les forums de Grospixels
 
Bienvenue sur le forum de Grospixels : [ S'Enregistrer ]
Déjà inscrit ? [ Connexion ]
 
retour sur le site
rechercher

Poster un message
Autorisation :Tous les membres Enregistrés peuvent poster de nouveaux sujets et des réponses sur ce forum
Nom d'Utilisateur :
Mot de Passe :
J'ai perdu mon mot de passe!
Corps du Message :

HTML est: Activé
BBcode est: Activé
[img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img] [img]
Options : Désactiver HTML sur ce Message
Désactiver BBcode sur ce Message
Désactiver Smilies sur ce Message
Montrer la signature (Ceci peut être modifié ou ajouté à votre profil)
 -   - 

Rappel des 10 derniers messages du topic (les plus récents en haut)
François
Gros pixel
Citation :
Le 2020-07-11 23:13, noah a écrit :

tout pareil que François sur Lovecraft. En revanche je ne savais pas que les recueils "bouquins" étaient encore dispos.


A priori, ils le sont : la dernière fois que je suis allé traîner du côté de la FNAC St-Lazare, ils trônaient fièrement sur la minuscule étagère encore dédiée au fantastique. Il est loin, le temps où l'horreur et la SF couvraient des murs entiers de librairies

Citation :
je pense que ne serai pas trop dérouté, puisque j'ai lu du Bradbury qui est aussi un peu vieillot


Aïe... c'est vrai que tu en avais parlé ici. Iskor, si tu trouves le style de Bradbury vieillot, tu vas souffrir avec Lovecraft. Encore une fois, je te recommande de chercher une ou deux nouvelles traduites sur le Ouaibe avant d'aller voir plus loin...

IsKor
Camarade grospixelien
Merci pour vos avis!
François, je pense que ne serai pas trop dérouté, puisque j'ai lu du Bradbury qui est aussi un peu vieillot. Je vais voir tout ça,

noah
Pixel monstrueux
tout pareil que François sur Lovecraft. En revanche je ne savais pas que les recueils "bouquins" étaient encore dispos.

Il y a eu de nouvelles traductions récemment (après Tolkien, c'est au tour de Lovecraft), qui valent le coup. J'ai acheté et lu récemment une adaptation en manga par Gou Tanabe, qui vaut vraiement le détour même si j'ai bloqué sur les regards des personnages (que j'estime curieux et presques vides). En revanche les décors sont époustouflants.

Vakoran
Pixel imposant
Pour Asimov, si tu n'as jamais rien lu de lui, il y a au moins deux incontournables :
- Le cycle des Robots : voir les recueils de nouvelles "Les Robots" et "Un défilé de Robots"
- Le cycle de Fondation : "Fondation", puis "Fondation et Empire" et enfin "Seconde Fondation". Les suivants ("Fondation foudroyée" et le dernier dont le titre m'échappe) sont plus dispensables selon moi car plus verbeux, alors que les autres vont à l'essentiel, de par leur structure de nouvelles.

Quoi qu'il en soit c'est intelligent, bien écrit et ça a bercé une bonne partie de mon adolescence.
Mais surtout (mais c'est peut-être la fibre nostalgique qui parle), ça n'a pas vraiment vieilli, ce qui en SF, n'est pas toujours le cas !

Après, il y a toujours beaucoup d'autres œuvres d'Asimov qui valent le détour, mais la liste en serait vraiment trop longue. Il a été plutôt prolifique !

François
Gros pixel
Pour Lovecraft, ce sont les recueils de nouvelles qui sont à privilégier. Si tu as les moyens, je te recommande les deux premiers tomes de la collection Bouquin, chez Robert Laffont. Sinon, les récits à privilégier, selon moi, sont :
- La Couleur tombée du ciel
- Le Cauchemar d'Innsmouth
- La Maison de la Sorcière
- La Maison Maudite
- Herbert West, réanimateur (écrit sur le ton de la déconnade, Lovecraft voulant parodier les histoires à sensations, comme Poe en son temps, mais diablement efficace !)
- Les Montagnes hallucinées (un texte un peu plus long que le reste, souvent présenté comme un précurseur de The Thing).

Je préfère te prévenir, le style de Lovecraft, découvert en 2020, te paraîtra probablement vieillot. Je ne dis pas ça pour te repousser, juste pour t'éviter une éventuelle déconvenue. Quelques traductions de Lovecraft doivent traîner sur le Web : autant y jeter un coup d'œil avant de t'aventurer plus loin dans son univers...


IsKor
Camarade grospixelien
Bon, ca y est j'ai ENFIN fini le dernier tome de Dune. C'était quand même encore plus perché que le reste, avec des vrais morceaux de théologie dedans, dont je n'ai pas compris ce qu'ils apportaient à l'intrigue... Et le tout dernier chapitre m'a mis dans un abîme de perplexité

Maintenant j'aimerais vraiment changer d'univers. Ca fait longtemps que je veux lire un Asimov ou un Lovecraft. Vous conseilleriez quel livre?

IsKor
Camarade grospixelien
Non mais après tout l'aspect intrigue, et l'histoire elle même me bottent bien, puisque j'arrive à lire les bouquins
Non, j'ai pas lu d'autres bouquins d'Herbert, mais vu que je suis en train de m'en enfiler 6 de suite, je vais changer d'auteur pour le prochain

Citation :
Le 2019-11-05 18:25, François a écrit :

Les battements de mon cœur se sont accélérés en lisant l’ami Iskor chanter les louanges du Stephen King des années 90/2000 (soit sa plus mauvaise période), pour ensuite trouver les Chroniques Martiennes pas terribles ! Bon, on dira que c’est chacun ses goûts, tout ça… Cependant, aborder les Chroniques Martiennes sous l’œil critique d’une SF manquant de réalisme est le meilleur moyen de passer à côté de l’essentiel.

Ray Bradbury n’a jamais été un écrivain de science-fiction : il a toujours refusé cette étiquette que les éditeurs lui ont accolé. On peut faire une exception avec Fahrenheit 451 — où l’auteur prédit avec une lucidité terrifiante comment l’omniprésence des écrans et des réseaux sociaux va venir à bout des livres plus efficacement que n’importe quel autodafé — mais autrement Bradbury est un écrivain fantastique oeuvrant dans une veine surréaliste, où il n’est pas besoin de tout expliquer, tout justifier, tout rationaliser. On peut presque parler de poésie en prose pour qualifier son écriture et, plus globalement, son univers et ses obsessions.

Les Chroniques Martiennes sont le reflet de tout cela. Le King de la bonne époque (celui des années 70/80, donc) l’avait compris lorsqu’il écrivait : « Lorsqu’il nous emmène dans l’espace, Bradbury se contrefiche de la propulsion ionique et des convertisseurs relativistes. Il y a des fusées, dit-il dans le cycle de nouvelles qui forme les Chroniques Martiennes. C’est tout ce que vous avez besoin de savoir, et par conséquent, c’est tout ce que je vais vous dire (…) Les moteurs de fusées, ça regarde les mécanos. L’écrivain, lui, s’intéresse à ce qui fait fonctionner les gens. »



Tiens, mes excuses, j'avais pas vu que tu avais répondu à mon humeur sur les chroniques martiennes
Ya des trucs qui m'ont fait un peu sortir du bouquin, mais il n'en reste pas moins que je l'ai lu super rapidement, signe que j'ai apprécié!
Et j'en garde de bons souvenirs, donc pour moi le contrat est rempli

noah
Pixel monstrueux
mouais

je suis surpris que tu reste accroché, car si tu n'es pas client de la réflexion sous-jacente (le benegesserit, le poids de la destinée), plus la série se développe plus on est en plein dedans !

est-ce que tu as lu d'autres livres d'Herbert ? Car pour ma part j'ai vraiment adoré cet aspect "crypto-philo", et je n'ai pas aimé ses autres livres (qui en sont dénués). Par symétrie, il y a donc des chances que tu aimes les autres livres !

IsKor
Camarade grospixelien
Principalement des trucs cryptico-philosophiques, je ne suis VRAIMENT pas client de la philosophie. Du coup je lis en diagonale.

RainMakeR
Chef de Rubrique Nécrologique
C'est quoi des passages chiants ? des descriptions à rallonge ?




Forum phpBB modifié par www.grospixels.com (© 2011 Grospixels)