les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Groblogs » » Groblog Sebinjapan : exploration du Romset Snes
3267 messages • page
1234567 ... 164
Auteur Groblog Sebinjapan : exploration du Romset Snes
LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Souldiers

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 8282
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2008-08-21 01:33
Citation :

Le 2008-08-20 20:37, Sebinjapan a écrit:
Avant d'essayer d'y jouer pour cette présentation, je pensais qu'il s'agissait d'un RPG dans un monde à la Sailor Moon ou d'un jeu de drague pour filles. En fait, c'est un peu ça mais encore plus que ça !


C'est ca oui La serie est assez populaire au Japon (y a environ une dizaine d'episodes je crois), mais chez un public de joueuses.
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7746
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-08-23 13:26
Je viens de remettre les screenshots dans les posts des 2 premières pages après déménagement chez un autre hébergeur.

Aujourd'hui, en l'honneur des jeux olympiques, on fait du sport !


Aoki Densetsu Shoot !
(Affect / KSS - 1994)



Jeu de foot arcade tiré d'un dessin animé japonais à la Captain Tsubasa (Olive et Tom). Le jeu par contre n'a rien à voir avec Captain Tsubasa sur Snes puisqu'il s'agit d'un vrai jeu de foot à la jouabilité classique. Il dispose cependant d'un mode story qui met en scène chaque match. Pendant les parties, des persos de l'anime (qu'ils soient sur le terrain ou dans le public) apparaissent dans une fenêtre de l'écran pour "réagir" aux actions en cours. Bien que les menus d'avant match laissent penser à une simulation assez tactique (choix des formations, composition de l'équipe, placement précis des joueurs sur le terrain ...), le déroulement du jeu est très arcade, avec très peu de boutons / coups à maitriser, malgré la présence de coups spéciaux mais qui semblent se déclencher sans manip particulière. Rien à voir avec ISS sur la même console. Du coup, on rentre facilement dans le jeu. Malheureusement, on en sort aussi assez vite à cause des graphismes très pauvres et du manque de profondeur de gameplay. Sympa mais il y a beaucoup mieux dans le genre sur Snes.
1.5/5


Andre Agassi Tennis
(Tecmagic / Radiance Software - 1992)



Un très mauvais jeu de tennis ! Les graphismes sont horribles, les joueurs étant représentés par des amas de pixel difformes. Les joueurs ont très peu d'étapes d'animation lorsqu'ils se déplacent et lorsqu'ils frappent. La jouabilité est crispante : il faut appuyer au bon moment, au centième de seconde près, pour renvoyer la balle. Là ou d'autres jeux font varier la puissance du coup en fonction du timing de frappe, ici c'est tout ou rien : on la frappe ou on la laisse passer. Si par miracle on rattrape la balle, les directions au pad et le bouton sur lequel on a appuyé permettent de varier les coups.
Au niveau contenu, tout le budget du jeu est passé dans l'acquisition du nom d'André Agassi semble-t-il. Tournois et autres joueurs sont fictifs. Vivement qu'on arrive dans les "J" pour notre premier bon jeu de tennis (même si je n'exclue pas de tomber sur une perle inconnue en chemin ...).
0/5


All American Championship Football
(Malibu Games / THQ - 1993)



Etant néophite en terme de football américain, je ne peux que qualifier de "sacré bordel" les actions se déroulant devant mes yeux dans ce jeu. Autant ABC (présenté un peu plus tot dans ce topic) me donnait l'impression de comprendre à peu près ce qui se passait à l'écran et d'influer sur le match, autant ce jeu là me présente une action qui me laisse perplexe. La vue en 3D iso aurait pourtant du permettre une bonne lisibilité mais ce n'est pas le cas. Dès le coup de sifflet de l'arbitre, tout devient confus, on ne sait pas qui porte le ballon et quand les joueurs arrivent au contact c'est la bouillie de pixels. Un jeu que même les américains doivent détester !
0/5


2020 Super Baseball
(SNK / Tradewest - 1993)



Une adaptation fidèle et réussie du jeu de baseball futuriste de la Neo Geo. Facile à prendre en main et très fun à deux c'est surrement le meilleur jeu de baseball "arcade" de la Snes. Bien sur maintenant, il a peu d'intérêt pour nous autres rétro-gamers qui pouvons aussi facilement accéder à la version Neo Geo (en émulation, bien sur) et surtout à Baseball Stars 2, toujours sur Neo Geo, qui reste certainement le meilleur jeu dans cette catégorie.
3/5

  Voir le site web de Sebinjapan
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7746
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-08-24 19:23
Le Dimanche, c'est le jour de la formule 1 ...


Aguri Suzuki F1 Super Driving
(Altron / G-Entertainment - 1992)



Ce jeu de course F1 se veut être une simulation avec une jouabilité qui oblige à freiner dans les virages et à négocier ses trajectoires, une foule de réglages avant chaque course et de vrais noms de pilotes dans le championat. Un mode multijoueur en écran splité permet de faire toutes les courses à deux ou de s'affronter dans un duel.
Le jeu est loin d'être passionant à cause de graphismes pauvres et d'une absence d'impression de vitesse. La piste défile quasiment de la même façon qu'on soit en 3ème ou en 6ème vitesse, seule la voiture sera un peu plus déportée dans les virages. La maniabilité est hasardeuse, on tourne beaucoup trop facilement et trop vite, ce qui oblige à appuyer par petits coups sur la croix pour influer sur sa direction. Le coté simulation tombe à plat à cause de collisions avec les concurrents gérées n'importe comment (ou passe souvent à travers) et parce que les bas cotés font ralentir la F1 sans jamais provoquer d'accident. Par contre, l'usure des pneus semble être prise en compte car j'ai eu l'impression de faire plus facilement des têtes à queue (en tournant trop) dans le dernier tour de piste.
1/5

(jeu aussi connu sous le nom de Redline F1 Racer)

  Voir le site web de Sebinjapan
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7746
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-08-25 19:58
Appleseed
(Visit - 1994)



Tiré du manga du même nom, c'est un jeu d'action/plate-forme qui nous fait parcourir des couloirs d'une base militaire ... je crois, les graphismes sont tellement pauvres que ça pourrait aussi être un entrepot anonyme, une usine ou un lycée en plein désamiantage. Des ennemis tentent vainement de nous arrêter mais ne font pas le poids face à l'armement du héros (sélectionable en début de partie), qui n'a d'ailleurs pas de barre de vie. Le game-over apparait après avoir encaissé un nombre incalculable de balles ennemies, mais vous aurez surrement arrêté de jouer bien avant. Le problème ne provient pourtant pas de la jouabilité, acceptable (on peut même incliner son arme pour tirer en diagonale avec le bouton L/R, une option qui manque cruellement à d'autres jeux comme Alien 3 qu'on verra plus tard), mais du vide sidéral auquel on est confronté dans ce jeu. Les graphismes sont nuls, les niveaux ininteressants (enfin LE niveau, je ne suis pas allé très loin), et les ennemis attaquent au même rythme qu'une bande de petits-vieux échappés d'une maison de retraite prenant d'assaut un magasin Haagendazs ... A fuir.
0/5


Another World
(Delphine Soft / Interplay - 1992)



Aussi connu sous le nom de "Out of this World", si vous ne connaissez pas ce jeu, c'est que vous n'êtes pas français ! Il s'agit surrement de la production hexagonale la plus connue et l'une des plus prisée par les retrogamers. Il s'agit d'un jeu d'action-aventure vu de coté vous mettant dans la peau d'un jeune scientifique qui doit survivre sur une planète hostille suite à une exepérience qui a mal tourné. Le jeu fit sensation à l'époque pour sa réalisation graphique et son animation innovante, sa mise en scène insérant de courtes cinématiques au milieu de l'action, et son ambiance digne d'un bon vieux roman de SF des années 70. Le gameplay alterne entre enigmes à résoudre et phases d'action millimétrées ou il vous sera indispensable d'accomplir les bons mouvements au bon moment pour ne pas périr immédiatement. Par certains aspects, on n'est pas loin du jeu d'arcade Dragon's Lair ...
Par rapport à la version d'origine sur Amiga, on notera l'utilisation de 2 boutons (au lieu d'un seul) venant assouplir le gameplay, une ambiance sonore différente (des musiques ont été ajoutées, d'autres modifiées, dans l'ensemble c'est très en deça de la version Amiga) et un étrange texte déroulant à la Star Wars juste avant l'intro mythique et connue de tous. Il y surrement d'autres différences dans cette version (Wikipedia mentionne un niveau supplémentaire et des cènes un peu censurées), je ne suis pas allé au bout.
Un bon jeu, evidemment, même si on préfèrera jouer à la version originale Amiga ou à la nouvelle version HD "collector" sortie sur PC l'année dernière.
A noter l'article sur GP ici : http://www.grospixels.com/site/another.php
3/5

  Voir le site web de Sebinjapan
rastafia
Pixel microscopique


Inscrit : Jul 16, 2008
Messages : 19

Hors ligne
Posté le: 2008-08-26 00:38
Je lurke ce topic avec délice, vraiment merci Sebinjapan !!

Laurent
Commissaire politique


Joue à Baba Is You

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22550
De : Borgo, là où y a la fibre.

En ligne
Posté le: 2008-08-26 10:25
Magnifique topic, Seb. Mais n'aurais pas tu pas sauté Addams Family ?
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7746
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-08-26 11:35
Citation :

Le 2008-08-26 10:25, Laurent a écrit:
Magnifique topic, Seb. Mais n'aurais pas tu pas sauté Addams Family ?



Merci !
Je n'ai pas oublié les 3 jeux Addams Family que je présenterai ensemble. En fait, je ne fais pas vraiment les jeux dans l'ordre absolu. Je fais d'abord tous ceux commençant par la lettre A, mais je choisis le titre à présenter en fonction du temps que j'ai à y consacrer (un RPG en japonais réclame un minimum d'investissement avant de pouvoir être décrit, même succintement).
Avant de passer à la lettre B, je ferai un petit récapitulatif des titres à essayer ou à pratiquer. Je profite de ce topic pour me construire mon romset SNES parfait et tenter d'aider celles et ceux qui voudraient en faire autant.

  Voir le site web de Sebinjapan
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7746
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-08-26 21:08
Araiguma Rascal
(NCS - 1994)



Tiré d'un anime Japonais diffusé dans les années 70 c'est un puzzle game avec des personnages tous mignons. Le but est de déplacer son raton-laveur (ou le petit garçon pour le joueur 2) pour aller récupérer des blocs lancés par un écureuil à droite de l'écran. Quand 3 blocs identiques entrent en contact, ils disparaissent. Comme toujours dans ce genre de jeu, il faut essayer de faire des enchainements.
A 2 joueurs, plusieurs modes sont disponibles : un mode coopératif ou l'on joue sur le même écran et un mode versus en écran splitté. Mais il y a aussi un mode "course" qui est assez différent du jeu principal. Il faut ici atteindre le premier la fin d'un niveau en scrolling horizontal en s'aidant des blocs pour progresser, soit en les utilisant comme "escalier" soit en les faisant disparaitre par association de symboles identiques.
Sympathique dans le fonds et dans la forme mais pas aussi accrocheur qu'un tetris ou un puyo. De plus la difficulté me semble mal dosée entre la mode facile dans lequel les blocs arrivent tout doucement (on s'ennuie ferme) et le mode normal ou l'écran se remplie si rapidement qu'il est difficile de trouver une stratégie. A essayer tout de même.
2/5

  Voir le site web de Sebinjapan
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7746
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-08-27 21:39
Une soirée "Donjon", ça vous dit ?


Advanced Dungeons and Dragons : Eye of the Beholder
(Capcom - 1994)



Adapté d'un jeu PC/Amiga très célèbre qu'on a décrit à l'époque comme le meilleur jeu du genre depuis le mythique Dungeon Master de l'Atari ST. Dans le monde des Royaumes Oubliés (un univers tiré de la licence de jeux de rôle ADD), on dirige un groupe de 4 aventuriers qui parcourent un "donjon" en quête de trésors et pour défaire un ennemi menaçant le royaume. Les 4 personnages se créent en début de partie en choisissant leur race/metier/attributs dans la plus pure tradition des jeux du genre sur micro-ordinateurs. Ensuite, les déplacements se font en vue subjective, case par case mais en temps réel. Les monstres aussi se déplacent en temps réel et on peut donc essayer de les attirer dans des embuscades (en les canardant avec des armes à distance ou des sorts avant d'arriver au contact) ou les fuir en espérant les semer dans le labyrinthe.
Les graphismes sont très réussis et extrèmement fidèles à la version originale. La maniabilité par contre est le gros défaut de cette adaptation Snes. Le jeu original se joue avec le clavier qui permet de se déplacer et la souris qui sert à cliquer sur des icones pour sélectionner les actions disponibles comme attaquer, lancer un sort ou accéder à son inventaire. Sur Snes, la croix du pad remplace les 2 interfaces et un boutons sert à alterner entre le déplacement des personnages et le déplacement d'un pointeur permettant de cliquer sur les icones. Bref : une adaptation bête et méchante de l'interface d'origine qui n'a pas été revue pour s'adapter à la console. C'est particulièrement handicapant dans les situations tendues ou il faut fuir les monstres tout en leur balançant des dagues, des flèches ou des sorts à la figure.
A l'époque, surmonter ce défaut permettait aux possesseurs de la Snes de s'adonner à un jeu prenant, disposant de bonnes enigmes, à condition toutefois d'être un fan du jeu de rôle original ADD et de se plier à ses règles parfois frustrantes. De nos jours, mieux vaut jouer à ce jeu dans ses versions micro (PC ou Amiga) et laisser cette conversion de coté.
1/5



Arcana
(Hal Laboratory - 1992)



Ce jeu de rôle est inspiré de classiques (quasi) contemporains sur micro-ordinateurs comme Dungeon Master et Eye of the Beholder. Comme dans ces jeux bien connus, on dirige une équipe de 4 aventuriers (maximum, seulement 3 au début de l'aventure) qui se déplace en vue subjective de case en case, et qui doit résoudre des énigmes, se repérer dans un labyrinthe, trouver des trésors et combattre des monstres. Les 2 différences majeures avec les classiques en question sont tout d'abord le fait que les combats ne se déroulent pas en temps réel et que le jeu est beaucoup plus scénarisé. En effet, ici on ne voit pas les ennemis : les rencontres sont aléatoires et se déroulent au tour par tour comme dans les premiers jeux du genre sur micro (Wizardry ou Bard's Tale). Et effectivement, il y a un vrai scénario avec des personnages ayant un passé et une personalité, des rencontres, des phases de dialogues, des alliances et des trahisons, bref le genre de choses qui sont communes dans les RPG japonais de l'époque, contrairement aux jeux de donjon comme Dungeon Master.
Arcana développe un univers un peu original qui s'articule autour d'un système de cartes magiques. Le héro est le dernier d'une lignée de "card masters" pouvant invoquer des esprits ou jeter des sorts en utilisant des cartes (qu'on trouve dans les donjons ou après des combats ou qu'on achète dans les villes). Cette thématique des cartes se retrouve également dans la représentation graphique avec des personnages (amis ou ennemis) apparaissant également dans des cartes à jouer à l'écran. D'ailleurs, observez bien la couleur servant de contour aux cartes encadrant les ennemis car elle vous renseigne sur leur affinités élémentales, ce qui est indispensable pour bien utiliser la magie.
Le jeu semble assez facile : quelques aller-retour entre le 1er donjon et la ville permettent de rapidement monter le niveau des persos avant de se lancer plus sérieusement dans l'exploration du labyrinthe. La fréquence des combats peut par contre devenir vite énervante, surtout quand ils ne présentent plus de challenge. A essayer pour voir si les relations entre les persos développent une intrigue vraiment interessante et si les donjons à explorer présentent quelques pièges bien retords dont raffolent les fans du genre. Si certains parmis vous ont pratiqué ce jeu, leur avis est le bienvenu.
2.5/5

  Voir le site web de Sebinjapan
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7746
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-08-29 10:26
Archer McLean's Dropzone
(Eurocom / Psygnosis - 1994)



Un shoot-them-up horizontal adapté d'un bijou de fun et d'action sur Atari 8bits et Commodore 64, et fortement inspiré du classique de l'arcade Defender (et un peu de Choplifter aussi). On dirige un cosmonaute en jetpack qui doit récupérer des "scientifiques" (les sprites en question ressemblent à tout sauf à des scientifiques ...) éparpillés sur la surface de la planète et les déposer dans la base, tout en se débarassant des très nombreux ennemis qui survolent la planète et qui attaquent les scientifiques également. Pour se faire, on dispose d'un puissant laser à la cadence de feu très rapide, de quelques smart-bombes nettoyant tout l'écran, de la possibilité de devenir invincible (en quantité limité et attention on ne peut alors plus ramasser les scientifiques) et d'un radar permettant de localiser les ennemis. Par rapport à la version originale, le jeu est beaucoup plus maniable puisque les multiples boutons du pad permettent d'utiliser rapidement les bombes et (surtout) l'invincibilité sans avoir besoin d'appuyer sur le clavier avec ses doigts de pied ! En contrepartie, le jeu est beaucoup plus facile. En tant qu'habitué de la version Commodore 64, je le trouve carrément trop facile et il faut s'obliger à jouer en n'utilisant quasiment jamais l'invincibilité pour y trouver un challenge ressemblant aux versions micro 8 bits. A noter l'attaque d'un boss entre chaque vague alien sur cette version.
Forcément, pas aussi révolutionnaire que la version micro 8 bits de l'époque, ce Dropzone se laisse bien jouer et peut servir d'échauffement avant de passer à la version C64 qui procure plus de challenge et de fun. (il parait que la version Atari est encore meilleure mais je n'y ai jamais joué)
2.5/5

PS : à quand un article sur la version originale de Dropzone ?

  Voir le site web de Sebinjapan
Lyle
Camarade grospixelien



Inscrit : Mar 12, 2002
Messages : 3721

Hors ligne
Posté le: 2008-08-29 19:50
Je reviens sur deux titres présentés ici, et que j'ai vraiment connu sur émulateur.

- Actraiser 2. C'est vrai qu'il est beaucoup trop dur, et que le perso est lent compte tenu de ce qui est exigé du joueur (je me souviens avoir ramé pour passer certaines séquences, en save states). Et aussi que toute la partie gestion est passée à la trappe. Mais rien que pour ses qualités graphiques, il faut lancer au moins une fois ce jeu. On a là une vraie esthétique, et c'est pour moi l'un des plus beaux titres d'action sur SFC, et de loin. C'est aussi l'un des plus gros gâchis sur ce support, malheureusement.

- Batman & Robin. Celui-là avait été une bonne surprise pour moi. C'est du pur Konami, avec beaucoup de variations dans les idées de situations. J'ai beaucoup aimé la séquence des montagnes russes au premier niveau. Le jeu est assez dur, et la maniabilité un peu raide, mais je trouve étrange qu'on l'ait plus ou moins oublié avec le temps. Est-il sorti en Pal ?

  Voir le site web de Lyle
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7746
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-08-30 11:09
Citation :

Le 2008-08-29 19:50, Lyle a écrit:
- Batman & Robin. Celui-là avait été une bonne surprise pour moi. C'est du pur Konami, avec beaucoup de variations dans les idées de situations. J'ai beaucoup aimé la séquence des montagnes russes au premier niveau. Le jeu est assez dur, et la maniabilité un peu raide, mais je trouve étrange qu'on l'ait plus ou moins oublié avec le temps. Est-il sorti en Pal ?


Oui, sorti en versions US et PAL euro. Pas de version jap à ma connaissance (le DA ne doit pas être populaire au Japon ?).

Et si on passait le week-end en famille ?


Addams Family
(Ocean - 1992)




Difficile d'être passé à coté de ce jeu en 1992 puisqu'il est sorti sur toutes les machines 8bits et 16bits (consoles comme micros) en activité à l'époque.
C'est donc un jeu de plate-forme (je sens que cette phrase va revenir très souvent dans ce topic) très ouvert puisqu'on commence directement devant un "hub" (la maison de la famille Addams) qui permet d'accéder à chaque niveau en choisissant une porte menant à une partie différente de la maison. On dirige Gomez parti à la recherche des membres de sa famille. On saute de plate forme en plate forme et sur la tête des ennemis pour les neutraliser. On trouve divers bonus permettant de tirer sur les ennemis ou de voler lors de certains niveaux. Les passages secrets sont nombreux (faux murs) et mènent à des vies supplémentaires et à des bonus. Heureusement car le jeu est loin d'être facile. La jouabilité est très bonne, le héro se déplaçant sans le moindre lag et ayant relativement peu d'inertie.
J'aime beaucoup ce soft que j'ai beaucoup pratiqué sur Amiga (je découvre cette version Snes, qui est un peu plus maniable et agréable à jouer). Il me rappelle énormément le vénérable Jet Set Willy sur ordis 8 bits puisque comme dans son ancètre on explore une maison en pouvant accéder à des lieux différents dès le départ. La précision demandée lors de certains passages suscite le même genre de tension que dans Willy. Heureusement la maniabilité est bien plus souple. A essayer urgemment pour ceux qui ne connaissent pas ce jeu mais ils doivent être peu nombreux ici !
3/5


Addams Family : Pugsley's Scavenger Hunt
(Ocean - 1993)




Sorti peu de temps après Addams Family, ce jeu de plate-forme au concept très similaire (maison à explorer en choisissant de commencer par n'importe quel niveau) est lui tiré du dessin animé de Hannah et Barbera réalisé peu après le 1er film. Le design est donc très différent : beaucoup plus coloré (ce qui conviens assez mal à l'ambiance famille Addams) mais aux sprites ayant beaucoup moins de charme (avis personnel). La maniabilité du personnage s'est un peu détériorée : il est plus lourd et a plus d'inertie. C'est bien dommage car le jeu est encore plus difficile que l'épisode précédent. On a là du "die and retry" assez sadique qui met les nerfs à rude épreuve.
Coté level-design, j'ai relevé quelques mauvaise idées comme le niveau qu'on parcoure en observant l'action par l'intermédiaire d'une boule de crystal : l'écran de jeu se retrouve réduit et les bords de l'écran arrondis provoquent pas mal de confusion. Une difficulté abusée et un design mal inspiré : je passe ...
1.5/5


Addams Family Values
(Ocean - 1995)



Changement de registre pour ce 3ème épisode tiré du 2ème film. On a ici un jeu d'action-exploration vu de dessus assez semblable à Legend of Zelda sur Nes. On dirige Fester qui doit retrouver le bébé de la famille Addams en parcourant divers niveaux dans lesquels on rencontre des personnages qui nous confient de petites quêtes. C'est pas trop mal réalisé mais disons que ça manque de "finitions" (design des menus, écrans de dialogue ...) ce qui donne au jeu un aspect assez "cheap". C'est en tout cas mon impression. Pour se défendre contre les monstres, Fester lance un éclair dont la portée dépend de son énergie vitale. Quand on se fait toucher, on perd de la vie, et donc l'éclair porte moins loin, ce qui rend le jeu particulièrement difficile dans certaines situations ou perdre une unité d'énergie peut mener bien vite au game-over.
Après avoir défait 2 boss et avoir parcouru 2-3 niveaux, le jeu m'a laissé une assez bonne impression ; mais il est victime d'une concurrence farouche sur la Snes et je doute d'y revenir alors que Terranigma, la série des Seiken Densetsu ou celle des Soulblazer sont aussi sur ma "to do list". Enfin, sauf si quelqu'un ici est fan de ce jeu et peut me convaincre qu'il vaut la peine d'être parcouru en entier. A noter des dialogues croustillants (mais peu nombreux) bien dans l'esprit de la famille.
2.5/5

  Voir le site web de Sebinjapan
Simbabbad
Pixel intergalactique

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10361

Hors ligne
Posté le: 2008-08-30 15:35
Oui pour moi le premier Addams Family est un Jet Set Willy en mieux ! J'adore mais très dur/long (vive les savestates).

  Voir le site web de Simbabbad
Robert_Landolt
Pixel visible mais rikiki


Inscrit : Jul 19, 2006
Messages : 74

Hors ligne
Posté le: 2008-08-30 16:32
Wow, 1.5/5 pour Addams 2, je trouve ça un peu dur quand même !
Graphiquement je le trouve supérieur au premier (certains décors sont sublimes), j'aime aussi beaucoup les musiques... C'est sûr qu'on s'éloigne de l'ambiance des films (normal, c'est tiré du dessin animé), du coup on se rapproche plus du jeux de plate-forme typique Snes (avec les décors thématiques, les passages aquatiques, le niveau de glace...), mais je l'ai trouvé assez accrocheur à l'époque.
Après on est d'accord, le jeu est horriblement dur : des ennemis et des pièges partout, des passages à retenir par cœur, 3 malheureux points de vie, pas de sauvegarde, bref c'est du old-school.
Moi je lui mettrais 3 : à essayer quand même. (et puis en ému, c'est plus faisable)

Lag
Gros pixel


Score au grosquiz
0019221 pts.

Joue à Ecco the Dolphin sur Mega Drive Mini

Inscrit : May 27, 2002
Messages : 1034

Hors ligne
Posté le: 2008-08-30 18:02
Citation :

Le 2008-08-30 11:09, Sebinjapan a écrit:
Addams Family Values
(Ocean - 1995)

Changement de registre pour ce 3ème épisode tiré du 2ème film. On a ici un jeu d'action-exploration vu de dessus assez semblable à Legend of Zelda sur Nes. On dirige Fester qui doit retrouver le bébé de la famille Addams en parcourant divers niveaux dans lesquels on rencontre des personnages qui nous confient de petites quêtes. C'est pas trop mal réalisé mais disons que ça manque de "finitions" (design des menus, écrans de dialogue ...) ce qui donne au jeu un aspect assez "cheap". C'est en tout cas mon impression. Pour se défendre contre les monstres, Fester lance un éclair dont la portée dépend de son énergie vitale. Quand on se fait toucher, on perd de la vie, et donc l'éclair porte moins loin, ce qui rend le jeu particulièrement difficile dans certaines situations ou perdre une unité d'énergie peut mener bien vite au game-over.
Après avoir défait 2 boss et avoir parcouru 2-3 niveaux, le jeu m'a laissé une assez bonne impression ; mais il est victime d'une concurrence farouche sur la Snes et je doute d'y revenir alors que Terranigma, la série des Seiken Densetsu ou celle des Soulblazer sont aussi sur ma "to do list". Enfin, sauf si quelqu'un ici est fan de ce jeu et peut me convaincre qu'il vaut la peine d'être parcouru en entier. A noter des dialogues croustillants (mais peu nombreux) bien dans l'esprit de la famille.
2.5/5


J'ai fini le jeu et je suis d'accord sur quelques points, notamment le manque de finition qui laisse penser en plus que certains objets ont été oubliés, d'autres totalement inutiles. Par contre, les dialogues, j'ai franchement trouvé que la version française était mauvaise et pas très fluide, mais comme je n'ai pas essayé la version anglaise, je ne peux pas comparer.
Le système de sauvegarde (un mot de passe donné par un personnage qui se trouve à un seul endroit pendant tout le jeu) est rébarbatif au possible.
Et la difficulté, absolument abominable, dès qu'on se fait toucher, la fin est proche. Ca aurait été beaucoup plus abordable s'il avait fallu perdre quelques crânes pour le rayon perde un peu de sa puissance au lieu de se faire toucher juste une fois.
Tu n'as fait que quelques niveaux? Le jeu ne t'apportera pas beaucoup plus. A part des situations encore plus difficiles.
Un jeu très moyen et hautement dispensable à mon goût. Et d'autant plus face à Terranigma
_________________

Je suis un gros pixel!


Simply Smackkk
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1036505 pts.

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 2319

Hors ligne
Posté le: 2008-08-30 22:07
J'ai essayé Arcana il n'y a pas si longtemps. Un RPG qui se joue avec des cartes, ç'est du genre qui m'intéresse. Oui mais voilà, la structure du jeu, trop rigide à mes yeux, ne m'a pas motivé à aller bien loin. Je n'ai grandi ni avec Dungeon Master, ni avec Eye of the Beholder, ni avec d'autres jeux du même genre donc mon seuil de tolérance a été vite dépassé.
A noter qu'une traduction française existe, et elle m'a semblé de bonne qualité.

A part ça, j'aime beaucoup Addam's Family. Un gameplay simple mais une difficulté bien relevée. En tout cas, ça n'empêche pas le jeu d'être agréable à jouer.

Par contre, je n'ai jamais essayé Addam's Family: Pugsley et Araiguma Rascal qui me tentent bien. Le dernier me fait penser à Dharma Dojo sur la même console, un de mes jeux préférés.

  Voir le site web de Simply Smackkk
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7746
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-08-30 22:26
Je m'attendais bien à ce que la trilogie Addams Family provoque quelques réactions, contrairement à d'autres jeux beaucoup plus obscurs déjà évoqués dans ce topic. Alors oui, j'ai été sévère avec Pugsley's Scavenger Hunt, et avec Actraiser 2 aussi, parce que ces jeux, malgré leurs qualités, m'ont apporté plus de frustration que de plaisir.
De plus certains petits détails influent parfois sur mon impression du jeu en bien ou en mal. Ainsi dans Pugsley, j'ai trouvé incohérent le fait qu'on puisse tuer le chevalier qu'on voit sur l'un des screenshots en lui sautant dessus. Comme vous pouvez le voir, il se déplace en brandissant son épée vers le haut, ce qui dans la plupart des jeux du genre se traduirait par "attention, il ne faut pas lui sauter dessus". Oui, je sais je cherche la petite bête ...

Citation :

Le 2008-08-30 22:07, Simply Smackkk a écrit:
Par contre, je n'ai jamais essayé Addam's Family: Pugsley et Araiguma Rascal qui me tentent bien. Le dernier me fait penser à Dharma Dojo sur la même console, un de mes jeux préférés.


Tu aimerais peut-être Araiguma mais il est plus difficile à prendre en main que Dharma Dojo car il faut gérer les déplacement du personnage, sauter pour atteindre certains blocs et ne pas s'emmêler les pinceaux en saisissant un bloc (on en prend un devant soit alors qu'on voulait prendre celui en dessous de sois par exemple). La jouabilité de Dharma Dojo s'assimile beaucoup plus facilement, ce qui est crucial dans un puzzle-game.

  Voir le site web de Sebinjapan
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7746
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-08-31 16:15
En ce beau Dimanche ensoleillé, il me semble logique de ... rester enfermé pour jouer à des RPG !


Ancient Magic - Bazoo ! Mahou Sekai
(Hot B - 1993)




(cette présentation a été ré-écrite en 2011 suite à la sortie d'un patch de traduction)

L'histoire du jeu se déroule dans un monde d'heroic-fantasy tout à fait classique. Le héros vaque tranquillement à ses occupations dans son petit village, jusqu'au jour de ses 16 ans ou un étranger s'en vient et lui apprend qu'il est le fils de Ricardo, un célèbre mage, et que ce dernier est mort au cours d'une mission, ce que sa mère lui a toujours caché. Il décide alors que lui aussi doit devenir un mage, ce qui passera par des épreuves imposées par une prestigieuse école de magie. Mais pour pouvoir s'y inscrire, le héros devra déjà prouver sa valeur auprès du roi d'un pays voisin, qui se trouve être son grand père, afin d'obtenir une lettre de recommandation (c'est toujours bien d'avoir un dossier en béton quand on veut faire les grandes écoles).
Le système de jeu est classique et clairement inspiré de Final Fantasy, avec un système de rangées pendant les combats (front row / back row) et des personnages qui ont chacun une capacité spéciale en plus de leurs actions classique (attaquer, magie, objets, fuir). Ainsi le 1er compagnon du héros est un barde qui, en chantant, peut augmenter la puissance d'attaque de toute l'équipe.
Ancient Magic est un RPG classique et sympathique, désormais accessible à tout grâce à un patch de traduction. Cependant, sa réalisation et son manque d'originalité ne le démarquent pas de la masse tandis que la fréquence élevée des combats aléatoires peut décourager. A noter que l'aventure est parsemée de choix à effectuer ce qui ne bouleverse en rien le jeu mais provoque l'accès à quelques scènes ou dialogues différents et peu influencer les caractéristiques (c'est par exemple le cas du métier proposé au tout début du jeu). On appréciera également la présence d'un bouton pour courir, chose encore rare dans les RPG de cette époque.
MOYEN (peut-être mieux sur la longueur)


Aretha
(Yanoman / Japan Arts Media - 1993)




Un RPG classique et aux graphismes plutot jolis pour un soft de 1993 (comparez avec Ancient Magic ou surtout avec le très "8 bits" Secret of the Stars sorti la même année ...). Les combats se font avec une vue à la Dragon Quest et toujours les habituels menus "combattre, magie, défendre ...". Il semble que l'originalité du système de combat se situe dans la possibilité d'être encerclé par les ennemis et d'attaquer devant sois, derrière, ou sur les cotés (on se tourne alors face aux ennemis en utilisant les boutons L/R : comme Panzer Dragoon !). A noter que les combats ont l'air très faciles et qu'on progresse vite. Concernant l'histoire et les personnages, le scénario commence doucement avec Ariel, jeune fille habitant dans la forêt avec sa grand-mère et vivant quelques aventures. Plus tard, elle devra se mettre en quête d'objets magiques pour redonner ses pouvoirs à un dragon devant protéger le monde d'un grand danger. Les dialogues sont evidemment entièrement en japonais et les kanjis sont très nombreux.


Aretha 2
(Yanoman / Japan Arts Media - 1994)




La même chose en mieux ! Scénaristiquement, c'est une suite directe mettant en scène les mêmes personnages. Le système de combat est identique, les menus ont à peine été modifiés et le style graphique est extrèmement proche. C'est un peu plus coloré, il y a quelques petites animations amusantes supplémentaires pendant les combats et ça semble toujours aussi facile (par rapport à du Dragon Quest ou on progresse moins vite par exemple). Apparement, dans cet épisode Ariel quitte son chateau pour aller enquêter sur une créature maléfique qui manifeste sa présence à ses amis Kyle et Doll dans l'intro du jeu.

Résumons : 2 RPG assez bien réalisés et faciles à dompter. Les dialogues sont très nombreux et les personnages semblent avoir un minimum de background. Esperons qu'un groupe de passionés nous fassent profiter un jour d'une traduction pour savoir vraiment ce que valent ces 2 Aretha.


Aqutallion (Secret of the Stars)
(Tecmo - 1993)




Aqutallion est un RPG de facture très classique et aux graphismes qu'on trouverait minimalistes mais assez mignons si l'on était sur Master System. Ici on les trouvera plutot scandaleux pour un jeu sorti en 1993. Sachez à titre d'exemple que non seulement tous les bâtiments des villes sont quasiment identiques mais même l'intérieur des maisons. Le niveau graphique remonte à peine pendant les combats représentés comme dans Phantasy Star. Ces combats sont par contre des plus classiques (au menu : combattre, magie, objets ...). L'originalité du jeu se manifeste par la possibilité (enfin l'obligation) de gérer 2 équipes de personnages. On peut alterner d'une équipe à l'autre à n'importe quel moment, même si elles se trouvent dans des lieux totalement différents. On peut donc imaginer que certaines enigmes nous obligent à réaliser des actions impliquant les 2 groupes. Mais attention, celà implique également qu'il faut faire 2 fois plus de levelling !
On aurait aimé que certains RPG de la Super Famicom, ceux qui sont très beaux et qui semblent passionants, aient été adaptés en version US (voire euro) afin de profiter d'une traduction. On n'éprouve pas forcément cette envie pour Aqutallion ... et c'est pourtant ce dernier qui bénéficiat d'une sortie US 2 ans plus tard sous le titre de "Secret of the Stars". Les graphismes étaient déjà anachroniques en 1993, alors imaginez en 1995 ! En contrepartie, celà nous permet peut-être de profiter d'un scénario passionant ? J'en doute fort après y avoir joué pendant un peu plus d'une petite heure. Je crois que toute l'histoire se résume par le dialogue du dernier screenshot que j'ai posté ci dessus ...
MEDIOCRE

  Voir le site web de Sebinjapan
Erhynn Megid
Pixel intergalactique


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2008-08-31 16:43
Aqutallion me fait penser à Lufia coté design. Lufia est une série qui a le don de surprendre son monde vers la fin du jeu, grâce à des retournement de situation aussi dévastateurs que tristes.

Dans le registre des jeux peu connus, citons FEDA The Emblem of Justice, sympathique.
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Souldiers

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 8282
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2008-09-01 01:52
Citation :

Le 2008-08-31 16:15, Sebinjapan a écrit:
Le jeu n'est pas traduit mais tous les dialogues sont écrits en kana, ce qui le rend "praticable" le dico dans une main, le pad dans l'autre, pour les plus courageux ayant quelques notions de japonais.


C'est une erreur que font beacoup de personnes. Un texte tout en kana est nettement plus dur a comprendre qu'avec des kanji. Tout simplement a cause du nombre monstrueux d'homophones en japonais. Si les jeux video etaient presque integralement en kana a l'epoque 8 bits et au debut 16 bits, c'etait plus du a des contraintes techniques ou pour des jeux destines aux plus jeunes.
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD

Index du Forum » » Groblogs » » Groblog Sebinjapan : exploration du Romset Snes

3267 messages • page
1234567 ... 164




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)