les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher

Poster un message
Autorisation :Tous les membres Enregistrés peuvent poster de nouveaux sujets et des réponses sur ce forum
Nom d'Utilisateur :
Mot de Passe :
J'ai perdu mon mot de passe!
Corps du Message :

HTML est: Activé
BBcode est: Activé
[img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img]
Options : Désactiver HTML sur ce Message
Désactiver BBcode sur ce Message
Désactiver Smilies sur ce Message
Montrer la signature (Ceci peut être modifié ou ajouté à votre profil)
 -   - 

Rappel des 10 derniers messages du topic (les plus récents en haut)
JiPé
Pixel monstrueux
"eupe"

Je poste ça là parce que les références sont évidentes :
- du celle shading en milieu urbain
- Hideki Naganuma à la musique
- une meuf cell shadée en roller qui s'appelle Jet



Le premier lethal league en 2D est déjà très bien et que sur PC (il me semble).
Ce nouvel opus sort en ce moment toujours sur PC mais sera sur toutes les consoles ce printemps, joie !

maxxxxxx
Gros pixel
Je viens également d'entamer JSRF, et je suis à 99% d'accord avec Rudolf ! Je viens à peine de passer 4 heures sur le jeu, et ce seulement sur les deux premiers niveaux. Le jeu en lui même est pour l'instant très facile, mais la chasse aux tags commence déjà à être ardue.

Fan du volet dreamcast, j'étais sceptique sur les changements apportés au gameplay, mais je dois avouer que de ce point de vue, JSRF est plus réussi. Sur Dreamcast, terminer un tag était parfois un parcours du combattant, et parfois au détriment du plaisir de jeu. Ici tout est plus fluide, et le résultat est effectivement un formidable jeu de plate formes !

Sinon, pour rebondir sur la vulgarité des dialogues, c'est le 1% ou je ne suis pas d'accord. J'ai quand même eu droit à un "Batard", une dizaine de "keuf"... Je soupçonne fortement un traduction foireuse.

(Ah, par contre, je préfère 1000x le capitaine Onimusha ^^)

Robert_Landolt
Pixel visible mais rikiki
Moi dans le JSR de la Dreamcast, je suis resté bloqué au niveau avec le gros black et la fille (Cube je crois ?)
Sacré jeu, mais c'est vrai qu'ils auraient pu un peu adoucir la difficulté pour compenser la maniabilité qui est parfois irritante...

Thezis
Pixel visible depuis la Lune
Whoua! Ca peut être ajouté dans "Votre avis nous intéresse" ça! []

Rudolf-der-Erste
Pixel visible depuis la Lune
Bon, ben j'en suis en plein dedans depuis plus d'une semaine, et j'avoue que je ne comprends absolument pas les reproches sur son ambiance: il faudrait qu'on m'explique.

Pour ma part, ce jeu est un véritable bijou, même si j'avoue qu'au début j'avais un peu de mal à accrocher avec ces niveaux où j'avais du mal à trouver tous les tags et où il faut en boucler un avant d'accéder à certaines zones du suivant. Mais au bout d'un moment j'ai compris ce qu'était Jet Set Radio Future : un pur jeu de plate-forme, sans ambiguïté!

En effet, il n'y a plus la contrainte du temps, et plus de QTE pour les tags. Et les interventions policiaires sont désormais ponctuelles. Ils ont laissé de côté les aspects arcade du premier pour faire du deuxième un véritable jeu de plate-forme au même titre que les Mario. Maintenant, nous avons des niveaux gigantesques qui s'étalent davantage sur les hauteurs et où il faut exécuter des manipulations de plate-forme pour accéder à des lieux. En plus le personnage se dote d'un panel de mouvement plus développé avec le fait de pouvoir grinder verticalement et de faire des acrobaties sur les half-pipes pour passer au-dessus des grilles. C'est à partir du niveau des égouts que j'ai commencé à m'éclater comme un fou à enchaîner des phases de pure plate-forme pour accéder aux interrupteurs (et non plus aux tags comme dans le premier). J'ai pris conscience de tout le potentiel que cachait le jeu en matière de plate-forme, avec ses niveaux qui pour moi n'ont rien à envier aux Mario 3D par leur architecture et leurs façons multiples de les aborder pour accéder aux mêmes lieux. On peut faire ceci, on peut faire cela. On peut se permettre des délires, comme utiliser le turbo et rejoindre des plates-formes très éloignées. On peut choisir de suivre un pont pour avancer, grinder sur les rambardes du même pont, ou bien carrément grinder temporairement sur les murs pour rejoindre plus vite l'endroit où on veut aller. Et puis il y a des moments incroyables comme dans les égouts où on arrivé au fond d'un puits très élevé en hauteur (genre plus de cent mètres). Il y a des plates-forme en haut, et pour les rejoindre on n'a pas d'autre choix que de grinder successivement sur les murs de chaque côté du puits pour monter peu à peu, tout en faisant attention aux éléments muraux sur lesquels on ne peut pas grinder et donc qu'il faut éviter en sautant par-dessus. Je vous jure, c'est dans ces moments-là que je me suis éclaté comme un fou et que j'ai admiré l'inventivité dont ont fait preuve les développeurs.

Pour moi, ce jeu n'a absolument rien d'un jeu de roller ou tout ce qu'on veut: c'est un pur de plate-forme 3D bien plus proche des Mario qu'on ne le croit. D'ailleurs, je réalise seulement maintenant que Super Mario Sunshine a emprunté pas mal d'éléments, comme les tags sur les murs qu'il faut effacer, et les poursuites de l'anti-Mario où c'est du pur Jet Set Radio qui nous proposait aussi des scènes où il fallait poursuivre des mecs pour les "arroser": il y a trop de coïncidences pour être honnête.

Bon, il y a bien quelques petits défauts. Déjà une difficulté un peu trop rabaissée par moments. A un moment donné, il fallait faire un tour dans un stade sans nous faire piquer la balle et avec la possibilité de la passer à notre équipier. Eh bien je suis resté devant tout le long avec la balle en main sans jamais me faire rattraper (y compris par ma camarade à qui je n'ai pas eu besoin de passer la balle): pas trop compris à quoi ça rimait. Idem pour les phases de compte à rebours: une demi-heure c'est trop, il aurait fallu dix minutes. Ensuite, les phases avec la police se révèlent tout de même moins épiques que dans le premier, avec des combats un peu trop difficiles. Cela dit, il y a d'excellents moments, comme le fait de grinder d'une ligne haute tension à une autre et de sauter ainsi par-dessus un hélicoptère pour le grinder: on se sent puissant. Plus des machines sur lesquelles on peut grinder. Et un combat contre un homme aux bras mécaniques extensibles sur lesquels on peut grinder pour rejoindre son corps et le faire tomber pour le taguer (là je me croyais dans un combat contre un boss de Sonic Adventure 2 ). Enfin, quelques détails comme une maniabilité un peu sensible quand on se déplace sur de petites plates-formes, et l'absence d'une caméra libre à la Mario Sunshine.

Autrement, y a rien à dire en ce qui me concerne. En plus le jeu corrige un des défauts du premier: le manque de niveaux. Je me souviens dans le premier que j'avais commencé à m'éclater sérieusement à partir du moment où on avait accès aux trois niveaux entiers. Ouaiiis, super ces terrains gigantesques, le pied! Allez, la suite! Argh, déjà le combat final, snif! J'avais vraiment trouvé que le jeu se terminait trop rapidement (moins de dix heures pour moi, et sans trop de difficulté).
Dans Jet Set Radio Future en revanche, je suis servi et comblé! Les niveaux sont très nombreux, variés et inventifs pour la plupart. Aaah, les phases où on saute de gratte-ciel en gratte-ciel! Le niveau du parc d'attraction avec son grand huit et ses balancelles! Et toute cette sorte de choses!

De plus, la durée de vie est absolument gigantesque. Il m'a fallu dix-huit heures pour "finir" le jeu, mais maintenant j'en suis vers trente-cinq heures, avec cent un graphiti souls en ma possessions, et ce n'est pas encore fini, loin de là. Et ça confirme encore plus que le jeu est un pur jeu de plate-forme puisqu'il faut rejoindre des plates-formes pas forcément faciles d'accès pour collecter des graphiti souls, avec parfois des manips assez délicates. Plus les graphitis que je n'avais pas effacés et qui sont bien cachés parfois. Et les défis de rue pour faire apparaître les graphiti souls comme faire une suite de combo grinds, de combo air, faire tel score, faire tel enchaînement de plates-formes, etc. Dans le niveau des gratte-ciel par exemple, je devais à un moment donné faire 110 000 points sans rupture de combo. Je pouvais toujours faire un grind infini, mais j'en avais pour des plombes, avec la possibilité de perdre ma synchronisation et de rompre le combo par erreur. C'est alors que je suis monté sur la plus haute tour du niveau, que j'ai grindé jusqu'à son sommet pour emmagasiner des points et que j'ai fait un "saut de la mort" en multipliant les combo air jusqu'à ce que j'arrive tout en bas du niveau (vers la pyramide) après avoir dépassé ce score (je précise qu'il faut survivre pour le valider et faire apparaître le graphiti soul): puissant!!!
Et tous les défis tags que nous proposent Roboy et que j'ai à peine entamés (et pour lesquels il faut faire des scores jet). Pour vous dire, il me reste exactement la moitié des personnages à débloquer, et encore un certain nombre de graphiti souls à obtenir. Franchement, la durée de vie assure carrément!

Maintenant, je voudrais revenir sur l'ambiance. Je ne comprends vraiment pas ce que certains reprochent. Par exemple, quand je lis la fin de l'article de Laurent ("Une suite résolument plus "adulte" est sortie, sur Xbox, intitulée Jet Set Radio Future. Basée sur une progression non linéaire, elle comporte des décors 10 fois plus grands, une musique hystérique et une vulgarité désagréable dans les dialogues."), je tombe des nues vu que pour moi c'est un contre-sens total du jeu. Je veux dire, pour moi le jeu véhicule le même esprit que le premier (avec une ambiance légèrement différente), et critiquer celui du deux reviendrait pour moi à critiquer celle du premier tellement pour moi ils sont semblables.
Enfin, je ne sais pas, mais j'ai eu l'occasion de montrer le jeu à mon père qui déteste le tag, les rollers, etc. Eh bien, il a trouvé le jeu très beau par son esthétique, et il a été littéralement soufflé par le final extraordinaire du jeu avec son dernier niveau complètement démentiel. Comme quoi, ce n'est pas une question d'âge.
Au début peut-être on croit que le jeu est plus "agressif" que le premier, plus "gangsta". C'est vrai que les premières heures n'aident pas trop (plus la chanson avec la femme qui hurle). Mais après il s'avère que l'ambiance est bon enfant exactement comme dans le premier, que rien n'est pris aux sérieux avec les bons comme les méchants qui dansent en rythme dans la joie et la bonne humeur, que le jeu est vachement beau, que les quartiers sont très vivants avec ces foules qu'on peut disperser en roulant vers eux, que les musiques sont absolument géniales, etc. J'ai exactement le même avis que Tonton Ben en fait: il n'y a absolument rien de vulgaire et d'agressif dans ce jeu, et il n'est pas plus "adulte" que le premier, bien au contraire.

Ah, et puis tout le final est absolument GE-NIAL avec Rokkaku qui se prend pour un méchant yakusa qui veut dominer le monde, qui intervient avec la même musique que pendant le dernier combat du premier volet, qui est une caricature complète, qui dit bonjour et merci dans toutes les langues comme le chinois, le japonais, l'anglais et le français; qui multiplie les formules à tel point que c'en est ridicule. Et surtout le dernier niveau est absolument phénoménal (avec toujours cette même musique hypnotique comme à la fin du premier). Vous vous souvenez du disque platine au sommet d'un gratte-ciel. Eh ben là c'est encore pire. On est dans un niveau complètement psychédélique et surréaliste, avec des éléments de plates-formes qui flottent au-dessus du vide: je me croyais carrément dans un des niveaux de Psychonauts tellement c'était dingue!!! Et la fin véhicule exactement le même message moral que dans le premier. Si jamais vous êtes restés insensibles à tout ce final (un des meilleurs qu'un jeu vidéo ait pu m'offrir), je ne sais pas quoi faire pour vous!

Bon, il faut que j'arrête car je suis en train d'écrire un roman. Mais pour moi Jet Set Radio Future est le meilleur jeu de plate-forme de cette génération.

PS: Au fait, j'aurais besoin d'un peu d'aide (Tonton Ben?). Dans le premier niveau (Oogenzaka Hill), je n'arrive pas à faire un score jet pour la technique. J'arrive seulement autour de 995 000, et je vois que le premier qui a un score nitro (juste en-dessous de jet) a 1 800 000: je sèche, je ne sais pas quoi faire pour pêter le score. Sinon, dans Chuo Street, je ne comprends pas ce qu'il faut faire avec ce défi de rue: "G -> || -> G ->|| ... rejoindre les égouts". Enfin, sur la carte de la ville qui montre les quartiers, il reste un emplacement vide: ça veut dire quoi? Je vous remercie d'avance.

Tonton Ben
Pixel monstrueux
Ayé, il est 08h38, je viens d'arriver au taf, et ils m'ont donné envie de me recoller sur JSR et JSRF.

Ah bah bravo ! C'est du joli !!!

(je me refous dessus direct ce soir ^^)

(Lalalala... Sweet soul brother... Lalalala...)

Thezis
Pixel visible depuis la Lune
Je n'ai pas précisé qu'il s'agit de Jet Set Radio Futur sur Xbox, qui a tout de même l'air vachement moins dur que son ancêtre. []

IsKor
Camarade grospixelien
Citation :

Le 2007-07-24 16:26, Thezis a écrit:
Up!

Trouvé à 1 roro sur ebay (moins cher que les frais de port!) et essayé 10 minutes hier (pour voir si le jeu fonctionnait bien) : tout de suite une excellent feeling, je sens que j'ai enfin retrouvé un jeu SEGA qui va vraiment me plaire!



C'est une pratique de plus en plus courante sur eBay... Les mecs se rattrapent avec les fdp. Je trouve le principe détestable, mais bon...

SInon, bon courage à toi, JSR possède une ambiance hors du commun, mais il est vraiment TRES dur... Perso, je ne l'ai pas fini, mais j'ai bien avancé. Et puis j'ai toujours ma DC []

Niloc-Nomis
Pixel visible depuis la Lune
Oh il y a encore des chanceux qui découvrent JSR!!!

Tu verras ce jeu est du bonheur en barre, des sensations à n'en plus finir. ET en plus que c'est bôôô!

Moi qui suis peu persévérant sur les titres trop hardcore j'ai quand même bouclé celui là.Il faut dire que son ambiance et son gameplay magistral poussent à l'exploit.




Super brother!!! []

Thezis
Pixel visible depuis la Lune
Up!

Trouvé à 1 roro sur ebay (moins cher que les frais de port!) et essayé 10 minutes hier (pour voir si le jeu fonctionnait bien) : tout de suite une excellent feeling, je sens que j'ai enfin retrouvé un jeu SEGA qui va vraiment me plaire! []




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)