les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Groblogs » » Groblog Sebinjapan : exploration du Romset Snes
3263 messages • page
1 ... 13141516171819 ... 164
Auteur Groblog Sebinjapan : exploration du Romset Snes
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7710
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-11-30 18:45
College Football USA 97
(Black Pearl / Electronic arts - 1996)



Voici de nouveau un jeu de foot US mettant en scène les équipes universitaires. Par rapport à Bill Walsh College Football présenté en page 12 on remarque d'emblée un style graphique très différent. Moins rond et coloré et plus réaliste, je trouve personellement le résultat très moche. Sur quasiment chaque action, une petite animation réalisée à partir de photos digitalisées s'incruste en haut d'écran. Je ne sais pas si ce genre de détails faisait sensation à l'époque mais le résultat est loin d'être esthétique. Au niveau du contenu, Electronic Arts était déjà le roi à l'époque pour blinder ses jeux de sport de tonnes d'options et de statistiques. Tous les vrais joueurs universitaires de l'époque sont présents avec moultes informations, il est également possible de créer ses joueurs et le mode saison semble très riche. La gameplay ? Bah, d'après ce que je peux comprendre, ça a l'air lisible et jouable. Maintenant, les graphismes ne me donnent vraiment pas envie de m'y mettre. Mais le jeu a tout de même une bonne réputation sur le net (aux USA, hein !).


Capcom's MVP Football
(Equilibrium / Capcom - 1992)



C'est un jeu de football américain ... je vous ai déjà dit que je n'y comprenais rien ? Et ce n'est surrement pas avec ce jeu que je vais être motivé pour apprendre. C'est moche, l'action est incompréhensible et l'ambiance sonore est inexistante. Voilà, cette présentation est torchée.
Alors moi, si un gars sur un blog faisait une présentation aussi succinte d'un jeu de catch sous pretexte qu'il n'y connais rien, eh bin j'irais lui dire tout le bien que je pense de son travail de cochon. Alors VOUS, si vous connaissez le foot US, que vous avez envie de tester ce jeu et de venir m'engueuler en critiquant cette présentation, ne vous gênez pas ! Allez-y je vous attend ... Allez ...

  Voir le site web de Sebinjapan
Simply Smackkk
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1036505 pts.

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 2315

Hors ligne
Posté le: 2008-11-30 22:46
Citation :
La présence d'un bonus particulier résume à lui tout seul la médiocrité du jeu : on peut trouver une guitare qui rend invincible. Le perso se trémousse alors comme un malade et les ennemis qui s'approchent de lui sont détruits. Sauf que on reste sur place à ce moment là, il n'est pas possible d'avancer dans le niveau en étant invincible, et de plus le bonus est placé à des endroits ou il ne sert strictement à rien !


Non seulement il est placé à des endroits où il ne sert à rien, mais il est aussi placé à des endroits qui peuvent faire perdre une vie!
Exemple dans un niveau où on est sur une barque (je crois): si tu prends le bonus, le tigre fait quelques pas, danse...Puis tombe à l'eau, sans qu'il soit possible de faire quelquechose. Du n'importe quoi.


Par contre, j'apprécie beaucoup plus Wild Wil West, et je trouve que les graphismes sont très réussis et plutôt inspirés (mince quoi, la caricature de touriste -cf screenshot...Non?)


Et pour la petite histoire Cheester Cheetah est une mascotte...De gateaux apéro.

  Voir le site web de Simply Smackkk
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7710
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-12-01 13:27
Oui les graphs de Wild Wild West sont plus soignés et la touriste m'a bien fait rigoler (c'est pour ça que j'ai mis ce screenshot). Mais la plupart des autres ennemis ne sont pas aussi réussis, bien au contraire, ou alors ont des looks limite "dérangeants" (cf le gros porc habillé en cuir sur un screenshot également).
Dans le 1er Cheetah, j'appréciais l'air "neuneu" des animaux, un peu comme ceux de Chuck Rock dont je vais parler dans pas longtemps. Mais à part ça, les graphismes sont vraiment affreux.

  Voir le site web de Sebinjapan
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7710
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-12-01 19:34
Captain Tsubasa 3 : Koutei no Chousen
(Tecmo - 1992)



Les jeux de foot Captain Tsubasa (Olive et Tom) ne sont pas des jeux de foot conventionnels mais des simulation-RPG. Voici comment le gameplay se déroule :
Avant le match, on discute dans les vestiaires et on met au point ses stratégies. On choisit la formation de l'équipe, on visualise les fiches de perso (très completes) de chaque joueur afin de connaitre ses forces et ses faiblesses (et ses coups spéciaux !) et on définit le marquage d'un ou plusieurs adversaires (très important). Ensuite le match commence.
La fenêtre de jeu est divisée en plusieurs sections. La section supérieure est une représentation graphique de ce qui se passe tandis que la section inférieure est celle sur laquelle on fait ses choix. En phase d'attaque ou de défense normale, un terrain de foot y est affiché et on déplace simplement le joueur dont le numéro clignote (la section supérieure représente alors le joueur courir). Lorsqu'on appuie sur le bouton B (en attaque) ou lorsque l'on a possibilité d'agir sur une action de l'adversaire (en défense), un menu s'affiche et on choisit une action contextuelle en fonction de la situation en inclinant le pad dans une direction : passe, tir, geste technique, tackle ... L'action se déroule alors sur la partie supérieure et est mise en valeur par le commentateur dans la partie inférieure. Le succès ou non de l'action sélectionnée est ensuite déterminé par les charactéristiques du joueur par rapport à son adversaire, comme pour un RPG. Si vous connaissez le "Blitz Ball" dans Final Fantasy X, eh bien c'est à peu près le même gameplay. Dans Tsubasa, l'important pour gagner est de bien utiliser les coups spéciaux des joueurs vedettes au bon moment tout en gérant leurs points d'endurance. Bien connaitre le manga est un avantage précieux pour savoir qui utiliser dans quelle situation.
L'histoire (qu'on suit grâce aux cut-scenes entre chaque match mais également PENDANT les matchs) met en scène les héros du manga alors qu'ils sont jeunes adultes et évoluent dans des clubs prestigieux aux quatres coins de la planète. Clubs prestigieux mais fictifs comme le prouve l'épisode se déroulant dans le championat français qui voit s'affronter le FC Champs Elysées et le FC Montmartre ! On ne joue pas tout le temps avec le FC Sao Polo de Tsubasa (Olivier Atton), on dirige d'autres persos dans d'autres clubs en fonction du scénario. Plus tard dans le jeu, on évolue avec l'équipe nationale japonaise.
Coté réalisation, même si les graphismes ne sont pas extraordinaire, la mise en scène des matches a une pêche d'enfer avec des musiques (que j'adore) qui changent en fonction de qui attaque, des effets spéciaux lors des actions spectaculaires (l'écran qui flashe ...) et toutes les exagérations jouissives qui ont fait le succès du manga et de l'anime (ballon qui traverse les filets, retourné acrobatique à 10 mètres de hauteur, tir du tigre ...).
Il est également possible de faire des matchs à deux en sélectionnant dans son équipe n'importe que joueur à condition de l'avoir débloqué dans le mode story.
Un traduction française (ou les noms japonais originaux sont conservés), incomplète mais suffisante pour jouer, est disponible sur le net et permet de s'adonner au jeu sans trop tatonner dans les menus. Si vous êtes fans de Captain Tsubasa, je vous recommande ce jeu que j'aime beaucoup personellement. OK, c'est moche, répétitif et assez hasardeux parfois (mais on garde l'expérience acquise en refaisant un match perdu) mais tellement fun.
3/5


Captain Tsubasa 4 : Pro no Rival-tachi
(Tecmo - 1993)



Il s'agit sensiblement du même jeu que l'épisode précédent. Le gameplay est 100% identique et l'histoire se déroule à peu près à la même époque (Tsubasa / Olivier évolue toujours au FC Sao Polo avec Roberto comme entraineur). Les nouveautés sont mineures et concernent le mode libre ou l'on peut affronter un autre joueur humain ou jouer à deux ensemble contre le CPU. Dans ce même mode, il est aussi possible de créer un joueur et de lui attribuer des coups spéciaux débloqués en mode story.
Coté réalisation c'est un peu mieux fichu graphiquement mais on est loin d'exploser les limites de la Snes. Je trouve personellement les musiques moins entrainantes que dans l'épisode précédent.
La version française amateur disponible sur la toile est encore une fois incomplète. Certains menus et presque tous les dialogues ne sont pas traduits, c'est bien dommage. A noter que ce sont les noms de la version TV française qui sont utilisés.
Pour les fans, c'est toujours aussi bon.
3/5


Captain Tsubasa 5 : Hasha no Shougou Canpione
(Tecmo - 1994)



Ne vous fiez pas à la représentation qui a changé et qui est celle d'un jeu de foot arcade, le gameplay est toujours identique aux 2 précédents épisodes. Cependant, au lieu de diriger simplement des numéros de joueurs sur un petit terrain, on controlle vraiment chaque joueurs représentés par des sprites comme dans un jeu de foot "normal". Mais dès qu'on appuie sur le bouton B ou qu'un adversaire s'approche trop près, l'action se met en pause et on retrouve notre système de menus contextuels (dribbler, frapper, faire une passe ...). Cette nouvelle représentation rend le jeu beaucoup plus instinctif, lisible et dynamique et fait de ce Tsubasa le meilleur de la série sur Snes. L'interface a un tout petit peu changée (les coups spéciaux se déclenchent en appuyant sur le bouton correspondant au lieu d'être sélectionnés dans un sous-menu) mais on retrouve vite ses marques. Cependant, du fait que l'action est plus rapide et que ce jeu n'est pas du tout traduit (il y a bien une rom avec un début de traduction anglaise mais elle ne fonctionne pas chez moi), mieux vaut se faire la main sur les épisode 3 et 4 avant de jouer à ce Captain Tsubasa.
Au niveau des nouveautés : on bénéficie de plus de possibilités d'actions comme par exemple choisir des passes en l'air ou à ras de terre dans certaines situations ou de choisir la direction du tir (gauche, droite ou au centre). Pour la première fois il y a également des hors-jeu. Le scénario se déroule à une autre période du manga, celle ou Tsubasa joue dans le championnat Italien. A noter que de "vrais" clubs figurent dans le jeu comme le Milan AC ou la Juve.
Il y a surrement d'autres nouveautés, surtout dans le mode libre qui permet de jouer à deux, mais vu que tout est en japonais, il me faudra plus de temps pour découvrir tout ça. Quoi qu'il en soit, à essayer si vous êtes fans, mais en commençant avec les épisodes précédents pour vous familiariser avec les menus vus qu'ils ne sont pas traduits ici. Ceci dit, pas trop de problèmes pour ceux qui lisent les katakana.
3.5/5


Captain Tsubasa J : The Way to World Youth
(Bandai - 1995)



En 1995 ce n'est plus Tecmo mais Bandai qui s'y colle. Et le résultat est assez catastrophique. Ce dernier jeu de la licence sorti sur Snes tente de partir dans une autre direction plus tournée vers l'action que la stratégie-RPG. Comme dans l'épisode 5, on controlle directement les joueurs sur le terrain mais il n'y a plus de pause lors des actions, on appuie en temps réel sur le bouton correspondant au geste voulu. Les gestes possibles d'accomplir sont différents en fonction de ce qui se passe sur le terrain (en attaque ou en défense, en position de tir ou pas ...) et sont affichées (en japonais bien sur) en dessous des boutons A,B,X et Y représentés à l'écran. On déplace ses joueurs dans une vue 3D moche, trop rapprochée et très peu pratique. Il est impossible de voir à plus d'un mètre autour de sois et donc de localiser ses coéquipiers. Il y a bien un radar pour celà mais comme l'action est très rapide, impossible de s'en servir ou de bien penser sa stratégie comme dans les autres jeux de la série. Lorsque l'adversaire se saisie de la balle c'est encore pire : l'action devient encore plus confuse et on ne sait pas qui on dirige.
Lors de certains duels, la représentation change pour afficher les joueurs en gros plan et on doit bourriner un bouton pour être victorieux. En plus de ça, le jeu est horriblement difficile dès le premier match.
A part ça, on a toujours le même mélange de matches et de cut-scenes (avant, après ou pendant les matches) et l'histoire se déroule pendant la partie "World Youth" du manga mettant en scène Aoi Shingo.
Une terrible déception pour le fan que je suis ...
1/5

  Voir le site web de Sebinjapan
Shenron
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0028032 pts.

Joue à Persona 5 Strikers

Inscrit : Jan 17, 2008
Messages : 9646
De : Melun

Hors ligne
Posté le: 2008-12-01 21:52
J'ai fini les 4 Captain Tsubasa de la SNES (c'est pratique le chômage), et je préfère d'assez loin les 3&4 aux autres.

Effectivement Captain Tsubasa J est tout sauf jouable, et le fait que l'on affronte dès le départ l'équipe "Real Japan", super forte, n'est pas super encourageant. On ne voit rien, ça réagit à contre-temps, bref, c'est très mauvais.

Les 3&4 sont très déroutant, car on n'est pas habitué à jouer à un jeu de foot en regardant uniquement le radar (cela dit cette habitude peut servir pour jouer aux jeux classiques), mais on s'y fait très vite, et on s'amuse beaucoup pour peu qu'on soit amateur de la série. Les matchs ont une pêche d'enfer, qu'on ne retrouve pas tout à fait, je trouve, dans le 5.

En fait, dans le 3&4, comme on ne voit pas vraiment les sprites des joueurs en temps réel, le léger décalage dans les actions ne choque pas. Mais dans le 5, on est plus souvent pris au dépourvu par un contact avec un adversaire.

Les 3, 4 et 5 sont de vrais bons jeux, très longs de surcroît, auxquels on pourrait juste reprocher une difficulté parfois injuste, avec des matchs finalement assez scriptés (essayez de jouer des Save States, c'est assez saisissant) et des adversaires qui ont trop souvent une réussite insolente alors que vos tirs de l'aigle se soldent par des échec et des ballons crevés...
_________________

Image
Ils sont tous méchants (sauf Sega, qui est juste con).


  Voir le site web de Shenron
David
Glaçon du sentiment


Joue à Forza Horizon 3

Inscrit : Mar 17, 2002
Messages : 10051
De : Lille, en l'an 3000.

Hors ligne
Posté le: 2008-12-01 22:17
Je connais très bien Captain Tsubasa 3&4 pour y avoir joué intensément sur ma Super Famicom au moment de leur sortie - et comme je peux dire ne jamais avoir regardé le dessin animé avec assiduité, il paraît clair que l'intérêt de ces 2 softs ne réside pas uniquement dans une quelconque attirance pour la licence, mais dans son gameplay, extrêmement bien ficelé. Je me souviens avoir disputé des matches de totale folaille, agrémentés il est vrai d'une bande son tonitruante - les thèmes musicaux du 3 me trottent encore régulièrement dans la tête. J'ai moins accroché au 4, justement à cause de sa bande-son peu inspirée.

Il est amusant en tout cas de constater à quel point nos avis sont similaires concernant ces deux softs, Seb. Je n'aurais pas hésité à pousser la note de CT3 à 4/4,5.

  Voir le site web de David
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7710
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-12-02 18:25
@Shenron : chômage ou pas, t'as du courage pour avoir terminé l'épisode J ! En plus d'être raté, il est vraiment difficile. Comme tu dis, on est refroidit dès le début.
@David : oui, moi aussi j'aurais bien mis un 4/5 à CT3 tant je l'adore mais j'ai voulu rester un minimum objectif (par rapport aux graphismes vraiment limites par exemple) et parce que j'avais peur de passer pour un cinglé Mais finalement je suis content de constater que je ne suis pas le seul amoureux de ce jeu et de ses musiques (bon sang la musique d'intro, je peux pas me l'enlever de la tête !)



Chaos Seed : Fuusui Kairoki
(Taito - 1996)



Chaos Seed est surrement un des jeux les plus complexes existant sur cette console. Pour vous donner une idée de la profondeur du jeu (pour l'époque et la plate-forme) il suffit de laisser tourner la démo du jeu (dont mes screen-shots sont tirés pour la plupart). Et là soit vous êtes émmerveillé en disant "on peut faire tout ça dans ce jeu ? Ca a l'air génial !!!" ou bien alors "oh bon sang, ça a l'air super complexe, et tout est en japonais, comment je vais m'en sortir ?", ou bien les deux à la fois, ce qui est mon cas !
Alors, Chaos Seed est un action RPG mélangé avec un jeu de construction/gestion. Lors de certaines phases de jeu, on parcours des "donjons" en vue de dessus dans lesquels on doit combattre seul ou accompagné de créatures (dirigées par le CPU) avec un gameplay proche de Secret of Mana. Le héro comme les créatures qui l'accompagnent gagnent des points d'expérience et peuvent monter en niveau.
Puis, on passe à une phase de gestion ou il faut créer des couloirs et des salles ayant diverses fonctions. Certaines produisent de l'énergie (indispensable pour tout), d'autres des créatures qui combattent avec le héro, d'autres servent à stocker des objets ... etc ...
Le tout se fait par l'intermédiaire de moultes menus en japonais bien obscurs. Et il faut gérer tout ça, entretenir le chateau qu'on batit petit à petit en upgradant les salles produisant l'énergie, en postant des gardes aux endroits stratégiques ... etc ... (du Dungeon Keeper avant l'heure pour cette phase).
Le mélange des genres fait un peu penser à Actraiser premier du nom. Mais les différentes phases sont bien mieux liées entre elles et intégrées dans l'univers du jeu. La phase de gestion est également BEAUCOUP plus complexe.
Le but du jeu est de produire suffisemment d'énergie pour sauver la planète qui se meurt tout en repoussant des êtres malveillants qui veulent s'approprier cette énergie.
Techniquement c'est très réussi avec des graphismes souvent agréables et parfois excellents, et de très jolies musiques.
Le jeu m'interesse mais il me faudra beaucoup plus de temps que ce que je lui ai consacré lors de cette présentation pour pouvoir maitriser les bases et progresser un minimum. Le site Hardcore Gaming 101 propose un tutorial détaillé pour ceux qui oseront relever le défi : http://hg101.classicgaming.gamespy.com/chaosseed/chaosseed2.htm
Est-ce que quelqu'un sur GP connait ce jeu et à déjà essayé de s'y investir ?

  Voir le site web de Sebinjapan
Kaede
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 5015

Hors ligne
Posté le: 2008-12-03 16:46
Je n'aurais pas le courage de m'y mettre en Japonais même avec une FAQ (même jouer à un jeu comme Gardian Heroes en Japonais sans comprendre me gêne énormément, je ne veux rien rater du jeu).

C'a l'air drôlement intéressant en tout cas, j'ai regardé l'intro, lu une partie du test (sur Classicgaming, et le tiens) et ça fait envie.
De manière générale j'ai tendance à aimer le mélange des genres quand c'est bien fait (Dune, Gods, Twinkle Star Sprites, ...)
Espérons que ça soit traduit un jour.

Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7710
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-12-03 20:21
AMIGA VAINCRA


Cannon Fodder
(Panel Comp / Sensible Software - 1994)



Cannon Fodder est un excellent jeu d'action né sur Amiga. On y dirige un squad de petits soldats vus du dessus et qui doivent guerroyer dans la jungle ou d'autres territoires hostiles. On dirige un curseur à l'aide duquel on indique aux soldats ou aller, et en appuyant sur un autre bouton, le curseur se transforme en viseur et permet d'indiquer aux soldats ou tirer. Il est possible de séparer son squad en plusieurs unités et de les diriger séparément pour par exemple envoyer un soldat seul en éclaireur.
Le problème de la version Snes est qu'on doit y jouer au pad alors que le jeu a été conçu pour la souris. Ce n'est pas très pratique. Heureusement les dévelopeurs ont mis à contribution les nombreux boutons du pad Snes pour optimiser un minimum l'interface. Par exemple, il est possible de passer d'une unité à l'autre avec les boutons L et R au lieu de passer par le menu.
Le jeu est aussi beaucoup moins difficile que sur Amiga, ce qui n'est pas forcément une mauvaise chose vu que le controlle sans souris est moins instinctif et moins rapide. Plus anecdotique, la chanson décalée (et devenue culte) qui sert d'intro sur la version Amiga a disparue (c'est une version instrumentale). Heureusement les bruitages biens pêchus sont toujours là et il est toujours possible de faire preuve de violence gratuite en s'acharnant sur les soldats ennemis ! Bref, un très bon jeu mais je vous conseille de privilégier une version micro (Amiga donc mais le jeu existe aussi sur Atari ST et PC).
3/5

PS : un article consacré aux versions micro-ordinateur est dispo sur GP : http://www.grospixels.com/site/cannonfod.php


Chaos Engine
(Bitmap Brothers - 1993)



Très bon jeu d'action/exploration vu du dessus à la Alien Syndrome (Sega), Chaos Engine est né sur Amiga et fait partie des tous meilleurs jeux sur cette machine. On y dirige un mercenaire au design rétro / steampunk qui évolue dans des niveaux remplis de monstres belliqueux. Particularité du jeu : on est toujours accompagné par un 2ème mercenaire, dirigé soit pas le CPU soit (mieux) par un 2ème joueur. Le jeu a été conçu pour exploiter cette dualité avec des situations ou il faut souvent couvrir l'autre ou repousser des attaques arrivant de plusieurs cotés simultanément. En plus du tir normal aux munitions illimités, on peut utiliser une arme spéciale (pour laquelle il faut ramasser des recharges) dévastatrice. Certains persos peuvent utiliser un objet spécial à la place de l'arme secondaire, comme une carte du niveau par exemple. En début de partie on peut choisir ses 2 personnages parmis plusieurs mercenaires qui ont chacun leurs capacités propres (vitesse, puissance de feu ...) et des armes différentes. Entre certains niveaux, à l'aide de bonus ramassés en chemin, il est possible d'augmenter les compétences de ses persos. Le jeu est difficile avec des ennemis rapides venant de partout mais jamais insurmontable. En tout cas, le rythme est haletant même s'il est possible de s'arrêter quelques instants pour réfléchir au meilleur chemin à emprunter. En effet les niveaux sont vastes et contiennent des passages secret qui se révèlent en trouvant des clés. A noter qu'il faut détruire des sortes de "poteaux" éparpillés aux 4 coins du niveau avant de pouvoir passer au suivant.
Cette adaptation Snes est quasiment identique à la version Amiga améliorée (AGA) même si les puristes trouveront surrement de quoi chipoter en faveur de l'une ou l'autre version. Personellement, je préfère cette version Snes plus ergonomique qui permet l'utilisation de plusieurs boutons (il fallait laisser le bouton appuyé pour utiliser les armes spéciales sur Amiga).
A noter que le jeu s'appelle Soldiers of Fortune en version US.
3/5

Un article sur le jeu ici : http://www.grospixels.com/site/chaoseng.php

  Voir le site web de Sebinjapan
IsKor
Camarade grospixelien


Joue à Jurassic World Evolution

Inscrit : Mar 28, 2002
Messages : 13426
De : Vallauris, 06.

Hors ligne
Posté le: 2008-12-03 20:49
2 perles venues des micros.. Ces 2 jeux sont excellents (particulièrement Cannon Fodder, un de mes coups de coeur PC)

Merci en tous cas pour ton super boulot... Continue!

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Dead Rising, Binary Domain

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 28987
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2008-12-03 21:18
Je suis un peu mitigé concernant ta critique sur Captain Commando. Ok le jeu est mieux en arcade, ok il est dispo "gratuitement" sous mame, mais quand même à l'époque il faisait partie des rares bonnes adaptations arcade.
Donc oui sur cps1 il est mieux, mais pour un jeu SNIN, si on se replace dans le contexte d'époque, il est quand même indispensable

_________________

Image


Lyle
Camarade grospixelien



Inscrit : Mar 12, 2002
Messages : 3719

Hors ligne
Posté le: 2008-12-03 22:33
L'efficacité des beat CPS repose intégralement leur vitesse. La lenteur des conversions SFC m'est difficilement tolérable, même si elles s'en sortent pas trop mal graphiquement. Même le premier Final Fight, qui avait pourtant fait sensation (y compris chez moi) à l'epoque a vraiment beaucoup vieilli comparé à l'arcade. Et j'ose à peine imaginer ce que ça aurait donné s'ils avaient tenté Alien vs. Predator... Mais Capcom avait trop de bon sens pour ça.

Chaos Engine, c'est un jeu qui a toujours fait partie du paysage Amiga tel que je le connais, mais étrangement j'ai jamais pris le temps de l'essayer. Peut-être parce que dans l'héritage Bitmap Brothers, c'est un titre plutôt en retrait comparé à leurs titres les plus reconnus. J'aime bien les graphs mais le jeu en mouvement ne m'a jamais vraiment attiré en fait. L'action me semble confuse, c'est un pédestre, mais pas à la façon d'un Mercs ou d'un Ikari Warriors. Il faudra que je lui donne sa chance.

  Voir le site web de Lyle
LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Aedemphia

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 8012
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2008-12-04 01:24
Citation :

Le 2008-12-02 18:25, Sebinjapan a écrit:
Est-ce que quelqu'un sur GP connait ce jeu et à déjà essayé de s'y investir ?


J'essaierais bien a l'occasion mais j'ai deja tellement de jeux a faire...
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
Kimuji
Pixel monstrueux


Joue à Pillars of Eternity

Inscrit : Jul 04, 2005
Messages : 4372

Hors ligne
Posté le: 2008-12-04 01:39
Citation :

Le 2008-12-03 22:33, Lyle a écrit:
Peut-être parce que dans l'héritage Bitmap Brothers, c'est un titre plutôt en retrait comparé à leurs titres les plus reconnus.
Heu... non pas vraiment, The chaos engine est loin d'être un titre méconnu ou en retrait des productions des Bitmap Brothers.

Tonton Ben
Pixel monstrueux


Joue à HearthStone, Overwatch, Diablo III ROS, Retropie

Inscrit : Dec 05, 2003
Messages : 4257
De : Lille (le pays de la bière)

Hors ligne
Posté le: 2008-12-04 11:16
C'est même un titre extrêmement reconnu, considéré comme le dernier jeu de leur âge d'or.

Sont sortis après Chaos Engine 2 en exclu Amiga qui n'a pas marché (c'est un mode deathmatch en écran splitté pas terrible), et Z qui, s'il a lui pas mal fonctionné (et c'est un bon jeu), ne ressemble pas aux production Bitmap Brothers.

The Chaos Engine sur SNES est excellent, je l'ai beaucoup pratiqué sur ce support.

Petite anecdote que j'ai trouvé récemment, il y a vidéo preview du jeu qui montre un gameplay à trois joueurs... voir le lien ci-dessous :

http://eab.abime.net/showthread.php?t=20261
_________________

Your face, your ass, what's the difference? - Duke Nukem

Image


Kaede
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 5015

Hors ligne
Posté le: 2008-12-04 14:15
Je n'avais rien dit mais ça m'avait fait aussi un peu bizarre de lire ça, Chaos Engine était pour moi un des gros hits des Bitmap Brothers
En passant je me rappelle encore le test de Joystick avec le personnage supplémentaire "Le Roteur Fou"...l'humour de Joystick à l'époque c'était quelque chose ^^

Si vous ne jouez pas avec un ami, je vous conseille de lourder le CPU, il est juste chiant, récupère une bonne partie du fric, et peut, je crois, gêner pour certaines manips (pour leecher par exemple)
L'astuce est simple : il suffit de démarrer à 2 joueurs et de laisser crever le joueur 2.
C'est sans doute un peu plus difficile mais le jeu reste vraiment très très faisable.

Lyle
Camarade grospixelien



Inscrit : Mar 12, 2002
Messages : 3719

Hors ligne
Posté le: 2008-12-04 20:18
Alors c'est ma perception qui est mauvaise. J'imagine que je l'ai simplement loupé dans les mags d'époque. Par contre, j'ai quand même l'impression qu'aujourd'hui on le cite bien moins qu'un Xenon 2, un Speedball 2 ou même un Cadaver, non ?

Raison de plus pour enfin le découvrir...

  Voir le site web de Lyle
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7710
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-12-04 20:29
Chaos Engine est clairement l'un des meilleurs jeux produit par les Bitmap Brothers, à mon sens même LE meilleur car il a trouvé le bon équilibre entre jouabilité, accessibilité, prouesse technique et patte graphique inimitable.
Mais comme il est sorti à une époque ou l'Amiga n'était plus vraiment au sommet de la chaine alimentaire video-ludique, et comme l'image des Bitmap Brothers a toujours été liée à celle de l'Amiga, je pense que c'est pour celà que Lyle le décrit comme en retrait dans la ludothèque de ses auteurs. Je pense que Xenon 2 et Speedball 2 ont eu plus d'impact dans le paysage video-ludique lors de leur sortie.

Merci à Tonton Ben pour le lien : c'est une video très interessante. Je pense que ça vaudrait le coup de faire un "up" du sujet consacré à Chaos Engine sur le forum de GP pour en parler ... et s'il n'y a pas de sujet c'est l'occasion de le créer !



Carrier Aces
(Synergistic / Cybersoft - 1995)



Ce jeu d'action se déroule pendant la 2ème guerre mondiale et nous permet de piloter des avions vus de derrière (possibilité de passer en vue subjective) qui s'affrontent dans des dogfights. L'écran est toujours splitté, même quand on joue seul. On choisit au départ une mission puis les avions qui vont composer notre escadrille, ainsi que leur armement. Un fois la mission commencée, on est sur une carte montrant les forces en présence et on choisit l'avion qu'on désire lancer dans la bataille. On va alors soit affronter un autre avion (et un seul malheureusement, on n'est clairement pas dans Afterburner), soit un cuirassé qu'il faudra torpiller. Au niveau des controlles, on peut modifier sa vitesse, tirer à la mitrailleuse, lancer une torpille, passer en vue subjective et faire quelques manoeuvres comme des virages serrés en utilisant un bouton de tranche.
J'ai trouvé le jeu trop mou et répétitif pour être vraiment amusant, mais le jeu à 2 (que je n'ai pas essayé) doit surrement relancer un peu son intérêt.
1.5/5


Choplifter 3
(Beam Software / Ocean - 1994)



Nouvelle adaptation du hit immortel de Broderbund né sur Apple2 en 1983, ce jeu nous met toujours aux commandes d'un hélicopter vu de profil qui doit secourir des hotages dans une jungle hostile (et d'autres environnements ensuite). On peut incliner son hélico selon 3 positions avec les boutons L et R pour tirer à gauche, à droite ou en dessous. L'hélico est victime d'une certaine inertie qui fait tout le sel (et la relative difficulté) du jeu. On peut ramasser des armes spéciales comme des bombes à larguer sur les unités au sol ou des missiles à tirer sur les avions ennemis. Il faut se débarasser des unités ennemies avant de pouvoir se poser en toute sécurité pour embarquer les hotages, puis les ramener à la base alliée. Quand on repart de la base pour rechercher d'autres prisoniers (la capacité de l'hélico n'étant pas illimitée), les ennemis ré-apparaissent (les bonus aussi en mode "practice" qui est sélectionné par défaut, pas en mode "normal" qui voit aussi l'apparition de nouveaux ennemis).
Techniquement, les développeurs ont bien modernisé les graphismes du jeu tout en gardant sa chartre graphique avec ses petits persos liliputiens par exemple.
Jouable, fun et difficile, Choplifter 3 est (comme ses ancètres) un bon jeu old-school.
3/5

Sodom présente ce jeu plus en détails ici : http://www.grospixels.com/phpBB/viewtopic.php?mode=viewtopic&topic=8423&forum=15&start=580

  Voir le site web de Sebinjapan
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7710
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-12-05 20:57
Cal Ripken Jr Baseball
(Mindscape - 1992)



Heureusement que j'aime le baseball parce qu'on va en voir défiler pas mal des jeux du genre. Et encore plus que les jeux de foot ou de basket, ils se ressemblent tous énormément. Un peu comme les jeux de bowling, il n'y a pas 36 façons de simuler ce sport, que ce soit dans la représentation graphique ou dans la jouabilité. C'est donc souvent la qualité de la réalisation et les options disponibles qui font la différence. Si Cal Ripken dispose de graphismes corrects, il n'est en rien éblouissant. L'ambiance sonore, une fois passé l'hymne américain en début de partie, est très discrète (un terme poli pour dire qu'elle est nulle !). On peut jouer des matchs d'exhibition ou des championats seuls ou à deux (en s'affrontant ou dans la même équipe). Malheureusement pour les puristes, à part le joueur qui prete son nom au jeu, il n'y a aucun vrai joueur (ce qui était TRES courant dans les jeux de sport de l'époque comme on l'a vu avec le jeu de basket de Barkley et comme on le verra encore avec le jeu de foot de Cantona).
Niveau jouabilité, c'est comme tous les autres jeux du genre mais en plus lent. Enfin c'est peut-être une impression mais je trouve que les joueurs se trainent et que la balle se déplace un peu trop lentement. Ca rend le jeu et défense plus facile mais paradoxalement on a quand même du mal à bater au bon moment. De manière générale, frapper dans la balle est assez hasardeux : il faut vraiment appuyer sur le bouton au dernier moment et rares sont les coups vraiment réussis.
1.5/5


College Slam Basketball
(Iguana / Acclaim - 1996)



Ce jeu est en fait une version de NBA Jam Tournament Edition mettant en scène des équipes universitaires au lieu des stars de la NBA. Le gameplay est 100% identique : un bouton pour tirer ou contrer, un bouton pour les passes ou pour voler la balle, et un bouton turbo. C'est très arcade avec des dunks de folie et la possibilité d'activer la présence de bonus. Le jeu est immédiatement fun, surtout à 4.
Vaut-il mieux jouer à NBA Jam TE ou à ce jeu ? NBA Jam TE est plus attrayant pour nous autres européens parce qu'au moins on connait les joueurs ! Et de plus, les gymnases sont plus animés (l'ambiance est bien calme dans College Slam en comparaison). Mais College Slam a un petit "plus" : la présence de quelques bonus qui n'existent pas dans les autres NBA Jam (la tornade par exemple). Pour ceux qui préfèrent jouer sans les bonus, mieux vaut lui préférer NBA Jam.
2.5/5

  Voir le site web de Sebinjapan
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7710
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2008-12-06 19:56
C'est Samedi soir : on va au ciné ? (ou plutot au video-club vu les films en question ...)


Cliffhanger
(Sony - 1993)



Ce beat-them-all jouable uniquement en solo et tiré du film mettant en scène Stallone à la montagne est soporifique au possible avec ses combats très répétitifs (toujours les mêmes ennemis) et sa jouabilité très rigide. Pourtant pas mal de mouvements sont disponibles puisque le héro peut donner des coups de pied, des coups de poing, courir, sauter, utiliser des armes ramassées en chemin et balancer un coup spécial qui lui fait perdre de l'énergie. Mais placer les coups est non seulement difficile mais aussi absolument pas dynamique. Les bruitages qui manquent de punch et les sprites très mal animés contribuent à l'ennui ambiant. J'ai rapidement lâché l'affaire, d'autant que le jeu est franchement balaize. Cependant la démo en début de jeu permet de constater quelques variantes à venir dans le gameplay avec une phase d'escalade et une autre ou il faut échapper à une avalanche en sautant par dessus les obstacles. Le peu qui en est montré laisse cependant deviner une jouabilité bien frustrante !
1/5


Cutthroat Island
(Software Creations / Acclaim - 1995)



Tiré du film sorti au même moment, ce beat-them-all jouable à 2 simultanément est techniquement allèchant. Les graphismes pastels sont originaux et bien animés (mais pas toujours très détaillés) et celà donne énormément de charme au jeu. Au fil des différents niveaux, on affrontera des ennemis moyennement variés l'épée à la main. Un bouton pour frapper, un pour sauter, un pour la garde et un pour des armes secondaires qu'on ramasse en chemin (pistolet, couteau ...). D'autres mouvement sont disponibles en faisant des combinaisons comme une glissade par exemple ou des "coups spéciaux" qu'on reçoit à la fin de certains niveaux. A noter que les 2 persos disponibles ont en apparence la même palette de coups mais il y a quelques différences, entre autre dans l'usage qu'ils font des armes secondaires. On peut se déplacer en profondeur, sauf contre les boss ou les affrontements se font sur un seul plan. Contrairement à d'autres beat il y a un peu d'exploration (un tout petit peu, les niveaux ne sont pas bien vastes) : on peut choisir d'entrer dans certaines batisses ou d'emprunter une rue plutot qu'une autre. Dans les options, il est possible de choisir entre 2 modes de gameplay mais je n'ai pas remarqué de différence. La jouabilité est correcte mais manque de punch.
Le jeu a la mauvaise idée d'incorporer des phases différentes pour varier les plaisirs : ainsi dès le 2ème niveau on a droit à un passage ou les héros sont dans un chariot lancé à toute allure et doivent éviter des obstacles. Comme les passages en moto volantes dans Battletoads. Et malheureusement, comme dans Battletoads, se manger un obstacle équivaut à perdre une vie direct et à recommencer le niveau.
Bref, assez jouable et graphiquement original (même si pas toujours réussi), c'est un jeu à essayer mais je doute qu'il soit un indispensable du genre.
2/5


Congo : The Movie
(Visual Concepts / Viacom - 1995)



Tiré du film produit à la même époque Congo est, je crois, un jeu qui n'est finalement pas sorti dans le commerce.
Après une petite cinématique qui relate les événements du film, on débute par une sorte d'intro jouable dans laquelle on dirige un viseur pour tirer sur des grands gorilles. La scène ne dure même pas une minute et on passe ensuite au jeu lui même dans lequel on controlle un canot pneumatique lancé sur une rivière déchainée. Il faut manoeuvrer l'embarquation pour ramasser des bonus en évitant les obstacles mortels comme les branches d'arbre dont le contact fait perdre un vie. On peut simplement tourner et accelérer ou ralentir, le tout avec la croix. Les boutons semblent ne servir à rien. Le scrolling arrache les yeux tant il est saccadé et les graphismes, s'ils sont corrects au niveau des décors et du rendu de l'eau, sont désservis par un manque d'animations. Ainsi, on ne voit jamais le sprite du héro râmer (ni bouger d'ailleurs). Le jeu est très difficile et j'ai abandonné au 2ème niveau. Je ne sais pas si les niveaux suivants proposent un gameplay différent. Quelqu'un sait si la rom dispo sur le net est une beta ou une version finale ? Ca semble être une version finale mais dans ce cas, je comprends pourquoi ils ne l'ont pas mise en vente ...
0.5/5

  Voir le site web de Sebinjapan

Index du Forum » » Groblogs » » Groblog Sebinjapan : exploration du Romset Snes

3263 messages • page
1 ... 13141516171819 ... 164




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)