les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Que vaut la série des Crash Bandicoot ?
114 messages • page
123456
Auteur Que vaut la série des Crash Bandicoot ?
Kaede
Pixel monstrueux


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 4651

Hors ligne
Posté le: 2017-10-03 18:14   [ Edité le: 2017-10-03 18:19 ]
Pas vraiment d'accord sur la difficulté pour le coup, j'ai trouvé que le dosage était pas trop foireux.

Je suis rassuré de voir que je suis pas le seul à avoir remarqué le cochon qui court au-dessus du vide Bien ridicule en effet, même si c'est un détail.
Perso ce qui me gêne le plus c'est la maniabilité lourde et perfectible (notamment : quand on est au bord d'une plateforme non escarpée, on peut glisser), doublée d'une lisibilité parfois pas irréprochable, 3D oblige. Je trouve aussi la camera fonctionnelle mais perfectible : sur les niveaux à progression horizontale et vue rapprochée, elle vire de droite ou de gauche trop rapidement quand on appuye à gauche/droite, ce qui couplé à la fluidité toute modérée (30fps) est désagréable.

Bien sûr, les gemmes j'y pense même pas (et encore moins après lecture des doléances de MTF), le jeu est assez difficile pour moi à la base, et ne me passionne pas assez pour que j'y recherche la perfection

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Sekiro, Daymare, Mario Odissey

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 25710
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2017-10-03 19:28
une point de sauvegarde qui disparait dès qu'on l'utilise ???? je deteste ça

Ils ont pas mis des vrais checkpoint dans le remake alors ? je suis tristesse
_________________

Image


nicko
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0004797 pts.

Joue à Virtua Racing (switch)

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 7336

Hors ligne
Posté le: 2017-10-03 19:48
Citation :
Le 2017-10-03 19:28, RainMakeR a écrit :

une point de sauvegarde qui disparait dès qu'on l'utilise ???? je deteste ça

Ils ont pas mis des vrais checkpoint dans le remake alors ? je suis tristesse


Rain 2 (deux) posts au dessus :

Citation :
Le 2017-10-03 13:11, Erhynn Megid a écrit :
Dans la "N'sane Trilogy" sur PS4, on peut sauvegarder en chaque niveau et autant de fois qu'on le souhaite, et ce pour les trois jeux

Bigby
Pixel de bonne taille



Inscrit : Sep 08, 2017
Messages : 393

Hors ligne
Posté le: 2017-10-03 20:20   [ Edité le: 2017-10-03 20:48 ]
Le premier Crash Bandicoot est un jeu difficile (mais il y a pire franchement dans l'histoire du jeu de plate-forme), clairement, mais je le trouve assez juste dans sa difficulté. Au contraire de Kaede, je trouve que le jeu a une très bonne lisibilité (contrairement à Crash 2), il n'est pas du genre à nous mettre des pièges vicieux impossibles à anticiper. Et chaque niveau au début nous enseigne un nouvel élément de gameplay en sûreté, afin qu'on ne soit pas pris en traître dans la suite du niveau quand on le retrouvera dans des situations plus périlleuses.

Et puis c'est un plaisir de maîtriser de mieux en mieux les sauts, on connaît mieux les niveaux et on se rend compte qu'ils sont bourrés de secrets (très ingénieux, plus que dans Crash 2 et 3), donc ça incite à les refaire. Moi je peux vous dire que finir le jeu avec toutes les gemmes, on ressent une fierté incroyable, c'est un truc de dingue ! Le jeu récompense vraiment le joueur dans ses efforts.


A côté, je trouve que Crash 2 est difficile pour de mauvaises raisons :

- on nous demande plusieurs fois de revenir en arrière quand il y a des embranchements pour détruire des caisses, sauf que depuis Crash 1, la caméra s'est rapprochée du sol, donc on ne voit plus grand chose quand on court vers la caméra. Même problème dans les niveaux de poursuite, genre Un-bearable : on ne voit pas où on court, on se fait avoir trop souvent par des pièges impossibles à anticiper, on n'a pas le temps de savoir s'il faut sauter par-dessus un trou ou glisser sous une barrière de laser. Dans Crash 1, ça n'arrive jamais dans les phases où on se fait poursuivre par un rocher : on voit beaucoup mieux, la caméra est plus reculée, et la jouabilité moins complexe (il faut sauter, un point c'est tout, pas de risque de se planter parce qu'on a sauté au lieu de glisser ou inversement). Et quand il y a des embranchements et qu'il faut faire demi-tour pour détruire des caisses, pareil, la visibilité est meilleure dans Crash 1 car la caméra est plus reculée alors que dans Crash 2 on marche trop à l'aveuglette.

- dans Crash 2, tous les niveaux de neige sont chiants, à cause d'une maniabilité absolument immonde sur la glace ! Je n'ai jamais vu un tel foirage pour des plates-formes glissantes dans un jeu de plate-forme ! On patine trop au démarrage (certes c'est réaliste, mais des fois il faut savoir mettre de côté le réalisme si ce n'est pas fun à jouer), et quand Crash se retrouve bloqué contre un muret, on pourrait croire qu'il est immobile, mais pas du tout car s'il saute par-dessus le muret il reprend sa glissade à la même vitesse qu'avant comme si elle n'avait jamais été interrompue par le muret. Frustrant et illogique !

- les phases où on monte sur un ours polaire, j'ai détesté. Il y a en particulier un niveau qui se passe de nuit : on voit que dalle, on passe son temps à mourir en boucle jusqu'à apprendre le niveau par coeur si on veut détruire toutes les caisses. C'est juste chiant.

- Les niveaux avec le scooter des mers sur le fleuve, on nous demande de faire du time-attack pour avoir une gemme, sauf que ça demande de foncer à l'aveuglette alors qu'il y a des mines et des tourbillons, on ne voit pas grand chose. Pareil, il faut apprendre le niveau par coeur. Dans Crash 3, les phases en jet-ski seront beaucoup plus réussies et plus intéressantes.

- il y a moins de niveaux en vue de profil, trop de niveaux en vue de face dans Crash 2 (et 3). Pourtant il y avait un bon équilibre dans Crash 1. Et puis je trouve les niveaux de plate-forme plus inventifs et variés dans Crash 1 (au niveau de leur conception, pas au niveau du décor).

- les deux niveaux en jet-pack de Crash 2, mais c'est une purge, une merde injouable ! On est obligé d'aller à deux à l'heure pour détruire les caisses, c'est du gros n'importe quoi !

- les sauts sont moins hauts et moins longs dans Crash 2, donc ils sont moins précis, on ne peut plus doser aussi bien le saut comme dans Crash 1. A la place, ils ont juste mis un saut en longueur, mais du coup je trouve que ça transforme trop certaines phases de plate-forme en "QTE" (saut, saut en longueur, glissade, alors que dans Crash 1 ça demande de gérer un seul saut mais de bien le doser).

- et puis c'est personnel, mais je trouve l'ambiance tropical bien meilleure et plus cohérente dans Crash 1, il y a un côté aventure charmant avec les îles, les niveaux s'enchaînent avec un peu plus de logique. Dans Crash 2, c'est juste des cavernes de téléportation un peu moisies, sans aucun charme, on alterne entre glace, usine et fleuve sans aucune cohérence, ça n'a ni queue ni tête. Et le scénario devient plus envahissant avec de très mauvais dialogues et doublages, ce n'est même pas drôle (par contre Crash 3 est plus drôle dans ses décors et ses animations, sauf les phases narratives qui sont aussi foireuses que dans le 2).

Donc voilà, je trouve que Crash 1, c'est le plus pur de la série, celui qui assume vraiment le plus son côté plate-forme, plutôt que de s'éparpiller avec plein de gameplay différents foireux (à la limite Crash 3 s'en sort mieux avec ses différents gameplay, les niveaux en moto et en jet-ski sont très sympas).

C'est celui qui a la meilleure ambiance d'aventure, qui est le plus proche de Donkey Kong Country. Moi le côté village du Pacifique, ruines d'une ville antique perdue dans la jungle, ruines anciennes sombres avec plein de pièges mortels à la Indiana Jones, tout cet équilibre natuel menacé par des savants fous qui polluent avec leurs usines radioactives, retranchés au sommet d'une forteresse pluvieuse et médiévale avec des pendules oscillants à la Castlevania, château médiéval qui cache des installation high-tech et un labo à la Resident Evil, ça me parle plus et ça a une certaine cohérence d'ensemble.

Et il est juste dans sa difficulté, contrairement à Crash 2 qui est difficile pour de très mauvaises raisons.

Kaede
Pixel monstrueux


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 4651

Hors ligne
Posté le: 2017-10-03 21:48   [ Edité le: 2017-10-03 22:54 ]
Bah, on n'a pas la même vue ni les mêmes capacités d'observation, mais entre ça :

Image Image

et ça :

Image

Pour moi y a pas photo, ou plutôt : pas screenshot Il est bien plus facile d'analyser ce screen de Rayman (que ce soient les contours, les distances...) que ces deux autres de Crash 1, d'autant plus en temps réel, en mouvement. C'est pour beaucoup la faute à la 3D + que celle du jeu, même si sur ce tout premier screenshot je pense que les choix de couleurs n'aident vraiment pas (Crash mis à part, tous les objets utilisent à peu de choses près les mêmes couleurs).

Kaede
Pixel monstrueux


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 4651

Hors ligne
Posté le: 2017-10-03 22:36   [ Edité le: 2017-10-03 22:46 ]
Pfff, je viens enfin de passer The High Road, à la régulière (3eme tentative à me refaire un niveau + le boss avant, je me suis demandé si j'allais jeter l'éponge). Le passage avec les tonneaux est passé presque tout seul, l'épreuve était moins rude

Pour revenir à The High Road, les devs ont pété un boulon, on se croirait dans les meilleurs pires niveau de Rayman, la maniabilité pas permissive en plus. Déconseillé aux âmes sensibles.
Bon par contre je comprends mieux pourquoi je n'y arrivais pas *du tout*, les tortues ont une utilité que j'avais oubliée, le jeu ayant très peu capitalisé dessus avant
A noter qu'on peut marcher un peu à l'arrache sur les cordes du pont mais j'ai pas réussi à voir si c'était utile (j'ai pas insisté, en même temps, trop peu de vies à gaspiller )

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Sekiro, Daymare, Mario Odissey

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 25710
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2017-10-03 23:18   [ Edité le: 2017-10-03 23:20 ]
Citation :
Le 2017-10-03 19:48, nicko a écrit :
Citation :
Le 2017-10-03 13:11, Erhynn Megid a écrit :
Dans la "N'sane Trilogy" sur PS4, on peut sauvegarder en chaque niveau et autant de fois qu'on le souhaite, et ce pour les trois jeux



Bah en = entre nan ? moi j'ai compris comme ca.


Rhaaa j'avais oublié les niveaux avec vu de devant. Faudrait quand même que je les teste ces crash, ils me font envie.

Faudrait qu'on fasse un barometre de difficulté des jeux, histoire que je vois où se situe crash ^^

Citation :
Le 2017-10-03 21:48, Kaede a écrit :
Il est bien plus facile d'analyser ce screen de Rayman (que ce soient les contours, les distances...) que ces deux autres de Crash 1

Pas forcément, pour moi je trouve que crash est moins chargé graphiquement. J'aime pas les jeux avec pleins de couleurs qui pétent et des tonnes de décors. Des fois j'ai du mal à voir ce qui est plateforme et ce qui est décor, surtout en mouvement
_________________

Image


Bigby
Pixel de bonne taille



Inscrit : Sep 08, 2017
Messages : 393

Hors ligne
Posté le: 2017-10-04 12:15   [ Edité le: 2017-10-04 12:29 ]
Je ne vois pas le souci avec le deuxième screen de Crash 1 : c'est de la vue de plate-forme de côté, donc tu peux parfaitement doser tes sauts sans être trompé par la perspective. C'est exactement équivalent à ton troisième screen sur Rayman (je dirais même que c'est mieux et plus lisible dans Crash 1 car dans Rayman le décor que je vois est beaucoup plus chargé, comme dit RainMaker il peut être plus difficile de voir ce qui constitue le décor ou la vraie plate-forme).

Pour le premier, effectivement c'est plus délicat, c'est plus trompeur à cause de la perspective. Après, tu finis quand même par "sentir" le truc. En général quand le jeu fait ce genre de phase, il ne s'amuse pas à changer la distance entre chaque plate-forme, donc tu peux faire les mêmes sauts (et si tu sens qu'ils sont trop longs, tu as encore le temps de les doser pour les raccourcir avant de retomber dans le vide). En plus de ça la zone de collision des plates-forme est franchement large : tu peux même être sur une plate-forme alors que Crash n'est pas exactement dessus, on ne te demande jamais de faire des sauts au pixel près, tu as droit à une grosse marge d'erreur. Les plates-formes dans le jeu sont un peu plus larges qu'on ne le voit, et pareil pour les ennemis quand on te demande de rebondir dessus (il y a des abus de hitbox, parfois tu es persuadé de sauter dans le vide, mais non, le jeu considère que tu rebondis sur l'ennemi alors que tu vois Crash juste à côté, mais au moins ça t'arrange).

Et puis bon, ça fait partie du charme du jeu, ça permet de renouveler un peu les phases de plate-forme en changeant les angles de caméra, ça a un côté expérimental qu'on ne trouve pas dans d'autres jeux de plate-forme. Donc dans le doute, essaie de sauter le plus loin possible, et si tu vois que Crash est au-dessus de la plate-forme, tente de doser ton saut et de casser ton élan pour qu'il ne se retrouve pas de l'autre côté de la plate-forme à tomber dans le vide (c'est très important pour les niveaux Road to Nowhere et High Road en particulier).

Par contre, je n'ai pas trouvé High Road hyper dur : c'est la même chose que Road to Nowhere, donc le premier niveau constitue déjà un bon entraînement pour le second. En phase de découverte, je trouve Road to Nowhere plus dur (vu que c'est la première fois qu'on est confronté à ça) alors que dans High Road le joueur a eu le temps de progresser et il connaît les mécaniques de ce niveau à l'avance. Tu as plusieurs possibilités différentes de saut, la zone où tu peux toucher une planche est franchement large pour que tu ne sois pas obligé de faire des sauts millimétrés (tu as l'impression d'être dans le vide, mais non, le jeu considère bien que tu es sur la planche), tu as droit à une vraie marge d'erreur dans tes sauts (ce qui n'est plus trop le cas dans le remake récent où Crash se met maintenant à glisser sur le bord des plates-formes, les sauts sont devenus plus millimétrés qu'avant avec moins de marge d'erreur, là je n'aime pas trop). D'ailleurs je peux te dire que le 100% est bien plus difficile à réussir dans Road to Nowhere (en plus tu as besoin d'une gemme colorée) que dans High Road.

Sinon, t'inquiètes, certains niveaux qui t'attendent (comme le suivant, Slippery Climb, célèbre pour avoir traumatisé plein de joueurs, mais moi je l'adore) te demanderont justement de bien maîtriser le rebond sur les ennemis. ^^

Kaede
Pixel monstrueux


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 4651

Hors ligne
Posté le: 2017-10-11 21:01   [ Edité le: 2017-10-11 21:16 ]
Bon, je m'approche de la fin (j'ai passé Slippery Slopes depuis plusieurs niveaux...) mais je me souffre un peu, le jeu devenant plus répétitif (perdre = recommencer, quand on est à court de vies, c'est recommencer plusieurs niveaux), loin d'être insurmontable car j'arrive bien à avancer, mais faire trois, quatre fois la même chose alors que la chose vous barbe, c'est zzZzzzZ. M'enfin vu que j'en suis quasiment à la fin, je vais certainement le finir (il n'y aura pas de pavé supplémentaire dans ce topic, rassurez-vous ).

Rien n'a changé, je trouve le jeu toujours aussi peu inspiré globalement (en dehors de l'aspect artistique qui est réussi à part qq niveaux, dont celui dont j'ai posté un screenshot (le 1er...), que je trouve vide et moche), vraiment pauvre. J'aime bien les gameplay minimalistes mais quand il y a un minimum d'originalité, là pour 90% c'est ultra-classique, vu revu. Surtout, je maintiens ma critique à propos de la "densité" des niveaux, et je vais en profiter pour la préciser : les niveaux sont presque tout le temps sur le modèle : un obstacle, puis un 2eme, puis un 3eme, etc. le level design ne fait presque jamais de combinaisons intéressantes entre les différentes "briques" de niveaux ! C'est un peu la base pour fournir des niveaux intéressant...
Il y a quelques niveaux rendus plus sympa par une touche unique (à l'échelle du jeu) ou l'autre. Le niveau avec les ennemis qui balancent des tonneaux, le niveau dans l'obscurité partielle et ... c'est quasiment tout Le jeu essaie bien de capitaliser un peu sur la mécanique du rebond (sur les caisses, les ennemis) mais ça ne va jamais très loin, et pour cause, le feeling n'est pas génial (sensation de rebond mauvaise, c'est jamais facile de toucher une caisse car il faut bien la toucher au centre...je m'arrête là ?).

tl;dr : en ce qui me concerne, Crash Bandicoot est un platformer techniquement soigné mais franchement dispensable. J'aurais dû lire l'article de MTF avant d'attaquer ma partie et jouer à quelque chose de plus intéressant Lisez Grospixels (le site) !!
Soit dit en passant, il me fait un peu penser à Superfrog, ce jeu. Ce dernier est soigné sur tous les plans, a eu très bonne presse alors qu'il est très classique, bien que moins simpliste que Crash (et un bon cran plus intéressant pour moi, mais bon, question de gouts, ne comparons pas l'incomparable).

Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0000456 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9977

Hors ligne
Posté le: 2017-10-11 21:47
Superfrog ce sont des ressorts ludiques assez différents tout de même, typiques des jeux de plateformes 16-bit avec de grandes aires à explorer, des trucs à ramasser, des passages secrets, avec le côté un peu labyrinthique propre aux jeux micro. Crash c'est de la pure linéarité en revanche?

Ou tu parles du feeling un peu stérile ou rien ne se distingue vraiment?

Kaede
Pixel monstrueux


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 4651

Hors ligne
Posté le: 2017-10-13 10:41
Citation :
Le 2017-10-11 21:47, Simbabbad a écrit :
Ou tu parles du feeling un peu stérile ou rien ne se distingue vraiment?

Oui, je voulais parler du côté un peu conservateur / classique de ces deux jeux, dans leur sous-genre respectif

Kaede
Pixel monstrueux


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 4651

Hors ligne
Posté le: 2017-10-16 21:32   [ Edité le: 2017-10-16 22:26 ]
Hop, fini CB1. Le dernier boss était court (car facile) mais pas mal.
tl;dr : déçu du jeu, mais à la lecture de l'article de MTF (après voir commencé le jeu...) je savais à quoi m'attendre. J'irais jusqu'à dire que CB1 n'a pas beaucoup d'intêret aujourd'hui, tant les jeux de plateformes de meilleure qualité (en tout cas en 2D...) sont nombreux.

Je n'enchaînerai pas tout de suite sur CB2 en tout cas car j'ai du par moments me faire violence pour finir celui-ci (sans être insurmontable -je dirais qu'il est moins chaud que Rayman, quand même, ce qui n'est pas un mal-, il est coriace). A dans quelques mois pour de nouvelles aventures Crash-esques, donc ...

Citation :
Le 2017-09-27 00:55, Kaede a écrit :
Le jeu ne va pas jusqu'à me déplaire (encore que l'input lag me crispe un peu, tout confort de jeu est souhaitable au vu de la difficulté relevée), mais c'est pas lui qui va changer mon mauvais à priori sur les platformers 3D (...)

Juste un petit mot pour dire que j'ai (très) rapidement testé Klonoa. Il y a de grandes chances que ça me plaise : c'est simple, coloré, fluide, mignon. Que du bon à priori

yedo
Pixel de bonne taille


Score au grosquiz
1033525 pts.

Joue à Shenmue III, Luigi's Mansion 2

Inscrit : Mar 25, 2007
Messages : 489

Hors ligne
Posté le: 2017-10-17 12:46   [ Edité le: 2017-10-17 12:47 ]
Crash Bandicoot 2 me paraît être le plus équilibré de la série, celui qui a le meilleur rythme.
Je suis d'accord, moi aussi le maniement de Crash ne m'a jamais satisfait, ça reste flottant et imprécis. Ce qui s'avère catastrophique dans certains niveaux du premier épisode. Je trouve que le second épisode demande moins de précision, le level design est plus dynamique et moins pointilleux (déjà les niveaux vus de profil sont abandonnés et il n'y a rien de comparables aux stages avec les ponts de bois).

Sinon Klonoa est excellent. Méconnu, car finalement modeste dans ses ambitions (quoique beaucoup plus original que Crash Bandicoot, surtout dans la gestion de la 2D/3D), mais à mon avis une référence de la plateforme sur Playstation.

  Voir le site web de yedo
Kaede
Pixel monstrueux


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 4651

Hors ligne
Posté le: 2017-10-17 13:39   [ Edité le: 2017-10-17 13:44 ]
Hardcore Gaming 101 s'est fendu d'un article sur la série ce 6 octobre, au fait : http://www.hardcoregaming101.net/crash-bandicoot/

Pour l'instant seule l'introduction et le traitement du 1er opus sont dispo.
tl;dr : HG101 est moins dur que MTF dans son article, en considérant le premier opus comme un bon jeu encore aujourd'hui, en précisant tout de même qu'il a bien ses défauts (l'intertie dans les contrôles et son système de sauvegarde un peu limite - le manque d'originalité combiné au côté ligne droite omniprésent sont aux abonnés absents ), corrigés dans les épisodes suivant.

Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0000456 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9977

Hors ligne
Posté le: 2017-10-17 14:20
J'avais joué à Klonoa sur Wii et il était vraiment très sympa et très précis. Son retournement narratif est vraiment très très curieux par rapport au ton du reste du jeu, par contre.

E. Jumbo
Pixel digne de ce nom

Score au grosquiz
0000090 pts.

Joue à Doom, Heretic, Donkey Kong Country 2, Crash Bandicoot 2

Inscrit : Oct 04, 2008
Messages : 126
De : Le Mans

Hors ligne
Posté le: 2017-12-03 21:34
Dedieu mais j'en peux plus de ce premier épisode de la série. C'est un super jeu de plates-formes mais bordel la difficulté est tellement frustrante... Entre les vies qui reviennent à 3 à chaque fois qu'on reprend sa sauvegarde et les checkpoints parfois bien trop rares... J'en suis à "Slippery Climb", j'arrive péniblement au premier checkpoint, et la dernière fois que je le passe, la console a freezé juste après

J'aimerais quand même bien le finir avant de me mettre à sa suite qui m'intéresse beaucoup, mais j'ai rarement été aussi découragé...
_________________

Image

lisez RODENT, magazine piégé dans les années 90 sur la musique, le cinéma et les jeux vidéo


  Voir le site web de E. Jumbo
DSE76
Gros pixel


Score au grosquiz
0019652 pts.

Joue à Sauver Tamriel

Inscrit : Mar 29, 2014
Messages : 1718
De : Normandie

Hors ligne
Posté le: 2018-07-30 16:35
Bon, je vais faire en sorte de considérer ce topic comme dédié à Crash en général.

Et le truc que je veux annoncer ici est que l'ami Burton vient de déterrer de nouveaux trucs du projet Twinsanity :



_________________

La maturité, c'est être capable de jouer à un jeu mettant en scène des lapins roses sans avoir l'impression de mettre en jeu son identité personnelle. (Petitevieille)


Laurent
Commissaire politique


Joue à Celeste (PC)

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22127
De : Borgo, là ou l'ADSL n'évolue plus.

Hors ligne
Posté le: 2018-09-21 15:25
Récemment, je me suis offert Crash Bandicoot: N. Sane Trilogy sur Switch. Je n'avais jamais pratiqué le moindre titre de cette série, mais me frotter à de la plate-forme velue sans exploration, à l'ancienne, avec 30 à 40% de l'espace de jeu au dessus du vide, ça me fait pas peur s'il y a du plaisir à prendre et un peu de culture vidéo-ludique à engranger. Malgré tout je ne me suis fixé pour objectif que de finir les trois jeux, sans essayer le 100%, ce qui au total m'a pris 40h.

D'abord un petit avis technique sur cette conversion Switch : la console ne peut pas se permettre toutes les améliorations graphiques du remaster. D'autre part le jeu tourne à 30fps sur une machine où le 60fps a tendance à s'imposer, ça fait un peu tâche. Mais cette version a un gros atout dans sa manche : des temps de chargement brefs. Je n'ai pas essayé le jeu sur PS4 mais de l'avis général, les loadings au démarrage de chaque niveau sont insupportables (voir la vidéo du youtuber Mikaouel à ce sujet). Rien de ça sur Switch où ils n'excèdent pas les 5 secondes, sur les trois épisodes. Et si ça se trouve, ça vient du pack de textures utilisé, en basse résolution. Rien que pour ça, je pense que c'est peut-être le support à privilégier.

Mon avis sur les jeux : je pense que tout bien considéré, le premier épisode est le meilleur, en tout cas dans les conditions où j'y ai joué. Il comporte (environ) 32 niveau contre 24 pour les deux suivants, et certains sont très longs (les niveaux avec caméra de profil), parfois très durs à finir même sans détruire toutes les caisses et en perdant des vies, quand Crash 2 et 3 privilégient le rythme, la variété et l'absence de situations blocantes dans un premier temps.

Ainsi, lorsqu'on a terminé une première fois Crash 1, on a réellement la sensation d'avoir accompli quelque chose et que la quête du 100% n'est qu'un prolongement. Certes certains niveaux sont tellement exigeants que l'idée de devoir les finir en mode chrono sans mourir paraît absurde, mais sans faire cela j'en suis sorti satisfait, avec une bonne vingtaine d'heures de jeu dans les pattes.

Dans Crash 2 et 3, franchir la ligne d'arrivée de chaque niveau est de plus en plus simple à mesure qu'on progresse et atteindre le boss final ne prend que quelques heures, comme si le jeu ne commençait vraiment qu'à ce moment-là. D'ailleurs, je ne sais plus si c'est dans le 2 ou le 3, mais pour bien souligner cette approche en deux temps, ce combat final hors-100% (une poursuite de Cortex dans l'espace) est d'une facilité enfantine, il est quasiment donné. Ce clivage entre les deux manières de terminer le jeu semble alors artificiel, opéré sans finesse, et en définitive je n'ai pas trouvé la chose motivante (faut dire aussi qu'enchaîner 3 titres d'une même série à forcément ses lourdeurs).

Donc, je préfère la manière dont le premier Crash fait les choses. Son gameplay un peu rudimentaire par rapport aux deux autres (qui ajoutent tout un tas de mouvements à la palette initiale) n'est pas vraiment un handicap dans la mesure où la trilogie dans son ensemble ne brille pas par sa précision de gameplay ni sa souplesse : les collisions sont trompeuses, l'estimation des distances de saut ne s'améliorera jamais, l'action paraît même binaire au point que jouer à la croix sans faire de diagonales ne soit pas du tout une mauvaise option.

Ce qui fait qu'on prend du plaisir avec les Crash Bandicoot, c'est le fun que les développeurs ont réussi à mettre dans tout ce qui s'y passe, même ce qui est mal fichu. Y jouer c'est prendre son pied dès la première minute car c'est tout le temps percutant, rigolo, brillamment animé, les musiques sont parfaites et le jeu se paie même le luxe de proposer des boss excellents, nombreux et tous uniques. C'est vraiment ce que j'en retiendrai, je ne suis pas devenu accro mais je me suis beaucoup amusé. Le jeu a même réussi à me conditionner favorablement à ses cinématiques dont l'humour général est pourtant plus proche de certains dessins animés sur Télé Toon que de celui de Chuck Jones ou Tex Avery (en tout cas dans le remaster où je ne sais pas si les voix françaises ont été refaites ou proviennent des versions PS1).

Bref, j'ai bien apprécié cet intermède naughtydoguesque remasterisé. Il n'a pas fait de moi un expert capable de participer à des discussions poussées sur la série Crash Bandicoot, mais c'est une très bonne pièce à ajouter au dossier "renaissance de la plate-forme 3d". Ceci dit je ne le conseillerais pas franchement à un joueur incapable de tolérer les contraintes des anciens jeux 3d et le game-design en vigueur sur 16 et 32-bits : malgré le système de sauvegarde assoupli (jamais besoin de terminer plusieurs niveaux de suite sans game over), il reste assez impitoyable et met les nerfs à rude épreuve. Bien qu'infiniment moins difficile que certains jeux récents très populaires, il ne réfute pas, contrairement à eux, la frustration. Du moins pas totalement. Disons qu'il la compense un peu par l'humour des animations de défaite, mais ça ne va pas plus loin. On perd des dizaines de vies à chaque heure de jeu, tout aussi brutalement (et parfois injustement) qu'on le faisait sur PS1, et on recommence énormément de fois les mêmes choses sans garantie de réussite par rapport aux tentatives précédentes.

C'est tout le problème des remasters de jeux franchement anciens : faut-il les adapter au nouveau public ou viser les nostalgiques. Vicarious Visions et Activision ont clairement opté pour la seconde voie mais l'emballage général ne l'indique pas clairement. Je suis curieux de savoir si le jeu s'est bien vendu, d'ailleurs.

Enfin retenez surtout le coup des chargements courts sur la version Switch si vous n'étiez pas au courant, ça change vraiment la donne.
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Sekiro, Daymare, Mario Odissey

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 25710
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2018-09-22 17:47
hmmm je vais le mettre dans ma liste ce crash finalement

Il tournait a 30fps à l'epoque de la psx ? parce que je vois que tout le monde le précise mais à l'epoque on ne le faisait pas ..
_________________

Image


nicko
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0004797 pts.

Joue à Virtua Racing (switch)

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 7336

Hors ligne
Posté le: 2018-09-22 21:03
Oui 30 FPS sur PlayStation, et aussi 30 FPS sur les version PS4 et xboxone.


Index du Forum » » Jeux » » Que vaut la série des Crash Bandicoot ?

114 messages • page
123456




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)