Forums de Grospixels
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Groblogs » » Groblog participatif : Les Jeux de la Bandai WonderSwan
118 messages • page
123456
Auteur Groblog participatif : Les Jeux de la Bandai WonderSwan
ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-05-30 10:44
cov

Nom: Final Lap Special
Genre : Course
Plateforme: WonderSwan Color
Développeur: Soft Machine

1 2

3 4

Date de sortie originelle: 15 novembre 2001
Éditeur (Région): Bandai (JP)
Autres plateformes : Aucune



 
----------------------------------


 
Final Lap Special a été développé par Soft Machine pour le compte de Namco, responsable entre autres des adaptations de Pocket Fighter WonderSwan, Grand Master Famicom et Boogie Woogie Megadrive. C’est l’une des 2 seules déclinaison du hit de Namco sur console portable, aux côtés de Final Lap 2000… également sur WonderSwan !

Le jeu se découpe en 4 modes : Formula, GT, VS Mode et Extra Game. Formula vous donnera accès à la partie F1 du jeu, avec ses 2 championnats (Rookie et Master) ainsi que son Time Attack. Vous disposerez de 4 voitures aux caractéristiques différentes, et l'accès à la Master league vous demandera d'abord de terminer la Rookie league.

GT vous donnera accès à la partie courses de Grand Tourisme, avec son championnat, son Time attack et sa boutique. Vous commencez avec une voiture de la classe la plus basse (E) et devrez remporter des courses pour récolter des points. Ces points sont échangeables dans la boutique contre des voitures de classe supérieure (D, C, B, A, S et SS). Et une fois une nouvelle voiture débloquée, vous accédez à de nouvelles courses.

Ensuite, VS Mode vous permettra tout simplement d'affronter un ami en Formula ou GT. Enfin, Extra mode vous donnera accès à 3 mini-jeux : Le premier demande de faire la plus longue distance sans se prendre un rocher, le second de faire le plus de points en 45 secondes via des plots rapportant un nombre différent de points selon leur couleur (faites attention à éviter les plots rouge, ils font perdre des points !), le troisième demande de faire la plus longue distance sans sortir de la piste qui est d'une largeur réduite.

A noter que Final Lap Special a été pas mal amélioré depuis la version 2000 : On est passés à la couleur, il y a plus de modes de jeu, plus de voitures, une difficulté revue à la baisse, et il est même maintenant possible de faire pause en pleine course ! Malheureusement, il s'avère que la version Special a perdu une fonctionnalité fort sympathique : il n'est maintenant plus possible de créer son propre circuit...

Avis du déchu : Un pur régal à jouer, j'adore son mode GT, ses mini-jeux et sa maniabilité instinctive, délaissant pas mal pour le coup la partie Formula (ma préférence naturelle allant vers les véhicules "classiques" plus que vers les F1). Par contre, pour ceux souhaitant se le procurer, je vous souhaite bon courage : Il vous faudra d'abord le trouver (la plus grosse difficulté), et ensuite qu'il soit à un prix abordable (50 euros ou moins).

Comparaison Final Lap 2000 et Special : Aucun des 2 n'est réellement meilleur que l'autre, cela dépendra surtout de vos habitudes de conduite ainsi que de la difficulté souhaitée.

Final Lap 2000 permet de créer ses propres pistes, possède un championnat à la difficulté assez féroce dès la première course, et dispose d'une maniabilité ultra précise. Tellement précise que vous pourrez acquérir un timing du genre "je vais lâcher la direction à ce moment précis du virage et ma voiture filera droit dès l'entame de la ligne droite et du côté de la piste que je voulais". C'est très impressionnant une fois le pli pris, parfait pour les techniciens du pad.

Final Lap Special est en couleur, super varié, d'une difficulté plus abordable (mais pas pour autant permissive) dès les premiers tours de roue, et dispose d'une maniabilité plutôt réaliste. Réaliste dans le sens où vous corrigerez régulièrement vos trajectoires, y compris en ligne droite, la voiture ne se contentant pas d'aller tout droit au pixel près sur 500 mètres de distance. Parfait pour une conduite plus instinctive.


_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Zelda TOTK

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 8802
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2015-05-31 02:33
Citation :
Le 2015-05-30 10:44, ange_dechu_lucifer a écrit :
Comparaison Final Lap 2000 et Special : Aucun des 2 n'est réellement meilleur que l'autre, cela dépendra surtout de vos habitudes de conduite ainsi que de la difficulté souhaitée.


Le fait que l'un des deux soit en couleurs joue quand meme pas mal en sa faveur
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-06-04 11:01   [ Edité le: 2015-06-04 11:01 ]
Heeeee, faut les voir tourner, le N&B a son charme aussi (surtout sur SwanCrystal) ^^

Hop là, jeu suivant :

Cover

Nom: Flash Koibito Kun
Genre : Action/Réflexion
Plateforme: WonderSwan Color
Développeur: Tose Software

1 2

3 4



Date de sortie originelle: 28 décembre 2000
Éditeur (Région): Kappa Games (JP)
Autres plateformes : Aucun



 
----------------------------------


 
Flash Koibito Kun a été développé par Koto Laboratory, responsable entre autres de Gunpey, Buffers Evolution et Voice Fantasy.

Vous incarnez Koibito, petit ninja de l'amour chargé d'un unique devoir : Faire en sorte que les petits cœurs envoyés par votre personnage arrivent à bon port auprès de la personne du sexe opposé à l'autre bout de l'écran. Le sexe de votre personnage sera prédéterminé par les informations que vous aurez précisées dans le menu interne de la console.

Entre ces 2 personnages est constitué un chemin parsemé de trous : C'est à ces endroits précis que Koibito agira. Chaque trou est affilié à une direction du pad, et vous devrez faire en sorte de ne pas littéralement laisser tomber les cœurs en vous transformant en pont de l'amour. Car s'il vous arrive de laisser tomber plus de 5 coeurs, c'est le game over assuré, zlors faites attention !

Le coeur du gameplay est représenté par votre capacité à retenir ces cœurs : plus vous les retenez, plus leur chaine, synonyme de gros score bonus, sera longue. Mais ils deviendront également plus difficiles à mener à bon port, à vous de trouver le juste milieu.

Et ne croyez pas que le jeu va consister uniquement à regarder des cœurs avancer de manière linéaire et à placer Koibito de temps en temps au bon endroit : Les stages avançant, vous verrez apparaitre des obstructions visuelles (tels que les panneaux publicitaires dans les niveaux citadins) ainsi que de nombreux téléporteurs, tous présents afin de vous rendre la tâche plus difficile.

Enfin, une mystérieuse personne au masque de renard apparaitra durant les stages : de temps en temps il vous aidera en vous accordant des bonus très utiles (couvrir tous les trous simultanément, remettre à zéro le nombre de coeurs perdus, etc), mais il lui arrivera également d'essayer de vous nuire, comme en rendant les cœurs plus difficilement perceptibles !

C'est uniquement après avoir terminé le mode histoire que vous débloquerez tous les autres modes de jeu : Mission et Endless (deux modes de jeu 1 joueur pour continuer votre expérience), Versus (2 joueurs via cable link) et Records (vous permettant de consulter les meilleurs scores et temps).

Avis du déchu : Un excellent petit jeu d'Action/Réflexion qui, sous son air de scénario gnangnan, se révèle dévastateur côté scoring !
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
nicko
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0004797 pts.

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 7541

Hors ligne
Posté le: 2015-06-04 11:12
Est-ce que les jeux N&B sont colorisés quand on les mets dans une Wonder Color, comme avec la Gameboy ?

ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-06-04 11:16   [ Edité le: 2015-06-04 14:34 ]
Nope, ils restent N&B. ^^

Il y a toutefois un cas particulier avec Hataraku Chocobo : C'est un jeu Color compatible Classic qui a un packaging WonderSwan Classic.

au passage, il existe une vingtaine de jeux Color compatibles WonderSwan Classic.
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-06-05 11:41
Cover

Nom: Front Mission
Genre : T-RPG
Plateforme: WonderSwan Color
Développeur: SquareSoft

1 2

3 4



Date de sortie originelle: 12 juillet 2002
Éditeur (Région): SquareSoft (JP)
Autres plateformes : Snes, PS1, DS



 
----------------------------------


 
Front Mission a été développé par SquareSoft, responsable entre autres des séries Final Fantasy, Seiken Densetsu et SaGa.

Se déroulant en 2090, l'histoire de Front Mission débute sur l'ile Huffman, où une unité de reconnaissance de l'OCU (Oceania Cooperative Union) menée par le capitaine Royd Clive est envoyée pour une mission de reconnaissance sur le site d'une usine d'armement de l'USN (United States of the New Continent). Cette mission se solde par un tournant dramatique : la destruction de l'usine par l'officier Driscoll de l'USN. L'incident Larcus, comme il se fait appeler, sonne la rupture des relations diplomatiques entre l'OCU et l'USN. Vous suivez les aventures de Royd devant faire la lumière sur cet acte odieux.

Dans Front Mission, les unités sont des méchas nommés Wanzers, dérivé de l'allemand Wanderpanzer, ou tank marchant. Les Wanzers diffèrent des unités mécaniques classiques par leur disposition en 4 modules : corps (viabilité du Wanzer), bras gauche, bras droit (essentiellement les armes) et jambes (mouvement et esquive). Chacun de ces modules dispose d'une barre de vie : avoir les jambes ou les bras détruits ne fait que baisser les capacités du Wanzer alors que la destruction du corps est considéré comme une destruction d'unité.

Côté customisation, en plus de ces 4 modules, vous pourrez ajouter à vos Wanzers diverses IA (précision), systèmes auxiliaires (capacités uniques tel que le port de munition ou augmenter la puissance du Wanzer), armes et puces. Vous aurez d'ailleurs l'entier contrôle sur cette customisation tant que le poids limite n'est pas atteint.

Concernant les armes, elles sont de 4 types : Mêlée (dégâts de corps), courte distance (dégâts tous modules), longue distance (parfaites pour éviter les contre-attaques) et support (tirs indirects à munitions très limitées et impossibles à contre-attaquer).

A noter que l'intégralité des menus du jeu (y compris la customisation) sont en anglais : Seul le scénario est écrit en japonais.

Avis du déchu : Excellent T-RPG de Squaresoft, qui plus est ultra jouable grâce à ses menus en anglais. La notice n'est d'ailleurs principalement qu'une traduction de l'anglais vers le japonais.
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-06-06 11:48
cov

Nom: Ganso Jajamaru-kun
Genre : Action/Platformer
Plateforme: WonderSwan
Développeur: Tose Software

1 2

3 4

Date de sortie originelle: 15 avril 1999
Éditeur (Région): Jaleco (JP)
Autres plateformes : Famicom, MSX



 
----------------------------------


 
Ganso Jajamaru-kun a été développé par Tose Software, responsable entre autres des séries Legend of Stafy et Dragon Quest Monsters.

Vous incarnez Jajamaru, ninja, devant libérer sa bien-aimée la princesse Sakura des griffes du seigneur des pirates, Namazu Dayuu. Ce sadique jovial dispose d'une armée de créatures tirées du folklore japonais pour vous empêcher de retrouver votre princesse : le laisserez-vous faire ?

Ganso Jajamaru-kun dispose de 5 monde, allant du village à l'ile secrète, en passant par le cimetière, le chateau et le bateau. Chaque monde se découpe toujours de la même manière : 4 sous-niveaux classiques (à finir avant le chrono de 2 minutes), suivi d'un niveau spécial à scrolling vertical doté de pièges mais sans ennemis (à finir avant de se faire tuer par le scrolling) pour finir sur un combat de Boss (durée illimitée).

Chacun des sous-niveau classique est découpé en 4 strates, disposant chacune de 2 ennemis étant de plus en plus forts au cours de l'avancée dans le jeu. Vous commencez sur la strate la plus basse, armé de vos shurikens, et pour monter aux strates supérieures, vous devrez casser les plateformes destructibles dotées d'un aspect visuel différent. Une fois les 8 ennemis du sous-niveau détruits, vous passez au suivant.

Mais le jeu ne se contente pas d'être si simpliste. Tout d'abord, la destruction des plateformes vous amènera parfois des bonus temporaires : potion d'invisibilité, gros shuriken, Katana, Boomerang, rapidité, longue distance, vie supplémentaire, chronomètre, Grenouille géante à monter, chariot ninja, points, et le seul malus du jeu, les bombes qui vous tueront instantanément.

Ensuite, la résistance des ennemis : ils pourront craindre (ou pas) les chutes, que vous leur sautiez dessus ou que vous les attaquiez directement. a vous de trouver la stratégie pour vous débarrasser de chacun d'entre eux ! La plupart d'entre eux vous tireront également dessus : il vous suffira alors d'utiliser votre arme pour annuler leur projectile. A noter que lorsque vous tuerez un ennemi, son esprit apparaitra et montera vers les cieux : à vous de l'attraper pour obtenir des points bonus !

Enfin, la dernière particularité du jeu : Au sein de chacun des sous-niveaux classiques, la princesse vous enverra un pétale de cerisier. Il vous faudra attraper les 4 du monde en cours afin de pouvoir accéder au stage spécial qui mène au boss. Si vous ratez ce pétale et terminer le sous-niveau, vous devrez le recommencer juste après avoir terminé le 4ème sous-niveau. Alors faites bien attention à récupérer tous les pétales lors du premier passage !

Ganso Jajamaru Kun est le remake amélioré de l'opus Nes : bien plus maniable avec plus d'objets, de niveaux et de Boss. Même si la version WonderSwan est en Noir et Blanc, il est préférable de choisir cette version si vous hésitez entre les deux.

A noter que le Game Over du jeu est assez salaud : On arrive à un écran sur lequel Jajamaru est mal en point, la princesse toujours attachée au bout d'une corde, et le vilain qui se moque de lui. Et là, un ninja "tiers" arrive de nulle part, poutre le vilain et délivre la princesse en un mouvement. Le Game over se termine sur une scène avec le ninja inconnu et la princesse à cheval, Jajamaru qui les suit, dépité, et à pied. Il trébuche sur un caillou, se croûte, le cheval et ses occupants prennent le large. Il se relève finalement, seul, avec des petits cœurs brisés qui émanent de lui.

Avis du déchu : Ganso Jajamaru Kun fait partie des quelques "vieux jeux" de la plateforme, aux côtés de Lode Runner, Rainbow Islands et bien d'autres. Ce qui inclut un jeu aux graphismes datés mais doté d'un gameplay ultra rodé et précis, ainsi qu'énormément de challenge, le jeu étant loin d'être facile : Vous voilà prévenus.
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
Erhynn Megid
Pixel planétaire


Score au grosquiz
0004551 pts.

Joue à Freelancer

Inscrit : Nov 22, 2003
Messages : 13043
De : Orléans

Hors ligne
Posté le: 2015-06-06 13:32
Flash Koibito Kun me fait beaucoup penser à un jeu Game & Watch (d'autant plus que je me fais G&W 3 sur la console virtuelle 3DS) mais il a l'air très sympa.

Et... c'est moi ou dans Ganso Jajamaru-kun, le méchant fait un "Fuck" quand le héros tombe dans le vide ? ^^"
_________________

Super Putty Squad, Mega Man 11, Bubsy 4, Sonic Mania... où est mon nouveau Turrican ?


ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-06-06 15:23   [ Edité le: 2015-06-07 14:45 ]
Yup, si y'avait pas eu la fonction de retenue de cœurs, ça aurait pu très bien être un excellent Game&Watch. ^^

concernant le fuck, je sais pas, la main est quand même mal dessinée, ça pourrait très bien être l'index. ^^
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-06-07 14:42
Cover

Nom: Golden Axe
Genre : Beat'em All
Plateforme: WonderSwan Color
Développeur: Bandai

1 2

3 4b

Date de sortie originelle: 28 février 2002
Éditeur (Région): Bandai (JP)
Autres plateformes : Multi



 
----------------------------------


 
Golden Axe a été développé par Bandai pour le compte de Sega, responsable entre autres d’un nombre monstrueux d’adaptations de jeux tirés d’animes japonais.

La terre de Yuria, autrefois paisible, a été envahie par le terrible Death Adder, celui-ci ayant assassiné de nombreux habitants et retenant captifs le roi et sa fille. Il menace par ailleurs de tuer la famille royale et de détruire l'emblème de Yuria, la Golden Axe, si la population ne se soumet pas à son nouveau souverain.

C'est à ce moment que notre histoire commence, avec l'apparition de 3 guerriers rebelles, avec chacun une implication personnelle à la défaite de Death Adder : Meurtre de son frère jumeau pour Gilius Thunderhead, nain à la hache, perte de sa mère pour Ax Battler, barbare au glaive, et assassinat de ses parents pour Tyris Flare, amazone à l'épée. A noter que chacun de vos personnages possède des caractéristiques propres : Gilius sera le plus fort mais le plus lent et doté de la magie la moins puissante, Tyris la plus faible mais la plus rapide et possédant la magie la plus puissante, et Ax le personnage intermédiaire.

Vous traverserez ainsi 7 niveaux avant de vous retrouver face à Death Adder, allant de la forêt au donjon final, en passant par le village de la tortue, le voyage sur la tortue géante, l'ile de l'aigle, le voyage sur l'aigle géant et le château. Le Gameplay se révèlera simple : A pour frapper, B pour sauter, et Y1 pour utiliser la magie. Vous pourrez également courir (double appui sur droite ou gauche), faire des combos et des attaques sautées (en course ou sur place), frapper derrière vous (A+B) et même projeter vos ennemis.

Concernant votre magie, vous la remplirez sous forme de petites fioles bleues récupérées en bottant les fesses des gnomes apparaissant de manière régulière dans le jeu. Le nombre de fioles possédées détermine simplement le niveau de puissance de votre magie, sachant que son utilisation touchera tous les ennemis à l'écran. Enfin, petite particularité du jeu : les Bizarrians. Vous pourrez ainsi chevaucher des créatures fantastiques et utiliser leurs pouvoirs, nécessitant toutefois en premier lieu de déloger leur cavalier. Elles sont au nombre de 3 : la cockatrix (donnant de féroces coups de queue) et 2 dragons cracheurs de feu.

Golden Axe dispose de 3 modes de jeu : Arcade (aventure complète, l'utilisation de la magie consommant l'intégralité de vos fioles bleues), Beginner (3 niveaux, l'utilisation de la magie ne consommant que 2 fioles bleues) et Duel (un mode survival composé de 12 rounds). Tous ces modes de jeu sont jouables à 2 via cable link.

La version WonderSwan de Golden Axe est basée sur la version Megadrive. A noter toutefois que c'est la version la plus difficile de l'opus, les ennemis étant particulièrement aggressifs et aimant par dessus tout vous prendre en sandwich.

Avis du déchu : C'est la seule et unique version portable de Golden Axe. Plutôt bien réalisée (même si parfois les hitboxes s'avèrent capricieuses) et dotée d'un très bon son, c'est une bonne acquisition, d'autant plus que c'est l'unique beat'em all de la plateforme.
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
gregoire01
Pixel visible depuis la Lune



Inscrit : Oct 23, 2005
Messages : 6175

Hors ligne
Posté le: 2015-06-08 09:45
chose curieuse, quand je clique surle lien de Final Lap 2000, ça m'amène bien à la pag 2 mais sans le test de Final Lap 2000. pareil quand je clique sur le lien de St Seiya.
_________________

Image


ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-06-08 12:00   [ Edité le: 2015-06-08 12:04 ]
Woups, je m'étais embrouillé dans les numéros de post, c'est réparé. ^^

Edit : mais qu'est-ce qu'il s'est passé ? y'en a plein qui sont décalés d'un post comme si y'avait eu un message supprimé.
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-06-08 12:14   [ Edité le: 2015-06-08 12:15 ]
Cov1 Cov2

Nom: Guilty Gear Petit 1 & 2
Genre : Jeu de Baston
Plateforme: WonderSwan Color
Développeur: Arc System Works

1 2

3 4

5 6

Date de sortie originelle: 25 janvier 2001 / 27 septembre 2001
Éditeur (Région): Sammy Studios (JP)
Autres plateformes : Aucune





 
----------------------------------


 
Guilty Gear Petit 1 & 2 ont été développé par Arc System Works, responsable entre autres de nombreux portages sur consoles rétro avant d'être reconnu pour sa saga Guilty Gear.

Guilty Gear Petit se base sur le gameplay de Guilty Gear X, en récupère 7 personnages (dont 2 cachés), auxquels on rajoute Fanny l'infirmière, exclusive aux 2 opus WonderSwan, tous les personnages étant au passage en Super-Deformed. Le jeu dispose de 4 modes : Story, Time Attack, VS Mode et Training.

Côté maniabilité, on retrouve tous les classiques de Guilty Gear X transposé parfaitement aux commandes de la WonderSwan : les 4 boutons X pour vous déplacer (et notamment X1 pour sauter), Y1 et Y2 pour lancer un taunt (provocation), Y3 pour changer la jauge de tension, Y4 pour un mouvement spécifique au personnage incarné, A pour le poing, B pour le pied, A+B pour le slash, ainsi que diverses manipulations pour le dust, double saut, dash avant et arrière, air dash, instant air dash, Roman Cancel et combos. Je ne saurais d'ailleurs que trop vous conseiller d'aller consulter des faq, les spécificités de gameplay étant beaucoup trop riche pour être détaillé dans cette fiche.

A noter que l'IA du jeu n'est pas très efficace, au point de ne jamais vous pousser à exploiter les subtilités du jeu, et que les experts du jeu devront se tourner vers le mode 2 joueurs par câble link pour contenter leur soif de technique.

Guilty Gear Petit 2 dispose de quelques améliorations par rapport au premier opus : Vous disposerez d'un mode de jeu supplémentaire (Survival), ainsi que de nouveaux personnages (portant le total à 23 personnages dont 10 cachés) et de nouvelles arènes. Côté gameplay, aucune modification à signaler.

Avis du déchu : L'un des meilleur (si ce n'est le meilleur) jeu de baston de la WonderSwan.
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
LVD
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0021285 pts.

Joue à Zelda TOTK

Inscrit : Jul 18, 2002
Messages : 8802
De : Ooita, avec mer, montagnes et forets

Hors ligne
Posté le: 2015-06-09 01:01
De toutes facons, des jeux de baston sur la console y en a pas des masses non plus
_________________

The fight is everything. Always seeking the next challenge. Ceremony means nothing to him


  Voir le site web de LVD
nicko
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0004797 pts.

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 7541

Hors ligne
Posté le: 2015-06-09 11:53
Il m'a l'air un peu mou du genou ce Guilty en comparaison des jeux de baston de la NeoGeo Pocket...

ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-06-09 12:53   [ Edité le: 2015-06-12 13:22 ]
ce cf cg

Nom: Gunpey / TarePanda no Gunpey / Gunpey EX
Genre : Puzzle Game
Plateforme: WonderSwan Classic & Color
Développeur: Koto Laboratory

1 2 3

a b c

Date de sortie originelle: 04 mars 1999 / 09 décembre 1999 / 09 décembre 2000
Éditeur (Région): Bandai (JP)
Autres plateformes : Arcade, DS, PSP





 
----------------------------------


 
Cette trilogie Gunpey a été développé par Koto, responsable entre autres de Flash Koibito Kun, Buffers Evolution et Voice Fantasy.

Gunpey est un hommage direct à Gunpei Yokoi, reliftant et adaptant à la WonderSwan l’un des tout dernier jeu qu’il conçu avant son tragique accident : Professor Henoheno, un jeu électronique porte-clés.

Dans une grille en 5 cases de large par 10 de haut vous retrouverez 4 types de fragments de ligne : slash (/), antislash (), chapeau (∧) et chapeau retourné (∨). Vous ne pouvez déplacer ces fragments que verticalement, avec possibilité d’interversion, et vous devrez relier ces fragments afin de constituer une ligne reliant les bords gauche et droit de l'écran. Une fois la ligne complétée, elle sur-brille durant un courte période, vous permettant d'y connecter d'autres fragments et réaliser ainsi un bonus de combo. Un bonus est également accordé quand tous les fragments sont supprimés de l'aire de jeu. Les fragments apparaissant par le bas de l'écran et poussant l'ensemble vers le haut, si un fragment touche le haut de l'écran, c'est Game Over.

Gunpey dispose de nombreux modes de jeu : Endless mode, où vous n'aurez aucun quota de ligne ou de limite de temps, les fragments remontant de plus en plus vite les niveaux avançant. Stage mode, où vous devrez réaliser des lignes avec un nombre de fragments donné, le nombre de fragments et leur vitesse d'apparition augmentant les niveaux avançant. Puzzle mode, où vous devrez faire disparaitre l'intégralité des fragments de l'aire de jeu en un seul coup.

Story mode, où vous incarnerez une grenouille prénommée Vincent devant sauver Sherry le chat des griffes de hors-la loi, le tout dans un univers de Far West déjanté. Le principe de jeu sera similaire à Stage Mode, à 1 exception près : Les personnages que vous affronterez sont dotés de pouvoirs visant à ralentir votre progression, tels que la capacité à assombrir des zones ou doter l'aire de jeu de scrollings horizontaux localisés.

Enfin, Free mode, où serez dans un véritable entrainement, toutes les conditions de Game Over disparaissant : vous pourrez ainsi jouer comme bon vous semble.

A noter que le jeu dispose d'un mode 2 joueurs via cable link, vous permettant des parties endiablées.

TarePanda no Gunpey dispose d'un contenu strictement identique à Gunpey, à 2 différences près : Le menu est écrit intégralement en japonais, et le jeu est lié à la licence TarePanda de San-X. Ainsi, vous incarnerez le célèbre panda fainéant voyageant à travers le monde afin de prendre en photo des pyramides de panda : Chaque panda portera une coiffure associée à son pays d'origine, et chaque obstacle du mode story sera l'occasion d'enchainer les lignes afin de le surmonter.

Gunpey EX est l'unique opus en couleur, ce qui lui apporte une possibilité de gameplay supplémentaire : dorénavant, il y aura des fragments de différentes couleur, ce qui rapportera des points bonus supplémentaires lorsque vous réaliserez une ligne d'une seule couleur. De plus, les menus de jeu repassent intégralement en anglais. Enfin, à noter que le jeu était compatible MobileWonderGate, permettant de partager ses scores dans tout le Japon. Malheureusement, le jeu n'a pas eu que des améliorations : Le mode histoire n'existe plus (devenu un Time Attack), et les musiques ont été remplacées par des compositions de moins bonne qualité.

Avis du déchu : La trilogie Gunpey est un must-have de la plateforme, mais vous ne devrez en choisir qu'un pour éviter de tomber dans la redondance, les 3 épisodes étant quand même très similaires. Ma préférence est allée au petit panda tout mignon.
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-06-10 13:50
cover

Nom: Inuyasha : Fuun Emaki
Genre : A-RPG
Plateforme: WonderSwan Color
Développeur: Bandai

1 2

3 4



Date de sortie originelle: 27 juillet 2002
Éditeur (Région): Bandai (JP)
Autres plateformes : Aucune



 
----------------------------------


 
Inuyasha Fuun Emaki a été développé par Bandai, responsable entre autres d’un nombre monstrueux d’adaptations de jeux tirés d’animes japonais. Le jeu est tiré du manga du même nom.

Durant l'époque féodale japonaise, les hommes cohabitaient avec les démons : il existait alors un joyau qui accroissait de façon extraordinaire les pouvoirs de ces derniers. Ce joyau était gardé par une prêtresse humaine, Kikyo, qui tomba amoureuse du demi-démon Inuyasha, celui-ci souhaitant s'emparer du joyau. Malheureusement, ceux-ci s'entretuèrent dans des conditions mystérieuses. Quelques siècles plus tard, à notre époque, une jeune lycéenne nommée Kagome tombe dans un puits du temple familial. Grâce à un fragment du joyau présent dans son corps, elle se retrouve transportée cinquante ans après qu'Inuyasha ait été attaché à un arbre par l'une des flèches magiques de Kikyo. Vous incarnez Inuyasha depuis sa libération.

Inuyasha Fuun Emaki devrait être considéré comme un visual novel injecté de phases d'action en lieu clos. En effet, l'univers du jeu se déroule autour d'une carte et de dialogues : Une fois la prochaine destination sélectionnée, vous serez amené à combattre divers personnages ou démons. Une fois ceux-ci vaincus, vous retournez à la carte, et ainsi de suite. Sauf que ces combats vous rapporteront de l'expérience, et les montées en niveau consécutives augmenteront vos caractéristiques. De plus, vous disposerez d'un lieu d'entrainement vous permettant de gagner des points d'expérience bonus, forts utiles au cas où vous auriez des difficultés à franchir certaines étapes. Côté maniabilité, A pour frapper, B pour sauter et les 4 boutons Y pour appeler des alliés à la rescousse.

Enfin, sachez que vous pourrez également accéder à un mode survival dans le menu principal, celui-ci étant classique : vous participerez à des combats de plus en plus difficiles jusqu'à ce que vous n'ayez plus une once de vie.

Avis du déchu : Un bon petit jeu, dommage que les phases de dialogue soient si nombreuses.
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-06-11 13:28
cover

Nom: Judgement SilverSword
Genre : Shoot'em Up
Plateforme: WonderSwan Color
Développeur: M-Kai

1 2 3 4

Date de sortie originelle: 2 février 2004
Éditeur (Région): Qute (JP)
Autres plateformes : Aucune



 
----------------------------------


 
Judgement SilverSword a été développé par M-Kai, créateur de doujins tels que Cardinal Sin ou Eschatos. C’est à l’origine un jeu créé via WonderWitch, le kit de développement amateur de la WonderSwan, qui a gagné un concours de développement WonderWitch en 2001, et qui a connu une sortie physique tardive (c’est l'avant-dernier jeu officiel de la plateforme).

Le jeu vous emmène au travers de 31 stages relativement courts (1 minute) mais frénétiques, et aux combats de Boss (nommés Judges) bien plus longs et éprouvants. Tel un Danmaku, votre vaisseau disposera d'une hit-box réduite. Vous disposerez également de 2 armes non-améliorables : un tir frontal concentré et puissant ainsi qu'un tir dispersé à l'efficacité moindre. Aucune smart bomb pour vous sauver, mais un bouclier fort utile : dédié entièrement à la défense (vos armes étant désactivées quand vous vous en servez), son efficacité faiblit à chaque tir encaissé (jusqu'à disparaitre complètement), mais il se recharge dès son inactivation.

Côté scoring, Judgement SilverSword se révèlera simple et instinctif : plus vous enchainerez rapidement les ennemis, et plus le multiplicateur augmentera, sachant qu'il sera limité selon le mode de difficulté employé. En Easy, il sera bloqué à 1, en normal il pourra monter jusqu'à 4, tandis qu'en hard vous pourrez véritablement viser les high scores avec un multiplicateur à 10 !

Avis du déchu : Une véritable perle shmuppesque, aussi bon que rare et cher...
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer
nicko
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0004797 pts.

Inscrit : Jan 15, 2005
Messages : 7541

Hors ligne
Posté le: 2015-06-12 11:58   [ Edité le: 2015-06-12 11:58 ]
Vraiment une surprise ce shmup !!!

Sinon il existe une conversion arcade de Gunpey, elle est jouable dans Mame, même si mal émulée.
Image

ange_dechu_lucifer
Pixel de bonne taille


Inscrit : Feb 11, 2014
Messages : 374
De : Montpellier

Hors ligne
Posté le: 2015-06-12 13:21
Sans titre-5

Nom: Kaze no Klonoa : Moonlight Museum
Genre : Platformer/Réflexion
Plateforme: WonderSwan
Développeur: Namco

k1 k2

k3 k4

Date de sortie originelle: 20 mai 1999
Éditeur (Région): Bandai (JP)
Autres plateformes : Aucune



 
----------------------------------


 
Kaze no Klonoa a été développé par Namco, responsable entre autres de Pac-man, Splatterhouse et Ridge Racer.

Vous incarnez Klonoa, accompagné de votre ami Huepow, rencontrant au gré de leurs pérégrinations une jeune fille pleurant à chaudes larmes. Celle-ci leur explique que la lune a été morcelée puis volée par un mystérieux groupe d'artistes résidant au musée de la pleine lune. Arrivés au musée, Klonoa et Huepow s'y retrouvent enfermés par un artiste nommé Picoo. Ils devront maintenant parcourir les 5 mondes du musée afin de restaurer la Lune dans le ciel.

Sur fond de scénario bateau (et tout à fait dispensable), Kaze no Klonoa Moonlight Museum pose les bases de gameplay de tous les opus portables à venir : Vous pouvez sauter, planer, attraper les ennemis (certains vous octroyant même la capacité de monter dans les airs), les lancer (pour abattre d'autres ennemis ou activer des mécanismes). De plus, une fois attrapés, ces ennemis vous octroient un double saut fort pratique et nécessaire pour avancer dans le jeu.

Armé de toutes ces capacités, vous traverserez ainsi 5 mondes, allant de la copie du village de Breezegale au musée pensant, en passant par le château, la prison dessinée et le palais des nuages. Chaque monde étant découpé en 6 stages, ce ne sont pas moins de 30 stages que vous devrez traverser afin de mener le mode histoire à son terme. A noter que contrairement à la plupart des platformers, Kaze no Klonoa Moonlight Museum possède une forte dimension réflexion, vous poussant à explorer les niveaux et à résoudre de nombreuses énigmes afin de les terminer.

D'ailleurs, pour terminer un stage, c'est simple : il faut trouver les 3 médailles solaires qui s'y trouvent, débloquant ainsi la porte de sortie du niveau. De plus, chaque stage dispose également de 30 pierres de rêve qu'il vous faudra récupérer afin de compléter l'image de chaque monde. Enfin, vous pourrez récupérer des cœurs (restaurant d'une unité votre barre de vie) voire même des vies, ainsi que des clés dont l'obtention sera nécessaire afin de pouvoir explorer l'intégralité du niveau en cours.

Une fois le mode histoire terminé, vous aurez accès à l'Extra World : celui-ci vous mènera à 5 challenges intenses dont la difficulté féroce vous feront regretter la brise de fraicheur du mode histoire.

A noter que Kaze no Klonoa Moonlight Museum dispose d'une possibilité fort pratique. Quand vous faites les niveaux pour la première fois, le type d'affichage est prédéterminé : Ainsi, certains stages se feront console à l'horizontale, tandis que d'autres vous demanderont de les faire console à la verticale. Une fois un niveau terminé, vous pourrez le refaire autant de fois que vous le voudrez, mais surtout dans le sens de jeu que vous souhaitez : faites pause, et utilisez la dernière option du menu, l'affichage passera de l'horizontale à la verticale et vice-versa !

Avis du déchu : Bien que doté d'une aventure franchement facile (seuls certains puzzles seront un peu retords), Kaze no Klonoa remporte mes faveurs sur WonderSwan, c'est tout simplement mon platformer préféré.
_________________

Image


  Voir le site web de ange_dechu_lucifer

Index du Forum » » Groblogs » » Groblog participatif : Les Jeux de la Bandai WonderSwan

118 messages • page
123456




Forum www.grospixels.com (© 2011-2019 Grospixels)