les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Sociétés et créateurs » » Rare : Le topic des amateurs de pirates et de compiles rétro
863 messages • page
123456 ... 44
Auteur Rare : Le topic des amateurs de pirates et de compiles rétro
Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2006-11-29 13:09
Et maintenant, 15/20 sur jeuxvideo.com :

http://www.jeuxvideo.com/articles/0000/00007103_test.htm

"Après les éternels FPS et jeux de plates-formes, Rare se risque vers des eaux plus troubles et bien lui a pris. Certes, loin des pseudos canons ludiques du jeu next-gen, Viva Pinata ne va pas s'assurer les regards des joueurs pressés. On aurait presque envie de dire heureusement. Avec une ergonomie qui lâche un peu l'affaire dès que votre jardin devient consistant, et un manque de contrôle sur la situation, mieux vaut mettre ses exigences de côté, prendre son temps, rester calme et se laisser embarquer par l'aspect plus bac à sable et "écololudique" du titre. Expérimenter, observer, rigoler et se laisser attendrir sont les mamelles de ce titre assez unique qui confirme à nouveau Rare dans un rôle de Pixar du jeu vidéo assez charmant. On attend évidemment encore mieux du studio mais ce Viva Pinata-là est déjà un véritable enchantement."

Les critiques sont toujours aussi bonnes. Et là encore, on remarque que les journalistes attendent encore plus de Rare : on rejoint le début du topic, au cours duquel on se demandait comment Rare vivait son statut d'ex légende. Rare fait de l'excellent, mais vu que c'est Rare, les gens veulent de l'exceptionnel. De l'art difficile de se maintenir au top...

M'enfin, l'essentiel est plutot que ce Viva Pinata a l'air excellent !

Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2006-11-29 13:30

Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2006-12-14 23:18
"C'est en effet ce qu'affirme la prestigieuse revue américaine EGM. Selon eux, les développeurs de Rare travailleraient déja sur un spin-off de Viva Piñata, nommé Viva Piñata Kart. Le jeu fonctionnerait avec un système de carrière propre à chaque Piñata.

Ce jeu serait donc une réussite potentielle, puisque Rare dispose déja d'une expérience dans le domaine: souvenez vous de Diddy Kong Racing sur Nintendo 64 qui fût un Hit à son époque. Le bruit court que le jeu arriverait courant 2007 sur notre Dame Blanche. Affaire à suivre donc... "

http://www.live360.fr/news/19920/Viva-Piata-Kart-prvu-sur-Xbox-360.html

Nan, pitié ! Pas ca !

Odysseus
Pixel intergalactique

Score au grosquiz
0004305 pts.

Joue à lâcher trois poissons-ballons sur la ligne de départ.

Inscrit : Sep 15, 2002
Messages : 10892
De : Αἰαία

Hors ligne
Posté le: 2006-12-21 20:32
Imaginez une table immense, longue de plusieurs dizaines de mètres. Imaginez que, sur cette table, soient présentés les mets les plus fins, les plus merveilleux venus des quatre coins du monde, des plats dont la simple vue vous piquote doucettement la langue.
Imaginez qu'une fois arrivé devant cette table, vous êtes atteint soudainement d'un faim monumentale, qui vous creuse l'estomac tel un marteau-piqueur sur une coquille d'oeuf vide.

C'est, à peu de choses près, ce qui nous arrive lorsque l'on est face à Viva Piñata, pour moi le meilleur jeu Rare depuis Goldeneye sur N64.

Difficile de parler de ce jeu sans partir dans le bon gros pâté descriptif, donc on fera dans la version courte.

En gros (mais alors en très gros), Viva Piñata propose au joueur d'incarner un apprenti jardinier sur l'île des piñatas. Sur cette île, tous les animaux sont des piñatas vivantes. De fait, ils ont à la fois les particularités des animaux qu'ils représentent mais aussi du papier, de la colle et des bonbons qui les composent. Ces animaux sont donc fragiles, sujets à diverses boulverssements physiques et émotionnels. De plus, tout l'environnement est, lui aussi, "piñatesque", de l'herbe au soleil en passant par les arbres, les plantes et même les villageois alentours.
Votre objectif consiste à, non pas collectionner toutes sortes de choses, mais à créer un éco-système parfait et à le faire prospérer.

Calqué sur le notre, celui du monde de Viva Piñata propose une multitudes d'éléments naturels qu'il faudra faire cohabiter le mieux possible, à commencer donc par les piñatas.

Chaque piñata obéit à des règles scrupuleuse pour venir s'établir sur votre lopin de terre.
Ainsi, il faudra créer, générer les évènements nécessaires pour qu'une piñata passe aux abords de votre jardin, y passe puis s'y installe. Mais ce n'est pas tout. Il faudra également parvenir à les faire vivre durablement, leur trouver un partenaire et les faire se reproduire. Si dans le texte (et au tout début du jeu) tout cela a l'air plutôt facile, dans la pratique, c'est beaucoup plus délicat.

Chaque espèce à ses particularités et il est primordiale d'en tenir compte. Il faudra donc cultiver les fruits et légumes liés à sa consommation courante, ses besoin en eau, les autres animaux qui composent ses repas, mais aussi son habitat, les plantes, fleurs, arbres nécessaires et toute cette sorte de choses. Il faut également veiller à ce que le cycle naturel de la vie des piñatas soit respecté et protéger. Par exemple, faire en sorte que les prédateurs naturels de telle ou telle bestiole n'abusent pas de leur statu.
Egalement, des évènements annexes viennent rapidement troubler ce petit paradis, à vous de faire en sorte qu'ils ne renversent pas l'ordre établit.

Par définition, cet éco-système est le votre, il est celui qui résulte de vos travaux. Ainsi, vous pouvez à tout moment générer autre-chose, varier du tout au tout voire réaliser des mélanges d'éco-systèmes.
Pour tenir votre jardin dont les frontières s'étendent au fil du jeu (et là, cette phrase fera baver ceux qui, pour la première fois, découvriront les abords de leur jardin), un village est présent à proximité, avec sa population particulièrement exotique. Chacun de ces habitants vous proposera des biens et/ou des services moyennant monnaie, mais aussi des conseils et quelques surprises.
L'argent local, les pièces en chocolat, est disponible de plusieurs manières.
Vous pouvez en trouver en détruisant des détritus, en creusant le sol, en vendant tout ou partie de votre jardin. Heureusement, le jeu n'est pas gourmand, et pour peu que l'on manque d'argent, cultiver quelques citrouilles et pommes suffit souvent à renflouer les caisses. De même, le Xbox LIVE aidant, vous pouvez envoyer et reçevoir absolument tout ce qui compose un jardin, argent compris donc. Cet élément essentiel crée de fait un système de jeu coopératif entre les joueurs par chat vocal interposé et ajoute une dimension supplémentaire à l'aventure (perso, hier soir, j'ai passé deux bonnes à discuter concombres et pastèques, le tout en s'échangeant des conseils, astuces et tout le toutim ^^).

Une chose très importante est que Viva Piñata est un jeu en constante évolution, au sens strict. quand on démarre le jeu, durant les deux premières heures, on est assené d'informations puis rapidement laché dans la nature bien que toujours assisté, d'une manière ou d'une autre. On démarre petit pour rapidement viser grand, voire très grand. Et c'est là qu'interviennent certains services dont ceux du personnel.
L'un des villageois (le patron de l'auberge) offre en échange de quelques piècettes les services d'autres villageois, qualifiés dans un domaine particulier. Certains sont spécialisés dans la ceuillette, d'autres la chasse aux mauvaises herbes, d'autres à l'arrosage et d'autres encore à faire fuir les nuisibles. Le jeu prend alors une telle dimension qu'il vous est proposé, au bout de quelques heures, d'installer une maison entièrement réservée à l'hébergement de ce personnel pour qu'ils soient le plus présent possible dans votre jardin qui est maintenant devenu une forêt. A vous de veiller à ne jamais être débordé, à vous de savoir gérer tout vos habitants, humains comme animaux ou végétaux.

Un élément tout aussi primordial est de garder à l'esprit que Viva Piñata est à deux doigts du jeu d'aventure, au sens strict. D'ailleurs, quand on démarre le jeu, c'est la première chose qui marque: "Mais ?... On dirait un Zelda!" est ce qui vous viendra à l'esprit. Très mal présenté à et par la presse, Viva Piñata a mille fois plus de choses en commun avec les aventures de Link que d'Animal Crossing, si comparatif on recherche. Et comme cette série, Viva Piñata possède un énorme "background", à tel point qu'un encyclopédie comportant de multiples chapitres et sections est la toute première chose offerte au nouveau jardinier que vous êtes, ce livre devenant immédiatement votre Bible puisque comportant tout, absolument tout sur le fabuleux univers de l'île des piñatas, à tel point que même le personnage le plus anodin a droit à sa biographie illustrée.

Je fais l'impasse sur le système de niveau du joueur, des éléments qui composent son jardin, des très nombreuses subtilités de jeu tant le morceau est énorme, juste que je tiens à préciser que Viva Piñata est terriblement addictif, on y passe aisément des heures et des heures sans même s'en rendre compte tant tout y est terriblement accrocheur.
En attendant de revenir dessus plus tard, je tiens juste à préciser que je suis volontairement resté flou sur tous les points soulignés dans ce post et en ai occulté une tonne d'autres pour laisser la joie de la découverte à mes futurs camarades jardiniers.

Ce jeu, c'est juste du très, du très très grand Rare.


_________________

"Il n'est pas de lutte plus violente et déterminée que celle d'un homme face à son envie d'aller aux toilettes" - Karate Boy


Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0000456 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9976

Hors ligne
Posté le: 2006-12-21 21:18
Ta revue confirme ce que j'avais lu par ailleurs, à savoir que ça se rapproche plus de Populous ou Dungeon Keeper que d'Animal Crossing (auquel on le compare pour de bêtes raisons de style).

C'est magnifique et ça a l'air très original... j'ai lu que le jeu risque de souffrir d'une dichotomie par contre : son gameplay ne serait accessible qu'à des adultes, mais pourtant le ton des tutorials laisserait penser qu'il est destiné à des enfants, qu'en est-il ?

Sinon une blague typique de RARE dans le tutorial, tournant en dérision la conf' de Sony (pour les connaisseurs) :


petitevieille
Grossier personnage

Score au grosquiz
0008865 pts.

Joue à Crazy Taxi, Sega Rally

Inscrit : Mar 08, 2002
Messages : 9513
De : mon rectum de vache

Hors ligne
Posté le: 2006-12-21 22:31
L'ambiance de ce jeu m'avait tout de suite accroché et je suis curieux ; mais les éléments de "gestion" façon Populous ou DK m'effraient comme une bigote devant un bordel. Ceci dit j'ai pu accrocher à un grand STR comme Pikmin...
Un gros bourrin arcadophile peut-il accrocher à ce jeu ?

  Voir le site web de petitevieille
Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2006-12-22 10:10
Simbabbad, tu m'expliques la blague sur le screen de Viva Pinata : j'ai pas compris...

Wild_Cat
Anarchy in the UK


Score au grosquiz
0031906 pts.

Joue à MusicMan Sterling 5

Inscrit : May 01, 2002
Messages : 10903
De : Montréal, parce que je le vaux bien

Hors ligne
Posté le: 2006-12-22 10:14
Ca fait pas mal penser à une astuce de shoot 'em up, (weak point, massive seedage/damage), mais la référence précise m'échappe à moi aussi.
_________________

Take my love, take my land, take me where I cannot stand...
I don't care, I'm still free, you can't take the sky from me...


OBBB
Pixel imposant


Inscrit : Sep 10, 2002
Messages : 505
De : Area 4, London

Hors ligne
Posté le: 2006-12-22 11:09
Citation :

Le 2006-12-22 10:10, Jika a écrit:
Simbabbad, tu m'expliques la blague sur le screen de Viva Pinata : j'ai pas compris...



Ca fait référence à la présentation catastrophique de Genji lors du fiasco que fut la conférence Sony à l'E3 cette année.
Depuis, les expressions comme "giant enemy crab" ou "attack weak point for massive damage" et "Riiiidge racer" sont passées dans le vocabulaire courant des gamers anglophones.
_________________


Thezis
Pixel visible depuis la Lune



Joue à Far Cry 3

Inscrit : Jul 19, 2002
Messages : 8910
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2006-12-22 11:21
Citation :

Le 2006-12-22 11:09, OBBB a écrit:
Citation :

Le 2006-12-22 10:10, Jika a écrit:
Simbabbad, tu m'expliques la blague sur le screen de Viva Pinata : j'ai pas compris...



Ca fait référence à la présentation catastrophique de Genji lors du fiasco que fut la conférence Sony à l'E3 cette année.
Depuis, les expressions comme "giant enemy crab" ou "attack weak point for massive damage" et "Riiiidge racer" sont passées dans le vocabulaire courant des gamers anglophones.



C'est pas terrible mais pas catastrophique non? Ou alors je comprends pas assez bien l'anglais mais ça ressemble surtout au jargon vidéoludique habituel : "nouveautés possibles uniquement grâce à la puissance de la PS3" là où il n'y a que quelques polygones en plus, "le joueur entièrement libre de faire ses propres combos et sa propre manière de jouer" pour parler des quelques mouvements du jeu, "nouvelle manière d'approcher les ennemis" pour parler des points faibles dignes de jeux '80, ... Certes, le présentateur semble mauvais à son propre jeu et parle lentement (plein de "heu") mais est-ce pire que les autres présentations?
_________________

Dans la vie, il y a 3 catégorie des personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. (Anonyme)

Image


  Voir le site web de Thezis
OBBB
Pixel imposant


Inscrit : Sep 10, 2002
Messages : 505
De : Area 4, London

Hors ligne
Posté le: 2006-12-22 11:50
Le mec était très nerveux et avait visiblement beaucoup de mal à présenter son jeu et y jouer en même temps.
Il parlait de nouvelles fonctions rendues possible par la puissance de la PS3 et sortait des exemples comme des "changements d'armes en temps réel" et le fait qu'il faille "attaquer le point faible du boss pour un max de dégâts".
Comme cette présentation venait après les discours grandiloquents de Kaz Irai sur les possibilités uniques offertes par la PS3, c'était d'autant plus risible.

Thezis
Pixel visible depuis la Lune



Joue à Far Cry 3

Inscrit : Jul 19, 2002
Messages : 8910
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2006-12-22 12:14
Dernière question avant la fin du off-topic : OBBB, tout le reste de la conférence Sony a été aussi brouillon et amateur?
_________________

Dans la vie, il y a 3 catégorie des personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. (Anonyme)

Image


  Voir le site web de Thezis
OBBB
Pixel imposant


Inscrit : Sep 10, 2002
Messages : 505
De : Area 4, London

Hors ligne
Posté le: 2006-12-22 13:18
C'est pas tant le côté amateur, mais le décalage entre les discours de Kaz Irai et Phil Harisson sur les "possibilités quasi-infinies" de la PS3 en terme de potentiel et de "redéfinition de l'expérience vidéoludique" et la réalité du prix et des jeux présentés par la suite.

Bref, pour revenir à Viva Pinata, tous ceux dans ma liste d'amis qui y ont touché ne jouent plus qu'à ça.
_________________


Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0000456 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9976

Hors ligne
Posté le: 2006-12-22 18:13
Citation :

Le 2006-12-22 10:10, Jika a écrit:
Simbabbad, tu m'expliques la blague sur le screen de Viva Pinata : j'ai pas compris...

Comme l'a dit OBBB c'est une pique liée à la conf' de Sony, mais on comprend tout quand on voit ça :



C'est bourré de mauvaise foi mais c'est à se tordre même si on pense se prendre une PS3, et là on comprend bien le gag (désolé de la parenthèse mais c'était très drôle de voir une pique comme ça dans le jeu).

Sinon je suis impatient d'en lire plus de Nordine, les revues ne donnent pas tellement l'ambiance du jeu je trouve.

Laurent
Commissaire politique


Joue à Celeste (PC)

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 22257
De : Borgo, là ou l'ADSL n'évolue plus.

Hors ligne
Posté le: 2006-12-22 19:11
Merci Nordine pour ce compte-rendu passionnant et passionné. Il faudrait d'urgence que Rare lance une démo sur le marketplace car c'est vraiment le genre de jeu qui ne séduit que quand on y joue. Mais il faudrait que pour une fois dans leur vie ils agissent en temps et en heure (pas comme pour la démo de PDZ qui est sortie 28 ans après que tout le monde ait cessé de se préoccuper du jeu).
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2006-12-29 10:43
Me voila enfin propriétaire d'un exemplaire de Viva Pinata (merci Noel ) et je dois dire que je suis comblé. Vivement que je trouve plus de temps (les conges de Noel, c'est une horreur...) pour découvrir vraiment ce titre.

Nordine, prépare ta boite mail : j'arrive avec de la grosse pinata de compétition...

Odysseus
Pixel intergalactique

Score au grosquiz
0004305 pts.

Joue à lâcher trois poissons-ballons sur la ligne de départ.

Inscrit : Sep 15, 2002
Messages : 10892
De : Αἰαία

Hors ligne
Posté le: 2006-12-30 03:02
Je t'ai envoyé un petit cadeau de bienvenue.

--------

Après plus de cinquante heures de jeu sur Viva Piñata en une semaine (...), je confirme ce que je disais plus haut: ce jeu est hyper addictif.

Plus j'avance et plus le point de comparaison avec Animal Crossing est complètement hors-sujet et le rapprochement avec un Populous/Civilization au pays de Zelda est infiniment plus proche de la réalité, si comparatif on recherche. Après, même avec une certaine expérience sur ce jeu, difficile d'en vouloir aux critiques vu que, de mon côté, je persiste à penser que ce jeu ne ressemble qu'à lui-même, à la manière de Tetris lors de sa sortie par exemple, et qu'il ne commence à se dévoiler qu'au bout de 10/15 heures de jeu.

Par contre, si j'ai une critique à formuler, c'est que ce jeu s'auto-flingue en tentant de s'adresser à un large public, dont les enfants, mais la richesse de son contenu ne joue absolument pas en sa faveur dans ce domaine. "Pire", arrivé au niveau 30/35, il faut avoir les yeux et les oreilles absolument partout, gérer de nombreuses choses à la fois et le jeu devient vite épuisant, réclamant une concentration accrue à chaque minute de jeu qui passe.
De même, Rare a eu la main lourde niveau difficulté, car si elle est progressive jusqu'au niveau 30, elle grimpe en flêche tout de suite après (je suis actuellement niveau 40, j'en ai sué comme pas possible), multipliant les facteurs qui serviront d'obstacle au joueur sur la réalisation d'un éco-système parfait, en particulier à cause des ennemis, de plus en plus chiants et nombreux, dont certains sont extrêmement vicieux.

A titre d'exemple, le premier ennemi, une piñata piquante qui se contente de cracher un bonbon empoisonné, est super facile à démonter, un coup de pelle suffit. En revanche, le babouin, qui apparaît vers le niveau 30, en plus de cracher deux ou trois bonbons rouges se faufille dans la population et sème la zizanie chez les habitants en faisant circuler des rumeurs, rumeurs qui poussent les intéressés à se battre jusqu'à ce que l'on intervienne ou que l'un d'eux finisse aux urgences...
En bonus, de plus en plus de nouvelles piñatas appartiennent à la famille des carnivores, dont des lions, aigles, loups, crocodiles et compagnie. Evidemment, chacun d'eux tente de becquetter le petit mouton qui sort tout juste de la tonte et il faut là aussi intervenir en prenant très rapidement les bonnes décisions, sachant que, toujours par exemple, un bon gros lion plus ou moins dompté est succeptible de protéger efficacement tout ce petit monde des intrus indésirables.
Ha, mieux. Rare s'est complètement lâché niveau bestioles. Si la plupart d'entres-elles sont inspirées d'animaux réels, d'autres sont complètement fictifs, comme le dragonmare (un dragon dans un poulaier, imaginez le truc ^^), la chauve-souris inversée et ce genre de trucs. Encore mieux, certains animaux sont issus de croisements ou de manipulation diverses, tels le serpent à deux têtes ou le cochon volant. A vrai dire, si tout ça est parfois difficile à gérer, ça ajoute une touche de bon gros délire vraiment appréciable, surtout quand combiné à de multiples références aux jeux Rare et affiliés.

Actuellement, j'ai dû avoir quelques-chose comme environ 20 espèces de piñatas différentes, piñatas arrivées à matûrité j'entend, une bonne dizaine approchées et de multiples réarrangements de mon jardin, sans compter fastoche une trentaine de constructions achevées, une vingtaine de plantes (dont des très... spéciales) différentes, ce genre de choses, et je suis encore très loin du compte.
J'ai aussi remarqué qu'à long terme, les relations entretenues avec certains villageois ont une incidence directe sur le jeu, et nous retombe parfois dessus, ou au contraire nous est bénéfique. Egalement, il y a quelques mystères qui planent autour de chaque personnage mais, pour le moment, je n'en ai résolu qu'un seul, j'ose à peine imaginer ce que je vais devoir faire pour résoudre les autres.

Pour répondre à quelques questions lues ici, une démo n'est même pas envisageable, la démo d'un jeu pareil serait tout sauf même moyennement représentative du jeu complet. Aussi, pas besoin d'être fana de STR et assimilé pour s'amuser, tout simplement parce-que ça n'en est pas un.

Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2006-12-30 11:08
Merci Nordine.

Tiens, au fait, ma miss ayant eu un peu plus de temps que moi, elle s'est lancé dans le jeu. Elle voulait te demander comment faut il faire pour qu'un oiseau puisse manger un whirlm. Ils sont tous les deux dans le jardin, tous les deux colorés (ce ne sont plus des pinatas sauvages) et l'oiseau passe à côté des vers sans sourciler. Un avis, docteur ?

Odysseus
Pixel intergalactique

Score au grosquiz
0004305 pts.

Joue à lâcher trois poissons-ballons sur la ligne de départ.

Inscrit : Sep 15, 2002
Messages : 10892
De : Αἰαία

Hors ligne
Posté le: 2006-12-31 01:32
Dans ce cas-là, voici ce que je te conseil de faire (il y a d'autres variantes mais ça me paraît la plus efficace): ton oiseau doit avoir un moral moyen ou pas top du tout, en tout cas il ne nage pas en plein bonheur, ce qui fait qu'il ne répond pas à tes ordres, tu dois donc d'abord le rendre heureux pour qu'il t'obéisse.

Le premier élément de bonheur chez une piñata - et une chose que tu dois faire pour tout nouvel arrivant - est de lui donner un nom. Ensuite, à moins que ça ne soit déjà fait, il faut lui construire une maison. Si tu manque d'argent, fait pousser quelques légumes/fruits puis revends-les, ou fait se reproduire deux-trois vers pour les refourguer.
Ceci fait, si sa jauge de bonheur n'est toujours pas positive, laisse le temps se passer, après une bonne nuit de sommeil (ne jamais réveiller une piñata au passage), il gagnera quelques points de soleil.
Quand tu es dans le positif, il te suffit alors de sélectionner l'oiseau puis de sélectionner le vers. Note que les oiseaux ont un comportement particulier, ils tournent généralement un certain temps autour de leur proie avant de l'attaquer.
Tu peux aussi assomer le vers si ton oiseau rechigne à l'attaquer histoire de lui faciliter la tâche.

Un truc important est que chaque piñata a besoin de certains éléments pour avoir la possibilité d'être pleinement heureuse, ces conditions sont affichées dans sa fiche, dans l'encyclopédie. Tu n'es pas obligé de toutes les respecter mais ça aide.
_________________

"Il n'est pas de lutte plus violente et déterminée que celle d'un homme face à son envie d'aller aux toilettes" - Karate Boy


Simbabbad
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0000456 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 9976

Hors ligne
Posté le: 2006-12-31 11:35
En tout cas le dernier post de Nordine donne envie de se ruer sur une X360.

Vraiment ça a l'air salement bien pensé et naturel ce jeu.


Index du Forum » » Sociétés et créateurs » » Rare : Le topic des amateurs de pirates et de compiles rétro

863 messages • page
123456 ... 44




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)