les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Hors-sujet » » L'éclairage à la bougie est-il une forme de rétro gaming? [le topic environnemental]
706 messages • page
1 ... 3233343536
Auteur L'éclairage à la bougie est-il une forme de rétro gaming? [le topic environnemental]
petitevieille
Grossier personnage

Score au grosquiz
0008865 pts.

Joue à Crazy Taxi, Sega Rally

Inscrit : Mar 08, 2002
Messages : 9525
De : mon rectum de vache

Hors ligne
Posté le: 2020-10-22 08:21
Pas sûr qu'il y ait ici une volonté de culpabiliser qui que ce soit, et certainement pas l'occupant d'un tel pavillon.

Tout en étant soi-même propriétaire d'un pavillon, conducteur d'une voiture, on peut néanmoins faire des constats sur la pertinence de ces modèles qui ont effectivement été encouragés pour des tas de raisons convergentes, mais dont on mesure aujourd'hui les conséquences fâcheuses.

Je développerais bien mais cela finira encore en une conclusion désespérée et néanmoins réaliste sur l'avenir de nos sociétés préhistoriques qui se croient avancées.

  Voir le site web de petitevieille
JiPé
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0002920 pts.

Joue à STREETS OF RAGE 4 !!!

Inscrit : Apr 26, 2008
Messages : 4724
De : valence passion

Hors ligne
Posté le: 2020-10-22 12:08
Citation :
Le 2020-10-22 07:59, dante2002 a écrit :

J'avoue en avoir marre de cette culpabilisation permanente du français moyen travailleur...


Sincèrement, je ne pense pas que cette "culpabilisation permanente" se fasse de manière active. Dans le sens où le se voit nommé et pointé du doigt par une campagne ciblée de quelques personnes ou institutions.
Malgré les malheureuses tentatives de taxation énergétique, le paysage publicitaire s'efforce de rappeler que la consommation c'est génial.

Je crois l'avoir déjà raconté mais j'ai eu l'occasion de provoquer ce sentiment de culpabilité écolo' en laissant simplement mon vélo dans le jardin pendant qu'un membre de la famille racontait un voyage dans les îles. Puis de se tourner vers moi en disant "Oui bon, c'est de l'avion, c'est pas écolo, je sais !"... alors que je n'avais strictement rien dit et que j'étais même plutôt content pour lui

Je ne vais quand même pas commencer à pédaler caché pour ménager l'estime de soi des urbains en SUV
_________________

"Je joue avec le gyroscope"


  Voir le site web de JiPé
RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Ion Fury, Control

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 26840
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2020-10-22 15:51
Citation :
Le 2020-10-21 20:22, Kaede a écrit :
C'est bien de cela dont il s'agit quand on parle, par exemple, des batteries pour les voitures électriques, de leur fabrication et leur recyclage ou pas.


Bah c'est ca le truc que je comprend pas. Jusqu'à maintenant on ne l'a jamais fait. On parlait de consommation de voiture pour comparer et de la pollution. Jamais du recyclage etc....
Du coup pourquoi maintenant ?


Et sinon pour la place des voitures en ville je ne réagis pas pour ne pas troller, mais bon les pistes cyclables temporaires dessinées à l'arrache, qui créent des bouchons, et qui au final ne sont utilisées que par les scooter et quelques gogols .... on en a plein à toulouse.

Faudrait vraiment repenser la circulation en ville
_________________

Image


JiPé
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0002920 pts.

Joue à STREETS OF RAGE 4 !!!

Inscrit : Apr 26, 2008
Messages : 4724
De : valence passion

Hors ligne
Posté le: 2020-10-22 16:38
Citation :
Le 2020-10-22 15:51, RainMakeR a écrit :

Bah c'est ca le truc que je comprend pas. Jusqu'à maintenant on ne l'a jamais fait. On parlait de consommation de voiture pour comparer et de la pollution. Jamais du recyclage etc....
Du coup pourquoi maintenant ?



Parce qu'avant on ne voulait pas voir.
Parce qu'avant les bagnoles n'étaient que des simples tas de ferrailles dont l'essentiel venait de pas trop loin et tout était soudé en France. Maintenant c'est gavé d'électronique qui vient de Chine et assemblé/collé dans les pays de l'est.
Et "recyclage" veux dire tout envoyer en Inde ou au Cambodge et ces derniers commencent à nous renvoyer nos poubelles.

Sans compter que la marge de manoeuvre pour polluer en douce sans trop se faire voir s'est bien réduite : greenpeace, extinction rebellion, Greta...

...

Pour ce qui est des pistes cyclables, je peux te les supprimer toutes dans la nuit que tu auras toujours des bouchons ^^
C'est plus fort que lui, l'automobiliste a horreur du vide et aime l'envahir avec son gros cul d'acier

_________________

"Je joue avec le gyroscope"


  Voir le site web de JiPé
BlackBelt35
Pixel imposant


Joue à Cloudbuilt

Inscrit : Jun 08, 2013
Messages : 562
De : Rennes

Hors ligne
Posté le: 2020-10-22 21:04   [ Edité le: 2020-10-22 21:30 ]
Citation :
Le 2020-10-22 07:59, dante2002 a écrit :

J'avoue en avoir marre de cette culpabilisation permanente du français moyen travailleur, à qui on a vendu un modèle de progression sociale à travers le pavillon pendant 40 ans, pour ensuite le traiter de pollueur égoiste parce qu'ils ne veut pas retourner dans des tours en banlieue.


Je ne culpabilise personne. Ce n'est pas de ma faute si tu confonds échelle systémique avec échelle individuelle.

Les incitations et la vente de tel modèle social et urbanistique qui serait la consécration, personne ne le nie. C'est justement là dessus que le changement devrait s'opérer.

Citation :
Le 2020-10-22 08:21, petitevieille a écrit :

Pas sûr qu'il y ait ici une volonté de culpabiliser qui que ce soit, et certainement pas l'occupant d'un tel pavillon.

Tout en étant soi-même propriétaire d'un pavillon, conducteur d'une voiture, on peut néanmoins faire des constats sur la pertinence de ces modèles qui ont effectivement été encouragés pour des tas de raisons convergentes, mais dont on mesure aujourd'hui les conséquences fâcheuses.


Voilà, nous sommes d'accord.

D'autre part, il y a également le fait que l'on essaye actuellement (à raison) de limiter la voiture dans les grandes villes. Mais tout en continuant en parallèle de vendre le modèle pavillonnaire en périphérie comme on faisait dans les années 80. On boucle les rues en centre-ville, tout en construisant de l'extensif au milieu des champs 15 kilomètres plus loin.

Les deux environnements sont considérés comme séparés l'un de l'autre. Et sont donc constamment en conflit.
Forcément, ça ne peut pas fonctionner. Il faut étudier l'urbanisme à une échelle bien plus globale.
_________________

Image


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Ion Fury, Control

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 26840
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2020-10-22 23:22
Citation :
Le 2020-10-22 16:38, JiPé a écrit :
Pour ce qui est des pistes cyclables, je peux te les supprimer toutes dans la nuit que tu auras toujours des bouchons ^^

Des bouchons oui y'en aura toujours, mais là le probleme c'est que ces voies ont créé des bouchons là où il n'y en avait pas


Pour le recyclage des voitures par contre je pense que c'est du gros mytho qu'on nous vend depuis des années..... ca coute trop cher et je pense que la plupart des organismes qui sont censés le faire se contente de compacter direct les caisses
_________________

Image


IsKor
Camarade grospixelien


Joue à C&C Remastered - Hitman - World of Warships

Inscrit : Mar 28, 2002
Messages : 13287
De : Vallauris, 06.

Hors ligne
Posté le: 2020-10-23 10:33
Le gros souci de mon département (le 06) c'est qu'il est extrêmement pauvre en pistes cyclables et lignes de TEC, du coup c'est le tout voiture.
Si je veux aller à mon boulot en bus, j'ai un bus par HEURE. Si jamais j'y vais en vélo, il y a un petit morceau de piste, mais le reste c'est sur la route, avec des mecs qui s'en foutent. J'ai déjà peur en voiture, alors en vélo 'j'y pense même pas, j'ai peur de me faire couper en deux.
Et le midi je vais à la salle de sport, pareil, pas de piste cyclable, faut se taper les voies rapides. Bonjour l'angoisse...
Du coup, ben voiture malheureusement.

François
Gros pixel


Inscrit : Dec 25, 2007
Messages : 1154

Hors ligne
Posté le: 2020-10-23 12:30   [ Edité le: 2020-10-23 14:38 ]
Même topo pour l'Eure-et-Loir, que je connais depuis l’enfance : à moins d'habiter dans une grande ville (je considère Châteaudun, 10 000 hab. comme une "grande" ville dans le coin), la campagne est devenue invivable sans voiture. La disparition en masse des petits commerces, des guichets bancaires et services publics, ces dernières années, n’a fait qu’accentuer le phénomène.

Le vélo a eu droit à quelques pistes cyclables mais la plupart du temps, sur les petites routes, c'est pas génial niveau sécurité, avec en plus un trafic poids-lourds dissuasif. Concernant les cars, le réseau est perfectible en termes de cadencement mais il a au moins le mérite d'être assez étendu. Par contre, l'unique ligne de TER, qui n’a jamais été un modèle de fiabilité, est un peu plus menacée de suppression à chaque année qui passe. Reste le taxi, pas à la portée de toutes les bourses. Le covoiturage a du mal à prendre, vu le tissu disséminé des petits villages éloignés les uns des autres.

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Ion Fury, Control

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 26840
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2020-10-23 15:08
Moi je dis faudrai faire comme en corée.

On reconstruit des villes entières à partir de zero en faisant des grandes rues a doubles files avec piste cyclable voie de bus etc.... beaucoup de place en fait.
Chose qui n'est plus possible de nos jours sans raser des batiments
_________________

Image


JiPé
Pixel monstrueux

Score au grosquiz
0002920 pts.

Joue à STREETS OF RAGE 4 !!!

Inscrit : Apr 26, 2008
Messages : 4724
De : valence passion

Hors ligne
Posté le: 2020-10-23 15:47   [ Edité le: 2020-10-23 15:48 ]
T'es au courant quand même que l'artificialisation des sols amène un problème d'eau : inondation, lessivage des sols et non renouvellement des nappes phréatiques.

Moi je serai plus partant qu'on pète du bitume et les grands centres commerciaux périphérique.
Qu'on fasse des villes avec plein de commerces qui vendent ce qui pousse dans ses parcs et le périphérique fraîchement reboisé

C'est un peu le moyen-âge mais sans l'inquisition... ça ne va pas trop nous changer, on a déjà les seigneurs propriétaires qui en veulent toujours plus et une peste en cours
_________________

"Je joue avec le gyroscope"


  Voir le site web de JiPé
Niloc-Nomis
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0024194 pts.

Joue à Deltarune (Switch) / Ys Origin (Wii)

Inscrit : Aug 11, 2002
Messages : 8453
De : Ferté sous Jouarre

Hors ligne
Posté le: 2020-10-23 15:59
La reconstruction systématique en Corée est plus le fruit d'une corruption généralisée liée au secteur du BTP qu'une politique réfléchie. C'est pas vraiment un modèle.
_________________

... mais j'ai rebranché la Master System sous la télé!


Sarugaku
Pixel de bonne taille


Score au grosquiz
0000308 pts.

Inscrit : Sep 05, 2011
Messages : 327

Hors ligne
Posté le: 2020-10-23 19:26
Pour rebondir sur les post d'Iskor et François, même en région parisienne, le problème se pose. Pas aussi crûment encore, mais on voit bien que rien n'est fait pour faciliter les déplacements autres que motorisés. Et même les réseaux de transports en commun trouvent vite leurs limites.

Dès la sortie de la petite couronne, dès que le tissu urbain commence à s'aérer, il devient difficile de survivre sans voiture. Nous y parvenions sans problème tant que nous vivions sur Saint-Germain-en-Laye (commerces de proximité, pistes cyclables fort correctes tant en agencement qu'en étendue), mais depuis que nous avons déménagé dans la ville d'à côté, c'est la misère.
Aucune piste, quasiment plus de commerce... Et je ne parle pas du trajet pour aller travailler. Saint-Germain > Nanterre, c'était bien, 10mn de RER avec le vélo sur l'épaule, et le reste sur la selle, le bonheur. Marly > Boulogne, ce n'est par contre pas possible. Aucune piste cyclable en amont comme en aval du train (et en aval, les automobilistes sont déjà des dangers pour le piéton au passage clouté, je n'oserai jamais tenter le deux-roues).

Régulièrement, nous songeons à nous éloigner pour trouver plus de calme, idéalement une maison (oui, le clapier, au bout d'un moment, on s'en lasse), mais chaque fois nous restons bloqués par la nécessité de passer à la voiture. J'ai le permis, mais après 15 ans sans prendre le volant, aucune envie de le reprendre.
_________________


Image


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, Ion Fury, Control

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 26840
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2020-10-23 19:29
Citation :
Le 2020-10-23 15:47, JiPé a écrit :
T'es au courant quand même que l'artificialisation des sols amène un problème d'eau : inondation, lessivage des sols et non renouvellement des nappes phréatiques.


Bah ca empeche pas. Quand je dis rebatir, c'est evidemment pour raser l'ancien, et construire de facon intelligente le nouveau
_________________

Image


BlackBelt35
Pixel imposant


Joue à Cloudbuilt

Inscrit : Jun 08, 2013
Messages : 562
De : Rennes

Hors ligne
Posté le: 2020-10-23 23:37   [ Edité le: 2020-10-23 23:41 ]
Citation :
Le 2020-10-23 19:26, Sarugaku a écrit :
Dès la sortie de la petite couronne, dès que le tissu urbain commence à s'aérer, il devient difficile de survivre sans voiture. Nous y parvenions sans problème tant que nous vivions sur Saint-Germain-en-Laye (commerces de proximité, pistes cyclables fort correctes tant en agencement qu'en étendue), mais depuis que nous avons déménagé dans la ville d'à côté, c'est la misère.
Aucune piste, quasiment plus de commerce... Et je ne parle pas du trajet pour aller travailler. Saint-Germain > Nanterre, c'était bien, 10mn de RER avec le vélo sur l'épaule, et le reste sur la selle, le bonheur. Marly > Boulogne, ce n'est par contre pas possible. Aucune piste cyclable en amont comme en aval du train (et en aval, les automobilistes sont déjà des dangers pour le piéton au passage clouté, je n'oserai jamais tenter le deux-roues).

Régulièrement, nous songeons à nous éloigner pour trouver plus de calme, idéalement une maison (oui, le clapier, au bout d'un moment, on s'en lasse), mais chaque fois nous restons bloqués par la nécessité de passer à la voiture. J'ai le permis, mais après 15 ans sans prendre le volant, aucune envie de le reprendre.


Là on tombe typiquement dans les excès du rurbanisme, qui consiste à créer une séparation stricte entre logement pavillonnaire semi-rural et commodités situées dans la grande ville à proximité. On ferme ce qui se trouve sur place, en actant qu'il y aura bien un centre commercial accessible en voiture pas trop loin.

Là c'est un peu la même idée en fait.
Ça me fait un peu penser au projet de méga-centre commercial Val d'Europe, heureusement en cours de révision. On l'a pensé pour créer un pôle commercial en plein sur le métro du Grand Paris, pour soit-disant faciliter la vie des franciliens qui dépendent de l'automobile.

Alors quand on a la chance d'habiter à côté d'une future station de métro, c'est effectivement intéressant. À la condition bien sûr que la flambée de l'immobilier ne contraigne pas à lever le camp.

Mais en dehors de cela, il reste plein de gens qui demeureront éloignés des nouvelles lignes de transport. Et qui, malgré cela, verront quand même leurs commerces fermer au profit du nouveau complexe. Et prendront donc leur automobile pour des choses qui pouvaient avant se faire en vélo ou à pied.

Et ce n'est pas forcément une question de distance. On peut être seulement 4 ou 5 Km à côté, et ne pas avoir de transport lourd à disposition. Ou inversement, être à 20 Km et avoir ce qu'il faut. (RER, Transilien...)

Mettre des lignes de transport collectif lourd partout est évidemment impossible, que ce soit en terme de viabilité économique ou de fréquentation. Cela doit donc être complémentaire d'une politique où on favorise au maximum la vie de proximité. Mais actuellement, on fait l'exact inverse en construisant des méga-pôles servant à justifier l'existence de nouvelles lignes. (Lignes au demeurant nécessaires dans la plupart des cas, ça je ne le conteste pas. Surtout dans le cas de Paris qui a tout construit en étoile et nécessite donc des lignes de rocade pour compléter.)
_________________

Image


FF_Clad
Pixel monstrueux



Inscrit : May 31, 2002
Messages : 2441

Hors ligne
Posté le: 2020-10-24 12:38
Citation :
Le 2020-10-23 23:37, BlackBelt35 a écrit :


Là on tombe typiquement dans les excès du rurbanisme, qui consiste à créer une séparation stricte entre logement pavillonnaire semi-rural et commodités situées dans la grande ville à proximité. On ferme ce qui se trouve sur place, en actant qu'il y aura bien un centre commercial accessible en voiture pas trop loin.


Parfaitement d'accord.

Je suis pas contre l'étalement urbain en soi, faut bien qu'on se mette quelque part et c'est mieux que de s'empiler dans des tours. Mais sans commerces autour ça n'a aucun sens.

Et quand je dis commerce, c'est pas des superettes genre carrefour contact, mais des vrais commerces, un peu plus cher, mais où les produits sont de qualité et les gens un peu mieux payé.

Dans mon quartier, quand j'ai quitté la France il y avait 2 boulangeries, un marchand de fruits et légume, un caviste, un boucher, un quincaillier indépendant, un marchand de journaux et sur la place du marché un poissonnier tous les samedi.

20 ans plus tard, ils ont TOUS fermé. sans exception. Ne reste même pas une boulangerie. Juste un Carrefour express, un dernier bar/restaurant qui fait de la résistance (et qui ne survit que parce que la qualité de sa bouffe est exceptionnelle), et des banques et des pharmacies tous les 3 mètres.

Et je parle pas de temps antédiluviens, le boucher a fermé il y a 2 ans, la dernière boulangerie l'an dernier...

Évidemment ce que ça implique, c'est la voiture qui devient obligatoire, et si il faut faire 30mn de route pour trouver un commerce, on a pas le temps d'aller dans les vrais boutiques et on fait tous nos achats d'un coup en grande surface. (c'est moins cher, et faut bien rentabiliser l'essence et l'usure de la voiture).

Grande surface qui elle même vend des produits du bout du monde parc qu’ils sont rendu à une echelle telle que même avec la meilleur volonté du monde ils peuvent pas acheter chez les petits producteurs locaux. Ou alors quand ils le font c'est pas mieux: ils deviennent des clients si puissants et rendent le producteur si dépendant d'eux qu'ils peuvent imposer leurs prix et conditions et finissent par couler le fournisseur.

Troisième effet bonus: on perd les jobs de proximité, il faut faire des kilomètres pour aller bosser, et hop, la voiture est encore plus indispensable et la pollution s'intensifie d'autant.

Et en plus comme la voiture devient vitale, c'est plus une voiture par famille mais une voiture par personne. Dans mon cas c'est même 3 voitures pour deux, parce que parfois une voiture ça tombe en panne et ni ma femme ni moi n'avons d'alternative pour aller bosser.

Après je me fait mal voir par les écolos parce que je roule en cabriolet exotique, culture de glamourification de la bagnole tout ça, salauds qui sont seuls dans leur voiture. Mais j'aimerais bien pouvoir faire comme mon grand père: une vieille Renault au garage qu'il a gardé 40 ans en l'utilisant probablement même pas une fois par mois. Seulement j'ai pas réussi à trouver de boulot à proximité et je passe 3 heures sur la route tous les jours, si on compte 8 heures de sommeil ça fait 20% de ma vie perdu dans la voiture, donc j'aime autant prendre un peu de plaisir avec. (Et arrêtez d'emmerder les conducteurs de décapotable: c'est plus petit, plus léger, et ça pollue moins que si je faisais le même trajet avec la XM)
_________________

Citation :
Le 2012-03-15 15:32, Warner a écrit :
SEGA fait bel et bien des jeux de merde.

Citation :
Le 2013-02-06 21:10, Shenron a écrit :
Sega assure niveau marketing.


Sarugaku
Pixel de bonne taille


Score au grosquiz
0000308 pts.

Inscrit : Sep 05, 2011
Messages : 327

Hors ligne
Posté le: 2020-10-24 17:25
Citation :
Le 2020-10-24 12:38, FF_Clad a écrit :

Citation :
Le 2020-10-23 23:37, BlackBelt35 a écrit :


Là on tombe typiquement dans les excès du rurbanisme, qui consiste à créer une séparation stricte entre logement pavillonnaire semi-rural et commodités situées dans la grande ville à proximité. On ferme ce qui se trouve sur place, en actant qu'il y aura bien un centre commercial accessible en voiture pas trop loin.


Parfaitement d'accord.

Je suis pas contre l'étalement urbain en soi, faut bien qu'on se mette quelque part et c'est mieux que de s'empiler dans des tours. Mais sans commerces autour ça n'a aucun sens.

Et quand je dis commerce, c'est pas des superettes genre carrefour contact, mais des vrais commerces, un peu plus cher, mais où les produits sont de qualité et les gens un peu mieux payé.

Dans mon quartier, quand j'ai quitté la France il y avait 2 boulangeries, un marchand de fruits et légume, un caviste, un boucher, un quincaillier indépendant, un marchand de journaux et sur la place du marché un poissonnier tous les samedi.

20 ans plus tard, ils ont TOUS fermé. sans exception. Ne reste même pas une boulangerie. Juste un Carrefour express, un dernier bar/restaurant qui fait de la résistance (et qui ne survit que parce que la qualité de sa bouffe est exceptionnelle), et des banques et des pharmacies tous les 3 mètres.

Et je parle pas de temps antédiluviens, le boucher a fermé il y a 2 ans, la dernière boulangerie l'an dernier...


C'est exactement ça. Et même pire d'une certaine manière, si j'en reste à mon cas personnel : les deux villes que je compare sont en réalité à peu près identiques, de fondation ancienne et encore bien intégrées dans le tissus urbain ; sauf qu'une reste vivante et active quand l'autre est morte, simple dortoir de sa jumelle (et là, nous regrettons amèrement de ne pas nous être mieux renseignés, d'avoir été sans doute un peu naïfs).
Avant même d'entrer dans la rurbanisation, ce qu'on observe ici, c'est la mort progressive de la ville moyenne, autrefois capable de se suffire à elle-même et qui perd toutes ses forces au fur et à mesure, au profit des grandes enseignes, qu'elles soient accessibles à pied ou non. L'impression de se retrouver pris au piège, sans issue, est de plus en plus prégnante.
_________________


Image


Panda
Gros pixel

Score au grosquiz
0002250 pts.

Joue à C'est compliqué

Inscrit : Jan 27, 2004
Messages : 1383
De : Paris

Hors ligne
Posté le: 2020-10-24 17:51
C'est un peu l'oeuf ou la poule votre truc : la voiture est devenue vitale à cause de la fermeture des commerces ou les commerces sont morts à cause de la voiture ?

Dans le quartier dans lequel j'ai vécu jusqu'à la fin de mes études, les magasins ont fermé les uns après les autres. Les gens se plaignaient de la fermeture de ces commerces dans lesquels ... ils n'allaient jamais. A la place, ils allaient faire leur course dans un hyper marché à 30minutes de là et utilisait les commerces de proximité en cas d'oubli / d'imprévu.

Je ne dis pas que c'est le cas de tout le monde. Mais la disparition des petits commerces est aussi la conséquence des choix des consommateurs. Ma mère la première : pour elle, aller faire les courses, c'était sortir la voiture
(même pour aller à la boulangerie ou le boucher à 5 min de là ). Elle ne comprenait pas que puisse faire x minutes de marche pour aller chercher le pain.


  Voir le site web de Panda
Manuel
Pixel monstrueux


Inscrit : Jan 02, 2003
Messages : 3605
De : Grenoble

Hors ligne
Posté le: 2020-10-24 22:38   [ Edité le: 2020-10-24 23:04 ]
Ici dans l'Isère les problématiques de transports en commun sont sérieusement pris en compte (les villages de montagne sont desservis), le département et l'un sinon le premier a investir dans les lignes.
Même vers le Vercors et la Chartreuse où il y a des bus réguliers depuis Grenoble et c'est pas très peuplé.

A contrario quand je retourne en Bretagne intérieure c'est bagnole quasi obligatoire car en dehors de la route nationale centrale il y a très peu de dessertes vers les patelins.
Il n'y a plus de ligne de train hors littoral et grandes villes mais hormis Rennes elles sont toutes sur la côte alors il faut faire avec quelques rares bus assez chers, lents et gérés par du privé qui ne passent que dans les communes d'au moins 2000 habitants.
Imaginez aller au fin fond de la campagne un soir d'hiver pluvieux sans voiture! C'est presque un cliché mais c'est galère si on a pas quelqu'un avec un véhicule ou un taxi que l'on peut payer.
C'est tout le souci là-bas entre l'Argoat (les terres) et l'Armor (le littoral) et ça date pas d'hier même si les routes se sont grandement améliorées mais justement tout a été axé sur la bagnole et les camions de marchandises.

Il y a bien le vélo oui, mais mieux vaut être motivé et sportif vu le relief et le climat d'octobre à mars. Sûr que c'est plus simple de développer ce moyen de transport aux Pays-Bas.

Pour Grenoble niveau commerce je me plains pas, la proximité est développé (merci l'immigration tiens d'ailleurs, histoire de faire taire tous les discours pourris des derniers temps...) et les marchés de plein air sont quotidiens (même si j'aimerai y aller plus souvent...). Le vélo est très pratiqué ainsi que les trotinettes, la ville étant paradoxalement la plus plate de France c'est très facile d'en faire ici. Bon tant qu'on s'attaque pas à la montagne... La meilleure cycliste que la France ait connue, Jeannie Longo, n'est pas du coin pour rien.

  Voir le site web de Manuel
Sarugaku
Pixel de bonne taille


Score au grosquiz
0000308 pts.

Inscrit : Sep 05, 2011
Messages : 327

Hors ligne
Posté le: 2020-10-24 23:37
Citation :
Le 2020-10-24 17:51, Panda a écrit :

C'est un peu l'oeuf ou la poule votre truc : la voiture est devenue vitale à cause de la fermeture des commerces ou les commerces sont morts à cause de la voiture ?

Dans le quartier dans lequel j'ai vécu jusqu'à la fin de mes études, les magasins ont fermé les uns après les autres. Les gens se plaignaient de la fermeture de ces commerces dans lesquels ... ils n'allaient jamais. A la place, ils allaient faire leur course dans un hyper marché à 30minutes de là et utilisait les commerces de proximité en cas d'oubli / d'imprévu.

Je ne dis pas que c'est le cas de tout le monde. Mais la disparition des petits commerces est aussi la conséquence des choix des consommateurs. Ma mère la première : pour elle, aller faire les courses, c'était sortir la voiture
(même pour aller à la boulangerie ou le boucher à 5 min de là ). Elle ne comprenait pas que puisse faire x minutes de marche pour aller chercher le pain.




Un peu des deux mon capitaine, effectivement.Pour 3 qui utilisent ces petits commerces, 20 préfèrent tout faire dans le hangar au milieu du parking supermarché voisin, hélas.
_________________


Image


Manuel
Pixel monstrueux


Inscrit : Jan 02, 2003
Messages : 3605
De : Grenoble

Hors ligne
Posté le: 2020-10-25 00:17   [ Edité le: 2020-10-25 00:49 ]
Ma grand-mère tenait un commerce à tout faire dans le petit patelin où vit encore ma mère, elle faisait bar (indispensable en Bretagne ), tabac, quincaillerie et épicerie.
Mais dès qu'il y a eu un supermarché dans le coin la clientèle a commencé à y aller en masse et forcément il y avait moins de monde pour acheter au village.
Ce scénario a dû se dérouler des milliers de fois dans le pays, surtout que l'automobile est devenu populaire à la même époque.

Le concept a quasiment été inventé dans la région en plus, Leclerc a fait du gros pour moins cher après-guerre et petit à petit ça s'est transformé en hypermarchés qui ont vidés les centres des petites villes jusqu'aux moyennes aujourd'hui.
https://fr.wikipedia.org/wiki/E.Leclerc

Ma tante avait bien repris le bar mais jamais le coté épicerie, maintenant c'est le bar qui a fermé vu que c'est plus intéressant pour elle de travailler à la boulangerie de la petite ville à coté.
Autre exemple dans le village où j'ai grandi pas loin de là, il restait encore 4 bars, un restaurant, un garage, une boulangerie et une épicerie dans les années 80. Tout ça pour une commune de 800 habitants à peu près. Il y avait même un guichet de La Poste ouvert quelques heures par semaine (c'était déjà dans l'air de le fermer).

Maintenant il reste le bar-restaurant qui tourne bien et repris par de nouveaux propriétaires venus de l'Ardèche, mais c'est le seul vrai commerce du village encore ouvert. Il y a bien un dépôt de pain qui fait relais épicerie pour des produits de bases et un peu de local, c'est une association soutenu par la mairie et tenus par des bénévoles retraités 3 jours par semaine.

La mairie a bien soutenu plusieurs nouveaux boulangers (ancien parti à la retraite) et c'était rentable mais les gens ne sont pas restés pour diverses raisons qui leur sont propres. J'ai ma petite idée parce que la mentalité du coin est pas toujours facile même quand on est de là alors pour des gens de l'extérieur l'adaptation n'est pas gagné d'avance.
Vous pouvez regardez l'origine du mot plouc, ça vient du même coin de centre Bretagne. La sensation d'être ostracisé peut être très vite palpable si on est pas dans le moule "terroir" du coin. Mon frangin l'a jamais vraiment quitté et s'y est toujours bien senti, moi par contre... J'ai toujours bougé de là, même gamin hors périodes scolaires.

  Voir le site web de Manuel

Index du Forum » » Hors-sujet » » L'éclairage à la bougie est-il une forme de rétro gaming? [le topic environnemental]

706 messages • page
1 ... 3233343536




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)