les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Discussions & Débats » » Les jeux de série B, ou le droit de s'amuser sans les hits
132 messages • page
1 ... 34567
Auteur Les jeux de série B, ou le droit de s'amuser sans les hits
Thezis
Pixel visible depuis la Lune



Joue à Far Cry 3

Inscrit : Jul 19, 2002
Messages : 8910
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2007-03-18 11:55
Purée, j'avais oublié l'animatrice! Dans le genre cliché, elle était pas mal avec sa poitrrine laracroftienne. Mais l'émission avait un bon niveau dans mon souvenir, dommage qu'elle ait disparu.
_________________

Dans la vie, il y a 3 catégorie des personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. (Anonyme)

Image


  Voir le site web de Thezis
Panda
Gros pixel

Score au grosquiz
0002250 pts.

Joue à C'est compliqué

Inscrit : Jan 27, 2004
Messages : 1399
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2007-03-18 18:19
La dernière série B sur lequelle j'ai passé du temps, c'est Robotech : Invasion.

Le jeu est un FPS qui reprend l'univers de la troisième saison de Robotech (celle qui correspond à la série japonaise Mospaeda).

La réalisation technique est loin de faire transpirer ma Xbox (on dirait de la playstation première génération avec lissage de texture), il n'y a pas assez d'armes utilisables et elles ne donnent pas une grosse sensation de puissance, le scénarion est bancal. Bref, dès le début, on sent le jeu sans ambition (et sans gros budget).

Pourtant, je suis allé au bout du jeu pour deux raisons : l'univers de la série est plutôt bien retranscrit, la maniabilité est honnête et surtout .... on joue un soldat équipé d'un cyclone ! (la moto transformable en armue de combat) et ça, rien que pour ça, j'ai une affection coupable pour ce jeu. (que j'ai payé 10 euros il y a quelques années).

  Voir le site web de Panda
Thezis
Pixel visible depuis la Lune



Joue à Far Cry 3

Inscrit : Jul 19, 2002
Messages : 8910
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2007-06-16 11:16
Citation :

Le 2006-11-18 23:46, Rudolf-der-Erste a écrit:
(Bon, comme je ne sais pas trop où en parler, j'ai choisi ce topic à tout hasard).

Alors, je voudrais vous parler d'un jeu que j'ai commencé il y a quelques jours sur PS2, Kya: Dark Lineage.



Je ne sais pas si on peut le considérer comme faisant partie de la catégorie série B (je suis encore très loin de la fin), mais je sais déjà que ce n'est pas un hit. C'est vrai, quoi, Gamespot lui a donné la note suprême de 8,2/10, donc c'est sûrement de la merde connaissant la fiabilité de ce site (notez le clin d'oeil *subtil* que je vous fais ).

Bon, je vous raconte plus ou moins de quoi ça parle. Kya et son frère Franck découvrent un étrange médaillon dans le laboratoire secret de leur père (disparu depuis des années). Mais ce médaillon ouvre une sorte de portail et les deux personnages se retrouvent projetés dans un autre monde, séparés l'un de l'autre. Kya est secourue par une étrange tribu: les Nativs. Mais ils n'ont pas le temps de faire connaissance car ils sont attaqués par leurs ennemis, les Wolfens. La fuite se résume en fait à un tutorial qui est un avant-goût de ce proposera le jeu plus tard. Une fois arrivée à leur village, Kya apprend que son frère a été capturé par un certain Brazul qui n'est autre... que leur père! C'est lui qui tyrannise le monde en capturant les Nativs et en les transformant... en wolfens. Voilà en gros pour l'histoire.









Techniquement, ce n'est pas extraordinaire, mais c'est agréable à regarder. Le style graphique (les couleurs surtout) s'inspire clairement de Rayman 2 (c'est même limite du repompage). Enfin, ce n'est pas pour me déplaire vu l'importance que ce jeu représente pour moi.
Par contre, c'est d'un point de vue esthétique que Kya se démarque. Les niveaux sont absolument immenses, et aucun temps de chargement n'est à déplorer (mis à part les loadings "déguisés" façon Metroid Prime). De plus, le jeu est fluide dans l'ensemble. J'avoue que ce level design atypique m'impressionne: les niveaux sont admirablement architecturés. Il y a une vraie touche personnelle sincèrement.







Bien que Kya mélange un peu tous les genres (aventure, action, glissage), ça reste malgré tout un jeu de plate-forme classique, si ce n'est que le vent a une très grande importance dans ce jeu. Très souvent on se retrouve en chûte libre, cherchant à viser une plante nous amortissant la chûte (une sorte de coussin). A plusieurs reprises on se retrouve littérallement emporté par le vent, que ce soit vers le haut, vers le bas ou droit devant nous. On doit même franchir des passages tout en flottant dans l'air (cf une des images que je vous ai montrées plus haut). Il y a également plusieurs passages de surf que je trouve un peu longuettes et répétives.





Sinon, la partie action est assez basique. On peut donner des coups de poings, des coups de pied et exécuter certaines combinaisons d'attaque. C'est sympathique, mais on pouvait mieux faire. Le boomerang sert à activer des mécanismes et à tuer de petits ennemis. En revanche, la partie infiltration n'est pas mal du tout (même si on est très loin des ténors du genre). La plupart du temps, les ennemis possèdent des armes à feu, et on n'a quasiment aucune chance de les vaincre car leurs tirs nous empêchent tout manoeuvre d'approche directe. Il faut donc finasser un peu, se cacher derrière des caisses, s'accroupir, se déplacer sans bruit pour surprendre l'ennemi par derrière. Je vous donne un exemple: on peut poser une bombe sur un ascenseur et activer le mécanisme à distance. Ainsi, la bombe monte avec l'ascenseur et... explose entre deux ennemis armés plus haut! C'est sympa.





Voilà en gros mes premières impressions. Ce n'est pas un hit car le jeu comporte beaucoup d'imperfections et quelques défauts de rythme. Pourtant, il y a vraiment de bonnes idées dans ce jeu, comme le fait qu'on peut se mettre debout sur sa monture puis sauter et s'accrocher à un grillage (entra autres). Je peux également citer les wolfens qu'on peut "exorciser" en rétablissant leur forme de nativs, qui finiront par reconstruire le village (qui, je précise, sert de point d'encrage et de carrefour entre les niveaux), à ouvrir de nouvelles boutiques qui nous vendront de nouveaux objets indispensables pour notre quête. Il a tendance à brasser plusieurs genres, mais pas avec le meilleur équilibre. Mais bon, le jeu est vraiment très sympa (j'adore l'ambiance qui y règne) et il me plaît beaucoup pour l'instant (on verra si ça dure car je n'ai pas beaucoup avancé à vrai dire). Dommage qu'il n'y ait pas eu de suite car pour un premier jet, ce n'était pas mal du tout. S'il y avait eu un deuxième épisode, ils auraient très bien pu en faire un hit en corrigeant les erreurs du premier. Néanmoins, les idées sont bel et bien là.


Je répète, ça ressemble comme deux gouttes d'eau à un article presque achevé...
_________________

Dans la vie, il y a 3 catégorie des personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. (Anonyme)

Image


  Voir le site web de Thezis
Nano
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001140 pts.

Joue à Demon's Soul - Joe Danger

Inscrit : Jun 12, 2003
Messages : 2942
De : pas loin, mais plus vers la gauche

Hors ligne
Posté le: 2007-06-16 15:01
Marrant que tu remontes cet excellent topic, j'avais justement une poignée de jeux à vous faire partager !

SOS THE FINAL ESCAPE (PS2 - 2002)


Pourquoi c'est une série B ?
- Réalisation calamiteuse (sorti à l'époque d'Ico...)
- Maniabilité à la mesure de la réalisation
- les doublages ont du tous être fait par le même doubleur
- les scènes cinématiques sont à mourir.... tout court
- le jeu vous coutera un euro si vous cherchez bien....

Pourquoi c'est trop bon ?
- Parce que c'est une simulation de survie en milieu très hostile
- Parce qu'il y a de l'ambiance
- Parce l'originalité et la qualité de la mise en scène sont hyper immersifs
- Parce que le but n'est pas de tuer des gens

EARTH DEFENSE FORCE 2017 (X360 - 2006)


Pourquoi c'est une série B ?
- le jeu est vendu à bas prix, sur 360 c'est quand même assez rare
- C'est bien cheap quand même
- Plus répértitif tu meurs
- Toute proportion gardée, c'est quand même souvent moche
- c'est du D3 Publisher
- marché de niche

Pourquoi c'est trop bon ?
- Quelque fois, c'est assez joli (c'est rare, mais il y a de vrais moments de grace)
- Le design général est pas dégueu
- Action non-stop
- L'ambiance spécial film de SF japonais
- durée de vie à toute épreuve
- des moments d'anthologie à en pleuvoir !
- l'aspect impressionant toujours présent
- des vagues d'ennemis à défourailler à la sulfateuse
- la taille et la reconstitution de Tokyo assez sympa

M.A.C.H. (PSP - 2006)


Pourquoi c'est une série B ?
- sortie discrète
- mauvaises notes dans la plupart des media
- les scènes de dog fight sont trop cheap et nulles
- il y a 4 maps différentes...

Pourquoi c'est trop bon ?
- graphiquement sublime (le jeu le plus beau avec Tekken sur PSP)
- maniabilité excellente
- les scènes de courses sont meilleurs que Wipeout à mon sens
- ultra-fun
- jouable sur le net ou en Wifi direct
- il traine à 15 euros sur le net

WAR OF THE MONSTERS (PS2 - 2003)


Pourquoi c'est une série B ?
- le kaiju eiga interesse toujours aussi peu de monde
- sortie confidentielle
- assez répétitif comme tous les jeux du genre (Godzilla like...)
- on le trouve rarement autre part que dans les fin fonds d'ebay ou dans les rayons des cash converters

Pourquoi c'est trop bon ?
- c'est encore meilleur que Godzilla Save the Earth O_o
- l'ambiance des kaiju est assumée jusqu'au bout (même dans les écrans de loading)
- les musiques
- les multiples possibilités à base de destruction massive offerte
- exploitation du terrain de jeu intéréssante
_________________


Nano
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001140 pts.

Joue à Demon's Soul - Joe Danger

Inscrit : Jun 12, 2003
Messages : 2942
De : pas loin, mais plus vers la gauche

Hors ligne
Posté le: 2007-06-16 15:15
Et un special Point & Click

SHERLOCK HOLMES LA NUIT DES SACRIFIES (PC - 2006)


Pourquoi c'est une série B ?
- les graphismes sont un peu datés
- programmé en 2 semaines par des mecs qui ne sont certainement jamais concertés
- pas mal de bugs
- jeu sorti à 19 €
- sortie confidentielle
- on doit croiser en tout et pour tout une quinzaine de PNJ... ce qui fait peu.

Pourquoi c'est trop bon ?
- Le crossover de rêve ! Sherlock Holmes vs. Cthulhu !!!!!
- l'ambiance lovecraftienne est visuellement bien rendue
- le scénario est génial
- l'interface (vue FPS) est originale et joue la carte de l'immersion
- le background est developpé
- le final est sympa

HOLLYWOOD MONSTERS (PC)


Pourquoi c'est une série B ?
- Sorti uniquement en espagnol (ha ha...)
- Le point&click était complètement has-been à cette époque
- introuvable.... à part en abandonware

Pourquoi c'est trop bon ?
- Parce que graphiquement c'est inspiré
- L'humour
- Premier jeu de Pendulo Studios (qui fera Runaway un peu plus tard)
- On y retrouve tout le bestiaire de la Universal (et même de la Hammer Films)
- le scénario est très sympa quoique peu original

NECRONOMICON (PC/PSX - 2000)


Pourquoi c'est une série B ?
- c'est un jeu Wanadoo Editions... lol
- trouvable à 2 € en grande surface
- c'était pas très beau, mal animé, et mal noté dans la presse
- le système de jeu tout moisi
- on le finit en 3 ou 4 heures

Pourquoi c'est trop bon ?
- l'adaptation de la nouvelle de "L'affaire Charles Dexter Ward" de Lovecraft en jeu vidéo
- il y a de la bonne volonté dans la reconstitution du village de pécheurs
- scénario logique
- scénario captivant
- ambiance prenante
_________________


dante2002
Déterreur de topics


Score au grosquiz
0002009 pts.

Joue à Le GamePass sur la Serie X

Inscrit : Feb 10, 2003
Messages : 5250
De : METZ

Hors ligne
Posté le: 2007-06-16 23:58
Aujourd'hui j'ai failli acheter "the warrior" sur Xbox, ça aurait sans doute fait une bonne chronique pour ce topic...
_________________

Image


  Voir le site web de dante2002
Xavier
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 13, 2002
Messages : 7260
De : le sept sept

Hors ligne
Posté le: 2007-06-17 09:18
Citation :

Le 2007-06-16 15:01, Nano a écrit:

SOS THE FINAL ESCAPE (PS2 - 2002)


Pourquoi c'est une série B ?
- Réalisation calamiteuse (sorti à l'époque d'Ico...)
- Maniabilité à la mesure de la réalisation

Je l'avais essayé chez Pierre et ce n'est pas du tout l'impression qu'il m'avait donné.
C'était maniable et pas désagréable à regarder. Pas de quoi ériger une statue mais en aucun cas des points faibles.
_________________

@hyksem
http:\\bossdefin.wordpress.com
http:\\scrollingarriere.wordpress.com


Nano
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001140 pts.

Joue à Demon's Soul - Joe Danger

Inscrit : Jun 12, 2003
Messages : 2942
De : pas loin, mais plus vers la gauche

Hors ligne
Posté le: 2007-06-17 19:49
ah ouais, nan mais si quand même.... c'est franchement pas beau, même pour les débuts de la PS2.... et les personnages sont hyper difficile à manier... enfin en tous cas moi j'ai trouvé, quelqu'un d'autre pour confirmer ?
_________________


Xavier
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 13, 2002
Messages : 7260
De : le sept sept

Hors ligne
Posté le: 2007-06-17 20:09
J'appelle Pierre Gaultier à la barre.
_________________

@hyksem
http:\\bossdefin.wordpress.com
http:\\scrollingarriere.wordpress.com


Lyle
Camarade grospixelien



Inscrit : Mar 12, 2002
Messages : 3719

Hors ligne
Posté le: 2007-06-17 20:15
J'ai terminé un des scénarii il y a environ 3 ans, j'en ai que des bons souvenirs.

Dans l'absolu, la réalisation est effectivement faible mais se focaliser là-dessus, c'est passer à côté du jeu. En fait, tous les efforts d'Irem sont passés dans le modèle physique des chutes. De ce point de vue, le jeu vraiment fort. Quand la bretelle d'autoroute au bord de la mer se met à tanguer, peu après le début de l'aventure, ou quand on se fait surprendre par la montée très progressive des eaux dans un lotissement abandonné (c'était aussi angoissant qu'un survival, ce passage), on se dit que ça ne pourrait pas être différent dans la réalité. C'était LE truc qu'il fallait réussir et les concepteurs le savaient. Tous les mouvements de chutes sont hyper crédibles, on sent le poids des poutres et des agglos qui nous tombent sur la poire. A partir de là, la qualité des graphs importent peu. A la limite, le côté terne, gris et dépouillé des textures servent plus l'ambiance de jeu que l'inverse.

Idem pour la maniabilité. C'est sûr, c'est pas Mario Sunshine. Mais c'est un peu comme les Bio Hasard classiques, si on sentait aussi agile qu'un super hero, ça casserait la sensation de faiblesse qu'on est censé éprouver. Perso, la maniabilité ne m'a pas du tout gêné. Il faudrait je fasse les autres scénarii un jour (j'ai jamais visité le parc d'attraction). Les séquences des batiments en chantier (un clin d'oeil à Hammerin' Harry ?), du parc public (avec le lac) et du stade, entre autres, c'était vraiment quelque chose. Une suite est depuis longtemps prévue, je crois que malheureusement elle est toujours pas sortie.

  Voir le site web de Lyle
dante2002
Déterreur de topics


Score au grosquiz
0002009 pts.

Joue à Le GamePass sur la Serie X

Inscrit : Feb 10, 2003
Messages : 5250
De : METZ

Hors ligne
Posté le: 2007-06-17 20:33
Si je ne me trompe pas elle vient de sortir au japon, mais je dis peut être une bêtise...
_________________

Image


  Voir le site web de dante2002
Odysseus
Pixel intergalactique

Score au grosquiz
0004305 pts.

Joue à lâcher trois poissons-ballons sur la ligne de départ.

Inscrit : Sep 15, 2002
Messages : 10892
De : Αἰαία

Hors ligne
Posté le: 2007-06-17 20:40
Et il ne faut pas oublier non plus que ce jeu a été réalisé avec un budget beaucoup moins important que, par exemple, le jeu auquel on le compare plus haut.

Avec GTA III et bien avant Shadow of the Colossus, ça a été l'un des premiers jeux à démontrer ce dont la PS2 était capable en terme d'affichage, tant dans la distance que dans les éléments. Reprenant l'exemple de l'autoroute de Lyle pour illustrer le truc, il faut bien noter que ce que l'on voit au loin lorsque l'on sort du train, ce n'est pas du décorum pour remplir du vide mais bel et bien la zone de jeu suivante qui, en bonus, se modifiera sous les yeux du joueur et pas via une cinématique. Et tout le jeu est construit de cette manière: vous voyez le gros building là-bas, penché comme la tour de Pise ? Hé ben vous allez y aller.

Un des passages qui m'a le plus marqué est celui où l'on fuit le quartier résidenciel à vélo, quand le bitume se fend, la mer envahie la route et les enseignes tombent du haut des immeubles avoisinants, on se sent une vraie fourmi qui taperait un 100 mètres dans le métro à l'heure de pointe.
_________________

"Il n'est pas de lutte plus violente et déterminée que celle d'un homme face à son envie d'aller aux toilettes" - Karate Boy


Nano
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001140 pts.

Joue à Demon's Soul - Joe Danger

Inscrit : Jun 12, 2003
Messages : 2942
De : pas loin, mais plus vers la gauche

Hors ligne
Posté le: 2007-06-17 21:51
Citation :
Dans l'absolu, la réalisation est effectivement faible mais se focaliser là-dessus, c'est passer à côté du jeu. En fait, tous les efforts d'Irem sont passés dans le modèle physique des chutes.


On est bien d'accord, je veux dire, c'est pour ça que j'ai cité le jeu dans ce topic. J'ai adoré
A priori, c'est pas un blockbuster à grand renfort de graphisme hyper hype et d'armes de destructions massives. Mais au contraire, c'est une mise en scène formidable et des sensations inédites et inouïes... Pour moi, c'est un peu le rêve de songer à un jeu de ce type avec une réalisation de haute volée.
_________________


Mike the freeman
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
0000114 pts.

Inscrit : Jan 12, 2003
Messages : 2174

Hors ligne
Posté le: 2007-06-17 22:00
Tous vos posts sur ce jeu m'ont donné vraiment envie de m'y mettre ^^
Je l'ai acheté mais il traine dans un coin :/

Nano
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001140 pts.

Joue à Demon's Soul - Joe Danger

Inscrit : Jun 12, 2003
Messages : 2942
De : pas loin, mais plus vers la gauche

Hors ligne
Posté le: 2007-06-17 22:25
Citation :

Le 2007-06-17 20:33, dante2002 a écrit:
Si je ne me trompe pas elle vient de sortir au japon, mais je dis peut être une bêtise...


J'etais justement en train de regarder quand est ce que le jeu allait sortir, quand je viens de voir que zettai-zetsumei 2, aka S.O.S Final Escape 2, aka Raw Danger en Europe est sorti il y a 3 jours dans nos contrées....lol au prix de 25 € sur PS2.

Trop fort !



Dans ce second opus, on affronte plus des tremblements de terre mais des inondations.

La fiche Gamekult :
http://www.gamekult.com/tout/jeux/fiches/J000070688.html


Le trailer du jeu :




Il me le faut
_________________


Lyle
Camarade grospixelien



Inscrit : Mar 12, 2002
Messages : 3719

Hors ligne
Posté le: 2007-06-17 22:38
Marrant cette coincidence. Quand on parle du loup... 25 euros, je pense que je vais le prendre direct.

  Voir le site web de Lyle
dante2002
Déterreur de topics


Score au grosquiz
0002009 pts.

Joue à Le GamePass sur la Serie X

Inscrit : Feb 10, 2003
Messages : 5250
De : METZ

Hors ligne
Posté le: 2007-06-18 04:56
Maintenant Lyle, quand je vais te dire où j'ai appris la nouvelle, cela va complètement chambouler tout ton échelle de valeur, tu vas venir plus souvent dans le forum actu, tu vas ouvrir des topics "ikaruga a t'il été surestimé"...

J'ai lu ça ainsi qu'un test détaillé dans... Consoles+
_________________

Image


  Voir le site web de dante2002
Nano
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001140 pts.

Joue à Demon's Soul - Joe Danger

Inscrit : Jun 12, 2003
Messages : 2942
De : pas loin, mais plus vers la gauche

Hors ligne
Posté le: 2007-06-27 11:15
Le test de RAW DANGER par Gamekult :
http://www.gamekult.com/tout/jeux/fiches/J000070688_test.html

4/10

Citation :
C'est avec des jeux comme Raw Danger que l'on mesure l'écart séparant deux générations de consoles. Autant il était raisonnable, mais périlleux, d'excuser les défauts de S.O.S : The Final Escape en se réclamant de l'école du gameplay, autant sa suite ne peut prétendre à la même indulgence. Le concept a du chien, pourtant. Après les tremblements de terre intempestifs, Raw Danger nous immerge cette fois dans une ville futuriste et son complexe en sous-sol, ravagés par de terribles inondations. Intempéries oblige, le joueur devra cette fois composer avec les écarts de température et l'humidité, en plus des déferlantes et des glissements de terrain, pour ne pas voir ses capacités physiques s'amoindrir jusqu'à l'irrémédiable. La gestion de l'inventaire, limité, obligera à choisir parmi différents types d'objets pour se réchauffer. Malin, cette suite alterne aussi les points de vue entre les personnages, pour offrir plusieurs types de jouabilité suivant le héros, dont des phases en taxi. Mais cinq ans à l'échelle du jeu vidéo, c'est au minimum une génération, au pire un cataclysme. Une injustice aussi, car Irem et ses moyens dérisoires ne pouvaient prétendre rivaliser, ce qui explique les nombreux couacs de production en amont et cette sortie européenne tardive. Le fait est que Raw Danger provoque rétrospectivement le même sentiment de rejet que tous ces jeux PSone boiteux sortis après la Dreamcast et la PS2. Et on ne peut même pas parler d'embourgeoisement quand la jouabilité est aussi lourde et rigide, quand courir est un gag, quand même s'accroupir nous met au supplice, des animations ponctuées de surcroît par des bruitages de hardeur sur le déclin. Très laid, pas fluide, à peine jouable, Raw Danger fait enfin les frais d'une localisation bizarre, avec des personnages devenus blonds platine comme des aryens. Comment ne pas être déçu ?

_________________


camite
Gros pixel

Score au grosquiz
0018186 pts.

Joue à voir des films

Inscrit : Mar 21, 2003
Messages : 1954
De : Twin Peaks

Hors ligne
Posté le: 2007-09-04 11:49
J'aimerais vous causer un peu de Michigan Report From Hell, pur jeu de série B voire Z, et donc plaisir coupable idéal.



Le jeu se passe à Chicago, recouverte par un brouillard inhabituel au mois d'août. Le joueur incarne le caméraman d'une équipe TV qui va rapidement s'apercevoir que derrière la brume se cachent des tas de monstres. Ben ouais, comme dans Silent Hill, sauf que tout ça n'a pas vocation de vous entraîner dans une thérapie psychanalytique puisque le scénario pompe allègrement Resident Evil. D'ailleurs, certaines musiques sont absolument identiques !



L'intérêt de tout ça n'est donc évidemment pas dans l'histoire. Pas tellement non plus dans la réalisation. Le jeu est édité en Europe par 505 Games avec comme toujours des traductions pi-toy-ables, des bugs à foison et un positionnement cheap (sorti à 40 euros, le jeu s'est retrouvé par dizaines sur les rayons soldes de la Fnac pour 8 euros).

Oui mais. Le développeur n'est autre que Grasshopper Manufacture, avec un Suda "51" Goichi plus ou moins crédité comme game director. Pas encore auréolé du succès critique de killer7, le studio cherchait déjà comment faire différent dans le genre stéréotypé du survival.

L'originalité de Michigan, c'est qu'il se déroule entièrement par l'intermédiaire de la caméra. Vous portez une caméra et filmez l'évolution de votre reporter. Le score évolue en fonction de ce que vous filmez et de comment vous le filmez. A certains moments, il faudra choisir entre porter secours à quelqu'un (et donc lâcher la caméra) ou continuer à filmer pour obtenir des images chocs. Selon vos choix et actions, vous suivrez différents reporters et explorerez plus ou moins de lieux. Arriver à la fin du jeu est enfantin, mais voir l'intégralité de l'histoire obligera à recommencer plusieurs fois.



A priori, c'est génial. Mais le concept est terriblement sous-exploité. D'abord, le jeu est moche. Je ne suis vraiment pas du genre à gueuler sur cet aspect tant que l'intérêt suit mais il y a quand même des limites, surtout pour un jeu d'horreur qui doit miser un minimum sur l'ambiance. Et puis au fond, le principe rappelle un peu Night Trap et autres "films interactifs", mais sans les fameuses séquences filmées qui faisaient le charme de ces titres.

Ensuite, le jeu se veut résolument adulte (il est d'ailleurs déconseillé aux moins de 18 ans) mais reste d'une timidité qui ne sert pas du tout le concept. En plaçant le joueur face à des choix d'ordre moral, il y avait de quoi jouer sur l'instinct voyeur et malsain de l'être humain, et pourquoi pas accoucher d'une critique virulente des médias. Mais tout reste vraiment gentillet, soft. Un peu comme si Cédric Klapish réalisait un remake de Cannibal Holocaust.



Malgré tous ses défauts, Michigan constitue une expérience inédite dans le genre survival, à l'instar de Rule of Rose ou Raw Danger, autres titres sortis par 505 Games.
_________________

La tête dans les nuages, il pleut dans mon cœur.


OBBB
Pixel imposant


Inscrit : Sep 10, 2002
Messages : 505
De : Area 4, London

Hors ligne
Posté le: 2007-09-04 13:27
Nordine a fait un article rigolo dessus sur Push
_________________



Index du Forum » » Discussions & Débats » » Les jeux de série B, ou le droit de s'amuser sans les hits

132 messages • page
1 ... 34567




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)