les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Jeux » » Zelda 2: The Adventure of Link - comment le trouvez-vous ?
55 messages • page
123
Auteur Zelda 2: The Adventure of Link - comment le trouvez-vous ?
Erhynn Megid
Pixel intergalactique


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13045
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2007-12-22 14:41
Moi j'étais gamin quand j'avais Zelda 2 sur Nes . Je devais avoir 9/10 ans maximum. De plus, j'avais déjà fini Zelda Link's Awakening, A Link To The Past et Legend of Zelda auparavant. Quand j'ai découvert Zelda 2, ce fut un choc : "mais c'est quoi ce Zelda ?!".
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


Thanatos
Pixel de bonne taille



Inscrit : Apr 10, 2006
Messages : 202

Hors ligne
Posté le: 2007-12-24 10:25
Pas si dur... moi aussi j'y ai joué "sur le tard" (il y a deux ans) et justement, je l'ai trouvé facile jusqu'à la dernière ligne droite... ou j'ai laissé tomber. Pour deux raisons : la difficulté qui augmente d'un pouce (arg le souterrain en allant au dernier chateau !!!) et aussi le fait que j'y passait mes journées.

Courage Rudolph !

Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2007-12-26 00:17
Ouahou! Ah effectivement le Grand Palais est chaud bouillant!

Bon, je n'ai pas trouvé le chemin menant jusqu'au palais si dur que ça. J'y suis arrivé du premier coup sans faire game over alors qu'il ne me restait qu'une seule vie, et encore en ayant perdu bêtement une vie à un moment donné en me faisant pousser dans la lave par un ennemi. Il suffit juste d'utiliser le sort jump qui est primordial pour se débarrasser "facilement" des yeux volants (de préférence avant de sauter de plate-forme en plate-forme pour ne pas tomber dans la lave). Le bouclier est utile aussi. Je me suis même servi de Fire pour tuer en moins de coups qu'à l'épée les espèces d'hommes reptiles armés d'une hache quand je n'avais pas d'autre choix que de les combattre (plafond trop bas). Après, quand il n'y avait pas de lave, j'ai pris mes jambes à mon cou et fui tous les combats (avec un bouclier quand même).

Alors, je suis arrivé au Grand Palais. Tout de suite j'ai adoré son thème musical qui est une variante du thème des temples. J'aime cette musique comme toutes les musiques du jeu d'ailleurs. Ses sonorités plus aigües nous montrent bien qu'on approche de la fin, ça donne une chouette ambiance.
Le palais en lui-même a l'air... pas facile! ^^
C'est labyrinthique à souhait, il y a plusieurs chemins à choisir, et je me doute qu'il n'y en a qu'un seul qui mène au boss final (et en plus on me donne de faux espoirs quand j'aperçois des drapeaux comme si j'arrivais dans la salle du boss, les saligauds! ^^). Allez, un coup j'emprunte un chemin, je marche un bon moment en en prenant plein la gueule avec les ennemis dangereux qui rôdent autour, et... argh, cul-de-sac! Boum, je perds toutes mes vies, faut que je recommence et que je choisisse un autre chemin. Argh, encore un cul-de-sac, faut trouver un autre chemin. Oh non, game over!

Oh, et puis les ennemis sont horribles. Déjà les ennemis normaux qu'on trouvait déjà dans d'autres palais (plantes carnivores, poissons squelettiques...) sont plus résistants et certains crachent des boules de feu (qu'on ne peut pas parer avec le bouclier). Mais alors il y a de nouveaux ennemis pas sympas du tout. Des oiseaux enflammés qui nous crachent des boules de flamme. Plutôt que de les affonter, je cherche le bon moment pour sauter par-dessus eux (avec Jump). Mais le pire, ce sont les nouveaux chevaliers qui ressemblent à des oiseaux: l'horreur! Comme les chevaliers bleus d'avant ils nous jettent des espèces de lances, mais cette fois ils sont agiles, ils sautent. Quand on veut les éviter, on tombe parfois sur un mur de bloc, et là ça nous oblige à les affronter (ou alors on détruit les blocs pour fuir quitte à recevoir des coups). Et quand on essaie d'utiliser le sort Spell pour les transformer en ennemis plus faibles, évidemment ça ne marche pas!

Putain, je sens que je vais en chier!
A cette époque au moins ils savaient faire un vrai donjon final. Je me plaignais des Zelda qui nous offraient un faux donjon final (simple couloir, ou bien carrefour dont chaque chemin n'est qu'une fade réplique d'un ancien donjon), mais alors là je suis servi avec un vrai donjon final bien dur, bien labyrinthique, et tout, et tout! Je pense que ça va être d'une difficulté jubilatoire!

Sinon ils sont "sympas" car quand on fait game over, l'option Continue nous fait redémarrer à l'entrée du Grand Palais avec nos trois vies. Ils ont quand même fait une concession sur la difficulté.
Par contre, quand j'ai fait save comme je l'ai fait (j'ai la flemme de continuer ce soir), on redémarre au tout début du jeu comme d'hab: "gniark! gniark!" crois-je entendre les développeurs. Pas grave, je referai le chemin jusque-là: ça n'a pas été aussi dur que ce que j'avais pu lire. Après, il va falloir que je me fasse tous les chemins jusqu'à trouver le bon, et ensuite affronter les boss dont je me doute qu'il va me falloir pas mal de tentatives pour les battre. Je sens que ça va être un final anthologique!

Je l'adore ce jeu!

  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Aedemphia

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 7538
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2007-12-26 01:58
A noter que les palais sont bien plus beaux dans les versions occidentales car en jap, ils sont TOUS (sauf peut-etre le dernier, je ne m'en souviens plus trop) blancs, comme le 1er du jeu...
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
Erhynn Megid
Pixel intergalactique


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13045
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2007-12-26 08:47
Miam, le dernier palais est un véritable casse tête.

Tiens une astuce majeure pour sauvegarder sans avoir à se suicider :
Met Pause avec le pad 1 (menu des sorts si ma mémoire est bonne), puis avec le pad 2, appuie sur Haut et A.

Attention toutefois, fais ça quand tu vas arrêter de jouer, sinon ben... tu n'as guère d'autre choix que Continue, Save ou Quit. Ca marche aussi pour Zelda 1 !
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2007-12-26 11:46
Ca y est, j'ai vu Thunderbird!
Bon, il a fallu du temps pour que je trouve le bon chemin avec tous ces parcours possibles qui menaient à un cul-de-sac. Résultat, je me suis carrément muni d'un feuille et d'un crayon et j'ai dessiné un plan rudimentaire en mettant des flèches m'indiquant si à un embranchement je dois prendre à droite, à gauche ou bien en bas. J'ai fait des annotations en précisant si un chemin mène à un cul-de-sac.

A un moment donné, c'était horrible: j'avais fait tous les chemins, et je tombe sur un carrefour avec plusieurs routes possibles menant chacune à un cul-de-sac. Je me disais "c'est pas possible, je les ai tous fait". Mais il y avait un truc bizarre dans ce carrefour. En effet, on y trouvait une fée qui nous redonne toute notre énergie, et une vie supplémentaire. A ce moment-là, je me suis dit qu'ils n'ont pas placé cette fée et cette vie sans raison: je ne devais pas être si loin du boss pour qu'ils me fassent ces cadeaux. Et effectivement, il y avait un "chemin" caché: ah les sadiques!
C'est une preuve supplémentaire de l'intelligence du game design (après le coup du faux mur effectivement).

Sinon, j'ai réussi à trouver le point faible des chevaliers sauteurs. Je trouvais qu'ils aimaient un peu trop sauter. Ils sautaient même suffisamment haut pour que je puisse passer sous eux et leur donner un coup d'épée vers le haut. Donc je reste sur place à distance et je pare leurs lancers de couteaux. Ils sautent vers moi, et je leur donne un coup d'épée vers le haut quand ils sont au-dessus de moi. Bon, ça reste délicat quand même car il faut trouver le bon moment pour leur donner ce coup sans se faire avoir, mais grâce à cette méthode ça allait beaucoup mieux.
Quant aux oiseaux enflammés, il faut surveiller le rythme de leurs attaques et sauter par-dessus eux au bon moment avec le coup d'épée vers le bas.
Franchement, les coups d'épée vers le haut et vers le bas, c'est une idée absolument géniale: sans ça, le jeu n'aurait plus du tout la même saveur. Vraiment le détail qui fait toute la différence entre un bon jeu et un grand jeu.

Donc j'ai vu le boss alors qu'il me restait deux vies. Après avoir trouvé le truc, il ne m'avait pas l'air si difficile à battre (même si j'ai fait une fois game over): faut juste faire attention à ses projectiles sachant qu'on ne perd pas de vie si on touche le boss.

Il est vraiment géant ce dernier palais (dans tous les sens du terme)!

Allez, j'y suis presque!

  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2007-12-26 16:39
Désolé pour le double post, mais je viens de terminer le jeu. A force j'ai fini par bien connaître le palais et les ennemis, si bien que sa difficulté a quelque peu flanché (je ne dis qu'il était facile hein). Le premier boss final était un peu délicat mais il est passé à la casserole après trois game over. Quant au vrai dernier boss, j'ai mis du temps à trouver une technique, mais finalement j'ai réussi à le battre en bougeant beaucoup, en sautant et en attaquant dès que j'atterris. Il était moins dur que Thunderbird en fait car ses coups nous font étonnamment peu de dégâts et on peut se soigner deux fois et utiliser le bouclier si notre jauge d'énergie est à bloc. Ils ont été sympas d'avoir fait en sorte que Thunderbird ne revienne pas une fois qu'on l'a tué: on choisit Continue si on fait game over, et on n'aura que le dernier boss à tuer après avoir refait le chemin.

Bah franchement je n'ai rien à lui reprocher. C'est un chef-d'oeuvre de la même trempe que Majora's Mask . Le final est anthologique avec le chemin menant au Grand Palais, le palais en lui-même gigantesque (avec une musique superbe), les derniers boss (le premier a un côté Quetzalcoatl, c'est marrant) et la fin avec son côté conte de fée (le chevalier qui réveille la princesse). La musique du générique final est excellente aussi, dans une veine héroïque. D'ailleurs toutes les musiques sont réussies, sans exception.
J'ai remarqué qu'il y a une sorte de New Game + qui nous fait recommencer une partie avec toutes nos magies et notre niveau qu'on avait à la fin de la partie, mais sans les conteneurs de magie et de coeurs (on recommence avec quatre unités pour la magie et l'énergie). Je suppose que ça doit bien faciliter la tâche puisqu'on peut utiliser tous ces avantages dans les endroits qui nous avaient posé problème au début.

Ce qui est rigolo, c'est que je devais me sentir fan du jeu avant même d'y jouer: peut-être ai-je été conditionné par le dossier de jv.com et leurs trois vidéos présentées par une vraie fan qui en parlait avec un enthousiasme communicatif.
Il va falloir maintenant que je me fasse le tout premier épisode et le volet SNES. Il y a aussi Link's Awakening auquel je jouerai bien un jour. Je ne suis pas sûr que je vais les aimer autant que Zelda 2, mais on verra.
En tout cas, même si cet épisode n'est pas le plus populaire, il a laissé bien plus de traces qu'on pourrait le croire: les villages, la jauge de magie, les combats techniques qui préfigurent la plus grande place qu'ils vont avoir dans les volets 3D par rapport aux volets 2D. Les noms des villages qui ont été repris pour désigner les sages d'Ocarina of Time : Rauru, Nabooru, Ruto, Saria, etc. Un des Zelda 3D a même repris le concept d'un des dernier boss de Zelda 2. La musique des palais a été remixée dans SSBM, et on va retrouver le thème du Grand Palais mélangé avec la musique des palais normaux dans SSBB. Sans parler du symbole de la Triforce qui apparaît sur la main des élus dès cet épisode. Il faut croire que ce jeu n'a pas été renié par ses créateurs pour qu'ils aient repris toutes ces caractéristiques.


Sinon, pour revenir à ce qu'a dit LVD, il y a effectivement des différences entre la version japonaise et les versions occidentales. J'ai trouvé une vidéo (attention, c'est bourré de spoil pour ceux qui n'y ont pas joué):



Il y a quand même pas mal de différences. Effectivement, tous les palais sont blancs à l'exception du dernier dans la version japonaise. Certaines musiques sont différentes également, et il y a des différences sur les boss entre les deux versions. Mais le pire, ce sont les sons: ils sont horribles dans la version japonaise. Le combat contre l'hydre est même carrément insupportables à cause de ça! On dirait que ce point a été bien amélioré dans les versions occidentales.

  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
BlaZe
Pixel visible mais rikiki



Inscrit : Aug 31, 2007
Messages : 63
De : seine-et-marne

Hors ligne
Posté le: 2007-12-26 21:19
Ils sont peut-être horribles les sons dans la version japonaise, mais ils avaient un son de meilleur qualité avec le support du Famicom Disk par rapport à nous, occidentaux.

Thanatos
Pixel de bonne taille



Inscrit : Apr 10, 2006
Messages : 202

Hors ligne
Posté le: 2007-12-26 23:53
Félicitation ! Tu est arrivé là ou j'ai échoué : finir ce satané jeu. Mais tu as raison, c'est un chef d'œuvre... au niveau gameplay à l'époque c'était révolutionnaire. Pour moi Zelda 1 a inventé le A-RPG, et zelda II un "truc" à mis chemin entre le A-RPG et le RPG, qui aurait mérité d'être creusé dans la suite de la série...
Concernant la difficulté, il est quand même pas facile : tu est simplement un bon joueur, complètement acharné (l'histoire des griffonnages pour finir le dernier château, ça sent la passion. Ça me rappel le premier Metroid, en moins pire) ce qui facilite évidement les choses.

Ceci dit, pour moi le 1 est encore plus difficile : on est complètement paumé, sans aucune indication, et voila, seul contre tous. Des passages secret partout, un monde ou on peu se balader pratiquement librement (d'où la question "euh par où je commence ???"), complètement hostile qui plus est. Mais quel pied ! Quand on avance on se sent devenir puissant, on commence à maîtriser tout ça et on devient acharné a trouver cette Triforce. Sans compter la seconde quête, disponible quand on finit le jeu : les donjons on tous changé de place et la difficulté est multiplié par deux. Pour information, j'ai mis un an (en y jouant vraiment régulièrement) pour trouver le sixième donjon... j'étais jeune mais quand même.

Donc je te le conseil fortement.

LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Aedemphia

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 7538
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2007-12-27 01:37
Citation :

Le 2007-12-26 23:53, Thanatos a écrit:
Ceci dit, pour moi le 1 est encore plus difficile : on est complètement paumé, sans aucune indication, et voila, seul contre tous. Des passages secret partout, un monde ou on peu se balader pratiquement librement (d'où la question "euh par où je commence ???"), complètement hostile qui plus est.


Ca se discute... Certes, du point de vue "ou je dois aller?", le 2 est bien plus dirigiste. Mais les phases d'action sont plus dures, sans compter que parfois on peut tomber dans le vide, ce qui est impossible dans le 1er. Et on recupere souvent des fees ou des coeurs pour se remettre de la vie. Sorti des donjons (et encore, les 2-3 premiers ca va), Zelda 1 est bien plus "ballade de sante" que le 2 je trouve.
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
Thanatos
Pixel de bonne taille



Inscrit : Apr 10, 2006
Messages : 202

Hors ligne
Posté le: 2007-12-27 11:33
Il est vrai qu'au niveau des combats, Zelda 1 est beaucoup moins soutenu et moins dur aussi... je n'ai pas ressenti l'angoisse des phases d'action que j'ai ressenti dans Zelda II. Jouer entre l'épée et le bouclier et essayer de trouver la faille de l'adversaire est parfois difficile (mais vraiment prenant).

De plus, Zelda I à des combats beaucoup plus répétitif : la plupart du temps (surtout au début) il suffit de donner des coups d'épée. C'est tout.
Mais là ou Zelda II gagne au niveau de l'action, il perd tous le côté exploration : le jeu est très linéaire je trouve.

Le vrai intérêt de Zelda I (et ce qui a été plus ou moins gardé tous le long de la série) c'est bel et bien l'exploration. Et je trouve un jeu beaucoup plus difficile quand on ne sait pas quoi faire et que l'on sait pertinemment qu'il n'y a même pas un petit indice pour nous aider (ce qui n'est cependant pas tous le temps le cas mais presque), contrairement au 2 où il n'y a "que" les techniques de combat à assimiler et la jouabilité a maîtriser sur le bout des doigts.

En passant, j'ai plus souvent abandonné des jeux parce que j'étais complètement bloqué et que je ne savais plus quoi faire que devant une réel difficulté défini dans un monstre ou un passage tordu.

Robert_Landolt
Pixel visible mais rikiki


Inscrit : Jul 19, 2006
Messages : 74

Hors ligne
Posté le: 2007-12-27 15:13
Je viens de commencer Zelda 2, et effectivement je confirme : la difficulté vient plus - pour l'instant - du côté action que des énigmes. Ce qui est rare pour un Zelda.
Dès le premier donjon, on sent combien il va être difficile de rester en vie : les ennemis vont vite, ils sont vicieux (les chevaliers ! les blobs qui vous sautent dessus !) et puis le père Link il a une minuscule épée, qui a une portée de 1 pixel... On a donc un certain inconfort dans les combats, mais quelque part ça motive aussi. Par contre il ne faudrait pas tomber dans l'excès, ce qui semble être le cas vers la fin du jeu !
Donc voilà c'est vraiment un Zelda à part, mais qui a un certain charme. Toutefois je doute qu'il supplante le 1 dans mon coeur (nostalgie oblige).

perfectdams
Pixel visible mais rikiki



Inscrit : Dec 24, 2003
Messages : 56
De : Saint Ismier (grenoble)

Hors ligne
Posté le: 2007-12-27 16:59
J'adore Zelda et Zelda 2 est le premier jeu que j'ai sur ma première console (la nes donc). Pourtant, après avoir fini la plupart des autres Zelda, il reste pour moi le moins bon. Je reste fan et j'ai adoré ce jeu et particulièrement le côté "village" qui n'était pas présent dans le 1. Par contre, le côté ballade sur la carte avec des combats de la sorte ne me plait pas trop. Ca reste une super expérience à l'époque et un jeu que j'ai refait avec grand plaisir cette année.
Ce jeu est sûrement le moins aimé de la bande. Preuve en est sur ce topic http://www.grospixels.com/phpBB/viewtopic.php?topic=12184&forum=1&0 et d'autres d'auto-promos. D'habitude quand je poste une soluce (environ une fois par an), j'ai des tas de réponses mais là, juste un forum dans les 5 où j'ai posté a réagi.
Quoi qu'il en soit, c'est un Zelda à part mais sûrement pas un Zelda raté, il est dans un genre que j'adore sur Nes (faxanadu, castlevania 2, battle of olympus) et c'est une réussite du genre.

  Voir le site web de perfectdams
Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2007-12-27 17:04
T'en fais pas: moi aussi j'ai un peu ramé pour le premier temple.

Le premier contact est rude car on prend connaissance des différents types d'ennemis: les blobs, les chevaliers, les lanceurs de marteau, les lanceurs de boomerang, les poissons squelettiques qui nous tirent des projectiles parables au bouclier (et qui posent problème quand on traverse un pont), etc. Et comme tu dis, l'épée de Link n'a pas une grande portée.
Mais après on s'améliore, on commence à assimiler les techniques pour battre ces ennemis. Ensuite, la jouabilité évolue et s'améliore au fur et à mesure que Link gagne des magies et des compétences. Plus on avance, plus on se rend compte qu'il y a diverses manières d'aborder le situations: à nous de choisir la meilleure pour ne pas perdre trop d'énergie. Et l'intérêt du jeu grimpe en flèche quand on apprend le coup d'épée vers le bas.

Au fait, avant d'aller au premier temple, on peut ramasser un conteneur d'énergie quelque part sur la carte: ça donne un petit coup de pouce.

Pour moi, il y a deux pics de difficulté: après le temple 1 avec le marteau et le deuxième palais, et la fin du jeu avec le Grand Palais. Entre les deux, la difficulté augmente moins vite que la progression du joueur j'ai trouvé.

Pour la fin du jeu, c'est aussi une question de patience (bien explorer le dernier donjon) et de techniques à trouver pour surmonter les obstacles. Je n'ai pas l'impression d'avoir accompli des prouesses incroyables (dans la vidéo que j'ai montrée, je ne joue pas comme ça contre les boss sincèrement).

Et si on sent que les ennemis sont trop forts pour nous, il vaut mieux amasser de l'expérience et gagner quelques niveaux pour devenir plus fort et plus résistant: c'est utile après le premier palais. Il faut aussi exploiter les aires de repos où on peut regagner toute notre énergie: les village bien sûr, mais aussi les endroits cachés (genre les bosquets isolés paraissant suspects) sur la carte où on trouve une fée nous régénérant.

Edit: Oui, je connaissais ton topic, perfectdams. J'avais d'ailleurs failli le remonter avant de remonter celui-ci. Beau travail en tout cas. Mais je ne trouve pas ce Zelda si à part que ça. Pour preuve, j'ai touché un peu à Zelda 1 aujourd'hui, et ça m'a fait tout bizarre de ne pas retrouver ce système de vie, ni ces phases d'action élaborées de Zelda 2 qui est mon premier Zelda 2D depuis l'époque lointaine où j'avais joué à Zelda 3 et dont je ne me souviens plus de rien ou presque. En plus son scénario est la suite directe du tout premier Zelda, un souci chronologique qu'ils n'ont jamais renouvelé par la suite (à part peut-être pour Wind Waker et Phantom Hourglass ). Il est à part peut-être pour l'action privilégiée au détriment de l'exploration et des énigmes, mais vu ce qu'il a apporté à la série malgré tout, je trouve qu'il ressemble autant à un Zelda qu'à un autre. Ou alors il faudrait dire aussi que Link's Awakening est à part pour ses particularités, Majora's Mask également avec son système des trois jours et le monde qui n'est pas Hyrule, Wind Waker y compris à cause de l'océan. Autant dire que chaque épisode de Zelda est à part en somme, sauf les indécrottables Zelda 1, Zelda 3 et Ocarina of Time qui seraient les seuls vrais Zelda .



  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
Thanatos
Pixel de bonne taille



Inscrit : Apr 10, 2006
Messages : 202

Hors ligne
Posté le: 2008-01-03 00:17
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi Rudolph. Pour moi il y a deux grandes familles de Zelda : les Zelda 2D et 3D. Après, certains on beaucoup de point communs, et d'autre non.

Prenons un exemple : dans les zelda 2D, Zelda I et III (et tous les épisodes 2D des portables) vont ensemble : c'est le même système de combat, la même vu, le même gameplay finalement.

Evidement, celui du III à été amélioré (plus d'objets, un monde plus grand, des combats plus élaborés) mais on reste dans une vue du dessus ou on donne des coup d'épée à tous ce qui parait méchant en résolvant des énigmes de temps en temps. Dans le II, tous change ou presque dans le gameplay : vu de côté à la mario lors des combats (ce qui change tous), phases de pure plate forme, recherche sur la mini carte qui fonctionne très différemment de la "vue du dessus" de Zelda I ou III, nombreux villages à la Faxanadu, expérience (XP)...

Bref, pour moi dans la famille 2D de Zelda, le II est vraiment à part.

Il serait stupide de comparer des Zelda 2D est 3D, c'est pour cela que pour moi il y a deux grandes familles de Zelda. En ce qui concerne la 3D, le système de jeu est encore une fois différent dans Majora's Mask : la gestion du temps en fait un jeu vraiment à part, ainsi que le changement d'ambiance, beaucoup plus malsain, que je n'ai jamais retrouvé dans aucun autres Zelda. OOT et WindWaker on beaucoup plus de points communs entre eux (ambiance gentillet, même système de combat, même gameplay au fond) qu'avec Majora's Mask, ce qui lui a valu d'être "rejeté" à l'époque, tous comme Zelda II...

Tous ça pour dire que Zelda II aurait mérité une suite spirituel qui le face évolué au niveau du gameplay et ça aurait pu donner un jeu magistral. Que fait Shigeru ?

Simply Smackkk
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1036505 pts.

Inscrit : Mar 06, 2002
Messages : 2311

Hors ligne
Posté le: 2008-01-03 17:10
Merci Rudolph pour cette belle description d'un jeu que je ne connaissais que de réputation -elle n'est pas fameuse pour les fans-. Finalement, le seul tort de ce deuxième épisode ç'est d'être à part dans la série dans son système de jeu -alors qu'il y a bien continuité avec celle-ci dans les détails du jeu-.

Ce qui pourrait être intéréssant de se demander, ç'est pourquoi Nintendo a chercher à donner une nouvelle voie? Le premier avait conquis tout le monde à l'époque, ç'était assez risqué. Est-ce que Big N a tenté de capitaliser sur le succès de Super Mario Bros 1 et 2 au moins sur le visuel du jeu?


Par contre Thanatos, je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis que Majora's Mask s'est fait "rejeter" à l'époque. Toute la presse spé' l'avait comblé de louanges lors de sa sortie et tous ceux qui l'ont acheté ont été très enthousiastes -certains, tel votre serviteur , continuent même à le considérer comme le meilleur de la série-. MM ne s'est peut-être pas aussi bien vendu que OoT mais il est sorti à la fin de vie de la console.

  Voir le site web de Simply Smackkk
Thanatos
Pixel de bonne taille



Inscrit : Apr 10, 2006
Messages : 202

Hors ligne
Posté le: 2008-01-03 19:52
Citation :
Par contre Thanatos, je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis que Majora's Mask s'est fait "rejeter" à l'époque. Toute la presse spé' l'avait comblé de louanges lors de sa sortie et tous ceux qui l'ont acheté ont été très enthousiastes -certains, tel votre serviteur , continuent même à le considérer comme le meilleur de la série-. MM ne s'est peut-être pas aussi bien vendu que OoT mais il est sorti à la fin de vie de la console.


Vraiment ? A l'époque, je ne lisait pas la presse spécialisé console étant donné que je jouais plutôt sur PC. J'ai dit ça car tous les indécrottables de OoT est de Zelda en général m'en avait dit que du mal, que c'était pas un "vrai" Zelda est que OoT était cent fois meilleur. Et j'ai lu également que les fans de Zelda avait été déçu par cet opus.
Ils ont dû être déstabilisé par ce changement d'environnement, et surtout de ne plus avoir un jeu 100% Miyamoto. Ceci dit, je précise que j'adore également ce Zelda, même si, il est vrai, je le trouve un tantinet moins cohérent dans son univers que OoT.

En ce qui concerne le changement de gameplay entre Zelda I et II, cela vient à mon avis d'une chose très simple : Nintendo et surtout Miyamoto à toujours voulu innover dans le gameplay de ces jeux, et ne jamais se reposer sur ces acquis. Il suffit de regarder la série des Mario pour s'en apercevoir. Un tel comportement est pour moi très rare et louable.

Je ne pense pas qu'ils aient voulu profiter de la notoriété de Mario avec la vue de côté, car le gameplay n'a quand même au fond rien à voir avec notre plombier.
La jouabilité est plus raide, il ne suffit pas de sauter sur un ennemis pour le tuer (ce qui donne un jeu beaucoup plus lent), il y a de l'expérience... bref rien à voir avec un Mario. Et puis rien que de mettre Zelda sur un jeu et il se vendra, pas besoin d'un plombier pour cela, et même à l'époque.

Par contre, plus j'y repense et plus je trouve que Zelda II et Faxanadu se ressemble beaucoup. Même jouabilité, même vu, des côté RPG... Coïncidence ? En tout cas, Rudolph, si tu n'a jamais jouer à Faxanadu, je te le recommande vivement.

Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune


Score au grosquiz
0003990 pts.

Inscrit : Mar 05, 2006
Messages : 5185
De : Strasbourg

Hors ligne
Posté le: 2008-01-10 00:41
Citation :

Le 2008-01-03 00:17, Thanatos a écrit:
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi Rudolph. Pour moi il y a deux grandes familles de Zelda : les Zelda 2D et 3D. Après, certains on beaucoup de point communs, et d'autre non.

Prenons un exemple : dans les zelda 2D, Zelda I et III (et tous les épisodes 2D des portables) vont ensemble : c'est le même système de combat, la même vu, le même gameplay finalement.

Evidement, celui du III à été amélioré (plus d'objets, un monde plus grand, des combats plus élaborés) mais on reste dans une vue du dessus ou on donne des coup d'épée à tous ce qui parait méchant en résolvant des énigmes de temps en temps. Dans le II, tous change ou presque dans le gameplay : vu de côté à la mario lors des combats (ce qui change tous), phases de pure plate forme, recherche sur la mini carte qui fonctionne très différemment de la "vue du dessus" de Zelda I ou III, nombreux villages à la Faxanadu, expérience (XP)...

Bref, pour moi dans la famille 2D de Zelda, le II est vraiment à part.


Oui, je suis tout à fait d'accord pour dire que Zelda 2 est à part dans la famille des Zelda 2D. Mais en fait je considérais la série dans sa globalité. Je trouve justement que le système de combat préfigure ce que vont être les Zelda 3D sur ce plan-là. Ca commence dès Ocarina of Time qui donne une importance un peu plus grande aux combats par rapport aux volets 2D classiques. On retrouve entre autres nos bons vieux Stalfos munis d'une épée et d'un bouclier qui demandaient un peu de technique (trouver le moment où l'ennemi relâche sa défense pour le frapper). Au début je faisais game over contre eux dans le temple de la forêt car je les combattais n'importe comment (j'étais gosse aussi ^^). Ce jeu a même repris l'idée d'affronter l'ombre de Link qui imite la gestuelle du héros, comme dans Zelda 2. Dans Majora, il n'y a pas eu de gros changements. Mais à partir de Wind Waker, ça a évolué: Link est maintenant capable de nous sortir des techniques (le coup à revers, et aussi la manoeuvre qui consiste à sauter par-dessus un ennemi pour briser son casque). Il y avait d'ailleurs des passages assez fun comme l'armée de chevaliers à vaincre dans le château. Une sorte de donjon aux cent étages fait son apparition et on en retrouve un dans TP. Dans Twilight Princess (que je refais actuellement), ça a encore évolué dans ce sens-là. C'est maintenant un chevalier bizarre qui nous apprend des bottes, tout comme deux chevaliers nous apprenaient le coup d'épée vers le bas et vers le haut dans Zelda 2. On retrouve les techniques de Wind Waker, mais cette fois elles sont moins automatiques: on ne se contente plus d'appuyer sur un seul bouton pour faire un coup à revers ou un brise-casque. Je dirais d'ailleurs que c'est le Zelda 3D le plus fun pour les combats: les batailles normales contre des ennemis protégés par une armure, les batailles équestres (avec les différentes de Link descendant ou montant sur son cheval derrière ou de côté) bien plus fun que les batailles navales de WW (quasi-absentes), tous les passages où on combat des espèces d'orques dans leur forteresse (et un arc devenu bien plus important, surtout sur Wii). Enfin plus ça va, et plus l'aspect purement technique des combats s'étoffe dans les volets 3D. Manquerait plus qu'ils nous fasse une sorte de remake 3D de Zelda 2 en accordant une place primordiale aux combats, tout comme OOT avait des allures de remake de ALTTP. Mais il faudrait quand même qu'ils augmentent sensiblement la difficulté s'ils veulent suivre cette orientation (au moins rajouter un mode hard), mais je doute fortement qu'ils veuillent s'engager vers cette voie (je peux toujours rêver).

Bref, c'est pour ça que je dis que je ne trouve pas Zelda 2 si à part que ça dans la série si on la considère dans sa globalité. C'est surtout son aspect rpg qui n'a pas été repris. Et en ce qui concerne l'ambiance, Zelda 2 n'est pas le seul à en proposer une qui soit atypique (tout comme Majora's Mask ou Wind Waker ).

Sinon, j'avais déjà prévu de jouer à Faxanadu . Je pense essayer aussi Battle of Olympus dont j'ai lu qu'il a de fortes ressemblances avec Zelda 2.

Et pour l'accueil de Majora's Mask par la presse, je confirme qu'il a parfois reçu de meilleures notes qu'Ocarina of Time : je me souviens de certaines revues qui lui mettaient 19/20 (soit un point de plus qu'OOT la plupart du temps). Sur Internet, je me souviens que certains sites comme jv.com avaient mieux noté Majora's Mask .

  Voir le site web de Rudolf-der-Erste
Lyle
Camarade grospixelien



Inscrit : Mar 12, 2002
Messages : 3718

Hors ligne
Posté le: 2015-04-20 22:41
Je me suis enfin décidé à le faire ce deuxième épisode si controversé, après 2 ou 3 tentatives avortées il y a quelques années. Ayant décidé de terminer tous les épisodes canoniques (en excluant les épisodes CDI et les spin-off, donc), je me suis cette fois interdit de reculer devant sa difficulté agressive, et pour ne pas dire franchement impitoyable par moments. Je précise que je joue depuis le début sans avoir touché au moindre walkthrough ni utilisé le moindre savestate (je joue sur ému).

Je suis récemment arrivé au dernier donjon, dont l'accès est déjà en lui-même un défi. Je pense que Adventure of Link doit être, mais de très loin, l'épisode le plus difficile de la série, en tout cas dans sa partie action. Il y a un tel écart avec les autres épisodes que c'en est perturbant. A se demander comment ils ont osé sortir le jeu ainsi, même à une époque où les joueurs n'avaient pas peur de recommencer des dizaines de fois une même séquence. Je soupçonne d'ailleurs les concepteurs d'avoir ajouté le système de vies après coup, puisque le système paraît très étrange dans un jeu de ce type. Aujourd'hui, je suis pas sûr que beaucoup de joueurs auront la patience pour le faire dans les conditions d'origine. A côté, le premier épisode, pourtant lui-même bien plus difficile que tous les épisodes post 8-bits, me paraît maintenant être une promenade de santé (je parle de la première quête ceci dit, pas encore fait la seconde).

Malgré tout, j'apprécie vraiment beaucoup cet épisode. D'abord parce qu'il rappelle ce que doit être un vrai bon jeu d'action 2D inspiré de la philosophie arcade : on ne progresse qu'en atteignant un certain degré de maîtrise, à la fois des mouvements du perso et des patterns ennemis. Aujourd'hui, un jeu avec un système comme celui-là, utilisant abondamment des mécaniques de rpg, se vautrerait probablement dans le metroidvania pantouflard. Ici, non seulement le grinding est plafonné, mais il ne dispense en aucun cas le joueur de devoir persévérer. Que ce soit dans les combats aléatoires sur la map ou dans les donjons, il faut savoir exactement quoi faire avec chaque type d'ennemi pour pouvoir avancer. Aussi méchant soit-il, cet épisode a quelque chose de sain, vu avec des yeux d'aujourd'hui.

Je n'ai qu'un seul reproche à lui adresser : je me trouve actuellement dans une situation où il me manque un sort (peut-être deux ? J'arrive pas à évaluer par rapport à la taille de la fenêtre de sélection), un ou deux container de magie et peut-être un container d'énergie. Etant donné la difficulté à la fois du chemin vers le donjon final et le donjon lui-même (dans lequel je n'ai pas encore réussi à beaucoup progresser), ces upgrades me seront probablement très précieux. Il faut donc que je les cherche, sachant qu'ils peuvent être absolument partout dans le jeu. Je suis déjà passé à côté du sort du soin, que j'ai trouvé tard dans l'aventure.

Or, c'est là que le système de combat aléatoire se prête, je trouve, très mal à la recherche d'objet. Recherche qui, d'ordinaire, est un tel régal dans les Zelda, en particulier dans le premier épisode. Au stade où j'en suis, les combats ne présentent plus aucun intérêt (j'ai depuis longtemps atteint le plafond d'XP) mais il faut quand même que je me les farcissent en fouillant le moindre cm² d'overworld. Même en les fuyant, ça reste fastidieux. C'est dommage. Ils auraient vraiment dû donner au joueur, vers la fin de l'aventure, un objet permettant de faire fuir les ennemis sur la carte.

Pour le reste, c'est vraiment un excellent titre, formellement assez audacieux et qui a le même degré de finition que les meilleurs épisodes de la série. J'aimerais vraiment voir un jour un titre indie qui reprendrait exactement le même système en l'enrichissant. Il y aurait énormément de prolongements possibles. J'aime beaucoup, par exemple, le fait que le lieu d'un combat aléatoire change en fonction du moment où l'on entre en contact avec l'ennemi. On pourrait imaginer un overworld avec de vraies esquives d'ennemis (qui sont assez difficiles à réaliser dans Adventure of Link, vu la limite des 4 directions), à la façon d’un shoot'em up. On pourrait alors tenter d’emmener l'ennemi sur un terrain qui rendrait le combat plus simple / rapide, en utilisant des éléments de décors qui seraient clairement indiqués sur la carte, comme des montagnes ou des abris. On pourrait tout aussi bien se retrouver dans des conditions très défavorables, par exemple sur un site plein de gouffres.

J’aime aussi beaucoup le principe même du combat aléatoire “d’arcade”. Au sens strict du terme, bien sûr. Je sais bien qu’il existe de nombreux jeux d’A-RPG, mais tous ceux que j’ai eu l’occasion de voir jusqu’ici ne s’inspirent pas réellement des mécaniques d’arcade, dans le seul où il faut être vraiment agile, précis et réactif pour remporter le combat. A ce titre, le noyau du gameplay d’Adventure of Link est bel et bien l’action pure et dure, les mécaniques de RPG venant se greffer autour. N’étant pas un “vrai” RPG-iste, je préfererai toujours quand la balance penche de ce côté.

Si j’aime beaucoup ce principe, c’est aussi parce que celui-ci permet un séquençage complètement unique de l’action. Chaque combat aléatoire est une sorte de scénette rythmant la progression du joueur, et même temps, la succession de ces scénettes donnent à l’aventure un vrai rythme de jeu d’action.. Je dirais presque qu’un tel découpage rapproche potentiellement le concept d’un Wario Ware. Bien sûr dans AoL, il n’y a que deux configurations d’ennemis par environnement, mais on pourrait là encore en imaginer bien plus. L’apprentissage de chaque situation donnerait un gameplay d’arcade vraiment très riche, que les titres traditionnellement structurés par des niveaux / sous-niveaux ne pourraient offrir.

Bref, je ne comprends pas pourquoi Adventure of Link est resté un prototype. Dans le même style, je ne vois que Super Adventure II sur Snes (à priori moins riche, mais je l’ai seulement essayé) et Sebinjapan m’a dit qu’on trouvait d’obscurs titres un peu similaires sur de vieux PC japonais. Mais Il suffit de faire ne serait-ce que quelques minutes de brainstorming pour trouver quantité de développements qui auraient pu faire de cette formule un sous-genre de l’action / aventure. AoL emprunte juste ce qu’il faut du RPG pour améliorer son efficacité en tant que jeu d’action. Au point que je n’ai même pas relevé la quasi-absence de puzzles, eux qui m’ont toujours apparus tellement indispensables à la série, ou la relative linéarité de l’aventure (surtout comparé à l’épisode précédant).

Sans Adventure of Link, la série serait plus pauvre.

  Voir le site web de Lyle
Florent06
Gros pixel

Score au grosquiz
0001710 pts.

Joue à Demon's Souls, Doom PS3, Hotline Miami, Toy Story 3, Picross 2

Inscrit : Jun 06, 2013
Messages : 1791

Hors ligne
Posté le: 2015-04-21 21:27
Lyle : très sympa, ton post.
Zelda 2 sur NES a été mon tout premier Zelda, et celui-ci a failli me faire dégoûter de toute la série. A tel point que, quand l'annonce d'un Zelda 3 sur Super Nintendo est paru dans les magazines de l'époque, je devais être l'un des seuls au monde à m'en foutre totalement.

Il te manque quel sort ?
Je suppose que tu as du piquer des crises lors du passage des Montagnes de la Mort, l'un des nombreux passages du jeu qui m'avait bien traumatisé enfant à cause de sa difficulté. ^^

Sinon, je suis d'accord avec ton retour. C'est vrai qu'il est vraiment très arcade ce jeu.
J'ai fini par apprécier Zelda 2 en tous cas avec les années, même s'il m'en a fallu du temps.


Index du Forum » » Jeux » » Zelda 2: The Adventure of Link - comment le trouvez-vous ?

55 messages • page
123




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)