les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher
Index du Forum » » Hors-sujet » » Que lisez-vous en ce moment ?
276 messages • page
1234567 ... 14
Auteur Que lisez-vous en ce moment ?
Thezis
Pixel visible depuis la Lune



Joue à Far Cry 3

Inscrit : Jul 19, 2002
Messages : 8910
De : Bruxelles

Hors ligne
Posté le: 2010-09-28 09:13
Est-ce que certains parmi bous pourraient me conseiller un bon essai récent sur la crise financière, ses causes, ses conséquences et sa gestion politique. Ce que j'ai pu lire comme articles me donnent un aperçu révoltant mais certains personnes plus au fait du système économique semblent me dire que les choses sont plus complexes que "l'Etat a sauvé les banques et les spéculateurs qui auront toujours le cul dans le beurre, tant pis pour les autres qui se font deux fois enc..." Dans mes recherches, je suis tombé sur "La Crise, pourquoi en est-on arrivé là ?" de Michel Aglietta et j'avais aussi pensé aux bouquins de Paul Krugman (prix Nobel d'économie 2008) mais ce dernier semble plus politique dans ses bouquins vulgarisateurs que neutre.
_________________

Dans la vie, il y a 3 catégorie des personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. (Anonyme)

Image


  Voir le site web de Thezis
Vovo
Pixel monstrueux


Score au grosquiz
1027565 pts.

Joue à ---===AIRMECH===--- Herzog Zwei is not dead !

Inscrit : Apr 18, 2002
Messages : 3029
De : chez moi.

Hors ligne
Posté le: 2010-12-07 10:38

En ce moment je me farcis le "Guide de survie en terrictoire Zombie" de mr Brooks.

Le livre n'est pas forcément passionant, puisqu'il est dénué de toute intrigue, de fil conducteur, de personnage.
C'est un simple guide de survie qui prend le partie de considérer que les morts vivants ont toujours existé et que l'humanité a de tout temps été sur le fil du rasoir.
Une lecture un peu austère, qui decripte les comportements à avoir, les équipements à porter, les lieu à éviter ou, au contraire, à privilégier suivant la situation.
Dômage que ce livre dirige le lecteur vers un unique but : trouver un lieu éloigné de tous, afin d'y survivre en hermite.
Brooks entrecroise des faits divers avec les activitées zombie afin d' eveiller la curiosité du lecteur, ainsi on se rend compte qu'un tueur de zombie est souvent perçus par la société comme un tueurs psychopathe; vue que cette même société ignore dans son ensemble l'existance même des morts vivants.
Ce tueurs de zombie étant bien souvent le seul à savoir que de telles créatures existent , ou ayant été confonté par pur hazard à l'attaque d'un ou plusieurs spécimens.

A lire pour se divertir et s'imaginer que le gouvernement nous cache des choses. Sombrer dans la paranoïa et , apres la lecture de ce recueuil, se dégoter au plus vite l'autre livre de Brooks : World War Z.

Il me tarde

_________________

Image


Tramboi
Pixel de bonne taille


Score au grosquiz
0003696 pts.

Joue à Wizardry 8

Inscrit : Nov 29, 2005
Messages : 360
De : Paris By Night

Hors ligne
Posté le: 2010-12-07 21:30
Citation :
Le 2009-01-30 14:32, Nano a écrit :

Je viens de me faire un enOrme cadeau. J'ai commandé ça :



Un gros livre sur tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur LucasArts sans jamais avoir osé le demander.
Plus d'infos dès que je l'aurais !



Bordel, il me le faut!
_________________

Ended up in a stranglehold on a PVC chair


noah
Pixel monstrueux



Joue à Zelda BOTW [switch]

Inscrit : Aug 29, 2002
Messages : 2732

Hors ligne
Posté le: 2011-12-09 16:31
Suite à un léger HS sur un autre sujet, que pensez vous des bienveillantes de Jonathan Littell ? Personnellement, j'ai trouvé ce livre remarquable. MTF c'est à toi !

MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6130
De : Caen

Hors ligne
Posté le: 2011-12-09 17:08
Bon, puisqu'il le faut Je reproche trois choses principales à cet ouvrage ; l'une d'ordre esthétique, la seconde d'ordre générique, la troisième d'ordre littéraire.

-- Tout d'abord, cet ouvrage fait partie de ce qu'on peut appeler de la "chair à concours". Il est taillé, écrit, composé, tant dans son style que dans son sujet, dans l'optique d'être salué par ses pairs, dans ce cas précis le Goncourt et l'Académie française. J'ai du mal avec ça, tout simplement car l'on sait que depuis plus de trente ans, ces prix ne sont rien d'autres que des vitrines commerciales, avec jury sélectionné et trié sur le volet par les grands noms comme Gallimard et compagnie. Même concernant l'Académie française j'ai des doutes, surtout depuis que des gars comme Max Gallo y sont rentrés. Tout se perd ma bonne dame. Par son sujet très orienté (la deuxième guerre mondiale), sa construction élaborée façon "nouveau roman sous projecteur" et sa narration à la première personne, il s'apparente à un "reader's digest" mélangeant sans compromission du Camus, du Primo Levi et du Robbe-Grillet. Cela fait penser à du Tarantino : un musée de la Littérature, qui ne peut qu'emporter l'adhésion du lecteur.

-- Ensuite, justement, je reproche à ce roman de détruire l'œuvre de Primo Levi et notamment de Si c'est un homme. Il ne s'agit pas ici de parler de "légitimité" de témoignage ou non, je ne reproche surtout pas à Littell de parler des camps et de la guerre sans l'avoir connu, ce serait stupide de ma part. Ce que je reproche en revanche, c'est de faire du "témoignage spectacle", presque à la Michael Moore : le narrateur a tout vu, a parlé à tout le monde, rencontre Himmler, Hitler, des philosophes, des historiens... et cela ne l'empêche pas de se tromper sur la question des grades et des galons malgré sa recherche documentaire. C'est un récit à l'américaine presque, qui considère que la vérité historique n'a de valeur que si l'on prend en compte tous les témoins et tous les discours. Cela est profondément injuste et faux : de Camus, encore une fois, à La Question d'Alleg en passant par les travaux de Sartre et de Poulet et les romans de Danilo Kis, l'on conçoit que le témoignage historique ne passe pas par l'assimilation par un homme de la pluralité, mais par l'acception d'une foule d'hommes à une unité. La force des romans de Levi ne tient pas au "Je", bien que présent, mais au "Nous", omniprésent. Mettre en avant le primat de l'individu inaliénable dans l'Histoire, qui plus est sur la question du nazisme a quelque chose que je trouve vulgaire et dégradant, comme si l'on devait toujours observer les événements à travers la lunette d'une seule longue-vue qui tout embrasserait. Il y a un côté "démonstration" que je trouve déplacé.

-- Enfin, mais cela me regarde plus personnellement car j'y suis sensible, la question du style. Comme pour détruire le mythe de "l'écriture blanche", pourtant salement amoché par son héraut lui-même (je parle bien entendu du sieur Houellebecq, mais là je vais vraiment faire monter ma tension si j'en parle), l'auteur a cru bon de revenir à une écriture mi-réaliste, mi-symboliste qui ne s'épargne aucun des clichés des deux catégories : le "détail qui fait vrai", les pluriels nobles, les temps du récit, sans parler de la première personne... L'écriture appartient davantage aux brouillons des romanciers du début du 20ème qu'à un roman du début du 21ème siècle. Un texte anachronique du point de vue du style, mais cela est fait exprès à ce que j'en ai lu et entendu, ce qui tendrait à confirmer que ce texte doit se lire comme de la "chair à concours", taillé et écrit pour les récompenses, et non comme une quelconque recherche esthétique ce qui, pour moi, est encore la faute la plus grave. C'est là aussi où je trouvais Rowling, du coup, bien plus honnête, car elle voulait écrire un livre pour enfants mais a su faire évoluer son style avec son lectorat (quand on confronte les styles du premier et du dernier HP, c'est assez frappant), signe qu'elle savait malgré tout réfléchir à ses effets même si on peut ensuite lui reprocher pas mal de trucs sur l'Histoire et les personnages.

Après, je ne suis pas réfractaire ni aux concours quand ils permettent de mettre en lumière de "vrais" auteurs, ni au contemporain en règle générale. Mais j'aurai apprécié que des auteurs comme Quignard, Teulé ou Roberto Bolano aient autant de "publicité" que Littell, car ils le méritent bien plus. Si l'on veut avoir une idée de ce qu'est un roman contemporain qui fera date et qui restera dans l'Histoire -- car même si je ne suis plus là pour le voir, je pense que le roman de Littell ne vivra jamais dans les Histoires de la Littérature de notre siècle --, je vous encourage plutôt à lire Terrasse à Rome, Le magasin des suicides et surtout 2666, bien plus stimulants, honnêtes et puissants que Les Bienveillantes.

Voilà ce que je pense de cette question et, bien entendu, cela n'engage que moi.

  Voir le site web de MTF
noah
Pixel monstrueux



Joue à Zelda BOTW [switch]

Inscrit : Aug 29, 2002
Messages : 2732

Hors ligne
Posté le: 2011-12-09 17:32
OK je comprends ton point de vue. A titre personnel, j'ai connu Jonathan Littel par son père, Robert, qui a surtout écrit "La Compagnie", un roman de 1000 pages qui suit la création de la CIA sur les cendres de l'OSS, un peu à la manière d'Underworld USA d'Ellroy (la trilogie, pas le bouquin). Et j'ai l'impression que le fils s'inscrit dans la continuité.

A titre personnel également, je ne fraie absolument pas dans ce milieu (je crois que tu le connais nettement mieux, tu écris non ?), et donc toute l'agitation de ce microcosme m'échappe complètement (ce n'est pas péjoratif, microcosme). De la même manière que pour la Route de McCarthy, je ne l'ai pas lu parce qu'il avait reçu le pulitzer, mais parce que j'avais été bouleversé par la trilogie des confins. Littell, je l'ai acheté l'année dernière, ayant trouvé l'envie et le courage de m'y mettre.

Et je n'ai pas un recul aussi fort que le tien sur le style (je n'ai jamais étudié la littérature, j'ignore si c'est ton cas), j'ai une lecture beaucoup plus frontale : j'accroche ou pas, mais je ne cherche jamais à prendre du recul face au style que je lis. C'est comme ça, l'écriture pour moi est fonctionnelle, et je la subis parfois à l'instar d'un McCarthy qui a un style très lourd je trouve, parsemé de fulgurances. Ca ne veut pas dire que je ne m'arrête pas sur une phrase, parfois, ou un paragraphe, mais c'est toujours local.

Tout ça pour dire que je reçois ta critique 1 & 3, mais ça ne me parle pas du tout.

Pour la seconde, il a été effectivement beaucoup critiqué me semble-t-il sur ses erreurs qui me semblent anecdotiques (l'histoire des grades), et sur la véracité et le réalisme de son narrateur, qui outre avoir recontré tout l'appareil d'état nazi, était en plus un homosexuel un intellectuel averti, bref, un mouton à 5 pattes, décrit comme peu plausible par les différents historiens qui ont critiqué l'ouvrage. Mais pour moi, ce n'est pas grave, tant que c'est au service d'une propos. Et c'est le propos qui m'a marqué, arriver à déconstruire la mécanique SS, la rendre compréhensible pour le lecteur, qui au final arrive à percevoir comment "on peut en arriver là". Avec des séquences extrèmement fortes (la campagne d'Ukraine, mais également d'autres scènes). Là ou j'ai eu plus de mal, c'est toute la partie en France, et toute la partie concernant sa soeur et sa mère, qui pour moi tombaient un peu à côté du sujet que j'imagine être le sujet central.

C'est intéressant ce que tu dis sur Houellebecq, j'ai beaucoup aimé extension du domaine de la lutte, son essai sur Lovecraft, ne me rappelle plus très bien les particules, mais je n'aime pas du tout toute sa production ultérieure, et le personnage m'énerve prodigieusement (je veux mon goncourt, je veux mon goncourt).

Volkor
Pixel imposant


Score au grosquiz
0028294 pts.

Inscrit : Oct 28, 2008
Messages : 944

Hors ligne
Posté le: 2011-12-20 20:06   [ Edité le: 2011-12-20 20:09 ]
Noël, c'est finalement le meilleur moment pour se faire ses propres cadeaux, ceux dont on sait pertinemment que nos proches réchigneront toujours à nous offrir du fait de l'immaturité supposée de notre déviance.
Donc dans la catégorie bouquins, j'ai fait hier l'acquisition de ça :





32 euros, éditions flamarions. Ca va de 1970 à 2010.
Les 1001 machins, c'est une collection qui ressort régulièrement aux fêtes de fin d'année. Il y avait déjà dans le même genre 1001 disques, 1001 livres et 1001 films qu'on m'a offert il y a 2 ans.
Le 1001 films était pas mal, mais loin d'être folichon quand même. Les infos répertoriées étaient assez bateaux, les textes pas toujours bien écrits (et pas mal de coquilles en plus) en plus de certaines erreurs. Mais ça restait un bel objet idéal pour avoir des infos sur des films inconnus, le tout avec une bonne qualité et de belles photos.

Et bien j'ai l'impression que c'est quand même un peu mieux avec ce dernier né. Déjà, ça semble assez exhaustif. En même temps, avec un média d'à peine 40 ans, c'était difficile de rater les plus marquants en 1001 opportunités. Les jeux ne sont pas tous traités de la même façon. Y a les classiques, qui ont droit à une double page, les moins classiques avec une page et les autres, qui se partagent des demi pages à 2, avec ou sans photo. La priorisation de ce qui est un classique ou pas pourra parfois laisser dubitatif. Ainsi, Grim Fandango, Radiant Silvergun et Half life sont quasi expédiés, presque sur la même page. Pareil pour Portal, torché en quelques lignes sans même une petite photo alors que Rollercoaster Tycoon 3 a droit quant à lui à une double page. Bon après, c'est des questions de point de vue. (Je vais peut être me faire défoncer par les fans de rollercoaster tycoon 3)

Les commentaires écrits ne font pas de fioritures et vont à l'essentiel et semblent décrire fidèlement l'essence même d'un jeu en quelques lignes. Faut donc pas s'attendre à de la réflexion hyper poussée. Bon, y a toujours quelques petites coquilles par ci par là (erreurs de dates, problèmes de ponctuation) mais du peu que j'en ai lu, ça semble à la marge.
Bref, ça semble globalement bon et ça va être mon livre de chevet pour les prochains jours. Prévoir de la place dans la bibliothèque : ce truc a la largeur d'un petit dictionnaire.

noah
Pixel monstrueux



Joue à Zelda BOTW [switch]

Inscrit : Aug 29, 2002
Messages : 2732

Hors ligne
Posté le: 2012-04-05 09:05
J'étais tombé dessus par hasard, l'avait acheté au virgin du coin, et je viens finalement de l'attaquer :

Pink Floyd par Nick Mason.



Je lis la traduction française, c'est bien écrit, bien structuré? J'en suis au tout début, mais c'est bourré d'anecdotes et de photos persos, j'accroche beaucoup. Et Mason a cette qualité rare qu'il met beaucoup de distance, et reste très modeste.

noah
Pixel monstrueux



Joue à Zelda BOTW [switch]

Inscrit : Aug 29, 2002
Messages : 2732

Hors ligne
Posté le: 2012-04-17 11:34
J'ai bientôt fini le bouquin de Mason, et c'est vraiment très bon. J'ai l'impression que son humour est un poil atténué par la traduction, mais c'est vraiment un bouquin intéressant, avec en plus des photos persos insérées. Notamment une de Syd Barrett méconnaissable (crâne rasé, bedonnant, je pense qu'il n'est jamais redescendu d'un mauvais trip au LSD).

J'ai toujours écouté le Floyd, mais je ne les connaissais pas vraiment. Avec ce bouquin, on rentre vraiment dans le détail du groupe, sans avoir l'impression de lire un règlement de comptes par bouquins interposés. Et du coup ça donne du relief à leur discographie.

vraiment top.

Niloc-Nomis
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0024194 pts.

Joue à Deltarune (Switch) / Ys Origin (Wii)

Inscrit : Aug 11, 2002
Messages : 8483
De : Ferté sous Jouarre

Hors ligne
Posté le: 2013-03-30 11:23   [ Edité le: 2013-03-30 11:27 ]
L'avantage des liseuses numériques est qu'elles offrent un accès instantané et gratuit à toute la littérature libre de droits.

Ainsi après m'être enfilé tout Maupassant (quoique j'en avais déjà lu une bonne partie avant ça), je viens de finir le premier tome des Misérables de Victor Hugo.



Quelle aurait été la probabilité de me pencher sur ce pavé chef d’œuvre officiel de notre bonne vieille France? Sûrement faible.
Grand bien m'en a pris. Je comprends un peu mieux le statut d'icône nationale de Victor Hugo désormais. Un mot( pour résumer ce que j'ai lu jusqu'à présent? Liberté.
Chapitres fleuves ou extrêmement courts, assertions personnelles, envolées lyriques, ultraréalisme...
C'est un livre fou, qui dissèque ses personnages comme je ne l'avais jamais lu jusqu'à présent. Les premiers chapitres mettent en place l’évêque de Digne, ne parlent que de lui, un chapitre par trait de personnalité. Le personnage est très attachant mais au bout d'un moment je me suis demandé si le fichier des Misérables ne contenait pas en fait le mauvais texte. Et puis arrive Jean Valjean, tout juste libéré du bagne de Toulon. Et là le traitement est le même, les chapitres se succèdent pour nous présenter un destin brisé et injuste, et qui cherche un gîte, ce soir là à Digne. Mais il se fait refouler de partout, étant obligé de présenter ses papiers de bagnard partout ou il va, sous peine d'y retourner. Ce personnage farouche mais dont on connait les vicissitudes qui ne trouve aucun abri chez les gens bien comme il faut, comme dans une chanson de Brassens, brise le cœur. Et nous en tant que lecteur on sait qu'il va atterrir chez l'évêque, on le connait comme notre poche ce bon homme!
Et enfin la rencontre se fait, en deux temps même tellement Valjean n'y croît pas, et quand l'évêque lui offre sa plus belle table avec l'argenterie, et que le bagnard n'y croit pas, que son effarouchement s'estompe peu à peu, c'est magique. Un feu d'artifices entre mes mains. On l'attendait ce moment on savait qu'il arrivait, ces personnages si précisément ciselés dont on sait TOUT! Rien que d'écrire ça j'ai la gorge qui se serre juste en me souvenant de cette lecture.
Ensuite viennent les destins de Fantine, si belle et qui finit chauve, édentée et sur le trottoir, sauvée un temps par... Et sa fille Cosette confiée aux Thénardier...
Ça fait gros sabots comme ça, et ça l'est en quelque sorte, mais c'est tellement brillant, tellement injuste, tellement révoltant... et tristement plausible.

Le premier tome se concentre sur Jean Valjean, sa transformation par l'évêque, et le destin de fantine. Et ça se termine par un PUTAIN de cliffhanger!
C'est un monument que je ne peux que vous encourager à lire, ça remue les tripes comme rarement ça m'est arrivé. Et si certaines longues envolées érudites sot un peu lourdes (surtout l'épisode des étudiants parisiens), c'est étonnement moderne.
Je vais mettre en pause avant de me lancer dans la suite, mais franchement, c'est une révélation.

MTF
Modérateur groovy


Joue à faire l'imbécile.

Inscrit : Jan 28, 2005
Messages : 6130
De : Caen

Hors ligne
Posté le: 2013-03-30 11:56
Les Misérables, s'il n'est pas mon roman favori de Hugo (j'ai toujours préféré L'homme qui rit pour le Grotesque, et Les travailleurs de la mer pour le Sublime, soit les deux faces du romantisme selon sa poétique [cf. préface de Cromwell]) est sans doute ce qui s'approche le plus d'une épopée moderne, bien au-delà pour moi que La légende des siècles (fermée dans une forme archaïque, lui qui en théâtre se battait pour la modernité [ah ! ce pugilat dans la salle de théâtre lorsqu'il fait dire dans Hernani "C'est bien à l'escalier / dérobé" !]) ou Quatre-vingt treize. C'est une fresque merveilleuse où les destinées se bousculent et se propulsent les unes sur les autres, entrecoupées de chapitres sur l'argot ou sur les batailles napoléoniennes, où l'on sait pourquoi l'empereur a perdu à Waterloo : parce qu'il avait plu la veille...

Un roman nécessaire, qui n'est pas prêt à perdre en force.

  Voir le site web de MTF
Odysseus
Pixel intergalactique

Score au grosquiz
0004305 pts.

Joue à lâcher trois poissons-ballons sur la ligne de départ.

Inscrit : Sep 15, 2002
Messages : 10892
De : Αἰαία

Hors ligne
Posté le: 2013-03-30 22:20
Citation :
Le 2013-03-30 11:23, Niloc-Nomis a écrit :

L'avantage des liseuses numériques est qu'elles offrent un accès instantané et gratuit à toute la littérature libre de droits.


Ce qui est cocasse, la plupart des liseuses enfermant leurs utilisateurs dans un labyrinthe privateur alors qu'un grand nombre de personnes les utilisent justement pour lire des bouquins libres de droits...

Perso, j'en reste aux vrais livres, qui ne nécessitent pas d'être rechargés pour être lisibles, qui ne requièrent pas l'installation de logiciels spécifiques, qui ne récupèrent pas mes données personnelles, que je peux donner, prêter, vendre ou échanger à qui je veux sans restriction, et qui tiennent dans ma poche sans avoir besoin d'une sacoche ou d'une protection spéciale.

Le vrai livre, c'est bien, mangez-en!

Citation :
Le 2013-03-30 11:23, Niloc-Nomis a écrit :
Ensuite viennent les destins de Fantine, si belle et qui finit chauve, édentée et sur le trottoir, sauvée un temps par... Et sa fille Cosette confiée aux Thénardier...


Ça, c'est LE truc qui me fait chialer et enrager à tous les coups. J'ai beaucoup de mal à le relire parce-que je sais que je ne vais pas en sortir comme ça. Rien que lire "Thénardier", ça me donne envie de graisser la guillotine...

Je hais les adaptations, mais la version d'Hossein, précisément sur la métamorphose de Fantine, c'est juste bouleversant. En moins de dix secondes, il fait la transition avec son portrait juste après l'usine et son arrivée sur le trottoir. Ça doit être dispo sur Youtube ou ailleurs, c'est vraiment à voir.

Citation :
C'est une fresque merveilleuse où les destinées se bousculent et se propulsent les unes sur les autres, entrecoupées de chapitres sur l'argot ou sur les batailles napoléoniennes, où l'on sait pourquoi l'empereur a perdu à Waterloo : parce qu'il avait plu la veille...


Au sujet d'Hugo et de son rapport à l'argot, Cavanna en cause très bien dans L'oeil du Lapin (ou Les Ritals, c'est l'un ou l'autre, je sais plus). De mémoire, il part sur "le gouffre béant" puis reprend le truc un peu plus tard. Par la suite, j'ai relu Hugo avec un autre oeil...
_________________

"Il n'est pas de lutte plus violente et déterminée que celle d'un homme face à son envie d'aller aux toilettes" - Karate Boy


noah
Pixel monstrueux



Joue à Zelda BOTW [switch]

Inscrit : Aug 29, 2002
Messages : 2732

Hors ligne
Posté le: 2013-04-11 17:30
C'est vrai que ce sujet est assez peu animé, je ne vais pas lister tous les bouquins que j'ai lu, mais récemment j'ai été assez marqué (dans le bon sens du terme) par A Rebours de Huysmans, ce qui m'a frappé c'est la présentation des thématiques qui sont d'une modernité assez incroyable.

Et là je suis en cours de lecture des Grandes Familles de Druon. Et pareil, c'est dingue de voir comment une fresque sociale de l'entre deux guerre pourrait se transposer aussi facilement presqu'un siècle plus tard.

Ca fait énormément relativiser sur les prises de consciences sociales actuelles (notamment la culpabilité qu'on fait porter aux babyboomers sur la situation économique actuelle, extrèment bien décrite par Druon en parlant de la responsabilité donnée à la génération qui a causé la grande guerre).


RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Score au grosquiz
1035015 pts.

Joue à Pokemon Shuffle, L'ere du fleau

Inscrit : Apr 01, 2003
Messages : 27387
De : Toulouse

Hors ligne
Posté le: 2013-04-11 19:37
En ce moment je lis les intégrale de spiderman. J'ai attaqué la 2e. C'est dingue de voir comme la facon de raconter les histoires, et même les histoires elles meme ont changées
_________________

Image


noah
Pixel monstrueux



Joue à Zelda BOTW [switch]

Inscrit : Aug 29, 2002
Messages : 2732

Hors ligne
Posté le: 2013-04-11 20:44
Tu t'es planté mec, ici c'est les bouquins sans images. Il y a un topic BD un peu plus bas, ou alors tu as trouvé une novélisation de spiderman ?

mickmils
Gros pixel


Score au grosquiz
0000200 pts.

Joue à Morrowind, Yakuza 3, Persona 3 Portable, et des horreurs casual

Inscrit : Aug 30, 2002
Messages : 1865
De : Paris malgré lui.

Hors ligne
Posté le: 2013-04-12 07:49
Si vous n'avez rien d'autre à lire, et que vous avez pour une raison surnaturelle envie de me faire plaisir, je viens de publier mon premier livre sur Amazon/Kindle

http://www.amazon.fr/dp/B00C8QMXS6

Il a été écrit dans le cadre du concours NaNoWriMo (écrire un livre de 50 000 mots en un mois). Voili voilou !

Je vous fait de gros bisous, et je vous dis à bientôt. Je ne poste plus beaucoup par manque de temps, mais vous restez chers dans mon coeur !
_________________

Retropudding : du rétrogaming en moins bien
Journalisme total ?


  Voir le site web de mickmils
noah
Pixel monstrueux



Joue à Zelda BOTW [switch]

Inscrit : Aug 29, 2002
Messages : 2732

Hors ligne
Posté le: 2013-04-12 08:58
Bravo ! ca fait combien de pages ton bouquin ? J'ai failli l'acheter, mais c'est super galère avec un vieux téléphone Android, il n'y a pas d'autre moyen de pouvoir le lire ?

mickmils
Gros pixel


Score au grosquiz
0000200 pts.

Joue à Morrowind, Yakuza 3, Persona 3 Portable, et des horreurs casual

Inscrit : Aug 30, 2002
Messages : 1865
De : Paris malgré lui.

Hors ligne
Posté le: 2013-04-12 09:41
Il fait 50 000 mots... pour le nombre de pages, environ 150 dans mon traitement de texte. Ca doit correspondre a un livre de poche d'autant.

Pour l'instant, j'ai une exclusivité Kindle durant trois mois. Il existe une application Kindle pour Android mais je compte le rendre disponible a l'issue de cette période sous d'autres plateformes dont Google Books voir vendre l'ePub directement, sans DRM bien s'entend.

  Voir le site web de mickmils
Niloc-Nomis
Pixel visible depuis la Lune

Score au grosquiz
0024194 pts.

Joue à Deltarune (Switch) / Ys Origin (Wii)

Inscrit : Aug 11, 2002
Messages : 8483
De : Ferté sous Jouarre

Hors ligne
Posté le: 2013-04-12 09:42
Le format Kindle est compatible avec un Kobo de la Fnac?

(je vois venir les râleurs, c'est le Kindle qui est verrouillé de partout, le Kobo ou les autres liseuses liraient même une tranche de jambon)

mickmils
Gros pixel


Score au grosquiz
0000200 pts.

Joue à Morrowind, Yakuza 3, Persona 3 Portable, et des horreurs casual

Inscrit : Aug 30, 2002
Messages : 1865
De : Paris malgré lui.

Hors ligne
Posté le: 2013-04-12 09:47
Apparement non Niloc. Mais le fichier devant être en clair, je pense qu'il est possible de le convertir facilement. De toute façon, je m'assurerai a la fin de la période d'exclusivité qu'il soit dispo directement au format Kobo ou ePub.
_________________

Retropudding : du rétrogaming en moins bien
Journalisme total ?


  Voir le site web de mickmils

Index du Forum » » Hors-sujet » » Que lisez-vous en ce moment ?

276 messages • page
1234567 ... 14




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)