les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Zelda: A Link To The Past
117 messages • page
123456
Auteur Zelda: A Link To The Past
Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2009-01-20 13:37
C'est curieux, mais la grotte du début de Twilight Princess ne m'a absolument rien fait ressentir. Je l'aurais d'ailleurs complètement oubliée si vous n'en avez pas parlé.

Par contre, j'aime beaucoup la forêt de Firone en elle-même, avec cettte guitare apaisante, ses effets de lumière de toute beauté, sa source. Puis la partie cachée où on entend un remixe très calme et poétique du thème de Saria m'a ensorcelé.

Rapidement sur l'article:

- non, je n'ai pas trouvé le début d'OOT ennuyeux. Que ce soit le cauchemar de Link, ou bien la scène où Link sort de sa maison pour découvrir le village, ça m'avait tout de suite saisi;

- je ne vois pas le problème avec le hibou. Je le trouvais mystérieux et très intéressant;

- le concept du double monde est quand même très différent entre Zelda 3 et OOT. Dans OOT, ça consiste à montrer comment le monde a changé et s'est assombri en 7 ans. On revoit des personnages qu'on a connus 7 ans avant, leurs relations et caractères ont évolué, ils ne voient plus Link de la même façon (dans son corps d'adulte).

- j'ai toujours adoré la plaine d'OOT. Oui c'est vide, mais quel pied de la parcourir à cheval, d'avoir un peu de calme, un peu plus de contemplation. Que l'overworld soit mal fichu dans OOT (et Twilight Princess), je m'en fous pas mal puisque le plaisir de le parcourir est là, c'est grand, c'est grisant (surtout dans TP);

- pas d'accord non plus pour les combats, la visée n'assiste pas tout. Par exemple, pour battre les Stalfos du temple de la forêt, il ne faut pas bourriner, il faut attendre une ouverture avant de frapper, et le bouclier est beaucoup mieux géré que dans Zelda 3 où il ne sert à rien. Je trouve que la 3D a redonné un peu d'importance aux combats dont l'intérêt s'était un peu perdu avec Zelda 3 (même si on est très loin de retrouver le niveau des combats de Zelda 2),

(quant à l'interlocuteur qui répond que les combats n'ont jamais été un point fort de Zelda, il n'a jamais dû jouer à Zelda 2 )

En ce qui concerne les combats de Zelda 3, oui il y a quelques trucs, mais bon, le fait de jeter des gardes dans le vide ne concerne que le début du jeu (ou un peu le retour au château après Hyrule), et leur faible difficulté n'incite pas à trouver d'autres subtilités.

  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
oncle Martin
Pixel de bonne taille



Joue à Starcraft 2/DOTA

Inscrit : Jan 29, 2007
Messages : 370

Hors ligne
Posté le: 2009-01-20 14:16
Je pense que la succession de post a indiqué ce qui me plait et déplait dans ces Zelda. J'ai l'impression que l'ordre dans lequel on les fait a une grande influence sur celui que l'on préfère.
Quand j'ai commencé Zelda 1, le sentiment de liberté m'a incroyablement marqué. Se balader dans la forêt sans indications. Observer tout ce qui est louche et tester tout les objets en notre possession. (j'ai même tenté de bruler chaque arbre de Zelda 1 avec la flamme bleu ) Revenir sur nos pas pour tester des choses nouvelles quand on obtient un nouvel objet etc ...
Zelda 3 c'est le summum pour moi. L'univers est très bien rempli et les objets à utiliser sont nombreux et variés. J'ai passé un temps fou à tester chaque objet sur chaque ennemi et sur chaque portion de décor.
Avec ce Zelda m'est venu une autre passion : comparer les 2 versions du monde. Je trouve très intéressant de me rendre dans un lieu et de changer de monde histoire de voir les différences.


Ce coté exploration, c'est pour moi ce qui manque à Zelda 2 et à OOT (et wind waker et Minish Cap dans une moindre mesure). La plaine de OOT est quasi-vide. La première fois que je suis arrivé dessus, j'ai tenté d'explorer chaque parcelle de terrain et j'ai vite déchanté. Je préfère une plaine plus engoncée mais plus remplie comme celle de TP.

Pour moi les ennemis sont là pour occuper l'espace et le rendre vivant. Le coté gameplay des combats ne m'attire pas trop.

Mario86
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001260 pts.

Joue à Super Mario Kart

Inscrit : Feb 07, 2012
Messages : 2207
De : Gare de l'Est

Hors ligne
Posté le: 2012-02-24 14:55
J'ai découvert Zelda III en mai 2002 pour ma part, quelques jours précisément après le week-end ayant vu successivement la sortie européenne de la Game Cube, le premier titre national de l'Olympique Lyonnais et la réélection de Chirac avec ses fameux 82% de suffrages.

À l'époque, je revenais petit à petit vers ma SNES chérie, finalement peu emballé par des PlayStation et Nintendo 64 rapidement délaissées, en train de faire mûrir mon site tout pourri, et de réviser mon bac de première. C'était le 8 mai, jour de brocante car férié, et allez savoir pourquoi j'étais resté au lit pour profiter de cette grasse matinée si peu habituelle un mercredi pour un lycéen. Mes parents et surtout ma mère, dont je conterai peut-être un jour le palmarès vidéoludique pour le moins flippant, m'ont trouvé ce jour-là, pour 5 €, un Zelda III édition Super Classics *MINT* de chez *MINT*, avec même la carte. Pour l'anecdote, ce jeu est le seul qui a été essayé par une autre personne que moi en premier une fois l'achat effectué: j'étais chez mon meilleur pote de l'époque l'après-midi, lui aussi très branché vieilles consoles (mais surtout la Game Boy le concernant), et je lui en veux toujours un peu d'avoir lancé le jeu pendant que j'étais aux chiottes, mais bref, on s'en fout.

Je n'ai aucunement raté mon bac mais si j'ai révisé aussi mal et dormi aussi peu en mai et juin 2002, ben ce ne fut clairement pas dû à ma """"""copine"""""" de l'époque mais vraiment à cause de Zelda III. Lui qui m'a fait passer une nuit blanche, en jouant en secret dans la pièce voisine de la chambre de mes parents jusqu'au réveil pour partir en cours, pour finir ce foutu cinquième palais, cet enfer de glace dans lequel on semble descendre jusqu'à l'infini.

Je pourrais écrire des milliers de lignes à son sujet mais qu'on se le dise, je considère toujours aujourd'hui, dix ans après ma découverte de ce titre et vingt ans après sa sortie, que The Legend of Zelda: A Link to the Past est le meilleur jeu vidéo de tous les temps, en l'évaluant sur les critères les plus objectifs qui soient et notamment la notion si importante de contexte que certains "chroniqueurs" de retrogaming semblent si souvent négliger.
_________________

Citation :
Le 2011-06-09 14:26, petitevieille a écrit :
Ah non, si je fais venir Mario86 ici vous allez souffrir les enfants. Il est encore plus aigri que moi !


  Voir le site web de Mario86
petitevieille
Grossier personnage

Score au grosquiz
0008865 pts.

Joue à Crazy Taxi, Sega Rally

Inscrit : Mar 08, 2002
Messages : 9340
De : mon rectum de vache

Hors ligne
Posté le: 2012-02-24 15:04
Citation :
The Legend of Zelda: A Link to the Past est le meilleur jeu vidéo de tous les temps


Je connais un jeu de moustachu à roulettes qui pleure des larmes de sang là.

  Voir le site web de petitevieille
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Gears 5, the messenger, forza horizon 4

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 25445
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2012-02-24 19:38
y'a pas que lui
_________________

Image


Mario86
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001260 pts.

Joue à Super Mario Kart

Inscrit : Feb 07, 2012
Messages : 2207
De : Gare de l'Est

Hors ligne
Posté le: 2012-02-24 19:43
Désolé, je vais pas dire que c'est cette horreur d'Ocarina of Time, quand même, j'ai des principes.

(bon, ça c'est dit...)
_________________

Citation :
Le 2011-06-09 14:26, petitevieille a écrit :
Ah non, si je fais venir Mario86 ici vous allez souffrir les enfants. Il est encore plus aigri que moi !


  Voir le site web de Mario86
tof-1984
Pixel imposant

Score au grosquiz
0001488 pts.

Joue à la Super Famicom !!!

Inscrit : Oct 04, 2007
Messages : 722
De : Nice

Hors ligne
Posté le: 2013-01-30 20:29
Bon je suis en plein dans Zelda 3 sur ma Super Famicom. Je n'y avais pas rejoué depuis 1992 ou 1993, alors que j'avais 8-9 ans et qu'après quelques années sur cette bonne vieille brique de Game Boy je découvris "LE JEU VIDEO".
Le choc est presque aussi violent aujourd'hui. Qu'est-ce que ce jeu est bon ! Tout simplement incroyable. Et (sans vouloir la jouer snob) y jouer sur la console+télé cathodique n'a absolument rien à voir avec mes tentatives de relancer le jeu sur le PC : graphismes bien plus beaux, musique plus pêchues (j'en suis le premier surpris) et... quelques ralentissements .
Bon par contre y jouer en japonais est plus difficile que je ne le pensais, il y a quand même plus de dialogues et d'indices que dans mes souvenirs. Je sens que ça va être chaud pour certaines quêtes annexes ^^ .

Je ne vais pas refaire le topic, beaucoup de choses ont déjà été dites, mais j'ai été surpris de voir à quel point ce Zelda (je ne connais pas ceux de la Nes) est différent de la série moderne (post-Ocarina of Time).
Déjà la difficulté, des combats en particulier, me surprend. OK, je suis plutôt un petit joueur, mais je comprends avoir galéré quand j'étais minot ! Il y a des séquences limite shoot'em up, avec un écran inondé d'ennemis et.... de boulettes. Oui, oui, de boulettes. Je pense notamment à la quête des palmes chez les Zora ou au second donjon du monde alternatif, dans les marais. Franchement ça devient de l'esquive et du mitraillage limite manic shooter (avec les ralentissements !). Ok, j'exagère à peine.
Et puis on perd au moins un coeur entier à chaque coup encaissé....

Les combats de boss sont complètement fous, là je galère contre celui de la forêt enchantée version dark (la chauve-souris/magicienne, sur des tapis roulants avec des piques dans tous les sens, après un donjon aux trois cent soixante entrées et sorties).
Encore une fois, ce sont ces combats qui me surprennent, car même si on peut en esquiver beaucoup, ils occupent une place centrale et demandent une approche action (sur un écran, donc espace réduit, avec des obstacles, gérer placement, réflexes, nervosité, esquives) qu'à mon sens, on n'a pas connue dans un Zelda entre Ocarina of Time et Twilight Princess (Skyward Sword y revient un peu, avec bonheur, mais il est facile).

Bref je kiffe. Les donjons aussi sont bien différents des Zelda 3d. Assez petits, mais bien tortueux, assez complexes, avec des "énigmes" qui sont moins des problèmes de logique (Zelda modernes) que.. je ne sais pas, basés sur l'inattendu et un petit "twist" architectural, genre de multiples entrées/sorties ou des étages superposés.
Quant aux quarts de coeur, c'est de la pure observation, j'adore. Les jeux Nintendo en général ont quand même un génie de l'indice visuel.

Bon allez j'y retourne je dois aller faire le plein de potions pour battre ce fichu boss. Marre des game over !

  Voir le site web de tof-1984
tof-1984
Pixel imposant

Score au grosquiz
0001488 pts.

Joue à la Super Famicom !!!

Inscrit : Oct 04, 2007
Messages : 722
De : Nice

Hors ligne
Posté le: 2013-02-03 18:48
Ça y est, j'ai fini le jeu. Quel jeu ! Quel chef d’œuvre ! Évidemment on peut pinailler, préférer tel ou tel Zelda, mais enfin dans l'absolu ça reste un jeu fabuleux. Plus de 21 ans (!!!) après sa sortie, j'y ai joué avec un plaisir inouï, délaissant sans regret toutes les dernières nouveautés. Je pense que même un ado qui le découvrirait dans de bonnes conditions pourrait être scotché.

Voilà, vrai jeu d'action/aventure donc, où les deux termes sont aussi importants l'un que l'autre. A part un boss un peu faiblard (le "mille-yeux"), ces combats finaux sont épiques.
Le jeu est incroyablement dynamique.
Le niveau de difficulté est parfait, et c'est même un sacré challenge si l'on a la flemme d'aller chercher des potions.

J'ai absolument adoré les donjons de ce Zelda. Je ne me rappelais pas qu'ils avaient un style bien particulier dans la série, avec donc toujours ce petit principe architectural sur lequel se base toute la progression. Ils sont généralement assez petits mais très denses, avec souvent plusieurs choses à faire et à trouver dans chaque salle (combats sur un schéma donné, énigme, petit secret bonus...).
Les deux derniers donjons (la Tortue de pierre et la Tour) sont super costauds, je n'avais aucun souvenir d'une telle difficulté. J'ai dû aller faire des provisions de potions plusieurs fois, alors que globalement je m'en suis passé au cours du jeu (et j'avais raté le filet à papillon ). La Tour notamment pousse à son paroxysme le côté action du jeu, avec une suite de variations sur les salles carrées, finalement basiques, mais avec une variété d'ennemis ("normaux", gargouilles-lance-boulettes, yeux-laser...), des obstacles (piques, trous...), etc. qui en font des défis captivants.

Par contre je ne sais pas si vingt ans de Zelda m'ont endurci, mais j'ai trouvé que les quarts de coeur étaient super faciles à trouver dans cet épisode (sauf celui au-dessus de la grotte au sud de chez les bûcherons dans le Monde obscur et ceux des jeux, pour lequel j'ai maté une soluce à la fin). Il suffit de bien observer le monde quand on se balade et voilà. J'adore ces petits jeux d'observation à la Nintendo !

Tiens sinon, j'avais oublié cela aussi, le jeu nous dit combien de fois on est mort lors de la partie à la toute fin. Je suis mort 63 fois, je suis vraiment un petit joueur .

  Voir le site web de tof-1984
tof-1984
Pixel imposant

Score au grosquiz
0001488 pts.

Joue à la Super Famicom !!!

Inscrit : Oct 04, 2007
Messages : 722
De : Nice

Hors ligne
Posté le: 2013-02-03 18:54
Citation :
Le 2009-01-19 10:00, Rudolf-der-Erste a écrit :
En ce qui concerne les combats de Zelda 3, j'ai du mal à voir où on a gagné en technique par rapport à Zelda 1. La faute en vient au comportement bien plus prévisible des ennemis. Franchement pour les chevaliers, ils foncent bêtement vers nous, donc on n'a qu'à attendre qu'ils arrivent à portée pour leur donner un coup d'épée, et on peut même les paralyser avec le boomerang. Les autres ennemis ne sont pas beaucoup plus imprévisibles.


Juste une remarque (même si je ne connais pas le premier Zelda) : c'est sûr que les ennemis de base ont des déplacements très basiques. Par contre ce qui fait la richesse des phases d'action à mes yeux, c'est la combinaison et le placement de différents éléments : on a vraiment des écrans pensés comme un tout.
Alors du coup en un contre un dans un environnement sans obstacle, les ennemis ne sont pas très intéressants à combattre, c'est sûr. Mais par contre quand on doit esquiver des boulettes, prendre garde aux lasers, ne pas tomber dans un trou ou cogner des piques et combattre des méchants qui nous foncent dessus, hé bien ça devient de l'action très stimulante, assez délicate et subtile à mes yeux.

  Voir le site web de tof-1984
Mario86
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001260 pts.

Joue à Super Mario Kart

Inscrit : Feb 07, 2012
Messages : 2207
De : Gare de l'Est

Hors ligne
Posté le: 2013-02-03 19:19
Citation :
Le 2013-02-03 18:48, tof-1984 a écrit :

Tiens sinon, j'avais oublié cela aussi, le jeu nous dit combien de fois on est mort lors de la partie à la toute fin. Je suis mort 63 fois, je suis vraiment un petit joueur .

181 pour moi lors de ma toute première partie, tu n'as pas à te plaindre.
_________________

Citation :
Le 2011-06-09 14:26, petitevieille a écrit :
Ah non, si je fais venir Mario86 ici vous allez souffrir les enfants. Il est encore plus aigri que moi !


  Voir le site web de Mario86
twipol
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001886 pts.

Joue à Ubuntu Studio

Inscrit : Mar 15, 2003
Messages : 2701
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2013-10-07 01:09
(je crois que ce chiffre inclut toutes les fois où vous démarrez une partie depuis votre sauvegarde, en fait)

J'ai à mon tour fini par apprécier ce fameux Zelda 3 sur le tard. Je l'avais déjà essayé plusieurs fois à quelques années d'intervalle, et ayant péniblement franchi le cap du début de partie une fois, j'avais trouvé le jeu soporifique, n'ayant pas tenu au-delà du moment où on découvre l'existence du monde "sombre".

En fait, j'étais parti sur un gros malentendu avec ce jeu, qui tient essentiellement à ce qu'on le range souvent sous le label "A-RPG". J'ai pris ça au pied de la lettre, et je pensais donc y retrouver exactement les composantes d'un RPG japonais (truc qui fait voyager, très scénarisé, avec plein de personnages) à l'exception avantageuse des combats au tour par tour, remplacés par des combats en temps réel typés "jeu d'action". Logique, non ?

Évidemment, Zelda ALTTP c'est pas ça du tout. C'est un jeu d'action/puzzle/exploration, et je pense qu'il faudrait définitivement bannir le terme "A-RPG" pour ce jeu, sous peine de continuer à induire en erreur des gens qui voudraient encore le découvrir. À le rapprocher de jeux que j'ai parcourus avant lui, je lui trouve plus de points communs avec un Super Metroid qu'avec n'importe quel RPG.

En prenant ALTTP comme ça, j'ai enfin su l'apprécier. Son scénario simpliste et cliché n'a aucune importance, et je me suis attaché à son univers graphique (chouette comme tout) comme je le ferais pour un jeu de plateforme ou un puzzle-game. Passons ensuite sur l'exploration de la carte, et le déblocage des différentes zones avec les items qui vont bien : l'ensemble a quelque chose d'assez figé et systématique. Finalement j'ai donc apprécié le jeu pour ce qui en constitue réellement le cœur : les fameux donjons. Un level design riche, inventif, sans cesse renouvelé… on aurait presque envie que le jeu ne se compose que de ça, à la manière j'imagine d'un Solstice ou d'un Equinoxe (deux jeux qui m'ont toujours fait de l'œil mais sur lesquels je ne me suis toujours pas jeté à l'eau). Du coup, je voulais du rab, et ça m'a poussé à faire Link's Awakening dans la foulée, qui est très comparable à son aîné et m'a bien plu également.

Je suis content d'avoir enfin pu faire l'expérience d'un Zelda réputé majeur en entier. Pour comparer aux autres grands titres emblématiques de Nintendo à la même époque, je pense qu'un Super Mario World, voire un Super Metroid ont quelque chose d'un peu plus intemporel et demandent moins d'efforts de remise en contexte pour être appréciés par celui qui, comme moi, découvre tout ça sur la tard. Ça reste quand même une belle expérience, et pas seulement pour la culture générale.
_________________

"Et quand ils devenaient mécontents […] cela ne menait à rien, car sans idées générales, ils ne se focalisaient que sur des contrariétés insignifiantes. Les plus grands maux échappaient invariablement à leur attention." G. Orwell


LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Aedemphia

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 7483
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2013-10-07 02:19
Autrefois on utilisait le terme Arcade-Aventure pour ce type de jeu.
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
twipol
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001886 pts.

Joue à Ubuntu Studio

Inscrit : Mar 15, 2003
Messages : 2701
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2013-10-07 13:19
Je me rappelle bien du terme "arcade-aventure", oui, mais on l'employait beaucoup, et souvent pour désigner aussi les jeux de plateforme à l'époque.
_________________

"Et quand ils devenaient mécontents […] cela ne menait à rien, car sans idées générales, ils ne se focalisaient que sur des contrariétés insignifiantes. Les plus grands maux échappaient invariablement à leur attention." G. Orwell


FF_Clad
Pixel monstrueux



Inscrit : May 31, 2002
Messages : 2303

Hors ligne
Posté le: 2015-01-13 05:58   [ Edité le: 2015-01-17 04:47 ]
Je joue depuis quelques jours a ALTTP2, et il est tellement dans la continuation du premier qu'autant en parler ici.

(edit: en fait non, deplace sur le topic ALTTP2)

Citation :
Le 2009-01-17 13:04, Rudolf-der-Erste a écrit :

(Link qui a grandi mais reste un enfant dans un corps d'adulte)


A ne pas confondre avec Frederic Mitterand: un corps d'adulte qui grandi dans un enfant.

(Eh oh ca va hein, je viens d'ecouter un episodes des tauliers j'ai droit)
_________________

Citation :
Le 2012-03-15 15:32, Warner a écrit :
SEGA fait bel et bien des jeux de merde.

Citation :
Le 2013-02-06 21:10, Shenron a écrit :
Sega assure niveau marketing.


Esteban
Gros pixel



Joue à Papa et maman

Inscrit : Jan 28, 2003
Messages : 1718
De : la planète Mars(eille)

Hors ligne
Posté le: 2015-01-13 11:57
"A Link To The Past" faisait référence au fait que Zelda III était une préquelle aux autres aventures.
C'est pour ça que le livret comprenait plusieurs pages pour te poser les fondations du monde d'Hyrule.

Avec le recul, je tire quand même mon chapeau à Nintendo qui a sorti un jeu entièrement localisé en français, avec un livret explicatif épais et richement illustré. Sans parler de la qualité du jeu lui-même et de sa fluidité.

C'est le seul jeu d'aventure ou RPG style fantasy que j'ai terminé dans ma vie (genre 161 parties ou un truc comme ça). J'ai vraiment été happé par la narration : quand on commence une partie, on est vraiment comme Link (d'ailleurs, on lui donne son nom), jeté en plein dans l'action en étant complètement démuni. Puis petit à petit on apprend à se débrouiller, avec de nombreux échecs.
Tout en vivant des moments de pure émotion : la mort de l'oncle, l'arrivée dans l'Eglise (ouf ! on est en sécurité), Excalibur (enfin ! je l'ai ! quoi ? c'est même pas la moitié du jeu ?). Et le monde des ténèbres avait un côté hostile, malsain, avec ses animaux difformes.

J'ai rarement été aussi content de trouver un nouvel item, synonyme de nouvelles portions du monde à découvrir (quand j'ai eu la deuxième paire de gants, j'étais tout foufou).

Et les donjons m'ont épuisé. Certes, ils ne sont pas très grands, mais s'y retrouver est parfois galère, avec la gestion de plusieurs niveaux dans un même étage par exemple. La soluce que j'avais sur les genoux ne détaillait d'ailleurs pas l'intérieur des donjons, ce qui était une bonne chose.



Zelda III fait partie de ces jeux qui m'ont marqué au fer rouge même si je n'y ai pas joué longtemps dans ma vie (6 mois à 10 ans). Mais l'ampleur herculéenne de la tâche m'a paradoxalement un peu dégoûté des jeux au long cours (Aventure / RPG). Trop d'investissement pour moi. Et puis bon, après avoir vécu ça, on se demande si le reste vaut le coup.

D'ailleurs, lorsque OoT est sorti, tous mes potes se sont rué dessus et l'on adoré. Mais c'était leur premier Zelda : aucun n'avait joué à Zelda III avant. faudrait que je l'essaye un jour, même si je n'ai pas vu dans ses images la magie qui ressortait du Zelda de la SNES.

_________________

Anciennement eSceNeKCAP


id PSN : nous_2_13015


LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Aedemphia

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 7483
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2015-01-13 23:27
Citation :
Le 2015-01-13 11:57, Esteban a écrit :
quand on commence une partie, on est vraiment comme Link (d'ailleurs, on lui donne son nom)


Oh ben ca y a pas mal d’autres RPG qui le proposent.
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
Esteban
Gros pixel



Joue à Papa et maman

Inscrit : Jan 28, 2003
Messages : 1718
De : la planète Mars(eille)

Hors ligne
Posté le: 2015-01-14 06:53
Je sais, mais à l'époque je n étais pas au courant. En plus de mon jeune âge, les jeux d aventure et les rpg étaient encore assez rares par ches nous.
_________________

Anciennement eSceNeKCAP


id PSN : nous_2_13015


Florent06
Gros pixel

Score au grosquiz
0001710 pts.

Joue à Demon's Souls, Doom PS3, Hotline Miami, Toy Story 3, Picross 2

Inscrit : Jun 06, 2013
Messages : 1791

Hors ligne
Posté le: 2015-01-14 11:01   [ Edité le: 2015-01-14 11:03 ]
Zelda 3...

J''étais fan lors de sa sortie (l'un des rares jeux que j'ai acheté neuf). Ce n'était pas mon premier Zelda (j'ai connu Zelda 2 sur NES), et encore moins mon premier jeu du genre (j'ai débuté par Faxanadu sur NES), mais l'univers de Zelda 3 m'a complètement happé.
J'y ai beaucoup joué à ce jeu. Vraiment beaucoup. Je me souviens de quelques énigmes prises de tête (j'avais bien fait chier un camarade de classe parce que je n'arrivais pas à obtenir ce fichu miroir des ténèbres, alors que c'était tout con), de ma découverte du monde des Ténèbres, de ma joie chaque fois que je découvrais un quart de coeur, de ma surprise le jour où j'ai décidé comme ça de traverser les cascades. J'avais même, sans faire exprès, découvert le "Chris Houlihan Room", le truc le plus secret dans Zelda 3 (le problème, c'est que je ne sais pas comment j'avais fait pour le découvrir, j'avais juste foncé avec les bottes de Pégase dans l'un des murs à côté du trou pour aller au château au début, le recul m'a fait tomber dans le trou, et paf... bien sur, j'étais incapable de le refaire et mes amis ne me croyaient pas).
A la fin du jeu, j'étais content mais en même temps triste de l'avoir fini, je ne voulais pas que ça se termine.
Bref, j'étais un méga-fan.

Mais quelques années plus tard, j'ai découvert Zelda Link's Awakening sur Game Boy. Rarement un jeu ne m'a autant marqué, au point qu'il en est arrivé à éclipser Zelda 3 dans mon coeur.

Il y a un an, j'ai rejoué à Zelda 3... j'y arrive plus, ça m'embête vite, alors que c'est pourtant un excellent jeu. Est-ce parce que j'arrête pas de comparer Zelda 3 à Link's Awakening ? Est-ce parce que depuis que j'ai internet, j'ai joué à trop de hacks et homebrews Zelda (dont les 3 quarts au moins sont faits d'après ce jeu et reprennent des éléments graphiques) ? J'en sais rien.

fvirtman
Pixel microscopique


Inscrit : Jan 14, 2015
Messages : 6

Hors ligne
Posté le: 2015-01-14 22:54
Un jeu magnifique ! Quel souvenir !
Je me l'étais refait sur émulateur il y a 2-3 ans en cherchant tous les quarts de cœur ! Chose que je n'avais pas fait il y a 20 ans sur ma super nes. (Putain 20 ans !)

Tama
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0001716 pts.

Joue à Through the Ages, Grim Dawn

Inscrit : Nov 01, 2007
Messages : 2669
De : Pomeys (69)

Hors ligne
Posté le: 2017-03-10 23:40
Eh non, même si c'est Zelda, ce n'est pas Breath of The Wild ! Je vous ai bien feintés

Ce petit post pour raconter ma réconciliation avec A Link to The Past, que je viens de finir il y quelques minutes. Le jeu me dit que je suis mort 33 fois - compte t-il les fois où les fées sont intervenues ? Va savoir.

Je n'en ai jamais fait mystère, j'ai toujours eu du mal avec Zelda. Et ça me chagrinait au plus haut point...ça, et ne pas être en mesure de comprendre pourquoi, entre cette série et moi, ça ne collait pas. Je pense sincèrement qu'entre un jeu et son joueur, c'est comme entre deux êtres humains : si ça coince, si il y a des torts, ils sont partagés. Ce n'est jamais 100% la faute d'une seule des deux parties, ce qui signifie dans le cas présent que j'étais bel et bien responsable de ce désamour.

Ce qu'il y a de fascinant avec la culture en général, et le JV en particulier, c'est que pour peu qu'on n'ait pas une pratique totalement brainless (pourquoi pas, après tout), c'est que plus on pratique, plus on en apprend sur nous-même. Je me suis posé, pendant des années, de nombreuses questions sur ma pratique, ma perception, mon idéal de joueur, et jouer ne me lasse pour ainsi dire jamais. Plus je joue et plus mes horizons s'étendent ; comme un grand jeu de piste, terminer un jeu ouvre la voie à dix autres jeux. C'est une découverte infinie, du média et de soi-même.
Et malgré tout ça, Zelda reste mon épine dans le pied. Celle qui me montrait que je n'étais pas aussi bon, pas aussi cultivé, pas aussi..."joueur" que je ne le pensais. Et ça me pesait, en tant qu'amateur de jeux d'aventure et en tant que joueur tout court.

Or, en fin de l'année dernière, une brève discussion avec Lyle sur le topic des bilans annuels m'a donné à réfléchir, surtout la mention des objets comme "appareils-fonction" et la grande importance de la forme dans un Zelda. Je suis bien plus habitué à des jeux d'aventure "lâches", qui peuvent changer de forme à loisir, d'où mon amour pour Zelda 2, Landstalker ou encore Alundra. C'était probablement ma propre perception qui faisait que je passais mon temps à pester contre la forme d'un Zelda typique, en m'y sentant enfermé.
C'était moins le jeu, que moi qui m'empêchait tout seul de l'apprécier.
Il a fallu que je me remette un peu dans le bain, que je finisse King's Field 2 - deux fois de suite, excusez du peu - pour rebrancher ma console et tenter une nouvelle fois de renouer avec ALTTP, avec l'esprit ouvert, la coupe vide.

Et là, l'alchimie a fonctionné !
J'ai réalisé que cette manie d'utiliser sans cesse des "appareils-fonction" dans les donjons n'était pas si présente que ça, du moins dans ALTTP. Ou tout du moins, qu'elle n'était pas totalement téléphonée : ce n'est pas parce que l'on récupère ici l'Arc, ici le Grappin, ici la Bombe qu'on ne va se servir que de ça, et seulement dans ce donjon-là. J'en étais persuadé, et le jeu m'a vraiment surpris par son intelligence. Bon, ça n'empêche pas que le Boomerang ne sert pas à grand-chose et l'Arc prend régulièrement la poussière, mais il n'y a pas cet aspect guidé que je craignais tant. Leur utilisation reste très naturelle.

Je craignais aussi le côté trop vaste de Hyrule, mais j'ai vite compris qu'on avait très tôt, pour peu qu'on s'en donne un peu la peine, des moyens de locomotion très rapides et efficaces (l'Ocarina et les Palmes), permettant de couvrir à peu près tout le territoire en quelques secondes. Mais comme il faut quand même chercher pour trouver ces objets, et qu'ils n'amènent pas vraiment à côté de nos destinations voulues, ça empêche Hyrule de n'être qu'une succession de points de téléportation et lui permet de garder son caractère, à l'inverse de certains open-worlds modernes à moitié gangrenés par leurs points de repère (Xenoblade souffre en partie de ce problème, je trouve).

Les donjons m'ont aussi beaucoup surpris. Le jeu envoie du lourd dès le départ, alors qu'on n'a pas atteint le Dark World. C'est malin, compact et ça se renouvelle avec beaucoup d'intelligence : les différents accès du Donjon des Squelettes m'a beaucoup amusé, et je me faisais des petits pense-bêtes pour ne pas oublier de chuter à différents endroits dans le Palais des Glaces. Et c'est vrai que voir cette continuité dans les thèmes, dans le design, cette espèce de "métaphore filée" comme le disait Lyle, a quelque chose de fascinant en soi.
Et le jeu a un rythme d'enfer ! Les moments de combats, de repos, de tension, de recherches d'indices et d'upgrades, tout ça est parfaitement mis en place, avec un soin qui force le respect. A aucun moment je n'ai senti que le jeu tirait sur la corde, qu'il s'embourbait dans des combats ou des errances pour rallonger la sauce. Et que c'est dur ! Enfin j'ai vu pire, mais ALTTP ne fait pas de cadeaux. Ça tape vite et fort, il y a des salles et des boss qui m'ont fait suer (le scorpion masqué !), et avoir quelques fées avec soi n'est pas du luxe. C'est la seule fois, avec les Flèches d'Argent, que je me suis autorisé à consulter une soluce - j'ai fait tout le jeu sans, avec mon calepin habituel.

Après, si il est et demeure un jeu excellent, je continue à lui préférer Zelda 2. ALTTP est un jeu qui ne vit que par ses donjons, et j'entends le verbe "vivre" au sens premier du terme. Le reste de Hyrule n'est pas franchement vivant, il ne se passe pour ainsi dire rien, c'est à se demander pourquoi on parle de Royaume alors qu'il n'y a pas grand-chose à gouverner ! Le Hyrule soumis au règne de Ganon su deuxième épisode était plus poignant, on avait autant peur des donjons que des villes elles-même.
Les boss sont eux assez inégaux, certains sont bien trouvés (la petite fille !), d'autres sont très décevants (Agahnim), mais la plupart sont très quelconques.
Et ALTTP est un jeu parfaitement équilibré entre ses différents segments de jeu, ce qui est très bien...mais fidèle à mon caractère, je préfère les jeux aux partis-pris plus marqués, qui osent le déséquilibre afin d'accentuer leur maîtrise d'un ou deux pans de jeux en particulier. C'est pour ça que, sur la même période, Zelda 2 et Landstalker continuent d'avoir ma préférence, le premier pour son ambiance, ses donjons labyrinthiques et ses combats âpres et minutieux ; le second pour son penchant plate-formes et résolution d'énigmes pure, au détriment des combats.

Mais j'accueille désormais A Link to The past dans ma liste très select des jeux avec lesquels je me suis rabiboché. Ils sont assez rares, et ça me fait très plaisir quand ça arrive alors je savoure
_________________

"Moi je sais marcher sur les doigts...mais c'est pas sur les miens !"

Blague grospixellienne, travail collaboratif.



Index du Forum » » Jeux » » Zelda: A Link To The Past

117 messages • page
123456




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)