Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Groblogs » » Groblog JC : Un Echiquier de Pixels
13 messages • page
1
Auteur Groblog JC : Un Echiquier de Pixels
JC
Camarade grospixelien


Joue à Poly Bridge 2

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8421
De : là où y'a plus vraiment de débit

Hors ligne
Posté le: 2023-01-05 11:32
De Sargon III lors de mes débuts vidéo-ludiques, à ChessKoban il y a quelques jours, j'ai régulièrement croisé la route de différents jeux reposant sur le principe des échecs. Mais par nature, il est difficile d'écrire un avis sur de tels softs sans que les topics dédiés ne finissent par tous se ressembler les uns les autres. De fait, je n'ai jamais parlé d'aucun de ces jeux, hormis quelques courtes lignes dans certains bilans de fin d'année. Et puis récemment, je me suis dit que, quand même, c'était bien dommage de passer tous ces jeux sous silence pour une simple histoire de redondance. Pourquoi alors ne pas les regrouper dans un sujet commun, et en profiter pour évoquer de façon plus globale un genre qui a beaucoup évolué depuis les premières IA il y a 40 ans, tout en s'attardant un peu sur les échecs IRL, en particulier l'aspect "artistique" qui a, lui aussi, considérablement évolué ces 40 dernières années ? Bienvenue donc dans un Groblog consacré au jeu des rois, que dis-je, au roi des jeux : les échecs.

Au programme, un passage en revue de plusieurs jeux vidéo inspirés des échecs (liste non exhaustive), agrémenté parfois d'un zeste de théorie et d'histoire, soit pour mieux appréhender les règles de certains softs, soit tout simplement parce que certains aspects sont, à mon humble avis, fascinants. Notez que je ne m'attarderai pas trop sur les simulations pures et dures des échecs car dans une logique vidéo-ludique, leur intérêt est minime, a fortiori pour les plus anciennes IA, aujourd'hui dépassées. (De nos jours, n'importe quel programme d'échecs basique sur smartphone enterre les meilleures simulations des années 70 et 80). Et puis rien ne ressemble plus à une simulation d'échecs qu'une autre simulation d'échecs. Dans le cadre de ce topic, ce n'est donc pas cet aspect que l'on va retenir. De même, je compte surtout me focaliser sur les échecs modernes (orthodoxes ou non) et la composition échiquéenne (définitivement pas orthodoxe, merci les jeux vidéo !), et n'évoquer que succinctement les différentes variantes/ancêtres, tels que le shogi (japonais), le xiangqi (chinois), le chatrang (perse) ou le chaturanga (indien). L'incartade de ces variantes dans le jeu vidéo est de toute façon assez rare et son utilisation des règles y est toujours traditionnelle. Côté mises-à-jour, je me lance sans trop savoir si j'aurais beaucoup de temps mais je tâcherai de faire au moins un post hebdomadaire...

Bref, même si je me doute que le sujet ne déplacera pas beaucoup les foules, j'espère quand même que ce Groblog vous intéressera un minimum et ne sera pas un... échec. *rires enregistrés*
Ahem bon euh vite la suite...

    DIVERS

  • Un peu d'histoire : des origines aux gros pixels --------------------------------- page 01

    JEUX

  • Battle Chess (1988 | Amiga, puis tous) ------------------------------------------- page 01
  • Chess Maniac (1993 | DOS) -------------------------------------------------------- page 01
  • Chess Wars : A Medieval Fantasy (1996 | DOS) ------------------------------------- page 01
  • Combat Chess (1997 | Windows) ---------------------------------------------------- page 01
  • Terminator 2: Judgment Day - Chess Wars (1993 | DOS) ----------------------------- page 01
  • The Software Toolworks' Star Wars Chess (1993 | DOS, Windows, MegaCD) ------------ page 01
  • Ultimate Chess 3D (2007 | Zeebo) ------------------------------------------------- page 01

  Voir le site web de JC
JC
Camarade grospixelien


Joue à Poly Bridge 2

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8421
De : là où y'a plus vraiment de débit

Hors ligne
Posté le: 2023-01-05 11:43
Battle Chess
(Interplay | Amiga, puis tous | 1988)

Inaugurons la partie avec une ouverture ultra classique : Battle Chess ! Battle Chess est de loin le jeu vidéo d'échecs le plus connu des (rétro)gamers (et c'est parfois le seul, tellement il a éclipsé les autres). Il n'est pourtant pas le premier ni le plus original, comme nous le verrons plus tard. Mais il a su attirer l'attention de la bonne façon et au bon moment, notamment grâce à des graphismes atypiques pour un jeu d'échec. Pour résumer, Battle Chess est une simulation d'échecs avec une simple particularité : les pièces sont animées lorsqu'elles se déplacent, et se battent réellement pendant une capture. Ça ne change rien aux règles de base, la différence est purement cosmétique, mais ça ajoute une valeur fun indéniable comparé aux autres simulations d'échecs jusque-là très conventionnelles. Ce simple changement a suffit à rendre ce jeu très populaire. En dehors de ça c'est une simulation d'échecs classique. Ce jeu a eu un grand succès et a été adapté sur à peu près tout, du C64 à la NES en passant par l'Apple IIe, le IIGS, le ST, le PC, la 3DO et j'en passe. Ce jeu s'est aussi régulièrement retrouvé dans des compilations Interplay. Last but not least, JPB lui a consacré un article sur Grospixels en 2003 (lisez-moi).



Battle Chess, j'ai fantasmé dessus pendant des années dès sa sortie, mais n'ai jamais eu l'occasion de l'acheter à l'époque. J'y ai finalement joué en 2016, et j'ai été inévitablement un peu déçu. La raison principale est qu'il a techniquement vieilli : les animations, certes drôles, sont parfois longues et deviennent vite répétitives. En outre, cette débauche de couleurs rend l'échiquier moins lisible, bien que sur ce point Battle Chess reste un assez bon élève en comparaison d'autres softs qui lui succéderont et que nous aborderons plus tard... On se surprend donc à rapidement switcher en affichage normal dans les options afin de jouer avec des graphismes plus traditionnels. Ceci dit, je comprends très bien la popularité de ce jeu, et approuve complètement cette idée de dépoussiérer le jeu d'échecs (et ça a marché !). En outre, Battle Chess a une IA solide, ce qui en fait au final une bonne simu d'échecs. Notons aussi la sortie en 1991 de Battle Chess: Enhanced CD-ROM. Le premier épisode, mais avec des graphismes rehaussés en 256 couleurs, de nouvelles animations, des musiques symphoniques au format CD... La meilleure version sans aucun doute.

Battle Chess a aussi eu droit à deux suite : Battle Chess II : Chinese Chess en 1990, et qui comme son nom l'indique est consacré au xiangqi. Mêmes qualités, mêmes défauts, mais cet opus a le mérite d'utiliser le succès du premier épisode pour mettre en valeur une variante nettement moins connue chez nous. Revers de la médaille, c'est un jeu très déstabilisant pour un débutant, Battle Chess II ne se montrant pas du tout didactique. Sans un ami connaisseur pour vous aiguiller, votre découverte du xiangqi risque d'être assez laborieuse. Puis, en 1992, sort Battle Chess 4000, qui revient aux échecs européens modernes et dont les graphismes abandonnent l'ambiance médiévale pour quelque chose de plus futuriste. Le principe, lui, ne change pas.



Pour terminer, Interplay a lancé un nouvel épisode en 2015, Battle Chess: Game of Kings. Tout est en 3D, les graphismes sont évidemment en HD, on peut débloquer des achievements, il y a des vidéos explicatives sur les règles aux échecs... Bref, rien de très original mais ça fait le job ! Remarquez que ce nouvel opus se traine une assez mauvaise réputation, la faute à une version initiale pleine de bugs et injouable. Les choses semblent s'être améliorées depuis, même si ça aura pris beaucoup de temps...


En outre, je profite de l'occasion pour pousser un petit coup de gueule HS : Interplay, ou quel que soit le nom de la holding minable qui possède les droits en ce moment, propose désormais Battle Chess 1, 2, et 4000, à 9.99€ chacun ! Quand je les ai achetés en 2016, ils étaient regroupés dans un pack unique à 5.19€ (prix hors soldes) ! D'ailleurs, tous les jeux rétros de la firme ont au minimum doublé sans raison particulière il y a quelques années, ce qui inclut MDK, Earthworm Jim, Screamer et autres... Vous êtes sérieux, Interplay ?

  Voir le site web de JC
Simbabbad
Pixel intergalactique

Score au grosquiz
0000684 pts.

Inscrit : Feb 28, 2006
Messages : 10621

Hors ligne
Posté le: 2023-01-05 20:38   [ Edité le: 2023-01-05 20:38 ]
Sujet intéressant! Il se trouve que j'ai en préparation deux articles sur deux jeux inspirés des échecs: Shotgun King qui s'en éloigne beaucoup même si ça reste un jeu de réflexion, et 5D Chess, dont tu avais parlé dans un topic et que je connaissais déjà. Pour ce dernier, je compte faire une explication très complète du jeu, puisqu'il en a beaucoup besoin.

Pour Battle Chess, je crois que l'inspiration vient de la fameuse bataille d'échecs holographiques de Star Wars:

https://www.youtube.com/watch?v=rN0T5tyJlo8

Le jeu souffrait beaucoup du rythme, dommage de ne pas avoir fait des animations bien plus courtes mais plus variées.
_________________

Le Blog de Batbad - Simbabbad sur Steam - Compte Twitter


  Voir le site web de Simbabbad
JC
Camarade grospixelien


Joue à Poly Bridge 2

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8421
De : là où y'a plus vraiment de débit

Hors ligne
Posté le: 2023-01-06 04:31
Bonne nouvelle, ça ! 5D Chess est un jeu au concept pas banal, dont les règles particulières le rendent difficile à décrire sans que ce soit confus. Un article dédié ne sera pas du luxe ! Dans son genre, Shotgun King n'est pas banal non plus , le pitch de départ est rigolo et son exécution bien plus fine que ce qu'on aurait pu craindre ("un roi avec un fusil à pompe"). J'ai hâte de lire ces articles.

Quelque part, ces jeux s'inscrivent dans une volonté relativement récente de vouloir dépoussiérer les échecs (l'expression "chess 2.0" revient de plus en plus souvent --parfois abusivement-- dans les commentaires ou chez certains développeurs), et si on est forcément limité dans les changements IRL (aussi bien pour des raisons techniques que par tradition), le jeu vidéo, lui, s'est complètement lâché ces dernières années. Le résultat n'est pas toujours bienheureux, mais certains jeux méritent le détour. Ca me rappelle mes tout premiers pas dans le JV, au début des années 80. On tentait des trucs, tout restait à découvrir. Dans le microcosme des échecs (du moins numériques), c'est un peu ce qu'on est en train de vivre depuis 3-4 ans...

En ce qui concerne ce groblog, j'ai prévu d'y aller progressivement histoire de chapitrer un peu tout ça, donc dans un premier temps je vais rester focus sur les Battle-Chess-like. Mais ensuite on plongera doucement dans le monde des échecs non-orthodoxes, et il va y avoir de quoi s'amuser...

Mais avant cela......

  Voir le site web de JC
JC
Camarade grospixelien


Joue à Poly Bridge 2

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8421
De : là où y'a plus vraiment de débit

Hors ligne
Posté le: 2023-01-06 04:48
Un peu d'histoire : des origines aux gros pixels

Les échecs, en tant que jeu de société, puisent leur origine il y a environ 1500 ans, probablement en Inde. Se répandant ensuite en Asie puis dans le monde arabe et enfin en occident, le jeu n'a eu de cesse d'évoluer, de se perfectionner, et est resté très populaire à travers les ages grâce à un potentiel tactique et stratégique phénoménal. En effet, si les échecs sont accessibles à tous grâce à des règles faciles à assimiler, plus on s'améliore et plus on se rend compte de la complexité des possibilités stratégiques. De fait, ce jeu est considéré comme un excellent outil de formation intellectuelle et logique (les échecs constituent depuis une dizaine d'années une matière obligatoire dans le cursus scolaire de certains pays, comme la Chine, l'Allemagne ou l'Espagne, ou sont au minimum utilisés comme outil pédagogique). Très activement enseignés en URSS durant le XXème siècle, cela permet aux soviétiques de dominer les compétitions et de bénéficier d'une aura de supériorité intellectuelle, notamment vis-a-vis des États-Unis. Ainsi, lorsque qu'émergent des champions américains tels que Bobby Fischer en 1956 (pour voir l'analyse d'une partie légendaire qu'il a disputé à 13 ans, cliquez ici), les échecs deviennent, à l'instar de la conquête spatiale, un nouveau champ de bataille de la guerre froide ! Plus tard, tandis que les tensions s'apaisent et que le monde s'apprête à entrer dans l'ère numérique, c'est le combat humain vs machine qui passionne les foules. La "rivalité" la plus médiatisée a sans doute été, et les plus vieux sages de ce forum s'en souviennent peut-être, Garry Kasparov contre Deep Blue (un supercalculateur d'IBM), au milieu des années 90.



Bref, les échecs, c'est pas de la rigolade ! Et les jeux vidéo qui en découlent vont dans ce sens : Chessmaster, Sargon, Colossus, autant de simulations sorties sur à peu près toutes les machines 8 et 16-bit. (Pour ma part, mon premier jeu d'échecs a été Sargon III sur Apple IIe, sorti en 1983). Dans les années 80, c'est à qui propose l'IA la plus perfectionnée, le nombre d'ouvertures le plus élevé, la meilleure capacité à satisfaire experts et débutants... En gros, les échecs sur ordi, c'est les échecs "comme en vrai", avec tout ce que ça sous-entends de traditionaliste voire intello. En parallèle, le jeu d'échecs arrive à un point de son évolution où tout est désormais tellement étudié, tellement analysé, qu'il n'y a plus de surprise. Finis les rebondissements ou tactiques inédites lors des parties. Désormais, une session d'échecs consiste à regarder deux gars qui réfléchissent pendant des heures sur la meilleure façon d'appliquer des techniques apprises par coeur tout en essayant de deviner la stratégie adverse. L'intérêt du public va alors s'effriter, et les échecs commencent tout doucement à se ringardiser...

Pas étonnant que Battle Chess ait tout chamboulé à sa sortie en 1988, en réintroduisant la notion de fun dans ce qui, à l'origine, demeure avant tout un jeu ! Mais que s'est-il inévitablement passé ensuite ? Eh bien tout comme chacun y allait jusqu'à présent de son IA "sérieuse" dans des programmes qui se ressemblaient tous un peu, tout le monde a voulu faire son propre Battle Chess ! Il existe beaucoup de Battle-Chess-like, aussi je ne vais pas tous les citer dans ce groblog. (De toute façon je ne les connais pas tous). Ceci dit, on peut d'emblée les distinguer en deux catégories :
  • Les imitateurs opportunistes du style "j'exploite mes licences au maximum", aussi coutumiers des adaptations en pinball et autres jeux de kart ou de sport. Remarquez que ça n'engendre pas nécessairement de mauvais jeux. Notons aussi que certaines grandes IP comme Mario ou Sonic, pourtant adaptées à toutes les sauces (karting, jeu de l'oie, Puyo-Puyo, Jeux Olympiques, tennis, football...), n'ont à ma connaissance pas de version échecs. Ironiquement, des échecs Mario et Sonic existent bel et bien en jeu de plateau physique !
  • Les imitateurs tout court, qui veulent "leur" Battle Chess parce que c'est populaire et facile à coder. Certains se montrent plus inspirés et tentent de faire évoluer le genre, et tous ont au moins le mérite (ou le manque de budget ^^) de créer leur propre univers plutôt que de s'adjoindre une licence. Le résultat est assez variable en termes d'originalité et de qualité.
Dans les deux cas, il est quasiment impossible d'en dresser une liste exhaustive, ces jeux étant tous plus ou moins oubliés depuis longtemps. Toutefois, dans les prochaines news, nous verrons une petite sélection de Battle Chess-like aux règles classiques, qu'il s'agisse de jeux à licence ou de productions aux ambiances plus originales.

  Voir le site web de JC
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7772
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2023-01-06 14:18
Intéressant sujet, merci JC. Curieux de connaitre ces clones / descendants de Battle Chess.

J'avais "récupéré" une copie de Battle Chess quand j'ai eu mon Amiga. Je ne savais pas jouer aux échecs mais j'ai passé de bons moments à déplacer les pièces pour visionner toutes les animations que je trouvais fantastiques. Il y en a certaines que je n'ai jamais vu car je ne comprenais pas pourquoi telle pièce ne pouvait pas aller là ou je voulais qu'elle aille !
Je n'ai appris à jouer aux échecs que tout récemment, quand mon fils s'y est mis après être tombé sur un échiquier dans un jeu Roblox (ou Minecraft ? Ou Fortnite ?). Pour lui expliquer les règles, il fallait bien que je les sache moi même ... Et forcément, quand j'ai voulu y jouer tout seul, le premier jeu vers lequel je me suis tourné, c'est Battle Chess Amiga (en émulation).
Ensuite, j'ai joué à celui inclus dans 51 Worldwide Games sur Switch et je serais curieux de savoir ce que tu en penses.

Citation :
Le 2023-01-05 11:32, JC a écrit :
De même, je compte surtout me focaliser sur les échecs modernes (orthodoxes ou non) et la composition échiquéenne (définitivement pas orthodoxe, merci les jeux vidéo !), et n'évoquer que succinctement les différentes variantes/ancêtres, tels que le shogi (japonais), le xiangqi (chinois), le chatrang (perse) ou le chaturanga (indien). L'incartade de ces variantes dans le jeu vidéo est de toute façon assez rare et son utilisation des règles y est toujours traditionnelle.

En Europe, peut-être, mais je suppose que tu sais comme moi qu'il existe des centaines (des milliers ?) de jeux de shogi sortis sur le marché nippon depuis la Famicom. Il semblerait que pas mal de joueurs occidentaux s'y soient mis grâce à la série Yakuza, j'espère que ce topic en parlera.

  Voir le site web de Sebinjapan
JC
Camarade grospixelien


Joue à Poly Bridge 2

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8421
De : là où y'a plus vraiment de débit

Hors ligne
Posté le: 2023-01-07 12:35
Arf, quand j'ai écrit cette phrase je n'y avais d'abord pas cité le shogi, seulement les trois autres, justement parce que le shogi a eu son lot d'adaptations et je pensais lui consacrer un chapitre si je trouvais des jeux allant plus loin que la simple adaptation classique. Finalement j'ai cité le shogi pour pas qu'on croit que je l'avais oublié, mais sans nuancer mon propos. C'est ça de ne pas se relire ^^'...


Terminator 2: Judgment Day - Chess Wars
(Capstone Software | DOS | 1993)



Bon ça commence mal. Ce jeu se montre assez peu lisible, avec des couleurs ternes, des animations de captures brouillonnes, moches et sans aucune imagination, et un manque d'options (il n'y a pas d'échiquier 2D). Les pièces, très peu animées lors des déplacements, se téléportent façon portail spatio-temporel... Au moins on évite les animations lassantes ou trop longues, et les parties sont donc mieux rythmées. (C'est peut-être la seule qualité de ce soft).

Évidemment, ce qui fait que l'acheteur de 1993 va choisir ce jeu plutôt qu'un autre Battle Chess, c'est la licence Terminator. Sauf que la moitié des personnages sont des soldats et robots random, ce qui ne rend même pas l'expérience intéressante pour un fan du film. D'ailleurs ces choix sont bizarres : je sais qu'il y a cette vision un peu cliché de considérer les pièces "roi" comme un homme et "reine" comme une femme. Mais c'est une erreur, la fonction ne détermine pas le genre, a fortiori dans un jeu dans lequel, historiquement, certaines pièces ont au fil du temps ou/et dans certaines variantes voire certaines traductions, été masculin, féminin, animal, objet, etc. Dans le contexte de Terminator, Schwarzy en roi et Sarah Connor en reine, ça n'a pas beaucoup de sens ! Arnold en personnage faible que tous les humains protègent ? M'enfin ! John Connor aurait dû être roi, c'est le personnage-clef de l'histoire. Ensuite Schwarzy en reine car très dangereux, Sarah en Tour car importante et qui protège le roi... Pour les pions, pourquoi pas des chiens au lieu de militaires sortis de nulle part ? Côté ennemis, même chose : les développeurs ont choisi un T-800 avec une couronne et un T-800 plus petit avec un diadème... Pourquoi ne pas avoir opté pour le T-1000 en reine, et Skynet en roi (inspiré par un supercalculateur typique de l'époque, voire un monolythe avec un oeil façon HAL)... Bon je ne vais pas énumérer toutes les pièces, mais on pouvait facilement obtenir un truc qui n'ait pas l'air d'avoir été fait au hasard.

Mais bon. à l'époque Capstone éditait des jeux à licence un peu à la chaine sur ordinateurs (Miami Vice, Bill & Ted, Home Alone, Wayne's World...) et des simulations de casino (la série des Trump Castle entre autres), et ici aussi on sent clairement l'aspect commercial d'une opération gérée à l'arrache : "comment vendre un jeu facile à coder, en collant une image et un titre connus sur la jaquette ? Tiens, et si Terminator jouait aux échecs ?" Le résultat est donc hautement dispensable.

  Voir le site web de JC
JC
Camarade grospixelien


Joue à Poly Bridge 2

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8421
De : là où y'a plus vraiment de débit

Hors ligne
Posté le: 2023-01-09 19:16
The Software Toolworks' Star Wars Chess
(The Software Toolworks | DOS, Windows, MegaCD | 1993)



Ha ! Star Wars Chess est déjà un peu plus intéressant. Il est visuellement plus lisible et les personnages sont tous des figures emblêmatiques de l'univers de la premier trilogie, choisies avec un poil plus de cohérence (Bon, tout n'est pas parfait, mais au moins le couple royal du côté obscur, à savoir l'Empereur en roi et Dark Vador en reine, est, lui, très logique dans le contexte). Les animations sont assez cool quoiqu'aux yeux des fans de la saga, elles paraîtront sans doute un poil trop violentes. Au moins Star Wars Chess ne tombe pas dans le piège consistant à faire une cutscene plein écran mais moche et cheap comme le jeu précédent. A l'image de Battle Chess, toute l'action se déroule sur l'échiquier entre les pièces d'échecs (du moins sous DOS. Sur MegaCD la mise en scène est légèrement différente. Mais les animations restent les mêmes). Et ça, c'est bien !

Ensuite, le jeu est développé par The Software Toolworks, à qui l'on doit non seulement la célèbrissime série des Chessmaster, mais aussi l'un des plus vieux softs liés aux échecs, MYCHESS sorti en 1978 ! Autant dire qu'ils connaissent bien leur sujet. En fait, ce jeu peut être vu comme une façon d'attirer les fans de Star Wars non pas pour leur vendre des produits dérivés conçus à la va-vite, mais bel et bien pour les initier aux échecs. Par sûr que la magie fonctionne dans le cas présent, mais au moins l'IA semble solide, et même si le résultat global n'a en soit rien d'extraordinaire, la démarche me paraît nettement plus positive que pour Terminator !

  Voir le site web de JC
JC
Camarade grospixelien


Joue à Poly Bridge 2

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8421
De : là où y'a plus vraiment de débit

Hors ligne
Posté le: 2023-01-11 01:22
Ultimate Chess 3D
(Superscape | Zeebo | 2007)



Sorti en 2007 sur... Zeebo ! De fait, je n'ai pas pu l'essayer, mais j'en parle quand même car on n'a pas souvent l'occasion d'aborder cette machine obscure qu'est la Zeebo. Conçue pour les "marchés émergents", en l'occurrence le Brésil et le Mexique, il s'agit d'une console totalement pensée pour un contenu dématérialisé (avec connexion internet obligatoire), le joueur pouvant acquérir des jeux via un marketplace dédié. Outre ses jeux exclusifs, la Zeebo a aussi bénéficié du soutient de quelques grands éditeurs (Capcom, Activision, Disney, EA...) et a vu l'apparition de plusieurs jeux célèbres (du moins en tant que portages de leurs versions "mobile", logique au regard des capacités de la machine), tels que Crash Bandicoot Nitro Kart 3D, Need for Speed Carbon : Own the City, ou encore Resident Evil 4. La Zeebo propose aussi quelques jeux rétro, comme Joe&Mac, Pac Mania, Dark Seel, Tekken 2... La production de la Zeebo s'est arrêtée en 2011.

Concernant Ultimate Chess 3D, il s'agit d'une production exclusive à la Zeebo. Le jeu est essentiellement en 2D, et des cutscenes 3D (assez moches et ternes) surviennent lors de la capture d'une pièce. On est donc en présence d'un Battle Chess-like en nettement plus sage car sans lesdites cutscenes, Ultimate Chess 3D serait un jeu d'échecs 2D assez traditionnel. Il y a différentes options intéressantes, comme l'affichage des coups possibles après sélection d'une pièce, du dernier coup joué par l'adversaire, et la possibilité de parier sur l'issue de la partie avec des boulons, monnaie ingame qui permet d'acheter des customisations esthétiques pour ses pièces d'échecs. Quoiqu'il en soit, ce jeu ne restera pas dans les mémoires, ne serait-ce qu'à cause de l'impossibilité d'y jouer désormais (même si on possède la console, le marketplace dédié n'existe probablement plus, idem pour les jeux. snif.)

PS : Les puristes remarqueront via les captures d'écran que les couleurs des cases de l'échiquier (noires et blanches) sont inversées. N'ayant pas essayé le jeu moi-même, je ne sais pas si c'est un option ou une simple erreur.

  Voir le site web de JC
Sebinjapan
Camarade grospixelien


Joue à Disgaea (PSP)

Inscrit : May 02, 2007
Messages : 7772
De : Thionville

Hors ligne
Posté le: 2023-01-11 09:08
Un post sur un jeu Zeebo ? Une exclue en plus ?! J'aime Grospixels
Après une rapide recherche, je vois (d'après un post REDDIT) que tous les jeux Zeebo ont bien été dumpés mais il n'existe actuellement aucun émulateur fonctionnel sur PC.
J'ai trouvé un projet d'émulateur sur lequel on peut lire ce post :
Citation :
for future generations, this emulator died on june in 2010, he stopped working on it due to being burnt out


  Voir le site web de Sebinjapan
JC
Camarade grospixelien


Joue à Poly Bridge 2

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8421
De : là où y'a plus vraiment de débit

Hors ligne
Posté le: 2023-01-18 05:51
Je ne savais pas qu'il y avait un projet d'émulateur (ni qu'il avait été abandonné. Snif). Bon au moins si les jeux on été dumpés, tout n'est pas perdu, et on peut peut-être espérer de bonnes surprises un jour...

National Lampoon's Chess Maniac 5 Billion and 1
(Spectrum Holobyte | DOS | 1993)



Chess Maniac pour les intimes. Alors là, côté ambiance, on fait un virage à 180° comparé au jeu précédent. Avec son humour permanent, rarement subtil et parfois un peu trash, on est en présence d'un clone de Battle Chess mais qui a poussé le délire assez loin, le but revendiqué étant d'être le jeu d'échecs le plus scandaleux ("outrageous"). C'est simple, l'ordinateur ne semble avoir d'autre but que de vous déconcentrer pendant la partie : des avions ou des ballerines traversent l'écran, les pièces d'échecs vous font savoir qu'elles s'ennuient, l'image de fond change sans raison (vous vous retrouvez par exemple à jouer dans une laverie, avec le bruit des machines qui vont avec)... Parfois, l'ordinateur commente vos actions. Par exemple, après avoir pris une de vos pièces, il vous demandera si c'est la première fois que vous jouez aux échecs. Tout, du menu d'options au déroulement d'une partie en passant par le programme d'installation et le vrai-faux système anti-copie, est blindé d'humour.

En contrepartie, l'IA est un peu aux fraises et reste prenable même dans les modes de difficulté les plus élevés. Au moins, ça ne rebutera pas les novices, et de toute façon le but de ce jeu n'est clairement pas de faire de vous un maître d'échecs. D'ailleurs restez attentifs car l'ordinateur essaye parfois de tricher : une main apparaît et tente de vous voler une pièce tandis que l'ordi sifflote l'air de rien ! (En vrai je suis presque sûr que ce n'est qu'une animation de plus --assez longue, qui plus est--. Mais dans le doute je cliquais toujours à répétition sur la main, au cas où ^^). En outre, Chess Maniac a la particularité d'être l'un des rares jeux d'échecs à adopter une vue 3D de côté plutôt que subjective. Un choix certes original mais qui n'aide pas toujours à apprécier la position des pièces une fois celles-ci bien développées sur l'échiquier. (Le jeu propose toutefois aussi une vue 2D très classique, et une vue 3D plus habituelle avec des pièces traditionnelles...)

Bref, les adeptes conservateurs du noble jeu passeront leur chemin, effarés par tout cet irrespect. Pour les autres, Chess Maniac est une alternative intéressante à Battle Chess. Perso, il a ma préférence, mais c'est essentiellement parce que contrairement à Battle Chess, celui-ci je le connais depuis très longtemps, plus précisément depuis que Joystick en avait fait sa couverture en 1993. D'ailleurs en parlant de couverture, une petite anecdote en passant : le titre du jeu fait référence à un magazine améwicain humoristique et satirique des années 70, "National Lampoon", et la publicité est une référence directe à ce magazine, en reprenant la photo de l'une de ses couvertures les plus célèbres (un chien menacé d'une arme avec comme légende "si vous n'achetez pas ce magazine, on tue le chien").

Image

  Voir le site web de JC
JC
Camarade grospixelien


Joue à Poly Bridge 2

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8421
De : là où y'a plus vraiment de débit

Hors ligne
Posté le: 2023-01-23 21:54
Chess Wars : A Medieval Fantasy
(Art Data & Digital Arena | DOS | 1996)



Si comme moi vous avez une affection particulière pour les productions improbables à base de FMV, vous frappez à la bonne porte ! Voici Chess Wars, un Battle Chess-like où les captures sont représentées par des cutscenes filmées. Le jeu commence fort, avec une intro filmée de quasiment 8 minutes, qui met en scène le roi, ses fidèles sujets, et l'attaque lâche d'un roi barbare venu menacer le trône. S'ensuit une charge armée à la mise-en-scène digne de la fameuse Bataille pour Minas Tirith dans Le Retour du Roi et... Euh bon, non, en fait y'a juste 4 ou 5 types en costume cheap qui courent dans les bois. Mais c'est aussi pour ça qu'on aime les FMV des années 90 ! Puis la partie commence, Tout le jeu se déroule sur un échiquier en vue classique avec des pièces stylisées mais sobres, et chaque capture est l'occasion d'assister à une saynète en vidéo entre les deux combattants sur le champ de bataille.

NB : comme tous les FMV de l'époque ou presque, les vidéos ont un effet scanline qui permettait d'offrir du plein écran tout en réduisant la mémoire nécessaire par deux (une ligne sur deux étant noire/inexistante). Ça avait comme défaut de beaucoup dé-saturer et assombrir le résultat... Aussi j'ai retravaillé les screenshots de cette news afin qu'ils ne soient pas illisibles. Ne soyez donc pas surpris de la différence si vous essayez ce jeu un jour...



Avec une telle mise en scène, on aurait pu se croire dans un film interactif. Mais il s'agit bien d'un Battle Chess-like. Les déplacements sur l'échiquier sont rapides, l'IA est correcte, et en termes de contenu pour les pros, le jeu connait 8.000 ouvertures différentes et un catalogue de plus de 50.000 coups historiques pour les mordus d'échecs. J'imagine sans peine que découvrir ce jeu avec 25 ans de retard doit être une expérience un peu délicate, mais pour ma part j'aime toujours beaucoup ce caractère décomplexé de Chess Wars !

Si vous êtes intrigués, jetez un oeil à cette partie sur youtube ! Bon, son auteur ne joue pas très bien, et obtient rapidement la "mauvaise fin", mais ça vous donnera quand même une idée de l'ambiance des cinématiques et cutscenes...

  Voir le site web de JC
JC
Camarade grospixelien


Joue à Poly Bridge 2

Inscrit : Apr 15, 2002
Messages : 8421
De : là où y'a plus vraiment de débit

Hors ligne
Posté le: 2023-01-27 02:45
Combat Chess
(Mind's Eyes | Windows | 1997)



Retour dans une ambiance medieval-fantasy avec Combat Chess. Pour son premier jeu, Mind's Eyes nous offre un BattleChess-like classique, de correcte facture pour un jeu de 1997, et qui apporte quelques options intéressantes par rapport aux autres jeux d'échecs que nous avons évoqué jusqu'à présent. Tout d'abord, Windows oblige, plusieurs fenêtres sont disponibles à tout moment en superposition à l'action et déplaçables où l'on veut (ça m'a un peu rappelé l'interface de The Incredible Machine 3 pensée spécifiquement pour Windows). Ensuite, malgré son caractère "sprite 2D", le jeu permet de changer l'angle de vue : outre la traditionnelle vue subjective, on peut tourner l'échiquier à 90° et opter pour une vue de profil (gauche ou droite), voire pour le point de vue de l'adversaire. Du côté des défauts, on retrouve un peu les mêmes que d'habitude, notamment des animations assez lentes lors des déplacements et des prises, et qui deviennent répétitives avec le temps même si en l'occurrence il y en a plus de 600 ! En revanche, le jeu propose des tutoriels pour les débutants, et ça, pour un jeu vidéo d'échecs des années 90, c'est vraiment un plus !

Chess Combat offre aussi une autre option intéressante quoiqu'elle puisse paraître anecdotique au premier abord : grâce à un petit curseur, on peut régler le taux de fautes que l'ordinateur peut effectuer. C'est une option qui ne doit pas être confondue avec la difficulté proprement dite (elle aussi réglable). Là on parle d'erreurs en pleine partie. En général dans les jeux vidéo d'échecs, l'IA, quel que soit son niveau, ne commet pas d'erreur. En caricaturant, disons qu'en mode difficile elle joue les meilleurs coups, en mode facile elle joue les pires coups, et entre les deux elle joue les coups "bien mais pas top". Bref, sa façon de jouer est constante, et trahit le fait même qu'il s'agisse d'une IA. Ici, l'option "erreurs" humanise l'ordinateur, en lui faisant commettre des fautes tactiques indépendamment de la difficulté, tel un joueur inattentif qui, après un bon développement de ses pièces, raterait une occasion de prise ou oublierait de protéger une pièce, erreurs qu'il corrigerait au coup d'après si l'adversaire n'en a pas profité entretemps. Pouvoir régler un tel paramètre est une excellente idée, cela rend le déroulement des parties contre l'ordinateur moins artificiel, et crée de vraies opportunités en particulier lorsqu'on est un novice++ et que l'on veut une IA prenable mais qui n'ait pas non plus l'air de jouer au hasard.

Ceci dit, si vous aimez les défis, l'IA peut aussi se montrer implacable. D'ailleurs, d'après la jaquette française, le moteur est de niveau Grand Maître et a été "écrit par un programmeur champion du monde d'échecs", sans pour autant préciser lequel. Mmmouais, pas convaincu par ce dernier point (si Fisher, Karpov ou Kasparov avaient programmé des jeux Windows à leurs heures perdues, ça se saurait ). Ceci dit l'ordinateur est effectivement coriace si on le souhaite ! Une fois n'est pas coutume, Combat Chess est une autre alternative intéressante à Battle Chess. Le jeu n'est toutefois disponible que sur Windows.

  Voir le site web de JC

Index du Forum » » Groblogs » » Groblog JC : Un Echiquier de Pixels

13 messages • page
1




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)