Le 1er site en français consacré à l'histoire des jeux vidéo
Pokémon - Version Rouge Feu & Vert Feuille
Année : 2004
Système : GBA
Développeur : Game Freak
Éditeur : Nintendo
Genre : RPG

C.II - Retour aux sources : Rouge feu et Vert feuille

Les jeux arrivèrent en 2004, à quelques mois d'intervalles entre Japon, Amérique et Japon.

Est-ce pour reconquérir le cœur des fans historiques que ces deux jeux virent le jour ? Une année après les versions Rubis et Saphir arrive ce remake de la toute première génération. Il s'agit bien de refaire les premiers jeux avec les graphismes et les nouveautés instaurés par la troisième, le reste du jeu n'ayant quasiment aucunement changé, si l'on excepte quelques dresseurs ôtés et déplacés et un archipel ajouté à la carte dans lequel on trouve Sulfura et quelques pokémons des générations 2 et 3.
L'intérêt principal de cette version, vous l'aurez compris, est de permettre le transfert de pokémons de Rubis vers la première génération et vice-versa et d'en appeler au côté nostalgique des joueurs. Inutile de dire qu'avec la qualité intrinsèque des jeux fondateurs, les améliorations récentes prennent un tour particulier et c'est là une toute nouvelle aventure, en réalité, que l'on traverse, les différences étant suffisamment importantes pour justifier un « deuxième run ».

À gauche, la ligue dans toute sa splendeur. À droite, un pokémon de la seconde génération.

Je pense également que le fait d'avoir ressorti, plusieurs années plus tard, une autre version de ces jeux fondateurs a permis au joueur de s'apercevoir du travail exceptionnel effectué par Game Freak et Nintendo sur leurs jeux. Car oui, pour un œil non averti, l'on pensera toujours que les Pokémon se suivent et se ressemblent, et que si ce n'est une nouvelle distribution ou, encore, un léger vernis graphique, rien ne diffère une génération de la précédente. Il faut alors jouer, réellement, à cette version après la toute première pour se rendre compte des améliorations accomplies. Je ne vous donne que deux exemples, parmi d'autres.
Si vous vous souvenez bien, choisir Salamèche au début de l'aventure dans Rouge et Bleu, c'était vous confronter à une aventure très compliquée à son commencement, puisque le premier champion, Pierre, avait un type très fort contre le vôtre. Mais la chose évolue drastiquement grâce à l'inclusion du type acier : en effet, Salamèche finira par apprendre l'attaque « Griffe Acier », super-efficace face aux pokémons roche. Compte tenu, du reste, que sur les deux pokémons de Pierre, un seul possède une attaque de ce type et qu'il est très lent, il devient plus facile de le vaincre en début d'aventure.
Parallèlement à cela, l'inclusion du type « Ténèbres » par l'intermédiaire, notamment, de l'attaque « Morsure » qu'apprennent un grand nombre de pokémons rend la cinquième arène, spécialisée dans le type « Psy » bien plus évidente à traverser sans pour autant faire du niveau de façon compulsive pendant des heures, et ainsi de suite.

Quel plaisir de revivre les grands moments de l'aventure originelle !

Ce qui ressort alors globalement, c'est la difficulté du jeu : l'on ne s'en aperçoit pas sur le moment, mais au fur et à mesure cela devient évident. Cette difficulté est tributaire non seulement de l'éventail du choix qui vous est offert, ce qui fait que si vous vous éprenez à construire une équipe similaire à celle que vous auriez montée à l'époque, vous vous ferez rapidement avoir ; tout au plus arriverez-vous, avec plus ou moins de facilité, à atteindre la Ligue mais celle-ci vous écrasera sans même y réfléchir à deux fois. En effet et du reste, si vous vous souvenez, j'avais dit précédemment que la deuxième génération était plus facile que la première, et c'est sur ces standards que s'était fondée la difficulté de la troisième génération. Mais ici, les développeurs reviennent aux sources, et n'ont aucunement baissé le niveau des dresseurs et des champions que l'on affronte.
Je puis alors vous garantir qu'en sortant de Rubis, qui fut une véritable promenade de santé, je n'ai pas eu autre choix que de me casser les dents sur Vert Feuille, me rappelant que j'avais encore énormément de choses à apprendre du monde infini des pokémons.

Une nouvelle ergonomie, enfin !
Un avis sur l'article ? Une expérience à partager ? Cliquez ici pour réagir sur le forum
(151 réactions)