les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher

Poster un message
Autorisation :Tous les membres Enregistrés peuvent poster de nouveaux sujets et des réponses sur ce forum
Nom d'Utilisateur :
Mot de Passe :
J'ai perdu mon mot de passe!
Corps du Message :

HTML est: Activé
BBcode est: Activé
[img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img]
Options : Désactiver HTML sur ce Message
Désactiver BBcode sur ce Message
Désactiver Smilies sur ce Message
Montrer la signature (Ceci peut être modifié ou ajouté à votre profil)
 -   - 

Rappel des 10 derniers messages du topic (les plus récents en haut)
Tama
Pixel monstrueux
Merci pour ce très bon article sur Crystal Clear, un romhack effectivement très intéressant
J'y ai pas mal joué (j'en suis à 8 badges) et il est vrai qu'en grande partie, la formule "monde ouvert" avec tous les roadblocks effacés marche très bien. L'impression de se libérer d'une prison pour retrouver l'air libre est assez poignante, surtout à mon avis si on a l'habitude de jouer à tous les épisodes de la série, particulièrement les tous derniers qui sont devenus de plus en plus dirigistes au fil du temps, jusqu'à en arriver aux épisodes "couloir" Soleil et Lune.

Il n'y a pas grand chose à reprocher à Crystal Clear qu'il n'y avait pas déjà à reprocher dans la 2G de l'époque, notamment sa gestion de l'inventaire archaïque. Mais il y a tout de même un truc qui me chiffonne, c'est son fil directeur. On ne va pas se mentir, collecter les badges a toujours été une excuse très pauvre pour arriver à la fin d'un Pokémon. La plupart du temps, le but à peine caché était soit de tous les attraper, soit de se constituer une équipe très puissante pour défier d'autres joueurs. Or dans Crystal Clear, il n'y a plus d'élément déclencheur puisque la Team Rocket a été éradiquée ; j'ai trouvé qu'en l'absence des multiples couches de petites histoires, l'univers dépeint perdait en profondeur. Il est vrai que pointer les différences étonnantes, comme la vraie Forêt de Jade ou l'éruption du volcan de Cramois'île, font partie d'un jeu dans le jeu, mais j'aurais vraiment aimé que le jeu propose à son tour d'autres histoires qui me font intégrer le monde en tant que protagoniste à part entière.

Je me suis arrêté après avoir collecté 8 badges, que je suis allé gagner un peu partout car je me suis lancé un petit défi maison : jouer en n'ayant accès à 3 types maximum, choisis au hasard d'un lancé de dé (ce qui a donné Feu, Combat et Insecte !). Il a donc fallu que je me trace un itinéraire pour arriver à identifier les Champions qui allaient me poser des problèmes, et ceux qui allaient me servir de levelling facile. J'ai eu quelques frayeurs, d'ailleurs ! Je conseille de se lancer un défi dans ce genre-là pour mieux ressentir l'intelligence du choix d'un monde ouvert

JC
Camarade grospixelien
Twitch plays Pokémon... j'avais vu (une partie de) cet événement lors de sa diffusion, et il y avait effectivement un aspect "singe savant" assez fascinant. Ce comportement du personnage qui paraissait souvent plus aléatoire qu'autre chose, et qui, pourtant, finissait par progresser...

Quelque temps plus tard, j'avais regardé un événement similaire sur un autre jeu, Grim Fandango ! Et ça c'était plutôt bien passé, alors que vue la nature du jeu (un point'n click), ce n'était pas gagné d'avance. Comme quoi le principe peut s'appliquer à toutes sortes de jeux.

MTF
Modérateur groovy
Une deuxième page d'annexe a été ajoutée ce jour, sur l'événement "Twitch plays Pokémon" (lien).

MTF
Modérateur groovy
Bonjour ! Un mot pour dire que j'avais ajouté une page au dossier Pokémon pour parler du Nuzlocke Challenge (lien). Pour celles et ceux qui l'ignoreraient, il s'agit d'un challenge visant à augmenter la difficulté du jeu, si vous les trouvez trop faciles !

MTF
Modérateur groovy
Citation :
Le 2018-12-01 14:10, Tama a écrit :

Alors j'ai plusieurs questions d'ordre pratique :


Est-ce à dire que les niveaux s'adaptent en temps réel ? Si je me barre du Bourg Palette avec mon starter lv 5, que je filoche à Parmanie, je risque de croiser des Pokés sauvages aux alentours des lv 2-6. Si je bats Koga là-bas, les Pokés sauvages vont tous changer de niveau en conséquence ? Pareil pour les dresseurs ?


Alors, contrairement à ce que je croyais, cette différence de niveau ne semble pas toucher les pokémons errants, dont le niveau correspond à ceux des jeux originaux, mais uniquement les dresseurs, dont le niveau augmente conséquemment au nombre de badges engrangés. Ainsi, si tu vas directement à Parmanie avec ton starter, les pokémons du champion seront au niveau 10 à peu près, de même que ceux des dresseurs ; après une victoire, les pokémons des dresseurs seront vers le niveau 12-13 et ainsi de suite.

Citation :
- Concernant les attaques, est-ce qu'on est dans l'ancien système élémentaire (un élément = un type d'attaque, physique ou spécial) ou le moderne (une attaque = un type, physique ou spécial) ?


C'est l'ancien système...

Citation :
- Tu précises que l'on voit les EV de nos Pokémon : est-ce qu'on voit aussi leurs IV ?


Yup !

Citation :
- La difficulté est une donnée très difficile à jauger pour la plupart des indés, et beaucoup de romhacks se cassent les dents dessus. Mais on parle de quelle difficulté, là ? Les Pokés adverses sont vites de niveau trop élevés, ou bien l'IA joue un peu trop bien (trop rare dans un Pokémon...) ?


Un peu des deux, en fait ^^ Les niveaux augmentent non seulement assez vite dans le jeu (les dresseurs de niveau 16 ont des Pokémon qui flirtent allègrement avec le niveau 70, on est donc du niveau de Lance dans la Gen1), mais les movesets sont très bien pensés, avec des attaques bien complémentaires entre les créatures et même avec dix niveaux de plus, une équipe de l'ordi peut nous mettre KO assez facilement si on agit sans réfléchir ! Après, l'IA reste dans la mouvance du type "utiliser le mouvement super-efficace en priorité", mais cela fait suffisamment illusion pour rentre certaines rencontres, et certains champions, très stimulants à affronter !

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
il a l'air super ton jeu MeuTeuFeu, j'espere que nintendo va pas le virer pi surtout qu'ils vont s'en insiprer pour les prochaines gen

Tama
Pixel monstrueux
Alors j'ai plusieurs questions d'ordre pratique :

Citation :
- Tout d'abord, le jeu se présente comme une sorte de "monde libre". En pratique, vous sélectionnez votre zone de départ, Kanto (Gen 1) ou Johto (Gen 2) et, à partir de là, toutes les zones du jeu sont librement accessibles dès le début du jeu, à l'exception de certains donjons ou de certaines zones ne se débloquant qu'une fois certaines étapes de l'aventure atteintes. Conséquence de cela : vous pouvez affronter les Maîtres des Arènes dans l'ordre que vous désirez, l'objectif étant, comme dans le jeu premier, de récupérer 8 et 16 badges pour affronter la ligue des 4. Ce qui est génial, c'est que dans la mesure où vous pouvez affronter les arènes dans n'importe quel ordre, la difficulté du jeu s'adapte en fonction du nombre du badges que vous avez obtenus, cela étant valable pour les dresseurs errants, les pokémons sauvages et les dresseurs d'arène, surtout. Ils ont ainsi, chacun, 16 configurations différentes afin de créer une expérience de jeu modulaire et instaurer une véritable progression.


Est-ce à dire que les niveaux s'adaptent en temps réel ? Si je me barre du Bourg Palette avec mon starter lv 5, que je filoche à Parmanie, je risque de croiser des Pokés sauvages aux alentours des lv 2-6. Si je bats Koga là-bas, les Pokés sauvages vont tous changer de niveau en conséquence ? Pareil pour les dresseurs ?

- Concernant les attaques, est-ce qu'on est dans l'ancien système élémentaire (un élément = un type d'attaque, physique ou spécial) ou le moderne (une attaque = un type, physique ou spécial) ?

- Tu précises que l'on voit les EV de nos Pokémon : est-ce qu'on voit aussi leurs IV ?

- La difficulté est une donnée très difficile à jauger pour la plupart des indés, et beaucoup de romhacks se cassent les dents dessus. Mais on parle de quelle difficulté, là ? Les Pokés adverses sont vites de niveau trop élevés, ou bien l'IA joue un peu trop bien (trop rare dans un Pokémon...) ?

MTF
Modérateur groovy
Je viens vous parler aujourd'hui d'un romhack de Pokémon Crystal que je viens de découvrir, et qui m'a fait retomber dans la pokémania en attendant la huitième génération : Pokémon Crystal Clear (lien. C'est un serveur discord : regardez les messages épinglés dans le topic #Development pour obtenir le patch à appliquer à une rom du jeu).

Image

Crystal Clear se présente comme un romhack de Pokémon Crystal, soit la version "bonus" de la seconde génération (Or et Argent), qui remodèle en profondeur, mais avec beaucoup d'intelligence, le jeu original. Outre un très grand nombre de rectifications techniques et graphiques des plus appréciables (redesign de sprites divers, ajouts de différentes musiques, corrections de bugs...), son intérêt principal se fonde sur deux caractéristiques fondamentales :

- Tout d'abord, le jeu se présente comme une sorte de "monde libre". En pratique, vous sélectionnez votre zone de départ, Kanto (Gen 1) ou Johto (Gen 2) et, à partir de là, toutes les zones du jeu sont librement accessibles dès le début du jeu, à l'exception de certains donjons ou de certaines zones ne se débloquant qu'une fois certaines étapes de l'aventure atteintes. Conséquence de cela : vous pouvez affronter les Maîtres des Arènes dans l'ordre que vous désirez, l'objectif étant, comme dans le jeu premier, de récupérer 8 et 16 badges pour affronter la ligue des 4. Ce qui est génial, c'est que dans la mesure où vous pouvez affronter les arènes dans n'importe quel ordre, la difficulté du jeu s'adapte en fonction du nombre du badges que vous avez obtenus, cela étant valable pour les dresseurs errants, les pokémons sauvages et les dresseurs d'arène, surtout. Ils ont ainsi, chacun, 16 configurations différentes afin de créer une expérience de jeu modulaire et instaurer une véritable progression. Par exemple, Misty (championne des pokémon eau dans Kanto, normalement la seconde dresseuse de la ligue dans la première génération) n'aura que deux pokémons au niveau 10 si vous l'affrontez comme première championne, mais aura un full-set de six pokémons niveau 70/80 si vous l'affrontez en dernier, en seizième position.

Image

Cela ajoute, alors, une dimension stratégique particulièrement intéressante : choisirez-vous de vous confronter aux types les plus compliqués dès le commencement, comme les pokémons Glace ou Dragon, ou au contraire de faire les plus faciles pour faire de l'expérience rapidement ? Dans ma partie, je choisis de suivre la progression naturelle de la Gen 1 et de la Gen 2 pour voir, et l'effet est vraiment bluffant !

- Ensuite, l'intégralité des 251 pokémons peut se trouver dans le jeu. Non seulement les pokémons sauvages sont plus variés dans les zones de rencontre, mais tous les légendaires (y compris Mew et Celebi) peuvent être attrapés sur la carte du jeu. De plus, on peut acheter dans les magasins tous les outils d'évolution (du type pierre plante, pierre lune, etc.) mais, également, un PNJ peut simuler pour vous un échange avec un joueur tiers pour faire évoluer des pokémons comme Kadabra ou Gravalanch qui ne peuvent, théoriquement, évoluer qu'avec un échange Link.

Image

Rien que cela rend ce hack incontournable pour les amateurs, comme pour les passionnés. Mais il y a plus ! Sans entrer dans les détails, je signale que :

- Tous les "roadblocks" nécessitant une technique spéciale comme Coupe, Force, Cascade, etc. ont été supprimés, évidemment, pour permettre une progression entièrement libre. En revanche, ces capacités seront nécessaires, et elles se trouvent aux mêmes endroits que les originales, pour atteindre les ultimes zones du jeu.

- L'on peut choisir son starter parmi une vingtaine de pokémons : on nous propose les six starters des Gen 1/2, mais également des pokémons iconiques comme Pikachu ou Évoli, des pré-évolutions comme Elekid ou Magby, et même des pokémons plus difficiles à élever comme Queulorior ou Metamorph, si vous souhaitez pimenter votre partie !

- Le jeu se place, théoriquement, après les événements de la Gen 2. Le monde a donc un peu évolué, et des zones ont été restaurées comme la Forêt de Jade dans Kanto, qui n'avait pu être incluse dans le jeu original pour des contraintes mémorielles.

- Le jeu propose un système de "soft reset" qui permet de facilement redémarrer le jeu pour obtenir un shiny lorsqu'on affronte des pokémons uniques.

- Dans le menu des pokémons, on a l'accès aux EV, ces points d'ordinaire cachés qui conditionnent l'augmentation des statistiques des créatures lors de la montée en niveau, ainsi que le niveau de bonheur, pratique pour les dresseurs les plus chevronnés !

- On peut se faire suivre, sur la carte du jeu, par un pokémon de notre choix, comme dans la version Jaune (et les jeux les plus récents). Partant, chaque Pokémon a son propre petit sprite dédié, et ils sont trop mignons !

Image

- Les champions d'arènes peuvent être réaffrontés autant de fois que l'on veut, et on peut sélectionner leur niveau de difficulté. Cela rend le grinding bien plus simple, dans la mesure où ces entraîneurs sont une source d'XP très lucrative.

- Le jeu est compatible avec une "vraie" cartouche de la Gen 2 (ce qui permet de s'échanger des créatures une fois la rom insérée dans une "flash card") mais également avec Pokémon Stadium 2 sur N64 !

Et j'en passe et des meilleurs. Le romhack, encore en développement, n'est pas parfait : notamment, les retours font état d'une difficulté rapidement assez indue en fin de partie (ce qui est un problème souvent rencontré en ce domaine) bien qu'accessible et, surtout et ce qui peut rebuter certains, le jeu est entièrement en anglais. Si cela ne posera pas de grands soucis dans l'ensemble des dialogues, il faudra évidemment avoir une certaine maîtrise des jeux pour reconnaître et le nom des créatures, et le nom des attaques et de certains objets. Je joue avec un wiki ouvert du coup...

Si ce n'est ça, je n'ai rien à reprocher au jeu, bien au contraire ! Moi qui pensais qu'il me serait difficile de revenir à la Gen 2 "originale", je suis retombé immédiatement tant les mécaniques de gameplay, comme ils l'étaient déjà à l'époque, sont d'une perfection magistrale. Bref, un gros coup de cœur, que je recommande chaudement !

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
UN prototype de pokemon or vient d’etre retrouvé
https://www.clubic.com/mag/jeux-video/actualite-843866-pokemon-demo-1997-surface.html

C’est bon ça

MTF
Modérateur groovy
Comme j'ai fini la quête principale hier au soir, je viens ici poster mon avis sur, dirons-nous, la partie histoire/gameplay du jeu, laissant aux spécialistes comme Tama le soin de détailler l'équilibrage du mode combat. Mon équipe, finalement, se compose moitié d'anciens (Alakazam, Magnézone et Desséliande) et moitié de nouveaux (Félinferno, Sarmuraï et Ekaïser). Outre un certain équilibrage de types, je cherche aussi à prendre des créatures qui me plaisent au niveau de leurs designs. Parlons-en, d'ailleurs !

Contrairement à Tama encore une fois, c'est là quelque chose qui compte énormément pour moi. Je ne m'aviserai jamais à mettre dans mon équipe un pokémon que je trouve "moche" quand bien même serait-il puissant, et le design global des créatures peut me faire aimer comme détester un jeu, à l'image de Diamant/Perle que je n'avais pas trouvé très heureux sur cette question. Dans Soleil/Lune, je trouve que nous sommes dans la petite lignée de X/Y : certaines bestioles sont vraiment jolies à mon goût (Ekaïser, par exemple, Sarmuraï a une sacré classe, Lougaroc - version "nuit" - en jette) tandis que d'autres sont plus... étranges. Félinferno notamment, alors qu'il s'agit de la forme finale du starter feu, n'est pas très finement fait (alors que ses pré-évolutions étaient plus mignonnes). Quant aux légendaires, il y en a de très réussis, et d'autres moins à mon sens mais globalement, ils sont assez intéressants. Si je persiste à trouver certaines générations mieux réussies, on reste tout de même sur cette question dans le peloton de tête. Les versions alternatives des anciens Pokémons sont du reste une bonne idée (surtout que le changement n'est pas que graphique), que j'aimerai voir plus souvent mis à profit.

///Ce qui suit dévoile des moments de l'histoire. Alors oui, on peut s'en moquer pour Pokémon, mais bon... Soyez prévenus.\

Il faut faire une mention spéciale aux "Ultra-chimères". Ce sont des Pokémons venus d'une dimension parallèle et dont la découverte charpente la grande quête du jeu : une organisation scientifique a effectivement trouvé le moyen d'ouvrir un passage vers un autre monde dans lequel les pokémons, ou les "ultra-chimères", sont plus puissants que les bestioles "normales". Leurs designs sont intéressants, voire perturbants pour certains : si vous regardez par exemple Mouscoto ou Engloutyran (je vous laisse chercher), pas sûr que vous penseriez immédiatement à un Pokémon... Cela me permet, alors, de parler de l'histoire du jeu.

Il y a une tendance, dans Pokémon et ce depuis la toute première génération, d'approfondir de plus en plus l'histoire des jeux et la relation existante entre les dresseurs et leurs créatures. Sans surprise, on a souvent une franche dualité amour/pouvoir, le dresseur le plus puissant étant celui qui aime ses créatures avant tout, vous saisissez l'idée. Mais à côté de cela, Pokémon a toujours marché sur la ligne fine qui sépare les pokémons des animaux et a, en ce sens, un discours "animaliste", si l'on peut dire. Car les pokémons, créatures douées de raison et d'émotions, de langage, sont de véritables "personnes non-humaines". Avec certaines théories qui font, de plus, des êtres humains d'anciens pokémons qui auraient "évolué", on comprend que les jeux évitent de développer frontalement certaines questions dérangeantes, du type : "est-il moral de manger un Magicarpe" ou, encore, "un pokémon peut-il mourir ?", etc. On en a à chaque fois des indices, des allusions (des cimetières, des restaurants...) mais rien de définitif souvent. C'est pour moi Noir & Blanc (plus que Diamant & Perle) qui initiera un changement majeur de paradigme en nous présentant un "front de libération des Pokémons". Je m'en aperçois à présent, mais la cinquième génération peut être vue comme la fin d'un cycle, non seulement parce qu'il s'agit de la dernière en 2D vue de dessus mais, aussi, parce qu'elle est la dernière à ne pas franchir cette ligne.

Dans X/Y, et plus encore dans Soleil/Lune, les pokémons sont à présent considérés comme de vraies personnes ou, du moins, à l'égale parfait des êtres humains. Les légendaires sont des dieux et vénérés comme tels : on les trouve dans des temples et on leur dédie des autels. Plus de CS pour voler, surfer, etc. mais un système de "Pokémons Services", se débloquant au fur et à mesure du jeu, dans lequel on appelle, à la façon d'un taxi - mais gratuit ! - qui Mackogneur, qui Tauros ou Lokhlass, pour pousser un bloc, détruire un mur ou naviguer. Il n'y a plus "d'arènes" dans lesquelles les pokémons sont une fin pour valoriser le talent d'un dresseur : ce sont des épreuves dans lesquelles on se confronte à des pokémons sauvages, et l'avancée dans l'aventure est conditionnée par la victoire des "Grandes épreuves", des combats comme des pokémons dits "dominants", aux plus hautes statistiques et qui sont comme les gardiens tutélaires de leurs zones. On notera aussi que l'équipe des "méchants", ces scientifiques qui ouvrent l'accès au monde parallèle, n'exploitent pas comme le faisait la Team Rocket les pokémons "normaux" signe, ce me semble, d'un changement de conception ontologique.

///Fin des révélations sur l'histoire\

Ce disant, l'histoire se rapproche alors d'un arc d'anime, notamment des "Îles Orange" pour ceux qui s'en souviennent et qui faisaient le tampon, au tout début du dessin animé, entre le cycle de Kanto et celui de Johto. On parcourt quatre îles en remplissant les épreuves, on déjoue les plans des méchants scientifiques et on finira par devenir le "premier maître" de la toute nouvelle ligue créée, ce que je ne peux m'empêcher de lire comme le symbole de ce nouveau départ (qui sait ? Peut-être pourra-t-on s'affronter en qualité de maître dans un futur jeu, au prix d'un téléchargement de sauvegarde, allons savoir...). J'ai terminé le jeu en 25 heures, ce qui est correct pour la série (niveau moyen de mes pokémons : 60). La difficulté n'est pas très relevée, à l'exception peut-être de la ligue qui se démarque légèrement du reste, et on ne se voit pas progresser, non seulement parce que l'on sort du schéma traditionnel du type "ville / donjon / arène", ce qui lisse notre avancée (on n'a plus que les "grandes épreuves", d'un rythme à part) mais aussi et comme cela a été dit plus haut, les environnements n'évoluent guère : on restera dans le domaine de la nature luxuriante des îles tropicales, trop rarement explorera-t-on un marais, un volcan ou une montagne et, encore, il ne s'agit que de points de passage et non pas de villes ou d'univers vastes à explorer.

J'ai cependant avalé ça comme un petit pain, profitant sans doute de l'attrait de la nouveauté. Comme je le disais, j'ai sincèrement était pris dans cette histoire somme toute classique pour un RPG mais d'un traitement tout innovant pour Pokémon. Les personnages sont croquignolesques - notamment le professeur, Euphorbe, et Lilli, notre amie conductrice d'intrigue -, l'équipe des méchants (la "Team Skull") est ridicule à souhait (mention spéciale à la traduction, très, très bonne !) bref, un véritable plaisir.

Le gameplay, enfin, arpente les chemins défraîchis de X/Y. Je trouve que le passage à la 3D n'est toujours très heureux, il devient plus dur de se retrouver dans les environnements sans la vue surplombante et les lieux, partant, en deviennent moins labyrinthiques et cela me déplaît. Le modèle du héros est de plus bien trop monolithique - il ne quittera jamais son sourire, ne fermera jamais les yeux, ne lèvera jamais la main... - pour en paraître "vivant" et cela marchait mieux avec les sprites d'antan : même Link sait parfois ahaner de surprise ou de peur ! Les changements les plus patents (Pokéloisir et Pokéfestival) ont été cités par Tama plus haut, je n'y reviens pas : j'indique juste, en combat, la mention des titres "Sans effet/Inefficace/Efficace/Super Efficace" sur les attaques avant de les lancer, du moment que l'on a déjà rencontré une fois le Pokémon affronté - même sans l'avoir capturé -, ce qui fait office de pense-bête assez pratique (il me semble que c'est le premier jeu où cela apparaît, mais j'ai un doute soudainement...). Pour le reste, on est davantage dans l'amélioration que dans la nouveauté, je passe donc rapidement.

Alors, que conclure pour l'heure, avant d'entrer dans la chasse aux légendaires et la complétion du Pokédex ? J'attendais impatiemment cette génération, et je n'ai pas été déçu, pas un seul instant. Autant X/Y avait parfois peiné à me convaincre - mais, à sa décharge, il arrivait juste après Noir/Blanc et a sans doute essuyé les plâtres, du moins pour moi... -, autant je trouve Soleil/Lune bien plus cohérent dans ses approches et dans ses choix. S'il lui manque encore un peu de variété, notamment dans ses environnements, une difficulté un peu plus relevée et, peut-être, une aventure un peu plus longue, il reste une excellente génération que je recommande à tous. Ce n'est pas nécessairement le bon épisode pour commencer du fait de son atypisme, mais les habitués apprécieront à sa juste valeur ses qualités et chercheront ses défauts, finalement peu nombreux.




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)