les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher

Poster un message
Autorisation :Tous les membres Enregistrés peuvent poster de nouveaux sujets et des réponses sur ce forum
Nom d'Utilisateur :
Mot de Passe :
J'ai perdu mon mot de passe!
Corps du Message :

HTML est: Activé
BBcode est: Activé
[img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img]
Options : Désactiver HTML sur ce Message
Désactiver BBcode sur ce Message
Désactiver Smilies sur ce Message
Montrer la signature (Ceci peut être modifié ou ajouté à votre profil)
 -   - 

Rappel des 10 derniers messages du topic (les plus récents en haut)
François
Pixel monstrueux
La Jaguar et la Lynx, ou quand Atari fait du Sega à la puissance dix ^^°

En lisant le post de Wild_Cat, je réalise à quel point la Jaguar avait une architecture encore plus bordélique que la Saturn : c'est dire si l'affaire était mal engagée et cela tient déjà du miracle que la console ait abrité des petites perles comme AvsP ou Rayman.

Quant à la Lynx, même problème que la Game Gear : un joli écran pétant de couleurs (Shenron évoque des photos d'écran médiocres : ce serait oublier que celles des autres portables ne valaient guère mieux aux débuts de Consoles+), mais une autonomie tellement risible que la console mérite le qualificatif de transportable plus que celui de portable. Ajoutez à cela le manque de licences fortes pour lancer une machine couteuse, comparée à la même Game Gear qui, elle, était bien lotie de ce côté, et le bide est assuré.

Je ne peux pas dire qu'à l'époque ce double échec d'Atari m'ait marqué plus que ça : c'était déjà une marque appartenant au passé pour la majorité des joueurs. En revanche, d'une perspective retro, il est toujours regrettable qu'un grand nom du jeu vidéo se soit effondré à ce point. On aurait aimé voir l'aventure se poursuivre autrement... et je dois bien admettre que je n'ai jamais seulement cherché à savoir où en était l'émulation de ces deux systèmes, dans la mesure où l'on peut retrouver la plupart de leurs jeux "vedettes" sur d'autres plateformes.

Citation :
D'ailleurs je n'ai même pas souvenir d'en avoir vu une seule en magasin (pas que je l'aurais achetée, hein ...).


La Jaguar ? J'en avais vu tout une pile bradée, au premier étage du Score Games Saint-Lazare... à côté de la Saturn, elle-même vendue trois fois rien : bah oui, c'était en 1997 et la messe était dite. Sony était parti pour faire du Uber-total-kontrol sur cette génération et la suivante...

camite
Gros pixel
Je me souviens avoir vu UNE SEULE FOIS un pack Jaguar, à la Fnac Bellecour de Lyon. Comme perdu, posé de travers au ras du sol Par contre, je ne crois pas avoir jamais vu un seul jeu en magasin

Edge fait parfois de très bons articles pour "déterrer" ce genre d'histoire, ils en ont d'ailleurs déjà fait sur Atari, mais plus sur la période Bushnell / E.T. que sur des choses plus récentes.

Par contre désolé, je ne sais rien du Falcon ^^

Sebinjapan
Camarade grospixelien
D'ailleurs je n'ai même pas souvenir d'en avoir vu une seule en magasin (pas que je l'aurais achetée, hein ...).

C'est vrai que toute cette débâcle ferait un bon sujet de bouquin. D'ailleurs vu l'aura d'Atari aux Etats-Unis, je suis étonné que le bouquin n'ait pas déjà été écrit, comme celui consacré à Commodre ("A Company on the Edge : the Spectacular Rise and Fall of Commodore").

Et sinon, personne ici (ou ailleurs ?!) n'a jamais posé ses doigts sur un Atari Falcon ?
J'ai lu dans l'interview postée en lien par Camite / Dante que le Falcon intervenait dans le développement des jeux Jaguar. Je pense que Atari essayait de refourguer ainsi ses machines. Il y avait du hardware commun aux deux bécanes ?

Amindada
Pixel monstrueux
Camite : Je pense aussi que l'approvisionnement est en cause car avec 250.000 on est en dessous du nombre de gens qui achètent sans se poser de question toutes les nouvelles consoles ou gadget à geek qui sortent. (calcul estimé par pifomètre mais vous voyez ce que je veux dire)

camite
Gros pixel
Je vois qu'on est plusieurs à se poser la question "mais pourquoi/comment Atari a sorti cette console de merde ?", à propos de la Jaguar. Et visiblement il n'y a jamais eu de recherches journalistiques sérieuses là-dessus (ça ferait pourtant un super sujet de bouquin). Je me demande s'il ne faudrait pas fouiller au niveau des directions successives d'Atari, avant et après la Jaguar. Je me souviens notamment qu'avant sa sortie, l'info avait circulait dans les mags de l'époque, comme quoi Atari travaillait sur une 32 bits appelée Panther. Donc peut-être que la phase recherche et développement de la Jaguar a commencé bien avant sa sortie, quand Atari était encore dans le coup (au moins au niveau micro), avec une vraie stratégie et une vraie vision derrière (cf. la connectivité Lynx/Jaguar).

Je veux dire, il est possible qu'à un moment donné, la Jaguar ait été un projet qui tenait la route. Et puis un jour, des hommes clés quittent le navire, la direction change, de nouveaux actionnaires débarquent sans connaître grand-chose etc. Et le projet Jaguar est récupéré par des gens qui ne savent pas trop quoi en faire. Et là, les ennuis commencent. Jusqu'au fiasco ridicule de la sortie réelle. D'ailleurs, au sujet du faible nombre de consoles vendues, je pense aussi que le faible approvisionnement n'a pas aidé (d'après le témoignage cité plus haut, pas mal de gens avaient précommandé la machine, mais Atari n'a jamais été en mesure de produire les stocks...)

spacecowboy
Gros pixel
La Lynx m'attire par son côté atypique, et surtout pour sa logithèque qui semble bien différente de celle des Gameboy et Gamegear. Quand je voyais des captures d'écran sur Lynx à l'époque, j'avais toujours l'impression que la capture avait été mal faite. On y voyait toujours de gros personnages qui prenaient tout l'écran, ce qui tranchait avec les captures Gameboy ou Gamegear. Cela a certainement beaucoup joué dans le fait que j'ai totalement ignoré cette console à l'époque.

J'ai essayé quelques jeux renseignés par Camite sur mon émulateur PSP. J'ai été soufflé par la réalisation des Rygar, Toki et Shadow of the beast. La console est effectivement très puissante, ce que prouve d'ailleurs aussi le homebrew récent Zaku. J'avais appris l'existence de ce shmup dans Pix'n love et j'aimerais vraiment pouvoir y jouer.

Malheureusement, le gros hic reste que la Lynx se revend souvent bien cher... trop cher en tout cas pour l'utilisation que je pourrais en faire. C'est encore pire pour la Jaguar dont le rapport "prix/jeux intéressants" est rédhibitoire pour moi. Tout cela ne m'empêche pas de rêver qu'un jour, je trouverai ces deux machines à un prix abordable sur une brocante. Mais je désespère de plus en plus...

Jika
Pixel intergalactique
Je n'ai jamais touché à la Lynx (ou juste comme ca, en coup de vent). Cependant, j'ai une Jaguar et j'ai quelques jeux dessus (récupérés bien après la mort commerciale de la machine).

Déjà, il faut bien garder en tête le flop ultime qu'a représenté la Jaguar. Un chiffre ? 250.000. C'est le nombre de machines vendues. 250.000.... Vous vous rendez compte du truc ? Aujourd'hui, la X360 est à 1.500.000 au Japon et c'est considéré comme un flop sur ce territoire-là.

Du coup, la Jaguar n'avait rien pour elle. Une carrière chaotique, des jeux qui étaient tous chez la concurrence (la SNES et la MD turbinaient à plein régime) et un Atari qui n'était plus que l'ombre de lui-même. La machine ne pouvait pas fonctionner. C'était impossible. Du coup, la question "pourquoi Atari a-t-il lancé la Jaguar ?" mérite d'être posée. Je pense qu'il s'agissait d'un ultime coup de bluff d'Atari pour reprendre le marché qui lui avait glissé entre les doigts, ce qui explique la politique fumeuse de la firme, basée sur du mensonge vis-à-vis de la console (les fameux 64 bits bien vaporeux ou alors les pubs télé de l'époque qui insistaient sur cette différence de chiffre).



"DO THE MATH!!!"

Cependant, si on laisse l'histoire de côté pour se demander ce que la Jaguar peut apporter aux retrogamers à présent, il existe une poignée de jeux qui valent le détour :

* Aliens vs Predators, LE titre de la machine. Il faut dire qu'il défonce tout ce qui se faisait sur cette bécane à l'époque. Un jeu énorme, techniquement impressionnant.





* Rayman. La première aventure de Rayman est tout d'abord un jeu Jaguar. Un autre classique de la machine.



* Tempest 2000, de Jeff Minter. Un pure trip comme le monsieur sait les faire, un jeu d'arcade efficace. Après, faut réussir à rentrer dans le concept, chose qui n'est jamais simple avec les jeux de Minter (Space Giraffe ??).



* Certains gros classiques comme Flashback, Wolfenstein 3D, Syndicate ou Myst sont aussi sortis sur la machine (sur Jaguar CD pour Myst).









Enfin bref, il y a eu du jeu sur Jaguar, même si ce fut de courte durée. Quelques titres méritent le coup d'oeil à présent, mais la plupart existent sur d'autres machines. Du coup, l'intérêt de la Jaguar en termes de machine de retrogaming n'est pas là...

... il est dans son homebrew ! Étonnamment la Jaguar est une machine qui a une communauté de développeurs indépendants assez dingues. Par exemple, si vous êtes déjà allé à la RGC (coucou Xirius Thir), vous savez que la Jaguar y est bien représentée, avec pas mal de jeux en cours de dev.

http://www.yaronet.com/sujets.php?f=85&s=172

Bref, la Jaguar est une machine complétement méconnue, avec pas mal de trucs à regarder. Mais elle est plus une curiosité historique qu'une bécane avec plein d'exclus qui cartonnent.

Amindada
Pixel monstrueux
Je n'ai jamais touché à la Jaguar mais je suis un ancien fanboy de la lynx, et comme dans mon entourage personne ne possédait cette machine, j'en tirais une certaine fierté snob. Outre la ludothéque pas si dégueu (voir la liste des "bon jeux" sur ce site dans le dossier sur la lynx) la machine (une lynx 2 pour moi) avait un certain style presque rétro-futuriste.

OUi vous avez bien lu, autant la game gear avec son design pour gamin faisait vraiment pitié, autant j'aurais très bien imaginé un résistant pendant l'occupation sortir sa grosse lynx et se faire une petite partie de Rygar ou de Toki.

La lynx était une console à la fois archaique et futuriste et c'est dans ce paradoxe que résidait (réside) tout son charme.

Sebinjapan
Camarade grospixelien
Merci Camite, je ne retrouvais plus le nom de ce jeu.
Le lien que tu as mis dans ton post (ou qui a été mis automatiquement) est foiré, voici le bon :
http://grospixels.com/site/bill&ted.php

Je ne l'ai pas encore essayé par contre. J'essaierai aussi les 3 jeux cités par Chatpopeye (j'avais Chip's Challenge sur Amiga, j'aimais bien).

camite
Gros pixel
Seb, je t'encourage à essayer Bill & Ted's Excellent Adventure sur la Lynx, un jeu d'aventure un peu bizarre mais que j'ai adoré à l'époque. Je pense qu'aujourd'hui ça se laisse jouer comme un vieux Zelda.
Je n'y ai pas joué mais il parait que le Dracula est vraiment bien dans le genre point&click. La cartouche originale ne disposait d'aucun système de sauvegarde et l'autonomie de la machine avec des piles était insuffisante pour terminer le jeu d'une traite

Sur Jaguar j'aurais bien aimé essayer Checkered Flag, j'aimais bien la version Lynx. Il parait que le Tempest développé par Minter sur la machine était fabuleux aussi.

Sinon je crois que le Angry Video Game Nerd a fait une vidéo sur la machine. A un moment, il essaie de faire tourner le CD Rom de la Jaguar mais la machine plante systématiquement. Du coup il contacte un ami très calé sur le hardware, qui lui répond que cet engin est un mystère et qu'il n'y a rien à en tirer




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)