les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Gromatches » » #02 - La Dreamcast est-elle sortie trop tôt ?
88 messages • page
12345
Auteur #02 - La Dreamcast est-elle sortie trop tôt ?
petitevieille
Grossier personnage

Score au grosquiz
0008865 pts.

Joue à Crazy Taxi, Sega Rally

Inscrit : Mar 08, 2002
Messages : 9969
De : The cable car, puis Pizza Hut™.

Hors ligne
Posté le: 2010-12-30 15:31
A l'époque de la Plaie 1, ISS Pro Evolution c'était limite un truc de gamer, un jeu de foot pointu qui n'a sans doute pas immédiatement conquis le grand public, lequel a dû attendre quelques années avant que PES ne devienne une licence grand public.
D'ailleurs en brocante on trouve des brouettes de Fifa 9x, de Ronaldo V-Football, et autres merdes. Plus rarement les ISS PE.

Sinon je parlais de MSR pour montrer que sur le marché du jeu de caisses nextgen en novembre 2000, entre la PS2 et la DC, le choix était vite fait. Sauf pour un certain public.

  Voir le site web de petitevieille
Vovo
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1027565 pts.

Joue à ---===AIRMECH===--- Herzog Zwei is not dead !

Inscrit : Apr 18, 2002
Messages : 3029
De : chez moi.

Hors ligne
Posté le: 2010-12-30 16:09
Citation :
Le 2010-12-30 14:43, Kimuji a écrit :

GT c'est une vraie célébration de l'industrie automobile, si tu retires tout le tralala autour des marques, il s'en vendra autant qu'un jeu de course bien foutu mais sans licence, c'est à dire correctement mais sans provoquer de ras de marrée.


Entièrement pas d'accord sur ce point.
Le 1er GT à fait un vrai carton alors que 90% des véhicules qu'il proposait étaient des modèles japonais. Modèles dont le folklore video-filmo-tunning n'avait pas encore explosé.
Point de béhèmes, de mercos, de chevals cabrés ou de taureaux cornus sur des carrosseries jaunes, rouges ou noires.
Non, il fallait se farcir des modèles d'occasions nippons aux lignes molles*, aux noms intersidéraux. Et quand tu as envie d'une voiture qui a de la gueule , tu n'as le choix pour ta bourse qu' à des Soarer, des Toyota Chaser, des Skyline familiale de toutes époques. Ca avait le mérite au moins d'élargir sa culture personnelle, vu que chaques véhicules bénéficiaient d'une petit historique.

Bref, GT, premier du nom, il fallait s'accrocher pour se dégoter des voitures bandantes.
Et pour un Européen, ça aurait put être des voitures extratérestres où de fiction, le jeu aurait eu le même succés.

Sa (ses) suite n' a fait quétoffer son contenus et répondre aux attentes des joueurs (Muscle car, voiiures de toutes origines, courses de rally, et tant d'autres choses.)


*ce n'est pas une critique de ma part, c'est ce que j'ai ressentit en découvrant le jeu à sa sortie. Depuis, je suis devenus un inconditionnel de ces véhicules. Et plus ils sont méconnus et moche et plus ça m'interesse.
_________________

Image


nicko
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0004797 pts.

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 7541

Hors ligne
Posté le: 2010-12-30 16:24
Citation :
Le 2010-12-30 16:09, Vovo a écrit :
Bref, GT, premier du nom, il fallait s'accrocher pour se dégoter des voitures bandantes.
Et pour un Européen, ça aurait put être des voitures extratérestres où de fiction, le jeu aurait eu le même succés.


Il y avait tout de même quelques Aston Martin et des TVR. Coté US, des Corvettes et la Viper. Et coté Jap il y avait quand même des voitures qui ont de la gueule et sont connues ici comme les Supra, les NSX, RX7 etc…

Kimuji
Pixel monstrueux


Joue à Pillars of Eternity

Inscrit : Jul 04, 2005
Messages : 4372

Hors ligne
Posté le: 2010-12-30 16:45
Et les Subaru etc... Je suis plutôt de l'avis de nknico (évidemment), les ingrédients fondamentaux étaient déjà là dès le premier GT, et le gros coup a été réalisé avec la suite de la série tant attendue sur PS2, un épisode parfaitement calibré pour faire fantasmer avant même sa sortie.

Citation :
Bref, GT, premier du nom
Justement GT1 il est sorti sur PS1, c'est pas lui qui nous intéresse en premier lieu. Celui qui a généré une énorme attente et conquis tous les inconditionnels de Turbo sur M6 c'est l'opus prévu sur PS2.

nicko
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0004797 pts.

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 7541

Hors ligne
Posté le: 2010-12-30 17:03
Pour ne pas faire totalement hors sujet en parlant de GT, SEGA avait essayé de donner la réplique sur Dreamcast avec SEGA GT. On attendait alors encore GT 2000 (rebatisé GT3) quand il est sorti …mais la copie n'atteignait pas le niveau de l'original.

Vovo
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1027565 pts.

Joue à ---===AIRMECH===--- Herzog Zwei is not dead !

Inscrit : Apr 18, 2002
Messages : 3029
De : chez moi.

Hors ligne
Posté le: 2010-12-30 17:33
Les véhicules occidentaux que vous citez font parties des 10% restant. Je ne les ai donc pas exclus en tapant mon texte.

Pour faire court , ce ne sont pas les modèles japonais qui ont fait le succès de cet ous, mais bel et bien ses qualités intrinsèque hors normes pour l époque.


_________________

Image


Silver
Pixel digne de ce nom


Inscrit : Jan 08, 2003
Messages : 175

Hors ligne
Posté le: 2010-12-30 19:13
Petitevieille, entre MSR et Ridge Racer V, mon choix est vite fait : Ridge Racer V !

Les gouts et les couleurs, tu connais... ^^

  Voir le site web de Silver
Vovo
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1027565 pts.

Joue à ---===AIRMECH===--- Herzog Zwei is not dead !

Inscrit : Apr 18, 2002
Messages : 3029
De : chez moi.

Hors ligne
Posté le: 2010-12-30 19:55
Dans le style Ridge River, la Dream proposait quoi ?
J en reste à Vanishing Point, bien que je le considère plus comme un Burn Out avant l' heure.....sans jauge de boost.
_________________

Image


nicko
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0004797 pts.

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 7541

Hors ligne
Posté le: 2010-12-30 21:37
Dans le style Ridge ? On aurait pu avoir Daytona 2 ou Scud Race mais ils n'ont jamais été convertis.

Il y a bien Hydro Thunder, c'est des courses de bateaux mais c'est très arcade.

Esteban
Gros pixel



Joue à Dirt Rally 2.0, Marvel's Spiderman, GT7

Inscrit : Jan 28, 2003
Messages : 1855
De : la planète Mars(eille)

Hors ligne
Posté le: 2011-01-01 17:54
Citation :
Le 2010-12-30 15:31, petitevieille a écrit :

A l'époque de la Plaie 1, ISS Pro Evolution c'était limite un truc de gamer, un jeu de foot pointu qui n'a sans doute pas immédiatement conquis le grand public, lequel a dû attendre quelques années avant que PES ne devienne une licence grand public.
D'ailleurs en brocante on trouve des brouettes de Fifa 9x, de Ronaldo V-Football, et autres merdes. Plus rarement les ISS PE.


Je ne suis pas tout à fait d'accord. ISS est peut-être resté confidentiel jusqu'à la version Pro evolution, vers 2000. Mais dès cette version, et la version suivante (ISS Pro Evolution 2), c'était le jeu de foot le mieux mis en avant, et le plus "populaire", y compris chez les amateurs de foot qui ne lisaient pas la presse. Et c'est aussi une des fois où le grand public s'est rangé du côté de la qualité plutôt que de l'habillage. A l'époque, mes proches et moi, ça ne nous éclatait pas vraiment de jouer à un beau jeu sans aucune profondeur (Striker, Fifa), plutôt qu'un jeu qui tentait de reproduire fidèlement (au moins dans ses intentions), les sensations et le fonctionnement du sport en question.
Si l'on trouve plus de jeux de foot de merde dans les brocantes, c'est peut-être aussi du au fait que les PES et les ISS PS sont les plus recherchés (ils restent moins longtemps en rayon), ou ceux dont on ne se sépare pas.

Et la DC a aussi connu un jeu de foot aussi pourri et alléchant que FIFA à l'époque : UEFA Striker, avec un gameplay tout aussi bidon et des licences "kékés" comme tu dis.

Après, le premier bon jeu de PS2 est sorti au lancement de la console : c'est SSX. LA première fois que je l'ai vu, ça m'a mis une vraie claque, et le jeu est extrêmement bien fini et prenant, vraiment pas une sortie baclée de circonstance.

Je pense d'ailleurs plus que c'est la longévité surprenante de la Playstation qui a tué la DC dans l'oeuf (avec ce que ça comporte de licences exclusives encore en activité à l'époque, comme GT, Final Fantasy, ISS, Metal Gear Solid à la rigueur), cette dernière ne venant pas proposer au grand public ce qu'il attendait, à savoir : "ça fait deux ans que ça stagne dans le jeu vidéo : voici la révolution" ; mais plutôt "vous vous éclatez encore sur la PS, mais nous on sort une nouvelle console avec plein de bons jeux "différents"".


Pour ce qui est de MSR, malgré toutes les qualités inhérentes à ce jeu, on peut lui reprocher sans être un kéké, qu'il est impossible de faire une partie vite-fait en bénéficiant du pléthorique garage : le mode arcade m'a grandement déçu, alors que je voulais montrer à un ami toutes les voitures du jeu, j'ai été limité aux quelques unes présentes dans mon garage. Comme démonstration, on a connu mieux. Et Sega GT, dans le genre "pâle ressucée", on n'a pas fait mieux. Rigolo cinq minutes, mais GT dominait largement dans tous les compartiments (hormis graphique).

Après, pour ce qui est du jeu en réseau, pas de mystère : ça devient populaire quand c'est gratuit et/ou pratique : j'allume la console, branchée de façon simple, et sélectionne "online" et c'est parti. Donc, la DC ou la PS2, c'était pas vraiment taillé pour le succès.

Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Lost Judgment

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9685
De : Massy

Hors ligne
Posté le: 2011-01-01 19:52
Citation :
Et la DC a aussi connu un jeu de foot aussi pourri et alléchant que FIFA à l'époque : UEFA Striker , avec un gameplay tout aussi bidon et des licences "kékés" comme tu dis.

Je l'avais acheté, celui-là. Je n'ai jamais marqué autant de buts sur des retournés acrobatiques de toute ma vie.

Citation :
Après, pour ce qui est du jeu en réseau, pas de mystère : ça devient populaire quand c'est gratuit et/ou pratique : j'allume la console, branchée de façon simple, et sélectionne "online" et c'est parti. Donc, la DC ou la PS2, c'était pas vraiment taillé pour le succès.

C'était quand même pas bien sorcier de jouer ou de profiter des fonctionnalités online sur DC. Justement, on avait un menu "online", on arrivait dans un lobby, on trouvait une partie et en avant. Chu Chu Rocket fut ma première expérience de jeu online, et j'ai trouvé ça bête comme chou, d'autant que ça commençait à coïncider avec l'arrivée des forfaits illimités. Et quand j'étais étudiante, j'étais bien contente d'avoir un accès Internet chez moi sans avoir à acheter de PC.
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
Wild_Cat
Anarchy in the UK


Score au grosquiz
0031906 pts.

Joue à MusicMan Sterling 5

Inscrit : May 01, 2002
Messages : 11115
De : Laval, de l'autre côté du pont

Hors ligne
Posté le: 2011-01-01 20:49
Citation :
Le 2011-01-01 19:52, Shenron a écrit :

C'était quand même pas bien sorcier de jouer ou de profiter des fonctionnalités online sur DC. Justement, on avait un menu "online", on arrivait dans un lobby, on trouvait une partie et en avant.


Et on payait à la minute, et il fallait que la console soit reliée à une prise téléphonique (pour ceux d'entre nous qui étaient lycéens à l'époque, c'était déjà miraculeux en soi d'en avoir une dans la chambre, et la plupart du temps elle était déjà occupée par le PC), et on se faisait pourrir par les parents parce qu'on bloquait le téléphone (rappelez-vous, la magie du 56k). Tout ça pour jouer à Chu Chu Rocket, bon, voilà quoi.

La première console à avoir eu un online crédible, c'est la Xbox première du nom: lorsqu'elle est arrivée, l'ADSL était en train de finir de se généraliser, et comme elle était munie d'un port ethernet et pas d'un modem, on n'avait qu'à la relier à un bout du LAN. On pouvait alors y jouer comme on voulait, sans déranger rien ni personne, sans contraintes horaires ni de durée, et sans payer quoi que ce soit d'autre que l'abonnement au Live.

C'est seulement dans ce genre de conditions que le online sur console (à vrai dire, le online tout court -- sur PC aussi, c'était anecdotique avant l'arrivée de l'ADSL) a vraiment pu se développer et toucher le grand public (dont je rappelle la caractéristique principale: il joue pour se détendre et ne veut pas avoir à faire d'efforts).
_________________

https://twitter.com/MaxNoelBass
https://www.youtube.com/c/TheTiberianSons


petitevieille
Grossier personnage

Score au grosquiz
0008865 pts.

Joue à Crazy Taxi, Sega Rally

Inscrit : Mar 08, 2002
Messages : 9969
De : The cable car, puis Pizza Hut™.

Hors ligne
Posté le: 2011-01-02 16:10
Il y avait bien le broadband adapter, pas distribué chez nous et hors de prix sinon, pour utiliser de l'ethernet.

D'ailleurs le online sur DC été à l'origine d'une grand frustration, quand je me suis rué sur Bomberman Online (l'ancêtre de la version xbla) et que le jeu en ligne a été coupé un mois après la sortie.

  Voir le site web de petitevieille
Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2011-01-03 12:14
Je pense pas qu'il faille limiter l'avance de la Dreamcast sur son époque à sa seule connection online.

La Dreamcast est pour moi une console qui est sortie un poil trop tôt car elle a dessiné beaucoup de choses du paysage du jeu vidéo actuel. Cependant, tout n'était pas en place (techniquement et au niveau de l'état d'esprit des joueurs) pour que cela fonctionne immédiatement et du coup, je crois qu'elle a essuyé les plâtres.

On l'a déjà dit, mais la Dreamarena, c'était clairement trop en avance sur son temps car d'une part, la technologie ne suivait pas (l'ADSL n'étant pas encore en place à l'époque), et d'autre part, les joueurs n'étaient pas encore habitués au jeu en réseau (du moins sur console). Microsoft a d'ailleurs connu un problème similaire avec le Xbox Live de la première Xbox, qui a mis du temps à décoller mais qui a finalement explosé avec la 360.

On peut également voir la DC comme une console en avance sur son temps au niveau de l'état d'esprit des joueurs. Parce que la Dreamcast a fait le pari du hardcore gaming. La dreamcast était une console destinée aux gamers, à la compétition et les campagnes de pub de Sega de l'époque étaient dans cette direction là.



De la compétition, du score, du challenge. Ca, à mon avis, c'était le mot d'ordre de la Dreamcast. Et c'est là que la Dream est sortie trop tôt à mon avis : ce que voulait Sega, c'était un service de jeu en réseau avec du score, des défis, des joueurs qui se challengent.... De là à voir les succès, les listes d'amis ou les leaderboards mondiaux du Xbox Live, il n'y a qu'un pas. La Dreamcast voulait être à mon avis une plateforme de hardcore gaming communautaire. Chose impossible techniquement à l'époque et pas du tout dans l'esprit des joueurs à cette époque (on est plus dans la mouvance de l'arrivée du casual gaming et des party games, Singstar en tête).

Une pub résume pour moi cette idée :



Une salle d'arcade en réseau. Voilà ce que devait être la Dreamcast. Ce n'est pas pour rien que la Dreamcast fut la première console à proposer très fréquemment des leaderboards online, pour faire renaitre cette idée de high scores à défoncer. Des jeux comme Sega Rally, Daytona USA ou F355 proposaient des time attacks comme ce que l'on peut voir aujourd'hui sur les consoles modernes.
Voilà pourquoi les jeux arcade de Sega se trouvaient aussi bien sur la console. Ceci dit, l'infrastructure nécessaire pour supporter cette idée-là n'était pas présente. Le Xbox Live ou le PSN reprennent aujourd'hui cette idée, et l'exploitent de fort belle manière.

Dans le Player One 100, Philippe Reneaudin, directeur marketing de Sega France, répondait à la question "A qui se destine la Dreamcast ?":
"A plusieurs types de joueurs. Grâce à de réelles innovations technologiques, elle satisfera immanquablement les hardcore gamers. Le marché ayant beaucoup évolué ces dernières années, nous espérons que la Dreamcast touchera également un public d'adultes dont l'âge oscille entre 20 et 35 ans"

http://download.abandonware.org/magazines/Player%20One/playerone_numero100/PlayerOne_N100-Page%200034.jpg
Je pense que cela confirme un peu cette idée, comme quoi la Dreamcast se voulait une machine de gamers, une console de challenge et de scores à battre. Et comme je l'ai dit, je pense que cette philosophie était trop en avance sur son époque (le support matériel manquait et la PSone puis la PS2 brassaient au contraire dans le grand public).

D'une certaine manière, je trouve que l'esprit de la Dreamarena et donc de la Dreamcast a bâti la Xbox et le Xbox Live. Certains voient la Xbox comme le successeur spirituel de la Dream, et je trouve que l'idée se défend. Si Sega avait eu les reins plus solides et si la DC avait attendu la démocratisation du jeu en réseau et l'explosion des possibilités online de la plateforme, Sega aurait peut être pu rivaliser avec Sony comme Microsoft l'a fait.

Kimuji
Pixel monstrueux


Joue à Pillars of Eternity

Inscrit : Jul 04, 2005
Messages : 4372

Hors ligne
Posté le: 2011-01-03 13:20
Je dirai plutôt que parier sur les "hardcore gamers" était une mauvaise idée commercialement parlant (mais une bonne idée du point de vue de l'esprit).

petitevieille
Grossier personnage

Score au grosquiz
0008865 pts.

Joue à Crazy Taxi, Sega Rally

Inscrit : Mar 08, 2002
Messages : 9969
De : The cable car, puis Pizza Hut™.

Hors ligne
Posté le: 2011-01-03 14:05
Du pur Sega.

C'est aussi pour ça qu'on aime tant la Dreamcast.

  Voir le site web de petitevieille
Wild_Cat
Anarchy in the UK


Score au grosquiz
0031906 pts.

Joue à MusicMan Sterling 5

Inscrit : May 01, 2002
Messages : 11115
De : Laval, de l'autre côté du pont

Hors ligne
Posté le: 2011-01-03 14:31
Plus que le choix des hardcore gamers, c'est le choix de l'arcade qui a posé problème. Comme le souligne Jika, la Dreamcast, c'est du time attack, du score attack, de la pêche au one-credit... Bref, de l'arcade pur jus à un moment où l'arcade était en train de mourir. Et il y a un sacré nombre de hardcore gamers (moi le premier) qui n'en ont finalement plus grand chose à faire, de l'arcade (exception de quelques rares genres comme la baston 1v1), ou en tous cas, pas assez pour payer tous les jeux plein pot.

A la sortie de la Dreamcast, j'avais une N64 et une PS1, et je n'ai rien vu dans la ludothèque de la petite blanche Sega qui m'ait donné une envie incontrôlable d'en avoir une. Lorsque j'ai acheté une autre console, c'était une PS2, et (précisons que je déteste le foot et que Gran Turismo provoque chez moi un ennui profond) c'était au moment de la sortie de Devil May Cry et après l'annonce de MGS2. Et j'ai pris avec une petite bombe surprise venue de nulle part: GTA3, l'une des grosses claques techniques et ludiques de cette génération.

Ces jeux, c'était du hardcore, du vrai (on me dira que les racailles jouent à GTA3 pour énerver Familles de France, je répondrai qu'écraser des piétons pour le fun, c'est peut-être 5% du contenu du jeu et je mets au défi quiconque de le faire pendant plus de 10 minutes sans se faire chier comme un rat mort), et la Dreamcast n'avait pas d'équivalents. C'est sûr, des shoots et des Outrun-like, il y en avait des kilotonnes, mais des RPG, sorti de Grandia 2 et de Skies of Arcadia (tous deux portés sur d'autres machines par la suite), il y a eu quoi?

La Dreamcast n'était pas la console de tous les hardcore gamers mais celle des hardcore gamers arcade -- autrement dit, une niche dans une niche. Quand on a besoin d'un succès énorme pour rester à flot, c'est suicidaire.

_________________

https://twitter.com/MaxNoelBass
https://www.youtube.com/c/TheTiberianSons


Vovo
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1027565 pts.

Joue à ---===AIRMECH===--- Herzog Zwei is not dead !

Inscrit : Apr 18, 2002
Messages : 3029
De : chez moi.

Hors ligne
Posté le: 2011-01-03 15:21
Pour la ludothèque de la Dreamcast, j'ai parfois l'impression que Sega s'est retrouvé en partie dans la même situation qu'avec leur Master System.
Devoir trouver des éditeurs/développeurs qui réserveraient leurs gros projets pour la DC au détriment de Nintendo ou Sony.
Mais aussi multiplier le nombre de studio en les prenant chez la concurence.

Les développeurs programmaient des jeux pour PSX et métaient en chantier des titres pour la PS2. La première plateforme assurait un parc de distribution où la vente de jeu est grandement facilité, la seconde s'annoncait comme la console la plus prométeuse de tous les temps.
Pourquoi lors développer un titre juste pour la Dream ?

Sega ne pouvait compter que sur eux même, encore une fois.

Même si de gros éditeur ont pointé leur nez, plus que sur la Master System, la plupart lui ont tourné le dos. Comment dans ces cas là obtenir une ludothèque rivalisant avec celle de la PS2 ?
Pourtant ceux qui ont fait le choix du support de Sega ont pour beaucoup fait du bon boulot.
En fait, même si Sega à donné une ligne vidéoludique à sa Dreamcast sous le thème du jeu d'Arcade, rien n'empêchait les éditeurs de faire quelque chose de plus ambitieux que du time attack. De ne pas pecher par facilité.

On parle aussi du fait, sur ce topic, que les joueurs consoles, et les infrastructures aussi, n'étaient pas pret au jeu en ligne. Mais les éditeurs non plus. Inclure des modes de jeux en ligne n'était pas quelques choses où les éditeurs se retrouvaient, car cela était sinonyme d'infrastructure (serveur, maintenance, temps et couts de développement, personnels) et donc de surcout que l'éditeur devrait assumer pour une rentabilité encore mal évaluée.
Et sur ce point Sony n' a pas fait mieux que la Dream, avec sa console révolutionnaire.
Il aura fallut Microsoft et son concept du Xbox Live. Et encore, comme le dit Jika, ils ont travaillé au corps pour que celui s'émencipe enfin.


_________________

Image


Silver
Pixel digne de ce nom


Inscrit : Jan 08, 2003
Messages : 175

Hors ligne
Posté le: 2011-01-03 19:02
Citation :
Le 2011-01-03 12:14, Jika a écrit :

Des jeux comme Sega Rally, Daytona USA ou F355 proposaient des time attacks comme ce que l'on peut voir aujourd'hui sur les consoles modernes.

Le Net Ranking de Sega Rally 2 était vraiment excellent, mais bordel, où est le mode online ? Idem Pour Daytona et F355 ?

Citation :
Le 2011-01-03 15:21, Vovo a écrit :

Sega ne pouvait compter que sur eux même, encore une fois.

Et encore une fois, ils ont fait les choses à moitié !

Je ne regrette absolument pas mon achat (la semaine de sa sortie), mais je regrette surtout l'absence d'un vrai mode online sur des jeux mythiques de Sega.

De plus, où est Scud Race ? Ou est Agartha ? Et j'en passe...

  Voir le site web de Silver
dante2002
Déterreur de topics


Score au grosquiz
0002009 pts.

Joue à Le GamePass sur la Serie X

Inscrit : Feb 10, 2003
Messages : 5326
De : METZ

Hors ligne
Posté le: 2011-01-03 20:00
La dreamcast :

- Sega Rally
- Soul Calibur
- Dead or Alive (plus beau que sur ps2)
- Virtua Tennis (sans doute le jeu auquel j'ai le plus joué sur dreamcast).


MAIS, la dreamcast c'est aussi:
- le première console "pas fiable" qui est sortie sur le marché
- la manette la plus pourrie depuis la jaguar
- une console SEGA



_________________

Image


  Voir le site web de dante2002

Index du Forum » » Gromatches » » #02 - La Dreamcast est-elle sortie trop tôt ?

88 messages • page
12345




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)