les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher

Poster un message
Autorisation :Tous les membres Enregistrés peuvent poster de nouveaux sujets et des réponses sur ce forum
Nom d'Utilisateur :
Mot de Passe :
J'ai perdu mon mot de passe!
Corps du Message :

HTML est: Activé
BBcode est: Activé
[img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img]
Options : Désactiver HTML sur ce Message
Désactiver BBcode sur ce Message
Désactiver Smilies sur ce Message
Montrer la signature (Ceci peut être modifié ou ajouté à votre profil)
 -   - 

Rappel des 10 derniers messages du topic (les plus récents en haut)
Esteban
Gros pixel
Le foot aussi est un jeu. Les jeu de réflexion également : on peut réfléchir et s'amuser en même temps.

Personnellement, je me fais moins suer à regarder un match qui se termine à 1-0 qu'un match de basket avec un panier toutes les 20 secondes pour finir à 86-74

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
wai mais c'est ca le truc, un jeux video c'est un jeu.
Donc faut que ca fun et pas chiant comme la réalité

Esteban
Gros pixel
En tant que fan de football, le but doit être un événement rare dans un match. C'est ce qui fait son importance et participe au suspense. A PES, quand tu es à 0-0 à 5 minutes de la fin, chaque action ajoute un stress considérable.
Et les très larges scores que tu peux parfois avoir n'en sont que plus flatteurs.

Si c'est difficile de marquer, tu prends d'autant plus de plaisir à construire tes actions, à contourner les points forts de ton adversaire. y a de la place pour du mind-game, façon jeu de baston sur des micros-détails (genre la façon de contrôler la balle à la réception d'une passe).
Au contraire, si marquer est trop facile, et que les scores sont systématiquement stratosphériques, ça n'est plus du football et ça n'est plus amusant pour moi.

Dans la vraie vie, si tu prends le OL-OM d'il y a 4 ans, il se termine à 5-5. C'est resté dans beaucoup de mémoires, parce qu'un tel score, avec un tel scénario est rarissime. Idem pour le 5-4 d'OM-Montpellier (0-4 à la mi-temps) en 98. Ou le Brésil-Allemagne de 2014 (1-7 qui frisait le 0-8).


Surtout, régler intelligemment la défense est le plus difficile pour les programmeurs, parce que cela fait appel à une part importante d'IA et nécessite une véritable intelligence de ce qu'est le foot. Donc, généralement, une défense bien programmée est signe que du soin a été apporté au reste.

PES 5 est considéré comme le meilleur de la série parce qu'il est celui qui favorise le plus la défense par rapport à l'attaque. Et chaque année, tout le monde disait de PES "pour marquer, faut se presser le citron".

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
les jeux de foot j'aime tres peu, mais le seul interet que j'y trouvais c'est de justement pouvoir claquer des scores de baby.

Si c'est pour finir un match avec un 0-0 ou 1-0 c'est pas fun

Esteban
Gros pixel
Le problème des licences, c'est que certaines peuvent être exclusives. Je n'ai pas connaissance des contrats qui ont été passés, mais il me semble qu'EA tente au maximum de conclure des contrats d'exclusivité, quitte à payer plus cher. Dans ce domaine, chacun fait ce qu'il veut. Sachant que la FIFA comprend plus de fédérations nationales (auxquelles sont affiliées clubs et joueurs) que ce que l'ONU comprend de pays...

Je crois d'ailleurs qu'on est même pas dans des budgets comparables entre Konami et EA sur ce point. Pour les seconds, avoir toutes les licences de tous les sports est la priorité. C'est limite leur marque de fabrique.



Konami a contourné ce problème de différentes façons :
- En acquérant les droits de la Ligue des Champions (détenus par l'UEFA) et donc celui d'utiliser les équipes qui y participaient. Idem pour la Copa Libertadores.
- En acquérant une licence FIFPro : un agglomérat de syndicats de joueurs professionnels ;
- En acquérant les droits de quelques championnats nationaux, de façon non exclusive : c'est le cas de la Ligue 1 (moins chère) ;

Mais tout cela est bien limité.
D'une version à l'autre, on perd l'équipe des Pays-Bas ou le championnat allemand, beaucoup de clubs anglais, les stades n'ont pas leur vrai nom, on ne joue pas la Coupe du Monde ou l'Euro, les joueurs ont des noms tronqués, les maillots ne sont pas toujours les vrais.
Sans parler du fait que les mises à jour des effectifs n'ont jamais été le fort de Konami, qui ne prend pas en compte les transferts de dernière minute.

Pour compenser, Konami lâchait des friandises : la Copa Libertadores (Ligue des champions sudaméricaine), l'Europa League, des clubs sans grand intérêt sportif (Panathinaïkos, Anderlecht, Celtic), les équipes "classiques" (mais en 2010, le Brésil et la France étaient composés de tocards des années 90).

Tout ça est passé durant des années, mais à qualité équivalente, personne n'a eu de regret de passer à FIFA. Et l'inverse sera désormais très compliqué.


Et je confirme, on claquait bien des scores de baby sur PES 2010. Ca restait encore soft, du genre 5 buts, mais ça n'avait plus rien à voir avec les anciens. Le gameplay de PES, ça a toujours un peu été "je m'approche de la surface de réparation en diagonale et je plante une frappe croisée dans la lucarne", mais sur la fin j'ai l'impression que c'était devenu limite trop facile.

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Naaaaaaaaan j'ai fermé la mauvaise fenetre

Bon je retape mon post du coup

Citation :
Le 2015-05-05 00:01, gregoire01 a écrit :
J'ai pas eu le sentiment que Capcom ai vraiment raté le virage Next Gen avec Dead Rising, RE 5 ou Street Fighter IV.

Et lost planet Capcom jes les classe dans ceux qui s'en sont bien sorti. Ils ont eut le merite de creer de nouvelles licences.
Par contre j'ai jamais compris pourquoi ils avaient laché leur super moteur 3D

Esteban: les licences sont exclusives ? si FIFA l'a, pas moyen pour PES de la chopper ?

Pour les scores de baby et le gameplay folklo, j'ai toujours cru que c'etait FIFA qui etait comme ça ^^

Esteban
Gros pixel
Citation :
Le 2015-05-04 22:32, RainMakeR a écrit :

Pour PES par contre tu veux dire quoi par se reposer sur leur laurier ?

Si le gameplay est bon et que le jeu est nickel, ils peuvent se contenter de gérer (je suppute, j'ai jamais joué à un PES)
Modifier un gameplay c'est toujours casse gueule et y'a des risques de perdre les fans de la 1ere heure


Ben disons que FIFA c'est un peu la meuf pétée de thunes mais ultra moche au collège que tu rencontre dix ans plus tard et qui est devenue une bombe atomique, tandis que les meufs que tu trouvait bien sont devenues quelconques.



La force de Konami, durant les années PS2, avait été de proposer des contrôles fluides, dont la complexité se développait petit à petit, avec un style de jeu équilibré.

Chaque année apportait son lot de subtils changements : ISS Pro Evolution 1 et 2 sur PSOne ont définitivement posé les bases du gampelay de la série et marqué sa supériorité sur FIFA, PES 3 a installé la série au top sur PS2, les épisodes pairs étaient plus offensifs (Euro et Coupe du Monde obligent, il fallait faire "grand public"), PES 5 a fait la part belle aux défenses.
Les fans de la première heure, dont je faisait partie, étaient avides de ces changements. Aaprès avoir écoulé des milliers d'heures sur la version précédente on avait le sentiment d'être ailleurs sans pour autant être dépaysé.

A partir de 2008, FIFA s'est ramené avec un truc complètement différent de ce qu'EA avait pondu jusque là : un gameplay lent, avare en buts, avec la nécessité de tout doser, des passes aux courses. D'emblée, on l'a estampillé "simulation". En plus, se sont ajoutés tous les avantages d'être chez EA : des licences à gogo, du jeu en réseau, de jolis graphismes. Et on sentait vraiment un gouffre entre la PS2 et la PS360 avec FIFA 08, ce qui légitimait au passage l'achat de la console.
Les sorties annuelles n'ont fait que renforcer le concept.

Du côté de chez Konami, les premiers sur next-gen étaient assez moches. Sans parler du fait qu'ils étaient encore dépouillés d'une bonne partie de leurs licences. Surtout, le gameplay s'est enfermé dans une sorte de caricature, à base de lourdes frappasses qui atterrissaient systématiquement dans la lucarne, de sprints surréalistes avec, à la clé, des scores de baby-foot. Le tir a été rectifié à partir du 2011, mais dans un excès inverse à mes yeux : c'est devenu aussi lourd et chiant qu'un FIFA next-gen.


Je suis très loin d'être un spécialiste de FIFA ou même de PES, mais les hésitations de Konami depuis PES 2008 ont causé la relative "mort" de la série. Après, peut-être sont-ils contents de vendre 90 000 exemplaires du jeu en France, ça doit être un bon résultat.

Mais sur le plan du gameplay, après avoir testé la démo de PES 2015, je cherchais encore un intérêt à acheter le jeu : PES ne m'amuse plus et FIFA m'embête.
A titre subsidiaire, voir toujours les gars prendre le Barça, le PSG, le Real et le Bayern est quand même assez chiant. Depuis que les clubs italiens (et même anglais) sont à la ramasse, on a sacrément perdu en diversité, je trouve.

gregoire01
Pixel visible depuis la Lune
Citation :
Le 2015-05-04 22:32, RainMakeR a écrit :

J'ai surtout l'impression que c'est le virage next gen que tous les japs ont ratés. Certains s'en sortent miexu que d'autres mais bon c'est pas la fete quand même.



J'ai pas eu le sentiment que Capcom ai vraiment raté le virage Next Gen avec Dead Rising, RE 5 ou Street Fighter IV. De même d'autre studio Comme Square ou Tcmo ont eu des difficulté mais on sentait qu'ils avaient mit du leur. Konami a aucun moment je n'ai ressentit cela.

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
J'ai surtout l'impression que c'est le virage next gen que tous les japs ont ratés. Certains s'en sortent miexu que d'autres mais bon c'est pas la fete quand même.

Pour PES par contre tu veux dire quoi par se reposer sur leur laurier ?

Si le gameplay est bon et que le jeu est nickel, ils peuvent se contenter de gérer (je suppute, j'ai jamais joué à un PES)
Modifier un gameplay c'est toujours casse gueule et y'a des risques de perdre les fans de la 1ere heure

gregoire01
Pixel visible depuis la Lune
Citation :
Le 2015-05-04 18:52, RainMakeR a écrit :

POur PES j'ai jamais compris pourquoi il avait autant chuté. Il faisait jeu égal avec FIFA, et d'un coup pouf il est largué.
Pourtant les FIFA étaient pas (re)connus pour avoir un super gameplay. Surtout au debut


Je crois que c'est principalement qu'ils se sont reposer sur leur laurier alors que EA se remonter les manches. C'est cons parce qu'ils aurait continuer dans leur ascension, Fifa aurait été mis au placard comme NBA Live.

Mais bon comme je l'ai dit, dès le passage à la PS360, c'est comme si Konami avait changé du tout au tout.




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)