Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Vingt ans de Grospixels - Iskor
Iskor fait partie des plus anciens membres de la rédaction du site ; il revient sur ses vingt dernières années de joueur.

1) Qui étais-tu il y a vingt ans ?

J'étais un jeune homme tout fraîchement embauché en tant que technicien de support utilisateur, célibataire, engloutissant un nombre incalculable d'heures de jeu dans mon « studio » de 8m² (j'habitais un ancien hôtel reconverti en « Foyer de Jeunes Travailleurs ») : j'arrivais du travail vers les 18h30, à 19h je commençais à jouer et je me couchais vers les 1h du matin. Tous les jours. Et le week-end je ne sortais même pas de ma chambre, alors que j'avais emménagé dans les Alpes-Maritimes, très joli département rempli de coins à découvrir.
Malgré mon salaire de misère, j'écumais les Cash Converters et eBay pour agrandir ma collection Megadrive, c'est à cette époque que j'ai attrapé la collectionnite : ma collection a d'ailleurs énormément grandi, alors que les prix n'étaient pas aussi délirants et qu'on pouvait trouver des trésors dans des bacs de « rebut » chez Cash Converters (comme l'intégralité des Phantasy Star par exemple). C'est aussi l'époque où j'ai réalisé un rêve de gosse : l'achat d'une Neo Geo cartouche, avec les jeux neufs qui vont bien, comme Metal Slug 3, 4 et 5. Je passais du temps sur les jeux actuels, mais c'est au tout début des années 2000 que j'ai découvert Chrono Trigger, les Pokémon ou encore les Megaman Battle Network.

2) Quel était ton jeu préféré alors ?

Diablo II. J'ai attendu ce jeu comme un fou, j'ai même tanné le vendeur de la FNAC de Toulon avec mon meilleur pote pour l'avoir un jour plus tôt. J'ai ensuite passé des trillions d'heures dessus, me faisant un troupeau de copains au passage. On a même inventé le concept de la « Team Palouf », où presque tous les joueurs jouaient des Paladins. Ca donnait des équipes hyper robustes, parce que chaque joueur pouvait avoir une aura différente qui augmentait les stats de tout le monde. Et on se faisait des délire monstrueux en donnant des noms loufoques à nos persos, comme « Chasse-mouches » (Paladin qui tapait de nombreuses fois à chaque clic) ou « Persuadotron » (référence à Syndicate, le Paladin convertissait les monstres en alliés). Nous avons aussi créé des persos « banque » pour y stocker tout un tas d'objets qui étaient donnés à ceux qui en faisaient la demande.
Nous étions une bande de potes sur le Forum JudgeHype, et nous y avons laissé une empreinte durable. Avant la sortie de Diablo III (10 ans plus tard) j'ai réinstallé le jeu, et j'ai pu avoir accès à des persos « Banque » qui étaient encore maintenus par la communauté ! Que de souvenirs :)

Judgehype, tel qu'il était en juillet 2001, grâce à la Wayback Machine.

3) Si tu devais choisir deux moments marquants de l'histoire du jeu vidéo entre 2000 et aujourd'hui, quels seraient-ils ?

Je dirais, en premier, l'arrivée de Steam. Comme un peu tout le monde, j'étais très circonspect et plutôt contre, mais force est de constater que la plateforme a changé le visage du jeu sur PC, et permettre de choper des jeux à des prix dérisoires lors des soldes. Et puis, même si on est un vieux croûton qui aime les « BigBox » comme moi, force est de constater qu'une ludothèque digitale, c'est un gain de place phénoménal.
En second, sûrement l'explosion de la scène indé. Ce phénomène plutôt confidentiel avant 2010, bien que Minecraft soit déjà en train de prendre un peu de galon, a permis la sortie de jeux magistraux, avec du pixel art magnifique, des musiques dantesques, ou juste des concepts complètement novateurs. Couplé au financement participatif, ça a donné de vrais jeux AAA indés. En vrac je citerais Minecraft, Stardew Valley, Papers Please, Party Hard, Firewatch, Shovel Knight, Prison Architect, Rimworld, Owlboy, Wasteland 2, Thimbleweed Park, Baba is You...

Fond d'écran par Taidana (GoodFon.com).

4) Ça veut dire quoi, « retrogaming » pour toi aujourd'hui ?

Pas forcément la même chose qu'il y a 20 ans ! Le Retrogaming c'est le fait de jouer à des vieux jeux. En 2000 c'était jouer à des jeux 8-16 bits : un jeu SNES/MD en fin de vie (1994-1995) et un jeu Xbox/PS2/PC du début des années 2000 sont à des années-lumières les uns des autres tant le fossé graphique est énorme.
De nos jours forcément, la frontière a glissé et des jeux sortis en 2000 peuvent largement être considérés comme rétro. Mais la grosse augmentation en qualité graphique ou même de mise en scène en général fait qu'il m'est difficile de considérer Half Life 2 (2004), Doom 3 (2004) ou le premier Mass Effect (2007) comme des jeux rétro, alors que les 3 ont leur article sur le site ! Sur Grospixels, on a essayé de mettre une espèce de curseur qui nous apparaît comme une limite raisonnable pour que ça soit considéré comme du rétro.

Artiste : @Pluspixels.

5) Quel jeu as-tu découvert grâce à Grospixels ?

Il y en a un paquet, puisqu'on ne peut pas tout connaître ! Personnellement, j'ai complètement zappé plusieurs générations de consoles, je suis passé de la Dreamcast/Gamecube à la 360 et la Nintendo DS. Et je n'ai pas une ludothèque extensive sur ces consoles, juste certains jeux, vu que je suis depuis longtemps un pur joueur PC.
Mais si je devais en citer un, ça serait Veil of Darkness, écrit par Tramboi. J'ai lu son article, et j'ai directement été télécharger le jeu pour y jouer. Une belle découverte !

Veil of Darkness.

6) Quel article as-tu toujours voulu écrire ?

Je voulais absolument écrire sur Deus Ex car je voue un culte immense à ce jeu. Je me suis fait griller par Mickmils, mais je ne regrette rien, son article fait parfaitement honneur au jeu. J'ai aussi toujours voulu écrire sur la série Anno (d'ailleurs il me semble que c'est mon dernier article écrit pour le site), mais après l'écriture de l'article de Anno 1602, je me suis rendu compte que les articles suivants auraient été une succession de listings de changements, tant le premier épisode a déjà toutes les bases. Du coup, je n'ai jamais eu l'envie de continuer...
Ceci dit, ce n'est absolument pas exclu que je me remette à écrire, il faut juste que je trouve le jeu, car j'ai déjà traité les softs qui me tenaient le plus à coeur :)

Anno 1602.

7) Pourquoi venir sur Grospixels en 2020 ?

Simplement pour la qualité du contenu que le site propose ! GP abrite des dizaines d'articles passionnés et bien documentés, des dossiers fleuves sur des séries marquantes ou des consoles. On y trouve de tout, du jeu le plus connu à l'obscur truc dont presque personne n'a entendu parler, le tout avec une dose de partialité que seul un site amateur tenu avec passion peut proposer. Le forum fait aussi partie de l'expérience, car même si il n'est plus aussi prolifique qu'avant, on peut quand même y lancer des débats portants sur un sujet précis, demander un conseil technique sur tel micro ou telle console, débattre sur les musiques dans les JV, ou même faire des concours de high scores.
Même le feeling du site et du forum sont résolument rétros, nous n'avons jamais eu envie de tout refondre. Le forum repose sur une version de PHPBB assez vieille très lourdement modifiée par JC (NDMTF : JC Verdez, de l'équipe), à qui nous devons énormément. J'ai personnellement pris un peu le large du site car je n'ai plus la fibre rédactrice et récemment je me suis mis au modélisme naval, ma nouvelle marotte qui me prend un temps considérable quand je ne m'occupe pas de mes enfants (ou que je ne joue pas !), mais je reste quand même très attaché au site et sa communauté, simplement parce qu'ils font partie de ma vie (au point que je mentionne GP sur mon CV).

Battleship (NES, 1993/Mindscape).

8) Quel est l'avenir du retrogaming pour toi ?

À mon avis, la tendance va continuer comme maintenant, avec du bon et du moins bon. Le bon, c'est toujours plus de jeux qui vont tomber dans l'oubli et être récupérés par la mouvance rétro, plus d'ouvrages concernant le rétrogaming comme les fabuleux bouquins de Bitmap Books, l'intégralité de la biblio de Pix n' Love, la tendance des mini consoles qui permettent de redécouvrir les jeux avec un feeling d'époque, ou la multiplication des meetings rétro.
Le mauvais, c'est principalement la spéculation galopante sur les jeux et le matériel d'époque, à tel point que j'ai stoppé ma collection Megadrive il y a plusieurs années, le moindre jeu pas forcément rare ayant une cote délirante. Il paraît loin le temps où j'ai pu acheter ma Neo Geo cartouche pour une bouchée de pain dans un Cash Converters...

Wall Street Kid (NES, 1990/Sofel).

9) Plutôt « Grospixels » ou « GrosPolygones » ?

J'aime le jeu vidéo, dans son intégralité. Un joli pixel art me fait vibrer, comme Owlboy, Mercenary Kings, Broforce ou Blasphemous. Je ne chanterai jamais assez les louanges des graphismes de Kyrandia 2, pour moi le point culminant du genre ! Mais je suis aussi très sensible à une 3D impeccable et bien exécutée. J'ai pleuré comme jamais quand j'ai joué à The Witcher 3 ou Kingdom Come Deliverance par exemple.
Je joue à des jeux qui me plaisent. À partir du moment où le gameplay, l'histoire et/ou l'ambiance sont bons, je ne boude pas mon plaisir : j'ai par exemple découvert Vampire the Masquerade: Bloodlines seulement l'année dernière et je me suis régalé. J'ai ensuite fait successivement Starbound, Call of Duty WWII et Party Hard. Cette année j'ai un peu moins fait de rétro, mais j'ai néanmoins recommencé les Megaman classic sur Switch, rejoué à Quake II et découvert Torchlight.

Source : Ps4Wallpapers

10) Le mot de la fin ?

C'est un bonheur d'avoir participé au contenu de Grospixels, je suis fier de voir qu'aujourd'hui encore, le site et son forum sont relativement réputés, même si j'aimerais qu'ils aient enfin le succès qu'ils méritent... On se donne rendez-vous en 2040 ?

Source : AlphaCoders