prend pour un... alien! il y a un peu d'exagération dans l'air, on en reparlera quand je serai un jour capable de finir l'horrible Super Mario Bros 2: the Lost Levels version NES ^^)

Alien Soldier, j'en ai déjà entendu parler en beaucoup de bien, ça a l'air effectivement chouette, mais je n'y ai jamais touché. On verra un jour.

C'est toujours la lettre A, donc il va bientôt y avoir la daube Astérix & the Great Rescue qui a "bercé" mon enfance (j'avais quand même réussi à le torcher).
Il y a aussi le jeu Animaniacs, de Konami. Un jeu que je ne vois jamais testé, et comme je n'y ai plus du tout rejoué depuis gosse, je ne sais pas ce qu'il vaut réellement. De mon seul point de vue de gosse, je l'avais apprécié à l'époque (et puis j'aimais bien la série animée quand ça passait sur la 3, avec les personnages cultes Minus & Cortex auxquels on est confronté dans le jeu). En plus, c'était traduit en français, ce qui était rare à l'époque. Je suis curieux de voir ce jeu prochainement abordé sur ce Groblog, avant que je le relance par curiosité pour voir ce que j'en pense aujourd'hui.

[ Ce Message a été édité par: Rudolf-der-Erste le 2011-08-26 00:30 ]
_________________

"Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt." Proverbe chinois


  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
Vovo
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1027565 pts.

Joue à ---===AIRMECH===--- Herzog Zwei is not dead !

Inscrit : Apr 18, 2002
Messages : 3029
De : chez moi.

Hors ligne
Posté le: 2011-08-26 08:21
Citation :
(référence à son "torchage" de Ghouls n Ghost tout récent)


Je ne suis pas d'accord. Rudolf a bien préciser que pour la version arcade il avait usé d'une trentaine de crédit



_________________

Image


Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Persona 5 Strikers

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9638
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2011-08-28 11:58   [ Edité le: 2011-11-22 11:52 ]
Bon, pas facile facile aujourd'hui (Animaniacs c'est la prochaine fois).
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
AMERICAN GLADIATORS
(Gametek) - 1991




American Gladiators est tiré de l’émission télévisée du même nom, diffusée aux USA de 1988 à 1993, dans laquelle des types déguisés en gladiateurs du futur (en gros, 1999 tel qu’on l’imaginait en 1988) s’adonnent à des épreuves sensées être physiques et balaises, mais qui rappellent surtout celles de Jeux Sans Frontières.

Le jeu reprend donc le principe de l’émission et nous fait enchaîner les épreuves : combat de coton-tiges géants, esquive de boulettes, parcours du combattant, etc. Si les épreuves en elles-mêmes ne sont pas toutes dénuées d’intérêt, le jeu se révèle particulièrement injouable, et à la faible réactivité des commandes s’ajoute une animation indigente. N’oublions pas les graphismes hideux, l’unique musique entêtante et les écrans de présentation des épreuves qui durent 3 plombes.

NUL
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
ANDRE AGASSI TENNIS
(Tecmagik) - 1992




Sorti en pleine Agassi mania (mais si, rappelez-vous, c’était quand il portait sa perruque !), André Agassi Tennis fait dans le classique en proposant un mode entraînement, tournoi et tournoi “skins”, qui je suppose comporte en plus un enjeu financier. Bizarrement, après avoir choisi son propre joueur (indice : Agassi est le meilleur), on nous demande également de choisir notre adversaire, ainsi que la surface : terre battue, herbe, béton ou indoor.

Le jeu n’est pas très beau, mais a fait l’objet d’un certain soin au niveau de l’animation. Enfin, disons plutôt de 25% d’entre elles, car il semble que les programmeurs aient oublié celle de la frappe dans la balle, ce qui fait qu’on a l’impression de jouer avec sa tête, ce qui nuit grandement à la jouabilité. En plus de certains choix étranges en termes de gameplay (notamment au niveau du service), le plus gros problème du jeu est qu’on n’arrive jamais vraiment à déterminer la position de la balle, surtout quand elle est en hauteur.

Et en plus c’est moche. Pfiou !

NUL

  Voir le site web de Shenron
spacecowboy
Gros pixel


Score au grosquiz
0001656 pts.

Joue à Bloodstained

Inscrit : Nov 29, 2005
Messages : 1998
De : Mons (Belgique)

Hors ligne
Posté le: 2011-08-29 14:30
Citation :
Le 2011-08-23 21:37, Shenron a écrit :

et aussi parce que ce fut mon premier jeu MD, que j’y ai passé des heures avec ma soeur, et que ce côté Madeleine de Proust m’empêche d’en dire trop de mal, même avec la meilleure volonté du monde.



En ce qui me concerne, Altered Beast fut mon premier jeu cartouche sur... Master System. Du coup, cette version MD m'a longtemps fait rêver. Imaginez-vous, j'avais fait le forcing auprès de mes parents pour acheter Altered Beast sur MS avec le stick Master system que je vous déconseille fortement, entre autres pour son côté déroutant avec le manche à utiliser de la main droite. Ce fut une grosse déception ! Tout ça pour dire que les sensations "arcade" n'étaient pas vraiment présentes sur MS et que la version MD était bien plus prometteuse.

Altered Beast, c'était l'un des mes jeux d'arcade préférés. Ambiance graphique et sonore, transformations (quelle claque à l'époque i), jouable à deux, boss impressionnants, etc. Altered Beast avait énormément de qualités en arcade. Personnellement, je pense que ces qualités sont toutes présentes dans la version MD. Je trouve que les deux premiers stages sont excellents. Graphiquement, c'est glauque à souhait dans les décors et les ennemis. On y ajoute d'excellentes musiques et deux gros boss fantastiques. Je n'en rajoute pas, c'est ce que je pense subjectivement. Ca se gâte après les deux premiers stages, je ne vais pas dire le contraire. Les musiques restent très bonnes, mais les stages sont moins jolis et les boss à la limite du ridicule.

En gros, je suis d'accord avec toi Shenron. C'est un jeu moyen globalement, mais (selon moi) excellent dans ses deux premiers stages.

Encore un petit détail. Tu parles d'un principe de jeu qui n'a pas été repris. Est-ce que tu penses uniquement aux transformations ou à la structure des niveaux ? Dans Altered Beast, il faut absolument avoir atteint la transformation en animal (après avoir capté trois boules d'énergie) pour affronter les boss de fin de niveau. Si l'on a raté une ou plusieurs boules d'énergie, le boss vient vous narguer mais ne vous combat pas; il faut poursuivre le niveau et aller chercher une ou des boules d'énergie supplémentaires. Est-ce que ce principe existe dans un autre jeu ?

À propos d'Aladdin, je trouve que c'est un jeu génial à relancer de temps en temps. Par contre, après une dizaine de minutes de jeu, je commence systématiquement à pester sur la maniabilité trop imprécise. Ca me gâche le jeu et, en fin de compte, je préfère la version SNES qui est beaucoup plus classique mais plus amusante à jouer.

Alien Storm est également un jeu que j'adore. Son côté décalé (principalement dans les présentations de stage) et ses graphismes propres me plaisent beaucoup. J'aime aussi les phases bonus à la Shinobi qui demeurent très chouettes à jouer.


[ Ce Message a été édité par: spacecowboy le 2011-08-29 14:36 ]
_________________

www.press-start.be


  Voir le site web de spacecowboy
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Persona 5 Strikers

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9638
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2011-08-29 14:48
Citation :
Encore un petit détail. Tu parles d'un principe de jeu qui n'a pas été repris. Est-ce que tu penses uniquement aux transformations ou à la structure des niveaux ?

Je pensais plutôt au principe de la transformation qui bouleverse complètement la palette de coups du personnage. Mais c'est vrai que le coup du boss qui s'en va si on n'est pas transformé était très original (mais au bout de 3 fois il faut quand même l'affronter, et sans la transformation c'est très compliqué).
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Persona 5 Strikers

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9638
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2011-09-01 20:59   [ Edité le: 2011-11-22 11:54 ]
ANIMANIACS
(Konami) - 1994



Les Animaniacs est une série de la Warner Bros. produite de 1993 à 1998. Créée après les Tiny Toons, elle en reprend la structure (les épisodes comportent en général 3 sketches) et à peu près l’esprit, mais en plus déjantée : elle n’a pas l’héritage des personnages cultes de la Warner à assumer, et se permet donc de sacrés délires, introduisant un paquet de personnages loufoques et se permettant souvent de briser le quatrième mur. On retiendra surtout les personnages de Minus et Cortex, ou encore le célèbre “Salut, Nounou !”.

Le jeu permet d’incarner les personnages phares de la série : Yakko, Wakko et Dot, qui rêvent de pouvoir approcher leurs héros de films préférés. Pour cela, ils décident d’ouvrir une boutique de souvenirs, et vont donc se procurer différents artefacts, qu’ils vont piquer sur les plateaux de tournage d’un film d’aventure à la Indiana Jones, d’un clone de Star Wars ou d’un Slasher.

Le jeu reprend le principe de Lost Vikings, chaque perso ayant une capacité qui lui est propre : Yakko peut mettre des coups de Jokari et bouger les caisses, Wakko frappe avec son marteau, et Dot fait des bisous. Il s’agit donc d’alterner entre les personnages pour passer les différents obstacles et ennemis. Le jeu est particulièrement user friendly, proposant un court niveau tutoriel et un premier stage à la difficulté croissante, mais qui devient vite élevée. Le jeu regorge de phases où on n’a pas vraiment le temps de réfléchir au choix du protagoniste (d’autant que le temps est très limité), de passages dans lesquels la marche à suivre n’est pas forcément claire tout de suite, ou pire, de pièges cruels qui font retourner en arrière, et il faudra se faire avoir avant de connaître la marche à suivre. Je suis même tombée une ou deux fois sur des deadlocks. De plus, malgré son côté réflexion, l’aspect plateforme n’est pas négligé, et on trouve quelques passages vraiment coton. Par contre, la jouabilité est vraiment nickel, le switch entre les persos est quasi instantané et les sauts sont précis.

Techniquement le jeu est très bon, fidèle au style et à l’esprit du DA. Seules les phases de dialogue interstage sont décevantes. On retrouve dans les décors tous les clichés du genre rencontré : par exemple, dans le stage à l’Indiana Jones, on a droit au boulet qui nous poursuit, à la fosse à serpents, ou encore au chemin invisible. L’humour est également présent à travers les dialogues, dont celui de l’intro où Yakko explique qu’il est tout à fait logique, à une époque où la convergence entre les différents médias est la norme, de trouver des personnages de DA dans un jeu vidéo...

Bonne note donc pour Animaniacs, mais pas excellente à cause de ses quelques approximations de level design qui cassent le trip.

BIEN
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
ANOTHER WORLD (Out of this World)
(Delphine Software - Virgin Games) - 1992



Je ne vous ferai pas l’affront de vous rappeler l’intrigue, le principe, ni même l’historique d’Another World. Mais du coup, n’ayant pas pratiqué moi-même l’original, je ne peux pas non plus vous dire si la conversion est fidèle ou pas. Un petit tour sur HC101 m’informe donc que les versions MD et SNES bénéficient d’un stage inédit.

Techniquement, par contre, ce n’est pas tout à fait la joie : le jeu n’est pas en plein écran, les couleurs ne sont pas aussi bien choisies que sur ordi, et les effets sonores sont un peu agressifs. Ceci étant, l’animation est aussi bonne que dans l’original, et puis le fond du jeu est le même : personnellement je dois avouer que le manque de réactivité des commandes et le côté impitoyable du soft me rebute un peu. Mais bon, est ce que je peux sérieusement mettre autre chose que...

BIEN
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
ANOTHER WORLD (Out of this World) - Sega CD
(Delphine Software - Interplay) - 1994



En 1994 est sortie sur Mega-CD une compilation d’Another World et de sa suite, Heart of the Alien, sous le nom charmant de “Heart of the Alien - Out of This World Parts I and II”. Comme je n’ai pas envie de me mélanger les pinceaux dans mes screens, je vous parlerai simplement d’Another World pour l’instant. La version Mega-CD (ou plutôt Sega-CD) est sensiblement plus jolie que la version MD, elle comporte aussi plus de bruitages (notamment pendant l’intro), ainsi que de nouvelles musiques, composées à nouveau par Jean-François Freitas. Rien de plus à ajouter, il s’agit sans doute du meilleur portage sur consoles.



  Voir le site web de Shenron
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7709
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2011-09-02 11:03
Il est bien chouette ce Animaniacs, très joli bien sur, et plutot jouable et intéressant. C'est pas du GRAND Konami, on est loin d'un Rocket Knight, mais j'aime bien.

Précisons qu'il est différent du Animaniacs SNES : pas les mêmes niveaux (dans leur structure en tout cas, les thêmes sont les mêmes), pas la même jouabilité, pas les mêmes caractéristiques au niveau des héros.

Je voulais juste être chiant et faire une remarque à propos de ta phrase "Le jeu reprend le principe de Lost Vikings, chaque perso ayant une capacité qui lui est propre".
J'ai remarqué qu'on utilise souvent la comparaison avec Lost Vikings dans des cas similaires, j'ai du le faire aussi et je l'ai lu récemment à propos du jeu Trine.
Sauf qu'en fait, Lost Vikings allait beaucoup plus loin dans cette gestion de persos différents, puisque les 3 persos se séparent pour accomplir des actions à différents endroits du niveau, s'entre-aidant pour permettre au groupe d'avancer. Ce qui donne une vraie valeur ajoutée de "réflexion / stratégie" au jeu de plate-forme.

Alors que dans Animaniacs, Arghhh Monsters ou Trine, ou encore Furry of the Furies, les différents persos forment une même unité, et le fait de passer d'un perso à l'autre n'a pas plus de pertinence en terme de gameplay que de choisir une autre arme ou un autre pouvoir dans un inventaire / menu alors qu'on dirige un perso unique. D'ailleurs, Pac in Time, la mouture Snes de Furries of the Furries fait exactement ça en remplaçant les 4 furries par un seul perso (Pacman) qui a différentes actions possibles au lieu d'une seule.

Bref, Lost Vikings a son truc à lui, pas repris dans énormément de jeux finalement (aucun ne me vient à l'esprit là maintenant). jouez-y
C'était ma petite réflexion du matin ...

  Voir le site web de Sebinjapan
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Persona 5 Strikers

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9638
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2011-09-02 16:05
Tu as raison, le raccourci est un peu rapide, mais c'est pour résumer l'idée
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Persona 5 Strikers

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9638
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2011-09-06 21:04   [ Edité le: 2011-11-22 11:55 ]
AQUATIC GAMES STARRING JAMES POND - Jeu dans ma collection (terminé)
(Vectordean - Electronic Arts) - 1992



Quand on n’a pas d’argent (ou qu’on est radin), il faut avoir des idées. Et à défaut d’avoir la licence des JO de Barcelone 92 (contrairement à US Gold), chez EA, on a une mascotte : James Pond. Et l’occasion est trop belle de le faire concourir dans ses JO à lui, dans des épreuves plus ou moins conventionnelles : course de vitesse, saut de haies, saut en hauteur, mais aussi trampoline (sur des éponges), course de monocycle, ou d’autres encore plus bizarres, comme celle où il faut nourrir des poissons avant qu’un pêcheur ne les attrape, ou encore où il faut, en dirigeant une otarie, rattraper des ballons avant qu’ils ne tombent sur la tête de vos congénères et les réveillent.

Autant vous dire que le but, voire le maniement de certaines épreuves sont assez obscurs en l’absence du manuel : vous auriez deviné, vous, que pour faire avancer le monocycle il faut faire des 360° avec la croix ? Heureusement que le jeu propose un mode entraînement !

Graphiquement le jeu est plutôt plaisant (davantage si on aime la touche “micro” qui trahit les origines de la série), mais la musique tape un peu sur les nerfs. Ce n’est pas mal non plus niveau contrôles, et il y a assez d’épreuves pour s’occuper un moment, car elles sont assez difficiles à maîtriser et les performances requises pour se qualifier assez exigeantes, mais j’éprouve de sérieux doutes sur le potentiel du titre en termes de pur plaisir de jeu, ne m’étant pas particulièrement éclaté sur ma session. Mais peut être qu’à plusieurs (jusqu’à 4 en alternance) c’est plus sympa, mais j’en doute.

MOYEN

----------------------------------------------------------------------------------------------------------
ARCH RIVALS
(Midway - Acclaim) - 1992



Développé à l’origine pour l’arcade, Arch Rivals est un peu l’ancêtre de NBA Jam, puisqu’il propose de s’affronter au basket à 2 contre 2, dans un match où à peu près tous les coups sont permis. La version MD ne propose qu’un mode exhibition, dans lequel, après ne pas avoir choisi son équipe (enfin si, on peut, mais en tirant les équipes au hasard jusqu’à tomber sur celle de son choix), on décide du joueur que l’on va contrôler, l’autre étant dirigé par la console, à l’aide de nos consignes.

Le jeu a le bon goût de proposer un guide très complet des commandes, mais en pratique, c’est le souk total, défendre relève de l’exploit tant les déplacements sont rapides et brusques, et les possibilités de jeu ne semblent pas énormes. Niveau technique, on touche le fond : sprites ridicules, animation inexistante, ambiance sonore à se défenestrer... Allez, les couleurs choisies donnent un petit côté cartoon au jeu pas désagréable. Mais ça reste moche. Et mou. Et pas intéressant pour un sou. Probablement un des pires jeux de la machine. Et dire qu’ils ont osé le mettre dans une VHS promotionnelle !

NUL

  Voir le site web de Shenron
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Persona 5 Strikers

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9638
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2011-09-11 16:48   [ Edité le: 2011-11-22 11:57 ]
ARCUS ODYSSEY
(Wolfteam - Renovation Products) - 1991




Arcus Odyssey est un jeu d’aventure à la Gauntlet, dans lequel le joueur doit récupérer une épée dans laquelle a été enfermée il y a 1000 ans la sorcière Castomira, avant qu’elle ne soit libérée et ne sème à nouveau le chaos. Pour cela, on a le choix entre un soldat, une archère, une guerrière et un mage. On parcourt des donjons labyrinthiques en 3D isométrique, en essayant de trouver les coffres contenant des sorts, et en réalisant des quêtes.

La jouabilité plutôt raide rend cependant la tâche difficile, et le choix de la 3D iso ne la facilite pas. Dans les passages étroits il est compliqué d’esquiver les tirs ennemis. L’absence de carte est également très préjudiciable, ainsi que des graphismes loin de casser la baraque, malgré quelques effets sympathique, comme les reflets à la surface de l’eau. Pour autant, j’aime bien l’ambiance qui se dégage du titre (les musiques sont minimalistes mais correctes), et je pense que le jeu est plus sympa à 2.

MOYEN
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
ARIEL THE LITTLE MERMAID
(Sega) - 1992




Attention, accident industriel ! Les jeux Sega sous licence Disney sont en général excellents, mais avec cette adaption du long métrage Disney, on ne boxe pas du tout dans la même catégorie.

On incarne au choix Ariel ou son père, Triton, qui doivent retrouver les sirènes transformées en trittons par la vilaine pieuvre Ursula. Il s’agit donc d’un jeu d’exploration, un peu comme Ecco. Ecco.. vous vous souvenez ? Ses décors splendides, ses musiques enchanteresses, la souplesse de sa maniabilité ? Et ben oubliez ! La Petite Sirène, s’il est correct graphiquement, a une animation indigente doublée d’une maniabilité assez horrible, et surtout d’une musique absolument horripilante, avec des morceaux orchestrés comme les pieds ponctués de petits bruits stridents. De quoi faire oublier les quelques bons points du jeu, comme la présence d’une carte bien fichue, ou la possibilité de devoir être aidé de Sébastien ou de Polochon pour dégager le passage en certaines occasions.

MEDIOCRE

  Voir le site web de Shenron
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Persona 5 Strikers

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9638
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2011-09-14 18:53   [ Edité le: 2011-11-22 11:58 ]
ARNORLD PALMER’S TOURNAMENT GOLF (Naomichi Ozaki no Super Masters)
(Sega - 1989)



Ce jeu de golf (qui ne fait jamais référence à Arnold Palmer durant le jeu, ce qui est logique puisque le titre ne lui est pas dédié au départ) prend le parti de la simulation. En effet, les paramètres laissés au choix du joueur sont nombreux.

Avant de débuter un tournoi, il est possible de choisir quels clubs prendre avec soi. Puis à chaque coup, on choisit évidemment son club (parmi une quinzaine), après avoir constaté la vitesse et la direction du vent, on choisit la position de ses pieds, ainsi que la puissance et la hauteur de son coup. Il est possible de demander l’avis de son caddie, mais au début il ne donnera que notre distance par rapport au trou. La progression dans le mode carrière améliorera non seulement les caractéristiques de notre golfeur, mais il sera également possible d’upgrader ses clubs, et les conseils du caddie seront de plus en plus précis.

Malheureusement, je n’ai pas pu voir tout ça, pour la bonne raison qu’il n’y a aucune indication sur les caractéristiques des clubs, on ne sait donc pas à quelle distance on peut tirer. En plus, on ne nous donne aucun conseil pour choisir le bon club avant chaque coup. Je n’ai trouvé nulle part une liste des clubs, ou même la notice du jeu. Dommage, car la prise en main est très simple par ailleurs.

Pour un titre de 1989, le jeu est plutôt beau : le sprite du golfeur est très grand et détaillé, les décors sont tout à fait corrects. La musique est un peu agaçante, mais on peut heureusement la désactiver. Enfin, le jeu est extrêmement dynamique, ce qui est loin d’être le cas pour tous les jeux du genre. Même si je n’ai pas pu aller bien loin, j’ai le sentiment d’avoir eu affaire à un très bon titre. Dans le doute, je ne mets que...

BIEN
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
ARROW FLASH
(Sega - 1990) - Dans ma collection (terminé)




Arrow Flash est un shoot horizontal sans prétention qui nous met aux commandes d’un vaisseau capable de se transformer en robot, un peu à la manière des Valkyries de Macross (Robotech), mais sans étape intermédiaire. La différence principale étant que les Valkyries sont bien moins rabougries que notre vaisseau, qui est mignon mais ne fait pas franchement peur.

Au fil des bonus ramassés, on peut disposer de trois tirs différents, de missiles et de modules qui encadrent notre vaisseau. Ce qui est intéressant, c’est que le comportement des tirs et des modules dépend de la forme du vaisseau, avion ou robot, tout comme l’Arrow Flash, super bonus qui peut soit envoyer une vague d’énergie dévastatrice, soit fournir un bouclier qui nous rend invulnérable.

Tout ceci est prometteur, mais malheureusement le jeu souffre de plusieurs problèmes : comme beaucoup d’autres à l’époque, il est très simple quand on est surarmé, et très diffiicile dès qu’on meurt, car on repart alors à poil. Il faut également être attentif à ne pas ramasser trop de bonus de vitesse, sous peine de se retrouver avec un engin incontrôlable. Mais surtout, le jeu est loin d’être beau. Si l’aspect dépouillé fait illusion au début (avec cependant quelques parallaxes), on se rend vite compte que les développeurs ne se sont pas foulés, en refourgant le même décor avec des teintes différentes, et des boss énormes mais complètement inertes. L’ensemble n’est cependant pas dénué de charme, surtout à grâce à l’excellente musique, particulièrement pêchue.

Dans l’absolu, Arrow Flash n’est pas formidable. Il y a 10 fois mieux sur la bécane. Mais il a un je ne sais quoi qui le rend sympathique, et je l’aime bien.

ASSEZ BIEN

  Voir le site web de Shenron
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7709
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2011-09-15 09:43
J'avais bien aimé Arcus Odyssey sur Super Famicom (appelé Arcus Spirits : les 2 versions semblent identiques). Je trouve la jouabilité pas mal, les persos se déplaçant rapidement, et les ennemis ayant le bon gout de trépasser sans qu'on doive les toucher 10 fois. Les 2 gros soucis qui m'ont fait lâcher le jeu, c'est d'une part la 3D iso qui fait que souvent on ne voit pas les ennemis qui se trouvent en bas de l'écran, et surtout le coté labyrinthique des niveaux, l'absence de carte étant vraiment gênant.

Dans Arnold Palmer, je n'ai pas trouvé non plus comment connaitre la "portée" des clubs. Je suppose donc qu'il fallait garder la notice sous la main, ou être sois-même un golfeur connaissant bien les caractéristiques des clubs. Dommage, le jeu a l'air bien, joli et réactif (par contre, pas évident de lire la force du vent avec la girouette là ...).

Arrow Flash j'aime bien aussi. Mais c'est marrant que tu accroches à celui-ci et pas à Aero Blasters qui est (je trouve) plus intéressant dans le genre "simple et efficace". Je suppose que c'est le design de Arrow Flash qui te plait plus avec son mecha transformable en avion à la Macross (et pas à la Gundam, hein Jika ).

  Voir le site web de Sebinjapan
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Persona 5 Strikers

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9638
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2011-09-15 11:41
Il faut que je redonne une chance à Aero Blasters, mais clairement j'ai un faible pour Arrow Flash et surtout pour ses musiques. Par contre je dois avouer que malgré mon amour pour les méchas, celui d'Arrow Flash n'est pas très inspiré !
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Persona 5 Strikers

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9638
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2011-09-18 11:52   [ Edité le: 2011-11-22 11:59 ]
ART ALIVE !
(Sega - 1992)




Art Alive! n’est pas un jeu, mais un logiciel de dessin et (vaguement) d’animation. On dispose de plusieurs outils de dessin standards (crayon, gomme, formes géométriques), ainsi que de sprites animés pour égayer un peu tout ça.

Le problème majeur d’Art Alive! est son manque de précision. On peut à peu près tout faire avec un logiciel de dessin basique et une souris. Sauf qu’Art Alive! ne gère pas la Mega Mouse, et même si on peut choisir la vitesse de son curseur parmi 4, dessiner correctement à la croix demande une infinie patience.

Le jeu souffre également de la palette restreinte de la MD, et de l’impossibilité de sauvegarder ses créations. Mais bon, de toute façon à moins de n’avoir que ça à faire de ses journées, on ne peut rien faire de bien. Si on m’avait acheté Art Alive! à l’époque, croyez-bien que j’aurais eu vite fait de retourner à mes feuilles et mes crayons !

MAUVAIS
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
ART OF FIGHTING

(Sega - 1992)



Cette adaptation du très impressionnant jeu de combat de SNK (la claque que j’ai prise en arcade !) est très fidèle à l’original. Pour rappel, dans le mode histoire, on incarne au choix Ryo Sakazaki ou Robert Garcia, adeptes du Kyokugen Karate, qui doivent délivrer Yuri, la soeur de Ryo, qui a été enlevée. Le mode histoire porte bien son nom puisqu’un semblant d’intrigue y est développé, et entre deux combats on retrouve les petites séquences de dialogue et de déplacement (à moto pour Ryo, en voiture pour Robert) présentes dans l’original. Les graphismes sont assez impressionnants, et si certains détails manquent (les zooms, les marques du combat sur les personnages), ils sont très fidèles à la version Neo Geo. Par contre, niveau animation, c’est un peu la dèche, avec des combattants raides comme des piquets. Idem pour les musiques, qui sont reconnaissables mais qui deviennent un peu désagréables quand elles montent dans les aigus.

L’essentiel reste la jouabilité, et là attention ! La version européenne est lamentable de ce point de vue ! Je ne sais pas si c’est dû au 50Hz, mais le jeu est proprement injouable, rien ne sort, je n’ai même pas réussi à vaincre Todo. Dans la version US, par contre, aucun souci. J’ai même eu plus de facilité à sortir les dragons que dans la version arcade, et le Haow Shokoken (qu’on peut apprendre très tôt dans le jeu sur MD) sort tout seul. Le jeu conserve d'ailleurs les coups de la version arcade (au moins en majorité, je ne connais pas assez l'original pour juger), et le principe de la barre de Ki à recharger.

Finalement, Art of Fighting est une bonne conversion, qui souffre des défauts de son modèle (difficulté un peu abusive, rigidité de l’animation) et qui n’égale pas Street Fighter II CE, ou même Samurai Shodown, mais il est à peu près au même niveau que Fatal Fury 1 ou 2, ce qui est déjà pas mal.

BIEN

  Voir le site web de Shenron
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, RE8, Dead Rising

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 28768
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2011-09-18 14:09
Wai l'autre elle dit bien alors qu'elle défonce le jeu Euro.

Faut préciser à la fin sinon en lisant en diagonale on pourrait croire que c'est un jeu bien ^^

Pour Art alive, c'est toi qui a desinné gohan ?
_________________

Image


Amindada
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1035760 pts.

Inscrit : Feb 02, 2006
Messages : 2388

Hors ligne
Posté le: 2011-09-18 18:17
Merci de ta régularité.

Par contre, contrairement à ce que tes oeuvre sur "art alive" prétendent. Goku et compagnie préfèrent nintendo. (c'est un art officiel)



spacecowboy
Gros pixel


Score au grosquiz
0001656 pts.

Joue à Bloodstained

Inscrit : Nov 29, 2005
Messages : 1998
De : Mons (Belgique)

Hors ligne
Posté le: 2011-09-18 20:18
Le problème, c'est que Art of fighting devient un jeu assez quelconque si tu lui enlèves les zooms et les persos gigantesques. Effectivement, la réalisation en mettait plein la vue en arcade. Par contre, on se rendait vite compte de sa rigidité par rapport aux meilleurs jeux du genre. Alors, si la réalisation n'est plus au top, Art of fighting n'a plus grand intérêt par rapport aux autres VS de chez SNK. En gros, il était plus facile d'adapter Fatal fury ou World Heroes. Si tu enlèves quelques éléments du décor sur ces deux jeux, beaucoup de gens n'y verront que du feu. En revanche, si tu enlèves les zooms d'Art of fighting, c'est déjà beaucoup plus flagrant.

Sinon, je ne savais pas que Sega avait fait ce genre d'adaptations. Je pensais que c'était Takara qui avait réalisé toutes les conversions des VS SNK sur Mega drive et SNES.
_________________

www.press-start.be


  Voir le site web de spacecowboy
stan w d
Pixel imposant


Score au grosquiz
0000315 pts.

Joue à Skyrim, Photoshop :)

Inscrit : Nov 21, 2005
Messages : 645

Hors ligne
Posté le: 2011-09-18 20:26
ARROW FLASH : tout comme toi, je trouve que ce jeu possède un "je ne sais quoi" qui le rend attachant, peut-être son côté dépouillé... Je l'ai trouvé sur une broc' et c'est son illustration de jaquette qui m'a fait craquer. A la première partie, j'ai trouvé ça naze, mais 2-3 heures plus tard, j'y suis revenu et me suis tapé pas mal de sessions dessus... Comme quoi.

ART ALIVE : je suis resté comme un con scotché dessus - une journée entière - à dessiner pixel par pixel, à faire mes dégradés à la main... (en ému y'a 6/7 ans peut-être). De mon côté, je suis un vieux briscard de l'illustration sur micro et j'avais commencé sur CPC (un log' dont j'ai oublié le nom mais qu'on contrôlait au joystick), puis ST (neochrome et Degas avec la souris)... Je suis du coup pas trop d'accord avec ta phrase de conclusion : les crayons et le papier, c'est seulement différent.
_________________

Ca passe, ca paaaaaasssssee, p'tain, ça passe pas...


  Voir le site web de stan w d

Index du Forum » » Groblogs » » Groblog Shenron : exploration du romset Megadrive

1934 messages • page
1 ... 3456789 ... 97




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)