les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher

Poster un message
Autorisation :Tous les membres Enregistrés peuvent poster de nouveaux sujets et des réponses sur ce forum
Nom d'Utilisateur :
Mot de Passe :
J'ai perdu mon mot de passe!
Corps du Message :

HTML est: Activé
BBcode est: Activé
[img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img]
Options : Désactiver HTML sur ce Message
Désactiver BBcode sur ce Message
Désactiver Smilies sur ce Message
Montrer la signature (Ceci peut être modifié ou ajouté à votre profil)
 -   - 

Rappel des 10 derniers messages du topic (les plus récents en haut)
Sebinjapan
Camarade grospixelien
Au fil de mes lectures, et suite au décès de Satoru Iwata qui a conduit de nombreux médias à explorer sa carrière (voir mon précédent post), j'ai découvert pas mal de faits intéressants que j'aurais bien intégré dans l'article et qui répondent à certaines questions que je me suis posé en l'écrivant, mais je n'avais pas trouvé ces réponses à l'époque.
L'un des plus intéressants concerne les origines de l'implication de HAL dans l'aventure Nintendo / Famicom.

Dans mon article, j'écris :

Citation :
Alors que les équipes de HAL se démènent pour produire leurs jeux sur MSX, ils ont vent du projet Famicom de Nintendo et décident de proposer leurs services à la vénérable entreprise japonaise. Il n'est alors pas évident d'obtenir le droit d'éditer des jeux sur cette machine et HAL envisage plutôt de créer des jeux qui seraient ensuite édités par Nintendo eux-même. Mais c'est un peu la douche froide lorsque Nintendo, au lieu d'accepter un projet original, les embauche pour finaliser le développement du jeu de flipper Pinball qui sortira en 1984. HAL s'exécute et semble à partir de cette collaboration rester en d'excellents termes avec Nintendo. Ainsi, HAL va "sous-traiter" plusieurs projets de Nintendo pour la Famicom et son périphérique à disquettes, le Famicom Disk System.


Ca manque de détails et la première phrase est surement incorrecte (il est peu probable que l'équipe de HAL entende parler du projet Famicom PENDANT qu'ils développent des jeux MSX puisque les 2 machines sortent en même temps, sauf s'ils ont commencé très tôt à développer sur MSX, mais je ne pense pas que ce soit le cas).

En fait, Nintendo et HAL se rencontrent avant Pinball, et voici ce qui vraisemblablement les amène à travailler ensemble :

Lors du développement de la Famicom, Nintendo choisit comme processeur le Ricoh 2A03 suite à un concours de circonstances que je ne détaillerai pas ici (c'est bien raconté dans L'Histoire de Nintendo volume 3), mais il faut retenir que ce n'était pas leur premier choix, ni le choix "évident" pour bâtir une console de jeux au Japon à ce moment là.
Le Ricoh 2A03 est basé sur le 6502 de MOS Technology, un processeur connu et populaire aux USA (présent dans les Apple I et II par exemple) mais pas au Japon ou c'est son concurrent direct, le Zilog Z80 qu'on trouve en majorité dans les jeux d'arcade de l'époque (et dans la Sega SG1000 ou le MSX qui sortiront la même année que la Famicom, en 83 donc).

Donc au Japon, ceux qui ont une expertise dans ce processeur tout en travaillant dans le milieu du jeu-vidéo sont extrêmement rares.
Sauf que c'est le processeur qui équipe les premiers micros Commodore, dont le PET et le Vic-20 sur lesquels HAL, et plus précisément Satoru Iwata, s'est forgé une grosse réputation d'excellence (voir la première partie de l'article Hal).
Le processeur MOS 6502 (sur lequel est basé le proc de la Famicom, je le rappelle) est donc le point de départ de la relation entre ces deux sociétés, le chainon manquant (dans mon article en tout cas) qui les met concrètement en relation, puisque HAL (Iwata surtout) va fournir son expertise à Nintendo pour les aider à apprivoiser ce hardware.
(Dans L'Histoire de Nintendo volume 3 encore, Flo parle également d'un dénommé Shuhei Kato, petit génie de 22 ans, qui est l'un des seuls, si ce n'est le seul, employé de Nintendo à maitriser ce processeur)

Donc non seulement Satoru Iwata est passé de bidouilleur sur Vic20 à président de Nintendo, mais il y a un vrai rapport de cause à effet entre ces deux événements

Sebinjapan
Camarade grospixelien
Dans ce dossier consacré à HAL, j'avais abordé une facette alors méconnue de Satoru Iwata : ses débuts en tant que bidouilleur de génie, en partie au service de Commodore Japon pour développer des jeux sur Vic-20.
Si comme moi ce sujet vous intéresse et si vous êtes aussi attristé que moi par le décès de cet homme exceptionnel, je vous invite à lire ce sujet sur le forum de NeoGaf qui réunit moultes anecdotes sur Iwata et apporte tout un tas de détails sur ses débuts et sa collaboration avec Commodore.

EDIT : ah et il faudrait déplacer ce sujet dans la partie "sociétés et créateurs" du forum.

MTF
Modérateur groovy
Tututut, tu te sous-estimes.

Seb, je veux ce dossier pour demain 7 heures dans ma boîte mail !

Merci pour les conseils concernant les jeux japonais, je vais essayer de les choper. Il faudra aussi que je jette un coup d'œil à la version Game Boy, tiens, histoire de dire.

Sebinjapan
Camarade grospixelien
Citation :
Le 2013-03-09 14:36, MTF a écrit :
ça serait sympa de faire un historique d'Eggerland... Seb ?

Ca risque d'être délicat pour moi en ce moment ... De toute façon, je ne ferai jamais aussi bien que ce dossier de HG101. Et d'ailleurs ...

Citation :
...cela m'a pris 4 heures, soit une petite (moyenne) session de jeu. Groumpf. Bon, il faut dire à ma décharge que je me souvenais de pas mal d'astuces mais même sans cela, le jeu reste malgré tout assez court. Il n'est composé que de 50 salles réparties en 10 étages, chaque salle a son propre mot de passe et on a des continues infinis.

Alors il faut savoir que les 1ers Lolo en versions occidentales sont des adaptations écourtées et simplifiées des Eggerlands. Voici justement ce que HG101 dit du 1er Lolo :

Citation :
But for first timers it's a great intro to the series, as the puzzles that have been chosen rank among the easier and more straightforward ones from the prequels, making it a great game to play before tackling the more brain racking Japan-only entries. And like its immediate predecessor, it also has just fifty puzzles. So I'd guess that it was released as Hal's way of warming up Americans to the series.


Donc je te conseille les versions japonaises, tout à fait jouables sans connaitre la langue.

MTF
Modérateur groovy
Up de la mort pour ne pas parler de HAL directement, mais de l'un de leurs jeux phares sur NES, Adventures of Lolo que je viens de finir pour la énième fois. Je pensais qu'il y avait un article sur la série, mais ce n'est pas le cas - c'est dommage, ça serait sympa de faire un historique d'Eggerland... Seb ? J'adore ces jeux, ils font partie de mes petits chouchous depuis que je suis tout petit. Cependant, le temps allant, je n'ai su conserver avec moi que le premier d'entre eux (1989, sorti uniquement aux États-Unis et au Japon. Celui-ci aura bien son "Adventure of Lolo", mais ça sera pour nous "Adventures of Lolo 2"... 'faut suivre, c'est pas évident). Je m'attendais à parcourir le jeu pendant des soirées entières pour résoudre toutes les énigmes et...

...cela m'a pris 4 heures, soit une petite (moyenne) session de jeu. Groumpf. Bon, il faut dire à ma décharge que je me souvenais de pas mal d'astuces mais même sans cela, le jeu reste malgré tout assez court. Il n'est composé que de 50 salles réparties en 10 étages, chaque salle a son propre mot de passe et on a des continues infinis. La limite de vies proposée est donc parfaitement inutile, tout au plus cela retarde-t-il légèrement notre progression. Il y a aussi un grand nombre de salles sans vraiment d'ennemis, mais surtout des blocs à pousser ; on se retrouve d'ailleurs régulièrement bloqués, donc il faut appuyer sur Select pour se suicider et retenter l'épreuve.

Il n'y a pas non plus énormément de salles qui demandent à utiliser une astuce particulière ou rare pour réussir. Quelques fois, il faut juste penser à mettre un bloc ou un élément à cheval entre deux "cases" de la salle pour bloquer les projectiles de deux monstres à la fois, mais c'est tout. Les jeux suivants seront beaucoup plus pervers (comme le fait de devoir éliminer un ennemi, puis de rester sur son point de "respawn" pour qu'il apparaisse ailleurs)...

Non, charmant jeu que ce Lolo. Coupez le son cependant, la musique porte vite sur les nerfs.



Le gros sprite de fin de jeu est super gratifiant !

Sebinjapan
Camarade grospixelien
Ah, je ne savais pas du tout, merci de la précision.

Mike the freeman
Pixel monstrueux
C'était déjà la raison pour HAL dans 2001 : l'odyssée de l'espace. Iwata fan de Kubrick à la limite ?

Sebinjapan
Camarade grospixelien
Une anecdote intéressante à propos de HAL relatée par Satoru Iwata dans un récent "Iwata asks" : en fait, le nom HAL vient de IBM, mais en prenant la lettre précédente à chaque fois ! Étonnant non ?

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
Citation :
Le 2012-02-14 21:04, chatpopeye a écrit :
Mais enfin Rain, pour presque chaque article, il y a un topic dédié. Il est accessible directement à la fin de l'article !


Je sais mais comme j'enregistre les pages pour les lire plus tard, le topic est pas forcément créé

Citation :
Le 2012-02-14 21:39, Sebinjapan a écrit :
Citation :
Le 2012-02-14 17:43, RainMakeR a écrit :
METAL SLADER GLORY jeu culte au japon, mais il n'empeche que je trouve les screenshots (ou les graphismes) pas très coloré. J'ai bien cru que c'etait de la NES.

C'est parce que c'est de la NES, ça doit jouer ...
(la version Snes a été présentée sur mon grosblog)


En fait je me suis fait feinter par ça
(Famicom / Super Famicom – 1991 / 2000)

Sebinjapan
Camarade grospixelien
Citation :
Le 2012-02-14 17:43, RainMakeR a écrit :
METAL SLADER GLORY jeu culte au japon, mais il n'empeche que je trouve les screenshots (ou les graphismes) pas très coloré. J'ai bien cru que c'etait de la NES.

C'est parce que c'est de la NES, ça doit jouer ...
(la version Snes a été présentée sur mon grosblog)

Citation :
Sinon je me suis toujours demandé, pourquoi Pacman, galaxian etc... doivent changer de nom hors japon ? pour pacman ok y'a une connotation, mais pour les autres je vois pas...
D'ailleurs je comprend pas non plus pourquoi HAL et Atari developpent en parallèle des adaptations des mêmes jeux...

Je crois que Namco avait passé un contrat d'exclusivité avec Atari / Atari Soft aux USA pour l'adaptation de certains de ses jeux d'arcade, comme Pacman (c'est pour ça qu'il n'a pas été adapté officiellement à l'époque sur Coleco ou Intellevision). Donc je suppose que ces versions VIC réalisées par HAL ne pouvaient pas sortir telles quelles en dehors du Japon et nécessitaient des modifications.




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)