Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Sonic Triple Trouble
Année : 1994
Système : Game Gear
Développeur : Aspect
Éditeur : Sega
Genre : Plate-forme / Action
Par DSE76 (19 septembre 2016)

Depuis 1992, alors que la Sonic Team s'occupe des épisodes 16 bits, Aspect se charge de la production des 8 bits, en particulier de la Game Gear. Toutefois, les épisodes produits seront un peu en demi-teinte : Sonic 2 est assez impressionnant mais pèche grandement par son level design tandis que Sonic Chaos est trop facile et court, même pour un Sonic. En 1994, toujours dans une volonté de faire comme les 16 bits, Aspect sort en guise de troisième épisode Sonic Triple Trouble ou Sonic & Tails 2 au Japon, qui est considéré comme le Sonic 3 & Knuckles de la Game Gear.
Sonic Triple Trouble est un jeu de plateformes, toujours dans la tradition sonicienne. Il est la suite de Sonic Chaos et donc, il partage nombre de similitudes avec son prédécesseur. Heureusement, Aspect parvient à corriger les défauts qu'avait ce dernier en faisant des zones bien plus grandes mais aussi, hélas, un peu plus linéaires. Aussi, ils décident de remanier encore une fois le design des personnages.

Great Turquoise : L'habituelle Green Hill de début de jeu. Inspiré de Turquoise dans le précédent épisode, ce niveau a la particularité d'avoir un ressort dans chaque palmier.

Le principe est toujours le même : un hérisson ou un renard à choisir au début du jeu. L'un est rapide, l'autre peut voler. Les deux personnages doivent récupérer des anneaux pour rester en vie ; dès qu'ils sont touchés, ils en perdent mais, dans cet épisode pour la première fois, ils les lâchent par paquets de 20 ou 30. S'ils n'ont plus d'anneaux et qu'ils se font toucher, ils perdent une vie. Des robots constituent l'opposition ; il est possible de s'en débarrasser en sautant dessus. Enfin, une création du docteur viendra vous ennuyer à la fin de l'acte et il faudra la détruire pour passer à la zone suivante.
Des objets enfermés dans des moniteurs vous permettent de mieux vous déplacer comme les rockets shoes, le pogo spring, les scuba shoes et la planche de surf pour Sonic. Tails n'est pas en reste puisqu'il aura à sa disposition l'hyper helitails (qui est en fait sa version des rocket shoes) et surtout un submersible, le Sea Fox (qu'on verra bien plus utilisé dans Tails Adventure), qui sera très utile pour la traversée du niveau aquatique.

Sunset Park : Cette zone est considérée comme la meilleure zone du jeu, pas à cause de son thème, de son level design ou des voyages en chariots, mais à cause de l'acte 3 et surtout de sa musique, reprise inédite d'un morceau de Sonic Chaos.

L'histoire du jeu annonce que le Docteur a accompli son rêve : il a toutes les émeraudes. Mais alors qu'il allait tester sa nouvelle arme, l'Atomic Destroyer, une erreur renvoie les pierres dans la nature. S'ensuit une course pour les récupérer  : Sonic et Tails souhaitent les récupérer avant que Robotnik ne mette la main dessus et, de son côté, le savant fou a envoyé son armée les récupérer, ainsi que Knuckles qui s'est fait entourlouper. Pour ne rien arranger, un troisième larron s'invite : Fang the Sniper (ou Nack the Weasel en occident), un chasseur de trésors qui espère revendre les émeraudes sans rien savoir de leurs pouvoirs.
Ce n'est la première fois qu'un personnage naît hors d'un jeu de la Sonic Team, mais peu de choses sont connues de la création de Fang. Il aurait été créé par un certain Touma, un artiste Free Lance qui travaillait pour SEGA et qui a quitté la firme en 2002. À la base, Fang devait se servir d'un pistolet, comme le montrait une des images de la bêta du jeu mais pour des raisons évidentes de violence, il a été supprimé (il a été réintégré plus tard dans Sonic the Fighters sous la forme d'un pistolet à bouchons). Dernier truc amusant : si en occident, il est considéré comme une une belette, au Japon, Fang est un hybride belette-loup.

Célèbre image issue d'un magazine : on voit Sonic être mis en joue par Fang. Cette idée n'a pas vraiment réjoui les officiels, qui ont demandé de la supprimer du produit final. (Crédit : Sonic Retro)

Encore une fois, l'accès au Special Stage a été modifié : dans le niveau se trouve un moniteur, assez bien caché, avec une émeraude. Le but est de le trouver, d'avoir les habituels 50 anneaux en poche et de le faire exploser pour faire apparaître un anneau étoilé et rejoindre le Special Stage. Il en existe deux sortes : un segment 2D avec quelques énigmes de plateformes et une autre en fausse 3D dans le Tornado où il faut arriver à récupérer 80 anneaux.
Dans le premier cas, il vous faut atteindre la fin d'un labyrinthe parfois tordu dans la limite de temps de 1m30. Heureusement, des moniteurs permettent de remettre le compteur au maximum. Le deuxième stage consiste en deux séries de lignes d'anneaux à récupérer. Vous serez téléporté automatiquement dès que vous aurez les 80 anneaux. À la fin, dans les deux cas, vous aurez à affronter Fang pour obtenir l'émeraude. Ce dernier combat avec sa moto, le Marvellous Queen, auquel il a ajouté une upgrade parfois farfelue. Une fois Fang battu, à vous l'émeraude.

Meta Junglira : On revient sur le thème de la jungle sur 8 bits, qui s'inspire autant d'Angel Island que des boules à éclater de Collision Chaos. Un niveau assez rapide avec toutefois de la boue mouvante et un boss vicieux.

Sonic Triple trouble offre de grandes améliorations par rapport à Chaos : déjà, le level design a été retravaillé, les niveaux sont beaucoup plus longs, ce qui évite de les finir en 30 secondes. Toutefois, certains niveaux ont vu les chemins alternatifs disparaître mais c'est le prix à payer pour éviter une construction certes complexe mais bien trop courte.
L'optimisation du jeu a été retravaillé, il est désormais plus fluide. Certes, il reste quelques ralentissements intempestifs mais dans l'ensemble, c'est bon. Les boss ont été aussi retravaillés : ils sont aussi plus coriaces et parfois surprendront le joueur. Le jeu a aussi un truc assez amusant et unique : en appuyant sur la touche saut tandis que vous êtes projeté par un ressort, vous pourrez vous mettre en boule temporairement et détruire les ennemis. Avec Tails, vous pourrez même faire un vol plané avec « haut + saut » au sommet d'une projection d'un ressort.

Robotnik Winter : Bien qu'il n'y ait aucune indication, il semblerait que le savant fou aurait détraqué la météo pour faire de cet endroit un monde gelé. Peu importe, car c'est l'occasion pour Sonic de se la péter avec une planche de surf récupérée dans un moniteur. Tails va devoir aller à pied dans cette zone faite de blocs de glace destructibles, de pingouins explosifs et de gouffres venteux mais rassurez-vous, il se rattrapera dans la zone suivante.

Aspect a revu à la hausse le côté graphique du titre : le hérisson se voit ajouter un nouveau sprite, assez beau. Pour les deux héros, leur animation a été améliorée et est plus riche qu'avant. Les graphistes ont pu aussi réaliser de très bons décors pour les zones, avec parfois quelques effets par-ci, par-là.
Au plan sonore, ça reste pareil : on retrouve les bruitages habituels de la série 8 bits. Les musiques quant à elles sont bien dans le ton et bien entraînantes, avec une mention spéciale à Sunset Park et à Atomic Destroyer.

Tidal Plant : Une zone où l'eau se fait omniprésente. Des bulles géantes permettent à la fois de respirer et de grimper dans le niveau. Si Sonic pourra utiliser les Scuba Shoes, Tails a l'avantage avec le Sea Fox, un submersible capable de creuser la roche et tirer des projectiles pour se défendre.

Sonic Triple Trouble a quand même un sacré problème : il ne corrige pas la facilité déconcertante de son prédécesseur. Certes, il est plus long que Chaos et les boss fights sont un peu plus corsés mais rarement est-on mis en difficulté car l'opposition n'est pas franchement existante et les pièges peu nombreux. En revanche, comme d'habitude, le boss final est largement plus corsé que le reste.

Atomic Destroyer : La dernière et habituelle zone mécanique, avec des tubes, des piques et plein de badniks assez connus. Le troisième acte verra deux combats assez épiques face au Docteur et son « assistant ».

Sonic Triple trouble est souvent considéré, à juste titre, comme le Sonic 3 & Knuckles de la Game Gear. Beau et amusant, malgré une difficulté faible, le jeu saura ravir les joueurs de plateformes.

DSE76
(19 septembre 2016)