les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Zelda: A Link To The Past
110 messages • page
123456
Auteur Zelda: A Link To The Past
Laurent
Commissaire politique


Joue à Super Mario Maker 2 et DKC Tropical Freeze (Switch)

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 21983
De : Borgo, là ou l'ADSL n'évolue plus.

Hors ligne
Posté le: 2004-01-20 14:12
Oui, c'est grâce aux topics de ce forum, et au hasard qui a placé une PS1 chez moi que j'ai eu l'idée d'y jouer. Je l'ai fini à 184%, ce qui m'a permis de débloquer Richter et de voir les différentes fins (je crois que je les ai toutes vues). C'est relativement honorable, je dirais, surtout au vu du temps dont je disposais pour le finir (c'était fin novembre, et PGR2 débarquait le 28 )
_________________

Image


  Voir le site web de Laurent
Tonton Ben
Pixel monstrueux


Joue à HearthStone, Overwatch, Diablo III ROS, Retropie

Inscrit : Dec 05, 2003
Messages : 4257
De : Lille (le pays de la bière)

Hors ligne
Posté le: 2004-01-20 15:10
C'est clair ! tu me dis 184%, je crois savoir quelles sont les sections qu'ils te manquent... la plupart sont des plafonds, des sols ou des murs ne cachant qu'une piece ou deux, mais il y a une grosse section planquée derrière un sol gelé...où on trouve un item très important, d'ailleurs. C'est ptet ça qui te manque ?

Xavier
Pixel visible depuis la Lune


Inscrit : Jun 13, 2002
Messages : 7260
De : le sept sept

Hors ligne
Posté le: 2004-01-20 16:06
Citation :

Le 2004-01-20 13:30, Laurent a écrit:
Ce jeu est de très très loin le meilleur Micro-machines like jamais réalisé, loin devant le Nitro de Psygnosis sorti peu après.

Objection votre honneur !
Je les trouve aussi bons l'un que l'autre. Par contre, j'ai été surpris de constater à quel point Hot Rod a mal vieilli.

tam
Pixel de bonne taille


Inscrit : Jul 26, 2003
Messages : 231

Hors ligne
Posté le: 2004-01-20 16:27
ha moi aussi je trouve super cars est à des années lumières devant nitro (dont j'attendais énormément à l'époque faut dire)

pas mal de choses ont été citées ici : je trouve que les jeux amiga (les derniers sortis plus particulièrement) n'ont pas pris une ride niveau graphisme / son et que l'ambiance de ces jeux vaut vraiment le coup (certains designers récents devraient en prendre de la graine)... d'ailleurs elle mériterait un topic à elle seule "l'ambiance amiga" !

et pour répondre à la question de départ je dirais que beaucoup de jeux NES que je n'avais pas pu me faire à l'époque me scotchent en ce moment même à ma manette (en dehors de toute considération nostalgique) : tiny toons, castlevania 3, megaman 3 quels jeux !!

EDIT : un dernier truc pour réagir sur le titre "découvrir zelda 3 en 2004" : chanceux !!! TT__TT qu'est ce que je donnerais pas pour être à ta place !! profites-en et savoure le

Jika
Pixel intergalactique


Inscrit : Mar 27, 2003
Messages : 11567

Hors ligne
Posté le: 2004-01-20 17:45
Merci Tam ! Et je te répondrais quelque chose d'assez similaire... Tu n'as pas fait Mega Man 3 !?! Alors profites en toi aussi, parce que celui-là, c'est vraiment une tuerie. Alors, comme ca, on est tous les deux dans la même situation. De toutes facons, on ne peut pas jouer à tous les titres lors de leur sortie : l'important est d'essayer de le faire un jour ou l'autre. Enjoy Tam !

Lyle
Camarade grospixelien



Inscrit : Mar 12, 2002
Messages : 3718

Hors ligne
Posté le: 2004-01-20 21:23
Citation :

Sur Amiga, Super Cars 2 n'a rien perdu de son impact sur moi. J'y ai joué l'autre fois avec Phil en split-screen, et on se serait cru 10 ans auparavant. Ce jeu est de très très loin le meilleur Micro-machines like jamais réalisé, loin devant le Nitro de Psygnosis sorti peu après. En réalisant l'article le concernant, je me suis même aperçu que le 1er Super Cars était presque aussi bon (ne lui manquait que le mode 2 joueurs), alors qu'à l'époque j'étais passé à côté.



C'est ce que je pensais aussi avant d'essayer All Terrain Racing de Team 17, sur la même machine. C'est encore plus jouable. Essaye-le sur ému, tu pourrais bien changer d'avis aussi.

  Voir le site web de Lyle
Soreal
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
0015129 pts.

Joue à The Darkest Dungeon (PC)

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 3221
De : l'Alti-ligérie !

Hors ligne
Posté le: 2004-01-20 22:47
Bien vu Lyle, c'est une perle ce jeu ( j'ai l'original pour cd32 en plus! ), essaie la série Skidmark si tu peux, c'est aussi fun !

  Voir le site web de Soreal
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Sekiro, Crash Bandicoot

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 24732
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2004-01-20 23:44
c'est ca l'interet de la 2d surtout depuis l'epoque snin ils sont immortel (meme certains jeux sur nes) au moins on y rejoue toujours avec plaisir
_________________

Image


Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2009-01-17 13:04
Je n'ai pas trouvé d'autres topics consacrés à Zelda 3, donc je remonte celui-ci puisque j'ai reterminé le jeu hier soir pour la troisième fois. Il y a beaucoup de choses à en dire. J'en avais déjà parlé sur d'autres topics (comme le cassage de mythes je crois), mais je vais actualiser mon avis plutôt négatif la première fois. Maintenant, j'aime beaucoup le jeu, mais je le classe quand même en dernier parmi les premiers Zelda 2D (dans l'ordre, Zelda 2 est mon préféré, suivi de près par Link's Awakening, puis par Zelda 1).

Tout d'abord, il y a un truc qui m'avait super déçu la première fois que j'y ai joué et qui continue toujours à me tiquer un peu: les combats. Rien à faire, les combats une grosse régression. Une régression par rapport à Zelda 2 bien sûr, mais même par rapport à Zelda 1. Certes, la palette de mouvement et les objets à disposition ne change pas énormément entre Zelda 1 et 3 pour aborder les combats, mais c'est bel et bien le comportement et le placement des ennemis qui fait tache. Dans Zelda 1, les combats étaient funs et péchus, avec des ennemis en grand nombre, au déplacement souvent imprévisible (les fameux Darknuts qu'on ne peut pas attaquer de face sans que leur bouclier ne pare notre attaque, ou bien les magiciens qui se déplacent tout en attaquant). Dans Zelda 3, les ennemis ont perdu tout comportement imprévisible. Ainsi, les chevaliers qui donnaient des frissons dans Zelda 1 et 2 représentent désormais une blague et font pitié quand ils foncent bêtement vers nous de façon suicidaire et qu'on n'a plus qu'à les cueillir. En plus de ça, on peut même les paralyser avec le boomerang (ce qui n'était pas du tout le cas dans Zelda 1, on ne pouvait utiliser que l'épée, ou éventuellement les bombes quand on est un peu dans la mouise et que les ennemis sont nombreux et regroupés), donc une preuve de plus que les chevaliers ne représent plus un danger. Pareil pour les magiciens, ils sont devenus beaucoup moins dangereux puisqu'ils ne se déplacent plus en balançant leurs sorts. Bref, régression au niveau des combats qui ont perdu en fun et en dynamisme par rapport aux deux premiers Zelda: la série a vraiment perdu quelque chose avec Zelda 3 et je le regrette.
Par contre, les boss sont excellents et variés dans la façon de les combattre.

Par compensation, le jeu gagne d'autres aspects qui ne sont pas présents dans les épisodes précédents. La quête est plus longue, l'univers plus étoffé, les donjons plus aboutis dans leurs énigmes, plus d'objets ou de petites quêtes.

Il faut bien reconnaître que le début de l'aventure est rythmé puisqu'on commence de nuit sous une pluie battante et qu'il faut d'entrée de jeu nous infiltrer dans le château pour délivrer Zelda et en ressortir. D'ailleurs toute la première quête est réussie: l'intro comme je l'ai dit, le fait de partir à la découverte du monde avec l'arrivée du thème musical de la série, le village Cocorico (avec ces habitants qui nous fuient ou qui appellent les soldats parce qu'on est recherché), les personnages qu'on rencontre, des événements sombres et tristes qui se produisent (plusieurs personnages de l'entourage de Link meurent). Le retrait de l'épée Excalibur est un grand moment avec les animaux autour, la fameuse musique que tout le monde connaît et la brume qui se dissipe, pour ensuite avoir la possibilité d'envoyer des décharges d'énergie quand l'énergie est à bloc.

Par contre, je maintiens que l'aventure connaît un petit vide quand on arrive dans le monde des ténèbres. A ce moment-là, tout se fige, il ne se passe plus rien dans l'histoire, les personnages secondaires s'effacent complètement, le village Cocorico semble se dépeupler.
Je trouve qu'il y a quelques choix bizarres. Tout d'abord, le fait de nous indiquer l'emplacement des donjons et de les numéroter. C'est dommage, ça ruine l'aspect exploration et recherche de donjons qu'on avait dans Zelda 1 (où on était content de trouver un donjon après avoir cherché pendant longtemps ou avoir passé du temps à essayer de brûler un arbre). Ensuite, je ne comprends pas pourquoi on nous montre dès la Montagne de la Mort qu'il y a un deuxième monde. D'ailleurs, la transformation n'apporte rien dans le jeu, elle ne sert à rien. C'est dommage car cela ruine la surprise de la découverte du monde des ténèbres après la confrontation contre Agahnim puisqu'on sait depuis la montagne de la mort qu'on devra explorer un deuxième monde. Pour comparer avec Ocarina of Time , le rebondissement après les trois premiers donjons est bien plus marquant, bien plus poignant et surprend beaucoup plus.

Zelda 3 a introduit ce fameux schéma repris dans Ocarina of Time et Twilight Princess (et même dans Wind Waker en fait): la structure petite quête de trois donjons + grande quête avec plus de donjons qui sont plus complexes. La petite quête relève de la découverte du monde et des personnages de façon rythmée, et la deuxième quête introduit au contraire un aspect "figé". Des trois jeux, je trouve que c'est Zelda 3 qui en souffre le plus car on se met vraiment à enchaîner les donjons les uns après les autres (huit au total dans la deuxième quête) dans un monde figé qui n'évolue plus. On retrouve un peu ça dans Twilight Princess, mais il continue à se passer des choses, et chaque découverte d'un nouveau donjon est précédée de phases mémorables d'exploration et de gameplay (et puis c'est l'occasion de partir un peu plus explorer le monde qui est enfin accessible contrairement au début où il fallait lever le Crépuscule peu à peu). C'est vraiment Ocarina of Time qui s'en sort le mieux de ce point de vue-là, avec cette idée géniale du saut vers le temps, des personnages qui ont changé (ainsi que leurs rapports avec Link qui a grandi mais reste un enfant dans un corps d'adulte), du monde qui s'est assombri et a sombré dans le désespoir, puis le fait qu'on ramène peu à peu la lumière (on voit les changements que nos actes impliquent au fur et à mesure).

Bon, je peux donner l'impression de descendre Zelda 3, mais il n'en est rien. Passé ce sentiment de gêne du monde figé de la deuxième quête, celle-ci est très bien rythmée grâce aux donjons tous plus virtuoses les uns que les autres. Ces donjons sont nombreux mais savent se renouveler et proposer des idées différentes d'énigmes et de situation, genre la navigation originale faite d'allers-retours entre l'overworld et le donjon de la forêt comportant plusieurs entrées, l'idée géniale de l'Aveugle dans le donjon 4, le côté un peu tordu du donjon de glace (avec le fameux bloc à pousser en bas en faisant une grande boucle), ou encore le donjon 7 avec ces plates-formes mobiles qu'on crée. Le donjon final est excellent et assez tordu dans ses fondations, avant le grand rush où on enchaîne les combats dans les étages supérieurs jusqu'au boss (un peu comme le retour au château d'Hyrule à la fin de la première quête), ce qui est quand même autre chose que les donjons finaux pitoyables que nous ont offert Ocarina of Time et Wind Waker (ouais super, un carrefour central menant des mini-donjons peu inspirés et chiants). Et puis les filles de Sage qui nous racontent l'histoire à tour de rôle est une idée sympa qui incite à continuer pour entendre la suite et connaître le dénouement.

De plus, l'exploration prend tout son sens à ce stade du jeu. Le jeu est très plaisant à explorer, le monde est très "plein" et cohérent avec pas mal de secrets ou de grottes secrètes à découvrir (alors qu'on se retrouve dès OOT avec des environnements artificiellements répartis autour d'une plaine et un monde avec des secrets beaucoup moins intéressants à découvrir puisque ce sont surtout des puits et pas des cavernes). Il y a quelques petites quêtes qui se libèrent comme le joueur de flûte (dénouement un peu triste) ou les forgerons. L'exploration devient poignante au fur et à mesure qu'on trouve les objets qui nous débloquent le passage et nous permettent d'accéder à de nouvelles zones d'exploration, qu'on trouve de nouveaux secrets ou nouvelles grottes. On voit aussi une vraie montée en puissance du personnage avec sa tunique défensive, son épée, son bouclier, ses munitions en plus grand nombre, et ses jauges de vie et de magie qui augmentent. L'utilisation du miroir est assez sympa pour nous inciter à explorer le monde des ténèbres puis se placer à en endroit particulier et revenir au monde de la lumière en se trouvant sur un rebord ou une petite zone auquels on ne pouvait pas accéder normalement.

L'ambiance reste quand même assez morne et figée (bien que le fait de se sentir seul contre tout le monde puisse donner un sentiment pas déplaisant), mais elle est contrebalancée par les donjons et l'exploration.


Pour finir, j'en viens à la fatidique comparaison Zelda 3/Ocarina of Time . La première fois que j'avais joué au jeu, les points communs avec OOT m'avaient écoeuré par leur surnombre. Ce sentiment de déjà vu avait en bonne partie plombé mon expérience. Franchement là, la double structure (quête + grande quête avec le coup des sept sages), le double monde, les musiques (Cocorico, Excalibur, thème de Zelda, des fées, de Ganon), les boss (le coup de renvoyer l'attaque magique à l'épée, les boss qu'on retrouve dans Majora comme les vers de sable ou le gros oeil dont il faut enlever les globules l'entourant avec le grappin), les objets (grappin, bouteilles vides avec les fées à enfermer, la flûte ressemblant à l'ocarina du temps): ARGH, trop c'est trop, c'est l'indigestion!

En y rejouant l'été dernier, j'ai enfin pu digérer ce sentiment de déjà vu. Il m'est apparu également que Zelda 3 et OOT sont à la fois très proches et très éloignés. Très proches pour les raisons évoquées ci-dessus. Très éloignés pour tous ces aspects qui ont disparu à partir d'OOT. En fait, j'ai le sentiment que OOT a "tué" Zelda 3. L'imaginaire lié à OOT a supplanté celui de Zelda 3, si bien que notre représentation du monde d'Hyrule "traditionnel" est basé sur OOT et non plus sur Zelda 3. Désormais, les Zoras ne sont plus des montres aquatiques nous attaquant mais un peuple pacifique, de nouveaux peuples sont apparus comme les Gorons, on n'envisage plus Link sans sa jument Epona, la Montagne de la Mort n'est plus le repaire de ganon (mais le lieu de résidence des Gorons), Cocorico est désormais associé avec un cimetière, le château d'Hyrule fait partie d'une ville.

Au niveau des objets, on fait table rase du passé (et donc de Zelda 1 et 3): on ne tue plus Ganon avec une flèche d'argent mais avec une flèche de lumière (et les baguettes de feu et de glace ont laissé place aux flèches de feu et de glace), on n'a plus de tuniques augmentant notre défense, l'épée Excalibur n'envoie plus de décharges magiques quand l'énergie est à bloc, le boomerang surpuissant de Zelda 1 et 3 est devenu parfaitement inutile à partir d'OOT et de la 3D (il faut vraiment le vouloir pour utiliser le boomerang contre les ennemis standard). OOT a même réécrit la légende des Sept Sages dont parlait Zelda 3. L'aspect cohérence géographique en a pris un coup aussi à partir d'OOT et de la 3D, alors que les quatre premiers Zelda 2D proposaient un monde plus cohérent, dense et plus lisible. Bref, OOT a "tué" tout ça: c'est à la fois une mort pour la série avec plein d'aspects qui disparaissent, et une renaissance avec de nouvelles bases qui seront reprises.


Dans le genre "grande aventure traditionnelle", Ocarina of Time et Twilight Princess m'auront donc plus marqué pour leurs bases et leur univers qui sont reliés à mon enfance. Mais ça ne m'empêche pas de beaucoup aimer Zelda 3 dorénavant (malgré les aspects qui me gênent et dont j'ai parlé).


(c'est bon, vous êtes toujours vivants, ce n'est pas trop court?)

  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
yedo
Pixel de bonne taille


Score au grosquiz
1033525 pts.

Joue à Super Mario Maker 2, Beyond Two Souls

Inscrit : Mar 25, 2007
Messages : 459

Hors ligne
Posté le: 2009-01-17 15:44
Je suis d'accord pour la seconde partie figée de Zelda 3. Mais, et tu le dis aussi, c'est le cas également dans OOT et TP (dans Wind Waker il n'y pas assez de donjons pour avoir cette impression et MM est particulier). C'est pour cela que ce n'est pas un aspect qui me gêne. Je trouve que la force des Zelda ce sont le gameplay et les donjons et à ce titre Zelda 3 est la référence pour les épisodes qui ont suivi (le 1 me paraît trop austère, je n'ai pas fait le 2 mais il me semble un peu à part) : les objets sont plus nombreux, inventifs, la jouabilité est franchement excellente, les donjons sont excellents et très bien pensés. A ce niveau (le plaisir de jeu en somme) ALTTP me semble au niveau de OOT et TP. Après ces deux derniers apportent d'autres éléments, un peu plus de vie (et un univers plus riche), et c'est pour cela que je les préfère à ALTTP (j'ai une préférence pour TP, graphiquement sublime, avec une jouabilité et des donjons meilleurs que jamais). Mais dans le fond, je n'accorde pas une importance primordiale au déroulement des Zelda, aussi figé puisse-t-il paraître, tant que je prends plaisir dans les donjons.

Concernant la filiation OOT/ALTTP c'est clair que OOT a imposé une nouvelle façon de concevoir et de percevoir un Zelda. Il a transformé la série et c'est peut-être aussi pour cela que certains n'aiment pas ce jeu. Pour autant, je pense que OOT a imposé un standard 3D, mais ALTTP semble rester le standard 2D. Minish Cap ressemble davantage, dans sa construction et son univers, à ALTTP. Je n'ai pas fait les Zelda GBC mais ils semblent également hériter de cette pensée 2D. Enfin, peut-être qu'on ne connaîtra plus jamais de Zelda 2D en même temps. D'autre part les Zelda explorent d'autres contrées plus aventureuses comme MM et même WW. Donc si OOT semble avoir imposé un nouveau modèle Zelda, l'esprit de la série n'est pas figé, il se renouvelle tout en restant attaché à la magie des débuts. Enfin, c'est comme cela que je le ressens.

Par contre, le boomerang m'a toujours paru utile dans la série. En plus, depuis WW on peut viser plusieurs cibles en même temps. Cette utilisation est ponctuelle mais le boomerang ne me semble pas totalement dénué d'intérêt. Concernant les tuniques, on a toujours les tuniques bleu et rouge, même si elles n'augmentent pas notre défense. Et dans MM, le masque de Dark Link rend plus résistant il me semble et surtout permet d'envoyer des décharges avec son épée quand on a tous nos coeurs. Voilà, c'était ma minute chipotage.

Ah, y'a une chose qui me gêne dans ALTTP, c'est le design des monstres sur la carte dans le monde des ténèbres. Je les trouve moches, c'est une des plus grosse fautes de goût de la série, à mon sens. J'ai l'impression qu'ils font complètement tâche dans l'univers Zelda.

  Voir le site web de yedo
MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6005
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2009-01-18 16:58
J'aimerai, pour ma part, revenir sur certains points que Rudolf a avancé et les contredire légèrement ; car de mon point de vue, ce sont précisément les défauts annoncés qui me charment, de mon côté

Je tiens tout d'abord à dire que Zelda III reste mon Zelda 2D favori. Par ailleurs, je tiens à ne pas faire de "classement" entre les 2D et 3D, tant leurs mécanismes de jeu sont fondamentalement différents. Et ainsi, ALTTP d'être mon petit chouchou, pour plusieurs raisons.

Tout d'abord, l'aspect des combats, précisément. Les deux premiers Zelda, et Link's Awakening dans une moindre mesure, me paraissent trop "arcades". Pour un peu, je m'attendrai à ce qu'il y ait un compteur de scores. Or, je suis d'un naturel inquiet, et des combats trop délicats me ruinent l'expérience de jeu, la plupart du temps. J'aime à devoir trouver une astuce pour battre un boss ou un ennemi plutôt que de faire preuve d'endurance.
Il se trouve alors que, de mon points de vue, Zelda I propose des combats trop stressants, si fait que je n'ai aucun plaisir à arpenter les donjons, à trouver les murs cachés ou les blocs à pousser. J'aime à prendre mon temps. Et le fait que dans Zelda III le nombre de salles où l'on doit tuer tous les ennemis d'une salle pour ouvrir la porte ou avoir une clé soit bien moindre que dans le premier opus est à mon sens révélateur de cela.

En ce qui concerne surtout le monde "figé", je suis bel et bien d'accord. Et je reconnais que OoT ménage bien mieux les effets de surprise et propose, étrangement, un monde figé plus dynamique qu'il n'y semblerait : la forêt Kokiri envahie par les monstres, Kokoriko en flammes... à côté de cela, le Monde des Ténèbres de Zelda III fait pâle figure : si ce n'est un trou qui apparaît dans la pyramide, il ne se passe pas grand choses. Pourtant, j'avoue que même aujourd'hui, ce côté "glacé" me plaît énormément. Non contraint de me faire adhérer davantage au scénario, je vois l'immobilisme comme le plus grand mal de Ganon. Et en retour, le monde de Lumière qui devient de plus en plus immobile (cf. Cocorico se remplissant de gardes au fur et à mesure que l'on finit les donjons) est preuve que le plan de Ganon est en marche.

Enfin, en ce qui concerne le "teaser" du monde des Ténèbres, je donne parfaitement raison à Rudolf. Cela tue parfaitement toute surprise, exception faite, peut-être, qu'on peut ne pas se douter, comme je ne me suis pas douté à l'époque, que ce monde serait aussi vaste que le monde de lumière. Je pensais à l'époque que cela serait une carte bien plus petite, un peu comme Subrosia dans Oracle of Seasons. Je fus agréablement surpris de ce qu'il en était réellement bien évidemment. Mais je conçois qu'un peu plus de sensationnalisme n'aurait pas fait de mal. En même temps, je viens d'y penser, cela justifie pour le joueur l'intérêt de trouver, après coup, la Perle de Lune dans la Tour d'Héra, puisque l'on peut finir le donjon sans la trouver. Est-ce que l'Histoire aurait été sacrifiée en hommage au gameplay ? C'est fort possible. Cela me fait penser au grappin de OoT : si Sheik ne nous parlait pas, dès nos premiers pas ans le "Futur" d'un objet dans le cimetière, sans nul doute que l'exploration du Temple de la Forêt aurait été bien plus délicate...

Bref, je ne suis pas totalement d'accord, mais j'accrédite

  Voir le site web de MTF
Amindada
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1035760 pts.

Inscrit : Feb 02, 2006
Messages : 2388

Hors ligne
Posté le: 2009-01-18 17:41
je suis pas d'accord avec vous pour le premier contact avec le monde des tenebre dans Zelda 3

quand j'y ai joué enfant,ca m'avai beaucoup surpris et je n'avais jamais pensé qu'ensuite je pourrai y aller comme je veux.Et quand ca arrive c'est le choc!

je crois que ca depend de l'age a laquel on y joue, on connait moins les ficelles du jeu video a 8 ans

Milcham
Gros pixel

Score au grosquiz
0000342 pts.

Inscrit : Oct 02, 2005
Messages : 1105
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2009-01-18 17:57
Je considère effectivement OoT comme une réécriture de Zelda 3, qui en reprend l'essentiel pour partir dans une direction bien définie - peut-être pas totalement la même, mais s'appuyant sur les mêmes moyens. De ce fait je suis tout à fait d'accord pour dire que l'imaginaire instauré par OoT a "tué" celui de Zelda 3 et qu'en termes d'univers, l'un rend l'autre malheureusement un poil obsolète.

Néanmoins je continue de placer Zelda 3 sur un piédestal. Peut-être parce que j'ai grandi avec ce jeu mais sans doute pas seulement. Voilà comment moi, je vois le monde des ténèbres.
Oui, il est mort et figé. C'est même sa vocation ! Dans Ocarina of Time, Link se réveillait dans un monde qui a subi 7 ans de malheur et qu'il connaissait auparavant ; dans Zelda 3 ce monde était un monde parallèle, que l'on découvrait comme tel et pour lequel il n'y avait plus d'espoir. En somme, la quête de OoT consiste à rencontrer puis abattre celui qui tient Hyrule sous son joug maléfique ; celle de Zelda 3 consistait pour sa part à l'empêcher de le faire a priori, le monde des ténèbres servant à faire voir ce qu'il risquait d'advenir si l'on échouait.

Le monde des ténèbres de Zelda 3 est "grotesque" par définition, chaque être du monde de la lumière étant censé s'y retrouver perverti. De ce fait je trouve au contraire que l'introduction progressive à ce monde est la principale force narrative du jeu. Les premières incursions en lapin dans ce monde témoignent d'un côté fou et surréaliste qui perdure plus ou moins par la suite. Chacun des monstres de ce monde relève quasi-volontairement de la "faute de goût" (yedo) parce que ce sont des versions grossièrement altérées et perverties de créatures du monde de la lumière.

La plongée définitive dans le monde des ténèbres après Agahnim n'avait pas vocation à surprendre le joueur, à mon avis (c'était la montagne de la mort, auparavant, qui devait remplir cet usage). Plutôt à l'inquiéter, le désespérer. C'est passer dans le grand bain après avoir barboté des plombes dans le petit bassin avec le maître nageur à côté.

  Voir le site web de Milcham
Vakoran
Pixel imposant

Score au grosquiz
0004428 pts.

Joue à Mario Maker 2, Cadence of Hyrule (Switch)

Inscrit : Apr 23, 2008
Messages : 769
De : Pertuis

Hors ligne
Posté le: 2009-01-18 19:23
Ah, il faut que je contribue à ce topic, ALTTP étant mon Zelda préféré, sans doute parce que j'avais l'âge parfait (12 ans) pour le découvrir à l'époque de sa sortie. Mon expérience des jeux vidéo n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui, et ce jeu représentait une telle avancée par rapport à ce qu'on connaissait que j'en garde un souvenir inaltérable.

Globalement, je suis tout à fait d'accord avec Milcham, qui a bien exprimé le ressenti que l'on peut avoir face à la découverte du monde des ténèbres. Je voudrais y ajouter mon expérience de jeune homme chanceux de l'époque, qui se retrouve brutalement transformé en lapin dans un monde aux possibilités très limitées, alors qu'il lui semblait maîtriser son sujet après avoir passé les deux premiers donjons du monde. Quel choc ! A ce moment-là, je n'avais même pas compris que je me trouvais dans le monde des ténèbres (avant de parler aux deux compagnons qu'on y trouve, évidemment), et je me souviens avoir consulté la carte avant de le comprendre enfin. J'ai passé un bon moment à essayer de comprendre la nature des lieux que je voyais sur le plan, en me perdant en suppositions et en me demandant franchement si j'allais même pouvoir visiter ces lieux un jour. Bref, un sentiment d'excitation mêlé d'appréhension, avant de comprendre enfin ce qu'il en était.

Quant à l'arrivée dans le monde des ténèbres "pour de bon", ça m'a fait un effet considérable également : les ennemis sont bien plus coriaces, et le premier donjon des ténèbres est bien plus dur, selon moi, que les trois premiers du monde de la lumière. Dès lors, on se sent presque écrasé par l'ampleur de la tâche qui nous attend, sans pour autant avoir envie d'y renoncer, car le constat des dégâts causés par Ganon est affligeant. Il m'a fallu du courage pour vaincre les donjons de ce nouveau monde, et faire petit à petit reculer le mal. Mais quelle satisfaction quand je parvenais à avancer dans la progression !

Je voudrais également revenir sur les combats. Certes, ceux de Zelda 1 étaient bien plus difficiles, mais même à l'époque où j'y jouais (10 ans environ, ça nous rajeunit pas...), j'avais bien conscience que cette difficulté était artificielle : le personnage avait des compétences limitées, ce que je pouvais comprendre, mais à côté de ça, j'avais l'impression que certaines salles étaient remplies d'ennemis jusqu'à l'overdose pour être certain que le joueur en bave. Alors que dans Zelda 3 (et dans le 2 aussi d'ailleurs), il y a de vraies techniques de combat à l'épée permettant de varier les stratégies, ce qui les enrichit beaucoup selon moi. Disons que je distingue sur ce point la richesse des combats de leur difficulté. Les combats de Zelda 2, par exemple, étaient à la fois riches et difficiles. Mais à l'époque de la SNES, on était de toute façon déjà dans une phase de démocratisation des jeux vidéos conduisant globalement à moins de difficulté.

Enfin, et surtout, Zelda 3 est l'épisode de la série qui m'a le plus immergé dans son univers. Et là, je parle des jeux 2D comme 3D. L'une des choses qui m'a le plus déçu de la part de OoT, c'est son absence de forêt. Parce que je regrette, des couloirs dans des mottes de terre surmontés de sprites d'arbres minuscules, ça n'est pas une forêt pour moi. Evidemment, les contraintes de la 3D de l'époque rendaient sans doute la tâche impossible, mais, même dans le récent TP que j'ai adoré, je n'ai jamais retrouvé la sensation fabuleuse d'être perdu dans des bois dont la voûte sombre est fugitivement percée par de faibles rayons de soleil. J'attends toujours le Zelda 3D qui m'immergera encore davantage que cette expérience magique d'OoT, en me permettant de réaliser l'un des rêves les plus connus de Miyamoto : la balade dans l'inconnu menant à des découvertes inattendues et magiques. Mais je crois que la technique doit encore évoluer pour permettre ce genre de performance. En attendant, ALTTP est le seul Zelda à proposer une telle magie et une telle diversité dans les situations qu'il propose, ne serait-ce que par sa géographie.

Pour toutes ces raisons, et même si la comparaison avec les épisodes 3D n'a pas trop de sens, je continue à placer ALTTP au top de la série.

  Voir le site web de Vakoran
Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2009-01-19 10:00
(j'aurais bien répondu plus tôt si mon accès à Internet ne s'était pas coupée hier soir chez moi)

MTF, en fait on ne peut carrément pas accéder au temple de la forêt d'OOT sans le grappin. En effet, dans le bosquet sacré, l'escalier menant au temple est détruit, donc la seule façon d'y accéder est de planter le grappin sur la branche au-dessus de l'entrée.

En ce qui concerne les combats de Zelda 3, j'ai du mal à voir où on a gagné en technique par rapport à Zelda 1. La faute en vient au comportement bien plus prévisible des ennemis. Franchement pour les chevaliers, ils foncent bêtement vers nous, donc on n'a qu'à attendre qu'ils arrivent à portée pour leur donner un coup d'épée, et on peut même les paralyser avec le boomerang. Les autres ennemis ne sont pas beaucoup plus imprévisibles. Dans Zelda 1, à défaut de vraies "techniques" de combat, il fallait vraiment jouer avec le placement, voire "deviner" le déplacement de l'ennemi pour le combattre: c'est ce qui leur donnait toute leur saveur je trouve (pour des raisons différentes de Zelda 2 donc). Et si le chevalier nous fait malheureusement face, on peut avoir juste le temps de s'éloigner avant de recevoir un coup, ce qui est aussi question de réflexes. De plus, on ne pouvait pas paralyser les chevaliers de Zelda 1 avec le boomerang contrairement à Zelda 3, donc il fallait vraiment aller au contact direct (seule la bombe leur donnait des dégâts, mais on n'en possède pas beaucoup). Je ne vois donc pas trop ce qu'il y a d'artificiel là-dedans vu que le grand nombre d'ennemis consiste surtout à introduire des contraintes sur le déplacement.

Après comme ça a été dit, Zelda 3 compense les combats moins difficiles par d'autres aspects.

Sinon, je suis plutôt d'accord en ce qui concerne le problème de retranscription de la forêt en 3D. Cela dit, je n'ai pas été vraiment dérangé vu que l'ambiance y était dans OOT et surtout Twilight Princess. Globalement, je crois que peu de jeux arrivent à nous faire une vraie forêt 3D (à part Oblivion peut-être pour ce que j'ai vu, même si je n'y ai pas joué).

En ce qui concerne la plongée dans le monde des ténèbres, je n'aurais quand même pas été contre que la première plongée se fasse après le combat contre Aghanim mais sous la forme de lapin pour encore plus nous déstabiliser en nous rendant très vulnérable et nous inciter à éviter les ennemis autour qu'on ne peut pas combattre, jusqu'à ce qu'on trouve moyen de retrouver notre forme. Mais bon, ça reste un détail, c'était déjà chouette de nous proposer un deuxième monde. Comme ça a été dit, la conception du jeu vidéo et l'age des joueurs a changé depuis,

  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6005
De : Lyon

Hors ligne
Posté le: 2009-01-19 17:27
Citation :

Le 2009-01-19 10:00, Rudolf-der-Erste a écrit:
MTF, en fait on ne peut carrément pas accéder au temple de la forêt d'OOT sans le grappin. En effet, dans le bosquet sacré, l'escalier menant au temple est détruit, donc la seule façon d'y accéder est de planter le grappin sur la branche au-dessus de l'entrée.


C'est précisément là où je voulais en venir, même si je me suis relativement mal exprimé

Dans Zelda III, le passage obligé par le monde des ténèbres avant de faire la Tour d'Héra nous montre la transformation en lapin, et donc la nécessité de trouver la Perle de Lune dans le troisième donjon, appuyé par une pierre de télépathie. Sans cela, le joueur pourrait vaincre Aganhim sans la récupérer, se retrouver en lapin dans le monde des ténèbres, et ne savoir que faire.

Dans OoT, c'est Sheik qui nous avertit de la princesse du grapin nécessaire pour faire le premier temple... c'est un peu artificiel, je trouve. L'on aurait pu avoir, par exemple, une quête obligatoire avec Igor quand on était jeune, où il nous montrait le grappin ou quelque chose du genre, pour que l'on s'en souvienne par la suite.

Bref, c'est du détail. Je persiste à préférer Zelda III malgré tout, et à le placer sur un piédestal, comme le disait Milcham dans son dernier post. Il a un je-ne-sais-quoi qui continue de m'intriguer et de me plaire. Comme toutes les histoires de cœur, je pense que je ne peux pas donner plus d'explications... je pourrai dire, comme Montaigne pour La Boétie, "parce que c'était lui, parce que c'était moi"

  Voir le site web de MTF
Pierre
Pixel monstrueux


Inscrit : Apr 01, 2002
Messages : 2842
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2009-01-20 10:19
Citation :
J'attends toujours le Zelda 3D qui m'immergera encore davantage que cette expérience magique d'OoT, en me permettant de réaliser l'un des rêves les plus connus de Miyamoto : la balade dans l'inconnu menant à des découvertes inattendues et magiques.


Pour moi, la séquence grotte + forêt du début de Twilight Princess est ce qui s'approche le plus de cet "idéal miyamotien" ^^ Et c'est dû à un choix de design simple mais d'un impact énorme : l'obscurité est vraiment obscure, ce n'est pas une fausse nuit comme dans la plupart des jeux vidéo, et pour évoluer dans la grotte Link doit absolument allumer sa torche pour éclairer faiblement son chemin jusqu'à une forêt assez vaste (en tout cas davantage que celles des autres Zelda 3D) et très belle. Le résultat : une sensation d'inconnu et de découverte aussi enveloppante que les ténèbres qui entourent Link. Dommage que l'idée ne soit pas reprise par la suite du jeu.

Sinon, j'adore la forêt du début de Wind Waker, le léger vent sur les herbes, la lumière, les couleurs... C'est un de mes lieux préférés, tous Zelda confondus.

A link to the past fut mon premier Zelda, je l'avais fait à sa sortie, et encore maintenant c'est mon préféré avec Majora. Ce jeu est un diamant. Chaque objet peut être utilisé logiquement dans des circonstances variées, les deux mondes parallèles superposés constituent un puzzle géant, la structure des lieux est intelligente (zones joliment imbriquées, énigmes retorses sur plusieurs étages, déviations qui accroissent le sentiment de gigantisme…), les détails abondent...

C'est un truc anodin mais je suis assez fan des gardes sensibles aux bruits : souvent, je les attirais dans des pièges en attirant leur attention en tapant les arbres ^^ Et puis faire tomber les gardes dans le vide avec un coup d'épée bien placé, quel pied...

  Voir le site web de Pierre
Pierre
Pixel monstrueux


Inscrit : Apr 01, 2002
Messages : 2842
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2009-01-20 10:25
Ha sinon, au sujet de la comparaison Ocarina of time / A link to the past, ça me rappelle un vieil article, qui rejoint sur de nombreux points la position de Rudolf... ^^

  Voir le site web de Pierre
Vakoran
Pixel imposant

Score au grosquiz
0004428 pts.

Joue à Mario Maker 2, Cadence of Hyrule (Switch)

Inscrit : Apr 23, 2008
Messages : 769
De : Pertuis

Hors ligne
Posté le: 2009-01-20 13:12
Citation :

Le 2009-01-20 10:25, Pierre a écrit:
Ha sinon, au sujet de la comparaison Ocarina of time / A link to the past, ça me rappelle un vieil article, qui rejoint sur de nombreux points la position de Rudolf... ^^


Oulà, il y va quand même très fort, ce M. Briquet ! Même si je le rejoins sur certains points, notamment la plaine inutile qui tue l'une des grosses qualités de la série avant OoT : le fait qu'on aie toujours quelque chose à faire où qu'on soit, grâce à des lieux moins vastes et davantage "remplis". Et puis les "trous" qui remplacent les grottes, ça détruit aussi une grosse partie de l'immersion, surtout quand leur contenu est à 90% toujours le même...

Mais pour le reste, notamment les combats, je ne suis pas du tout d'accord avec lui. La visée Z, c'est quand même, à mon avis, une excellente invention parfaitement adaptée à un modèle de jeu en 3D.

Par ailleurs, je suis de ton avis pour la grotte suivie de la forêt dans TP, Pierre, mais c'est un des rares moments, alors que dans ALTTP, j'ai ressenti ce genre de chose tout au long du jeu. Après, c'est certain que c'est purement subjectif, et j'admets que des progrès ont été faits dans TP (que je préfère à OoT d'ailleurs), qui s'approche doucement de ce que je souhaite. Mais il faudrait encore que les lieux ne soient pas aussi tranchés et qu'ils ne soient pas séparés par de petits couloirs toujours identiques. On y arrivera j'espère, mais ça demandera encore pas mal de progrès techniques, je pense. Le rêve étant d'arriver un jour à un univers qui semble totalement "uni", à mon sens : sans temps de chargement, sans écran noir de passage entre l'extérieur et l'intérieur d'un donjon, avec du mouvement, de la vie, bref, un monde d'Hyrule qui vit indépendamment du joueur. Un peu comme le faisait Majora, d'ailleurs, et je réalise en écrivant ceci que c'est sans doute l'une des raisons qui en fait mon Zelda 3D préféré.

Quant aux combats... Je comprends ton point de vue, Rudolf, mais décidément, je les trouve plus intéressants dans ALTTP (merci à Pierre pour ses exemples très pertinents à ce niveau) que ceux du tout premier Zelda. Mais des goûts et des couleurs, hein...

  Voir le site web de Vakoran
yedo
Pixel de bonne taille


Score au grosquiz
1033525 pts.

Joue à Super Mario Maker 2, Beyond Two Souls

Inscrit : Mar 25, 2007
Messages : 459

Hors ligne
Posté le: 2009-01-20 13:35
Citation :

Le 2009-01-20 13:12, Vakoran a écrit:
Oulà, il y va quand même très fort, ce M. Briquet ! Même si je le rejoins sur certains points, notamment la plaine inutile qui tue l'une des grosses qualités de la série avant OoT : le fait qu'on aie toujours quelque chose à faire où qu'on soit, grâce à des lieux moins vastes et davantage "remplis". Et puis les "trous" qui remplacent les grottes, ça détruit aussi une grosse partie de l'immersion, surtout quand leur contenu est à 90% toujours le même...

Je ne trouve pas que cela soit moins vrai pour les Zelda post ALTTP. D'ailleurs, j'ai fait ALTTP l'an dernier et j'ai trouvé finalement qu'il n'y avait pas grand chose à explorer. Je n'ai pas vraiment perdu mon temps dans la plaine d'Hyrule. Je trouve que dans OOT il y avait plus de choses à faire et j'ai passé beaucoup de temps à divaguer pour découvrir un tas de choses (les esprits, les trous à découvrir, les skulltulas, le marathonien, la cabane du pêcheur, sans parler des quêtes comme celle de l'épée Biggoron... : j'ai toujours, en tout cas souvent, eu l'impression d'avoir quelque chose à faire). Dans TP, c'est un peu le moins cas car la plaine d'Hyrule me semble plus morte, de même que les villages. Mais je pense qu'il faut aussi prendre en compte le temps qu'on a accordé à ces jeux, l'époque et la façon dont on les a abordés. J'ai découvert OOT à l'époque de sa sortie et j'étais fasciné par son univers, du coup j'ai poussé l'exploration assez loin. Tandis que j'ai découvert ALTTP et TP l'an dernier, et aujourd'hui, j'ai beaucoup moins de patience pour m'investir à long terme dans l'exploration d'un univers. Je prends le plaisir là où il se trouve, et si les quêtes ou tous les petits secrets ne m'intéressent pas, je passe sans remords...

  Voir le site web de yedo

Index du Forum » » Jeux » » Zelda: A Link To The Past

110 messages • page
123456




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)